Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 22 janvier 2013 | Mise en ligne à 11h19 | Commenter Commentaires (73)

    Martin Dumont, de zéro à victime, après avoir été un héros.

    C’est fou, les commissions d’enquête, dans un monde qui carbure sur l’informations instantanée.

    En octobre dernier, Martin Dumont était un héros à la sortie de son témoignage devant la commission Charbonneau.

    Hier, Dumont est devenu un zéro, parce qu’il a admis avoir menti ou avoir inventé des choses lors de son témoignage de l’automne dernier.

    Et voilà que ce matin, on est en train d’en faire une victime. Son avocate est en train de démontrer que les enquêteurs de la commission lui ont forcé la main, lors d’une rencontre à huis-clos, sans la présence de son avocat.

    On se croirait dans un télé-roman. Le problème, c’est que ça n’est pas une fiction.

    Vous ne croyez pas?

    Tags: , ,


    • La commission s’enlise dans un scénario de cours de justice devant un juge. C’est une commission et les enquêteurs harcèlent un témoin dont les déclarations sur l’argent sale n’a pas été contredite. Toutefois on prends comme héros des voleurs et fraudeurs comme Lino zambito et des membres de la mafia.

      Le but de la commission est de prouver qu’il y a eu de l’argent sale et que des bandits ont détournés de l’argent pas de harcèler des témoins qui l’ont vécus. C’est quoi cette affaire là.

    • Sans commenter le cas particulier ce qui est grave est ici l’application de la r`gel de droit appelé prépondérance de la preuve… en droit si trois témoins disent le contraire d’un seul le poid de la balance penchera pour les trois témoins …

      Cette règle appliquée quasi universellement fait en sorte que des poursuites dans des cas de colusion sont très difficile ex: si trois cie s’entendent pour fixer le prix dde l’essence dans une région ou trois contracteur s’entendent pour favoriser un seul pour disons le déneigment ( c’est une hypothèse bien sur dans la vraie vie ça se peut juste pas !) et que vous voulex les dénoncer attachez bien votre tuque …

      La parole de trois bandits vaudra toujours plus que la votre en droit civil…

      Et ici on ne blame personne parce qu’une preuve solide c’est une maudite grosse job à monter …

      Même si dans ce cas il y a des détails qui clochent on sait par le témoignage de gens qui ont avoué avoir reçu bel et bien des pot de vin et qui sont incapable d’expliquer des revenus non négligeables que le ”Yable” était dans la cabane …

      Si une seule hirondelle ne fait pas le printemps un seul témoins ne fait pas une Commission….

    • Ouais, un télé-roman au frais des payeurs de taxes. Qu`on arrête cette comédie funeste, un “money pit” monumental qui engraisse des avocats et qu`on laisse agir les escouades anti-corruption qui ont le pouvoir de mettre ces baveux corrupteurs-corrompus en dedans et qu`on applique des sentences sévères pour en faire des exemples.

      Juste à l`automne, cette comédie funeste, “money pit” monumental nous a coûté 8 millions 800 milles. On sait tous comment sa marche la corruption, c`est écrit dans des milliers de livres, raconté dans des dizaines de films, ce qu`on a besoin, c`est de les sacrer en dedans pour longtemps et d`en faire des exemples.

      http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/commission-charbonneau/201212/24/01-4606568-un-automne-couteux-pour-la-commission-charbonneau.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

    • Le problême c`est que ce n`est pas un proces mais bien une commission. Si Dumont a menti c`est devant le tribunal qu`il devra se défendre.
      Quelle tendresse dans le regard de la juge Charbonneau quand elle écoute l`avocate de Dumont hein ?

      Reste qu`on peut supposer et penser que Dumont ne voulait pas couler et préférait grossir les faits comme d`autres ne diront pas tout,d`autres ont la chienne et d`autres déballent leur sac. Quand tu sens que la soupe est chaude, je supposes que tous ne réagissent pas de facon identique …

    • Oui, il a menti.
      Oui, il y a des failles dans son témoignage.

      Mais reste une partie de vérité, l’argent qui circulait dans le
      parti de M.Tremblay…..confirmé par Mme Pion.
      Et aussi diverses informations sur les contrats et le financement des partis,
      appuyé au témoignage de Zambito.

      En tout cas, j’espère que les élus auront droit au même traitement que
      M.Dumont.

      Car si Dumont a menti, faudrait pas penser que les élus disent
      automatiquement la vérité.
      Il y a aussi possibilité de télé-roman sur ce qu’a dit trop longtemps
      Rienvu, Riensu, Rienentendu Tremblay.

      Faudrait pas rejeter tout le témoignage de Dumont, du revers de la main.
      Louise April(Laloue)

    • La victimite fait partie de notre culture. Malheureusement La place a dumont est en prison pour s’être joué de nous payeurs de taxes.

    • Dans le fond, c’est Charest qui avait raison et qu’il fallait mettre plutôt l’emphase sur les enquêtes policières! Cette commission est une vraie comédie dont le résultat final n’aura été que de salir d’honnêtes individus.

    • Un épisode de Trama coute autour de 400 000$, même si toute la téléréalité de la Commission coute 18 M$, c’est encore du divertissement assez cheap. ON dirait que les auteurs font rentrer des nouveaux personnages avec l’avocate agressived (trop) d Dumont.

      Effectivement, la commission s’enlise. On est encore sur le cas de Martin Dumont et ca, depuis octobre. On est sur la ville de Montréal et pas ailleurs. Ca n’a aucun sens. Mais, c’est un bon divertissement. A good show !

    • C’est Jean Charest qui doit rire ce matin. Et si Jean Charest avait raison au sujet des commission d enquete, Charbonneau est en train de se ridiculisé et pas a peu près que fait marteau?????????

    • C’est bien beau une commission d’enquête mais celle-ci s’enlise de plus en plus. Ça va être beau lorsque c’est la mafia qui va témoigner…Quand on connait leur habileté à mentir.

      En passant, je pense que l’on devrait faire une commission sur Hydro-Québec…Gaspille d’argent, achats d’électricité inutiles, salaires mirobolants…

      Allez donc voir l’article suivant:

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201301/21/01-4613581-hydro-quebec-depensera-plus-de-23-milliards-pour-acheter-de-lelectricite.php

    • Au tout début de la commission, j’avais prévu, prédit, qu’il n’en sortirait rien, la commissaire est beaucoup trop molle et subi des événements au lieu de les contrôler. On verra, mais la facture va être grosse a la fin, pour rien.

    • Ça commence à être ridicule.

      La Commission doit faire des révélations et dénoncer ce qui se passe dans la Construction et le financement de Partis Politiques et dès que ça commence à sortir, surtout provenant de personnages douteux et non crédibles, les Avocats sortent des placards pour protéger leur soi-disant clients et se remplir les poches…!!

      La Juge Charbonneau va avoir de la difficulté à se rendre crédible. Mais là où ça devient ridicule, c’est que c’est un Commission d’enquête et non pas un Tribunal de Justice à proprement parler.

      L’avocate de Dumont nous en met plein la gueule…elle-même forte en gueule !

      Mais j’ai bon espoir que Mme. Charbonneau ne va pas s’en laisser imposer outre-mesure et qu’elle saura sortir gagnante, pour nous démontrer que la Justice doit gagner, surtout lorsque payée par les Contribuables.

      Sinon, c’est la fin de crédibilité de cette Commission.

    • Parce que les enquêteurs de la Commission ont utilisé des méthodes, non douteuses, mais ”border line” cette histoire de Dumont, va ”fouairer” en cour.

      L’enquêteur a utilisé les bonnes méthodes mais pas pour une commission.
      J’abonde dans le sens de Jackwood.
      Si ces méthodes, qui semblent efficaces, se seraient déroulées dans une enquête criminelle, elle auraient été admises.

      Mais dans une Commission, les règles sont différentes et l’enquêteur a dépassé les moyens mis à sa disposition.
      Ça n’empêche pas le twit d’avoir l’air fou mais il va s’en sortir à cause de la manière dont ça s’es déroulé.

      Et pourquoi pas faire témoigner l’épouse de Dumont? Il a mentionné Mme Pion pour sauver sa femme?.
      Pourquoi pas plus de questions à Mme Pion sur l’argent, comment ça s’est déroulé?
      Le procureur joue à l’enquêteur et l’enquêteur joue au procureur.
      Ça va mal ”a shop”

    • Les pitreries:
      Un commissaire, les deux pieds sur le poêle, à recevoir une rémunération pour émettre des opinions et être exclu du processus décisionnel (je me porte volontaire pour «subir» le même traitement;
      Des témoins invités dont les allégations ne sont pas scrutées à la loupe par une équipe trop nombreuse(!) (que font-ils au juste?);
      La bénédiction sans confession à tout un chacun qui émerveille la galerie. Etc…

      Aurait du être présenté en “prime time”, les cotes d’écoute auraient surpassé n’importe laquelle télé réalité.

      Une farce monumentale…..

      Des enquêtes et des procès auraient été souhaitables…

    • Ce Martin Dumont a probablement trop fréquenté des politiciens et c’est ce qui arrive…on deviens comme eux ………de beaux menteurs.
      Le mot menteur n’est jamais utilisé en chambre non pas parce qu’ils disent toujours la vérité mais bien parce que ce mot est interdit en chambre. Sinon, ce mot ferait parti de toutes les phrases des politicailleux….ils se traiteraient de manteurs a qui mieux mieux….

    • Moi, la plus grande victime me semble être la vérité ….

    • Dumont, une personnalité narcissique dans toute sa splendeur et toute son horreur. Pour ma part, dès le début, il semblait évident que ce monsieur était un manipulateur et un fabulateur de première.

      Même sans ses aveux filmés, ses contradictions multiples suffiraient à le faire condamner pour parjure. Aujourd’hui, avec l’aide d’une habile avocate, il essaie désespérément de sauver sa peau. Pourtant, il n’a pas hésité une seconde à salir d’autres personnes sans aucun égard pour leur réputation avec les conséquences désastreuses que l’on connaît.

      Plusieurs diront qu’il n’y a pas de fumée sans feu et que sa conduite n’est pas grave puisqu’il y a de la corruption et que tous les moyens sont bons pour la dénoncer. Et ils auront tort. Oui, il nous faut dénoncer et combattre la corruption mais pas de cette façon. Pas en rajoutant une couche de malhonnêteté en mentant sciemment et effrontément à une Commission charchée d’établir la vérité.

      Dumont le savait fort bien. On ne peut rétablir la vérité par le mensonge. C’est ce qu’il a tenté de faire et c’est impardonnable. C’est une autre forme de corruption aussi inacceptable que la première.

      Aucune pitié pour cet homme. Il a été l’artisan de son propre malheur et les dégâts de son faux témoignage sont irréparables. Il devra goûter à sa propre médecine et pourra se compter chanceux s’il conserve son emploi. Je ne voudrais pour rien au monde d’un gars comme ça dans mon équipe.

    • c’EST VRAI QUE Charest a toujours dit qu’une commission d’enquête publique ne donnerait strictement rien et que Marteau faisait la job. Comme l’impression qu’il avait raison. A part de donner un bon show, la Commission ne règle strictement rien et salit plusieurs réputations.

      Peut-etre que les montréalais voulaient voir partir le marie Tremblay, Pauline Marois a montré la porte à Tremblay et lui a dit de démissionner, ce qu’il a fait deux jours plus tard sans jamais pouvoir s’expliquer. Il avait surement pas les mains blanches, mais de là à passer pour un vulgaire voleur, il y a une marge. Dumont est responsable de tout ca et les enqueteurs de Charbonneau n’ont pas vérifié les déclarations de personne.

      Gros gachis. Charbonneau c’est un show et rien d’autre. La commission a vraiment perdu toute crédibilité. N’importe qui peut se faire éclabousser. C’est grave tout ca.

      Charest avait sans doute raison.

    • Il n’est venu à l’idée de personne que M. Dumont est peut-être victime d’intimidation?

    • Celui qui a menti, mentira, ceci est un vieille adage qui est toujours d`actualité.

    • Tout ces détours nous éloignent du fin fond de l’histoire, soit la mise en accusation des députés Liréraux du Québec et de l’ancien premier sinistre Jean Charest :-(

    • Et pourtant,…..et pourtant il avait été préparé par le député Duchesneau anciennement chef de police et chef de la sécurité aérienne et ex futur ministre de la sécurité publique de la coalition de la Caque.
      …..à moins que……du point de vue d’un ” psy ” ces gens qui s’estiment pouvoir diriger un peu et tout à la fois, ait un sens de la vérité frisant la mythomanie. Cette tare est généralement accompagnée de la mégalomanie.
      Pourrait-on une suggestion……juste une: une détecteur de mensonges.

    • Ils n’en mouraient pas tous,
      Mais tous en étaient atteints…

      Jean de La Fontaine, dans Les Animaux malades de la Peste.

    • @laloueapril

      22 janvier 2013
      11h44

      “…Faudrait pas rejeter tout le témoignage de Dumont, du revers de la main.”

      Laloue: Connaissez vous le dicton: QUI VOLE UN ŒUF VOLE UN BŒUF!

      Pour vous expliquer: Si vous mentez 50% du temps, on peut très bien prétendre que vous avez menti à 100%…C’est bien dommage mais c’est comme ça.

    • Nous nous souvenons tous que c’est suite au témoignage de ce fabulateur que Mme. Marois et M. Lisée avaient publiquement demandé la démission de Gérald Tremblay.

      Maintenant qu’il est clair que Martin Dumont a menti à la Commission, que feront nos deux personnages dont le manque de jugement est devenu notoire?

      S’excuseront-ils à M. Tremblay? Lui demanderont-ils humblement de revenir sur sa décision? Démissionneront-ils eux-mêmes?

      À suivre…

    • Moi mon impression, c’est que c’est la Vérité qui soit le plus grande victime.

    • Pauvre gars ce M Dumont. Mais quelle perte de temps et d’$ cet échange entre son avocate et la commissaire pour le sauver de poursuites éventuelles

    • .
      Lors de son témoignage, Dumont m’a fait penser à un ado naïf qui veut montrer qu’il a vu des choses, … il en met et il embellit tout en se donnant de l’importance.

      Mme Pion a nié l’histoire du 850 000$ …. elle n’a pas nié les $$$ !

      Je crois que Mme Charbonneau est en mesure de voir le système derrière le témoignage …. de toute façon on est tous convaincu que c’est comme ça que ça marche.
      Ne pas pouvoir fermer son veston parce que l’on a trop d’argent …. ça me paraît plus une métaphore pour dire qu’on a eu une soirée payante au delà des espérances.

      Du coté de la Commission, je crois plutôt que Mme Charbonneau est en “beau fusil” et qu’elle ne veut pas se faire passer un autre sapin …. surtout que Noël est passé !

      À se stade-ci des procédures, l’important c’est de …” faire croire que ” … pour éviter que d’autres viennent s’amuser devant les projecteurs de la commission. C’est plus l’effet psychologique qui est recherché par les démarches en cours qui stimulent les sparages de l’avocate de Dumont.

    • Moi tout ce que j’espère c’est que personne n’achète ce que veut nous vendre l’avocate de CE Martin Dumont.
      “Control damage”…voilà ce qu’il lui reste à faire pour ne pas être accusé de faux témoignage.
      Et c’est ce à quoi son avocate s’acharne à la surprise des commissaires.
      La commission ne veut pas perdre sa crédibilité de aux yeux du public.
      Aujourd’hui les commissaires doivent se mordre les doigts de ne pas avoir référer M. Dumont à la justice, en décembre dès qu’ils eurent un doute sur sa crédibilité.
      J’espère que c’est ce qu’ils feront pour les prochains témoins, afin de s’assurer de la probité des témoignages à venir, pour servir d’exemple.
      N’oublions pas que ces témoins sont des gens qui pour la majorité ont eu comme habitude de “louvoyer” un peu , beaucoup, ils ne sont pas tous sur la sellette gratuitement.
      Certains étaient “partie prenante”, d’autres y vont pour se venger même s’ils ne l’avouerons jamais, enfin le petit peu qui restent sont de preux chevaliers, d’honorables citoyens qui vont au combat un peu trop tard selon moi.
      Quand on pense depuis combien de temps cela durait… …
      Tout compte fait Jean Charest avait raison; ” La commission donne un spectacle mais ne résout pas tout, SANS la justice.”

    • Mme Charbonneau pourait demander aux psychiâtres Bouchard et Faucher d’évaluer la condition mentale du témoin Dumont. On saurait enfin où l’on s’en va.

    • La commission Charbonneau a perdu énormément de crédibilité dans cette sinitre affaire, par la faute de la juge Charbonneau et des gens qu’elle a choisi pour s’entourer.

      Le procureur qui a mené le premier interrogatoire de M. Dumont a complètement failli à son devoir en le laissant déballer des accusations graves qu’il n’avait pas pu vérifier. Il aurait du insister pour obtenir des informations ultra précises… et au besoin suspendre le témoignage pour vérifier les faits nouveaux. En ne disant rien, le procureur a laissé croire que ces révélations étaient prévues et donc qu’elles seraient confirmées par d’autres témoignages.

      Pour que le Commission soit crédible elle doit appeler des témoins dont elle peut confirmer l’essentiel des accusations, pas partir faire des parties de pêche…

      La juge Charbonneeau aurait du avoir d’avance un résumé du témoignage qui serait rendu afin de détecter des incohérences et exagérations et INTERVRENIR. C’est une pratique commune, ce genre de document rédigé à la suite des entretients préparatoires à un témoignage s’apelle un “Will Say” en jargon judiciaire.

      Cette bavure montre aussi les conséquences très sérieuses de l’absence du troisième commissaire, qui est malade. S’il avait été présent , on peut croire qu’il n’aurait pas permis le dérapage de M. Dumont.

      Malheureusement, la commissaire Charbonneau s’entête à ne pas le remplacer; ce qui est un grave erreur de jugement de sa part.

    • @laloueapril et @pager
      Les dictons, c’est bien mignon, mais ça ne tient pas la route dans toutes les circonstances.
      Je me joins plutôt du côté de laloue qu’il ne faut pas rejeter entièrement le témoignage de Martin Dumont. Combien lisent ces lignes pourraient se souvenir exactement ce qui s’est passé il y a … un an? Deux ans? Cinq ans?
      Je crois que TOUS, humains comme nous le sommes, nous nous sommes faits – à la suite d’un événement marquant – un scénario dans notre tête que nous ajustons au cours des ans, soit pour en faire porter l’odieux (ou plus d’odieux si on peut dire) à une autre personne, soit pour nous y voir dans un rôle meilleur. En sus, il arrive probablement qu’on mêle ses personnages et même les événements. Que le premier qui peut jurer que ça ne lui est jamais arrivé jette la première pierre! (Le tas de pierres risque d’être bien petit.)

      Comme exemple: une amie d’enfance et moi avons participé dans un événement qui nous a marquées. Elle était d’environ 18 mois plus jeune que moi, ce qui a pu faire une grande différence dans son interprétation et ses émotions vu que nous étions vraiment jeunes. Un médecin avait abandonné son chien dans la cave d’un chalet aussi abandonné depuis longtemps. La SPCA du comté avait communiqué avec le médecin que nous avions son chien grâce au fait qu’il portait collier et médaille et … et il n’avait pas l’air très content que son chien ait été trouvé.
      Pour mon amie, elle croit fermement que l’événement s’est répété, ce qui n’est pas le cas, mais uniquement sa perception, peut-être pour pouvoir augmenter l’odieux du geste de ce bonhomme qui aurait dû faire mieux.

    • Le Cirque du Soleil songe à déposer une demande d’injonction pour faire cesser la Commission d’enquête sur l’industrie de la construction pour concurrence déloyale et abus de position dominante.

    • C’est quoi son intérêt de mentir?

    • Je crois qu’il n’y a pas que des témoins qui peuvent mentir. La police aussi.

    • @pager 12h03 “Ça va être beau lorsque c’est la mafia qui va témoigner…” Ça va être intéressant de les voir mentir ou refuser de répondre. Et nous les verrons se planter en direct. Ils n’aimeront pas ça. Mais nous oui.

    • @ dcsavard Tu m’enlèves les mots de mon clavier…….Quel cirque…..et ce n’est pas fini.

      Charest avait raison, il va se salir des réputations……..Je ne veux pas vieillir mais j’ai hâte que ça finisse.

    • Cette commission est un échec sur toute la ligne. Un commissaire sur trois qui n’a pas siégé, querelles internes, démission d’un procureur chevronné, des témoins qui racontent n’importe quoi… Et voilà qu’on tente de nous mettre l’eau à la bouche avec une assignation à comparaître à l’égard de Vito Rizzuto… Comme si le ”Capo di Capo” allait se mettre à table devant toute la plèbe !

      Coudon, y’a-t-il quelqu’un, à l’intérieur de la dite plèbe, qui a réalisé que la commissaire est d’une incompétence ”crasse” ?

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • @gengis

      22 janvier 2013
      16h03

      “Nous nous souvenons tous que c’est suite au témoignage de ce fabulateur que Mme. Marois et M. Lisée avaient publiquement demandé la démission de Gérald Tremblay.”

      J’aimerais qu’on me cite une seule fois où Marois a usée d’un bon jugement?

    • Pourquoi ai-je l’impression que ce sont surtout les fédéralistes qui critiquent la Commission Charbonneau ?
      @pager: tu connais le dicton: «Un libéral qui fait dans son froc, c’est parce qu’il a peur que la Commission le croque ?«
      Allez, retourne regarder Occupation double avec Harpeur, ton zouf !
      Robert Alarie

    • Et c’est ce zéro qui a “poussé” nos intègres élus à diriger M. Tremblay vers la sortie… rappelons-nous les propos des trois mousquetaires qui exigeaient qu’il réfléchisse. Quelle intégrité!

    • Une question comme ça: Le pion assis à la droite de la commissaire il sert à quoi?
      Sûrement pas lui qui va brûle le petite lumière rouge sur son micro. Je ne l’ai jamais vu allumer.
      On a vérifié si elle fonctionne?

    • Un témoin qui est réputé avoir consacré une partie considérable de ses heures de travail au bureau (pour lesquelles il a été rémunéré à partir de fonds publics) à visionner de la porno en ligne souffre selon moi en partant d’un sérieux déficit de crédibilité.

      Pour le reste, il semble que bien des retraités et personnes désoeuvrées trouvent que la Commission Charbonneau leur offre un spectacle divertissant

      Pourquoi alors ne pas offrir les délibérations de la Commission sur une chaîne payante, afin de financer ses frais de fonctionnement ?

    • @numero6 – Qu’est-ce qui vous fait croire que le troisième commissaire aurait fait une différence dans le témoignage de M. Dumont? Et c’est bien beau, connaître les termes juridiques comme le “will say”, mais ici, ce n’est pas un procès et quand c’est en direct, et que le témoin s’emballe, à part de lui dire: “Ta gueule!”, qu’est-ce que le commissaire qui est absent pour cause de maladie – absent seulement de la représentation à la télé, mais qui travaille dans les coulisses quand même – aurait pu faire de plus?

      Tout le monde a chiâlé pour que se tienne cette commission, maintenant nombreux sont ceux qui chiâlent parce qu’elle ne se tient pas exactement comme ils l’avaient conçue dans leur tête. Les témoins ne sont pas des comédiens qui débitent un texte. C’est ça, de la vraie télé réalité, pas les niaiseries de V, TVA, toutes les chaînes américaines…

    • Au Québec, on croit et appuie tous ceux qui sont contre le pouvoir, même si c’est des menteurs.

    • La Commission s’est embourbée en voulant protéger sa crédibilité.

      Il reste que le maire de Montréal a démissionné très peu de temps après ce témoignage. Ce n’est pas banal.

      En voulant être transparent sur M. Dumont, et lui faire porter seul le bonnet d’âne, on a ouvert la porte à l’enquête sur l’enquête. Malheureusement, il semble qu’il y ait eu de sérieux problèmes dans le travail de M. Pigeon.

      Il est compréhensible qu’on veuille retourner au plus vite au vrai débat, et que la commissaire Charbonneau veuille ménager le travail difficile de son équipe. Il reste qu’en déposant, par transparence, la déclaration contradictoire en preuve, il faut, dans la plus élémentaire justice, être aussi transparent sur les méthodes d’obtention de celle-ci.

      La crédibilité de Martin Dumont et de l’ancien Maire de Montréal se jouent irrémédiablement ici. Mais la crédibilité de la Commission se joue aussi ici.

      C’est le temps de crever l’abcès immédiatement, d’admettre les erreurs pour ceux qui les ont commises et de revenir à l’essentiel dans la quiétude par la suite. Refuser les derniers éléments de preuve de Dumont est injuste et ne fait qu’épaissir le nuage autour de toute cette histoire, qui est maintenant d’intérêt public, puisqu’elle concerne les propres méthodes de la Commission.

      Plutôt que d’essuyer une rebuffade de la Cour supérieure, la Commission devrait revenir sur sa décision et en finir au plus vite. On démontrerait de la hauteur et un vrai souci d’équité pour Messieurs Tremblay et Dumont. Et on pardonnera la Commission de ses erreurs, parce qu’elle abat courageusement un travail essentiel et extrêmement difficile.

    • Qu’avons nous appris au terme du cirque de lundi ? pas grand chose. Est-ce que Dumont a vraiment menti comme le prétend tout les médias ? Pas si certain

      Maître Gallant n’a pas nié que lors des rencontre préparatoire avoir demander des noms à Dumont et de confirmer le tout avec sa femme, ce que Dumont à fait. Pourquoi avoir demandé à de confirmer avec sa femme, pourquoi ne pas s’en remettre à sa mémoire personnelle et impliquer sa femme dans le témoignage. Tenté de vous souvenir d’un évènement précis, de se qui a été dit et des personne impliqué quand les chose se sont passé il y a 9 ans ! Dumont s’est senti obligé de livrer.

      On parle également de lapin sorti du chapeau. Pourtant lors du témoignage on ne peut relevé aucun signe de surprise sur le visage de Maître Gallant lors du premier témoignage quand Dumont sort le nom de Pion. Pour ce qui est du reste du témoignage on ne sait pas vraiment quel est ce fameux lapin sorti du champs gauche.

      Je crois fortement qu’il y a anguille sous roche, que certaine personnes puissante semble influencer la commission, et si tel est le cas cet extrêmement grave

    • on ne peut pas faire confiance à ce type de personnage

      rien ne prouve qu’il est innocent et son passé est trop douteux

    • La difficulté avec ces commissions d’enquête, c’est de garder une place pour la gros bon sens et la modération. beaucoup de spectateurs réagissent de façon extrême a tout ces propos. Et hélas beaucoup de gens sont salis innutilement.

    • Il est dangereux de s’acharner sur un homme qui n’est toujours pas coupable. Cela me rappelle le triste épisode de Dreyfus, grande victime juive de l’histoire.

    • trois nouveaux rois de la cheap shot…

      «…Pauline Marois a montré la porte à Tremblay et lui a dit de démissionner, ce qu’il a fait deux jours plus tard sans jamais pouvoir s’expliquer.» kasimir35

      «S’excuseront-ils à M. Tremblay? Lui demanderont-ils humblement de revenir sur sa décision? Démissionneront-ils eux-mêmes?» gengis

      «Et c’est ce zéro qui a “poussé” nos intègres élus à diriger M. Tremblay vers la sortie… rappelons-nous les propos des trois mousquetaires qui exigeaient qu’il réfléchisse. Quelle intégrité!» i.moga

      la planète entière voulait que Gérald Tremblay démissionne… Pauline Marois lui a demandé de réfléchir sur sa situation pcque dans le contexte, il ne pouvait plus diriger la plus grande ville au Québec… elle ne lui a pas demandé de réfléchir à cause des déclarations de Dumont et cie…

      par ailleurs, si Pauline Marois n’avait rien fait à ce moment-là, vous auriez sans doute été les premiers à venir étendre une couche de votre purin libéral ou caquiste sur Pauline Marois…

      si les cies pharmaceutiques avaient inventé l’honnêteté en médicament, je vous aurais suggéré de passer voir le pharmacien pour vous en procurer une bonne dose extra-forte…

    • La commission a manqué de rigueur dans la gestion du témoignage de Dumont.
      Mais bon, elle va faire les ajustements nécessaires et
      réussira à exposer les mécanismes de corruption pour que des mesures de contrôles soient apportées.
      E.Paradis

    • Comment se fait-il que Me Gallant qui avait préparé M. Dumont ne l’a-t-il pas arrêté lors de son témoignage, vu qu’il ne témoignait pas dans le sens convenu ? Il aurait très bien pu demander une suspension de son témoignage ?

      Et si la commission était infiltrée par la mafia…

      Une chose est certaine, il y a anguille sous roche.

    • Ma tante Charlotte constate que les libéraux ont trouvé un os à gruger et qu’ils en profitent pour dénigrer la Commission Charbonneau !
      Tout simplement pathétique, puisque cette Commission est une nécessité réelle, vu le laxisme des libéraux au pouvoir pendant 9 ans.
      Laissons la talle de libéraux gruger leur os pendant que notre charmante Commissaire continue de fouiller dans les grenouillages de l’ancien gouvernement.
      Merci à Mme Charbonneau et à toute son équipe.

    • Besoin de votre aide:

      En novembre dernier, Zampino par Me Sheppard avait déposé une
      requête de prise en charge de frais par la Ville de Montréal pour ses frais d’avocats.

      Une réponse négative de la Ville a été la réponse à cette première requête.

      Par contre, il devait y avoir un appel……nouvelle requête….selon
      la loi des cités et villes je pense….sur un point précis.

      Quelqu’un connait la suite…….?
      Est-ce nous qui payons pour Zampino…..ses 2 avocats?

      Merci de votre aide.
      Louise April(Laloue)

    • M.Dumont à dit qu’il à été coaché par M,Duchesneau,,est-ce à penser que M,Duchesneau sait quelque chose de plus ?,,il va y avoir de la crosserie ,pas étonnant avec de crosseurs.. merci marie michel

    • Je crois qu’on aurait dû prendre le rapport Cliche des années 70 et simplement changer la date dessus. Cela aurait été beaucoup plus économique que ce party d’avocats.

    • Très bizarre tout ça : qui tire les ficelles en arrière? Par exemple : Les fonds publics ne payant pas pour sa défense, Dumont a-t-il vraiment les moyens financiers de se payer une avocate qui ne fait pas son numéro pour des peanuts? Si la Commission d’enquête est publique, me semble que ce point devrait être clair.

      Curieusement, cet imbroglio avec Dumont survient au moment où la Commission, nous disait-on avant les fêtes, allait entamer son travail sur le financement des partis, non plus municipaux, mais provinciaux. Torpillage?

    • La Commission Charbonneau en a pris pour son rhume avec ce témoin Dumont qui peut vous raconter plusieurs versions selon vos attentes. La Commission Charbonneau a été victime de sa propre ambition. Dumont raconte une chose lors d’une première rencontre à des enquêteurs. Devant les commissaires il en met encore plus ce qui fait augmenter l’auditoire télévisuel qui suit cela comme un téléroman. Ensuite pour maintenir l’intérêt on fait témoigner Erick Roy qui vient parler de tous les personnages politiques et mafieux qui fréquentaient le club privé 357 c. Puis la commission fait une pause pour nous rappeler qu’il reviendront le 21 janvier. La vraie recette éculée des fins de saison des téléromans pour faire jaser dans les chaumières, sauf qu’ici il s’agit de vraies personnes avec de vraies réputations qui seront traînées dans les plus infâmes supputations que le bon peuple en mal de sensationnel réclame.

      La plèbe voulait du croustillant. Dumont leur en a donné avec le manque de vigilance des commissaires qui se voyaient comme des incorruptibles mettant à sac les manigances politiques de la mafia et des politiciens plus ou moins véreux.

    • Bon retour M. Lavoie, les sujets ne manqueront pas …

      Quelques questions ?

      M. Martin Dumont aurait-il dû être témoin à ce stade ci de la commission ?

      M. Dumont a-t-il demandé de témoigner à la commission ?

      Pourquoi M. Dumont a t-il ajouté / exagéré des éléments de son témoignage ?

      Je crois que l’ensemble de son témoignage est admissible en preuve et aidera la commission à faire la lumière sur les manipulations d’argents et, ce qui entoure le financement d’un parti politique au niveau municipal.

      Il y-a la partie du témoignage qui mentionne une double comptabilité dont le parti du Maire Tremblay aurait possiblement profité.

      Il y-a le deuxième coffre-fort dont le financier du parti, M. Bernard Trépanier avait la gestion.

      Il y-a la ou les valises de billets vert qui sont transportées par le Monsieur B. Trépanier, ce dernier s’engouffre dans son bureau à la mairie de Montréal, en prenant soin de fermer les rideaux, pour faire le décompte des argents reçus de différentes sources …

      C’est suffisant pour soulever des doutes et aller plus loin avec d’autres témoins qui viendront confirmer ou infirmer les témoignages précédents.

      Personne moindrement sensée ne peut nier qu’il y-a apparence de malversations et certaines irrégularités à la gestion des argents reçus en liquide.

      Mardi nous avons été témoin d’une brèche dans le processus des travaux de la commission, quand l’avocate de M. Dumont, Me Suzanne Gagné, s’est mise en mode protection de son client, ce qui est parallèle aux travaux de la commission.

      De plus, on nous a montré le processus pré-audience des inspecteurs interrogeant le témoin Dumont, à mon avis cette partie interne de préparation ne devrait pas être public, pour ne pas intimider les témoins à venir et aussi, éviter que les avocats des témoins s’en servent à chaque fois pour venir invalider le témoignage imprécis de leur client, afin de ne pas être accusé de parjure.

      Dernier point, en relisant les transcripts du témoignage de M. Martin Dumont, il semble être mal à l’aise d’impliquer directement M. Bernard Trépanier, craignant que ce dernier dévoile à son tour des choses sur lui, qui ne serait nullement à son avantage.

      J’ai confiance que Madame la commissaire Charbonneau pourra recentrer le processus des travaux et ne pas se laisser distraire ou dévier des objectifs prévus au départ.

      La tâche est immense et nous devons appuyer la commission, nous l’avons demandée à grand cri et bien soyons conséquent, afin d’en tirer le meilleur parti possible.

      La mosaïque du financement des partis politique génère beaucoup d’énigmes.

      Le chemin de croix ne fait que commencer, la commissaire tombe pour la première fois …

      Frank

      *

    • @jackwood 22 janvier 2013 11h35
      Votre propos est très intéressant. Mais le public voulait une commission d’enquête ça ne veut pas dire que nous aurons “la vérité, juste la vérité”.

    • @cotenord_7 22 janvier 2013 21h59
      Vous écrivez : «…Pour le reste, il semble que bien des retraités et personnes désoeuvrées trouvent que la Commission Charbonneau leur offre un spectacle divertissant »
      Merci, matelot de la Marine Royale canadienne, de nous confirmer que : « Les fédéralistes font dans leur froc de peur que la Commission Charbonneau les croque…»
      Dites-nous cher «canadian», grand pourfendeur de tout ce qui est souverainiste parce que vous avez peur de perdre votre pension militaire et vos Rocheuses: qui sont les plus «désoeuvrées» ?…des retraités responsables et plus allumés que vous qui veulent savoir qui sont les magouilleurs qui nous (et VOUS) ont volé des milliards ou est-ce des «aveugles» et des «masochistes politiques» de votre genre qui applaudissent Harpeur, ce buttler de votre divine Majesté, qui préfère rencontrer un couple de zouaves d’Occupation double plutôt que des représentants des Premières Nations ?
      Je présume que si c’était le PQ qui était sur la sellette, vous regarderiez l’émission en boucle en bavant et en espérant que «plus de sang soit versé»…quitte à faire venir en renfort votre Armée Royale Canadienne ?
      Thank you very much sailor (votre nom déjà ?) !
      Robert Alarie

    • Certains gens ont demande un show tv.Maintenant vous l’avez.Enjoyez!!
      Ouff Que cette province fait pitié….

    • @souverain – 22 jan., 20h00 – Je reprends votre paragraphe en changeant seulement un mot:
      “Pourquoi ai-je l’impression que ce sont surtout les – souverainistes – qui critiquent la Commission Charbonneau ?”
      Avant longtemps, des têtes haut placées vont commencer à voir un débordement d’égout dans leur coin: la corruption et la collusion, ce n’est pas d’hier que c’est instauré. L’avant-Charest risque de se voir pointé du doigt avant longtemps, quand on en sera rendu à éplucher la banane à un plus haut niveau, quand on sortira des municipalités pour aller à Québec.

    • Amusants, ces libéraux. Il suffit que UN témoin déforme certains faits au sujet d’un parti MUNICIPAL, et ils sont prêts à transformer Charest en martyr.

    • @jolico 23 janvier 2013 18h56
      Diantre ! Un(e) autre fédéraliste «désœuvré(e) » qui a offert ses impôts à Charest, s’est fait roulé dans la farine et a sacrifié sa fierté pour sauver «ses« Rocheuses, financer les écuries et les chapeaux d’Halloween d’Élizabeth et vous faire humilier es par le ROC… ?
      Simonac, vous et vos «semblables» êtes-vous masochiste, aveugles ou tout bêtement innocents ?
      Harpeur se «clisse» de vous autres, les libéraux de Jean Lagaffe Chrétien vous ont roulé dans la farine avec VOS impôts et vous en redemandez au niveau provincial ?
      Personnellement, je suis royalement écœuré de me faire siphonner le portefeuille ; si vous et autres «canadians» fédéralistes vivant au Québec avez peur de perdre vos Rocheuses et êtes assez zozos pour nourrir la magouille, faites-le avec VOS impôts, pas avec les miens !
      Thanks, but no thanks !
      Robert Alarie (votre «canadian» name déjà ? )

    • @ampoi 23 janvier 2013 15h54
      Vous écrivez :…« …Ouff Que cette province fait pitié….»
      Vous nous écrivez de quelle caverne ?
      Ça fait 10 ans que des fédéralistes irresponsables de votre genre ont élu des Charest, Normandeau, des Tomassi, des Beauchamp (et Bibeau ), des Whissle, des Tremblay, des Vaillancourt et des Marcotte à coup de magouilles…
      Votre bande d’incompétents ont doublé le déficit et ils trempent dans la magouille jusqu’aux narines !
      Pour la première fois dans l’histoire du Québec, un raciste a tenté d’assassiner une PM démocratiquement élue !
      On veut ENFIN faire le ménage et vous avez le culot d’ajouter l’insulte à l’injure en disant qu’on fait pitié ?
      Vous êtes effronté en taba…
      Quelle honte ; pas surprenant qu’avec une si piètre opinion de vous-même et des Québécois, le ROC vous traite et vous considère comme un colon !
      Robert Alarie
      P.S. (Bof, à quoi bon, quand on se considère un minus, personne ne peut nous faire grandir !)

    • cotenord_7

      Vous dites ”pour lesquelles il a été rémunéré à partir de fonds publics”.
      Votre salaire il vient d’où???N’êtes vous pas militaire?
      Gilles Ménard

    • @ gillesmenard (commentaire « 23 janvier 2013 21h49 » ) :

      Comme cela vous arrive à l’occasion, je crois que vous avez mal compris.

      Peut-être cela vous échappe-t-il, mais il est possible d’être rémunéré de façon légitime à partir de fonds publics, sans « voler » du temps à son employeur en visionnant de la porno pendant les heures de travail qui sont rémunérées, et en utilisant le système informatique (ordinateur et/ou réseau) de l’employeur…

      Bonne fin de journée…

    • Ampoi
      23 janvier 2013
      15h54
      ”Certains gens ont demande un show tv.Maintenant vous l’avez.Enjoyez!!
      Ouff Que cette province fait pitié….”

      Ce show tv comme vous dites va permettre je crois de démasquer ceux qui ont voler l’argent des contribuables québecois à coup de centaines de millions ..
      Oui le québec fait pitié parce qu’il y a des irresponsables comme toi qui votent pour certains bandits à cols blancs ..
      Fais un examen de conscience mon dretteux et regarde ta responsabilité comme personne qui qui vote et qui mettent au pouvoir des gens qui font des encoches à la démocratie et qui volent les deniers des contribuables

    • @cotenord_7 24 janvier 2013- 07h35
      Vous écrivez : …« …mais il est possible d’être rémunéré de façon légitime à partir de fonds publics, sans « voler » du temps à son employeur….et en utilisant le système informatique (ordinateur et/ou réseau) de l’employeur…»
      Matelot, je sais et je me réjouis du fait qu’il y a plus de fonctionnaires, avec ou sans uniformes, qui gagnent honorablement et en toute intégrité leurs salaire, qu’il y en a de malhonnêtes…
      J’espère que certains de vos potes de l’Armée Royale Canadienne qui écument les blogues sur leur temps de travail et que vous endossez pour mépriser les méchants séparatissses vont vous lire !
      Thank you very much !
      Bonne fin de journée à vous aussi !
      Robert Alarie…

    • Bonjour,

      Bien sûr, comme disait Notre Dame de Béton à ses disciples péquistes le soir du 8 de Décembre 2008 en montant sur la scène soit : ON va être assez nombreux pour brasser d’la mar.. dans le bon gros joual de la nation des péquistes dans un Canada UNI. Et en ce moment, avec tout ce brassage de mar.., la talle de péquistes qui restent doivent « frétiller de l’arrière train » en humant toutes narines et gorges déployées la forte odeur de purin flottant sur la Commission CHARBONNEAU. Nos amis les péquistes voulaient cette commission afin de se délecter de ces odeurs du Québec profond, cette ruralité paysage dont cette bande de gorlots origine.

      En conclusion, même si une grande majorité des nationalistes québécois s’accommodent bien de ces fortes odeurs de purin en y retrouvant leur élément, la Commission Charbonneau aura bien des misères de se sortir de cet impair. L’odeur de fumier fait jouir bien des péquistes et le tout rappelle malheureusement l’Histoire de l’honnête homme qu’était Monsieur Marc Bellemare qui voyait des grosses piles d’argent partout « tout comme des péquistes qui n’en ont jamais eu ». Les nationalistes québécois ne sortiront jamais de leurs aspects ruraux avec leurs histoires de pêche ou : un pied c’est un pied et non pas une verge, gang de menteurs…. Bien à vous, John Bull.

    • @johnbull 25 janvier 2013 06h18
      T’as encore cassé ta chaîne ?
      Je constate que les odeurs de fumier de mouton de la bergerie libérale te défrisent la corne…
      Héhéhé..
      Au plaisir…
      Robert Alarie

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité