Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h13 | Commenter Commentaires (77)

    Pas de loi 101 dans les cégeps

    Selon LE PRESSE, le gouvernement Marois n’imposera pas la Loi 101 au niveau collégial, comme il s’était engagé à le faire pendant la campagne électorale.

    Ce qui veut dire qu’une fois leur secondaire terminé, les étudiants francophones et allophones pourront s’inscrire dans un cégep anglophone s’ils le désirent.

    Ce sont les jeunes péquistes, appuyés par Pierre Curzi, qui avaient forcé Pauline Marois et les instances du PQ à préconiser l’imposition de la Loi 101 dans les cégeps.

    Pauline Marois était opposée à une telle mesure, mais elle s’était ralliée au conseil national du PQ, quand son leadership était menacé.

    Question: êtes-vous favorable à l’imposition de la Loi 101 au niveau collégial?

    Tags: , , ,


    • Non, il ne faut pas imposer la loi 101 au niveau collégial.

      De toute façon cette mesure était vouée à l’échec.

      Les étudiants étant des adultes, ils ont droit au choix.

      Bonne et sage décision.
      Louise April(Laloue)

    • La loi 101 ne devrait même pas s’appliquer hors de la région de Montréal. Elle a été originellement été inventée pour résoudre un problème spécifiquement montréalais. Mais on l’a appliquée en rouleau-compresseur, à la manière typiquement PQiste.

      On se plaint du faible nombre d’immigrants qui élisent domicile à l’extérieur de Montréal. Ne pas appliquer la loi 101 hors du Grand-Montréal serait peut-être une bonne manière d’attirer plus d’immigrants en région. En région, les seuls qui sont bilingues sont ceux qui vont à l’école anglaise (du moins ce qui en reste, car elles sont présentement en état de perdition).

    • Il faut préserver les choix linguistiques tant au niveau collégial qu’au niveau universitaire en les associant au contexte linguistique particulier du Québec et à la préservation de la langue française. Imposer une Loi 101 n’aiderait en rien notre cause. Une langue ne doit jamais s’imposer. Chaque individu peut être conquis par une langue selon certaines affinités. Pour ma part, si on m’imposait l’espagnol ou le portugais, je n’en serais pas malheureux. Par contre si on m’imposait l’anglais, j’en serais très malheureux. Il faut quand même tenir compte chez les individus de certaines affinités qu’ils peuvent avoir avec une langue plutôt qu’une autre. À vouloir trop réglementer une langue, on finit par construire une véritable prison de l’esprit. Gilles Pelletier, Québec

    • La loi 101 ne devrait même pas s’appliquer hors de la région de Montréal. Elle a été originellement inventée pour résoudre un problème spécifiquement montréalais. Mais on l’a appliquée en rouleau-compresseur, à la manière typiquement PQiste.

      On se plaint du faible nombre d’immigrants qui élisent domicile à l’extérieur de Montréal. Ne pas appliquer la loi 101 hors du Grand-Montréal serait peut-être une bonne manière d’attirer plus d’immigrants en région. En région, les seuls qui sont bilingues sont ceux qui vont à l’école anglaise (du moins ce qui en reste, car elles sont présentement en état de perdition).

    • Les Québécois devraient avoir le droit d’utiliser dans la langue anglaise ou française dès le primaire. J’ai eu cette chance. J’ai fait tous mes études en alternant de l’anglais au français. J’ai pu travailler à l’international et ainsi visiter de nombreux pays et continents. Tout cela parce que je suis parfaitement bilingue.

      Je crois qu’une personne bilingue est chanceuse.

    • La Loi 101 ne doit pas être imposé dans les cégeps. Ici c’est une DÉMOCRATIE. Le politique ne doit pas s’immiscer dans l’Éducation. Une langue ne s’impose pas. Elle se parle librement et elle s’apprend librement. Les jeunes ont intérêt à être bilingues dans un monde évolué où la concurrence est énorme. Les unilinguistes sont comdannés à végéter, à ne pas monter dans l’échelle sociale. Les meilleurs postes appartiennent aux bilingues. En Europe. il n’est pas rare de voir un citoyens posséder 3 ou 4 langues.
      En Amérique du Nord entourés de 300,000,000 anglophones qu’on ne peut ignorer, les québécois DOIVENT être bilingues. Cela ne veut pas dire s’assimiler mais faire son chemin dans la vie.

      Plusieurs français savent l’italien, l’allemand, l’espagnol et pourtant ils ne sont pas assimilés ils restent FRANÇAIS…cette façon de faire peur au monde est enfantine et non pertinente.

    • Non ! Suis pas favorable du tout.

    • Bien! En matière d’éducation, la loi 101 est efficace. L’étendre au cégep aurait été abusif. D’ailleurs il semble que peu d’étudiants sont concernés. Et il est faux de croire qu’on perd sa langue maternelle en se perfectionnant en anglais.

      Que les modifications à la loi 101, s’il y a lieu, se concentrent sur la langue de travail et donnent des outils aux PME qui souhaitent donner plus de place au français dans la langue de travail.

    • Le Parti Québecois de Marois-Lisée-Drainville vient d’établir le nouveau “Record Guiness de l’Hypocrisie Politique” des états démocratiques.

    • Depuis que le PQ est au pouvoir, tout ce qu’ils ont fait, c’est de nous annoncer quelles mesures annoncées en campagne électorale n’aura pas de suite.
      Les gens qui ont voté pour eux en trouvant toutes ces idées géniales doivent être grandement déçu.
      C’est tellement triste à voir que s’en est drôle.

    • GOOD!

    • Non la loi 101 ne devrait pas s’appliquer dans les CEGEP. Ce serait de s’attaquer à un faux problème selon moi. Pour éviter qu’une minorité d’allophone passe à l’anglais, ça empêcherait les Québécois francophone d’apprendre l’anglais. J’ai pris la décision de faire mes études universitaires en anglais après avoir fait le reste de mon parcours en français. C’est la meilleure décision de ma vie. Je travaille maintenant partout autour du monde à donner des formations, autant en anglais qu’en français. Je n’ai rien perdu à mon français poutant! Je crois que tous les étudiants devraient même avoir la chance de faire une ou deux années d’étude complètement en anglais. On ne vit pas sur une petite île isolée du monde, on vit en Amérique du Nord.

    • Ah ben ! Le gouvernement Marois qui recule … encore.

      Ça en devient ridicule, à la fin. Le vent tourne, tout le monde change de bord.

      Deux choses : soit tu vis dans une bulle totalement idéaliste et inapplicable, soit t’as pas de couilles pour aller de l’avant et de mettre en marche les idées que tu défends. Dans le cas du PQ, cela pourrait être un joyeux mélange des deux.

      Pas de bon sens.

      Pas plus tard qu’en septembre, on ne parle pas d’un millénaire en arrière quand même, Marois défendait sa position avec une assurance, madame, comme si c’était déjà fait.

      ” «Nous avons maintenant des problèmes avec l’anglicisation de Montréal et d’une grande partie du Montréal métropolitain. Nous avons la responsabilité de lancer un message aux Québécois, a-t-elle poursuivi.

      ” «Nous avons fait un choix: que l’argent public ne serve pas à angliciser les Québécois, a-t-elle tranché. Ils [les dirigeants de cégeps] craignent» une perte de clientèle. «Moi, je crois qu’il faut aider les commissions scolaires anglophones à mieux servir la communauté anglophone. Dans ce sens, on ne les lâchera pas.»

      «Ici, nous parlons français. Nous vous aiderons à apprendre le français. Nous respecterons les droits de la communauté anglaise. Mais nous ne mettrons pas d’argent public pour angliciser les Québécois. [...] Nous ne voulons pas retourner à 1976.».

      Tranquillement pas vite, les deux pieds de Marois commencent à toucher le sol, un peu durement mais bon, un peu comme ton premier sut en parachute en solo.

      Bonne journée.

    • Pour répondre à la question : non.

      Salut.

    • Tout ce que a réussit a faire la loi 101 c’est des unilingues francophones chez les pures laines et pendant ce temps-la, les enfants des néo-québécois parlent trois langues, l’anglais, le français et le vietnamien; l’anglais , le français et l’espagnol; l’anglais, le français et l’arabe,etc, et chez les anglos, la plupart parlent tous les deux langues officielles, l’anglais et le français; les pures laines, eux autres, baragouinent le français avec des expressions comme c’est “chill” pis j’ai ajeter deux”tickets” pour le” show” de ce soir, ça va être” cool”, moé pis mes chums ont va tripper durs; pis leur anglais ça se résume a I speak english, moutarde, relish par boutte de motton.

    • Non à la loi 101…originaire du Saguenay la la, mes 3 enfants parlent couramment le français, l’anglais , l’espagnol et il en a un qui a même étudié le russe à Montréal… Et ils parlent et écrivent un français impeccable et en prime, ils sont des ardents défenseurs du français… L’apprentissage de plusieurs langues est un atout faramineux pour le futur et n’empêche pas de conserver notre langue natale si on le veut vraiment.

    • Corr : saut

    • Il faut refaire les elections, c est clair ce parti a berner une grande parti de la population lors de la periode electorale
      J ai rarement vu une serie de promesses non tenues en si peut de temps

    • Sage décision. C’est compréhensible de vouloir forcer les immigrants à envoyer leurs jeunes enfants à l’école francophone pour contrer une tendance naturelle des nouveaux arrivants vers l’anglais. Si on veut que les gens adoptent le français, On doit s’arranger pour qu’ils VEULENT s’intégrer à notre culture. Nous devons nous montrer accueillants, tolérants et chaleureux plutôt que de leur enfoncer le français dans la george.

    • J’ai toujours été d’accord avec la loi 101. C’est la meilleure loi que le Québec n’ait jamais eu(*). Cette loi, en plus de protéger le Français à Montréal en forçant les immigrants à s’intégrer à la société Francophone a permis les formidables choses suivantes:

      1) Celle-ci a convaincu les Anglophones du Québec (ici, j’inclus ceux des Cantons de l’est) à apprendre le Français…Peut-être la plus belle réussite de la loi 101. Je puis vous dire que ceux qui ne parlent pas le Français, présentement, à Montréal, ce ne sont pas les Anglais de souche!

      2) Cette loi a forcé des grosses compagnies comme Alcan, Noranda…à se franciser. Ex: Réalisez vous que au centre de recherche de Alcan au Saguenay, en 1960…Il ne se disait pas un seul mot de Français? Aujourd’hui, tout se passe en Français et toutes les méthodes et procédures sont écrite en Français et tout le monde s’en porte très bien!

      3) Cette Loi 101 a unifiée les communautés. Par exemple, dans un petit village des cantons de l’est, les deux communautés vivaient totalement séparées. Maintenant, ils vont dans les mêmes centres sociaux et jouent même au golf ensemble.

      Mais, maintenant, le PQ de Pauline Marois cherche à utiliser ce formidable instrument à des fins politiques en prétendant que la langue Française est en danger.

      Je dis donc, NON À LA LOI 101 DANS LES CÉGEP. Nos enfants doivent absolument maitriser la langue Anglaise et s’ils utilisent ce moyen, c’est excellent!

    • la loi 101 la loi qui fait que les quebecois de souche sont sans un avenir

    • Je n’en reviens tout simplement pas de Marois. Tout, mais absolument tout ce qu’elle a promis en campagne électorale, elle ne le fait pas….Faut le faire.

      Cette femme a tout renié son programme et donc celui de son parti.

      Que vont faire les Lisée, Drainville etc?…Maintenant qu’ils goutent au pouvoir!

    • On peut être pour ou contre… Mais ce qui est navrant, c’est d’entendre tout le monde dire : «Ce sont des adultes, donc ils devraient avoir le choix». C’est un argument qui rate complètement l’enjeu.
      Sinon, je suis un adulte, alors j’exige de pouvoir faire mes études collégiales et universitaires tout en bulgare!

      La question n’est pas de savoir si on a le «droit» de choisir la langue de ses études : on l’a toujours ! La question est de savoir qui doit payer. Quand toute la société paye pour une éducation publique, alors il est injustifiable qu’elle finance par là l’assimilation de ses citoyens à une minorité linguistique. C’est comme demander à une société de financer sa propre assimilation.
      Si des individus veulent étudier tout en anglais (ou en bulgare), grand bien leur fasse, mais qu’ils aillent au privé.

    • En voyant toutes les promesses non tenues du gouvernement Marois, soit par bon sens, soit par obligation, on se demande comment une partie de la population a pu être assez tarte pour appuyer de telles mesures.

    • Back to reality pour le P.Q.

    • Très mauvaise nouvelle. Il n’est pas normal de financer deux réseaux parallèles dans deux langues différentes. Il ne devrait y avoir qu’un seul réseau dans la langue nationale. Si des gens veulent apprendre une langue étrangère, c’est un choix personnel et ça devrait être payé de leurs poches. Le Québec est français. L’anglomanie doit cesser.

    • Il y avait des limites à tenir les québécois en laisse.

    • Dommage.

      Marois : l’Obama des Québécois ?

    • Encore une fois À GENOUX poir avoir sorti la langue à mononcle ,allez à genoux et dites pardon mononcle!!!
      NOUS sommes en amérique ici et peu importe le pouvoir la langue sera toujours une bataille.
      Faut pas lâcher,résistons nous vaincrons ou Tous à genoux et soumettez- vous,assimilez-vous et dites oui mon maître quand Ottawa parle.
      Nivelons par le bas et parlons tous anglais.
      Pauvres Québécois soumis sans fierté.
      Gilles Ménard

    • a tous ceux qui chiale que le PQ recule sur leurs promesses, c’est assez evident a comprendre.
      IL SONT MINORITAIRE!!!!

      Et non, un parti politique ne font pas 2 types de promesses… des promesses minoritaires et des promesses majoritaire.

      La raison de tous ces recules, sont les 30% de tatas qui ont encore voté pour le parti politique le plus croche et corrompu de l’histoire du Canada.
      Bravo a vous.

    • Non!

    • Ca me fait bien rire de voir cette talle de fédérâleux ici, casser du sucre sur le dos de Mme Marois !
      Elle aurait imposé la loi 101 ils auraient gueulé !
      elle ne l’impose pas ..et ils gueulent encore plus fort !
      non mais ils sont vraiment comiques !
      Continuez à nous faire rire…pendant que la Commission Charbonneau, vous fera bientôt pleurer !
      En attendant je me sens vraiment protéger depuis que le gouvernement de Mme Marois est là !
      On peut enfin dormir avec sérénité !
      Bonne journée !

    • Deux choses:

      - Ceux qui, hier, chialaient contre l’application de la loi 101 au cégep sont les mêmes qui chialent aujourd’hui parce que le PQ abandonne cette idée. Hypocrites.

      - Ceux qui reprochent à un gouvernement minoritaire de ne pas tenir l’ensemble de ses promesses électorales font preuve d’une mauvaise foi qui ne les honore pas.

    • Pas de sens d’avoir reculé la dessus. Encore une fois le PQ prouve qu’il est un parti fédéraliste qui complote pour détruire le fait français au Québec. Honte aux fédéralistes.

      Et les ti counes qui parlent de libre choix, cela veut-il dire que je devrais avoir le choix d’aller dans un cégep en mandarin au Québec? C’est la langue officielle qui doit s’appliquer, et au Québec (qui a la souveraineté en matière d’éducation), c’est le français.

    • J’ai toujours été contre la loi 101 au niveau collégial. À la base, la loi 101 a été adoptée pour obliger les enfants immigrants à recevoir une instruction en français, objectif louable. Mais après 11 ans de scolarité, l’enfant, bien il parle français, point. L’objectif est donc atteint. Ceux qui choisissent d’aller étudier dans un cégep anglophone le font pour diverses raisons (choix d’un programme particulier, améliorer leur anglais, etc.) mais ils sont adultes, majeurs et vaccinés.

      Étendre la loi 101 au collégial aurait été une mesure inutile et frustrante.

    • Bien non il faut devrai même l abolir cette loi 101…comme ce serait magnifique…je vois tous ces agenouillés applaudir à deux mains…et l autre qui dit j ai voyagé à travers le monde et puis ciel que j ai été chanceux car j étais bilingue…et j ai appris la langue anglaise ici…en même temps que l autre langue…et bien moi je parle 3 langues: la langue de mon père…la langue allemande de ma mère immigrée ici à l âge de 12 ans avec sa mère et sa soeur et la langue anglaise…tous ceux qui ne comprennent pas cela…c est que nous êtes soit né d une génération spontanée…comme de la mauvaise herbe au printemps…ou encore assimilé jusqu au trognon et puis ceux qui ne savent rien à rien de leur Histoire.Le PQ fait bien de reculer sur cela…est-ce de la stratégie politique? Je le souhaite.Quand je suis arrivé des pays scandinaves au printemps dernier j ai vu ce que c était de la fierté d avoir son propre pays et de ne pas être obligé de se battre pour protéger sa langue: cela s appelle de la fierté…et ils parlent tous quand même la langue anglaise…langue so easy to learn…Demain ce sera la Louisianne et peu à peu à la grande satisfaction de ceux que je ne nommerai pas ici…il y a quand même un bout pour s abaisser.

    • Pas vraiment favorable car je ne suis pas persuadé que ce soit nécessaire. De plus, je crois que pour les francophones cela peut être une belle opportunité de mettre en pratique leur anglais avant l’université ou le marché du travail. Sauf que c’est pas tout le monde qui va oser le faire ou en aura l’opportunité et pour assimiler une langue il faut être dans un milieu anglophone, entouré d’anglophones sil ya gellement de francophones dans le cégep anglo ou que vous vous tenez qu’entre vous, l’assimilation de la langue n’est pas très grande.

      Au Québec, ce evrait être les étudiants anglophones qui se rendent étudier dans les cégeps francophones et les étudints du ROC pour l’Un iversité devraient se rendre aussi dans le réseau universitaire francophone et en plus grand nombre plutôt que de se concentrer à McGill.

    • @ xrayone et pager: je ne peux pas croire que vous avez cru les promesses faites par Madame Marois pendant la campagne électorale. Se pourrait-il que vous soyez un peu, beaucoup naïfs ?
      N’oubliez pas que ce gouvernement est minoritaire… Il nous faut protéger la loi 101 et n’ayez crainte ceux qui voudront apprendre l’anglais vont le faire, de même que l’espagnol.. ou autre langue… Les ministres nommés vont faire leur possible avec les moyens qu’ils ont !

    • Avant les élections on avait 2 Québec Solidaire, maintenant on a 2 PLQ.

    • Évidemment qu’il faut le faire pour protéger le français. Cependant ça ne donnerait absolument rien de soumettre cette question au vote avec un gouvernement minoritaire.
      Attendons les prochaines élections et un gouvernement du PQ majoritaire pour le faire.

      Pour ceux qui croient que seule l’assimilation permettra à vos enfants une prospérité économique c’est de la bouillie pour les chats.
      J’ai deux fils qui ont appris l’anglais à l’école publique et dans leurs loisirs et qui ont des postes intéressants dans des entreprises qui exigent la connaissance de l’anglais et ils le parlent sans problème.

      C’est faux qu’on doive renoncer à notre identité et à notre survie comme peuple pour avoir de meilleurs emplois. .

    • les adultes de plus de 18 ans ont le droit de choisir la langue qu’ils veulent pour poursuivre leurs études, quand les enfants sont encore au primaire et au secondaire, là,ils peuvent être obliger de suivre leurs études en français, mais quand ils sont adultes,aucunes lois ne peut les obliger à ne pas faire ce qu’ils veulent,et le gouvernement doit en tenir compte. merci marie michel

    • Les québécois en région sont handicapés.

    • @kanaille

      28 novembre 2012
      11h28

      “la loi 101 la loi qui fait que les quebecois de souche sont sans un avenir”

      Totalement faux ce que vous venez d’écrire. Je puis prendre mon exemple et celui de bien d’autres qui ont été élevés en Région presque 100% francophone et qui sont bilingue parce qu’ils ont fait l’effort d’apprendre l’Anglais!

      Mon jeune frère a appris l’Anglais dans son sous-sol simplement en lisant les journaux Anglais et avec un bon dictionnaire. Le problème, c’est que présentement, les cours d’Anglais qui se donnent au primaire et au secondaire sont trop faibles et ne donnent pas les bases grammaticales correctement!

    • Bonjour,

      « Question: êtes-vous favorable à l’imposition de la Loi 101 au niveau collégial? »

      – — –

      C’est parce que le P.Q. n’est pas opposé à l’instruction intensif rien qu’en english au primaire.

      Daniel Verret (Nadagami)

    • Un peu ridicule. Les gens sont majeurs ou presque. Rendu à cet âge, s’il y avait un mal à faire côté linguistique, il est déjà fait.

      Qu’on commence donc par donner des cours de français qui ont du bon sens dans les écoles anglaises et ça va aider. Plusieurs anglophones m’ont raconté à quel point leurs cours de français étaient mauvais, en s’excusant à moi pour la mauvaise qualité de leur français (mais au moins, ils essaient). Aucune idée si c’est généralisé.

      Ensuite qu’on arrête de changer les programmes de français sans arrêt et qu’on lâche les programmes par compétences qui ont connu des échecs retentissants partout où on les a essayés. On ne peut pas faire l’économie de la grammaire!

      Enfin qu’on voie à e que les gens ne soient pas forcés de travailler en anglais. Attention, je ne dis pas «ne pas servir les clients dans leur langue» (ce que les employés de la STM semblent avoir de la misère à comprendre: c’est du service à la clientèle, notamment touristique!) Je parle des réunions, des outils de travail, des sites Web d,entreprise, etc. en anglais seulement. Et de la situation où les patrons unilingues anglophones sont nombreux.

    • Le PQ est une déception !

    • quand va t il y avoir une discussion sur le 357 c et mme beauchamp?

    • Vous n avez rien dit sur mon commentaire…diable c est vrai qu il vise dans le visage de ces gens qui ont oublié d ou ils viennent et qui ils sont….quand on ne connaît même pas l ABC de son Histoire cela fait non seulement des analphabètes médiocres…mais des gens qui sont des cocus contents.

    • De pars mon métier, je suis en formation continuelle, je dois composer entre des formations en français quand elles sont disponibles et en anglais quand je ne peux faire autrement ou quand la formation en français est inadéquate et ne correspond pas à l’apprentissage que je veux acquérir. Donc, je suis contre la loi 101 aux études supérieures après le secondaire.

      Nous sommes adultes et personne autre que nous sommes au fait de nos besoins et des ambitions qui nous motive pour avancer dans la vie. À ce niveau, c’est un choix individuel et l’état n’a pas à se mêler de notre vie privée et nous empêcher d’acquérir les connaissances de notre choix, incluant l’apprentissage d’une autre langue.

      Suis-je devenu anglophone parce que je suis des formations en anglais ? Pantoute et je ne le serai jamais. D’ailleurs mon anglais parlé est assez moche, mais je comprends assez bien en lecture, se qui me sauve un peu la vie dans mes formations techniques.

      La plupart des québécois qui refuse ce droit (d’apprendre en anglais) sont des insécures qui ont peur de l’étranger, surtout s’il parle anglais. Je n’ai jamais vu dans l’histoire que l’apprentissage avait éteint des peuples. Mai les dictature, les privations, les restrictions, ça oui, ça a fait fuir des peuples qui ont refait leur vie ailleurs et se sont assimilés à leur pays d’accueil.

      Regarder le peuple juif, il est disséminer à la grandeur du globe depuis des siècles et la plupart parlent juif en plus de la langue ou des langues de leur pays d’Accueil. Plusieurs juifs parlent plus de 2 à 3 langues dont l’anglais. Pourquoi ne pas s’inspirer de ces peuples qui défient les siècles sans se mettre de barrières au lieu de vouloir s’acharner à imposer à tous les québécois un système qu’ils ne désirent pas en majorité et qui les condamne à rester prisonniers de leur petit-coin.

      De grâce, épanouissons-nous au lieu de nous enfermer comme une huitre !

    • Question: êtes-vous favorable à l’imposition de la Loi 101 au niveau collégial?

      Réponse: bien sûr que NON!!!

      La province de Quebec doit être officiellement bilingue. C’est dans son intérêt, contrairement a ce que les séparatistes racistes unilingues francophones abrutis pensent.

      Si c’est VRAI que les québécois francophones blancs descendants de Jacques Cartier tiennent vraiment au coeur leur langue sacrée, donc la langue continuera d’exister.

      Et ne venez pas me dire que vous n’êtes que 8 millions de francos dans une mer anglo et bla bla bla. Les premières nations n’ont pas de loi 101 cependant ils (les premières nations) continuent de parler leur langue. Arrêtez d’être si pleurnicheurs, vous ne vous rendez pas compte que vous êtes ridicules et pathétiques? Sacrifice…

    • @ pager la loi 101 maintient les Québécois ignare de ce qui ce passe autour d eux l’unilinguisme français est une malédiction que nous devons corriger en cessant de parler la langue des lâches qui nous ont abandonner a leur ennemi en 1760 et qui on préféré Haiti au Canada lors du traité de Paris en 1763 et a voir dans quelle etat les francais ont laissé leur colonie la conquete aura ete une véritable bénédiction . Speak white

    • @pager

      Si pour apprendre l’anglais il suffit d’avoir un sous sol et bon dictionnaire, c’est pareil pour le français. La seule différence c’est que le français est presque inutile dans le monde entier. C’est une langue morte que l’on maintient en respirateur artificiel à un cout très haut. Time to pull the plug. Vivement pour l’euthanasie de cette langue. Laissons-la mourir dans la dignité.

      By the way, pour quoi votre reine Pauline I ne maitrise pas l’anglais? Dans son château royal je crois que le sous-sol est fini et chauffé.

    • est ce que vous consentiriez a couper les jambes de vos enfants alors pourquoi acceptez-vous de lle gouvernement pequissse les handicapes avec l unilinguisme franco

    • @David.Ouellette

      wow, j’imagine que c’est important ce que tu penses??????

    • Bernie60, oh que l on s énerve pour un rien!!!!! Sais-tu que Mme Marois,Mme Maltais,le nouveau ministre de la santé ont eux aussi été recu au 357C. Que MMe Beauchamp soit allé au 357C
      ne prouve absolument rien, attends donc la suite avant de sauter a des conclusions stupides.
      En passant ,Daniel Breton a tellement fait de choses incorrectes,peut etre il a lui aussi
      déja été au 357C???????. Est-tu fier de ton nouveau Ministre??????

    • J ai oublié de vous parler de la contre-interrogation de l avocat du parti libéral de l enqueteur Erick Roy, Le jeune s est fait planté royalement,il n a meme pas pu confirmé si la visite avait effectivement eu lieu, le pourquoi de la visite et si tous les invités étaient présent au rendez-vous.

    • kanaille

      L’unililnguisme existe plus chez le côté anglo que franco.

    • @macroangelo

      28 novembre 2012
      20h33

      Si je dis que l’on peut apprendre l’Anglais (et surement une autre langue aussi) bien assis dans son sous sol avec un bon dictionnaire, c’est absolument vrai. C’est d’ailleurs la meilleure méthode de l’apprendre. Surtout qu’avec internet maintenant, nous avons les journaux Anglais et les dictionnaires en ligne. Cependant, il est d’abord primordial d’avoir une bonne base de grammaire.

      Si je mentionne tout cela, c’est que de tout temps on a tenté de nous rentrer dans la tête que pour apprendre l’Anglais, il faut aller en immersion dans un milieu Anglais. Je connais des gens qui vivent dans une ville à 99% Anglaise depuis 15 ans et qui ne savent à peu près pas parler Anglais. Si je vous dit un mot en Anglais et que vous ne connaissez pas sa correspondance en Français, vous ne le saurez pas plus même si je vous le répète 200 fois!

    • Non seulement ne suis-je pas en faveur de la loi 101 au collégial, je suis aussi contre son imposition à tous les niveaux. Qui est le gouvernement pour venir dire aux parents francophones et allophones dans quelle langue éduquer leurs enfants mais donner un libre choix aux parents anglophones. Il est temps d’arrêter de traiter le parents comme des enfants.

      Une culture et une langue qui ont besoin d’une loi pour survivre ne mérite pas sa survie!

    • Je trouve totalement ridicule l’argument voulant que les étudiants du CEGEP soient « adultes » et que, par conséquent, ils doivent avoir le choix de leur langue d’enseignement. Les parents des enfants au primaire sont aussi des adultes… cela voudrait-il dire que ces parents devraient avoir le choix de la langue d’enseignement de leurs enfants?

      Je suis contre la loi 101. Cependant, je ne vois pas pourquoi le gouvernement devrait offrir une éducation gratuite, ou d’autres services publics, en anglais. Je trouve cela totalement incohérent de la part d’une province qui se prétend francophone. À ce que je sache, les gouvernements français ou belge ne paient pas pour un système d’éducation gratuit en anglais. Pourquoi le Québec le fait-il?

      Non à un réseau d’enseignement public en anglais.

      (Et le pire est que je suis généralement contre les politiques nationalistes répressives du Parti Québécois. C’est le monde à l’envers.)

    • @kirkpitaine

      «…on se demande comment une partie de la population a pu être assez tarte pour appuyer de telles mesures.»

      pcque cette partie de la population est moins tarte que l’autre partie qui voulait maintenir le règne de la corruption…

    • @lionking 11h05

      ça vous fait un autre ti nonos pas trop de viande à gruger… mais tout ça n’a rien à voir avec le chaos total laissé par les libéraux… alors tant mieux si ça vous permet de garder espoir pour un retour rapide des libéraux… toutefois, sans vouloir peter votre balloune, je vous rappelle qu’à cette date-ci l’année dernière, toute la planète disait que Pauline Marois ne passerait pas les fêtes… moins d’un an après, elle est la première ministre…

    • @kanaille

      «est ce que vous consentiriez a couper les jambes de vos enfants alors pourquoi acceptez-vous de lle gouvernement pequissse les handicapes avec l unilinguisme franco»

      personne n’empêche personne d’apprendre l’anglais… vos parents à vous auraient dû consentir à vous faire greffer un cerveau…

    • Je pense que les francophones et les immigrants qui ont appris le français devraient êtres libres de choisir la langue dans laquelle ils veulent poursuivre leurs études post-secondaire.

      Le réseau anglophone existe car le Québec compte un pourcentage significatif de gens qui ne sont pas des immigrants mais dont la langue maternelle est l’anglais. Même dans un Québec souverain, selon ce que j’ai compris, les droits de cette population seraient reconnus.

      Alors, tant qu’à avoir un réseau post-secondaire anglophone et un autre francophone, pourquoi ne pas permettre aux gens de choisir ce qui leur convient le mieux?

      Le PQ cherche des problèmes là où il n’y en a pas vraiment, juste pour brasser un peu la marmite.

    • @fauconcanadien

      «Je crois qu’une personne bilingue est chanceuse.»

      pas chanceuse… elle est plus riche, plus cultivée…

    • Bonjour,

      Back up, la gang de péquistes qui restent, back up ! Vous ne trouvez pas que vous êtes toute la gang assez SLOW MOTION de même en ARGORDANT ce que vous faites avec la langue française, morbleu et putain de merde ? Et ARGORDEZ donc ce que avez fait avec la foutue Cause qui ARTROUSSE PU PANTOUTE , ne fortille plus, ne gigote plus et ne se grouille plus le Q disait hier un fier indépendantiste qui forme le 1 % de VRAIS de l’Option Nationale.

      En conclusion, vous autres la gang des péquistes, vous essayerez d’imposer la langue française aux Anglophones le JOUR où vous respecterez la langue de Molière et que vous l’écrirez et la parlerez comme du MONDE…….. Au plaisir, John Bull.

    • Non, il ne faut pas imposer la loi 101 au niveau collégial et universitaire, pour la simple raison que cela va à l’encontre des droits des individus qui sont adultes. À savoir si cela aura un impact futur sur la langue française parlée et écrite au Québec, on peut croire que oui dans la mesure où la langue anglaise est reconnue internationalement. Il va de soi qu’il est nettement plus avantageux de parler et écrire en anglais qu’en français. Quant à moi, je suggère d’apprendre parfaitement les deux langues de manière à pouvoir converser parfaitement en français et en anglais. D’ailleurs, moi-même je souffre de ne pas être capable de m’exprimer en anglais correctement alors, pourquoi ne pas aimer les deux langues et en découvrir les richesses au lieu de les confronter sur la place publique? Soyons réalistes, une personne bilingue est davantage outillée qu’une personne unilingue dans le monde d’aujourd’hui. Qu’en pensez-vous?

    • L’État fait déjà sa large part pour favoriser l’apprentissage de l’Anglais, langue seconde. Je crois que ceux qui veulent en faire une langue première n’ont qu’à s’y investir; l’Anglais dans notre contexte sociologique est tellement accessible à qui veut bien.

      Je suis en faveur de l’application la loi 101 aux niveau collégial.

    • @teddybear

      J’espère que vous vous incluez parmi ceux qui massacrent le français.

      @macroangelo

      Une langue morte de 200 millions de locuteurs dans le monde, quelle commentaire idiot.

    • quel commentaire pardon.

    • “L’État fait déjà sa large part pour favoriser l’apprentissage de l’Anglais, langue seconde.” (riendemoins)

      Ah bon! Vous pouvez élaborer un peu??

      Mon fils est présentement à l’université où il étudie pour devenir enseignant d’anglais langue seconde… Il a fait son CEGEP dans un établissement anglophone afin de parfaire son anglais.

      Ceux qui vont en profiter le plus sont ses futurs étudiants qui apprendront la langue de quelqu’un qui ne parle pas l’anglais comme une… vache espagnole*.

      *Comme certains de ses enseignants au secondaire qui parlaient/lisaient/écrivaient l’anglais moins bien que lui et son frère!!

    • chenapan,

      Comme votre commentaire m’impressionne,

      J’ai voté pour la CAQ, mon p’tit chou. Juste pour me débarrasser des deux vieux et redondants partis qui datent d’avant l’ère précambrien.

      Ça vous va comme réponse. Et à regarder aller le PQ, l’autre n’aurait sûrement pas fait pire.

      Pendant que je gruge mon tit nonossss, il vous reste toujours le loisir de croquer dans un bon beuscuit Breton. Breton, vous catchez ?

      Wouf wouf !

    • chenapan,

      Mettez un tit point d’interrogation après ” réponse “. Et ajoutez ” ne ” à la fin de précambrien,

      Z’êtes bien aimable.

      Tourlou.

    • @tous les pauvres braillards qui sont trop paresseux pour se grouiller le Q et apprendre l’anglais, voici une méthode simple et GRATUITE pour être moins ignorants à l’avenir : vous allez à la bibliothèque municipale et vous empruntez des livres anglais et un dictionnaire…
      Ou encore, vous allez dans une boutique de livres usagés et vous achetez un dicto anglais et vous écoutez des émissions à la télé anglaises qui, au QUÉBEC est la télé de la «MINORITÉ» la plus choyée au MONDE !
      Alors, au lieu de faire des johnbull de vous autres et de chie… sur tout ce que fait le PQ pour protéger la culture francophone au QUÉBEC, vous serez plus utile à vos enfants et à votre PAYS du QUÉBEC !
      Thank you very much you bunch of french speaking federalists frogs and loosers…
      Robert Alarie

    • Bonjour,

      Au Québec, pas de Loi 101 dans les CEGEPS et les études supérieures. Notre gang de péquistes aux pieds plats doivent encore une fois se mettre sur le Reculons, la seule vitesse qui fonctionne encore avec le Parti Québécois. Tant qu’à la Loi 101, cette loi doit d’abord s’adresser à la gang de péquistes comme nous voyons sur ce blogue qui ont de la misère NOIRE à faire une phrase complète et qui sûrement massacrent aussi la langue de Molière à l’oral. Pauvres d’eux autres ces péquistes aux pieds plats pognés dans un cul de sac comme des culs de jatte. Au plaisir, John Bull.

    • « Il a fait son CEGEP dans un établissement anglophone afin de parfaire son anglais. »

      O*** de colonisé.

    • Parler anglais, parler espagnol, bien sûr mais parfaitement …. prrrrrrr, franchement !!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité