Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 11 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h52 | Commenter Commentaires (97)

    La transparence des syndicats

    Les organisations syndicales du pays sont outrées du projet de loi fédéral qui les forcerait à dévoiler leurs états financiers. Elles y voient une attaque contre des droits acquis.

    Ce projet de loi(C-377) prévoit notamment le dévoilement des versements, salaires et avantages versés aux dirigeants syndicaux.

    On connaîtrait aussi les montants engagés pour le lobbying ou des activités politiques.

    Le Barreau du Canada estime que le projet de loi en question est anticonstitutionnel.

    Le président de la FTQ, Michel Arsenault a soutenu de son coté que ces changements entraîneraient des coûts élevés aux syndicats.

    Je ne sais pas s’il est vrai que ce projet de loi serait anticonstitutionnel. Mais ce que je sais, c’est que j’aimerais bien être informé de l’utilisation qui est faite de mes cotisations syndicales. Pas vous?

    Tags: , ,


    • Allez à vos assemblées syndicales, vos AGA, vos CA, pis impliquez-vous, posez des questions – brassez votre cage s’il le faut – , vous allez le savoir.

      Trop facile de se plaindre.

      Sans rancune.

    • Venant d’un libéral antisyndicaliste notoire, cette petite charge est pas surprenante.

      Si vous voulez connaître les états financiers, pointez-vous à vos AGs.

    • Le projet de loi C-377: Une maudite bonne chose. Cela fait assez longtemps que les syndicats utilisent nos cotisations pour faire de la politique ou autres actions comme pour aider les étudiants à manifester sans arrêt pour défaire les Libéraux. Au moins, tout va se faire au grand jour. J’espère que monsieur Harper va tenir son bout pour que leurs états financiers soient enfin affichés au grand jour.

      Un bon article à lire est celui de Richard Martineau dans le Journal de Montréal de ce matin!

      http://www.journaldemontreal.com/2012/12/10/les-syndicats-contre-la-transparence

    • Les conservateurs vont pas assez loin. Ils devraient proposer une loi comme certains états Américains. Le ” Right-to-Work” et ainsi mettre fin à la formule Rand qui permet au syndicat de prélevé des cotisations à la source même si t`es pas d`accord. Les syndicats qui financent à même les cotisations toutes sortes de cause gauchistes. Les carrés-rouges, des manifestations anti-Israël, Québec Solidaire etc… Les travailleurs financent ces causes même s`ils ne sont pas d`accord. Moi j`ai déjà été syndiqué et payais proche 18$ par semaine dans le temps. Je me l`aurais mis dans les poches le 18 $ par semaine. Et aujourd`hui la compagnie est fermé, à cause de quoi , le syndicat. En plus, ça fait vivre un paquet de pachat à gros salaire pour pas faire grand chose. Ça crée pas de richesse ça.

    • C’est simple: vous donnez a votre syndicat et le syndicat donne aux carres rouges pour promouvoir ses valeurs. Simple non?

      Blague et cynisme a part, le syndicalisme est rendu une gangrene qui ronge les pays occidentaux. Ils ont eu leur raison d’etre, mais on est passe depuis longtemps sur le marche du travail d’une dictature entrepreuneriale a une dictature syndicale. Par exemple: depuis quand la charte des droits et liberte dit que l’association est une obligation? A ce que je sache, c’est une liberte et donc enonce que j’ai le CHOIX. Mais evidement, il y a un choix que je n’ai pas: de leur donner mon argent. Il existe un deuxieme systeme qui me force a donner mon argent que je veuille ou non le service: on appelle ca de l’extorision ou du racket.

      Mais peu importe qui, les magouilleurs n’aiment jamais qu’on les force a jouer fair play.

    • Si vous êtes membre d’un syndicat, vous n’avez simplement qu’à en faire la demande à celui-ci, qui vous fournira tout les détails.

      Demande-t-on de rendre publique autant de détail aux entreprises privés? Non. Au contraire, une entreprise non-cotée en bourse gardent jalousement ces informations.

      C’est une autre chasse aux sorcières conservatrice, tout simplement.

    • En 2012,et avec toute la réglementation actuelle,les syndicates existent encore???Regardez au Michigan,un gouverneur qui a du courage.

    • Le fait est, M. Lavoie, que vous avez non seulement le droit, mais aussi la possibilité, en tant que MEMBRE d’un syndicat de savoir ce qu’il advient de VOS cotisations. Ce qui ne concerne nullement M. et Mme tout-le-monde.

      Je suis personellement bien plus concerné par l’argent de mes taxes, investi sans réelles justifications dans la guerre, ses outils et ses ouvriers.

      Ce gouvernement fédéral a du culot de vouloir demander des comptes à des syndicats pour lesquels la population, en général, ne vote pas alors que lui-même s’abreuve à la fontaine du secret et de la dissimulation. Vivement le jour où nous pourrons nous débarrasser de ce ramassis de bandits incultes et malhonnêtes.

    • Vous n’avez qu’a vous rendre a votre prochaine assemblée générale syndicale, et faire votre demande, pas sorcier.

    • À ma connaissance, les membres de syndicats sont déjà informés des états financiers de leur association. Ce que le projet de loi prévoit, c’est de rendre publics ces états financiers. Ce n’est pas du tout la même chose.

      Les syndicats sont des groupes privés, le public n’a pas à mettre son nez dans des affaires qui ne le concernent pas. Vous ne contribuez pas à la caisse d’un syndicat? Alors cet argent ne vous regarde pas, point final.

    • si au moins le gouvernement fédéral donnait l’exemple de la transparence lui-même…

    • Ou si vous ne pouvez attendre, rendez vous au bureau syndical et demandez a voir le budget de votre syndicat. Pas besoin d’avoir découvert l’Amérique pour savoir cela.

    • Mais M. Lavoie, il faut aller à vos assemblées syndicales. J’ai toujours eu accès à ces informations en assemblée.
      Évidemment, ne cherchez pas les assemblées des organisations patronales, qui ne sont pas visées elles par le projet de loi.

    • Personnellement, j’aimerais mieux une loi comme celle qui vient tout juste d’être votée au Michigan, c’est-à-dire le droit de ne pas faire partie du syndicat. Je sais pertinemment que mon syndicat dépense mes cotisations pour des causes qui me répugnent au plus haut point, et même qu’ils travaillent directement contre mes intérêts en tant que travailleur. Je suis de ceux qui croient que la liberté d’association que nous garantit la Charte canadienne inclut le droit de ne pas s’associer. En tout cas, elle devrait.

    • Non.

      Dans le cas de grèves ou de moyens de pression, l’employeur pourrait savoir quelle marge de manœuvre possède le syndicat avec lequel il négocie. Dès lors, il pourrait volontairement faire durer le conflit afin de miser sur le manque de fonds du syndicat pour imposer une solution aux travailleurs. Encore une fois, ceux-ci en sortiraient affaiblis.

      L’argent est le nerf de la guerre. Ne l’oublions pas !

      benden

    • Bonne idée… pour les membres.

    • Cette mesure serait également efficace à lutter contre la corruption.

    • Bonsoir M. Lavoie

      Je suis tout à fait d’accord avec une telle mesure qui ne peut qu’être favorable aux syndiqués.

      Si certains dirigeants syndicaux sont contre c’est parce que la transparence nuierait à leurs intérêts. Puisque la transparence est dans l’intérêt de syndiqués mais pas dans l’intérêt de certains dirigeant syndicaux cela implique que leurs intérêts divergent dans au moins un cas…

      Je fais l’hypothèse que les dirigeants syndicaux utilisent leurs postes pour financer des activités qui ne correspondent pas aux voeux et aux intérêts de leurs membres et que le refus de la transparence est le refus de voir leur imposture et les détournements de fonds qui y sont reliés dévoilés au grand jour.

      Même modus operandi que la pègre et les corrompus. Du bien beau monde comme on le sait.

      Dites-moi, la corruption de “gauche” est-elle plus morale que celle des autres? Pour certain, il semble que ce soit le cas.

      -

      Note 1: la transparence des comptes syndicaux n’est pas la seule a devoir devenir une exigence: celle des États et des institutions publiques aussi.

      1) Les comptes doivent respecter des normes comptables reconnus et communes (afin de pouvoir comparer les comparables) et pour éviter les tripotages financiers telle que la “comptabilité créative”

      2) Les comptes doivent être vérifiés – sans préavis – par des autorités compétentes: une sorte de cours des comptes. Une sort de Vérificateur Général, juri-comptables aux pouvoirs élargis dont j’ai déjà parlé ici (le “Questeur de la république”) et ainsi de suite…

      Je veux les comptes publics à jours et disponibles en tout temps sur le Web. C’est techniquement faisable: reste à faire bouger les roches quasi inamovibles incluant sans s’y limiter la Dame de Béton et ses amis. Voilà.

      Note 2: dans le billet précédent, j’ai cru comprendre que vous nous demandiez implicitement une sorte de trêve ou d’armistice pour la périodes des Fêtes. D’accord. Mais une trève ne peut être unilatérale et la suspension des combats n’est pas la fin de la guerre… La guerre se terminant quand un des antagonistes perd sa volonté de combattre, abandonne ses armes et demande la paix. Ce n’est pas demain la veille mais, pour parler comme le Vainqueur de Verdun, «courage, on les aura».


      Claude LaFrenière, semper manu ad ferrum.

    • Pourquoi gaspille de l’ argent pour tout ça quand tous les syndiques ont accès à ces donnes.ceci est plus une loi qui cache un autre objectif.si le gouvernement veut mettre à mort les syndicat mais qu’il le fasse ouvertement ,pas en cachette!

    • M. Lavoie, avant d’être cadre au Soleil vous étiez syndiqué. Et votre syndicat était affilié à la CSN. Vous savez parfaitement que n’importe quel membre de la CSN a très facilement accès aux états financiers de son syndicat et de sa centrale. Dans ce dernier cas, ces états financiers sont distribués aux quelque 1200 délégués au congrès, c’est à toutes fins pratiques un document public. Cette histoire de «transparence», c’est de la pure démagogie, et tous ceux qui sont ou ont été syndiqués le savent très bien.

      Je suis syndiqué. GL

    • J’comprends pas pourquoi c’est anticonstitutionnel d’avoir à jouer franc jeu.

      Cacher des affaires, ça fait tellement 2011…

      Sérieusement, y’en pas pour défendre les syndicats sur celle là? Pourquoi ça devrait pas être public?

      Les coûts? Barnak…un scanner pis une connexion Internet pour diffuser l’information. Wow, des grosses dépenses.

      À part ça…y’est où le problème? Les syndicats veulent continuer de se payer des “colloques” aux dirigeants au Fairmont à Tremblant pendant 3 jours? J’comprends qu’ils ne veulent pas que les membres sachent ça…

      Ma mère est présidente de son association syndicale….je ne lui ai pas parlé encore de ça… J’ai bien hâte de voir à Noel ce qu’elle en pense…peut-être va-t-elle me faire comprendre…

    • La liberté d’association est claire…

      Toutes les associations qu’elles soient de nature syndicale, professionnelle ou autres, sont en droit d’établir, de par leur convention, les règles en matière d’adhésion des membres, de processus de divulgation financière et autres règles de gouvernance régissant ladite association.

      Nulle autorité n’a de juridiction pour obliger une association de personne à soumettre un document si le motif de la demande de divulgation ne comporte aucune raison légale valable.

      Je ne crois pas que les syndicats financent le crime organisé. Alors, il n’y a aucune raison légale pour justifier l’obligation de dévoiler les états financiers d’une association à des non-membres.

      Alors pourquoi demander la divulgation financière si ce n’est que pour voir l’étendue des ressources financières du syndicat afin de pouvoir prolonger un Lock-out ou faire des pressions sur les travailleurs pour qu’ils se désaffilient en retour de faveurs patronales.

    • IL est temps.

    • Les premiers à bénéficier d’une telle mesure seraient les membres, mais le leadership ne voudra évidemment pas.

    • Imaginez si les bureaux d’avocats étaient dans l’obligation de dévoiler toutes leurs dépenses.

      On aurait plus confiance à la confidentialité de nos dossiers.

      C’est un peu la même chose pour un syndicat qui se doit de protéger les travailleurs membres de l’association.

    • Pourquoi les syndicats devraient-ils être transparents avec le public alors que les entreprises et leurs dirigeants n’ont pas à l’être? Pourquoi mon syndicats serait-il tenu de dévoiler ce qu’il fait des cotisations et combien gagnent ses dirigeants alors que messieurs Péladeau et Desmarais, par exemple, n’ont pas à le faire?

      Combien gagnez-vous monsieur Lavoie? J’aimerais bien savoir où va mon argent lorsque j’achète Le Soleil.

      Absolument ridicule tout ça. Si les membres d’un syndicat veulent savoir où vont leurs cotisation, qu’ils fassent comme beaucoup ici l’ont déjà suggéré et qu’ils assistent à leurs assemblées générales.

    • Cette loi ne va pas assez loin. La nouvelle loi devrait copier les nouvelles lois américaines sur le droit au travail (Right to work). Cela nous débarrasserait de cette gangrène que sont les syndicats.

    • Très bonne idée.

      D’autant plus important que tous les contribuables financent les syndicats via un crédit d’impôt.

      On voit que plusieurs namis des syndicats ont répondu… La réponse de participer aux activités des syndicats pour avoir un suivi des finances serait bonne, si l’adhésion de tous les travailleurs ne serait pas obligatoire. On est déjà obligé de payer, si en plus fallait se faire laver le cerveau obligatoirement lors des assemblées…

    • Bon…on débute l ‘acharnement ! C est le tour des syndicats. Vous ne perdrez rien pour attendre ! Tout le monde va y passer. C’ est l ‘ère de l ‘imputabilité!
      Pis en plus , faut que ça saigne!!!

    • @astyanax

      11 décembre 2012
      17h29

      “Les syndicats sont des groupes privés, le public n’a pas à mettre son nez dans des affaires qui ne le concernent pas. Vous ne contribuez pas à la caisse d’un syndicat? Alors cet argent ne vous regarde pas, point final.”

      C’est faux ce que vous écrivez…La formule Rand fait que vous êtes obligé de faire partie du syndicat de votre entreprise et d’y cotiser. Donc, les états financiers deviennent du domaine publique. En plus, les cotisations syndicales sont déductibles d’impôts…alors(*)!

      Je suis de ceux qui pensent que la formule Rand devrait être abolie et laisser entière liberté aux travailleurs de choisir!

      (*) Un peu comme une entreprise privée ou un organisme communautaire qui reçoit une subvention…Celle-ci a l’obligation de divulguer ce qu’elle va faire avec l’argent.

    • Vos cotisation servent à financer la politique communiste : carrés rouges, QS, PQ etc Les syndigaleux ne seront JAMAIS transparents. La Cause passe avant la loi des hommes.

    • “Les syndicats sont des groupes privés, le public n’a pas à mettre son nez dans des affaires qui ne le concernent pas. Vous ne contribuez pas à la caisse d’un syndicat? Alors cet argent ne vous regarde pas, point final.”

      C’est quoi ça ces inepties-la, un syndicat est un groupe privé, le public a pas a mettre son nez la-dedans, je regrette, mais les syndiqués peuvent déduirent leurs cotisations syndicales pour payer moins d’impôt, ça veut dire que par ricochet, le manque a gagner du gouvernement va aller se chercher dans les poches de celui qui est pas syndiquer et peut déduire de cotisations lui, quand un syndicat au public, docteur, infirmière, chauffeur d’autobus/métro, garderies fait la grève, vient pas me dire que le public, qui est directement toucher, ça le regarde pas. Personne qui se souvient de la”journée d’étude” des cols bleus de MTL pendant une journée de verglas ? De la grève illégale des chauffeurs d’autobue de Laval qui, un beau matin sans avertir personne, décide de pas rentrer, laissant tlm sur le carreau cette journée-la, ces gens-la travaillent pour le public, alors le public a le droit de savoir.

    • C’est une très bonne chose. Si les syndicats ont rien à cacher, pourquoi ont-ils peur de montrer leurs états financiers.
      Il est temps qu’on passe une telle loi. Nos cotisations servent à tout sauf aux travailleurs qui sont dans le besoin. On finance tout avec nos cotisations il est temps que ca s’arrête.

      Ca prend une bonne loi qui a des dents. C’est pas vrai que ca va couter plus cher aux syndicats, c’est de la bullshit tout ca. Montrez les états financiers au grand jour à tout le monde. C’est ca la démocratie. Quand c’est les contribuables qui paient, il est normal de savoir où va notre argent. Tous les salaires des employés de l’état, meme ceux de radio canada devraient etre publics, c’est notre argent. On veut savoir ce qu’on fait avec.

    • Pourquoi seulement les syndicats devraient dévoiler les finances à tout le monde? Les lobbys patronaux aussi. Ce qui est bon pour minou l’est pour pitou. Un syndicat est une association de travailleurs et ce sont ces travailleurs de voir aux finances et aux actions de leur syndicat. Personnellement, j’ai les états financiers de mon syndicat, je vote sur les causes à appuyer, sur les positions politiques et idéologiques, etc. Des fois, je ne suis pas d’accord, mais bon, je vote aux élections et je ne suis pas plus d’accord avec les gouvernements, c’est la vie.

      Le fait que les cotisations soient déductibles d’impôt et donc qu’il faille logiquement que tout le monde mette son nez dans les finances d’une organisation privée n’est pas recevable. Je reçois des allocations familiales, des déductions pour mes Reer et des subventions dans les REEE de mes enfants et je n’ai pas à divulguer mes chiffres à tout le monde. Les compagnies reçoivent des subventions, des prêts, leurs dépenses sont déductibles des leurs profits et elles ne divulguent pas leurs chiffres à moins d’être cotées en bourse.

      Samuel Huard

    • Pis les fond de travailleurs FTQ et CSN, le public a pas d’affaire a mettre son nez la-dedans je suppose; quand on donne 30% de crédits d’impôt pour ceux qui ont les moyens de cotiser la, qui va payer pour le manque a gagner du gouvernement ? Et les milliards que ces fonds accumulent, supposément pour protéger et/ou créer de l’emploi ici , ce qui est de la bullshit.

      http://descoteaux.argent.canoe.ca/general/des-privileges-injustifies/

      Y’a des limites a rire du monde, mais comptez pas sur la Marois pour changer ça.

    • Toutes les années où je fus syndiqué, j’ai toujours posé des questions sur la gestion des fonds de mon syndicat. Et je n’étais pas le seul. En fait, je n’en ai jamais vu une réunion ou aucune question était posée sur ce sujet si épineux. Toutes les fois, on nous servait des réponses évasives et lorsque c’était au sujet de la centrale, ben là…c’était pas de nos affaires.
      C’est pas pour rien que les syndicats, actuellement, montent au barricades avec des arguments souvent ridicule (la clarté demande trop de papier et trop de temps!?!?). Les cotisations atteignent presque le milliard seulement pour le Québec.
      Aussi, il n’y a pas d’avantages pour les patrons a savoir comment il reste dans le fond de gréve. Nous pouvons faire des prets intersyndicaux, ou encore recevoir des dons! C’est la loi anti-scabs qui nous garantie, plus souvent qu’autrement, une greve courte….et c’est tant mieux!
      En terminant,Je crois que cette loi est nécessaire et c’est pas trop tôt. J’ai toujours pensé que nos dirigeants syndicaux locaux et nationaux, géraient avec un certain laxisme. Évidemment, je ne dis pas que c’était de l’ampleur de Jocelyn Dupuis parceque lui, il était dans la mafia….ça c’est autre chose.

    • @ claude_lafreniere

      Les finances d’un syndicat auquel vous ne cotisez pas ne vous concernent en aucune façon.

      Et vous tenterez de nous expliquer comment cette “transparence” serait dans l’intérêt des syndiqués plutôt que dans celui de leur employeur et du gouvernement.

      Tous les syndiqués sont à même de connaître l’utilisation de leurs cotisations et même d’en changer l’orientation. C’est déjà beaucoup plus que nous pourrons jamais en dire de ce gouvernement de belliqueux attardés.

      Cessez donc de vous répandre sur des sujets que vous ne connaissez pas !!!

    • “Le président de la FTQ, Michel Arsenault a soutenu de son coté que ces changements entraîneraient des coûts élevés aux syndicats.” Pas fort comme argument. Mais je me méfie de tout ce qui vient du gouvernement Harper: il y a trop souvent anguille sous roche.

    • Le président de la FTQ dit ceci “ces changements entraîneraient des coûts élevés aux syndicats”. Vous avez des comptables qui font vos états financiers. C’est simple vous mettez sur votre site internet le rapport. Vos comptes à payer la même chose. Par exemple vos membres étaient en droit de savoir qu’ils ont payés des autobus à des jeunes pour aller faire une émeute à Victoriaville le 4 mai dernier.

    • Autre petit détail dans la construction il n’y a plus de placement syndical donc moins de coûts pour les syndicats. Les cotisations vont-elles être revue à la baisse?

    • Je suis pour la transparence. Est-ce qu’on peut savoir vraiment quelles sont les conséquences des coupures au fédéral? Est-ce qu’on peu avoir la même loi pour le lobbying des compagnies? Est-ce qu’on peu donner des dents à loi d’accès à l’information?

    • Merci M. Harper de lever le voile sur la magouille syndicale. Merci aussi d’essayer de changer la loi des Indiens, une autre magouille. Merci d’avoir abandonné Kyoto avant d’être obligé de payer une rançon de $10 Milliards par années à même nos taxes. Merci M. Harper, et SVP, ne vous laissez pas influencer par les médias québécois, qui sont tous contre vous. Beaucoup de québécois vous appuient. N’écoutez pas nos médias.

    • Abolissons la Formule Rand. Là les syndicats deviendraient privés.

    • Ok pis Desmarais,Péladeau ouvrent tous leurs livres bancaires!

    • C-377, oui il faut cette loi pour une question de transparence et de confiance. Et ceux qui se cachent derrière l’arguments des assemblées générales et de la confidentialité de celles-ci ne font que nuire à la démocratie.

      Les syndicats font beaucoup plus que représenter leurs membres et c’est ce qui pose problème. Quand ils perturbent les services des citoyens, ces derniers ont droit de savoir.

      Quand ces mêmes syndicats prennent position pour les carrés rouges, les citoyens affectés par leur position on le droit de demander des comptes.

      Au cours des décennies, on a vu les syndicats prendre position sur plusieurs dossiers controversés, allant de l’anti capitalisme, des carrés rouges, du placement syndical, des prises de positions pour un parti politique pendant une élection, contre les armes à feu, etc. Ce n’est pas le rôle du syndicat de faire ça, d’ailleurs, ce n’est pas tous les membres qui ont une position commune avec leur syndicat, ceux là sont discriminés.

      Combien les syndicats on dépensé pendant la crise étudiante ? Moi ça m’intéresse, car j’ai payé pour les coûts de leurs interventions. Ça m’intéresse de savoir qui gagne quoi et combien ? J!ai le droit de savoir car,leurs interventions ont des impacts sur l’ensemble de la société.

      Quand cette loi sera adoptée, on va en apprendre des belles. Eux qui pourfendent le capitalisme, regardez bien les avantages à la soviétique qu’ils se sont donnés ! Vous serez étonnés. Ça prendrait aussi une loi sur le,vote secret et la,désyndicalisation mais commençons par C-377 on erra pour la suite après.

      François Bélanger

    • Quand on sait les liens très étroits entre la FTQ Construction et la mafia, il me parait juste de resserrer les règles de transparence des syndicats corrompus.

    • @DKCA et PEZZ et tous les autres qui suggèrent d’aller à une assembler générale ou au C.A. et simplement demander les états DÉTAILLÉS financiers du syndicat, c’est de de la big bullshit, tout ce que tu risques d’avoir c’est le % des dépenses style pointe de tarte, jamais DÉTAILLÉE. Si quelqu’un peut me contredire, alors qu’il publie ce rapport DÉTAILLÉ moi ça fait des années que j’attends et en prime si tu insistes, tu risques l’intimidation.
      Bien d’accord avec @ ecran, avec @benb

    • Monsieur Lavoie,
      En assistant aux assemblées syndicales nous devrions être en mesure, si l’on pose des questions, sur les états financiers de notre syndicat local. Mais qu’en est-il de la Centrale elle-même? Les états financiers sont scrutés à la loupe par des firmes de vérification comptable et des membres désignés. Si cette formule est si efficace comment expliquer qu’un haut dirigeant puisse, semble t-il cumuler pour 300 000$ de factures pour frais de représentation en quelques mois seulement? On nous dira sans doutes que tout est changé afin que cela ne se reproduise plus. Mais le simple syndiqué qui trime dur comment peut-il en être sûre?

      Jean Bottari
      Montréal

    • J’irais même plus loin, j’obligerait les syndicats a envoyer a chaque mois une facture a leurs membres. il en serait terminer de l”époque ou les syndicats parasitaient les chèque de paie des travailleurs libre du Québec.

    • Moi, je veux voir les états financiers du club privé 357c…

      Ce n’est pas normal qu’une association, de gens huppés, soit à côté de chez moi sans que je sache tout sur son fonctionnement ainsi que sur ses ressources financières.

      J’ai un immense besoin de savoir ce qui ne me concerne pas du tout. Pour pouvoir ensuite chialer comme un veau sur les dépenses folles et mirobolantes de ces gens que j’identifie comme étant le mal incarné…

      Ceci était la version opposée à ce qu’on peut lire sur ce blogue et ça n’a pas plus de sens.

    • Je n’ai aucune confiance dans les syndicats. Ce sont des manipulateurs et regardez les
      monter aux barricades. Militantisme, subversion et camouflages, rappelez vous du printemps
      étudiants, ces messieurs y étaient bien présent.

      Les journalistes me font bien rire. Ils sont tous surpris et en émoi devant les déclarations
      de la Commission Charbonneau. C’est à croire qu’ils n’ont jamais compris. Ce climat de magouille
      existe depuis le début des temps et c’est pire dans les syndicats. De plus regardez allez les péquistes avec les nominations partisannes.

    • Une option serait de choisir entre l’abolition de la formule Rand ou la divulgation des avoirs des syndicats, dont les détails sur leurs dépenses.

    • Fascinant de lire les commentaires de nos ti-dretteux bien connus y aller de leur refrain anti-syndicat, anti-gauche et anti-n’importe quoi qu’ils ne parviennent pas à comprendre avec leur petit cerveau polarisé et lessivé.
      Le plus drôle, c’est qu’à les lire, on voit bien que sans syndicat et sans la gauche, ces petits militants seraient les premières victimes du système qu’ils vénèrent tant puisqu’il n’y aurait pas de place pour les minus habens dans leur société de rêve.
      On appelle cela le syndrome de Stockholm.

    • Ça sera intéressant de voir combien d’argent sale venant du domaine corrompu de la construction a atterri dans les poches des alliés naturels des grosses centrales syndicales, le Parti québécois et les carrés rouges.

    • Quoi penser ?

      Les syndicats israéliens sont transparents comparativement aux groupes gauchistes du Québec. Simple caractéristiques culturelles ?

      Moshé Levy

    • Il s’agit d’une excellente inititative de la part du gouvernement fédéral, qui permettra de lutter contre l’opacité qui existe dans le domaine syndical et contre une certaine culture syndicale de la gouvernance, qui censure les opinions minoritaires et la dissidence au sein des syndicats.

    • Je suis pour la transparence. Pour les syndicats comme pour toutes les autres personnes morales au Canada.

      La magouille vient toujours des cachettes et l’histoire nous démontre malgré ce que certaines personnes de droites veulent croire qu’il y en a partout.

      Notre cher gouvernement conservateur n’est pas un exemple de transparence, il pourrait donner l’exemple et ensuite faire des lois pour l’exiger des autres.

      Par exemple: Est-ce qu’on peut savoir vraiment quelles sont les conséquences des coupures au fédéral? Quel est le vrai coût des F35? Avec l’abolition du financement public des partis, allons nous connaître vraiment les noms de tout ceux qui vont financer le parti conservateur?

      En bref, vive la transparence mais partout!!

    • @maxime31_1 – 11 décembre 2012 – 18h29
      … J’comprends pas pourquoi c’est anticonstitutionnel d’avoir à jouer franc jeu.

      Moi non plus :-). Ca doit tenir à la paranoïa des syndicats qui voient des complots partout. Si le gouvernement dit noir, ils disent blanc, et si le gouvernement dit blanc, ils vont dire noir. M. Harper va sans doute tenir son bout et tant mieux: les cachettes, on en a soupé!

    • Je vous croyais tanné, Monsieur Lavoie, de lire des inepties… Vous n’avez pas choisi le sujet pour reposer vos yeux meurtris…

    • Bonjour,

      Bien sûr, afin de s’ouvrir les méninges un tant soit peu, il serait bon que nos amis les nationalistes québécois ainsi que ceux qui sont entrés chez les péquistes s’interrogent sur le pourquoi que leurs meneurs de claque nationaux se VANTENT d’avoir le plus haut taux de syndicalisation dans la province de Québec, soit beaucoup plus qu’au Canada car au Québec, on syndicale même les employés au salaire minimum.

      Finalement, à vous tous les nationalistes québécois ainsi que ceux qui sont virés péquiste, pourquoi avoir le plus HAUT TAUX de syndicalisation au Canada et avoir les salaires les PLUS BAS AU CANADA. Excitez vous donc la jarnigoine de votre ciboulot, vous autres les nationalistes québécois qui avez cette vilaine habitude de PENSER PAR LES RACINES au lieu de vous servir de votre matière grise…… Au plaisir, John Bull.

    • Aucun problème avec la transparence. Par contre, il serait bon que seuls les membres en règle aient accès aux informations.

      Les autres ne sont pas concernés.

      Ça souvent été dit, les syndicats sont transparents. C’est très, très facile de poser des questions en Assemblée et d’avoir des réponses. Par contre la formule fédérale fera exploser les frais administratifs des syndicats.

      Ce qui me dérange vraiment, c’est les motivations qui mènent à C-377. La démonstration n’est plus à faire, le gouvernement Harper n’en a rien à cirer de la transparence et de la démocratie. La vraie raison pour laquelle C-377, existe c’est pour emmerder les syndicats, parce que l’information est déjà disponible lors des Assemblées générales. C’est une mesure inutile et idéologique.

    • Il y a bien des choses que j’aimerais savoir concernant l’argent de mes taxes et impôts.

      Comme Lavallois j’aimerais abolir le secret banquaire pour savoir où est rendu l’argent de mes taxes que les maires ripoux m’ont volé semble t-il depuis quarante ans aux dire de l’émission Enquête de la semaine dernière.

      J’aimerais connaitre le fin mot de l’histoire des pertes de 40 milliards de la CDEPQ qui continuait à acheter des papiers commerciaux de la firme torontoise Coventry alors que le marché financier avait mis un feu rouge sur ces achats.
      Une firme par la suite condamnée par l’autorité des marchés financiers en Ontario.

      Les liens entre Snc-Lavalin ces grands bénéficiaires de contrats publics et le gouvernement libéral et les dessous du contrat du CUSM.

      Et ce n’est qu’une partie de la liste des choses que j’aimerais savoir concernant l’argent que je confie à l’état.

      Alors la chasse aux sorcières menée sur les syndicats pour cacher les vrais problèmes qui proviennent du secteur financier , on repassera!

    • Si les gouvernements doivent être transparents, pourquoi les syndicats devraient-ils être exemptés de cette obligation? Il est évident qu’ils cachent des ”choses” pas très honnêtes et il est grand temps d’y mettre fin, la transparence à tous les niveaux devrait être une obligation fiscale….

    • Ma tante Charlotte est triste ce matin.
      Le seul sujet qui l’intéresse est non le moindre.
      En effet la fin du monde est prévue pour aujourdhui !
      Le 12-12-2012 sera la fin du monde si on en croit la rumeur !
      Alors débattre sur les syndicats n’a plus d’importance, il faut que nous allions tous nous confesser rapidement, mais comme il n’y a plus de curés, nous sommes condamnés aux tourments de l’enfer !
      Misére…

    • On demande aux gouvernements d’être transparent, même chose pour les sociétés publiques et les sociétés privées quotées en bourses. C’est même des demandes des syndicats. Alors pourquoi le syndicat est contre plus de transparence??? Posez-vous la questions.

    • Les syndicalistes aujourd’hui ne font même plus rire. Leur jupon dépasse sur pas mal trop de sujets. Leur culot và jusqu’à imposer à la société civile de toujours suivre leurs diktats. Comme M. Dubuc l’écrivait tout dernièrement , c’est pas parce que la question est débattue et soutenue par la gauche qu’elle est nécessairement une bonne chose…..comme le fait que la Loi fédérale C-377 soit combattue par les centrales syndicales.

      Le plus comique c’est de voir ces tambourines de syndicalistes aux tables de négociation faire la morale aux boss, EXIGER immédiatement que la compagnie dépose ses bilans et ses états financiers et les études pour prendre telle ou telle décision….Des comiques, des amateurs et des sans vergogne.

      Il ne faut pas attendre après le gouvernement de Mme Marois pour avoir une orientation sur la question. Blanche Neige Marois a de la misère à vendre son manoir à un spéculateur associé au monde interlope …mais dirons certains c’est encore la faute du fédéral qui ralenti les procédures d’immigration de cet homme au passé obscur et au présent non recommandable….Il doit être membre du 357c pour se donner une virginité.

    • Au nom de la vertu de la transparence, les conservateurs devraient nous dévoiler les véritables objectifs qu’ils visent atteindre par ce projet de loi. Comme ils ne le font pas, on peut douter que leur geste s’inscrit dans une démarche guerrière contre un ennemi idéologique. Plus vertueux que ça, tu meurs.

    • Si vous ne faites pas partie le bonne “gang” vos questions dans une assemblée générale d’un syndicat seront huées. J’ai été syndiqué assez longtemps pour savoir qu’un syndicat a toutes les allures d’une dictature légale.

    • Transparence des syndicats…..c’est un oxymoron!

    • Que dire sinon: pas trop tôt! Pas les bouffons$$$ de Québec qui feraient ça.

    • Un principe à la base. Lorsqu’une demande est faite en ce qui a trait un rapport au gouvernement, on dit qu’il faille passer par le loi d’accès à l’information et puis on reçoit ce rapport caviardé et on a pas l’information recherché. Donc le gouvernement doit révéler entièrement le rapports et ce qu’il sait intégralement…..on paie pour….alors le gouvernement doit passer par la démoncratie lui-même…..qu’en pensez-vous?

    • @Blade791 “Il existe un deuxieme systeme qui me force a donner mon argent que je veuille ou non le service: on appelle ca de l’extorision ou du racket.”
      En fait il en existe un troisième et on appelle ça l’IMPÔT !

      Ce qui est le plus drôle(rire jaune), c’est que les conservateurs se font apôtre de la transparence. Ceux-la même qui cachent de l’information au vérificateur général et qui ont tripplé le temps d’attente pour l’accès à l’information.

    • facile de savoir qui a écrit certains de ces commentaires. ceux qui sont contre sont ceux qui profite du syndicat et ceux qui sont pour son ceux qui ont perdu a cause des syndicats.
      moi je suis pour la transparence a 100% de cette bande d’individus qui ont la belle vie grace a l’argent des travailleurs et si vous n’etes pas dans leeurs gang ils vous ignore.
      les syndicats ont perdu leurs vrai mission et et devenu une busines de gros sous et d’influence politique mais qui agit en hypocrite.

    • Du temps que j’étais membre d’un syndicat de travailleurs, j’assistais à toutes nos assemblées générales ou toutes autres assemblées soit pour un vote de grève ou pour l’acception des offres de l’employeur, un préposé nous remettait le procès verbal, l’ordre du jour ainsi que la documentation concernant les négociations.

      Il y avait aussi une assemblée annuelle pour l’acceptation des rapports financiers. Mais j’avoue que n’y ai jamais assisté……….de même qu’une très grand partie des syndiqués. Cela n’intéressait que les officiers du syndicats si on peut dire.

      Les travailleurs ne se déplaçaient que pour les assemblées “importantes”, c’est-à-dire seulement lorsque les salaires et conditions de travail étaient en cause, ou pour une élection d’officiers.

      Je ne souviens pas avoir entendu un seul travailleur se plaindre du manque de transparence de notre syndicat. Cependant, il semble que cela intéresse beaucoup les grands journaux de droite, le patronat, le gouvernement Harper…………..et dernièrement le gouvernement Charest.

      Je voudrais mentionner aussi que la “Formule Rand” fut une des meilleures loi pour l’ensemble des travailleurs. Cette loi oblige tous les travailleurs sans exceptions (à part les cadres évidemment) à payer les cotisations syndicales et doivent être déduites sur les chèques de paie.
      La raison de cette loi est bien simple; elle mettait fin aux chicanes à plus finir entre les travailleurs à savoir si un syndicat c’est bon ou pas bon. Avant la loi Rand, ceux qui ne payaient pas les cotisations demeuraient non-syndiqués et ces derniers se faisaient traiter de “cheap” et de “téteux de boss”.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Monsieur Lavoie, votre blogue est noyauté par des syndiqués. Je suis du même avis de teamstef, mettre le mot syndicat et transparent dans la même phrase est impossible.

    • Appres ca vous vous demandez pourquoi il y a tant de connerie sur votre blogue.

      Faudrait commencer a regarder le sujet?

    • À titre d’ancien président de syndicat, je ne vois pas ce qu’il y a d’exagéré à devoir rendre des comptes qui permettent aux membres de comprendre la nature exacte et les justifications des décisions qui sont prises par les dirigeants syndicaux, y compris pour l’ensemble des dépenses effectuées (dont le lobbying et les dons). Il existe d’ailleurs divers instruments pour diffuser cette information, par exemple l’accès, par les membres, aux compte-rendu des décisions, aux états financiers, aux rapports annuels d’activités, etc., sans compter des tribunes comme les assemblées générales.

      Il peut arriver dans certains cas qu’un embargo temporaire soit justifié pour certaines décisions, par exemple celle qui ont des incidences quant aux stratégies d’une négociation en cours ou à venir et pour lesquelles il est impératif d’éviter les fuites. Mais il doit s’agir d’exceptions, limitées dans le temps.

      J’ai donc peine à comprendre la réaction négative des syndicats face au projet de loi fédéral. À moins qu’ils soient déjà au courant de modalités qui seraient déraisonnables et onéreuses du point de vue administratif. Ou alors d’obligations de rendre des comptes à d’autres populations que les membres en règle, les seuls à qui un syndicat est redevable. Mais en se drapant dans leur mélodramatique toge des grands principes moraux et de l’inconstitutionnalité présumée de la mesure, les syndicats se retrouvent carrément du mauvais côté du débat du point de vue des relations publiques et de la perception par la population en général.

      Il pourrait être plus porteur de déboulonner, sans enflure verbale, les motifs véritables du gouvernement fédéral. De toute évidence celui-ci veut faire passer le message implicite d’une culpabilité présumée des syndicats en raison de sombres manoeuvres occultes financées par les cotisations des membres.

    • A tous les anti-syndicalistes et aussi aux autres: louer,acheter ou encore si c est possible télécharger donc le film mettand en vedette Sally Field: titre: Norma Rae…et aussi si vous le pouvez faites la même chose avec le film mettant en vedette Marlon Brando: ON the waterfront (sur les quais)et après vous pourrez parler ou écrire tout ce que vous voudrez…je vous signale que ces 2 films sont tirés d Histoire véridique.

    • @ johnbull

      Vos propos ne sont que des fariboles d’une ligne à l’autre. Alors, la matière grise dans votre cas, a eu des défaillances.

      Le salaire horaire moyen d’un syndiqué québécois est de 24,15$ contre 19,74$ pour un salarié non-syndiqué. Si on compare ce taux horaire (24,15$) avec les autres provinces, on s’aperçoit qu’il vient au 2e rang, juste après l’Alberta (25,47$ taux horaire moyen incluant syndiqués et non-syndiqués) . Données de 2011.

    • @ marcelleduc
      11 décembre 2012
      22h06

      Comme je disais, ça paraît que tu vas pas à tes AGA : le budget, t’as pas à le demander, on DOIT te le présenter !, pour qu’il soit votée en assemblée.

      C’est de la bullshit de drettisme , cette histoire de transparence.

    • C’est de la bullshit de drettisme harpérienne , cette histoire de transparence.
      Un autre pas vers l’américanisation du Canada.

      Condon Harper, y travaille-tu pour les canadiens ou les américains !!??

      Vivement la séparation du progressiste Québec d’avec ces dinosauriennes États Canadiennes Unies !!!

    • Pssst : les patrons ont leurs chambres de commerces et leurs lobbyistes pour organiser leurs intérêt pis nous , les prolétaires, le syndicat.

      On appelle ça une question d’équilibre.

      Poing final.

    • A défaut de mettre tout simplement les syndicats dehors en leur indiquant la porte, on devrait au moins les obliger a dévoiler leurs états financiers,oui c’est certain !

    • @toubie

      12 décembre 2012
      14h00

      Vous utilisez des excès passés des patrons (propriétaires d’entreprises ou autres) pour justifier les excès actuels des syndicats…Qui sont simplement devenue des organisations corporatives dont le seul but est d’engraisser leurs membres!

    • C’est quand je vois les dirigeants des syndicats comparer leurs livres comptables avec ceux des compagnies privées. Ils oublient que leurs revenus proviennent des cotisations de leurs membres qui eux, sont soumis à la formule RAND (*)…Donc, la manière dont ces revenus sont dépensés doit impérativement être exposée au public. C’est un peu comme une corporation sans but lucratif qui reçoit ses fonds de subventions du gouvernement. En plus, ces cotisations syndicales sont déductibles d’impôt!

      (*) Formule RAND: C’est la loi qui oblige tout syndiqué d’une entreprise à cotiser au syndicat et même à faire parti de ce même syndicat.

      P.S: Avez vous vu comment la ministre Maltais a été prompte pour s’opposer au projet de loi C377. Elle démontre deux choses:

      1) Le PQ est accoquiné avec les syndicats (regardez les carrés rouges)

      2) Le PQ cherche de quelle façon celui-ci pourrait déclencher une bataille avec le Fédéral!

    • J’ai été conseiller syndical pendant presque 10 ans et j’ai été syndiqué presque toute ma vie et je peux affirmer que c,est vraiment une nécessité que les travailleurs et travailleuses s’unissent pour défendre leurs droits. Les entreprises s’unissent en Chambre de Commerce,il y a le Conseil du patronat plusieurs autres organistes et fédérations réunissant des employeurs qui font des pressions pour éliminer les syndicats ..
      Un syndicat ce n’est pas seulement pour avoir de meilleurs salaires, c’est aussi pour avoir un fond de pension. pour appliquer correctement les règles de santé et sécurité au travail, pour empecher certains employeurs de faire des congédiements et d’abuser de leurs pouvoirs et de leurs droits de gérance.
      Quand on est contre la syndicalisation, c’est qu’on est contre l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et travailleuses.
      Le fossé entre les riches et les pauvres est de plus en plus grand et il faut au contraire, augmenter le taux de syndicalisation pour créer un rapport de force équitable et nécessaire

      Partout en Amérique du Nord, en Angleterre, en France et ailleurs , le droit de se syndiquer ont été gagné par des decennies de lutte par les générations précédentes et certains dretteux néolibéraleux voient cela comme une menace …C’EST PAS FORT …

    • Pourquoi Michel Arsenault a-t-il peur de dévoiler les états financiers de son syndicat ? Il n’y
      a pas de mal à cela, que l’on sache son salaire, les dépenses de l’année financière, etc., cela
      ne nous scandalisera pas, nous sommes habitués aux surprises…

    • @matelot2 : vous l’ignorez, mais TOUS les syndicats dévoilent à leurs membres les états financiers et les membres peuvent poser des questions lors des assemblées. Voilà, ça en dit beaucoup sur l’inutilité du projet C377. Je n’ai rien contre la transparence, mais je comprends que les syndicats ne veulent pas se taper des frais administratifs parce que des idéologues de droite ont décidé de taper su les syndicats.

      “Combien les syndicats on dépensé pendant la crise étudiante ? Moi ça m’intéresse, car j’ai payé pour les coûts de leurs interventions. Ça m’intéresse de savoir qui gagne quoi et combien ? J!ai le droit de savoir car,leurs interventions ont des impacts sur l’ensemble de la société.”—-François Bélanger

      Quel raisonnement de cabochon. Tant qu’à y être, j’ai le droit de savoir quel est votre situation financière en détail car la pollution de votre voiture est assumée par l’ensemble de la société. Je paye pour les frais de santé que l’usage de votre véhicule occasionne. J’ai le droit de savoir.

    • @kapucina : Les membres du syndicat de Michel Arsenault ont déjà accès aux états financiers. Il ne peut pas avoir peur. Prenez le temps de réfléchir un peu.

    • Fin de la discussion, la loi a été approuvée. Félicitations aux parlementaires fédéraux qui ont voté en faveur.

    • Bonjour,

      Afin de faire la démonstration que nos amis les nationalistes dont ceux qui sont entrés chez les péquistes pensent strictement par les racines au lieu d’une matière grise plutôt faible, encore une fois surtout à tous ceux qui ont virés péquistes :

      1. Pourquoi les nationalistes québécois se vantent ils d’avoir le plus haut taux de syndicalisation au Canada ?

      2. Et pourquoi au Québec, les salaires sont ils les plus bas au Canada ?

      Bien à vous, John Bull.

    • Je n’aime pas les syndicats plus qu’il faut mais moi -même je dois reconnaître que ce projet de loi, c’est une autre chasse aux sorcières pour rendre la balance plus inégale entre les rapports entre syndicats et employeurs.

      Que les membres aient accès aux états financier de leur syndicat? D’accord mais c’est déjà le cas alors je ne vois pas en quoi c’est l’affaire du reste du monde. La raison pourquoi je trouve ce projet de loi insultant est qu’on parle de montrir les états financiers des syndicats par force… et les entreprises privées elles? Ah, pas de nos affaires, hein! Si les états financiers d’une entreprise privée n’est pas d’intérêt public, alors, je ne voie pas en quoi le public devrait avoir accès aux états financiers de syndicats auquels il ne cotisent même pas! Les deux sont des entités privées après tout!

      Vous savez, si c’est bon pour l’un, c’est bon pour l’autre. Alors, en ce qui concerne, va falloir ouvrir les finances de toutes les entreprises si vous voulez ouvrir celles des syndicats. Mais comme c’est bien évidemment pas le cas, ce projet de loi, c’est rien d’autre qu’une continuation de la chasse aux sorcières anti-syndicale pour que leurs employeurs puissent leur taper dessus sur leur dépenses.

    • @pager
      12 décembre 2012
      16h43

      ”Vous utilisez des excès passés des patrons (propriétaires d’entreprises ou autres) pour justifier les excès actuels des syndicats…Qui sont simplement devenue des organisations corporatives dont le seul but est d’engraisser leurs membres”

      Vous utilisez des excès passés ??????? 50% des gens qui vont dans les soupes populaires et qui demandent de l’aide sont des gens qui travailent et qui ne sont pas syndiqués ….
      C’est très actuel mon cher dretteux pager ….la misère et la pauvreté sont cachées et toi tu craches sur les syndiqués qui veulent améliorer leur sort ….

    • @pager : vous auriez intérêt à vous renseigner. La formule RAND n’oblige pas à faire parti d’un syndicat. Pour être membre, il faut y adhérer. La formule Rand oblige tous à payer les cotisations, car tous les employés bénéficient des gains du syndicat. Avoir les gains sans payer pour, c’est du parasitisme. Pas besoin de remerciements, la petite leçon était gratuite et ça vous aidera à retrouver un semblant de quasi crédibilité lorsqu’un sujet touchant les syndicats reviendra.

    • @johnbull
      13 décembre 2012
      7h11

      Tu fais erreur en parlant juste de salaire et tu le sais mon cher Erwan .
      Etre syndiqué donne des avantages que même ceux qui gagnent un peu plus en terme salarial en étant non syndiqué sont très désavantagé à d’autres niveaux :

      Près de 8 travailleurs syndiqués sur 10 bénéficient :

      d’un régime de retraite ou d’un REER collectif;
      d’un régime d’assurance collective;
      d’un régime de soins dentaires;
      du droit à des congés de maladie payés
      en général, de salaires de près de 25 % supérieurs à ceux des travailleurs non syndiqués, en plus de jours de vacances

      En plus ils sont protégés contre les décisions abusives de l’employeur et la permanence d’emploi est davantage possible

    • @johnbull

      Voici quelques données :
      Le taux de syndicalisation est en déclin dans presque tous les pays en raison des changements radicaux dans la législation du travail et des politiques de droite mises en œuvre par la plupart des gouvernements occidentaux. Malgré le virage à droite qui s’est opéré à l’échelle mondiale, des pays comme la Suède, le Danemark et la Finlande continuent d’afficher des taux de syndicalisation élevés de 82 % à 76 %.19-10-2009

      La Norvège offre la meilleure qualité de vie au monde, selon l’enquête annuelle du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), sur la base de son indice du développement humain (IDH).

    • Ajout : la norvege a un taux de syndiqué de 54%

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité