Gilbert Lavoie

Archive du 25 novembre 2012

Dimanche 25 novembre 2012 | Mise en ligne à 21h03 | Commenter Commentaires (69)

On est vraiment cassé!

Quand un gouvernement en est rendu à vendre des immeubles pour payer l’épicerie, c’est que les coffres sont vides.

C’est ce que s’apprête à faire le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée, qui a annoncé la mise en vente de la résidence du délégué du Québec à Londres, pour compenser la coupe budgétaire de 19,4 millions $ imposée à son ministère.

Qu’est-ce qu’on fera, l’année suivante, pour compenser les coupes budgétaires qui suivront? Vendre d’autres immeubles?

La vente de la maison du délégué du Québec à Londres est peut-être une bonne affaire si on parvient à le loger convenablement pour beaucoup moins cher.

Mais normalement, si on fait un profit avec cette vente, ce profit devrait aller sur la dette, et non pas servir à payer nos fonctionnaires.

On est vraiment cassé pour agir ainsi.

Lire les commentaires (69)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité