Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 9 février 2013 | Mise en ligne à 21h31 | Commenter Commentaires (127)

    La réforme de l’assurance emploi

    C’est probablement le sujet le plus controversé actuellement au pays.

    La réforme du programme fédéral d’assurance-emploi, en vigueur depuis le début de janvier, affecte particulièrement les travailleurs saisonniers : pêcheurs, travailleurs forestiers, travailleurs des champs, travailleurs d’usines saisonnières et tourisme.

    Les chômeurs ont moins de temps pour se trouver un nouvel emploi.

    Ils sont tenus d’accepter un travail moins bien rémunéré dans un secteur parfois éloigné de leur domicile.

    Les employeurs de ces régions craignent de perdre leur main-d’œuvre.

    À Québec, le gouvernement Marois voit cette réforme comme un complot du fédéral visant à forcer les travailleurs de l’Est de se déplacer en Alberta où on manque de main-d’oeuvre.

    Et vous? Pour ou contre cette réforme?

    Tags: , , ,


    • Je suis pour. On encouragerait ainsi nos politiciens défaits lors des prochaines élections à se trouver un emploi dans une autre province.

    • Bonsoir Mr. Lavoie.

      Il faut préciser que le gouvernement fédéral ne contribue pas un sou au programme d’assurance collective pour aider les chômeurs. Ce fond est entièrement entièrement par les cotisations des employeurs et des travailleurs. Mais en contrepartie, il y pige allègrement dans les énormes surplus qui s’y accumule année après année. Comment qualifier cette situation ?
      Détournement de fond ? Taxe sur le travail déguisée ? Vol systématique des gouvernements (tous) envers les employeurs et les travailleurs qui y contribuent exclusivement ?

      Et pourquoi cette caisse commune accumule-t-elle de tels surplus ? Cotisations trop élevées pour ce que le programme redistribue ?
      Est-ce un programme à but lucratif qui sert aux gouvernant à éponger une partie des déficits qu’ils nous refilent année après année, à nous travailleurs et employeurs et aux plus jeunes qui devront assumer l’énorme déficit que nos dirigeants accumulent ?

      Et qu’a a faire le gouvernement fédéral dans la gestion de cette caisse collective ?

      Des questions que je me pose …

    • Les pequistes font pitié.Complot???? Wow!!!Au travail les amis,la pause est terminé.Pour quoi il ont bloqué Petrolia??? Pour ne ‘est pas être obliges de travailler les assistés gaspesiens….Assez facile a comprendre n’est pas?

    • D’accord sur le fond, mais j’aimerais une réforme plus modéré. Pour les travailleurs aux salaires minimum, leurs demander de faire une heure de route pour gagner ce salaire, je ne sais pas si c’est humain… Ca va leurs prendre une auto en excellente condition pour faire ce chemin jours après jours et je ne suis pas sûr qu’à ce salaire, on a une auto de l’année.

      La déclaration de Blainville ma fait rire beaucoup! Un vrai clown! Blainville imagine des complots car il connaît bien le sujet. Quand on pense que l’homme voulait empêcher des francophones d’étudier en anglais. Bien évidemment, ce n’était pas pour fermer les écoles anglos.

    • Depuis l’adoption des changements à la Loi sur l’assurance-emploi, combien de prestataires ont perdu leurs prestations? Des statistiques sont sûrement disponibles.
      Les seuls qui se plaignent sont les travailleurs des régions éloignées qui travaillent en grande partie, je crois, au salaire minimum ou pas très loin de celui-ci. Comment peuvent-ils refuser un emploi alors qu’il n’y en a pas de travail? Si je demeure à Gaspé, pouquoi m’offrirait-on un emploi à 100 km de chez moi alors qu’il y a plein de chômeurs à cet endroit. Arrêtez de faire peur au monde.

      Seuls les syndicats et le PQ ont des comptes à régler avec le fédéral et quelle belle ouverture que ces modifications à la Loi. Quant au déplacement en Alberta, seules les politiques et les discours sur la séparation améneront les gens à quitter le Québec. Je suis un de ceux-là à réfléchir à un éventuel départ. Vancouver me paraît alléchant.

    • Si on ne veut plus d’emplois saisonniers, il faudra fermer des pans entiers des activités économiques, et fermer des régions aussi. Une vision robotisée de la vie en société.

    • La meilleur façon de baisser le chomage, c’est d,len réduire l,accessibilté…

    • Pour.

    • si une compagnie d assurance s amusait à faire ce que les différents gouvernements on t fait avec celle ci , elle se ramasserait en cours pour fraude assez vite merci

    • Tout à fait contre cette réforme. On s`entend tu que toute notre vie on contribue généreusement à ce régime ? Alors quand on en a besoin je ne vois pas pourquoi on doit faire des courbettes car le gouvernement lui quand il doit piger dans ce fond ne se gêne pas…

      Mais surtout ce qui est chiant c`est d`obliger les travailleurs saisonniers à s`expatrier pour trouver un emploi hors saison. La réalité c`est que ca va tuer les petits villages et que éventuellement ca va faire mal aux entreprises saisonnieres aussi.
      Je ne vois pas de conspiration est-ouest car autant de petites municipalités partout au pays vont souffrir de cette réforme et de l`exode qui en suivra.

      On a ici affaire à une nette inégalité entre ce qui est écrit sur un papier et la réalité de la vie d`un petit village. S`il est possible assis à son bureau dans une grande aglomération de trouver que cette réforme a du sens , il faut avoir vécu en région pour comprendre que concretement c`est souvent impensable.

      Tsé quand tu veux couper pour couper…Et pendant ce temps au sénat…

    • Les artistes qui ne peuvent se déplacer plus loin que Mtl pour performer devraient-ils avoir nécessairement droit à l’assurance emploi? Pas sûr.

      Les étudiants qui coulent leur année universitairere gratuite devraient-ils avoir droit à l’assurance emploi automatique? Pas sûr.

      Les futurs citoyens du Père Noël Drainville de 16 ans et plus et sans emploi pourraient-ils avoir droit à l’assurance emploi eux aussi dans un avenir rapproché? Pas sûr.

      Ce sont les citoyens de la classe moyenne et non pas universitaire qui paieront la note de toutes façons, et NOUS ne laisserons pas le Père Noël Drainville partir avec la caisse de l’assurance emploi, ni la Mère Noël Marois mettre la caisse des Universités dans sa grosse poche vide en aucune façon.

      Le mot de Cambronne à l’une comme à l’autre. Et place à un revenu minimum garanti pour tous équitablement dans un deuxième mouvement moderato cantabile en temps et lieu pour la suite des choses et dans un futur pas très éloigné pour tous et chacune bien sûr. Voilà!

    • Il y aura toujours des gens pour profiter du système et cela s’est produit de tous temps et sous tous les gouvernements. Pas besoin de changer le système pour les démasquer puisque tous les moyens sont déjà en place. Mais cette pseudo réforme va décidément trop loin et me fait penser au gouvernement Harris en Ontario et à John Baird dans le temps avec l’assistance-sociale dans cette province. Un massacre qui avait fait de nombreuses victimes innocentes.

      Le travail saisonnier est une réalité incontournable à cause de notre climat que nul gouvernement ne saurait changer malgré toute la bonne volonté du monde. Mais le travail professoral est aussi saisonnier en un sens. On étale leur salaire sur un an mais ils ne travaillent pas durant tout un an. Il serait possible, dans certains domaines, d’étaler les revenus sur une plus longue période de temps. Pas partout évidemment car certains seraient assurés de crever de faim à l’année plutôt que 3 ou 6 mois par année. Mais ce serait une solution dans certains secteurs.

      Quant à obliger les travailleurs à accepter des emplois moins bien rémunérés, c’est encore dangereux car les effets pervers ne vont pas tarder à se pointer le nez. Comme le “cheap labor” qui, évidemment, profitera au gouvernement dans l’immédiat mais aura des effets à long terme sur l’économie du pays. Même chose avec l’obligation de chercher dans un rayon de 100 kilomètres. Une aberration avec notre climat et avec tous les frais que cela suppose. Je vois mal madame la Ministre se taper cette distance à tous les jours. Même avec la limousine et tous ses frais de dépenses payés à nos frais. Ça représente 2 heures de trajet par jour hiver comme été et autant de moins pour la vie de famille et la vie tout court. C’est insensé.

      Les saisonniers le sont pour les bonnes raisons. Ceux qui le sont pour les mauvaises, je devrais plutôt dire ceux qui se font exploiter, le resteront toujours. On risque de détruire le secteur de la pêcherie et du tourisme plus qu’autre chose et de créer de nouveaux problèmes de main-d’oeuvre.

      Quant au complot d’Ottawa, laissez-moi rire. Drainville a manqué une bonne occasion de se taire. Une autre fois. Le Québec est confortablement assis sur ses richesses naturelles et refuse de les développer. Mais Pauline commence à lorgner sur les attraits du pétrole. Souverain ou pas, séparé ou pas, le Québec va devoir créer de la richesse et cesser de blâmer les autres de l’avoir fait. De la mauvaise façon certes et les règles sont trop laxistes. Ce n’est pas le pétrole qui est à blâmer en soi mais les couilles molles de Harper dans ce domaine où il avait pourtant le gros bout du bâton.

      Cette réforme est grossière et dangereuse à long terme mais les péquistes sont aussi obtus en ne créant pas de richesse pour les citoyens. Il faudrait trouver un juste équilibre entre les deux positions. Le plus drôle et le plus triste selon le point de vue, c’est que Marois ressemble de plus en plus à Harper. Rien pour se réjouir.

    • En effet, cette réforme n’a pas que du bon pour la compétitivité du pays.
      L’Alberta va voir l’arrivée de travailleurs nécessiteux du Québec comme un complot du gouvernement péquiste Marois afin de causer un ethnocide de sa population.
      Par ailleurs, il y a tellement de travail à plein temps ici pour la construction d’une muraille surmontée de fils barbelés à la frontière avec l’Ontario.

    • Permettez-moi de vous dire que ce gouvernement varge sur les moins nantis, c’est le moins qu’on puisse dire. Quelles sortes de bibittes sont-ils ces consevateurs? À toutes les fois qu,ils décident , ca pas d’allure. Ça ne sert rien de les critiquer , sont pas assez intelligents pour comprendre ce qu’on dit. Je suis complètement abasourdi par tout ce que je vois de ces morons. Ce n’est pas eux autres qui paient pour l’assurance , ils devraient l’administrer pour le bien-ête des chômeurs. Ils ne sont pas capables de voir plus loin que leur champ de patates. On est pas sorti du bois.

    • Ce n’est même pas un complot. C’est de l’incompétence et de l’usurpation de fonds basées sur des préjugés et de l’ignorance.

    • CONTRE cette réforme qui condamne les gens déjà en position précaire en matière d’emploi. M. Harper pourrait cesser ce penser à ses avions Tonka à 45 milliards $… On pourrait réparer et améliorer le système d’aqueduc de Montréal pour 1 1/2 milliard $…

      Cette réforme de M. Harper, c’est pour créer de la main-d’oeuvre à un taux esclavagiste pour ses chers amis affairistes et rendre une partie des Québécois tellement pauvres qu’ils ne pourront jamais se remettre de cette bassesse. Pour les gens sans diplômes dont certains travaillent déjà à des salaires plutôt bas que moyens, ça veut dire faire des courbettes tout le temps pour garder son emploi ou bien se trouver à prendre 10-15 ou même 20 ans pour revenir au salaire du dernier emploi avant cette réforme.

      Déjà, on est allé modérément dans ce sens dans les années 90 et je me souviens d’un bonhomme dans une grosse boîte reliée aux finances et au gouvernement qui m’offrait 4000$ de moins que mon ancien salaire et me disait me faire une faveur de ne pas me barrer à l’assurance emploi quand j’ai refusé l’emploi qu’il m’offrait, à rabais, et où ça m’aurait pris un bon nombre d’années avant d’atteindre le salaire du dernier emploi. L’économie se portait mieux que maintenant et j’ai pu me trouver un emploi sans perte de revenu, même avec un gain, en peu de temps.

      Les victimes les plus à plaindre sont les employés saisonniers et aussi les femmes qui sont bien loin d’avoir atteint la parité, bien bien loin.

    • Il n’y a absolument rien de bon dans cette réforme.

      Ceux qui pensent le contraire devraient aller lire tout ce que celle-ci implique. Les régions de tout le pays (je parle ici du Canada… pour une fois) seront affectées au profit des grands centres urbains.

      À long terme, c’est toute l’économie qui s’en trouvera affectée.

      Pourquoi cette réforme ? Haa oui, j’oubliais, Harper à besoin de $$$ pour ses avions…

      benden

    • L’occupation du territoire a un prix a un prix, celui-ci etant tres eleve.
      La societe quebecoise en a-t-elle les moyens?

    • Oups!erreur; L’occupation du territoire a tout prix, a un prix (…)

    • Ca ne sert plus a rien car nous sommes à peu près tous sur le BS.
      Parce que le max de semaines ne peut suffire jusqu’à la prochaine job.
      Il n’y a plus d’usines,plus d’arbres à couper,plus d’arbres à planter,mëme plus rien à réparer car tout est maintenant jetable afin de guarantir du travaille aux usines archi automatisées avec des robots.Il n’y a plus rien pour les vrais humains.Juste pour les gestionnaires,administrateurs,comptables et grattes papier.
      Le monde ordinaire c’est pas important en plus ça vie 8 ans de moins que les bien nantis.
      Plus vite ils vont disparaïtre et mieux ce sera pour les riches qui ne veulent rien partager.
      Gilles Ménard

    • Je suis d’accord car l’assurance emploi ne devrait pas être un mode de vie mais une assurance en cas d’une malchance. C’est pas normal de travailler 20 semaines par année en payant 20 ou 25$ par semaine puis avoir droit de toucher des prestations de 400$ par semaine pendant 25 ou 30 semaines et ce à chaque année. En Beauce le moindre village à une,deux ou trois voir quatre usines, débrouillez-vous en Gaspésie pour faire pareil comme sur la Côte-Nord. C’est rendu que lorsqu’on appel pour notre carte de crédit c’est un gars en Inde qui nous réponds, jamais on va me faire avaler qu’a Gaspé il y a pas moyen de répondre au 1-800 Master ou Visa.

      En Beauce ils sont capables de faire des maison pré-fabriqués et pas à Gros-Morne. Il est possible de construire des chaloupes ou des pontons ou encore de mettre du lait dans des contenants en carton. Au fond c’est peut-être la meilleure chose à survenir, c’est dur comme moyen à court terme mais c’est peut-être le coup de pied qu’il fallait pour que les gens se prennent en main.

      Aux Iles-de- la- Madeleine il se fabrique un très bon fromage vendu à fort prix en ville pourquoi pas d’autres initiatives de ce genre là. Ce qui vient des Îles laissez moi vous dire que c’est toujours sympathique comme produit, par exemple les petites boîte de restes de de homard “Gros Cap” il en manque dans les épiceries, il suffit d’ouvrir la boîte pour penser au quai de Cap aux Meules avec l’odeur. Vous pourriez facilement faire des pâté aux fruits de mers ou de poissons qui accoteraient les “Plaisirs gastronomiques” une marque de produits de Ste-Thérèse au nord de Montréal.À Mont-louis en Gaspésie une petite boutique dont le nom m’échappe fabrique ce genre de pâté et c’est la file les beaux soirs d’été.

      Des poissons fumés des îles ils seraient temps d’en avoir chez IGA, je serais un de vos premiers clients.Les moules bleues des îles j’en n’en trouvent plus au supermarché et quelles étaient bonnes. Bonne chance pour la suite. Je vous le dis partout au Québec nous allons vous encouragez avec vos mises en marché, offrez nous du rêve et nous nous mettrons à table.

    • Peut-on être vraiment surpris que le PQ affirme qu’il s’agisse d’un complot, uniquement contre le Québec et les travailleurs québécois? Comme quoi il n’y a que les pôvres petits québécois qui souffrent au pays, et qu’il n’y a pas, ailleurs (par exemple au Nouveau-Brunswick) des gens d’autres provinces qui souffrent de cette même réforme. L’arsenal des arguments du PQ est mince quand on est rendu à sortir des théories aussi saugrenues que celle de Drainville et cie.

      Et puis, d’après vous, qu’arriverait-il si le PQ réussissait à rapatrier le programme d’assurance emploi? Le PQ, pour s’attirer des faveurs, bonifierait le programme de manière à (encore une fois) consolider ses bases, tout en pénalisant les travailleurs qui travaillent à tous les jours, comme vous et moi. N’a-t-on pas déjà vu ce scénario se produire l’an dernier avec les étudiants chouchous de la Castafiore? Tout le monde, sauf les étudiants, a payé pour leur grève, leur casse, leurs demandes ridicules. Que pensez-vous qui se produirait avec l’AE? Poser la question, c’est y répondre…

    • Complot du gros méchant fédéral contre le pauvre petit Québec sans défense…

      Il y a longtemps qu’on ne l’avait entendue celle-là.

      Eh misère…

    • Je suis résolument contre cette réforme! Les travailleurs qui paient cette assurance (car c’en est bien une) ont droit aux indemnités prévues et non pas à un régime diminué par Harper à l’esprit tordu.
      Bernard Drainville y va peut-être un peu fort quand il parle de complot pour assurer aux sables bitumineux une main d’oeuvre venant de l’est mais qui sait?

    • Il est normal de déménager pour gagner sa vie et cesser de vivre au crochet de la société. Depuis toujours les québécois ont suivis les endroits ou on gagnait de l argent. Vivre sur le dos des autres c est assez. Un homme qui a une fierté ne se pose meme pas la question.

    • Bonjour M. Lavoie,

      Evidemmment qu’il s’agit d’un complot. Bernard Drainville l’a dit.

      Moi je pense que Ottawa a envoyé des agents super secret silloner les routes de garnottes des régions pour ‘’pogner’’ les pauvres chômeurs québecois isolés dans leur chômière.

      Comme dirait c’te gars: Le chomage, c’est comme le p’tit québec de Kraft, c’est juste pour nu-z’ôte.

    • Bonjour M. Lavoie,

      Lors de son allocution à ce congrès, Bernard Drainville a aussi rajouté: il faut rétablir la confiance entre les québecois des rangs et des rues!.

      Ça me rappelle l’histoire du curé à St-Anatole, le curé Caron. Les habitants du boutte appelaient le curé Caron le cul rond carré.

      Bien à vous.

      wawa_rond (carré).

    • Monsieur Drainville, très franchement, votre affirmation relève de la paranoïa. Je crois que cela affectera tout autant les provinces maritimes que le Québec. Et jusqu’à tout dernièrement, à moins que le fédéral ait fait un changement cette nuit, les provinces maritimes ne font pas partie du Québec. Et pour ce qui est de nos gens se rendant en Alberta pour y travailler, ben pourquoi pas. Si c’est pour un emploi sûr, à l’année, bien rémunéré, tant mieux pour ceux et celles qui veulent le faire.

    • Bonjour,

      Et dire qu’il y a même des députés Conservateurs qui disent ouvertement : GO WEST, young man ! Bien sûr, le Québec est la plus grosse des PROVINCES MARITIMES de l’Est du Canada, là où ça fait mal. Car le Québec comme province maritime jouit d’emplois saisonniers encore PLUSSE que les quatre autres provinces. Et pourquoi pas que le Québec n’enverrait pas l’immigration disponible pour « développer ce coin de pays » si les Pure Laine ne sont pas capables ? Avec plaisir, John Bull.

    • Totalement pour. Je ne vois pas pourquoi nous devrions payer quelqu’un qui ne veut pas travailler.

    • Étant travailleur forestier moi même personne ne peux s’imaginer la somme d’effort, de travail et de douleur qu’il en prend pour pratiquer ce métier, Il en va de même pour les pécheurs, et les travailleurs de la constructions ( manœuvres, journaliers )
      Voyez vous! Nous sommes ceux ( forestiers, travailleurs de la construction, pécheurs ) qui travaillent puisque ce qui définit le mieux le travail par définition c’est la douleur ( en effet le travail fait mal ) . Ce n’est pas pour rien qu’on dit de la femme qui accouche qu’elle est dans son travail. La très grandes majorité des autres emploi rémunérés sont des professions ( animateurs fonctionnaires dentistes, avocats, journalistes chroniqueurs, et même vendeuse nommez les tous en ce sens que tous ces gens sont rémunérés dans l’exercice d’une fonction ou d’une tache qui ne nécessite ni ne cause aucune douleur ni de peines pour être réalisée ( Ne venez pas me dire que certains ont mal à la tête parfois ou qu’ils souffrent de dépression et de stress parce que voyez vous nous, travailleurs forestiers, souffrons des mêmes maux et travaillons tout de même, malades et parfois blessés au froid, sous la pluie, sous des chaleurs extrême et la plupart du temps pour un salaire a forfait ( ce qui signifie que nous ne sommes pas rémunéré lorsque l’on s’assoie pour une pose ).

      Si certains nous envient tant de ne pas travailler durant certaines périodes ( chômage ) j’invite n’importe quelle infirmière, enseignant ou camionneur etc. a venir prendre une marche avec nous en forêt et de pratiquer notre métier ne fut qu’une journée pour voir ce qu’il en coute de sang et sueurs pour gagner un salaire qui n’est plus élevé plus que le salaire minimum en tenant compte de toutes les dépenses engagées ( achat de scie, réparations, équipement de sécurité, entretient général ) .
      Ceux qui ont une rémunération à l’année bien au chaud devrait mesurer toute l’énergie utilisée pour faire notre travail tout en faisant le bilan de celle utilisée dans l’exercice de leurs fonctions. Ils réaliseraient que nous dépensons plus d’énergie durant les 6, 7 ou 8 mois que l’on travaille que celle utilisée durant les 4 ou 5 ans ou ils exercent leurs fonctions. Et que faisons nous quand nous sommes sur le chômage ? Nous pensons nos plaies , et reposons nos corps fatigués quand ils ne sont pas brisés. Pire le temps n’arrange rien. Vos salaires augmentent en vieillissant; les nôtres diminuent. Puisqu’en vieillissant nous devenons moins performant et nos rendement diminue.
      Mais ce n’est qu’un aspect du travail saisonnier, il y a toute la dimension des services que nous rendons
      Sans notre travail; avec quoi se torcherait tout le monde; car c’est notre gros labeur ( papier) qui, au bout du compte, torche votre petit cul C’est notre labeur qui vous permet d’avoir des maisons, des meubles, des articles de sport etc. à des prix plus que raisonnable ( bois ) Si vous mettez plus de contraintes aux travailleur saisonniers; les gens cesseront de pratiquer leur métier. Qui vous donnera votre poisson, ( les chinois peut être) ? et vous allez vous plaindre après que du poisson il y en a chez nous et qu’on ne l’exploite pas) Qui construira vos maisons entretiendra vos rue et vos ponts ; des travailleur étrangers ? ( africains, latinos ou autres ) qui ne manqueront pas de réclamer tous les droits qu’ils seront suffisamment nombreux pour les revendiquer.

      Comme vous voyez il est absurde de juger d’un emploi saisonnier sur la seule base que l’assurance emploi. La très grande majorité des travailleur saisonniers tournerait le dos a leur emploi immédiatement s’ils avaient la possibilité de remplacer l’un d’en vous dans l’une de vos profession. Car si vous les enviez de ne pas travailler à l’occasion sachez que tous les travailleurs saisonniers ( ils ont des familles eux aussi) vous envient de vos jobs faciles, rémunérées à l’année

      Concluons cette rapide analyse de la situation du point de vue financier. Si nos revenu moyens atteignaient les 40,000 dollars par année pour les 6 ou 7 mois ou nous sommes à l’emploi; pas un travailleur saisonnier qui se respecte ne se ce plaindrait des coupures dans l’assurance emploi. (Nos revenus se situe plutôt en 20,000 et 25,000 par année incluant cette assurance ) Au bout du compte, le gouvernement, les fonctionnaires ( retraite blindée et avantages sociaux tout azimut ) et tous les biens pensants qui trouvent que leurs cotisations leur coutent trop chères et bien ils pourraient la mettre ou je pense cette assurance car ce n’est pas moi qui les plaindrait s’il advenait qu’un jour leur sort en vienne a ressembler aux nôtres. Ils n’auront qu’a faire comme nous c’est à dire et se priver de voyage, de vêtements griffés et de soupers au restaurant et de tout remplacer par des sandwich au poulet pressé et par un p’tit café au Tim Horton de temps a autre.

      La société de consommation ce n’est pas chez nous qu’elle gîte; par contre la vraie vie ( celle commandée par la réalité ) et bien on l’entend souffler a nos oreilles toutes les fois que nous sortons pour nous rendre a notre travail par jours de grand vents

      Salut

    • il est grand temps qu’on arrete d’encourager les gens a passer plus de temps en vacances qu’a travailler. C’est une assurance, pas un mode de vie. J’ai souvent demenage pour pouvoir travailler et je ne suis pas mort.

    • C’est un sentiment d’impuissance qui fait voir des complots partout et ça se passe entre les oreilles… pauvre Drainville! La solution, pour s’en débarrasser, se trouve donc entre les oreilles. Lorsque je lis que 40% des montants d’assurance emploi vont à une population qui représente 22% de l’ensemble des cotisants, il y a certainement un élément de NOS compétences qui remplit mal son rôle. Une solution serait la création d’emploi. Des emplois, il pourrait y en avoir davantage au Québec si notre relation avec l’argent n’était pas tordue… Pendant que d’autres se débrouillent pour répondre aux besoins de leur population en ce domaine, nous, on fait de la sémantique sur les bienfaits de l’autonomie, de l’indépendance et on laisse notre richesse cadenassée sous terre en attendant le grand jour de la libération. Avant de reluquer les compétences fédérales, pourquoi ne pas BIEN s’occuper des nôtres! La gouvernance souverainiste est loin de remplir son objectif lorsque l’on observe que tout ce que l’on touche est (devient) boiteux… l’éducation, la santé, les finances, est-ce que ça va si bien au point de vouloir embrasser d’autres responsabilités.

    • 100% pour! Malheureusement, le chômage est un mode de vie pour trop de Canadiens.

    • Ce n’est pas vraiment un complot contre le Québec, car cette mesure n’affectera pas les gens de Montréal.

    • Depuis que les Libéraux ont passée une loi pour que le gouvernement s’approprie les surplus de la caisse ce programme n’est rien de moins que du vol légalisé.
      Harper et sa bande de réformistes ont raffiné l’arnaque. Pour eux la personne en chômage est un escroc potentiel .
      Ils ont forcés les fonctionnaires à rencontrer des quotas de coupures , mettant ainsi des familles dans la pauvreté, pour pouvoir par la suite engranger plus de surplus.

      Ils devraient avoir honte, mais ils n’ont aucune compassion ,seulement une idéologie maladive.
      Quand tu est rendu à enlever le pain de la bouche de tes citoyens pour mettre 28 millions dans la promotion d’inutilités comme la guerre de 1812 et 7,5 millions dans le budget du jubilé de la reine, tu ne ne mérites pas de gouverner.

      Penser que les Québécois versent chaque année 50 milliards en taxes et impôts à ces gens pour qu’ils s’occupent de notre développement économique , alors que seulement 15% de la population est prête à leur faire confiance donne la pleine mesure de notre aliénation comme nation.

    • Pas possible lire les commentaires es bons citoyens qui appuient une réforme aussi dégeulasse . Faut le faire !

      Au Québec nous venons de nous débarasser d’un gouvernement libéral corrompu qui dilapida des sommes faramineuses dans la corruption et dans l’incompétence crasse . A Ottawa les anciens libéraux de Chrétien et de Martin ont arnaquer la population en se servant de la caiise du chomage pour arrondir les fins de mois et faire croire aux naïfs que le gouvernement avait l, économie en main . Maintenant le gouvernement Harper qui pige lui aussi dans la caisse du chomage ( payé par les travailleurs et les entreprises en passant et non par les taxes des citoyens ) semble vouloir écoeurer encore plus les gens de la calsse moyenne et inférieur qui ne font pas partie des ” amis ” du pouvoir canadien comme les entreprises , les banques et les groupes religieux ! Le même Harper qui n’a aucun problème a dépenser dans des niaiseries abyssales comme les symboles monarchiques ou dans des subventions aux petits amis des groupes religieux qui appuient ce parti de dinosaures ! Et tout ça pendant que les grands amis des conservateurs d’ Ottawa , les pétrolières , nous volent des millions quotidiennement tout en reçevant des subventions fédérales a même les taxes des citoyens !

      Et dire que de ” bons ” citoyens applaudissent des réformes dégeulasses comme celles là !!!!

      Réjean Asselin

    • Et les travailleurs à l’année, sur leur relevé de paie, dorénavant ils verront une diminution de leur contribution à l’Assurance emploi?

      Ça m’étonnerait.

      Toujours est-il que peu importe les projets mis de l’avant, ceux et celles qui se lèvent tous les jours pour aller travailler sont toujours appelés à payer davantage. Mais bon, faut penser aux chômeurs et s’interroger sur les décisions du gouvernement, surtout que ceux et celles qui se lèvent pour aller travailler à l’année longue, ils/elles n’ont pas le temps de chialer et défendre leurs droits puisqu’ils/elles sont trop occupé/es à travailler.

      Daniel Verret Nadagami

    • Que faisaient le PQ et notre future première ministre quand cette loi a été discuté(?) et votée aux communes?
      Mme Marois nous préparait de bons petits plats avec ses casseroles et donnait la tétée aux étudiants. C’est à ce moment qu’il fallait réagir. Maintenant, tout semble coulé dans le béton.

    • Je suis complètement en faveur de cette réforme. Une assurance emploi, ça le dit … c’est une ASSURANCE … pas un mode de vie !

      Allez endommager votre voiture une ou plusieurs fois par année et vous verrez si vous serez dédommagés au même titre les fois subséquentes. Il y a énormément de gens qui n’ont seulement hâte que leurs timbres soient faits pour partir en chômage. Mon beau père était patron dans une grande entreprises et il se souvient combien beaucoup des occasionnels allaient se plaindre aux boss, car ils voulaient être “slaqués” une fois leurs timbres faits !!!

      Il faut absolument réformer ce système, trash a raison, le chômage baisse quand il est moins disponible et généreux.

    • La vraie réforme serait de baisser les cotisations quand il y a des surplus et non pas de piger dedans.On parle ici de milliards.

    • je suis pere celibataire , pas de garde partage , j’ai perdu mon emplois en juin dernier , apres 8 ans de cotisation sans interuption , je commence demain un nouvel emplois , ben vous savez quoi ? j’attend toujours mon premiers cheque de chomage , des que ma situation financiere s’ameliore et que j’ai quelque mois d’epicerie et d’hypotheque d’accumule , je consulte un avocat pour 1) voir comment je peut ne plus contribuer a cette chimere , et 2) comment je peut poursuivre le federal pour m’avoir facture pour un service qu’il refuse de donner , si ca doit aller j’usqua emmigrer du canada pour aller vivre dans le pay de ma deuxieme nationalite so be it , la derniere fois que je me suis pogne avec le federal pour des questions de chomage c’estais en 1998 , j’ai fini par aller vivre et payer mes taxes et impots sur un salaire de 80 000 pendant presque 6 ans a l’etranger , faites un petit calcul voir si c’est rentable de taper sur la tete d’un gars comme moi , juste un manque a gagner d’a peut pres 100 000$ pour le fisc.
      faut arreter d’agir comme si vous etiez le seul a pouvoir me taxer , vous n’etes pas en monopole , vous etes des prestateurs de service en competition , j’ai comme bien d’autre canadiens le choix de quel pay et gouvernement recois mes taxes et autres participation sociales , et bien franchement le gouvernement canadien / fonction publique canadienne est loin de la moyenne quand on parle de performance de service.
      si c’est comme ca que vous comptez retenir les travailleurs specialises ne ici ou en gagner des nouveaux par l’immigration vous vous plantez mechament , un tel raisonnement ne merite qu’une analyse d’urine , pcq je sais pas ce que vous consommez , mais ca doit etre fort en tabarnak , j’ai franchement une grosse envie d’aller m’etablir a singapore par exemple , l’australie aussi m’envois regulierement des email pour que je m’y etablisse avec mes “highly demanded specialised skills”

    • .
      Je crois qu’il y avait un changement à apporter aux règles d’accès à l’assurance chômage … faut stimuler l’imagination …. c’est une assurance, pas un mode de vie !
      Mais j’avoue que le remède mis en place peut faire mal et qu’il faudrait trouver des solutions adaptées.

      Pour le PQ et le complot …. et bien, c’est cette façon de penser ou de “spinner” les décisions d’Ottawa qui me déplaise dans ce parti ! … C’est dangereux, ce sera la faute à qui si jamais on se sépare …. aux personnes âgées qui demandent trop de soin, aux assistés sociaux, …. faut trouver un coupable pour les problèmes financiers de l’État !

    • Si le principe est bon pour Pauline Marois qui se vante qu’avec elle les jeunes ne s’installent pas sur le B.S. Il est bon pour le fédéral pour que les gens ne s’installent pas sur l’assurance-emploi.

      Je suis d’accord avec la personne qui trouve que Drainville est un vrai clown, moi aussi je le verrais bien dans un sketch comique. Il ferait une bonne imitation de maman dans la petite vie avec ses émotions “stagées” au possible. Avec une mise en scène d’Emmanuel Bilodeau comme pour le show que va donner Pauline pour la remise de l’argent des contribuables aux étudiants, on serait en affaire pas pour rire.

    • Je ne crois pas que le nouveau systeme va forcer les quebecois a alle travailler dans l’ouest. La limite de km est plus basses que ca.

      Mais si les quebecois profitent de l’experience de tels emplois (sable bitumineux), ca leur permettra de developper l’expertise pour que l’on puisse nous-memes exploiter nos propres sables bitumineux au Quebec.

      ha ha ha !

    • “L’assurance-emploi (a.-e.) offre des prestations régulières aux personnes qui ont perdu leur emploi sans en être responsables (par exemple à la suite d’un manque de travail ou parce qu’elles occupaient un travail saisonnier) et qui sont disponibles pour travailler et qui sont prêtes à le faire, mais qui ne peuvent pas trouver de travail.”

      Mot cle:
      qui sont DISPONIBLES pour travailler et qui sont PRETES à le faire, mais qui ne PEUVENT PAS TROUVER de travail

      “Pour recevoir des prestations d’assurance-emploi, vous devez démontrer que vous êtes prêt et disposé à travailler et capable de le faire en tout temps.

      « Être prêt à travailler » signifie que vous adoptez un comportement qui témoigne de votre désir de travailler, mais êtes incapable de trouver un emploi.

      « Être disposé à travailler » signifie que vous êtes prêt à accepter tout genre de travail que votre capacité, vos aptitudes, votre formation ou votre expérience vous permettent d’accomplir et que vous êtes prêt à accepter les conditions du marché du travail (comme le salaire offert et les heures de travail).

      « Être capable de le faire en tout temps » signifie que vous êtes d’abord capable de travailler; ce qui caractérise la capacité, c’est la disposition physique et mentale qui permet d’exécuter les tâches associées à un emploi et de le faire dans les mêmes conditions que les gens qui effectuent habituellement ce type de travail.

      En quoi est-ce que “chomage saisonnier pendant 6 mois”, correspond a la description de “etre pret et dispose a travailler”? Parce que vous vous etes tous mis d’accords pour etre lache et pas creer d’autre activite economique dans la region? Eille, pourquoi partir une busines, je devrais travailler 12 mois au lieu de 6! C’est pas normal qu’apres une 20 d’annee de developpement, vous ayez pas encore pense a developper votre economie regionale. Merde, en 20 ans, la Chine est passee de pays du tier monde a puissance economique mondiale! Est-ce trop demande que vous soyez capable de faire autre chose que de rester assis sur votre steak au lieu de developper votre region?

      Sources:

      http://www.servicecanada.gc.ca/fra/ae/genres/ordinaire.shtml#Nombre

    • Attention!!! La Caisse de l’assurance emploi appartient aux employeurs à hauteur de 58% Seulement 42% de la caisse est constitué par l’argent des chômeurs. En effet, sur chaque dollar que je déduis sur la paie de mes employés je dois en mettre 1.4. Donc 1.4/2.4. La dernière fois que j’ai fait le calcul c’était ça Alors les chômeurs n’ont vraiment pas un mot à dire. Nous les employeurs avons besoin de main d’œuvre. Aussi, faire vivre les régions coûtent trop chers. Les canadiens Français ne faisant plus d’enfants pourquoi ne pas garder les régions juste pour le folklore. Nous sommes un peu tanné de payer pour les gens de La Gaspésie et du Saguenay. Si y’a pas de job là il faut quitter. Les ressources sont limitées.

    • La réforme de l’assurance emploi c’est le moyen que notre dictateur en chef au service des banques, des pétrolières, de l’industrie de l’armement et de la finance a trouvé comme moyen de baisser les salaires des gens de 30% sans qu’ils aient leur mot à dire.

      Harper a évacué tout débat sur tout. Il gère le Canada en despote. Les canadiens sont maintenant des esclaves qu’on peut faire travailler où bon leur semble aux conditions qu’eux décident.

      Bienvenue dans le nouvel ordre mondial.

    • Cette réforme a du bon.Si c’est pour dire au canadien d’arrêter de dépendre des gouvernements pour subvenir à long terme à un emploi précaire alors très bien. En ce qui a trait au complot de Drainville,sommes-nous surpris de sa position?Pour faire avancer la cause il serait prêt à dire n’importe quoi.Comme si cette réforme affectait seulement le Québec.

    • Cela fait des décennies que je rencontre des gens qui travaillent l’été pour ramasser leurs “TIMBRES” et puis se mettent au chômage l’hiver avec la complicité de leur employeur pour, ensuite, toujours avec la complicité de leur employeur (argent comptant)…Travaillent au noir pendant le temps qu’ils retirent leur assurance chômage!

      Je suis en total désaccord avec ceux qui disent que cette argent leur appartient. Si du chômage est retiré frauduleusement, d’autres en seront privé car cette caisse n’est pas sans fond!

      J’ai payé du chômage toute ma vie et je n’en ai jamais retiré un sous…Est-ce que je ne serais pas en droit d’exiger qu’on m’en verse une partie…NON!

      Je suis 100% d’accord avec la nouvelle loi parce que, dans le fond, le gouvernement Fédéral veut limiter ces abus!

      Mais comme pour le reste, tout ce que fait Harper…C’est de la merde.

    • @chip “Les travailleurs qui paient cette assurance (car c’en est bien une) ont droit aux indemnités prévues et non pas à un régime diminué par Harper à l’esprit tordu.”

      Parfaitement d’accord. Et maintenant, qu’on réduise les primes payées exclusivement par les employeurs et les travailleurs (le fédéral n’y contribue pas un sou) pour refléter couvrir les montants qu’on redistribue.

      Le fait est que les gouv. fédéral détournent des milliards de la caisse d’assurance chômage. Et a perverti le programme en une forme de taxe au travail déguisée. Puis il y pige allègrement. Il n’y a qu’un mot, à mon sens, pour qualifier ce fait: Du vol !

    • Drainville qui prétend que c’est un complot contre le Québec. Cela fait partie de la stratégie du PQ de provoquer des chicanes avec le Fédéral pour pouvoir ensuite dire “Vous voyez bien que ce pays est mauvais pour le Québec” et qu’il faut en sortir! Ce comportement de la part des séparatistes n’est pas nouveau!

    • Pour.

      “Les employeurs de ces régions craignent de perdre leur main-d’œuvre.”

      Bon ben que les employeurs paient eux autres pour garder leur main d’œuvre a maison pendant la saison morte. C’est pas a l’assurance-emploi de faire ça. La responsabilité d’une personne c’est de gagner sa vie, aller la ou il y a du travail, dans les années 70 beaucoup de Québécois sont allés travailler dans l’ouest canadien ou bien sur la Cote nord, au 19eme siècle, beaucoup sont partis en Nouvelle Angleterre parce que y’avait pas de travail ici.

      “ls sont tenus d’accepter un travail moins bien rémunéré dans un secteur parfois éloigné de leur domicile.” Ils sont pas obliger, on les mettrera pas en prison si ils refusent, mais le chèque rentrera pu.

      Si le monde veut travailler juste 6 mois/année qu’il se mette de l’argent de coté pendant qu’il travaille et qu’il reste chez eux 6 mois/année a leurs frais c’est tout.

    • “Les employeurs de ces régions craignent de perdre leur main-d’œuvre.”

      Ils vont être obligés de payer des salaires décents? C’est pas drôle ça…

    • babylone

      9 février 2013
      22h04

      Vancouver me paraît alléchant.
      - – - – - – - – - – - – - – -
      Surtout le logement et le coût de la vie en général…

    • pour cette réforme pourquoi ceux qui travaillent 12 mois par année devraient toujours se taire, si dans certaines régions surtout dans le bas du fleuve vous avez besoin de nous pour payer vos factures peut-être il serait temps de fournir un petit effort on vous demande juste de travailler quand il y a de la job

    • Une autre idiotie des péquistes. Les péquistes se sentent persécutés partout.

      Oui, je suis pour la réforme de l’assurance emploi. S’il n’y a pas d’emplois dans une région; cette région doit fermer. Les gens doivent migrer vers les régions où il y a des emplois.

      Finalement, l’assurance emploi n’est pas un fond distinct.

      Le fédéral agit en bon gestionnaire.

    • Quoi penser de cette réforme? Elle ne me semble pas appropriée pour permettre à des travailleurs dans notre société de se sentir revalorisés. Comme le disait un internaute ici, cette réforme n’empêchera pas des individus de «fourrer» le système d’une autre manière. Pourquoi le Gouvernement semble vouloir uniquement se concentrer sur les soi-disant fraudeurs au détriment des honnêtes travailleurs qui ont besoin de cette assurance emploi pour les protéger avec leurs familles en cas de coup dure et de perte d’un emploi?
      Il semble bien au Canada que nous ayons un problème de mobilité de notre main d’œuvre et c’est pas étonnant quand on considère l’immensité de ce pays. Alors il me semble que le Gouvernement fédéral devrait être plus inventif, plus imaginatif pour favoriser cette mobilité à la faveur des travailleurs au lieu d’offrir des histoires d’horreurs comme c’est le cas présentement sans compter que pour les fonctionnaires de l’Assurance-Emploi, ce n’est pas de la tarte non plus de devoir jouer les bourreaux de Stephen Harper.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Je suis pour cette réforme M. Lavoie. La raison est très simple. Je vais ou les ‘jobs’ se trouvent.
      C’était vrai il y a 50 ans et c’est encore vrai aujourd’hui.
      Qui s’opposent ? Les péquistes, qui y trouvent encore une raison de dire que le fédéral est contre le Québec.
      Tout un bouffon que ce Drainville.
      Lui et Duchesne(”Je veux juste dire aux gens que si on veut s’attaquer aux paradis fiscaux, il va falloir faire l’indépendance.” Dixit Duchesne ) remportent la palme pour leur comble d’inepties.

    • Ecran, si c’est si simple d’ouvrir des usines aux Iles ou en gaspésie, fais-le et on verra si tu sais de quoi tu parles. On a déjà eu des centres d’appels au Québec, mais au salaire minimum c’est trop cher pour les entreprises; la nombre au bas de la marge des profits n’est pas assez haut. Le actionaires en veulent plus.
      Je vois que tu as bien des suggestions, mets-les en pratique et on verra , par exemple, si tu peux créer des emplois a douze mois par années aux Iles de la Madelueine. On te fera même une fête.
      Fabriquer des pâtés au salaire minimum c’est trop cher; on va les importer de la chine. C’est toute la population qui n’achète pas les produits du Qubec parce que nos gouvernements créent des marchés communs qui détruisent nos marchés et sapent nos emplois.

      Et quand il n’y a plus d’emploi, on dit au monde de travailler pareil. Le gouvenemnt fédéral a déjà créé des emplois d’hiver en instituant des programmes d’infrastructure municipaux qui consistaient à installer des conduites d’aqueduc dans les rues en excavant des tranchées de six pieds de profondeur dans la terre gelée au pic et à la pelle; pas droit de machinerie. Ça empêchait le chômage

      Le gouvernement peut créer des programmes pour aider ses citoyens à survivre plutôt que de faire des sommets à un milliard, aller en guerre contre la Lybie, l’Afghanistan,acheter des avions inadéquats, etc. payer un million pour apporter sa limousine en inde.
      Pour payer ces folies, il s’attaque au petit monde et il y en a pour l’encourager, il y a des gens comme vous pour trouver que ça du bon sens.

      Au moins, tâchons d’être un peu solidaires.La sortie d M Drinville prête des intentions au gouvernemnt Harper; je ne sais pas s’ils sont assez intelligents pout penser à ça; certainement pas aucun de nos députés conservateurs présentement à Ottawa. Mais l’effet de vider les les régions va être là quand même.

      Soyons solidaires et faisons une levée de bouclers contre cette attaque, je ne dirais pas de la classe moyenne, mais de la classe en bas de ça. C’est cruel, injuste et dégeulasse.

    • Je suis en faveur de ces mesures puis le travail est fondamental et l’homme se doit de le considérer ainsi. Les enseignements talmudiques nous le laissent percevoir ainsi.

    • ”La meilleur façon de baisser le chomage, c’est d,len réduire l,accessibilté…”

      La meilleur façon de baisser les couts en santé c’est d’en réduire l’accessibilité!

      ” Y on donner 110% mais la rondelle ne roulait pas pour eux autres à soir”

      ” Avant de chômer les chômeurs étaient de gros travaillants”

      ”Les chômeurs sont des paresseux car ils ne travaillent pas”

      ”Les compagnie comme GM qui reçoivent des subventions ne vivent pas au crochet de la société”

      ” Les politiciens et les contracteurs et les firmes d’ingénieurs conseil qui ont volée la société ne sont pas des fraudeurs comme ceux qui retire du bien-être social”.

      ”Une mère de famille avec 2 enfants que sont mari a abandonné et qui ne veut pas aller travailler loin de chez elle est une paresseuse et veut vivre au crochet de la société”.

      ” Les immigrants viennent voler nos jobs”

      ” ………

    • C’est très sévère pour des régions BS mais une assurance est une assurance. Essayez donc de demander à votre assureur automobile de vous payer une auto à chaque année car vous n’êtes pas assez brillant pour verrouiller les portes.

    • Avec les planches à billet aux USA, au Japon et en Europe on ne peut pas dire que l’état général actuel soit très encourageant et on pourrait voir ce qu’on pourrait voir: ‘Chauffer’ pas à peu près. Les principaux systèmes monétaires de la planète sont peut-être à deux doigts de l’effondrement, avec des conséquences pas très jojos merci. Pas un mot de nos ollibrius gouvernementaux, même s’ ils le savent sûrement et qu’ils préparent en douce leur terrain. Comme toujours ils tenteront de s’affubler demain, applaudient par leurs suppots, des vertus de ‘King’ de la gestion. ‘King’ mon oeil. Cette réforme pourrait avoir un certain sens si elle se voulait vraiment à effet neutre pour les véritables intéressés et était abordée prudemment par ‘beau temps’ et surtout menée par d’autres que d’avoués, fieffés, invétérés, cachotiers et incorrigibles mythomanes. Ces psycopathes rigides et biaisés se moquent éperdument de tous et feront le nécessaire pour conserver leur place d’imbécile de service auprès du Club et sauver leur personnelle et unique peau. Un coup d’oeil sur l’Europe montre les difficultés posées par des mesures semblables. Pour qui et à quoi travaille-t-on dans nos ‘countries’? Pour ceux qui croient que la planète serait de toute façon bien mieux à 500 millions d’habitants et que pour l’excédent… bof? Amis, par grâcieuseté de divins et majestueux écervelés, préparez-vous à en baver, car ce ne pourrait qu’être le début. On devrait faire autre chose que benoîtement festoyer 1812, couverts par la boucane d’illusoirs F35. Pitoyable, insensé et loin d’avoir inventé le gouvernail ces abrutis. Comme dirait l’autre: Des pas fiables.
      (Note: Possible catastrophe monétaire en vue? Ohé les jounalistes. La fin des tests de vos hamacs, ç’est pour quand? On n’a que vous.)

    • @toutou35955
      la mobilitee des travailleurs (et donc payeurs de taxes) ca peut se faire aussi en dehors de la juridiction fiscal des gouvernement , le canada est un pay ou il y a BEAUCOUPS de multinationaux , cette population a le choix quand viens le temps de participer fiscalement , et meme pire on peut si on s’arrange un peut faire en sorte qu’on ne paye pas de taxes nul part , au canada comme dans bien des pays du G7 il faut avoir vecu 163 jours au pay pour etre imposable , disons que je prend 3 semaines de vacances dans le sud , et que le reste je le partage professionellement entre mes deux nationalites (j’ai la double canadienne et europeene) six mois(moins une semaine) ici , six mois(moins une semaine) dans un des 26 pays dans lesquels j’ai legalement le droit de travailler , ben les impots et autres participations sociales je les gardes dans ma poche , et quand je serais dans la marde , je me pointe dans une ambassade pour me faire rapatrier avec ma p’tite famille et je me fait soigner gratuitement ici .
      mon commentaire precedent (qui est en attente de censure) raconte ma derniere prise de bec avec ressources humaines canada, ca a coute a peut pres 100 000 en perte de revenu juste au fisc federal , calcul le provincial et mes taxes a la consomation que j’aurais paye en restant au pay, j’ai perdu mon derniers job au canada il y a un peut plus de 6 mois apres 8 ans de contribution ininterompues , mon dossier est toujours en traitement , mechante performance de ressources humaines canada , ca m’impressione , je paye pour ca ?

    • Pauvre Drainville et toute sa gang, il faut trouver des moyens quels qu’ils soient. Ils font vraiment pitié, attendez de voir François Lisé sortir ses arguments, on n’est pas sorti du bois avec ces incompétents. Vite, la sortie…….j’espère que ce gouvernement ne durera pas quatre ans, car on s’en sortira pas.

    • Moi je suis d’accord pour qu’il y ait certaines classes d’employés qui fassent appel au chômage de manière chronique. Y a des types d’activités où ça prend des gens qui ont de l’expérience, la pêche, le travail de ferme,etc. Au village en face de chez moi il y a un entrepreneur qui s’est spécialisé dans la construction de ponts et il engage plusieurs personnes du village. Quand les gars partent ils peuvent travailler en CB comme se ramasser au NB. C’est un job spécialisé qui ne se fait pas en hiver donc ils reviennent après la saison et retirent du chômage.

      À toujours hausser les conditions d’éligibilité je crois sincèrement qu’on va atteindre un point où les ces villages vont fermer. Et c’est peut-être le contraire de ce que les gens attendent qui va arriver parce que le petit bout de temps où on a besoin de ces gens là ils ne seront peut-être plus disponibles, ils vont être rendu ailleurs à faire autre chose. Donc ta livre de pétoncles qui coûtait déjà cher, ça se peut qu’elle devienne hors de prix parce qu’on va la faire venir de Norvège.

      Pourquoi lorsqu’on a un bon système on cherche toujours à le briser ? Le chômage ne nous coûte pas une fortune, et il fait des surplus. Il s’autofinance. Je me souviens d’un temps où je pouvais laisser mon emploi, et si j’avais une raison suffisante je pouvais retirer. Je pouvais démissionner et avoir du chômage ! Il y a quques années, j’ai été quelques mois sans travail et j’ai eu une offre à Qc. J’y ai été, et ma blonde est restée toute seule 1 an à Mtl. On est un couple c’est normal qu’on vive ensemble, donc elle démissionne pour venir me rejoindre. Pas de chômage !!!!!

      La société on en fait tous partie et c’est le reflet collectif de nos images individuelles. Pour moi dans certaines circonstances on peut démissionner et avoir du chômage. Et pour moi il peut y avoir certains types de travailleurs qui le reçoivent de manière chronique.

      Ma blonde avait fait appel et finalement on le lui avait accordé le chômage. Quelques représentants citoyens qui l’avaient écouté. Ben ça fait partie des choses que le méchant Harper a aboli. Maintenant c’est 1 commissaire. Il a droit de vie et de mort sans même la nécessité d’entendre l’accusé.
      nick guerin

    • @carbone -14

      Ouf! Rien vu d’aussi random depuis un temps.

      Les artistes sont des travailleurs autonomes et n’ont pas le droit à l’assurance chômage. C’est ça être travailleur autonome mon grand, de là viens l’adjectif autonome: ils n’ont pas d’aide.

      Les étudiants aussi n’ont pas le droit au chômage, ils en paient oui, mais n’ont pas le droit d’en retirer néanmoins.

      Va commenter sur le National Post, les blogueurs argumentent à ton niveau.

    • Sainte Pauline-du-Dégelé ira-t-elle se baigner dans le Gange pour se laver de ses péchés?

    • Quelle amélioration pour les travailleurs. Ah non ce n’est pas une amélioration….ah bon. J’aurais cru qu’un bon gouvernement améliorerait le sort des chômeurs.
      Oui j’me souviens que les libéraux sous les gérants Chrétien/Martin avaient pigé certains ont dit volé les travailleurs (pas un des salauds n’a été poursuivi) …..
      100 kilomètres…..en train, en voiture, en autobus, en avion, s’ul pousse, à cheval.
      On a pas préciser si c’est à vol d’oiseau, on a pas préciser l’itinéraire. Non plus on a pas déterminer si des dépenses reliées à la recherche d’un emploi seraient déductibles d’impôts….savez comme pour les lunchs des députés et des ministres comme la ODA avec $25.00 du jus d’oranges……on est régie par des salauds faut tout d’même s’en rendre compte, le pouvoir de la démocratie ça veut dire le pouvoir d’écoeurer le peuple sans en payer le prix et puis le NPD qui ne s’en est pas mêler ……le Maritimes oui…..le Québec a raison Drainville l’a dit c’est une conspiration….mais il y en a bien d’autres.

    • Une chance du maudit que la tempête qu`a reçu l`Est des USA n`est pas passée un peu plus haut, le PQ aurait braillé que c`était un complot des libéraux et des fédéralistes. Le prochain complot sera la défaite du PQ, ce complot viendra du KGB.

    • Entièrement pour la réforme. Trop de gens font du cycle emploi et chômage un mode de vie. La réforme encourage la recherche d’emploi plutôt que la dépendance à mes impôts! D’ailleurs, les faussetés véhiculées autour de la réforme sont le résultat de la malhonnêteté intellectuelle ou de l’ignorance: personne n’est tenu d’accepter un emploi à plus de 100 km. Le chômeur qui ne trouve pas de travail pourra continuer à toucher ses précieuses prestations. Quant à la théorie du complot contre le Québec, plus personne à l’exception des fanatiques séparatistes n’y croit. Drainville se ridiculise et nous fait encore passer pour une bande de pleurnicheurs.

    • Travailler 4 mois et recevoir 8 mois de chomage !!!! est-ce normal sérieux ? le chomage nest pas comme au USA avec 500 $ par mois mais 1200 $ ici !!!

    • Premierement, je crois que l’opposition officielle (NDP) n’a pas fait son travail dans ce dossier. Ils se sont trainés les pieds et n’ont pas mobilisé la population a temps. Une fois adopté, c’est beaucoup plus complexe de demander des amendements. Deuxiemement, Marois, en arguant un complot anti-quebecois, se prive d’un front commun essentielle avec d’autres provinces….surtout en tenant compte du degré de difficulté supplémentaire. Le Québec seul ne peut pas rien faire….il faut un coup de force majeur!
      Les régions ont besoin de l’assurance emploi puisque c’est aussi important que les subventions au dévelloppement régionale. Qu’est ce que ça donne de d’aider a démarrer une entreprise si elle perd ses employés au premier arret de travail saisonnier….ce qui est quasi normal en région. Éventuellement, il faudrait un nouveau programme spécifiquement pour le travail saisonnier.

    • Cette *réforme* est une catastrophe, surtout pour les régions ou le travail saisonnier (pêche, tourisme) occupe une place important dans l’économie. Il est pour le moins risible qu’une assurance couvre aussi mal les gens lorsqu’il ont en besoin.

      Comme les régions, surtout celles du Québec, ne veulent et ne voudront jamais d’un Gouvernement arriéré comme celui d’Harper, j’imagine bien que celui-ci se moque bien de les faire crever à petit feu. Un complot? Bien sur que non. C’est simplement l’expression de la dictature de la majorité anglophone du Canada sur le Québec.

      Et c’est pas comme si ca avait commencé hier soir.

      gengis: Faut répéter souvent pour que les simples d’esprit finissent par saisir la réalité.

    • C’est malheureusement l’abus du système par les travailleurs saisonniers qui a amené cette réforme…….

    • … Assurance-emploi: un complot d’Ottawa contre le Québec accuse Drainville …

      Misère, un autre qui aurait dû rester à RDI. Le PQ verse maintenant dans la paranoia … oh surprise :-(.

    • Bonjour, La forte majorité de vos lecteurs ne sont pas affectés personnellement, il est donc facile de porter jugement sur ce qui ne nous affecte pas. Comme des régions entières du Canada ont une économie basée sur le travail saisonnier et de longues périodes de prestations, à l’évidence le Gouvernement fédéral aurait dû investir dans ces régions pour que leur économie soit basée sur autres choses en parallèle avec sa réforme. Mais pour qui croit que le Gouvernement doit couper dans les dépenses et ne pas intervenir dans le marché (c’est que qu’on appelle, être de droite), il est logique de couper et de laisser la main magique du marché réparer les pots cassés (ne pas m’engueuler svp, cela n’est nullement ma façon de penser!) Bon dimanche, Steven Gagné

    • ”Depuis 1996, plus de 54 milliards de dollars de cotisations à la caisse d’assurance-emploi ont été utilisés par le gouvernement fédéral pour rembourser la dette canadienne ”cet article date de 2008, nous avons la mémoire courte, les années Chrétiens et Martin déjà oubliées. Maintenant les conservateurs comme les libéraux autrefois,veulent piger dans la caisse de l’assurance emploi, payée par tous les travailleurs, on peut comprendre l’indignation du gouvernement du Québec.
      Pour ceux qui vargent sur le Qc. méditez sur les conflits du fédéral avec l’alberta en ce qui concerne le pétrole, les années Trudeau ça vous dit quelques choses. Terre-neuve et son pétrole, le Labrodor et l’électricité. Le N.Brunswick et sa centrale nucléaire etc. alors SVP un grand respire.

    • “Agnès Maltais ira lundi à Ottawa exiger des preuves que la réforme de l’assurance-emploi n’aura pas les impacts redoutés à Québec”

      Elle veut connaitre la couleur du cheval blanc de Napoléon…Quel gouvernement de nuls !

    • La danse des 7 voiles d’Hérodiade Marois m’amuse beaucoup.

      Bravo! Bravo! Et Trois Encore!

    • Le PQ nous dit que les chômeurs se retrouveront sur le BS.

      Ça se peux tu qu’ils se trouvent une job … Avec le taux de chômage au Québec et un peu de mobilité, y’en a de l’ouvrage.

      Une chance que l’assurance chômage est de compétence fédérale. Dans le contexte québécois, on aurait un système BS +

    • C’est un complot pour que les travailleurs gagnent un meilleur salaire qu’au Québec!!! Quel coup bas du fédéral!!!

    • Attachez Drainville, ça presse ! C’est une honte que de laisser parler un pareil énergumène !

      Encore la théorie de la peur et des complots contre le pauvre pt’it Qébec! Incroyable que les péquistes nous sortent encore ces peurs qu’ils colportent depuis plus de 40 ans…

    • Je suis personnellement pour cette ce type de réforme. À mon avis, il est anormal de se retrouver au chômage année après année.

      Être au chômage, (pour vrai) ce devrait être une malchance qui arrive au plus quelques fois dans une carrière. On devrait même pousser la réforme plus loin en faisant en sorte que les prestataires d’assurance emploi doivent suivre une formation s’il est impossible de trouver du travail. Donc, on est soit au travail, soit en formation…. mais jamais assis dans son salon.

      Quant au fait que certains devront déménager pour trouver du travail…. soit. Le terrain de jeu, ce n’est pas notre village natal. Si le village ne peut fournir de travail à sa population, que la population déménage là où il y a du travail, même si on doit fermer le village (ou la ville, ou la région). Il faut être réaliste, on est huit million sur un territoire grand comme l’Allemagne, la France, la Pologne et le Royaume Uni… mis ensemble. On ne pourra jamais “occuper le territoire”. Si on veut maintenir des communautés actives, il faudra inventer des programmes spécifiques, et non pas utiliser l’Assurance Emploi.

      Autre alternative: considérer l’Assurance Emploi comme une véritable assurance. Les employeurs et les travailleurs cotisent en fonction du risque de réclamation qu’ils représentent. Dans ce cas, un travailleur saisonnier qui reçoit des prestations à chaque année paierait des cotisation beaucoup plus grandes qu’un médecin qui est assuré d’avoir un emploi. Même chose pour une entreprise de tourisme saisonnier qui met à pieds ses employés chaque fin de saison; ses cotisations seraient beaucoup plus élevées que, disons, CGI. Je vois déjà les opposants à une telle réforme crier.

      Évidemment, il y a l’autre côté de la médaille. Je sais bien que la Cour Suprême a jugé que l’Assurance Emploi était en fait une taxe, donc que le gouvernement pouvait l’utiliser comme bon lui semble. Dans ce cas, il faudrait créer une société de la couronne une “Société d’Assurance Emploi” séparée du gouvernement, qui percevrait les cotisations et distribuerait les prestations et gérerait les fonds. D’une façon ou d’une autre il faut faire en sorte que le gouvernement ne puisse plus piger dans la caisse comme bon lui semble.

    • @ecran

      Je ne vois pas en quoi la réforme de l’assurance-emploi va faire en sorte qu’il va y avoir des bureaux d’appel pour la carte Visa ou Mastercard en région plutôt qu’en Inde. Car, voyez-vous, j’imagine que Visa préfère ouvrir des bureaux en Inde, car les normes du travail, les salaires ne sont pas du tout les mêmes, donc plus avantageux pour eux. Vous croyez vraiment que c’est en raison des travailleurs (qui ont payé leurs cotisations) sur l’assurance-emploi, que Visa ne vient pas s’installer au Québec? Peut-être que Visa ne veut justement pas payer une cotisation pour l’assurance-emploi de leurs employés? Who knows…

      Vous parlez du manque des produits du terroir vendu dans les grandes épiceries. Je suis d’accord qu’il faut plus encourager les producteurs du Québec, mais encore là, je ne vois pas en quoi la réforme va vraiment changer grand chose. Le problème semble être plus profond et complexe.
      Je connais un producteur de fromage de chèvre dans le Centre-du-Québec et il se trouve qu’il a beaucoup de difficulté à vendre ses produits autant dans sa région qu’ailleurs. Une des raisons c’est que les règles de production, d’hygiène sont beaucoup plus strictes ici qu’en France par exemple, pourtant on importe à la tonne des fromages français. Pourquoi demander au producteurs québécois des règles vraiment plus strictes quand on sait que l’on permet la vente de produits français avec des règles d’hygiène ou de production beaucoup moins strictes? Vous croyez vraiment que c’est la faute de l’assurance-emploi? J’aimerais aussi savoir qu’elle est la part de marché de Saputo au détriment des petits producteurs de fromage…mais c’est un autre débat.

      Je crois juste qu’on a tendance à tourner les coins ronds dans ce débat…diversifier les économies locales oui, mais on ne devrait pas juste s’attaquer à l’assurance-emploi sous prétexte que ça va régler le problème …permettez-moi d’en douter.

      Et comme certains vont dire que bénéficier de l’assurance-emploi c’est vivre sur le dos des autres, selon moi, c’est encore exagérer la situation. Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’abus, mais on ne parle pas du bien-être social ici. On parle d’un programme payé par les travailleurs et employeurs pour les travailleurs. À la place on devrait s’offusquer des millions qui ont été détourné de ce programme par le gouvernement et enquêter sur cette histoire des quotas dans l’assurance-emploi, car selon moi, c’est tout les travailleurs canadiens qui se font avoir la-dedans.

    • Complètement pour. L’assurance-chômage, c’est pour lorsqu’on perd son emploi, afin d’avoir un petit quelque chose le temps d’en retrouver un autre. Et on ne devrait pas faire le fin finaud sur ce deuxième emploi. Au moins, on travaille au lieu de se faire vivre. Si cet emploi représente une baisse de salaire, on n’a qu’à se chercher un autre emploi. Nul besoin d’être au chômage pour se trouver un emploi.

      Le mari de ma gardienne, arrivé au pays il y a 2 ans, s’est trouvé un emploi en moins d’une semaine. Pensez-vous que cet emploi comblait tous ses désirs? Par la suite, il a amélioré son sort en se trouvant quelque chose de mieux, et ce, à deux reprises. Mais au moins, pendant ce temps, il subvenait aux besoin de sa famille au lieu de demander au gouvernement de le faire. Et ce monsieur envoie de l’argent à sa famille aux Philippines à chaque mois, de même que sa femme. Quand on veut…

      En ce qui concerne les 100 km, je ne vois pas le problème. Lorsqu’il n’y a pas d’emploi où on vit, on change de place. Sans compter que tous ont une auto en région. Quelqu’un a souligné qu’il s’agissait d’un trajet d’une heure deux fois par jour. On est sensé pleurer? Savez-vous combien de personnes sont obligées de faire de tels déplacements dans la région de Montréal-métro chaque jour? Est-ce qu’on devraient toutes les garder sur le chômage aussi?

      Curieusement, certains travailleurs saisonniers arrivent à travailler pendant leur saison morte. Les jardiniers le font (déneigement), de même que les vendeurs de piscine (vente d’équipement sportif). Quand on veut…

    • Un complot du fédéral visant à forcer les travailleurs de l’Est de se déplacer en Alberta où on manque de main-d’œuvre!
      Et, tant qu’à y être, pourquoi pas des goulags destinés aux Québécois sauvagement déportés en Alberta!
      Encore une fois, voilà l’illustration de cette stratégie péquiste basée sur le misérabilisme victimaire et ce, dans le seul but d’exacerber le sentiment nationaliste des Québécois.
      Tout est bon pour créer ces fameuses conditions gagnantes à un éventuel référendum.

    • “Assurance-emploi: le PQ veut des preuves qu’il n’y aura pas d’impacts”

      Bien su qu’il y aura des impacts. A quoi bon s’il n’y a pas d’impacts.

      Pour les conservateurs, ce n’est qu’un impact positif!

    • J’ose espérer que les gens qui sont d’accord avec cette mesure ne rouspèteront pas beaucoup quand la compagnie d’assurance à laquelle ils souscrivent refusera de les dédommager pour un vol ou un accident. J’ose aussi espérer que le gouvernement va cesser d’exiger des cotisations d’assurance-emploi à tous ces gens. Quand tu te payes une assurance, tu as le droit d’être dédommagé; si tu ne peux pas être dédommagé, tu ne payes pas ton assurance, c’est pas plus compliqué que ça. Et j’espère enfin que ceux qui sont d’accord avec cette mesure accepteront gentiment de payer plus d’impôts pour soutenir ces régions qui verront leur économie s’effondrer à la suite de cette mesure sans bon sens.

    • Appauvrissons plus le Québec et l’Est de Canada surtotu que le gouvernement Fédérale ne fait que faire la gestion de l’argent des emplyés, employeurs…le amnque a gagneé ne sera pas compensé par des projet stucturant puique nos conservateur develope que le petrole et ultiment le secteur automobile…on va subventionne des projet hydro-électrique pour Terre-Neuve mais pour le Québec c’est quoi l’intéret de rester dans cette confédération…On va le demander à l’intelligent Bernier

    • @ toutou35955

      «Depuis toujours les québécois ont suivis les endroits ou on gagnait de l argent.»

      Pensez-vous vraiment que le pêcheur des Îles-de-la-Madeleine, mettons, qui va déménager à Montréal pour se trouver une job va quitter cette même job pour revenir six mois plus tard dans son patelin pour la pêche? Admettons qu’il le fasse, il va revenir à Montréal un autre six mois plus tard pour se trouver une autre job? Ben oui… Et sa famille dans tout ça? Ses enfants? Qui voudrait vivre de cette façon?

      La famille qui va quitter une région parce qu’elle ne peut y travailler que six mois par année ne reviendra plus jamais dans cette région. Non seulement cette mesure va fermer des régions au complet, mais ça va entraîner tout le Québec dans une crise qui va coûter cher à tout le monde.

    • @ ecran

      Avec un salaire coupé de moitié, qui va vouloir pêcher vos moules bleues des îles?

    • Une autre horreur signée Harpeur et les réformistes de l’Ouest. Ils sont tellement courageux, de constamment taper sur les petits.

      @rourou, ben oui, bonne idée, qu’on vide les régions pis qu’on les ferme.

    • Je suis pour la réforme de l’assurance emploi, cette réforme aurait dû se faire il y a longtemps.
      Il est grand temps que les gens du Québec cessent de quémander l’aumône au gouvernement fédéral et se retroussent les manches afin de travailler assez pour gagner un salaire mérité et équitable.

    • Les ti jos connaissants:

      tiens parlez-nous donc des compétences des 2 paliers de gouvernement…j espère au moins que tous les carbonne ici et autres fins fins…savent que nous avons 2 paliers de gouvernements qui plus souvent qu à leur tour se pilent sur les pieds…(articles 91 et 92 jamais amendés…acte de l amérique britannique du nord.)

    • @ toutou35955

      Vous avez raison. Mon père a déménagé 2 fois pour gagner sa vie et nourir sa famille. Cette réforme va servir aussi à se débarasser des fraudeurs et potentiels fraudeurs ainsi que forcer une province comme le Québec à exploiter ses ressources pétrolières, gazières et autres.

    • Un formulaire de recensement et un registre des armes à feu obligatoire = trop intrusif dans la vie des citoyens
      Une loi qui te force à quitter ta région pour toucher l’argent que tu mets de côté = faire preuve d’un sens des responsabilités
      Méchante logique

    • Moi, je me méfierais de Drainville. Je suis convaincu que ce gars-là est une taupe du fédéral comme l’a déjà été un autre ministre de Lévesque dan les années ‘80.
      Après tout, Drainville a été longtemps à l’emploi du gouvernement fédéral, même s’il travaillait à Radio Canada qui est une bonne cachette pour des agents du fédéral.
      S’il y a complot, c’est plutôt un complot d’infiltration du PQ par un espion du fédéral!

    • Le système d’assurance emploi a des effets pervers, comme toute intervention extérieure.

      Au Québec, entre autres, les travailleurs ont ajusté leur comportement devant l’emploi en fonction de ce système. “Faire ses timbres” a été pendant des décennies le leitmotiv d’un grand nombre de Québécois résidant dans des secteurs où l’emploi était plus ou moins saisonnier.

      Beaucoup de ces travailleurs troqueraient leur statut de saisonnier pour celui de permanent. Mais d,autres ont fini par y trouver des avantages, et c’est très compréhensible. Le travail dans le lot à bois, un peu de noir, ou simplement couper un peu dans le train de vie. Recevoir quelques centaines de dollars par semaine sans travailler. Pour y avoir moi-même goûté, c’est attrayant.

      Une certaine proportion de travailleurs,choisissent carrément de vivre de cette façon. Un choix de vie qui implique des actions directes. Choisir l’endroit où on va habiter, là où les semaines requises sont plus faibles. Cibler ses demandes d’emploi là où on est sûr de ne pas être sélectionné. etc etc

      Mais appliquer cette réforme telle qu’on nous la présente aujourd’hui est dangereux. D’une part, elle ratisse trop large en insécurisant des travailleurs honnêtes, qui ont le seul défaut de vivre en région. Au point de vue humain, c’est tout-à-fait inacceptable.

      D’autre part, l’effet boomerang de cette réforme…ON NE LE CONNAIT PAS! Et c’est ce qui est le plus inquiétant. Autant les travailleurs que les entreprises sont inquiètes.

      Mais une réforme s’impose. Les indemnités d’un travailleur qui travaille depuis des années, et qui, soudainement perd son emploi, devraient représenter 100% de son salaire antérieur, comme toute vrai assurance (auto, maison, etc). N’oublions pas que ces travailleurs ont mis une partie importante de leur salaire dans ce fond, et ce, pendant des années, tout comme leurs employeurs d’ailleurs. Et actuellement, ils ont des prestations à peine supérieures à celles des chômeurs récurrents.

      Pour les travailleurs dont le chômage est récurrent, en raison du marché de l’emploi, combien d’indemnités pourraient être versées…une question difficile.

      Il y a aussi la situation du travailleur qui garde son emploi, mais fait moins d’heures en basse saison.

      Et celui qui est carrément saisonnier. Travailler 20 semaines, et toucher 50% de son revenu pendant 30 semaines, c’est de moins en moins acceptable pour le reste de la population qui se contente de 2 à 3 semaines de congé par année.

      D’ailleurs, les changements apportés au système d’assurance emploi actuel, semblent viser ces ajustements: Pourcentages variables du salaire hebdomadaire, durée moindre de la période de prestation etc etc

      Mais la mise en place de la réforme devrait être précédée d’une analyse sérieuse de ses impacts.

    • À l’émission “Les Coulisses du Pouvoir” d’aujourd’hui. Mme Chantal Hébert a fait un commentaire très juste (comme elle en a l’habitude) sur la réforme du programme fédéral d’assurance-emploi. Les problèmes dont on parle touchent surtout les habitants des régions. Or, la plupart des Canadiens sont des citadins et des banlieusards et ne sont pas très affectés par les changements proposés.

      Ce qui suit ne vient pas d’elle, mais de moi. Le PQ essaie d’attiser le feu car une grande partie de ses sièges se trouvent dans les régions (grâce en partie aux distorsions de notre carte électorale) et ce débat lui permet de créer une nouvelle querelle avec Ottawa.

    • Je suis CONTRE cette mesure du gouvernement de séraphin Harpeur. D’après les commentaires ci-haut, comme il est facile de détecter les allégeances politiques de chacun. Le comique qui se foute du sort des autres travailleurs parce lui n’est pas dans les souliers des concernés. Le rêveur, qui imagine que les compagnies poussent comme des champignons ou des moules. Déjà, lorsque le PLC était au pouvoir et engrangeait des millions de surplus par année sur les revenus de l’assurance chômage, tout le monde criait au vol. S’il y a complot, ce n’est pas seulement contre le Québec mais contre toutes les provinces, ainsi que tous les travailleurs saisonniers. Juste à y penser, cette loi est tellement discriminatoire que ça sent le poisson pourrie… Juste imaginer qu’un pêcheur de l’Île-de-le-Madeleine prendrait l’avion matin et soir pour aller travailler ailleurs, quand la saison de la pêche est terminée, cela devient plus que ridicule. Plusieurs ont déjà quitté l’île définitivement et ce n’est pas terminé. La géniale solution de séraphin harpeur est de faire voyager les saisonniers ? S’il continue comme ça, nous aurons nos 65 F-35 pour la modique somme de 100 milliards et tous les petits canadiens seront contents ! La solution? Aller ou il y a manque de main-d’oeuvre. Vous souvenez-vous lorsque quelques dizaines de milliers d’anglophones ont quitté le Québec par peur de la croissance du mouvement péquiste? Faisons donc la même chose et encourageons ces chômeurs à aller travailler dans cette fameuse province qui produit du sable en or; qui pue, pollue. C’est pas grave. Déménageons avec toutou et minou… Hein !

    • Ci-joint un peu d’eau dans le gaz de Titine. Avec un peu de dégels par ici, et un peu de frasils dans le carburateur par là-là, le prochain sommet ne portera somme toute que sur de tout petits riens de presque rien à en croire certaines madames. Mais encore?

    • Et si Harper lui-même était une taupe péquiste?

    • Ceux qui sont pour la réforme doivent sûrement avoir un emploi très bien rémunéré et stable.

    • wow! beau travaille des modérateurs: rien entre 7h et 11h. Il faut croire que tout les gens qui ont commenté entre ces heures sont malpolis, grossiers ou irrespectueux.

      Bravo encore aux modérateurs qui donnent plus de place aux trolls qu’à la liberté d’expression.

    • Cela fait des décennies que je rencontre des gens qui travaillent l’été pour ramasser leurs “TIMBRES” et puis se mettent au chômage l’hiver avec la complicité de leur employeur pour, ensuite, toujours avec la complicité de leur employeur (argent comptant)…Travaillent au noir pendant le temps qu’ils retirent leur assurance chômage!

      Je suis en total désaccord avec ceux qui disent que cette argent leur appartient. Si du chômage est retiré frauduleusement, d’autres en seront privé car cette caisse n’est pas sans fond!

      J’ai payé du chômage toute ma vie et je n’en ai jamais retiré un sous…Est-ce que je ne serais pas en droit d’exiger qu’on m’en verse une partie…NON!

      Je suis 100% d’accord avec la nouvelle loi parce que, dans le fond, le gouvernement Fédéral veut limiter ces abus!

      Mais comme pour le reste, tout ce que fait Harper…C’est de la merde.

    • Drainville qui prétend que c’est un complot contre le Québec. Cela fait partie de la stratégie du PQ de provoquer des chicanes avec le Fédéral pour pouvoir ensuite dire “Vous voyez bien que ce pays est mauvais pour le Québec” et qu’il faut en sortir! Ce comportement de la part des séparatistes n’est pas nouveau!

    • @pager 12:46 Consolez-vous, au moins elle ne s’est pas payée un voyage à Paris.

    • correction: “payé”

    • La Caisse d’assurance emploi appartient aux employeurx qui la financent à hauteur de près de 60%. Pour chaque 1$ retenu à source je dois mettre de ma propre poche 1.4$ soit 1.4/2.4. Abolissons cette assurance inutile. Le BS suffit amplement pour vivre.

    • @_cameleon_
      Vérifiez vos faits, s’il est vrai qu’il est arrivé au fédéral de se servir des surplus annuels d’assurance-emploi, les années de surplus sont l’exception, pas la règle, et les années où la caisse est déficitaire, c’est le fonds consolidé du fédéral — nos impôts, pas nos contributions d’assurance-emploi — qui comble la différence. Depuis la création du programme, si on additionne les surplus et les déficits de l’assurance-emploi, c’est des dizaines de milliards de déficit cumulatif.

      @noirod
      Effectivement, les travailleurs non-saisonniers contribuent toute leur vie au régime d’assurance-emploi, souvent sans en retirer la première cenne noire… alors pourquoi les travailleurs qui sont prêts à se déplacer pour aller là où il y a de l’emploi à temps plein devraient-ils passer leur vie à subventionner des gens qui se satisfont de ne travailler que la moitié de l’année? J’aimerais bien avoir un emploi à ma mesure dans ma région natale, mais il n’en existe pas. Pourquoi devrais-je payer à d’autres un privilège — celui de demeurer dans ma région natale — que je n’ai pas les moyens de me payer à moi-même?

      @chip & @astyanax
      Le nom d’assurance-emploi est trompeur; si j’assure ma maison, et qu’elle passe au feu trois ans d’affilée, et est inondée les 5 années suivantes, il n’y a pas un assureur qui sera prêt à assumer le risque, à moins que je paie une prime très élevée. Si l’assurance-emploi fonctionnait comme une véritable assurance, les travailleurs saisonniers qui sont abonnés à ses prestations chaque année n’auraient pas les moyens de payer les cotisations, seuls les travailleurs permanents temps plein auraient les moyens de réclamer deux ou trois fois sur la durée de leur vie active sur le marché du travail.

    • En inscrivant GASPÉ sur le site dont le lien est le suivant, on dénombre un total de 369 emplois. Toutefois, 67 sont réellement GASPÉ, les autres sont identifiés Sept Iles, Baie Comeau, Matane, Ste Anne des Monts, etc. Hey, il y a 8 jobs à Cap aux Meules (inhalothérapeute, pharmacien, etc.

      Les compétences des saisonniers sont limitées à un travail précis à moins d’être bardé de diplômes et ne pas vouloir travailler en fonction de ses études.

      http://www.travailleraucanada.gc.ca/emploi_recherche_resultats.do?searchstring=gasp%E9&action=Recherche

    • Vive le salaire minimum garanti pour tous avec obligation de travailler 20hre/sem pour les programmes communautaires.
      Tous serions gagnants car salaire minimum = impôts.
      Gilles Ménard

    • Certains aiment parler du modele europeen en education. Peut-etre qu’on devrait aussi regarder leur modele d’assurance chomage.

      Par exemple, en Allemagne, pour recevoir des benefices, un chomeur ne peut pas refuser du travail convenable. Un travail est convenable s’il ne requiert pas plus de trois (3) heures de voyages par jour, et s’il paie au moins 80% du revenu du travail precedent. A la fin de trois mois de chomage le 80% devient 70%, et apres 6 mois le beneficiaire doit accepter tout emploi qui paie plus que les benefices de l’assurance-chomage. Pendant les premiers 4 mois, l’emploi convenable est dans le meme domaine, mais apres 4 mois, dans n’importe quel domaine.

      Le chomeur doit avoir paye des cotisations pendant au moins 12 des derniers 36 mois. Il y a des limites quand a la periode totale pendant laquelle le chomeur peut beneficier.

    • …est-ce que la loi va se pencher sur les jeunes de moins de 25 ans qui sont sur le BES depuis l’a^ge de 18 ans ?ces personnes devraient être obligés de faire une sorte de service civil en retour de leur prestations,,et il faudrait laisser les gens qui ont déjà beaucoup travaillé depuis le tout début, une personne qui commence à travailler à 25 ans va être moins fatiguée qu’une personne qui à commencé à travailler à 18 ans,il est complexe de faire en sorte que tous ceux qui sont aptes au travail soient capables de le faire,et dans leur région si possible, il faudrait aussi leur démontrer les bienfaits de partir à leur compte avec un peu d’aide du gouvernement.merci marie michel.

    • Dernièrement, j’ai entendu cette conversation entre un coq et un dinosaure

      - Où étiez-vous au temps chaud quand le Mammouth passait?
      - Nous jouions de la casserole.
      - Vous jouiez, j’en suis fort aise et bien travaillez maintenant.
      - Mais de travail, il n’y en a point en cette saison par ici.
      – Vous ai-je parler de travailler par ici?
      -Je vous trouve injuste, je ne voterai plus pour vous, dit le coq en gonflant son plumage.
      -De toutes façons vous ne votiez pas pour moi, pourquoi devrais-je me préoccuper de vous? De répondre le dinosaure.

      Le dinosaure s’en retourna préparer un autre projet C-31, C-45 et C-?.

      Le coq retourna à sa basse-cour, arbitrer des combats de coqs, justement.

      La paulette en chef, ne comprenant pas le discours du dinosaure, ne vit pas qu’on s’amusait d’eux et qu’on se préparait à les ….. de nouveau.

    • Truc pour contourner la réforme demander à votre employeur qu,il inscrive une date de retour.

    • @ ollie

      La compagnie d’assurance qui va refuser de te couvrir parce que tu réclames trop souvent va rompre ton contrat et cesser de percevoir tes primes. Le gouvernement, lui, va continuer de percevoir tes cotisations.

    • @gillesmenard
      Fidèle à votre habitude, vous démontrez que vous ne savez pas compter.
      20 heures de travail au salaire minimum donnent un revenu d’environ $10 000 par année. Ce n’est pas assez pour payer des impôts.

      De toute façon, le bien-être social est un revenu minimum pour les paresseux.

    • @astyanax
      Alors nous sommes d’accord, vous confirmez ce que j’écrivais: l’assurance-emploi n’est pas une assurance, c’est un programme gouvernemental dont le gouvernement module les paramètres. De même que je ne peux pas me soustraire, par exemple, aux impôts, ou aux cotisations santé parce que je suis insatisfait de l’état des routes, de la qualité de nos universités, ou de l’impossibilité de consulter un médecin, les travailleurs ne peuvent se soustraire aux cotisations s’ils sont insatisfaits de la durée de la période pour laquelle ils toucheront des prestations.

    • M.Lavoie,
      Nos colons fédéralistes à la mémoire sélective ont oublié (couardise coloniale oblige) que Jean Chrétien a floué des millions d’honnêtes travailleurs en «transférant» (sic) des milliards de dollars leur appartenant pour payer le gaspillage éhonté d’Ottawa…
      Pour «punir» cet arnaquer de les avoir fou… ils l’ont réélu !
      Pendant que les fédéralistes collaborent à leur propre assimilation et se cachent la face dans le flag canayen pour ne pas s’impliquer dans la défense de LEURS propres intérêts, ces fainéants de sénateurs et de Lieutenantes Gouverneurs (Thibeault) sont devant les tribunaux pour fraude…
      Et ça s’insulte quand on les traite de brebis masochiste, aveugles et innocentes !
      Faut le faire !
      Robert Alarie

    • Oups, « pour punir cet ARNAQUEUR»…

    • @fauconcanadien
      Même à ce salaire au moment où vous travaillez à chaques semaines vous avez des retenues qui vont à l’impôt.
      Vous me direz que celle-ci nous est retournée (l’année suivante).Mais durant cette année cette argent a tout de même rapporter au trésor public en générant des intérêts ou bénéfices de placement.
      Gilles Ménard

    • Je suis pour. Il n’est pas normal que quelqu’un collecte de l’assurance-emploi année après année.

      En revanche, si nous tenons à conserver ce modèle saisonnier, pourquoi ne pas faire en sorte que les travailleurs saisonniers cotisent un peu plus à l’assurance-emploi? Ce n’est pas à l’ensemble des travailleurs de payer la facture pour ces chômeurs à répétition.

    • @gillesmenard

      Désolé, mais il n’y a aucuns impôts retenus à la source avec ce niveau de revenu. Deuxièmement, même s’ils y avaient des impôts retenus à la source, les «bénéfices de placement» seraient anémiques, pour ne pas dire nulle – avec des taux d’intérêt variant de 0,4% à 1,0% les bénéfices de placement varieraient de $4,00 à $10,00 par année. Une fois que vous aurez déduit les frais postaux et administratifs, il ne resterait pas assez d’argent pour payer une tasse de café.

    • @gillesmenard

      Je voulais dire de $4 à $10 pour chaque tranche de $1000 retenus à la source.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité