Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 24 novembre 2012 | Mise en ligne à 16h54 | Commenter Commentaires (93)

    Faire payer les riches?

    Le gouvernement Marois a choisi un bien mauvais moment pour demander aux médecins de faire leur part pour aider le Québec à atteindre l’équilibre budgétaire. Ils sont déjà doublement touchés par les mesures fiscales du budget Marceau. Ils font partie des 275 000 «bien nantis», dont le revenu excède 100 000 $, et auprès de qui le fisc ira chercher 322 millions $ de plus en impôts.

    Qui plus est, ceux dont le revenu dépasse 130 000 $ devront payer jusqu’à 1 000 $ pour la taxe santé que les péquistes avaient promis d’abolir. Leur «contribution santé» sera progressive et plafonnée à 1 000 $ à partir de 150 000 $ de revenus annuels.

    C’est vrai que les hausses salariales consenties aux médecins à l’été 2011 coûteront cher à l’État : 530 millions $ en 2013, et 540 millions $ l’année suivante. Mais c’est également vrai que ce rattrapage salarial avec les professionnels de la santé des autres provinces, a été consenti en retour d’une prise en charge supplémentaire d’environ 50 000 patients de la part des médecins.

    Avant même de négocier avec le gouvernement, les médecins auront donc été doublement cotisés pour financer la santé. Est-ce équitable?

    Tags: , , ,


    • Si on tient aussi compte du très faible coût de leur scolarité en plus des avantages “salariaux”, c’est bien acceptable.

    • bonjour, une chance que je suis assis, un texte d’une connerie incommensurable
      Bernard Ouellet

    • Peu équitable et même inéquitable. Mais quand on a des revenus élevés, et c’est le cas des médecins, la sympathie du public n’est pas bien grande. Comme vous dites il font partie des 275 000 bien nantis. Des votes en moins mais si peu nombreux dans le grand total des électeurs. Ce qui compte pour tous les partis c’est le nombre de votes. Perdre le vote des médecins ne doit pas inquiéter le gouvernement du Parti Québécois.

    • “Le gouvernement Marois a choisi un bien mauvais moment pour demander aux médecins de faire leur part pour aider le Québec à atteindre l’équilibre budgétaire. ”

      En plus que la bonne femme se magasine un condo a 3 000 000$ dans le Vieux MTL, un bien mauvais moment pour demander aux autres de se serrer la ceinture, aucun jugement la bonne femme, aucun, et dire que les gens vantaient son expérience, ben oui elle a été ministre de ci et de ça, ministre 3 mois en moyenne dans un ministère, c’est évident qu’elle voulait juste étoffer son CV, parce que dans la vraie vie, quelqu’un qui change de job constamment comme ça , on dirait que c’est quelqu’un d’instable, qui manque de maturité.

    • D’après la page A8 de The Gazette (22 Nov. 2012), les radiologues, ophtalmologues et cardiologues québécois gagnent $ 467 000, $ 451 000 et $ 403 000, respectivement, une fois les dépenses de bureaux enlevées. Les anesthésistes, psychiatres et pédiatres gagneraient, selon l’article, $ 382 000, $ 272 000 et $ 269 000, respectivement. Ou seraient-ce plutôt des chiffres qui s’appliquent aux médecins spécialistes du ROC? L’article dit aussi que les médecins spécialistes du Québec gagnent $ 252 000 en moyenne. Il me semble qu’ou bien ce $ 252 000 est exagérément bas, ou bien les chiffres ci-haut sont exagérément élevés.

    • Monsieur Lavoie,

      Vous savez comme moi que la stratégie de la gauche: PQ, QS, etc., c’est de créer une société d’ultras BS qui vit à la mamelle de l’État, qui puise ses ressources des (nombreux?) riches du Québec!

      Alors, bien sûr, augmentons les impôts des médecins, des avocats, des comptables, qui, (ne le doutons pas un instant), ne sont pas mobiles et ne sont pas en demande ailleurs!

      Merci, PQ, de contribuer à nous appauvrir et rencontrer nos cibles de réduction de GES!

    • Oui, qu’on cesse de tenter de nous faire pleurer sur le sort des médecins. Québec devrait diminuer la rémunération à l’acte tout simplement. Les progrès permettent aux médecins de faire plus d’actes médicaux, mais nous continuons à payer le même prix alors que nous avons financé la recherche médicale. Il est normal que quelque part nous nous attendions à récolter des dividendes du financement de la recherche.

      Dans la situation actuelle, ce sont les médecins qui empochent les dividendes.

      ll y a quelques mois, la revue l’Actualité publiait un dossier là-dessus avec un professeur spécialisé dans le domaine des HEC.

    • Quand un gouvernement veut absolument taxer les plus riches de notre société c’est un leurre et c’est une façon de nous dire qu’il ne tient pas à livrer une politique fiscale ÉQUILIBRÉE et surtout juste pour tout le monde. Si vous êtes du bord des riches, quand vous entendez un tel discours, vous faites appel au Clan Panneton et vous déménagez là où on ne plume pas les riches.
      Dans le dernier budget Marceau, on aurait pu taxer les bouteilles d’eau et les eaux gazeuses (liqueurs et autres cochonneries) sans devoir nécessairement s’en prendre à ceux et celles qui font rouler l’économie. On aurait pu, à la rigueur, ajouter une légère taxe sur les voitures de luxe sans faire enrager personne pas même les riches. Il faudrait noter qu’en ce qui concerne l’eau embouteillée, souvent cette eau provient des citernes des villes remplies d’une eau dont on paye pour la rendre potable et ces entreprises ne paient aucune redevance. De toute manière, les ministres des finances ont toujours manqué d’imagination pour aller chercher de l’argent d’une manière plus intelligente. En tout cas, de vouloir s’en prendre aux riches est loin d’être une solution intelligente pour administrer un État.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Ah oui, et avant que quelqu’un vienne nous la sortir pour la nième fois. Non, le Québec ne manque pas de médecins, nous en avons plus par habitant que les autres provinces et que la moyenne canadienne.

      C’est peut-être juste qu’ils ne travaillent pas autant ou bien qu’ils sont engorgés par des exigences administratives qui n’existent pas ailleurs. Chose certaine, ce n’est pas en augmentant les paiements (puisqu’ils ne sont pas des salariés) que nous allons diminuer la paperasse administrative si c’est le problème et encore moins les inciter à travailler plus. C’est même plutôt le contraire qui risque de se produire.

      Juste à titre d’exemple si vous voulez avoir une idée comment la RAMQ fait bien les choses. Un malentendant qui aurait besoin d’aides de suppléances (ces aides sont des dispositifs pour les alarmes d’incendie, les sonneries à la porte, la sonnerie du téléphone, la télévision, etc) doit déternir un audiogramme récent (moins de deux ans) alors que tous ces appareils ne nécessitent aucun ajustement en fonction de l’audition. Et ceci s’applique aux malendants diagnostiqués même depuis des décennies.

      Or, pour obtenir un audiogramme, il faut:

      1) Obtenir un papier du médecin de famille vous référant à un ORL (délai d’attente 3-4 mois)
      2) Rencontrer l’ORL (délai d’attente 3-4 mois) et si vous êtes déjà diagnostiqué, il ne fera rien de plus que de remplir un certificat médical déjà existant
      3) Rencontrer l’audiologiste (délai d’attente 4-8 mois). C’est à cette étape que se fait le vrai travail, audiogramme et recommandation.
      4) Aller chez les fournisseurs autorisés avec le certificat médical et l’audiogramme. Délai d’attente pour les aides (3-4 mois)

      A l’étape 1 et 2, les médecins perçoivent des honoraires médicaux alors qu’il ne s’agit que d’une étape administrative, complètement inutile si c’est pour un malentendant déjà diagnostiqué.

      L’étape 3 est superflue puisque si vous êtes déjà diagnostiqué pour une perte auditive suffisante, il est inutile d’avoir un audiogramme récent, cela n’a aucune influence sur les aides à la suppléance.

      Toute cette procédure prend plus de 1 an et coûte inutilement cher. Et ce n’est qu’un exemple, il doit en exister des dizaines d’autres.

      Par exemple, Revenu Canada exige un nouveau certificat médical pour déductions d’impôts pour handicapés à tous les cinq ans. Même si l’handicap est diagnostiqué permanent. Encore là, il faudra un délai de plusieurs mois et une rencontre inutile chez le médecin pour satisfaire la boulimie administrative et nourrir la bête bureaucratique.

    • Faut quand même pas oublier que les médecins du QC paient leur formation pas mal moins cher qu’ailleurs !

    • Et si on commençait par surtaxer le futur condo à 3 million$ de Donalda Marois dans le Vieux Montréal, en resterait-il assez pour ses petites brebis cultûrelles de Charlevoix?

    • Si à 100k/année on est riche cette province sera toujours pauvre. Un riche c’est quelqu’un qui peut vivre sans se faire de budget. Pour vivre sans ce faire de budget ça prend 10 000 par mois net net net

      Les médecins québécois doivent avoir de meilleurs revenus que ceux du ROC pour tenter freiner l’exode de nos meilleurs éléments.

    • Quand tu gagnes plus de 100K, normalement tu devrais être capable de te payer des avantages fiscale (genre REER) qu’un salarié qui gagne 60K n’est pas capable de ce payer. Donc, tu a un net avantage. Et si tu as une cie c’est encore mieux… Donc, je ne pleure pas dutout! C’est une question d’équité sur les salaire de 60-80 k

    • Vous voulez faire payer qui? Les pauvres?

    • Faire payer les riches, la lubie du PQ et de ses sympathisants! En ce levant le matin, ces gens ne se demandent pas ce qu’ils peuvent faire pour le Québec, mais ce que le Québec peut faire pour eux: des parasites et des perdants!

      Les médecins, de longues études, de lourdes responsabilités, mais selon Madame Marois et son petit monde, gagner 100000 ou 200000$ par année est le pire des péchés, pendant qu’elle, la Dieu en personne, magasine pour un condo de 3,000, 000$ dans le vieux Montréal, cette même femme voudrait qu’on lui donne les rènes d’un pays, le Québec, où il y aurait elle et sa gang vivant dans la richesse et nous, les coquerelles, vivant des miettes de leurs repas. Ma chère Madame Marois, le Québec souverain, rien que dans vos rêves, ça n’arrivera pas, nous méritons mieux que vous et votre petite vision du Québec: honte à vous!

    • @teddybear – 24 novembre 2012 – 17h29
      Bien parlé! Cette femme est une honte et devrait se retrouver sur divan d’un psy. Sa vision d’un Québec, elle vivant dans le plus grand des luxes et qui s’arrange pour que tout le reste du Québec vivent avec au plus 25000$ par année. C’est absolument incroyable, le PQ a réussi à nous faire regretter le départ du PLQ après une seule semaine au pouvoir et ça continue …

    • C`est pas la recette miracle, tout au plus une mesure qui va faire son temps.

      Tant qu`on va penser pouvoir se payer tout ce qu`on veut et assumer tous les programmes qu`on veut en tant que société, l`escalade des dépenses va toujours dépasser les revenus.

      Mais on dirait que le Québec et la planete sont rendus au bout de l`élastique . Alors quelle direction prendre ? C`est sur que la solution la plus facile c`est de faire payer les riches qui bénéficient d`un systeme généreux qui les a rendus ou ils sont mais c`est pas une solution à long terme. C`est soit que tout le monde paye à sa mesure ou qu un choix doit être fait et que ce qu`on prennait pour acquis est hors de notre portée.

    • Pour ce soit juste, il faudrait que chaque citoyen paie un minimum afin qu’il réalise que les services gouvernementaux coûtent chers.

    • Comment diable peut-on prétendre que les soins de santé sont gratuits quand on nous impose une telle taxe? N’y a-t-il pas une loi fédérale contre ça? On dirait que personne n’allume.

    • Pas drôle la façon dont les Québécois pensent. Pas capable de comprendre que nous vivons dans un système d’offre et de demande et que une personne (Médecin, plombier, professeur…) vaut ce que ça coute pour la remplacer!

      Bon Dieu quand est-ce que vous allez comprendre cela. Le PQ, comme c’est son habitude a choisi de taxer encore plus au lieu d’effectuer d’impopulaires coupures dans les programmes que nous n’avons pas les moyens de nous payer…Pathétique!

    • Qui a envie de pleurer sur le triste (sic) sort des riches? Qu’un médecin paye 1 000$ en taxe santé, est-ce si tragique quand une personne qui en gagne 30 000 devra payer 200$? Nos étudiants en médecine paient des grenailles pour étudier aux frais de l’État mais ça, ils semblent l’avoir oublié lorsque vient le temps de faire leur juste part pour la société. Ajoutez aussi que leurs enfants bénéficient des mêmes garderies à 7$/jour que le commun des mortels.

    • c est simple offre et la demande, enlver de l ordre de medecin le pouvoir de creer un monopole en gerant le nombre du medecins qui est sur le marché, et vous aller voir comment les prix vont degringoler,

      il y aura meme pas de negos, ils vont nous supplier de travailler pour 90 000 et 100 000,

      en atendant, je propose de faire une entente avec l inde, pour que les medecins indiens puissent venir ici, pkoi pas, on a marginaliser nos travailleurs en les mettant en concurrence avec les chinois, en marginliase nos ingenieur en les mettant en concurrence avec le reste du monde,

      pkoi pas les medecins ….

    • Les compagnies manufacturières qui employaient des pauvres ici qui ne chiâlaient pas contre les maigres salaires minimum qui leurs étaient versés n’ont pas empêcher ces gros actionnaires de fermer les usines ici pour créer plus de BS et d’aller rouvrir leurs usines en Chine où ils continuent encore à faire encore plus de cash sur le dos de pauvres Chinois .
      Il est temps que le peuple se révolte envers ces foutus riches qui nous rient en pleine face.
      J’ai 58 ans et ayant travailler au salaire minimum toute ma vie je me fait traiter d’osti de BS et bien y en a marre et vite la révolution cibonac.
      Gilles Ménard

    • Le problématique n’est pas le salaire, le fait qu’ils,gagnent beaucoup et qu’ils ont négocier leur entente, le problème vient du fait que tous se fient au gouvernement pour régler les problèmes de tous le monde.

      Les québécois sont devenus dépendants des mamelles de l’état qui leur fait boire le lait de la,dépendance, de l’abandon et de l’irresponsabilité. Nous croyons que la,solution passe par l’état, mais la,solution est tout sauf là.

      Je lis tous ces blogueurs en train de s’entêter encore à demander de taxer plus à un tel et encore plus à un autre. La solution est le désengagement massif de l’état de nos vie. De toute façon, ça va arriver, la,seule chose qui nous reste est de choisir si on le fait nous même ( et on décide du moment où on va couper) où on attend que ça nous soit imposer par le marché et les institutions financières.

      Vous,aurez beau crier à l’injustice, à morfondre le,capitalisme, à demander l’aide des carrés rouges, la réalité c’est que vous ne contrôlez rien et que vous de contrôlerez rien non plus dans le futur. Peut importe les manifestations que vous ferez, peut importe votre rage, vous allez perdre et faire payer un tribut encore plus lourd aux démunis. Au lieu de se responsabiliser, vous vous lancer la balle à qui mieux mieux à savoir qui doit payer. La seule voie de sortie est le désengagement de l’état dans tous ce qui n’est pas essentiels.

      Il faut,un retour à la débrouillardise, à l’entrepreneurship, à l’indépendance individuelle. Il faut que les québécois deviennent polyvalents, e que la plupart,d’entre eux ne,sont pas. Tous le,monde tire la,couverte de son côté et rien dans ce que je,vois comme évolution depuis quelques années me permet d’être un brin optimiste.

      Le problème des médecins comme celui du nombre,démesuré d’employés de l’état et de leur futures pensions n’est qu’une des conséquence de notre modèle québécois raté. On a échoué sur presque toute la ligne et aujourd’hui, au lieu de gérer la croissance et le,développement de notre société, on gère la dette.

      Beau modèle, et ce n’est pas fini, qui va confronter les syndicats pour renégocier les retraites, car c’est là qu’il faut aller en premier, il y a 250,000 retraités actuellement, d’ici 15 ans, presque autant s’y ajouteront et en proportions, il y aura moins de travailleurs qu’aujourd’hui. C’est la misère et la ruine pour beaucoup,de québécois qui s’amène et eux ne travaillent pas pour l’état.

      François Bélanger

    • Faut quand meme pas oublier qu’une formation de spécialiste coute quelques centaines de milliers de dollars (en tout), et que l’écart de rémunération entre un spécialiste pratiquant au Québec et un spécialiste pratiquant aux Étas-Unis est de quelques centaines de milliers de dollars PAR ANNÉE.

      Alors continuez donc de chialer contre les médecins, et bonne chance pour votre prochaine crise cardiaque.

    • Je rêve du jour où un médecin chirurgien va ouvrir un patient et lorsque l’incision sera faite, qu’il se saisisse de sa bobonne de peinture et écrive son grafitti en plein dans le bédaine du patient! Qui paiera pour le nettoyage?

    • Même salaire de 25,000/an pour tous peu importe le boulot.
      Gilles Ménard

    • Pourquoi ne pas faire travailler les pauvres?? c’est vrai qu’une bonne partie des electeurs du PQ vient de la go-gauche baloney,on aime pas beaucoup parler de travail mais plutôt d’augmentation des prestations..

    • quand va t on demander aux politiciens de se serrer la ceinture ? C est drôle ils n ont jamais de baisses de salaire eux

    • Je fais partie de la “classe moyenne” et je comprends que je dois faire ma part comme “tout le monde” au Québec ! Avant de penser à déménager dans le ROC ou aux USA, rappellons-nous que les USA sont dans la “merde” et qu’ils devront tôt ou tard mettre tout le monde à contribution pour se sortir de leur immense merdier. Quant au ROC, tous ne roulent pas dans le pétrole comme en Alberta. Qu’il suffise de penser à l’Ontario qui tire le diable par la queue autant que nous le faisons au Québec. Alors … l’herbe n’est pas toujours plus verte chez le voisin ! Qu’on arrête de dramatiser et surtout cessons de nous “rouler” dans la démagogie !

    • Selon moi ce gouvernement n’a aucune vision. Ils s’obstinent sur les mots, frustre tout le monde inutilement, chacune des décisions démontre de l’amateurisme, ramenons au pouvoir des gens de calibre qui sauront gérer le Québec et le diriger dans la bonne direction.

    • Teddybear, comme dit le slogan:” Pierre qui roule n’amasse pas mousse”. Ou autre forme en anglais cette fois:” Jack of all trade, master of none”

    • Réfléchissons comme un médecin pour une fois.

      Dans quel état est le patient économie du Québec: élément de comparaison ROC (pour population de référence)
      PIB par habitant, sous la moyenne
      productivité – faible, elle augmente moins vite que chez le ROC ou aux USA
      services publics offerts – au dessus de la moyenne
      nombre de fonctionnaires/habitant – au dessus de la moyenne
      nombre de fonctionnaires au MESS – supérieur à la moyenne
      salaire des fonctionnaires – légèrement sous la moyenne
      taux de taxation – moins de 40 000$/an largement sous la moyenne
      taux de taxation – taux marginal d’impôt, le plus élevé au Canada et en Amérique du nord
      endettement public par capita – très supérieur à la moyenne
      nombre de médecin par habitant – légèrement inférieur à la moyenne
      rémunération des médecins – inférieur à la moyenne
      accessibilité au soins, délais d’attente – supérieur à la moyenne

      Un bon journaliste pourrait mettre des chiffres sur à ces items.

      Le but de cet exercice est de déterminé quelle est la cause de nos difficultés financières. Si on me demandais de faire un effort pour régler le problème, je refuserais tant qu’on n’aurait pas identifié la cause et y avoir apporter des solutions.

      Y a-t-il trop de contrôles administratifs? Y a-t-il trop de niveaux de décision? Utilise-t-on au mieux toutes nos ressources, notamment les sages-femmes et infirmières praticiennes? A-t-on calculé le coût réel des délais de traitements? Nos difficultés financières viennent-elle du fait qu’on fait porter à une trop petite portion de contribuables la trop grande générosité de nos programmes sociaux?

    • oups! Le but de cet exercice est de déterminé

      détermineR

      y avoir apporter

      apportÉ

    • Il y a trois semaines on a voulu les imposer rétroactivement. Il se peut qu’ils n’aient pas apprécié.

      Les riches doivent payer parce que .. les politiciens font des promesses électoralistes et coûteuses?

      S’il y avait une urgence nationale, OK pour une gignolée fiscale aux plus riches. Mais il n’y a aucune urgence. Gérez mieux l’assiette fiscale qui était déjà la plus gourmande en Amérique du nord.
      Pierre Poulin

    • c’est l’oeuf ou la poule. Les médecins sont à la fois le problème et la solution. D’un côté, ils bénéficient du système public québécois, cela les amène à ne pas être obligé de se soucier de la performance. Ils ont à faire la preuve que la hausse de leur rémunération corrigera le problème. Ce que je doute.

      Au final, certains diront que cela prend plus de privé dans la santé. Selon moi, pas si ce sont les mêmes joueurs. Au contraire, ces joueurs profiteront de la poche public pour payer les frais de la poche privé. On gage combien à savoir dans quelle poche ira les profits?

      Donc, pour répondre à votre question, oui c’est équitable

    • Nous sommes très durs envers les politiciens. Quand ils font payer la classe moyenne, nous leur en voulons. Quand ils s’attaquent aux mieux nantis d’entre nous, c’est pas mieux, nous avons peur de perdre ces mieux nantis… On voudrait avoir un système d’éducation gratuit, des soins de santé gratuits qui fonctionnent à merveille, tout le monde veut sa part du gâteau sans fournir d’efforts, surtout pas d’argent de plus. J’avais espoir qu’une réflexion COLLECTIVE avait débuté, qu’une évolution des pensées s’était amorcée, que ce système économique et politique était en voie de changer… mais force et de constater, en lisant les commentaires, que tout ce qu’on sait faire, c’est chialer chacun dans son coin. Bien plus facile de traiter la première ministre de “bonne femme” que de se regarder le nombril…

    • Ben non il ne faut surtout pas faire payer les riches. À la grandeur de la planète c’est 32.000 milliards de dollars ayant échappés à toute forme d’imposition qui se font dorer la couenne dans les fameux paradis fiscaux pour nous revenir tout bronzé sous forme de prêts avec intérêts aux gouvernements.

      Pendant que les Harper de ce monde pillent la caisse d’assurance emploi et s’en prennent à la classe moyenne avec leurs mesures d’austérité ils empruntent de l’argent qui leur serait due normalement.

      Il faut être un peu cave pour accepter ce système , mais ce n’est pas hélas ça qui manque au Québec comme ailleurs…

    • J’ai beaucoup de difficultés à pleurer sur la rémunération des md,je me pince et me pince mais aucune larme ne sort. Malgré tout ce que cela implique d’être md ils font quand même parti des privilégiés au niveau de la rémunération au Qué. L’important c’est que le gouvernement élabore un taux d’imposition équitable et cela passe par une imposition des plus riches. Et qu’on s’attaque à l’évasion fiscale…

    • Faire payer les riches ou faire payer les pauvres dont font partie de plus en plus de gens de la classe moyenne? Je trouve ridicule de lire que le PQ a renié sa promesse d’abolir la taxe santé… Vraiment? Ont-ils eu le choix? Oui, demander aux mieux nantis de faire une plus grande part en période difficile… Oui!

    • J’avoue M.Lavoie que j’ai beaucoup de difficulté à vous suivre.
      D’abord vous dites faisons payer les riches. OK
      Puis vous donnez les chiffres suivant.

      Parmi les 275,000 personnes il y a les médecins. Ok
      A ceux-ci ont demande de payer $322 millions de plus .OK

      Or dans ces 275,000 personnes il les médecins, qui ont eu à un seuls, une augmentation de salaire qui nous coûte à nous, $530millions.

      Donc avec leurs augmentations(ont ne parle ici que des médecins) $530millions moins $322millions il nous reste, à nous, $208 millions de plus à payer. Et là je ne parle pas de tous ces millions que les autres 275,000 participent à payer dans cette augmentation de 322$. Mais bon…

      Qui paient pour ce $208millions additionnel…

      Faisons payer les pauvres, mais dites le pas!!!!

      louis lafontaine

    • Bin oui toe,faisons payer les pauvres,au Etats-unis le gouvernement sauve les Banques de la faillite mais laisse tombe plus de 2 millions de personnes qui perdent leurs maison sous pretexte que le gouvernement ne doit pas trop s impose,ou ces gens ne doivent pas trop etre dependant du gouvernement,bin oui faisons payer les pauvres y sagissait d y pense………

    • Puisque nos médecins aiment bien se comparer et comparer leurs revenus avec leurs collègues de l’Ontario et de l’Alberta il faudrait peut-être leur rappelé que les médecins notamment les médecins spécialistes en Ontario ont vus leurs salaires êtres diminués lors du dernier budget provincial de l’Ontario. Les coupures ciblent principalement les cardiologues, les ophtalmologistes et les radiologistes, et vont de 5 à 50 %, selon l’acte. Même la riche Alberta a elle aussi diminué les salaires de ses médecins. Il faudrait aussi rappelé qu’il y a eu de légères baisses d’impôts au Québec ces 10 dernières années qui ont surtout favorisé ceux qui gagnent plus de $150,000 par années. Que s’ils menacent de s’exiler aux USA ils devraient attendre de voir ce qui se passera avec les baisses d’impôts que Bush le grand ami des drettistes et riches, avait consentit aux plus privilégiés qui risques de ne plus êtres reconduites par le président Obama.

      http://www.cameleo.ca/web/index.php?option=com_content&view=article&id=142&Itemid=128

    • Pourquoi le titre de “faire payer les riches ” en général, quand on parle uniquement des médecins ? Moi je me fous de combien gagnent les joueurs de hockey ou les autres riches dans le privé, au bout de la ligne, il y a des gens qui veulent payer un certain prix pour un produit et ça justifie leurs salaires.

      Les médecins c’est différent, ils font partie d’un monopole gouvernemental. Si c’était un monopole qui fonctionnait super bien, il n’y aurait rien à dire mais ça va super mal, y avait qu’à lire, sur cyberprese, le cas de la personne avec un cancer colorectal qui, si elle n’était pas aller se faire soigner ailleurs, serait morte aujourd’hui. Ça serait surprenant que ce soit une exception parce qu’on sait que les délais d’attente dans les cas de cancer dépassent ce qui raisonnable et prescrit par les chartes des gouvernements.

      Quelqu’un a dit que les médecins étaient rémunérés à l’acte plus haut. Il me semble que si on baisse cette rémunération d’un bon pourcentage conséquent, les médecins vont travailler plus pour avoir le même salaire, le gouvernement va avoir plus d’argent pour faire plus d’actes et que par conséquent les listes d’attente vont diminuer. Que des avantages donc ! Avant de tomber dans la philosophie politique et mur-à-mur, essayons de couper disons de 20% la rémunération de ces actes de médecins. S’ils s’en vont et qu’il vient qu’à manquer de médecins on verra à ce problème à ce moment-là mais au moins on aura avancer un peu. Là, c’est comme si on essayait d’équilibrer l’eau dans baignoire, en donnant des petits coups un peu partout sur la surface de l’eau. Bref! leurs politiques (Libéraux et péquistes) ne marche pas du tout.

    • Un problème au Québec, selon moi, est qu’on a développé une dépendance excessive à l’état.
      Recentrez l’état sur ses missions essentielles, diminuez le nombre de fonctionnaires (pas par attrition: en en renvoyant une partie travailler dans le privé, tout simplement)…et on va le boucler, ce budget!

    • tiens je le savais qu un quelconque individu (teddy bear…lol) ramenait cela au fait que les époux Marois veulent s acheter un condo de 3 millions…pourtant on n a jamais posé de questions sur la somptueuse résidence de charest (mr.75 000$ par année) à Westmount après qu il eut aménagé dans ce riche secteur…et ce suite à sa nomination (sic) comme chef du liberal party.Quant aux médecins c est vrai que ceux qui ont fait leurs études ici les ont faites à un excellent prix…alors…
      Marceau ne leur a pas demandé de ne pas avoir ce qu ils ont signé avec l ancien gouvernement mais d étaler dans le temps (un an ou deux…et moi je dis pourquoi pas 3 ans)leur rattrapage et ce en rapport avec les autres provinces.Ce gouvernement comme les autres devraient s attaquer
      aux paradis fiscaux…dans 5 pays c est entre 21 TRILLIONS et 32 TRILLIONS que ces gentils bandits (pires encore que ceux que l on voit et entend à Charbonneau)cachent sans payer aucune mais aucune redevance aux gouvernement…ce que je me demande est-ce que cela relève de big brother à Ottawa ou des provinces?

    • Moi je me demande ce que ferait la CAQ, champions de réouverture de conventions collectives et de réductions d’effectifs, dans ce dossier. Quelle position aurait pris un Dr Barette ministre de la santé. Il faudrait bien le savoir car on risque de retourner en élection d’ici un an.

    • De plus en plus ces soi-disant «bien nantis» seront cotisés par l’état afin de financer la santé ainsi que plusieurs autres programmes sociaux. Je crois que toute nouvelle charge «contribution santé» ou autres devrait être partager avec tous les contribuables selon leur capacité de payer évidemment afin que le tout soit équitable. N’oublions surtout pas que le salaire d’un médecin généraliste comporte aussi beaucoup de dépenses, frais de bureau, secrétaire, etc.
      Par contre certains de ces “professionnels” tels que radiologues, ophtalmologues et cardiologues gagnent des salaires faramineux et selon moi pourraient contribuer beaucoup plus au système de santé, ceci il nous faut bien admettre.

    • Le PQ taxe les riches comme il taxe les cigarettes … en oubliant que les gens taxes sont soit tres mobiles, ou que les fumeurs vont acheter sur le marche noir …

      Pour Marceau, augmenter les taxes de $1 = $1 de plus en revenu. Mais quand on prend en compte que les gens quitteront, ou que les acheteurs acheteront ailleurs, ca sera bientot des baisses de revenus pour toute hausse de taxes.

      Bien sur, pour certains, augmenter les taxes est legitime compte tenu que les frais de scolarite sont bas, et que les medecins doivent redonner. Mais qu’en est il du medecin specialise qu’on veut attirer au Quebec ? Vivement le degel des frais de scolarite, et des impots plus bas, c’est un exemple que c’est la bonne chose a faire …

      D Corman

    • j-f-b et les autres ….

      Les “bas” frais de scolarite …. un rappel que les frais de scolarite c’est entre 3 et 6 ans seulement … les taxes c’est pour toute une vie par la suite. Donc un autre exemple, merci a vous, qu’il faut un degel des frais de scolarite, que les bourses sont pour aider les moins nantis, et qu’il faut contingenter dans les programmes ou il n’y a pas de debouches, comme l’ethymologie par exemple, ou il en coute cher aux contribuables pour former de futur chomeurs. Je ne dis pas qu’un ethymologiste est moins important qu’un medecin, mais quand meme, je prefere un ratio de 3/1 medecins vs ethymologiste que le contraire, qui lui est une forme de gaspillage …

      D Corman

    • Le Québec récolte le fruit de 40 années de socialisme ininterrompu. Petit à petit, chaque augmentation d’impôts et chaque nouvelle attaque sociale contre les « riches » font qu’un pourcentage de ceux-ci disent « basta » et font leurs valises. Faut-il s’étonner que la moitié des médecins formés à McGill sont partis cinq ans après l’obtention de leur diplôme? Faut-il s’étonner qu’un fort pourcentage de parents de l’école (privée) de mon enfant encourage leurs enfants à se préparer en fonction d’un emploi hors Québec (on s’en parle souvent)? Lâchez pas les solidaires, bientôt vous devrez trouver des façons pour vous taxer entre vous! Ça va être beau!

    • Ce sont de longues années d’études universitaires, un minimum de 7 ans et il n’y a pas de maximum. Les spécialistes ont étudié un minimum de 10 ans d’universités. Seulement les livres leur ont coûté environ 1500,00$ par année. Ils doivent de plus participer à des congrès et études régulièrement pour être à jour. Ils doivent absorber les frais d’une clinique, du personnel administratif et infirmier, des meubles, appareils médicaux et fournitures. Les spécialistes installés à l’hôpital ont plus de chances. Leurs honoraires après dépenses et impôts sont loin d’être aussi élevés. Nous sommes dans une campagne de “haïssons les riches plutôt que bâtissons de la richesse pour tous”. Où se dirige-t-on avec cette philosophie?

    • Vous avez raison, M. Lavoie. D’ailluers, aui rembourse sa dette par les temps qui courent ? Il faut donc continuer d’emprunter, puisque, de toute façon, on n’a pas l’intention de rembourser.

      Et s’il faut faire payer quelqu’un, pour des services que, même financés à même de nouveaux emprunts, nous n’avons plus les moyens de nous payer, eh bien, faisons payer les pauvres, en toute justice. Après tout, ils ne paient jamais rien, eux, et ça, c’est pas juste, à la fin.

      Ça doit pas être toujours aux mêmes de passer à la caisse. Moi, je suis en faveur de l’endettement systématique et aussi en faveur de l’augmentation des impôts pour les pauvres. Faut être progressiste dans la vie… et réaliste. Maudite go-gauche ! Hein ?

    • Les profs de médecine sont sous-payés. Un prof de médecine devrait gagner le même salaire qu’un médecin spécialiste si on veut attirer les premiers de classe comme honorable.

    • Faire payer les riches, ça ne veut pas dire FAIRE PAYER LES RICHES CITOYENS!

      Ça veut dire paire payer le système bancaire; le système financier; boucher l’accès aux paradis fiscaux; imposer d’avantage les fiducies familiales; les corporations; taxer le capital; bref cesser de presser le citoyen et presser le capital.

      C’est là où se cache l’argent, pas dans le fonds de pension de pépère.

      Un estimé conservateur évalue à 20 000 milliards de $ l’argent caché dans les paradis fiscaux par les gouvernements (oui), les corporations et les particuliers.

      20 000 milliards qui échappent au fisc, qui ne vont pas au bien commun, qui ne servent finalement au système financier qu’à s’engraisser toujours plus à nos dépens.

      TOUS les partis politiques savent ça, mais comme c’est le système financier qui paie leurs campagnes électorales et qui ensuite prête à l’état, JAMAIS nos dirigeants n’osent aller pomper l’argent de ce côté.

      TOUJOURS, ils pompent le citoyen.

      L’histoire nous enseigne qu’à toujours tirer sur l’élastique, celui-ci finit par un jour briser et retourner au visage de celui qui tire…

    • @j-f-b
      “Faut quand même pas oublier que les médecins du QC paient leur formation pas mal moins cher qu’ailleurs !”

      Premièrement, je doute que vous soyez de ces étudiants qui sont dans la rue à réclamer la gratuité scolaire.
      Parceque si je suis votre logique, comme nous payons TOUS moins cher pour notre éducation, ca veut dire qu’on devrait TOUS être imposé davantage. À moins que vous en ayez contre les médecins et que votre théorie doit s’appliquer qu’à certains groupes de personnes.

      Que ferons-nous lorsque les riches auront quittés le Québec? Car oui, ils ont déja commencés. Je comprend que c’est une minorité, mais quand même, ces pertes devront être compensés. Et par qui? Vous et moi et toute la classe moyenne.

      Question générale, si à 100 000$ par année on est riche, comment on qualifie Céline Dion, guy Laliberté, Paul Desmarais, Péladeau etc.?
      Comme c’est si relatif, je peux dire qu’à 30 000 par année vous êtes très riche, par rapport à celui qui gagne 10 000.

      J’ai comme l’impression que la “spin” faire payer les riches est calculée pour nous faire croire qu’on est riche au Québec.

    • Ça me fait hurler d’entendre des phrases comme: “Personne ne va chialer contre une hausse des taxes sur le tabac et l’alcool en plus de hausses d’impôt pour les plus riches de la société”.
      D’une part, des riches il y en a moins qu’ailleurs au Québec, il sont moins riches qu’ailleurs en Amérique du nord et surtout, ils sont déjà les plus taxés du continent! De toute façon, la question pour le gouvernement n’était pas de savoir si c’était là une chose juste mais bien de calculer si électoralement ce n’est pas trop dommageable. Belle mentalité.
      Et utiliser les hausses de taxes sur le tabac et l’alcool en plus de demander à Loto-Québec de faire rentrer plus de foin dans la grange est une démonstration pathétique du manque de courage et d’imagination de ce gouvernement qui cannibalise ses propres administrés pour pouvoir continuer à offrir des cadeaux à ses petits amis porteurs de carrés rouges et à sa base électorale, réelle et imaginaire.
      Le vrai courage serait de réduire considérablement l’armée de fonctionnaires qui n’offre pas de services direct à la population et dont le travail principal est trop souvent de justifier leurs propres jobs. Je travaille dans le milieu de la santé et je sais de quoi je parle. Le ratio pousseux-de-crayons versus travailleur-qui-offre-des services au Québec est l’un des pire du monde occidentalisé.

    • Vous prétendez que l’état ne peut pas se permettre le gel des frais de scolaritée pour le bénéfice principalement de la classe moyenne mais l’état, par contre, DOIT augmenter la rémunération des médecins spécialistes d’un milliard en deux ans.

    • Une personne riche, pour moi, gagne plus de 70000 dollars par annee. En augmentant les taxes a ceux gagant plus que cela, on reglerait le probleme du deficit et meme de la dette assez rapidement.

      (devrais-je me lancer en politique?)

    • Bonjour M Lavoie,
      En étant des travailleurs autonomes ils ont certains avantages fiscaux que vous et moi n’avons pas. Qui plus est quelle autre profession vous permet de facturer votre employeur ¸(le gouvernement et de surcroît les contribuables) selon votre bonne foi? La RAMQ contrôle peu ou pas la facturation. Les médecins devraient être obligés de nous remettre une copie détaillée de la facture. Ainsi il leur serait plus difficile voir impossible de sur-facturer. Toute interevention, incluant les visites des omnis en CHSLD et autres institutions devraient être facturées avec preuve à l’appui.

      Jean Bottari
      Montréal

    • “Faut quand meme pas oublier qu’une formation de spécialiste coute quelques centaines de milliers de dollars (en tout)” (Guygadbois) Il ne faut pas trop exagérer. Une formation de spécialiste, au Québec coûte $ 14 000: $ 3 500 de frais de scolarité par an pendant les 4 premières années d’études universitaires. Après cela, c’est l’étudiant qui est payé pour étudier. Payé combien? Environ $ 50 000 par and.

      Le médecin qui étudie 10 ans à un niveau universitaire pour devenir surspécialiste termine ses “études” avec un “profit” net (revenus – frais de scolarité) d’environ $ 286 000 moins les impôts qu’il doit payer sur ce $286 000.

      Celui qui fait un Ph.D. en sciences au Québec s’en tire avec un “profit” net d’environ $ 70 000.

      Il y a beaucoup de gens qui seraient prêts à “étudier” pendant TRÈS longtemps si on les payait $ 50 000 et plus par an pour le faire…

    • @ yveslachance

      «D’une part, des riches il y en a moins qu’ailleurs au Québec»

      Votre commentaire erroné tombe bien mal. Radio-Canada nous apprenait en effet, pas plus tard que cette semaine, que c’est au Québec que l’on trouve la plus grande proportion de nantis au Canada, tout juste après l’Ontario.

      Quant aux USA, si leur modèle vous séduit, je vous conseille de lire le dossier que consacre le Devoir d’hier à la répartition de la richesse au Canada et aux USA. Mais je vous préviens: cette lecture va vous faire mal. Elle va vous faire mal parce que vous serez obligé de laisser tomber vos préjugés qui ne feront pas le poids devant une réalité des plus implacables.

      Parlant de préjugés, c’est moi ou ça fait un méchant bail que les dretteux habitués de ce blogue ont appuyé leurs propos par autre chose que des élucubrations glanées sur Radio X?

    • @mh188888 – 25 novembre 2012 – 13h08
      … devrais-je me lancer en politique? …

      Vous êtes le parfait candidat pour le PQ: vous pensez petit! C’est bien le rêve du PQ et de tous ceux qui votent pour eux, que tout le monde gagne 25000-30000$. Ca serait plaisant d’avoir le pouvoir de shipper tous péquistes sur une île et voir combien de temps ça prendrait pour voir votre disparition. Je mettrais un deux qu’en-dedans de quelques années, vous auriez tous disparus, gracieuseté de notre ami Darwin. Vous êtes chanceux, avec nous, des gagnants et des riches, on va continuer à prendre soin de vous, comme ça, vous resterez toujours des enfants incapable devenir des adultes capables de prendre soin d’eux.

    • @yveslachance – 25 novembre 2012 – 12h25
      Ouf, je suis réconforté! Quelqu’un capable de faire une analyse de ce qui passe au Québec, les champions du nivelage par le bas.

      Bien d’accord avec votre post!

    • @ ralbol

      as-tu remarqué que personne à part toi et moi avons parlé des paradis fiscaux…ben non faut pas en parler du tout…car c est là que le fric est…je redemande: quel palier de gouvernement devrait s occuper de cela…comme d habitude et vu que maintenant il est partout…partout…ça doit être le gouvernement d Ottawa…celui qui j a jamais remis les impôts et taxes PRÊTÉS par québec entre autre…et qui devaient être remis après la guerre…la seconde…je crois qu elle est terminée depuis 65 ans…ou elle n est pas finie et ils ne nous le disent pas…lol…et puis et puis pas un fédéraliste nous parle de cela…ils aiment ça de voir l autre majorité et qui le sera de plus en plus maître de notre destin…ben oui c était comme ça quand je suis né et puis que ça reste comme ça!!!

    • Du populisme avec des grands P de la part de Marceau-Marois. Frapper sur une infime minorité pour tenter de payer des promesses dont nous n’avions pas les moyens au départ. Je fais aussi partie de ceux qui seront frappés en double, augmentation d’impôts et augmentation de la contribution santé. Je ne suis pas médecin , je m’exile à 2,300 km au Nord de Montréal et travaille 90 hres et + par sem. pour me faire voler par ces élus par 32 % des électeurs. J’ai envie d’apprendre à jouer de la casserolle pour dénoncer ces abuseurs d’un nouveau genre.

    • Je suis d’avis que les pauvres doivent payer……eille pensez-y cette planète appartient aux riches, aux corporations, aux minières, aux banques, aux dirigeants.
      Ici sur cette planète les pauvres sont tolérés c’est clair.
      ……..vous ne voulez pas payer les pauvres….alors faites semblant.
      Un truc pour les pauvres….attendez que ça passe, comme vous les pauvres les riches meurent. Ne vous attendez pas les pauvres lorsque vous mourrez à un émoi quelconque, cependant célébrez dans la joie la mort des riches avec des casseroles pendant les 3 jours d’embaumement.

    • @ gillesmenard

      Si vous avez travaillé au salaire minimum toute votre vie et que vous avez 58 ans, c’est que vous avez décidé de quitter les études très tôt.

      Je vois maintenant pourquoi vous voulez tirer vers le bas tous les salaires et les conditions de travail. Cela conduit droit vers la médiocrité.

      Désolé d’être cru mais c’est la vérité.

    • Le problème du Québec, c’est pas de cotiser quelques centaines de milliers de “riches”, dont beaucoup de médecins, mais de faire payer tous le monde pour les services reçus. 40% des québécois ne paient pas d’impôt et demandent toujours plus de service et de gratuité (ex. scolarité…). Y’a des limites à toujours faire payer les autres…

    • @eric1971
      Vous dites :Question générale, si à 100 000$ par année on est riche, comment on qualifie Céline Dion, guy Laliberté, Paul Desmarais, Péladeau etc.?
      Comme c’est si relatif, je peux dire qu’à 30 000 par année vous êtes très riche, par rapport à celui qui gagne 10 000
      Mais bien sur,puisque lorsque je travaillais l’année où j’ai gagné le plus fut 24,500$ alors que la majorité je n’ai jamais fait plus de 20,000.Si je gagnais maintenant 30,000 je serais aux petits oiseaux et je pourrais même aller dans le sud quelques mois avec ça.
      Lorsqu’à 15,000 vous payer plus de la moitié pour vous loger et chauffer il est facile de comprendre qu’à 30,000 c’est d’être riche.
      Ceux qui me disent en arracher à 50,000 sont pour moi des personnes vivant au dessus de leurs moyens car avec ce montant je pourrais gâter bien du monde autours de moi.
      Gilles Ménard

    • Je suis médecin omnipraticien et je trouve que le PQ exploite la jalousie et le ressentiment de ceux qui gagnent moins pour tenter de culpabiliser les nantis, médecins ou autres, afin qu’ils acceptent plus facilement sa politique de sangsue. Gagner beaucoup d’argent, ce n’est pas un crime et ce n’est pas immoral; c’est un but que je me suis fixé dans la vie, j’ai réussi, et j’en suis fier.

    • Pour les médecins qui partent travailler à l’étranger, nous n’avons qu’à exiger le remboursement de leurs études.

      Nous avons payé pour ton éducation, tu vas travailler ailleurs, tu rembourses.

      Et on fait pareil pour tous les métiers où il y a pénurie.

    • C’est simple.On idolâtre trop les médecins , au Québec . Ces gens intelligents sont de moins en moins branchés sur leur serment et veulent une qualité de vie qui se résume à un minimum d’heures travaillées pour un maximum de $$$$$. Bien sûr , ce ne sont pas tous les médecins qui agissent ainsi.Mais ceux qui revendiquent le plus le font pour leur qualité et NIVEAU de vie plus important que de servir la société .Que voulez vous… l’homme est maintenant au service de l’économie alors que ce devrait être le contraire et les médecins n’échappent pas à cette réalité.

    • @yveslachance
      Je vous comprends.
      Il faudrait une réforme de la fonction publique pour qu’elle soit plus efficace. Ca ne sert à rien de plus taxer du monde si les services ne sont pas à la hauteur des attentes des citoyens. Ils peuvent se révolter sur ce cas la.
      La population viellit en pls. Il faudrait véritablement une réforme salutaire.

    • @mh188888

      Restez chez vous. Personne est riche avec 70 000$ par année. On gagne sa vie, point final, vous avez une drôle de conception de la richesse.

      Faut pas augmenter les impots ou taxer davantage les riches pur équilibrer le budget, faut juste couper la fonction publique en deux et couper dans les fons de pension. Ca Pauline le fera jamais, il faudrait qu’elle affronte les syndicats, ceux-là même qui la mettent au pouvoir. Et cette même Pauline riche à craquer qui s’âchete un condo de quelques millions dans le Vieux Montréal, aura le culot d déclarer 150 000$ de revenus à l’impot.

      Pauvre épaisse qu’elle est et pauvres imbéciles nous sommes. Allez, tous en coeur, une bonne main d’applaudissement pour notre chère popo. Elle a le front de nous demander de nous serrer la ceinture alors qu’elle dépense ocmme une malade mentale. Chateau à l’Ile Bizard 9 M$. condo dans le vieux 3M$, petit chalet `dans Charlevoix, pas loin du million.

      Cette femme rit de tous les Québécois.

    • Avant d’augmenter les revenues il faut savoir gérer l’argent qu’on a déjà. Comment? Premièrement en mesurant chacune de nos dépenses. Combien pour les petit café, les lunchs au resto, les petites bières, les cochonneries, les livres qu’on lit pas etc etc? Et hop soudainement on est plus riches de 200$ par mois. La différence entre la prospérité et l’indigence.
      C’est comme ça que ça marche pour de saines finances personnels et je ne vois pas pourquoi ça serait différent pour les finances publics.

    • Est-ce équitable? Par rapport à qui? Là est toute la question.

    • jtor10

      24 novembre 2012
      19h53

      Moi ce n’est pas tant le coût de la taxe qui m e fait halluciner, mais le fait que le gouvernement est le seul “commerce” qui nous fait payer des services qu’il ne nous donne pas! J’entre dans ma 4e année sans médecin de famille. Bonne chance pour quelque chose d’aussi simple que faire renouveler une prescription ou encore de faire signer un document légal requis par le gouvernement: personne ne veut de vous! Et sans être parmi les riches cette année, j’en paye une méchante beurrée d’impôts et de taxes. L’an prochain pour ajouter à mon petit chèque de pension et pour rester sur le marché du travail comme le gouvernement le demande aux p’tits vieux, j’ai pris un boulot d’appoint à plein temps au salaire minimum: je ferai donc partie des riches!

      Misère! Un garagiste, un plombier, un dentiste, la gardienne qui essaieraient de vous facturer sans vous donner de service en retour perdrait rapidement sa cause devant la Justice! Mais le gouvernement? On peut vous pigeonner et plonger de plus en plus profondément dans vos poches sans vous donner quoi que ce soit en retour.

      Ah! Je suis actuellement en bonne santé, mais je suis prête à me rendre malade en prévision du jour où je serai vraiment malade et où je devrai me payer un médecin au privé aux tarifs ridicules que ceux-ci ont le front de nous facturer. La partie amusante, si je suis malade hors-Québec, la RAMQ me remboursera au tarif qu’elle accorde aux médecins d’ici. Mais si je vois un doc au privé pour parer à l’incompétence de gouverne-moman qui nous donne plein de beaux programmes socialistes dont on n’a pas les moyens, je fais erreur ou je n’aurai pas une token?

    • Question paradoxale. Les médecins sont mieux placés que quiconque pour voir que leur salaire et surtout leurs décisions coûtent TRÈS cher à la société.

      Si l’ensemble du corps médical développait des stratégies pour contrer la sur-médicamentation, on pourrait sauver des millions et de nombreux patients auraient beaucoup moins d’effets secondaires. Ensuite, s’ils étaient un peu moins méprisants envers les centres de médecine alternative en leur référant des patients aux pathologies légères, et s’ils pensaient moins à préserver leur notoriété et leur autorité au détriment du reste…

      En fait, il faudrait peut-être les taxer davantage, question de les conscientiser sur l’impact qu’ils pourraient avoir sur l’économie s’ils décidaient de vraiment remettre en question leurs méthodes de travail. En attendant, ça reste un corps professionnel archi-protectionniste qui ne vise pas toujours le bien commun. J’ai l’impression que s’il y avait une commission d’enquête sur la médecine au Québec, on pourrait constater à quel point c’est devenu un puit sans fonds, peut-être même aussi gros que celui de la construction.

    • Quand est-ce que les gens vont comprendre que ceux qui gagnent plus de 70 000$ par année, méritent ce salaire soit parce qu’ils ont des talents supérieurs à la masse ou encore qu’ils sont a la tête d’une entreprise qui leur permet d’avoir plus de revenus. Si nous taxons plus ces gens, nous les décourageons (ou d’autres comme eux) à se surpasser, à créer plus d’emplois pour des gens qui gagnent 50 000$, par exemple. Taxer plus est une très mauvaise idée. Le Québec a une liste de paye de tout près de 560 000 individus si on ne compte pas les employés d’hydro-Québec…C’est là qu’il faut couper! Il faut aussi couper dans nos chromés programmes sociaux.

    • L’objectif n’est pas de “faire payer les riches” mais d’avoir une société plus équitable. Depuis 30 ans l’iniquité de cesse d’augmenter entre les nantis et la classe moyenne. Un retour du pendule serait propice a une justice sociale plus juste de la part des riches donc cette société les a rendus… plus riches!

    • @benton_fraser

      25 novembre 2012
      19h33

      “Depuis 30 ans l’iniquité de cesse d’augmenter entre les nantis et la classe moyenne. ”

      Pas sur que ce que vous avez écrit est vrai? Il serait intéressant que vous citiez vos sources!

    • @fauconcanadien
      Nous ne sommes pas tous doués pour les études supérieures cher Faucon.
      Gilles Ménard

    • Je n’ai aucune sympathie pour les médecins!
      Un radiologiste au Québec fait 500 000$ par année! Pas de clientèle à aller chercher, pas de compétition. Les études sont longues… oui, mais ils sont payés 50 000$/année pendant 5 ans pour étudier! Vous en connaissez beaucoup d’étudiants payés pour étudier? Vous connaissez beaucoup de fonctionnaires qui font un demi million par année?
      Les médecins sont dans une situation unique de monopole où ils sont payés par l’État et sont travailleurs autonomes en même temps. Pas surprenant qu’ils mettent tant de bâtons dans les roues aux pharmaciens, sages-femmes et autres infirmières praticiennes. Le bien-être du patient, mon oeil… Dans d’autres provinces, ils ont gelé le salaire des médecins et même diminué certains tarifs à l’acte- réveillons-nous au Québec… Ah oui, nous sommes la province avec le plus de médecins par habitant!

    • @pager

      Source: Congressional budget office ou bureau du Budget du Congrès américain, ce qui n’est pas un organisme de gauche!

      Un rapport du CBO de 2011 affirme que les 1% des ménages les plus riches ont augmenté en dollar constant leur revenues, après impôt, de 275% entre 1979 et 2007.

      Pour le revenu par ménage de la classe moyenne, en dollar constant, augmentation de… 1%! (Il est a noté qu’en 1980, 1 femme sur 5 travaillaient dans le ménage…. contre plus de 4 sur 5 aujourd’hui!!!)

      Lu dans le magazine Actualité qu’au niveau mondial, le 1% des plus riches possédaient 13% des actifs à la fin des années 1970…. contre 27% aujourd’hui. (Le Québec, étant une société plus juste, la part du 1% est passée de 10% à 12% en moins de 30 ans….)

      Par contre, l’article d’Actualité date de 3-4 ans…

      Sans doute que l’impression d’être “plus riche” est au fait que le crédit pour la classe moyenne a explosé depuis 30 ans. Finit la période des années 1960-70 où les salaires doublaient au 7 ans! À croire que les nantis ont compris pourquoi donner de bonne augmentations quand l’on peut prêter l’argent?!?!?!?

    • Faire payer les riches, en principe est une bonne chose, mais il faut s’entendre sur ce qu’est la définition de richesse.

      Au Québec, la frontière entre la classe moyenne et la classe riche est trop basse, il en résulte que l’on taxe beaucoup les gens qui font des efforts pour améliorer leur niveau de vie, ont des emplois spécialisés très utiles à la société ou qui souvent créent de petites entreprises qui emploient beaucoup de gens.

      Ont les confond avec les très riches qui ont les moyens de ne pas payer beaucoup d’impôts.

      Cette semaine, une personne avec qui je travaille et qui peut franchir la limite des 100 000$ parce qu’il a démarré une petite entreprise en plus de son travail régulier donc qui travaille plus de 40 heures par semaine et qui ne le fait pas au noir, a décidé de limiter sa croissance et de ne pas engager d’autres personnes à temps partiel.

      Il est normal que les plus riches (au Québec, le haut de la classe moyenne) soient plus solidaires en payant plus d’impôts mais le problème est qu’il y a une limite à partir de laquelle, ils ne sont plus intéressés à faire plus d’efforts s’ils se sentent exploités.

    • Bonjour,

      Serais ce encore un show de boucane de la part du Parti Québécois à ses pauvres disciples qui sont totalement écartés depuis le 4 Septembre 2012 en plus d’être totalement confus, même entre eux autres. Car auparavant, c’est à dire avant Notre Dame de Béton, il n’y avait qu’un péquiste capable de comprendre un autre péquiste dans sa misère. Un petit bonbon pour soulager le nationaliste en manque de faits marquants pour la pauvre CAUSE qui ne gigote plus pantoute. Faire payer le riche sera un baume pour un coeur de péquiste….. Au plaisir, John Bull.

    • C’est aux paradis fiscaux qu’il faut s’attaquer, poing final !!!!!!!

    • « « méritent ce salaire soit parce qu’ils ont des talents supérieurs à la masse …. «

      Ben oui, comme Madoff ….

      Beurk Pager, shame on you, vous êtes vraiment pas fréquentable !!

    • @gillesmenard

      Vous avez raison de dire que certaines personnes ne sont pas douées pour des études supérieures. Cependant, très souvent les personnes, qui ne sont pas douées pour des études supérieures, sont très douées pour des études techniques (plombier, électricien, etc.).

      Vous dites que vous avez travaillé au salaire minimum toute votre vie; cela veut dire que vous n’avez probablement pas complété vos études secondaires, ou très certainement que vous n’avez pas complété des études techniques.

      Maintenant vous semblez vouloir taxer les personnes qui gagnent $40,000 ou plus par année comme si ces personnes étaient riches et ceux qui gagnent $100,000 ou plus comme s’ils étaient super riches. Ce qui équivaudrait à ramener par le bas tous les revenus disponibles.

      Dans ces conditions qui voudraient poursuivre des études universitaires?
      À titre d’exemple, j’ai fait 10 ans des études universitaires. Pendant ce temps, vous qui travailliez au salaire minimum avez gagné un minimum de $240,000 (($20,000 X 10 ans) + ($20,000 X 2 ans)). À cela il faut ajouter les dettes de scolarité, qui peuvent s’élever à plusieurs dizaines de milliers de dollars ou quelques centaines de milliers de dollars selon la spécialisation.
      Dites-moi, si ces montants ne peuvent pas être compensés par des revenus nets (libres d’impôts) beaucoup plus élevés, qui voudraient poursuivre des études universitaires? Si après impôts, tout le monde avait sensiblement le même revenu, tous les travailleurs auraient sensiblement le même niveau d’instruction.
      Dans un tel contexte, le Québec serait vraiment pauvre, mais pas uniquement d’un point de vue économique.

    • Echelle de salaire des médecins en train d’étudier pour devenir spécialistes:
      de $ 43 000 en 1ère année de résidence à $ 70 000 en 5ème année de résidence.

      http://www.fmrq.qc.ca/formation-medicale/info.cfm?noPageSiteInternet=13&cfgsection=affairessyndicales&cfgsoussection=echelle-salariale

    • Dans les années 50, on permettait aux médecins de se spécialiser gratuitement. Aujourd’hui, on les paie $ 50 000 par an pour le faire.

    • gillesmenard

      24 novembre 2012
      22h28

      Même salaire de 25,000/an pour tous peu importe le boulot.
      Gilles Ménard

      Moi je suis heureux que l’on paye un ingénieur ou un médecin 100000$ pour faire sur que les infrastructure tiennent debout ou que l’on soit diagnostiqué adéquatement.

      Pas de “nananne” qui va se forcer?

      Méme salaire pour tous! C’est de la foutaise, les communistes staliniens on fait semblables avec des résultats qui sont aujourd’hui : corruption et marché noir fleurissant.

      Lorenzo Di Marco

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité