Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 1 février 2013 | Mise en ligne à 15h51 | Commenter Commentaires (91)

    Une décision au Sommet

    Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, entend rendre une décision sur les droits de scolarité à la conclusion du Sommet des 25 et 26 février à Montréal.

    À la rencontre thématique de Rimouski, jeudi soir et vendredi, les fédérations étudiantes ont réitéré qu’elles sont «fermes» sur leur demande de maintien du gel des frais de scolarité.

    Le gouvernement a déjà exclu cette hypothèse et favorise l’indexation.

    Question: où se trouve le compromis?

    Tags: , , , ,


    • «où se trouve le compromis?» Allez demander cela aux Libéraux qui sont les rois du compromis et qui nous ont mis dans cette situation intenable!
      GTremblay
      Montréal

    • Le PQ va goûter à sa propre médecine dès que la température sera suffisament clémente pour faire sortir les étudiants aux connaissances économiques limitées. L’opportunisme politique, ça peut te revenir au visage assez rapidement.

    • Est-ce qu’on doit faire un compromis sur l’éducation des Québécois et Québécoises ?

    • Gelons le sommet.

    • Bonjour,

      Encore une fois, nos péquistes démontreront que ce furent toujours des visages à deux faces. Porteront ils encore le carré rouge pour mystifier et Monsieur Léo Bureau Blouin s’entoure t’il de gardes du corps ? Car le gringalet en aura bien besoin besoin, ce grand feluette qui avait de la graine de péquistes dans le corps. Un autre visage à deux faces, voilà pourquoi les péquistes ne savent pas s’ils viennent ou bien s’en aillent.

      En terminant, est que la CAUSE s’artrousse un peu, est ce que la Cause reprend du poil de sa pauvre bête ? Et bien oui, la gang des péquistes, dans cette réunion au Sommet, posez vous donc la question : Qu’avez vous fait avec la foutue Cause Nationale qui ne grouille plus et même si toute la gang ensemble, vous hurlez Québec à l’unisson, la Cause ne gigote plus d’un poil tout en restant « la pantoufle à terre » comme me disait un vieux péquiste de Rimouski qui vient de décrocher en ayant retrouvé « la VUE avec la Dame de Béton toute heureuse d’être à Londres ». Avec plaisir, John Bull.

    • Il n’y a pas de compromis possible sur cette question. Le mal a été fait lorsque le PQ a appuyé les étudiants dans la rue au printemps dernier et qu’il leur a promis d’abolir la hausse des frais de scolarité. La situation s’est empirée lorsqu’on a nommé un ministre de l’Éducation supérieure et de la recherche sans expérience universitaire et qu’on lui a demandé d’organiser un sommet. Tout le monde sait que rien de bon ne résultera de ce sommet. Que va-t-il arriver? 1) Les frais de scolarité vont être indexés à l’inflation ou un peu moins. 2) On ne pourra plus jamais augmenter les frais de scolarité de façon significative. 3) On va continuer à sabrer dans les budgets de l’enseignement supérieur et de la recherche. 4) La qualité de l’éducation au Québec va se détériorer. Comme la population ne s’intéresse pas beaucoup à l’éducation, on ne parlera plus de ce problème pendant longtemps et le PQ va être réélu. Pendant ce temps on va trouver de l’argent pour les garderies, pour un nouveau programme d’assurance-autonomie, pour l’Office de la langue française, pour un secrétariat de la laïcité, pour tenir des Conseils du Cabinet des ministres dans des hôtels des Laurentides plutôt que dans les bureaux du Gouvernement, pour des voyages au Congo et en Écosse, etc.

    • On ne peut jamais parler de compromis de la part des étudiants parce que des négociations c’est seulement un jeu pour eux, un jeu de société entre deux partys qui se passent dans la rue quand il fait beau.

      Ce n’est pas comme des gars d’une usine qui ont des responsabilités et des choses à payer comme les études de leurs enfants, non c’est plutôt genre tsé: nous on est anarchiste, on dit n’importe quoi, on signe n’importe quoi et on renie notre signature au besoin, so what ? Qu’est-ce qu’on perd au bout du compte ? On ne peut pas rien perdre, c’est no future pour nous autres man. on étudie en lettres… Pi si on se débrouille bien, il y a des places de députés du parti québécois à gagner si on veut pas rentrer à l’école man.

      Faut voir après l’hypocrisie, le mensonge des politiciens. Dernier mais non le moindre, le futur chef du parti Libéral probablement, Philippe couillu, non non pas couillu, sûrement pas couillu, trouillard, euh ! je voulais dire Couillard. vous m’excuserez c’est mes médicaments qui me donnent des troubles de mémoire.

      Et que dire du ministre de l’enseignement supérieur, Pierre Duchesne, Mon dieu le pauvre homme ! on se demande comment une belle personne extérieurement comme ça peut être si plein de mensonges et de trucs à l’intérieur, un vrai Kindle. Mais on trouve un certain réconfort en se disant que les étudiants vont abréger les souffrances morales de cette ancienne déjà maintenant honorable personne en obtenant sa tête à la première occasion. En voilà un qui aurait dû rester journaliste, il était mauvais mais ça se voyait moins.

    • Pourquoi un compromis? Avec la Commission Charbonneau la province et les municipalités devraient avoir accès à des centaines de millions d’économie sinon des milliards d’économie.
      Saisissons les biens des membres de la mafia et investissons chez les étudiants….à moins que la mafia c’est le gouvernement???…..et c’est un compromis entre les milliards volés et la révolution….la vaie.

    • D’une part : Pierre Duchesne, entend rendre une Indécision…
      D’autre part : Les fédérations étudiantes ont réitéré qu’elles sont «fermes»…

      On s’enligne donc pour une nouvelle télé réalité et tant qu’a rester « ferme» va y avoir de la compétition pour « l’amour est dans le pré» …

      Avec « Le yabe est aux vaches !» Qui va gagner Duchesne ou Blandine ?

    • Je ne sens aucune volonté de compromis de personne dans ce dossier et j`ai l`impression que ce ne sera pas une décision commune avec des objectifs précis.
      Le gouvernement veut le déficit zéro,les étudiants le gel et les recteurs leurs petits conforts. Malgré les réunions préparatoires il ne semble pas y avoir de rapprochement réel sur lequel il serait possible de bâtir une réforme à moyen terme. Dans ce dossier toutefois ceux qui menacent de ne pas assister au sommet sont des fauteurs de troubles qui ne pensent qu`à leur nombril alors que c`est le temps de faire un front commun.

      J`ai l`impression que ca va finir dans la rue…

    • Le PQ s’était déjà trop compromis le printemps dernier, il récolte et récoltera les problèmes en voulant changer la direction qu’il (le PQ) avait laissé entendre qu’il prendrait peut-être. Avec des enfants gâtés, il ne faut jamais laisser miroiter quelque chose d’incertain, ils le prennent pour acquis, c’est le modus vivendi. Ne leur dites jamais par exemple: “on ira à Walt Disney, si papa a son augmentation de salaire”. Peu importe qu’il l’ait ou pas son augmentation ils vont vous rétorquer tu l’avais promis. C’est la particularité des jeunes qu’on a trop dorlotés.

      J’ai hâte de voir comment Duchesne qui s’était mis de leur côté alors qu’il était journaliste va faire pour leur retirer le “nananne” maintenant. Attention, ils sont comme des chiens devant leur gamelle, ils peuvent mordre.

    • Un Bonhomme de neige pour le ministre. Et des CLASSES de neige pour le Sommet.

    • Où se trouvent les compromis ? Avec les fédération étudiantes, il n’y a pas de compromis!

      Vivement un gouvernement qui mettra en place des mesures qui feront en sorte que les étudiants participent davantage à financer leurs études, selon la volonté de la majorité des citoyens québécois!

    • Lors du Sommet qui se tiendra à la fin du mois de février 2013, Marois sera-t-elle présente? Si oui, les participants voudront-ils se faire photographier en sa présence. Il appert que personne ne veut être «pris» en photo avec elle. Doit-être contagieux.

    • Indexation = gel. C’est toujours le même montant relatif payé.

      L’important, c’est l’accesibilité aux études. Pas besoin de la gratuité totale pour que les études soient accessibles. Je crois que les frais actuels sont tout à fait gérables pour la plupart des étudiants. Pour les autres (étudiants venant d’un milieu défavorisé, parents etc.), il faut simplement mettre en place un régime de prêts et bourses de qualité et accessible, c’est-à-dire sans obligation de maintenir des moyennes de A.

    • Le PQ doit se tenir debout devant cet gang là. Déjà que le PQ a reculé sut tout. C`est assez le niaisage et s`écraser devant les menaces. Tenez vous debout les pas de colonnes de politiciens. Déjà là que Duchesne propose des assises sur l`histoire des chercheurs coupés. Ça se peut pas. Après les sommets , les tables de concertations, les tables de travail, maintenant ce sont les assises. Ça fait dur comme politiciens, pas capable de rien décider et d`avoir une COLONNE.

    • Bonsoir M. Lavoie: … les fédérations étudiantes ont réitéré qu’elles sont «fermes» sur leur demande de maintien du gel des frais de scolarité. …

      Donc, ce sont les étudiants qui gouvernent maintenant le Québec :-(. Naif de moi de croire que nous étions dans une démocratie où le gouvernement élu … démocratiquement par le peuple Québécois prenait les décisions. Avec le PQ, le ridicule atteint de nouveaux sommets.

    • Est-ce vraiment important d’arriver à un compromis?

      Moi, je souhaite que le gros bon sens gagne. Je veux que les universités forment les leaders de demain, les meilleurs dans leur discipline. Je veux que les universités soient un pôle d’innovation, des centres de recherches de pointe. Pour ça, il faut un gouvernement qui ait une vision pour l’avenir, et un ministre compétent.

      Ce n’est pas nécessaire d’arriver à un compromis. Faire en sorte que tout le monde, ou pis que ceux qui chiâlent le plus, en sorte satisfait à tout prix. Non merci.

      Ce sommet ressemble plus à un procès des recteurs, à une farce. Un des leader étudiant durant la grève est promu juge.

      Déjà un échec selon moi. Échec de l’avenir du Québec. Abdication du gouvernement face aux enfants-rois égoïtes que sont les carrés rouges. Aucune crédibilité.

    • NOUS pensons. Donc NOUS suivons?

    • Ou se trouve le compromis? Dans les poches des contribuables.

    • Gel = Baisse. Mais ne tentez pas d’expliquer ça aux gauchistes. L’ASSÉ va durcier le Ton.

    • Il n’y a aucun compromis possible avec les étudiants. Alors le gouvernement, s’il avait des couilles, pourrait en profiter pour augmenter les frais de scolarité d’au moins $150 et une indexation en fonction des coûts d’exploitation des universités.

    • Beau printemps en vue ! Quand les amendes récoltées en manifestant dépassent le montant de ta bourse et de ton pret .tudiant je comprend que les casseroleux veulent la gratuité …..mais bientot ,meme le dépanneur du coin ne leur fera credit pour l’achat de leur KraftDinner….Et c’est reparti pour une autre génération d’assistés sociaux !

    • Question: à quoi bon un sommet si la décision est déjà prise? Quelle perte de temps et d’argent!

    • Le gouvernement Marois s’est lui-même piégé, ou, pour emprunter un calque de l’anglais, il s’est peinturer dans un coin. C’est bien fait pour le PQ qui ne mérite plus la confiance des Québécoid, puisqu’il a trahi la population.

    • Franchement, je peux pas croire que ce gars-la est ministre de l’Education superieure…

    • M. Lavoie,
      Ce sommet étudiant s’inscrit dans d’autres démarches que ce gouvernement a déjà entrepris. Constatez par vous même:

      - Des Assises sur les Etats Géneraux sur la laicité
      - Des Etats Généraux sur les Assises Générales sur la laicité
      -Des Assises Générales laiques assises sur les assises des bancs d’églises.
      - Des assis sur les Généraux assis sur des laiques assis sur des gens deboutte.
      - Des États Généraux (j’aime bien ce pompeux et ronflant nom de États Généraux venant de la France de Pompidou…bref…) donc de ces États Généraux sur les Assises des bancs d’Eglises sur la laicité .
      - Des Assises sur les généraux laiques non-assis sur les bancs généraux des églises non-laiques non-assises du Québec (why not sacrement, tant qu’a être parti dans la folie) .
      - Messieurs Drainville, Duchesneau et compagnie, en avez-vous assez de vos lubies aussi inutiles que futiles …Tant qu’à moi, retournez-donc tout les deux à Radio-Canada, assisez-vous sur les assises genérales deboutte assis a genoux penché….bref fichez nous patience sibole.

      merci, play_moutte.

    • Un Sommet autopeluredebananisé? On dirait un étal de poissons sur la table du ministre où tous les prix ont déjà été fixés. Alors, à quoi bon un Sommet? Pourquoi pas un autre sommet sur le sommet en avril tant qu’à faire?

      Et dire que les sessions perdues de l’an dernier ne sont même pas encore toutes rattrapées. Sans compter les 6,000 étudiants qui auront perdu la leur pour de bon au finish l’an dernier. La vérité, c’est que le ministre est cassé comme un clou et ne veut pas l’avouer. Vive les créditistes, et causez toujours mes lapins….

    • Printemps des érables version 2013. Duschene et Madame Marois quelle duo. Qui vit avec l’épée meurt généralement avec sa propre epée. Les carrés rouges vont diriger le gouvernement d’ici l’automne 2013.
      Mr.Lavoie quelle beau petit peuple que nous sommes.
      Le PQ se cherchera un autre “nouveau chef ” d’ici le printemps 2014. Le PLQ gagnera par défaut. Le PQ agit gaffe par dessus gaffe semaine après semaine.

    • L’éducation et la santé devraient être financées par la banque du Canada POINT FINAL A LA LIGNE !!

    • J’entends sonner le glas des casseroles qui annonce la fin de ce gouvernement d’opportunistes et d’incompétents.

    • Semble que les hypocrites péquistes goûteront à leur propre médecine.

      YESSSS!!!

    • Qui sème le vent récolte la tempête. Pauline et ses épais se promenait avec son foulard blanc et son carré rouge tout en frappant ses couverts de chaudrons. Elle aurait fait n’importe quoi pour séduire les étudiants et obtenir leur votes. Si nécessaire, elle aurait probablement imité les nudistes de San Francisco et baissé ses petites culottes pour attirer encore plus l’attention et démontrer à quelle point elle avait une grande ‘’ouverture’‘. ‘’The fun is over’‘. La réalité va la rattraper et Blandine qui dit vouloir négocier ne négociera absolument rien. Toute personne le moindrement intelligente avait compris dès le début des troubles du printemps dernier qu’il n’y avait aucune place pour la négociation. Les étudiants exigeaient d’être obéis, point à la ligne. Les piquistes se sont écrasés pour ne pas dire évachés et maintenant ils vont devoir subir les conséquences des mauvaises décisions et du manque de jugement flagrant de leur ‘’femme d’état’‘ comme elle avait aimé se qualifier. La terre entière va encore rire du Qbec.
      Gang d’incompétents au sourire niais.

    • Il a toujours été clair que M. Duchesne avait et a le désir d’être le Roi des compromis et de la bonne entente pour prouver quelque chose aux libéraux et aux québécois en général.
      Je crois d’ailleurs que c’est en bonne partie ce qu’il l’a motivé à se lancer en politique.
      Non mais c’est sa façon de le voir jongler avec les oeufs sur lesquels il marche.
      Croyez-vous qu’il portera le carré rouge d’ici quelques semaines?

    • pas sûr que les étudiants auront l’appui de la population cette fois. L’an passé, une bonne proportion de la population les appuyait car la force du dégel était exagérée. On disait même que s’il y avait eu indexation au niveau de l’inflation, il n’y aurait pas eu de conflit. Il ne faut pas oublier que la force du mouvement de l’an passé était en grande partie liée à l’appui de la population et à l’arrogance de Charest. Ces deux éléments ne sont pas présents cette fois-ci.

      Madame Desjardins cherche à faire parler d’elle. Rapidement, faudra la tasser dans un coin et discuter avec des intervenants sérieux

    • La belle Martine tente de se positionner pour le Sommet, elle ne pourra pas tenir cela bien longtemps. Marois a abolit la hausse de 75 % et la loi 78 c’est pas rien, de plus les étudiants conservent les hausses des prets et bourses.
      La majorité des étudiants comprennent qu’ils ne peuvnt tous gagner en une seule négociation et comprennent que les libéraux ont laissé une situation financière difficile……les étudiants sont pas tous dogmatiques et idéologique…………..comme disait Legault ”on verra ”.

      Une indexation de 2 ou 3 % c,est pas la fin du monde…compenser par augmentation des prets et bourses.

    • «L’éducation et la santé devraient être financées par la banque du Canada POINT FINAL A LA LIGNE !!»

      Qu`est-ce qui faut pas lire. À chaque demande et ça serait incessant, car les besoins sont immenses, la Banque du Canada devrait imprimer de l`argent. Avez-vous suivi des cours d`économie ? L`inflation se mettrait a augmenté de manière folle et vous iriez faire votre épicerie avec une barouette rempli d`argent.

    • Pauvre madame Marois. Elle a porté le carré rouge, elle a tapé dans une casserole et voilà que Martine la lâche. Aucune reconnaissance, c’est triste. Pauvre madame Marois qui méritait mieux.

    • Ce que je trouve étrange, c’est la facilité de mobiliser les gens sur les effets (impôts à la hausse, frais de scolarité…) versus mobiliser les gens pour demander des comptes sur les causes comme les magouilles, la politique partisane qui bouffe plus de la moitié du temps en chambre, pensions à vie indécentes par rapport au privé…

    • Cher M. Pierre Duschene quel confiance peut avoir en vous malgré votre air angélique. Ça commence mal lorsque vous étiez a l’emploi de Radio Canada,avant votre démission vous aviez réservé le conté ‘ sur’ de Borduas de plus durant ce temps vous encouragiez les carrés rouges d’ou viens l’expression ‘le ministre des carrés rouges’ qui vous va si bien. Maintenant qu’on sait que vous êtes capable de travailler des deux cotés de la face montre nous que vous avez des couilles au lieu de pleurnicher a tous les fois que vous ouvrer la bouche. Quel sera le prix de la traitrise? Vous pouvez vous consoler car votre chef la Marois se chauffe du même bois . Pas surprenant qu’on refuse de se faire photografier avec elle .

    • Avec les associations étudiantes, il n’y a PAS de compromis, on a vu ça le printemps dernier. Ils n’ont pas bougé d’un millimètre malgré les améliorations offertes. En plus d’avoir renié leur signature à une entente conclue. “J’étais trop fatigué…” Pauvres ‘tits pits!

      Il faut commencer à expliquer clai-re-ment à ces petits extrémistes que INDEXATION = GEL, car le coût de la vie augmente sans cesse et que ne pas en tenir compte équivaut à une BAISSE des coûts.

      Ça va être crampant de voir les péquistes-à-Popo-la-casserole devant la meute d’enragés dans la rue, une fois le beau temps revenu. J’ai hâte de voir ça!

    • On croirait avec tous les pseudonymes que l on a ici lire les blogues du journal The gazette…il est vrai que les propos sont conformes ou presque à ce que l on peut y lire…diable je savais qu il y avait des personnes âgées assimilées…minorisées…ou qui ont pensé être nées d une génération spontanée…mais je ne peux croire qu il y en tant que ça ici…à moins que ce soit tous les voteurs du nord de montréal et du west island….qui ont envahi le site…un peu d humour même si dans le fond il y a ici un fond de vérité.

    • Mister twood

      peut-être que le monde entier rira…mais nous avons crié pendant 9 ans pour dire le moins après la corruption du liberal party,votre parti à la vie et à la mort.

    • Marois sait que la population est pro hausse. Elle va indexer pour aller chercher des votes. Mais l’inflation c’est trop tard. Il n’aurait pas dû abolir la hausse à Charest et encore moins porter le carré rouge.

    • De sommets en sommets dans les déficits, le présent cartel de la FEUCQ qui prétend maintenant pouvoir fixer tous les prix en Éducation dite supérieure, ressemble de plus en plus à certains autres beaux cas de collusions où un petit Bureau docile et sincère n’aura plus qu’a récolter les dividendes en taxages et en sessions perdues dans les écoles de son syndicat pour permettre à son parrain officiel de les glisser en catimini dans son bas de laine après avoir vidé celui des contribuables, comme récemment vu dans une autre téléréalité fort intéressante; mais tout cela sera-t-il vraiment suffisant pour satisfaire leur Lady Banana de la Liberté avec beaucoup trop de poils sous les bras tout comme au printemps dernier? Pas sûr.

    • @play_moutte 1 février 2013 22h 10

      Vous avez parfaitement raison. Merci.

      Les ministres péquistes

      “Nous avons rétablis la paix sociale …” dixit Duchesne
      “… dans la prison canadienne …” dixit Lisée
      “… donner plus de pouvoir à la population donc des référendums d’initiatives populaire …” dixit Drainville.

      Effectivement Duchesne et Drainville devraient retourner à Radio-Canada pour nous ennuyer encore plus.
      Pour Lisée il devrait s’occuper de son blogue à temps plein.

      Bon débarras gang d’incompetents.

    • Il n’y a aucun compromis possible. Les étudiants (une certaine frange de ceux-ci) désirent uniquement qu’on leur obéissent. “On dicte, vous obéissez, sinon on crame tout”. Ça va finir en référendum national cette question. Ce somment est purement cosmétique et se voudra un procès en bonne et due forme des Universités, ce repère d’escroc et de glandu…

      En ce qui me concerne, je suis contribuable ET étudiant et je refuse qu’une gang de pouilleux frustré décide pour moi de quoi sera faite la mission fondamentale de mon Alma mater pour les prochaines décennies.

    • Il n’y aura pas de décision au terme du sommet. Comment pourrait-il en être autrement? Le PQ ne décide rien, il crée des sommets, des assises, des comités qui lui permettent de ne rien faire, et de laisser la poussière s’occuper des conclusions. Au fait comment peut-on s’attendre à un consensus alors que l’instigateur du fameux sommet a pris position le printemps dernier. Les alliés péquistes des carrés rouges deviendront-ils soudainement des ennemis?
      Il y a eu du tapage jeudi à Rimouski lors de la quatrième rencontre préparatoire au sommet, la police a dû intervenir. Il y a moins d’un an, toute la presse montréalaise et radio canadienne accusaient Jean Charest d’être le responsable de tout ce grabuge. Cet hiver, c’est la faute à qui? Le silence de plusieurs médias sur ces faits en dit long. Attendons à la fin de février pour en savoir plus, mais je parierais que les casseroles sortiront encore des cuisines.
      Le PQ sème l’incertitude partout, sur l’enseignemenr supérieur, sur le pétrole, sur le gaz de schiste, sur notre économie entière, et il faudrait leur faire confiance pour en arriver à un consensus sur l’éducation? Heureusement qu’on a Martine Desjardins, la non élue qui a plus de pouvoir que le gouvernement. Comptez sur elle pour l’éducation, sur Martine Ouellet pour l’énergie, sur Marois comme chef d’État carré rouge, on est en business là. Vivement une élection.

    • La révolution dans l’administration publique viendra avec les étudiants(es).
      On demande d’établir ce que l’administration publique fera avec les argents votés soit le budget, soit les augmentations, soit l’indexation………
      Ces futurs travailleurs ont une bonne idée de ce qui se passe dans les administrations publiques, alors je vous donne un exemple au niveau fédéral: il y a quelques années sous le gouvernement libéral, on est venu pigé dans l’assurance-chômage je dirais volé dans la caisse, des argents des travailleurs (il n’y a pas eu d’accusations). Aujourd’hui, un chômeur doit chercher du travail jusqu’à 100 kilomètres……l’usure de la voiture et aussi l’essence, le téléphone, les repas, l’internet ne sont pas déductible d’impôts pour dépenses reliées avec la recherche d’un emploi…….des hos—– de voleurs et politiques défendues par le salaud en chef.

    • D’habitude quand un ministre annonce des «ASSISES»
      cé parce qu’y é pas en mesure de «SE TENIR DEBOUT»!

      On avance pas vite quand on est toujours assis…

    • Ce sont tous des nains les députés du parti québécois ou quoi ? Pendant la campagne électoral, Breton était furieux contre les coupures du fédéral en sciences, il comparait l’attitude de ce gouvernement à celle de l’église catholique contre Galilée. Je suis prêt à admettre que c’est une image qui frappe mais là c’est son parti qui coupe dans les sciences après s’être vanté d’augmenter les investissements à 3% pour la recherche et il ne dit pas un mot cet homme qu’on nous avait décrit comme trop honnête et émotif ?!. Pour moi l’énergie qui l’animait c’était celle de tout homme qui veut avoir un emploi pour payer sa nourriture (car le loyer…) et quand maman lui a dit de fermer sa gueule définitivement…il a fermé sa gueule définitivement.

      Et puis le grand dadais de ministre de l’enseignement supérieur qui est tout content de couper dans la recherche scientifique, c’est quoi ça ?! au moins le ministre de la santé a fait semblant de défendre un peu son territoire, lui, il suit maman Marois tellement fort ! Ouch! ça c’est de l’amour ! On ne sait pas grand chose sur lui, pas de biographie sur le site du gouvernement et nulle part, peut-être que c’est parce qu’il habite seul avec maman dans un très vieil appartement…

      En plus il se mêle de dire que tout est de la faute de la gestion des Libéraux… hé chouchou ! commence donc par nous prouver que t’as fait ton secondaire 5 avant de dire n’importe quoi … On atteint des sommets dans les mensonges, les faux-semblants, les hypocrisies avec ces gens-là.

      S’il y avait eu un vrai économiste dans le gouvernement, il aurait remis l’atteint du déficit zéro à plus tard au lieu de couper dans les forces vives. La France n’a pas atteint l’équilibre budgétaire depuis 30 ans environ et, de la façon dont il est parti, le modèle politique de madame Marois, ne l’atteindra pas avant 30 autres années, et là le grand dadais nous dit que les Libéraux ont bien mal géré que ça…. si les Libéraux avaient si mal géré que ça, l’équilibre budgétaire ne serait même pas en vue.

    • Je tremble juste à l’idée de voir tous ces affamés (associations étudiantes, Universités, et maintenant nos chercheurs) assis à la même table en train de vouloir s’arracher la moindre ressource publique au nom « du principe supérieur de l’éducation » Je tremble d’autant plus que celui qui est supposé représenté l’intérêt public et les contribuables, devant ces affamés, le louvoyant et insaisissable ministre de l’Éducation supérieure est compromis jusqu’aux coudes… et semble incapable de mettre son pied à terre sinon pour annoncer d’autres Grandes Messes (Sommets…). Reste t-il encore quelqu’un pour espérer que nous sortirons « grandis » de cet exercice?

      Patrice Ouellet

      ps. en passant saviez-vous que le Québec compte parmi les « pays » occidentaux où l’effort consentis en recherche universitaire est le plus élevé (en % du PIB par habitant)? C’est CONSIDÉRABLE. Mais il semble que ce n’est pas assez….

    • @ toubie (commentaire « 2 février 2013 10h40 » ) :

      Mr toubie,

      Avant de traiter d’autres internautes d’assimilés et de vendus, et d’utiliser «Mr» ou «Mrs» lorsque vous interpellez ceux et celles qui ne pensent pas comme vous, commencez donc par rédiger vos commentaires dans un français minimalement correct, et utilisez donc la majuscule pour bien identifier la première lettre du premier mot des phrases que vous composez…

      Have a good day, Mr. toubie…

    • Ouf ,ce blogue ressemble des fois à une annexe des radios poubelles . Le fameux pays des Ixiens où l’insulte tiens lieu d’argument.

      http://voir.ca/chroniques/prise-de-tete/2013/01/30/notes-de-voyages-au-pays-des-ixiens/

    • @Fritz2 – 1 février 2013 – 16h36
      Excellent post! En effet, le PQ est responsable de tout ce gàchi. On peut reprocher bien des choses à l’ancien gouvernement Charest, avec raison d’ailleurs, mais la décision d’augmenter les frais de scolarité était la bonne et plusieurs commentateurs la soutenait, mais le notre bon vieux PQ pour des raisons purement électoralistes, aller chercher quelques vote de plus, à pris fait et cause pour les carrés rouges au détriment d’une majorité de la population qui appuyait la hausse. On nomme M. Duchesne qui n’était même pas proche d’avoir la stature de son nouveau ministère et il se promème avec les étudiants pour aller dire aux universités comment gérer leurs institutions: absolument consternant de bêtise! Ce même PQ est maintenant au prise avec ces mêmes étudiants pour qui on ne peut dire OUI à toutes leurs demandes: retour du boomerang!

    • @respectable – 2 février 2013 – 10h54
      … et encore moins porter le carré rouge. …

      Bien dit! M. Landry, Parizeau et Bouchard n’auraient jamais, mais jamais fait la même chose. Cette femme est un désaster ambulant.

    • @play_moutte 1 février 2013 22h10

      Votre commentaire est un chef d’oeuvre. J’en ai encore mal aux côtes! Quel humour plein de lucidité!

      Mais quel gouvernement de précieux ridicules! Tout glonflés de leur propre insignifiance. Duchesne et Lisée en tête…

    • Pour se débarasser du problème de compromis entre le parti québecoïde et les carrés rouges, il suffirait de faire en sorte que l’éducation soit de juridiction fédérale dans toutes les provinces.

    • Étrange de voir comment tout le monde ici semble penser qu’il y aura encore une grève étudiante de l’ampleur de celle du printemps dernier. Suffit que La FEUCQ dise que sa position est ferme pour que tout le monde nous pense déjà de nouveau en crise. Si le ministre choisit l’indexation, au moins le sommet aura calmer les esprits. Les associations tenteront peut-être de redémarrer le mouvement mais ça ne peut pas lever car l’indexation est une position raisonnable contrairement à l’augmentation de 82% proposée par Charest. Probablement que quelques cégeps et facultés retomberont en grève mais la portée du mouvement sera limitée et ça ne lèvera pas. Malgré ce que les gens semblent penser ici, la majorité des étudiants sont des êtres dotés d’intelligence et savent faire la part des choses.

    • Sauf que s’il y a indexation il y a en même temps gel.

      Et que si en réalité il y a gel sans tenir compte de l’indexation, en fait il y a baisse.

      Donc, pour qu’il y a vraiment gel il faut tenir compte de l’indexation.

      Daniel Verret (Nadagami)

    • « Donc, pour qu’il y a[it] vraiment gel… » (troisième ligne)

      Daniel Verret (Nadagami)

    • @carbone-14 (11h16): Excellent commentaire! Vous avez un bel esprit. J’aime ça des commetaires de mêmes.

    • Espérons qu’après tous ses épisodes, on pourra trouver une solution à la hauteur de l’éducation supérieure !

    • Aucun compromis, juste la réalité économique et une voie pour ceux qui réclament des frais de scolarité selon la matière étudiée et les revenus futurs gagnés par ces futurs professionnels.

      La réalité, des contributions justes pour tous les citoyens, payeurs de taxes et d’impôt à salaires moyens inclus.

      Et si ça ne fait pas qu’on retourne en conflit et qu’on casse ce mouvement (minoritaire) quoi qu’il en coûte socialement et économiquement. La société ne prise être prise en otage de façon permanent comme ça.

      Et s’il y a des étudiants pro gratuité ou pro gel qui nous lient, sortez-donc de votre endoctrinement un peu et regardez donc la réalité du vrai monde, vous traitez avec le gouvernement comme avec un ennemi, mais cette ennemi est supposé représenter et préserver les intérêts de tous les citoyens, pauvres, riches et classe moyenne inclusivement.

      Il commencerait à être temps que vous connaissiez la signification du mot « NON » venant d’autrui.

    • à ; Johnbull,

      Vous êtes toujours fidèle à vous même. Pathétique…Damn it get……

    • MARTINE DESJARDINS COMME DEUXIÈME PREMIÈRE MINISTRE

      Elle a toutes les solutions. Pourquoi cherchez ailleurs? On fait ce que Martine nous dit de faire. Depuis le temps que l’on fait, brave québécois, ce que les autres nous disent: les musulmans, les juifs, les indiens. On est habitué à satisfaire le désir des autres. Donc, fermons nous la trappe et payons.

    • Allez Pauline, sort tes casseroles…..tu vas en avoir besoin…….Pauvres de nous….Comme disait Sol

    • Oui c’est vrai dans toute négociation on peut arriver à un ou des compromis des deux côtés de la table.
      Dans ce cas-ci il ne semble pas en avoir. Miss Martine nous assure cependant qu’il ne s’agit pas d’une confrontation, mais tout de même si tout ce beau monde reste sur leur position, je ne vois pas du tout comment cet imbroglio pourra se régler à la fin. Selon Miss Martine la FEUQ a déjà démontré une certaine souplesse sur différents éléments et souhaite poursuivre les discussions, pour ma part, je ne suis pas du tout sûr de bien comprendre ses propos…

      «Les débats sont sains et nécessaires. Il n’a jamais été question de couper les ponts et nous ne sommes pas dans une confrontation comme l’année dernière. Reste à voir qui remportera la mise à la fin», a précisé encore Martine Desjardins.

    • Quand vous parlez de crise étudiante, ça me fait aussi penser à nos chers zartisses, ces ”braves” porteurs de carrés rouges qu’étaient les Paul Piché, Emmanuel Bilodeau, Michel Rivard et autres…

      Jeudi dernier, le Devoir annonçcait à la une que le gouvernement du Québec (oui, oui, notre cher gouvernement péquiste) coupait de …(tenez vous bien!) 50% les subventions à la culture pour 2013!
      Cette nouvelle est sortie depuis maintenant plus de deux jours et pas un seul artiste n’a réagi ou n’est monté aux barricades!

      Pourtant, en 2008, lorsque Harper avait annoncé des coupures dans la culture, Michel Rivard, Benoît Brière et Stéphane Rousseau s’étaient empressé de sortir une video ridiculisant Stephen Harper !
      Le plus incroyable, c’est qu’ aujourd’hui, la coupe du gouvernement péquiste est plus sauvage que celle de Harper en 2008 mais, aucune protestation de nos ”braves” artistes.

      Serait-ce que faire du Harper bashing c’est bien vu chez nos artistes mais quand il s’agit de leurs ti-namis péquistes, ils n’ont plus de couilles et se ferment de peur de nuire à La Cause ?

    • @lucie 1198: Qu’est ce qu’il y a de pathétique dans le propos de Monsieur Bull, dit Leboeuf? Il s’en prend à Léo, petit gigolo qui n’a rien de rassurant, si ce n’est son visage angélique qu’il nous présente depuis le printemps dernier. Où va t-il naviguer dans les prochains jours, dans les prochaines semaines? Finira t-il par nous montrer son petit côté narcissique? Quelle sera sa position face à ses petits amis étudiants? Saura t-il finalement dire ce qu’il pense vraiment? Les entourloupettes??? Léo, remet ta démission, on te pardonne d’avoir abusé de la naiveté des gens de Rivière des Prairies, un poste à la FÉUQ t’attend.

    • Questions d’Identité

      L’identité n’est certes pas simple affaire de bercail ou de petites brebis Dolly super gentilles, mais quelque chose de plus subtil que la bergerie de Pauline. Et sa simple négation étant certes une différenciation de fait comme de droit vers ces devenirs plus subtils qui se nomment de l’Esprit, la deuxième négation de la première deviendra le SOI, sans lequel il ne saurait être de liberté véritable entre les deux oreilles des Sapiens.

      «C’est une identité vide à quoi demeurent attachés ceux qui continuent de la prendre comme telle, comme quelque chose de vrai (les brebis) et d’avancer toujours que l’identité n’est pas la diversité, mais que l’identité et la diversité sont diverses. (Landry)»

      «Ils ne voient pas qu’en cela déjà ils disent eux-mêmes que l’identité (de Landry) est quelque chose de divers (de Pauline), car ils disent que l’identité (de l’une comme de l’autre) est diverse par rapport à la diversité (le Peuple).»

      FRIEDRICH HEGEL, PHILOSOPHE (cdsonline.blog.lemonde.fr/2012/01/03)

      Le Peuple : 2 / Pauline : 0

    • J’ai lu une intéressante entrevue de Line Beauchamp chez votre “compétiteur”. Cela a remis en relief la fait que les associations étudiantes sont hypocrites et menteurs. Ce ne sont pas des gens responsables.

      Il y a quelques années, j’ai lu un petit bouquin intéressant sur la négociation (comment bien la faire, etc.). J’oublie le titre, mais il y a un chapitre sur la négociation avec ses enfants. Ce chapitre contient une seule page, avec un seul message: on ne négocie pas avec ses enfants. Point. Le parent c’est le parent. C’est lui que décide.

      Le gouvernement, c’est le gouvernement. Que les péquistes aient décidé de prendre ce rôle alors qu’ils ne sont pas à la hauteur, eh bien il est trop tard. Ils sont là et c’est à eux de faire marcher ça. Ils devront mettre leurs culottes et enlever leur costume de clown. Et de cesser de négocier avec ces enfants. Quitte à mettre ces gros enfants en prison s’ils continue de causer du grabuge.

      Quelqu’un a dit que ça va finir dans la rue. Mais attention, dans la rue il y a des voitures. Un accident, c’est vite arrivé… Ces gens-là attissent la haine, et ils pourraient finir par payer le prix.

    • Au fait, quelqu’un sait quelles compétences possède Pierre Duchesne en éducation?

    • Mme Marois ourdi un complot taliban.

    • Le Parti Québécois et Duchesne se sont peinturés dans un coin en appuyant sans nuances les étudiants l’an dernier et la sortie risque de laisser des traces.

    • J’ignore si mon offensive à ce sujet y est pour quelque chose mais je suis bien heureux de constater ce matin que le site diffamatoire du très peu “Respectable” a été fermé en raison du non respect des conditions d’utilisations.

    • Mes chers-z-amis, le communautarisme, c’est tout comme la gélatine, vous savez. Il suffit de brasser également tous les ingrédients, et tout le monde ou presque reste pris également dans la poutine. Voilà! Bon appétit!

    • Depuis le 4 septembre, c’est lorsque ce gouvernement se tait qu’il est à son meilleur. Notre primeur nationale a lâché les casseroles pour se mettre les pieds dedans. Difficile dans cette position de satisfaire sa marge dure ET la population québécoise. Pour ce qui est d’une deuxième vague de printemps érable, les pourvoyeurs souterrains d’enveloppes brunes auraient trop à perdre en relançant les hostilités. Après tout, ils ont obtenu ce qu’ils voulaient: un gouvernement à leur image. Ce n’est pas la première fois qu’ils larguent leurs membres au profit de leur CAUSE. 1982 n’est qu’un exemple de leur traîtrise. En 2003, sur la place publique, ils s’égosillaient à crier qu’ils n’avaient pas voté pour ça. C’est ce modèle que les associations étudiantes ont calqué : une faible proportion des membres s’investit d’une mission et chauffée à blanc par leur supporteurs, atteints d’un virus, ils ont argent et temps pour contaminer l’espace québécois.

    • Ou ce trouve le compromis…….dans le sommet,vous trouvez que la facon de faire des liberaleux etait mieux soit la confrontation,je crois que propose de faire un sommet avec tout les intervenants est la bonne solution,que le ministre au nom du gouvernemnt confirme sa position avant il y a rien de mal a ca .il propose ensuite d avoir une conversation franche avec eux,pas de la facon que Courchesne a eu la,mais plutot une dans un minimum de respect depourvu de toute arogance,c est sur que les etudiants,les recteurs et le gouvernement doivent trouve un terrain d entente ,pour une fois qu on a un ministre qui represente les contribuables,les etudiants et les recteurs eh bien profitons en………Alain Legault

    • Le problème c’est que le PQ s’est fait élire sans être clair sur ses intentions concernant les frais de scolarité. Alors ont risque de retomber dans le même manège qu’au printemps dernier. Mais probablement à plus petite échelle.

    • En 1982, les professeurs constituaient la base solide du PQ et cela n’a pas empêché René Lévesque de couper les prof de 22% et de les désindexer (Nous en payons le prix aujourd’hui) tout en accordant de généreuses augmentations de salaire pour les employés d’Hydro, la SQ et les députés.

      Alors si cous croyez que ces pleutres vont se priver pour les étudiants…

    • @lucie1198

      2 février 2013
      19h08

      “à ; Johnbull,

      “Vous êtes toujours fidèle à vous même. Pathétique…Damn it get…”

      Ça en prend des gens comme Johnbull pour équilibrer Doisdort, Souverain et Ramses2.1…

    • L’indexation équivaut plus ou moins à un gel.

      Il faut viser une hausse supérieure à l’indexation. Il faudra décider de combien supérieure.

    • Il faudrait bien trouver à tout ces étudiants en histoire et en philosophie (ces futurs payeurs d’impot,hahahaha!!!) quelque chose à faire..d’autre chose que d’écoeurer le peuple qui payent pour qu’ils aillent niaiser à l’université..

    • Il n’y aura pas de compromis avec Martine Desjardins qui a des allégeances avec Quebec Solidaire. Elle a d’ailleurs déjà menacé le gouvernement du Parti Québécois pour les prochaines élections.

      Après Line Beauchamp et Michelle Courchenes, Pierre Duchesnes sera-il le prochain grand naif du Québec ???

    • @pager
      3 février 2013
      13h26

      ”Ça en prend des gens comme Johnbull pour équilibrer Doisdort, Souverain et Ramses2.1…”

      Pathétique aussi ton cas !!!

    • Pauvre Duchesne qui pensait aboutir à un ”dégel” avec son sommet

      ça risque d’être toute ”Une Dégelée”….

    • @Joden
      ”Ça en prend des gens comme Johnbull pour équilibrer Doisdort, Souverain et Ramses2.1…”

      Pathétique aussi ton cas !!!
      Je dirais la meme chose pour vous,cher Monsieur !

    • @ matelot
      4 février 2013
      16h50
      Reste à tribord (à DROITE du bateau) mon cher MONSIEUR matelot …..mais une place dans un rang d’oignons te conviendrait davantage …

    • @Joden
      “Reste à tribord (à DROITE du bateau) mon cher MONSIEUR matelot …..mais une place dans un rang d’oignons te conviendrait davantage …”

      Vous avez reste si longtemps dans le “champ de patates” qu’en effet je prefererais les rang d’oignons plus que les ‘petaques” la au moins je ne risquerai jamais de vous y rencontrer.

    • @ matelot
      5 février 2013
      17h06
      Parfait !! les oignions marinés ne sont pas dans mon menu …
      Bonne soirée

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité