Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 septembre 2012 | Mise en ligne à 12h50 | Commenter Commentaires (162)

    Des élections ou une coalition?

    La lettre vient de Raymond Garneau. Je ne vous dis pas qu’il a raison, mais je vous la soumets pour fins de discussions.

    GL
    ————–

    Je viens d’entendre les Chefs des deux oppositions à l’Assemblée nationale indiquer leur décision respective de voter conte les hausses d’impôt proposer par le Gouvernement Marois. Les commentateurs politiques ont vitement conclu à la possibilité d’une autre élection générale d’ici quelques mois. Je crois qu’il est non seulement possible mais fortement souhaitable d’éviter une deuxième élection générale en moins de six à huit mois.

    Le Gouvernement Marois, suite à sa défaite à l’Assemblée nationale sur une mesure fiscale, devra présenter au Lieutenant Gouverneur sa démission et demander à ce dernier de dissoudre l’Assemblée et décréter la tenue d’élection générale.

    Cependant compte tenu qu’une élection générale vient d’avoir lieu et que l’écart entre le nombre de députés élus sous la bannière péquiste et ceux élus sous la bannière libérale n’est que de quatre, le Lieutenant gouverneur pourrait et devrait demander à l’Opposition officielle de lui dire si elle peut proposer un programme législatif qui recevrait l’aval d’une majorité de députés siégeant à l’Assemblée nationale. Dans l’affirmative un nouveau gouvernement serait assermenté et mettrait en action le plan législatif proposé.

    Ce n’est que dans la négative qu’une élection générale devrait avoir lieu.

    Il y a dans la jurisprudence des parlements de type britannique comme celui siégeant à Québec nombre de précédents en ce sens.

    Le Gouvernement Marois se comporte comme s’il avait obtenu de la population québécoise une majorité absolue des votes lors de la dernière élection alors qu’il n’a récolté qu’à peine 32% des suffrages. Le Gouvernement péquiste agit en «bully» croyant que les partis d’opposition n’oseront pas le défaire en votant contre les hausses d’impôt proposées et être ainsi responsables des dépenses que causerait une deuxième élection en moins de 6 mois.

    Mme Marois et ses stratèges font une grossière erreur. Car, compte tenu que des élections ont eu lieu le 4 septembre dernier et surtout de la faible marge dans le nombre de députés des deux principaux partis, le Lieutenant gouverneur serait tout à fait justifié de refuser la dissolution de l’Assemblée. Oui, compte tenu des circonstances, un changement de Gouvernement est possible voir même souhaitable sans passer par une élection générale immédiate.

    Raymond Garneau
    Député de Jean-Talon à l’Assemblée nationale de 1970 à 1978
    Ex-ministre des finances du Québec 1970-1976

    Tags: , , ,


    • si je me rappelle bien, la CAQ est pour l’élimination de la taxe telle qu’elle était et proposait de la rendre progressive à partir de 100k. Donc, si on élimine le fait que le PQ veut rendre les impôts rétroactifs, la CAQ est proche du PQ en termes de programmes.

      Perso, je ne pardonnerais jamais à la CAQ de s’allier au PLQ

    • Je suis complètement d’accord et surtout le dernier paragraphe…..

    • Un gouvernement de coalition serait préférable à une autre élection, quand on sait que celle du 4 septembre a coûté la modique somme de 78 millions de dollars aux contribuables…

    • Ça serait une bonne idée, on aurait un gouvernement qui représente plus de 60% des électeurs plutôt qu’un gouvernement qui n’en représente que 32%… par contre, pas trop certain que je veux revoir les libéraux au pouvoir de si tôt…Quelques années dans le coin à réfléchir ne leur ferait pas de tort!

      J.Laberge

    • Oui, je crois que c’est possible et même souhaitable d’agir dans le sens où le gouvernement Marois agit rapidement pour faire passer le plus rapidement possible ses politiques qui sont d’ailleurs réellement improvisées dans certains cas. Je suis très déçue de la manière dont se comporte les péquistes. Sans doute se dépêche-t-il de passer leurs politiques sachant que l’opposition ne pourrait souffrir d’une nouvelle élection. Quant à moi, je souhaite vivement retourner en élections compte tenu de ce qui nous a été présenté depuis à peine 2 semaines.

    • Rêver en couleur.

      Je n’ai jamais eu confiance en Raymond Garneau. Il s’est toujours comporté en petit vengeur fédéraliste de bas étage, en pense petit, et en mesquin.

      Je constate qu’il n’a pas changé. Plus ça avance, moins ça change !

      Son opinion de ce jour indique son désespoir face à un gouvernement indépendantiste, au pouvoir à Québec.

      Pauvre lui…éphémère, il en est rendu à une supplique au lieutenant gouverneur…alors que les québécois souhaitent l’abolition de la monarchie !!!

    • C’est ce que je pense depuis le début, et une coalition serait parfaitement légitime. De plus, la CAQ et le PLQ ne sont pas des partis si différents l’un de l’autre, contrairement au PQ qui est complètement à l’opposé de ces deux formations. Une coalition PLQ-CAQ aurait l’avantage de représenter une majorité claire de la population. Évidemment, ce n’est pas tout le monde qui a voté CAQ et dont le deuxième choix aurait été le PLQ, et vice-versa. Certains vont être déçus de voir la CAQ ou le PLQ former le gouvernement. Cela dit, une coalition PQ-CAQ ou PLQ-CAQ est impossible dans le contexte actuel.

      La CAQ et son mandat anti-corruption apporterait une crédibilité à ce gouvernement PLQ-CAQ, en mettant le PLQ sous surveillance. Pour le reste, je crois que leurs positions dans de nombreux dossiers sont conciliables. Legault devra seulement calmer ses ardeurs de nouveau chef impatient : n’était-ce pas son premier but, une coalition? La CAQ et le PLQ doivent mettre de l’eau dans leur vin et s’allier, peut-être même fusionner à long terme pour contrer la gauche nationaliste. Les ex-péquistes de la CAQ devront cependant en arriver à la conclusion qu’ils ne sont plus souverainistes, et l’accepter.

      B. Boyer

    • Des élections au plus vite, on a des partis d’opposition qui se croient au pouvoir. Donnons-leurs une autre occasion, et la possibilité d’expliquer aux 97% pourquoi ils devraient encore supporter les 3% des plus riches afin de leurs garantir d’être encore plus riche.

      Chacun sa part qui disait l’autre, et la CAQ était d’accord avec le retrait de la taxe santé.

      Recommençons encore, semble que certains n’ont pas compris que malgré tout, c’est le PQ qui mène ce gvt.

      Ne pas oublier que l’ancien si bon gvt avait reçu 24% du vote des personnes inscritent, et ne s’en aie jamais formalisé!!!

    • Bon, je me suis trompé dans mes acronymes. Je voulais dire :

      “Cela dit, une coalition PQ-CAQ ou PLQ-PQ est impossible dans le contexte actuel.”

      B. Boyer

    • Ce n’est pas la première lettre que se permet belle-maman Garneau, car il y en a une autre qui a circulée sur Internet avant ou pendant la campagne. Monsieur Garneau aurait dû contacter Raymond Bachand pour lui dire que ses budgets n’étaient que du poison pour le pauvre citoyen ordinaire. Des budgets sans imaginations et qui plaisent juste aux mieux nantis et donc, le monsieur Bachand s’imaginait qu’il filerait ainsi le parfait bonheur.
      Maintenant le Gouvernement Marois est minoritaire il est vrai, mais c’est lui qui est responsable de la destinée de notre Province. Les membres de l’opposition savaient très bien que le Péku avait fait une promesse et il est légitimé, à mon point de vue, de remplir sa promesse. Toutefois, il est clair qu’il doit s’entendre avec l’opposition et cette opposition a le devoir d’apporter des solutions valables et communes à toutes les parties.
      Je suis contre la poposition de monsieur Garneau. Ce serait une manière «crasse» pour favoriser les Libéraux qui ont bien hâte d’en finir pour vénérer un nouveau Chef. Bachand a bien hâte d’être chef des Libéraux et de remporter la prochaine élection et de nous enfoncer encore un budget machiavélique pour écraser le monde ordinaire et de faire de belles lichettes aux mieux nantis qui financent le Parti Libéral. Non à cette proposition et si ça fait pas on ira en élection et on aura davantage le mémoire d’avoir conservé un Gouvernement si corrompu.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Bonjour,

      Et bien oui, Monsieur Raymond Garneau a tout à fait raison. Au plus vite un scrutin et que le Parti Québécois et son affirmation tranquilles aille rejoindre l’Union Nationale et le défunt Bloc Québécois au cimetière des Rêves Brisés. Avoir tant niaisé son Ti Peuple pendant plus de 40 ans à faire danser le péquiste et à le faire tourner en rond. Pour revenir au point de départ avoir la foutue Cause brûlée par les DEUX BOUTTES et la plo……. à terre ad vitam aeternam ….. Au plaisir, John Bull.

    • Une coalition.

      De façon majoritaire, les Québecois étaient favorables au principe d’un gouvernement de coalition quand ce scénario s’est présenté au fédéral il y a quelques années, alors que Harper était minoritaire. À l’époque, les gauchistes qui s’opposaient à Harper trouvaient ça démocratique.

      Comme la démocratie n’est pas un concept à géométrie variable, je m’attends donc qu’ils adoptent la même position vs le PQ.

      Vivement un gouvernement de coalition PLQ-CAQ.

    • Tiens tiens…un ancien ministre libéral qui s’oppose au PQ…. Ce commentaire est d’une objectivité exemplaire!!!

    • Alors, qu’on aille en élection, juste pour voir si les nantis vont autant que ça faire pleurer la masse qui n’arrive même pas à s’en mettre un peu de côté. Pas sûr que c’est winner, malgré la “fabrication” d’opinion à laquelle on assiste présentement dans les médias!
      Je souhaite à madame Marois d’en ressortir majoritaire.

    • Ou bien les 2 oppositions indiquent qu’elles voteront contre, mais s’entendront sur le nombre adéquat de députés à se porter malade, absents du vote, et ainsi perdre le votre sans perdre la face ni retomber en élection.
      S. Bouchard

    • bonjour, Lapierre a sorti le même argument la semaine dernière. C’est une possibilité qui ne donnerait pas grand chose, sauf faire c..encore plus la population.

    • Les riches s’en vont. Les journalistes désespèrent. Le canadien est en lock-out. Qu’est-ce qui se passe ?

      Rien, il n’y a rien, seulement l’épouvantail anti-P.Q. .

      Quelle misère que de payer un peu plus d’impôts ! Et quand j’entends ces riches pleurnicher, je me dit, si c’est ça nos riches, et bien, là ça va mal.

      Relevez-vous, s.v.p. !

      Philippe Girard

    • Oui, c’est possible, mais ça donnerait quoi au juste?

      Croyez vous que la CAQ va donner au PLQ l’opportunité de “prouver” sa compétence (par rapport au PQ) en dirigeant un gouvernement de coalition? La CAQ a tout intérêt à ce que des éléctions aient lieu à moyen terme, avant que la rage contre le PLQ s’estompe et au moment où le PQ est le plus impopulaire. Bref, cette “coalition” est possible, mais hautement improbable et politiquement stupide (sauf pour le PLQ).

      Basel Al-Kana

    • La majorité de la population est en faveur d’une hausse d’impôts pour les mieux nantis. Mais c’est quand même drôle de voir certaines personnes s’énerver comme cela.

    • Je serais totalement pour cette coalition. Ca n’a rien avoir avoir avec la coalition Bloc-PLC-NPD. Qu’il mettent Jean-Marc Fournier comme premier ministre et qu’il annonce des élection dans 2 ans. Il faudrait par contre qu’ils y ai des caquistes dans le gouvernement.

    • Oui à une coalition

    • Grand bien lui fasse !

      Quant à moi, je vois mal comment la CAQ pourrait se coaliser avec le PLQ, de quelques manières que se soient, pour renverser le gouvernement et en former un autre.

      Advenant l’absence de compromis sur la question de la fiscalité, rien de mieux ne pourrait servir le Québec qu’une nouvelle élection. Les québecois y penseeraient alors à deux fois avant d’éparpiller le vote comme ils l’ont fait le 4 septembre. Renverraient-ils au pouvoir un parti corrompu, ou bien un autre qui n’a que des recettes miracles à proposer? Reste que le troisième présente un programme un peu baclé de mesures vertes et gauchisantes loin des préoccupations des Québécois. Quant au quatrième, le couple hétéroclite forme un paire dépareillée de portes-parole aux propositions farfelues et dangeureuses pour l’avenir du Québec.

      Force est donc de constater que le choix n’est pas terrible, et qu’une élection, même imminente, risque de ne pas donner de résultats beaucoup plus concluants.

      Misère !!!

      Guy Fortin

    • Belle recette pour donner une majorité au PQ aux prochaines élections.

      Il cherche la merde le dude, depuis l’élection du PQ fini les manifs chaque jour, fini le temps supplémentaire pour les policiers… une coalition PLQ-CAQ va juste replonger le Québec dans le chaos de la rue.

    • Je suis d’accord avec Monsieur Garneau.

      La meilleurs solution serait un gouvernement de coalition PLQ-CAQ, qui éviterait de retourner en élection si vite.

      Je crois qu’il y a des précédents à cet égard, et vos lecteurs se souviendront sûrement que c’est ce qui est presque arrivé à Ottawa à deux reprises dans les dernières années (sous un gouvernement minoritaire libéral et un gouvernement minoritaire conservateur).

      Mais il faudrait que les chefs et députés du PLQ et de la CAQ puissent faire preuve d’esprit de compromis et d’un grand sens de l’état, car ils auraient des comptes à rendre à la population dans un contexte où le PQ relégué à l’opposition tenterait sans doute encore de créer ou d’encourager la désobéissance civile et le désordre.

      L’autre question qu’on pêut se poser, c’est combien de temps le PQ va pouvoir garder son nombre actuel de députés (54) ?

      La députée de Champlain, Noëlla Champagne, est sûrement tentés de devenir députée indépendante compte tenu de l’attitude du PQ face à sa région, et de la décision prématurée et irréfléchie du nouveau gouvernement concernant la centrale Gentilly-2.

      Et il va aussi être intéressant de voir ce qui va arriver au député de Berthier et adjoint au ministre des Transports et des Affaires municipales, André Villeneuve, avec les révélations des dernières 24 heures à la Commission Charbonneau :

      http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2012/09/28/001-villeneuve-plancher-mirage.shtml

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201209/28/01-4578358-club-consenza-un-depute-du-pq-dans-lembarras.php

      Ça risque de brasser pas mal à L’Assemblée nationale lorsque les travaux vont reprendre à la fin d’octobre…

    • Il est un peu tôt pour envisager un scénario ou un autre vous ne pensez pas ? Un autre fantôme qui revient hanter les québécois. Vous êtes pas tannés vous de ces has been qui viennent nous dire quoi faire ? Je serais curieux de connaitre l avis de monsieur Garneau s il eut été dans la position du gouvernement actuel ! En fait, je sais ce qu il dirait ce qui discrédite encore plus son commentaire.

      On va laisser le temps aux élus de tous les partis d`entrer à l`assemblée nationale avant peut-être ? De toute facon c était le défi dicté par le vote du 4 septembre de forcer les politiciens de toutes allégeances à travailler ensemble,négocier,faire des compromis et surtout de faire les choses en fonction de la collectivité et non pas en fonction des namis du systeme.

      Et puis il y a des réalités bien concretes qui sont incontournables, la commission Charbonneau,la course à la chefferie du PLQ et la répartition du nombre de sieges par parti . Faudra faire avec et laisser au temps le temps …

      Reste qu un rendez-vous aux urnes est aussi incontournable d ici 18 à 24 mois car veut veut pas malgré toute la bonne volonté que le PQ et la CAQ veulent démontrer , on ne pourra pas s entendre sur tout.

    • J’ai hâte que les premiers sondages sortent pour voir si le taux de satisfaction envers le PQ est aussi bas que le voudraient nos fédéraleux…

    • Pas d’élection, une coalition est à souhaiter. Pourquoi, parce que le PQ jette les bases d’une lutte des classes qui sera néfaste pour le Québec. Le PQ c’est à la fois QS et la CLASSÉ. Finalement, après avoir écouté, hier soir, à RDI, l’émission “Les radicaux libres” je comprends mieux pourquoi la loi 12 à été entériné par l’Assemblée Nationale.

    • Raymond Garneau
      Député de Jean-Talon à l’Assemblée nationale de 1970 à 1978
      Ex-ministre des finances du Québec 1970-1976
      LIBERAL!!!

    • 10barres,

      vous devez arrêter de regarder le % de vote, car selon ce pourcentage AUCUN gouvernement élu c’est dernière année ne devrait gouverner…

      2007 PLQ 33.08%
      2008 PLQ 42.08%
      2003 PLQ 46%

      Au FED:

      Conservateur: 2006 36.2% 2008 37.6% 2011 39.6%

      La dernière fois que la moitier de la population au Québec était sur la même longueur d’onde c’est en 1989!!

    • On doit se préparer à de nouvelles élections au printemps. Une coalition est impossible avec les Libéraux pour la CAQ.

      Le coût d’une nouvelle élection sera minime à côté des coûts économiques d’un régime du PQ pendant 4 ans. Ce gouvernement à peine nommé improvise au jour le jour, son ministre des finances à l’air complètement dépassé par les événements, aucune compétence économique ne semble faire parti de cette équipe dédiée avant tout à son projet souverainiste.

      Les dommages que ce parti fera au Québec s’il reste au pouvoir trop longtemps seront immenses. Il suffira de comparer la croissance économique des autres provinces par rapport au Québec pour s’en rendre compte. Si le Québec s’en sort présentement c’est à cause de ses investissements dans les infrastructures et des immenses investissements dans le Nord par les minières.

      Au lieu d’essayer de trouver des revenus dans les poches des contribuables, ce gouvernement minoritaire devrait « diminuer ses dépenses ». Rien là dessus chez les péquistes, pourtant ce n’est pas les pistes qui manquent pour trouver des sommes à couper :

      1. Coupures dans l’administration des commissions scolaires et annulation de tous les voyages de formation (bidon) dans les pays chauds en hivers.

      2. Coupure drastique dans les budgets de publicité du gouvernement dans tous les ministères.

      3. Réduction du nombre d’agences de santé

      4. Coupures dans les subventions aux artistes gagnant plus de 40,000 $ net par année.

      5. Coupures dans les subventions directes aux grandes entreprises.

      6. Arrêt des subventions aux organismes à but non lucratifs qui ne desservent pas de services aux nécessiteux (association des pêcheurs à la mouche de tout ordre, clubs de sports, riverains de plans d’eau, chasseurs, toute association qui toute les arts et la culture, etc. etc.)

      7. Non remplacement de milliers d’employés partant à leur retraite dans des organismes gouvernementaux à vocation douteuse au plan économique. Il y a des centaines d’organismes gouvernementaux dont on ne connait pas l’utilité réelle.

      C’est faux de dire qu’il n’y a pas de place aux coupures. C’est la volonté qui manque et le parti pris mafieux envers les syndicats qui ne veulent pas voir le nombre de leurs membres diminuer qui cause problème.

      Oui ça prends des élections, mais pas avant le printemps, le temps aux partis de s’organiser.

      Imaginez s’il avait été majoritaire ! Aux prochaines élections, le PQ et son option seront reléguer au 3e rang et ne reviendra plus au pouvoir avant de nombreuses années. Ils sont en train de se couler tout seul, laissons les sombrer le plus profond possible.

    • La CAQ aurait tout à perdre de cette situation. En effet, les libéraux pourraient prétendre qu’ils gouvernement pour les francophones. Une telle alliance permettrait aux libéraux de laver plus blanc que blanc. La CAQ se retrouverait sans cause réelle, sans poids. Ils ne pourraient plus prétendre de “vouloir faire le ménage” ou encore “faut que ça change”… Les électeurs Caquistes provenant des anciens comtés péquistes, seraient trahis. Duchesneau démissionnerait… Bref, on associerait facilement un vote pour la CAQ= un vote pour le PLQ.

      Quand aux libéraux, ils sont en course à la chefferie. C’est pas sérieux, ces menaces.

      Voyant la ténacité de Mme Marois, je crois que le caucus caquiste sera victime d’une violente épidémie de gastro-entérite le jour du vote.

      La question, par contre, c’est de qui, de la CAQ ou des libéraux, aura la plus grosse gastro.

    • Demandez au représentant de la Couronne Britannique, la permission de se mêler de notre démocratie ?
      Pas question !
      Nous sommes la Nation Québécoise et ne reconnaissons pas cette institution coloniale anglaise.

    • La CAQ ne s’associera pas au PLQ à cause des relents de corruption affectant les libéraux. Pensez-vous vraiment que Duchesneau et cie accepteront de cautionner les libéraux après tout ce qu’ils ont dit avant et durant la campagne? Ce serait un suicide politique pour ceux qui se prétendent plus blancs que blanc. À moins que la commission Charbonneau ne blanchisse le PLQ.

      Je crois qu’il faudra probablement explorer la solution proposée par amt240 à 13h13. La politique de la chaise vide.

    • Absolument, je m’attends du PLQ et de la CAQ qu’ils fassent tout ce qui est nécessaire et possible pour empêcher ces hausses d’impôts qui seraient très nuisibles à l’économie du Québec (qui a besoin de tout sauf de ça)

      Y compris de renverser ce gouvernement d’amateurs.

      P Brasseur

    • Tout à fait d’accord.

      Les politiques du PLQ et de la CAQ sont assez proches et ces deux partis combinés détiennent une majorité de siège.

    • Ils n’ont même pas besoin de former une coalition formelle. Ils n’ont qu’à s’entendre sur un menu législatif où ils ont des points en commun et de laisser faire le reste. Et ça n’a rien à voir avec la partisanerie ou la personne (Raymond Garneau) qui fait cette proposition. Avec des chiffres différents, le PQ pourrait faire la même chose avec QS. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas habitués à ce genre de situation que c’est illégitime.

      Cela étant dit, l’absence de chef du côté libéral rend ce scénario moins plausible.

    • Je pense que c’est une très bonne proposition. Le but de la dernière élection était de sortir Jean Charest, le pire premier ministre de l’histoire du Québec. C’est fait. Malheureusement, on vient de le remplacer par… la pire premier ministre de l’histoire du Québec! Il faut corriger ça au plus sacrant, car Pauline la Gauche est en train de ruiner le Québec à la vitesse grand V.

    • C’est au PQ de travailler un compromis avec la CAQ qui ne sont pas si loins de leur position. Ils ne sont pas obligés d’éliminer la taxe santé en 2012. Ils ont juste à se calmer un peu et faire un bon plan avec l’appui de la CAQ pour 2013. OK la CAQ ne veut pas monter les impôts, mais ils ont juste à couper la poire en deux, taxe santé progressive selon le revenu ainsi que des hausses d’impôts.

    • Je serais peut-être en faveur d’une nouvelle élection à la condition qu’on se réveil et d’être conséquent… On s’est enfin débarrassé du Bloc inutile au fédéral il ne reste qu’à se débarrasser du PQ au provincial afin que nous, tous les québécois, puissions vivre en harmonie dans cette belle province.

    • On assiste présentement à une partie d’échecs à trois, qui pourrait changer la couleur du gouvernement avant même la prochaine élection. Comme l’explique la lettre de M. Garneau, le PQ ne peut pas vraiment décider d’aller en d’élections même s’il est défait au Parlement, sans l’accord du PLQ ou de la CAQ. D’un autre côté, il pourrait être très dommageable pour la CAQ de soutenir le retour à un gouvernement libéral. La CAQ pourrait par contre invoquer le fait qu’il s’agirait d’un appui temporaire et à la pièce, en attendant le moment opportun de forcer une élection. On se dirige probablement vers une nouvelle élection d’ici 18 mois mais pas à très court terme.

    • Pauvre riche….. je verse une larme a chaque soir en penssant a eux.
      Non mais… ils font pitier…. une hausse de 4% de la derniere tranche de leurs revenus…

      Aussi pire que de demander une hausse de 40% a des étudiants???

    • Voici ce que les libéraux souhaitent depuis le 5 septembre au matin. Et depuis cette journée, avec l’appui de plusieurs journalistes et chroniqueur politique (je ne les nommerai pas, vous les connaissez pour la plupart), ils dénigrent systématiquement le gouvernement actuel. Vous remarquerai que le gouvernement est assermenté depuis peu et que chaque geste est critiqué de façon virulente par certain. On attaque la compétence des membres du cabinet.

      Tout est fait pour formater l’opinion publique à ce qu’un matin, Mr Legault et Fournier puissent avoir la légitimité de se présenter devant le gouverneur pour demander de former le gouvernement sur un faux prétexte que l’économie est en péril.

      Pourtant, que ce soit dans le cas de Gentilli 2, des gaz de schistes, de la taxe santé, chaque geste du gouvernement était connu.
      Et malgré sont caractère avantageux pour les finances Québécoise, la prochaine loi sur les mines sera aussi décriée avec virulence. Pourtant, comme citoyen, je sens que ce gouvernement veut travailler pour nos intérêts. Pas nous vendre au moins offrant.

      Présentement, trop de gens prêt de l’ancien gouvernement ont avantage a faire tombé le PQ. Des gens qui ont bénéficié des largesse de l’ancien régime.

      Et le PLQ a aussi la commission Charbonneau dans ses plans. Le PLQ sait que si il ne bouge pas prochainement, c’est possiblement sa prochaine élection qui est en péril.

      Vous voulez cautionner une coalition, cautionner les manigances du PLQ et de leurs alliés pour formater votre opinion, pas moi.
      je n’oublierai pas les 4 dernières années de gestion du PLQ.
      Surtout leur entêtement a ne pas tenir de commission d’enquête. Ce qui nous ont coûter collectivement quelques millions supplémentaires durant les 2 dernières années.

    • Une coalition qui laisserait la Santé à la CAQ et l’Éducation au PLQ serait tout à fait souhaitable en effet. Mais encore?

    • Ce serait bien parce que présentement, que le PQ le veuille ou non, l’opposition est majoritaire, ils vont devoir redescendre sur terre et constater que la majorité tant souhaitée n’était pas au rendez-vous. J’aimerais bien voir le PQ délaissé de leur pouvoir pour voir des gens qui ont à cœur les intérêts de tous les québécois. J’achète la proposition de Monsieur Garneau avec un grand sourire. Bouffée d’air frais.

    • Non non et non pas de gouverne sous une coalition,Ti-Jean a donner sa demission .Si le PLQ et la CAQ voulaient avoir une gouvernance de coalition ils devaient aller voir le GG le lendemain des elections.

    • J’ai de la misère à imaginer le scénario de Garneau. Cela voudrait dire que le lieutenant-gouverneur et représentant de la reine Elzaberth II, Pierre Duchesne, déciderait à lui seul d’offrir un gouvernement de coalition aux libéraux. Pensez-vous que cela passerait comme une lettre à la poste? J’en doute fort. Le “chaud” printemps que l’on a subi, serait de la petite bière à comparer à ce qu’il adviendrait dans les rues de Montréal. Imaginez, une seule personne (le mal aimé Pierre Duchesne) déciderait de notre avenir.

      Tout cela pour faire plaisir à seulement 3 % des payeurs d’impôt. Avez-vous pensé ce que les 97 % de la classe moyenne et pauvre laisseraient cela passer?

      Non, le lieutenant-gouverneur n’aurait qu’à signifier une autre élection tout simplement. Ce dernier ne prendrait pas la chance d’encourager le désordre avec l’armée dans les rues comme en octobre 1970. Je ne veux pas “d’octobre 2012″.

      L.Boivin. Longueuil

    • Vous devriez dire à M.Garneau que “vitement”, ça n’existe pas en français. Cet homme a vraiment été ministre libéral?

    • Donc, faisons comme si l’élection n’avait pas eu lieu et redonnons le pouvoir à ceux qui ne se gênent pas pour taxer les pauvres. Tellement plus commode que d’imposer les riches. Bravo.

    • Le plq, c’est la corruption et la mafia. Si la caq veut s’allier à la corruption et la mafia, ils seront jugés comme tel aux prochaines élections.

    • Le député péquiste Villeneuve est dans l’eau chaude à cause de la Commission Charbonneau (qui crache en l’air….) et pourrait devoir démissionner. Le PQ finalement pas si propre et pourrait devenir la première victime de la Commission Charbonneau.

      Le PLQ pourrait finalement offrir la seule avenue pour doter le Québec d’un gouvernement légitime. Si les sondages n’avaient pas montrer une progression de la CAQ, il est probable que de nombreux électeurs comme moi auraient voter libéral plutôt que CAQ.

      Le slogan développé lors du printemps arabe se prête bien à la situation actuelle au Québec : MAROIS DÉGAGE

    • Il y en a plusieurs actuellement qui sont agréablement surpris du cran du gouvernement Marois. Un parti qui honore ses promesses, enfin! Mais on ne les entend pas beaucoup étant donné que les tribunes publiques appartiennent plutôt à ceux qui ont le pouvoir et l’argent. Si jamais des élections étaient déclenchées sur la hausse d’impôt aux mieux nantis, on verrait ce que ça donnerait. Vraiment pas sûre que la CAQ ou les libéraux ont à gagner et je pense que c’est le pari que fait Madame Marois. Si on veut progresser, il y a 4 mains de trop sur le volant! Alors, let’s go en élections!

    • Je doute fort qu’on ait besoin d’évoquer des scénarios comme celui proposé par monsieur Garneau, je crois plutôt que les partis vont finir pas trouver un compromis qui nous amènera au printemps. Entretemps, le PQ joue le populisme à fond de train pour être capable d’aller chercher une majorité dans quelques mois et si cela s’avère, là tout le monde va y goûter! Avec la croissance économique qui n’est pas au rendez-vous et les multiples cadeaux et engagements dans lesquels le PQ s’est engagé depuis 2 semaines seulement, c’est absolument certain qu’il va manquer d’argent quelque part et c’est là que ça va faire mal. Il faut être bien naïf de penser que seuls les riches vont y goûter, il n’y aura pas assez de riches pour absorber toutes ces dépenses inconsidérées. Je pense que les fonctionnaires de 1982 pourraient nous en raconter un petit chapitre là-dessus… Je ne crois sincèrement pas que l’équipe économique blafarde du PQ, dominée par une cheffe qui semble “caller les shots” pourra faire le poids.

    • Un gouvernement formé de la mafia libéral et de l’ADQ ver 2.0 ça inspire confiance c’est sur.

      Madame Marois m’a impressionné par ses décisions courageuses. Elle a démontré une détermination surprenante. En passant je n’ai pas voté pour le PQ aux dernières élections. Je ne m’attendais pas à autant de caractère de la part du parti au pouvoir. Ça fait différent des escrocs et des lèches-cul mafieux qui sont maintenant assis sur les bancs d’en face.

    • Pauline Marois risque d’avoir des surprises si elle s’entête à imposer tout son programme, alors qu’elle est minoritaire et que les 2/3 des québécois ne l’appuient pas.

      Le gouvernement doit se mettre ne mode négociations avec les 2 autres partis, sinon il y aura des élections plus tôt qu’on le pense.

      Mme Marois est convaincue que l’opposition a peur de nouvelles élections… Pas sur que Legault ne soit pas tenté de jouer un quitte ou double, au lieu de moisir dans l’opposition. Quant aux libéraux, ils aiment assez le pouvoir pour sauter sur une chance de le reprendre. Ils pourraient facilement coopter le candidat à la chefferie le plus populaire, Philippe Couillard et remettre leur machine en route.

      Le dernier Premier Ministre qui a cru que l’opposition aurait peur de le renverser sur une hausse de taxe impopulaire (sur l’essence) s’appelle Joe Clark… les libéraux, sans chef, l’ont défait… ont sorti Trudeau de la retraite et gagner les élections.

      Mme Marois devrait méditer ce chapitre de l’histoire canadienne

    • @zoila31: vous êtes drôle! Comme si Pauline Marois ne remettait pas aussi des privilèges à ses amis: étudiants, verts et syndicats. C’est le même principe que vous décriez tant. Et en plus, cela coûte plus cher (des millions aux étudiants!). Mais j’imagine que puisque c’est à gauche et que c’est vert, c’est acceptable?.

      De plus, curieusement, le seul nom associé à un parti politique nommé à la Commission Charbonneau est celui d’un député péquiste. Mauvaise foi, quand tu nous tiens. Ah oui, il dément tout. Et comme il est à gauche, lui on doit le croire.

      Une coalition PLQ-CAQ est une bonne idée. Leurs programmes sont très près l’un de l’autre, y compris idéologiquement. Il n’aurait qu’à s’entendre sur un budget pour maintenir le gouvernement à flot pour 18 mois. C’est possible.

    • Moi depuis son discours du soir des élections, je trouve qu’elle ne me représente pas et je souhaite qu’elle soit remplacée. Comme la démocratie le permet, je suis pleinement d’accord avec la proposition d’une coalition entre le parti Libéral et la CAQ. Si M. Legault veut couper des dépenses, je ne vois pas pourquoi les Libéraux si opposeraient.

      Quant aux propositions de gauche de la CAQ, je pense que ça ne correspond ni à leurs convictions profondes ni à leur marché mais de toute façon si François Legault pense que de telles propositions lui font gagner des votes, il pourrait les présenter à une prochaine élection et ainsi perdre beaucoup de sa clientèle au profit du parti Libéral plus conservateur fiscalement.

    • Et s’il y a une autre élection et que les libéraux ou les caquistes remportaient pas 4 sièges et 30% du suffrage, on se retrouverait à la case départ encore une fois attendu que les péquistes pourront jouer au même jeu. Ça déchirre leur chemise parce qu’un référendum coûterait cher aux contribuables mais ion est prêt à provoquer un élection. Pitoyable…

      On voulait du changement, on l’a et on chiâle encore. Si les libéraux n’avait pas diminué autant les impôts en les refilant au déficit, on n’en serait pas rendu là.

      Et que dire de l’hypocrisie de ceux qui ne sont pas contre l’élimination rétroactive de la taxe santé et ça déchirre leur chemise quand il s’agit d’une imposition rétroactive.

      Entre les libéraux corrompus, les ninis caquistes et le PQ, ce dernier est pas mal moins pire. Si seulement on les laissait travailler…

      Je suppose que si Marois décide de repousser l’élimination RÉTROACTIVE de la taxe santé, les mêmes hystériques libéraux et caquistes la lapideront sur la place publique. Des vrais rats….

      Sylvain Pelletier

    • Selon mon évaluation, si le PQ n’a pas ce qu’il faut pour diriger la province, il est nécessaire qu’il y ai des élections. La démocratie et surtout le développement de notre société n’a pas de prix. Je souhaite que si la situation le demande, nous retournerons en élection.

    • Pendant que la commission Charbonneau arrive dans le sérieux, tout ce qu’on veut c’est de voir les Libéraux en élection.
      Notre ami fournier qui prétend en mener large sera peut-être gêné quand les ingénieurs conseils qui s’occupent de ses campagnes seront en plein témoignage pendant ces prochaines élections.

      Il y a des collecteurs de fonds qui vont bientôt parler aussi, et ce ne seront pas tous des fava.

      J’ai hâte de les entendre:

      Vous qui êtes les 97% des moins riches, vous comprenez que c’est à vous de faire des efforts, de vous serrer la ceinture. Vous savez que les plus ne veulent pas participer à notre Québec si il leur faut payer.
      Payez ensemble mes amis pauvres… pour sauver ceux qui ne veulent pas payer davantage. Vous savez bien que vous n’avez pas travaillé assez fort, ou que vous n’êtes pas assez intelligents pour être riche. Alors quand on est pauvres, on paye…

    • À ce point-ci, je préfèrerais une coalition. Et je pense que cette coalition serait parfaitement légitime.
      Il faudrait cependant que la CAQ et le PLQ puissent arriver avec un plan qui ferait tenir le gouvernement pendant au moins 2 ans. C’est pas gagné d’avance. Et dans tous les cas, ça nous ferait un gouvernement plate à mort dont personne ne serait satisfait.

    • Bonne idée, de toute façon le PLQ et la CAQ c’est la même chose et comme ça l’écart entre les riches et les pauvres s’accentuera et on va pouvoir exploiter les gaz de shiste de la même façon que nous allons contaminer nos nappes phréatiques et détruire l’île d’Anticosti.

    • @elvince

      Que pensez-vous du député et adjoint parlementaire André Villeneuve dont le nom a sorti à la Commission Charbonneau. Il a beau dire que ce n`est pas vrai, mais le doute est installé et le PQ n`est pas vierge et pur. Quand on crache en l`air, il y a de bonnes chances que ça nous retombe dans la figure

    • @elvince
      Petite précision. La corruption de la mafia n’a pas commencé avec l’élection des libéraux de Charest. Le PQ a aussi baigné dans cette piscine lorsqu’ils étaient au pouvoir et ils n’ont pas plus agi que le PLQ. Ce n’est pas parce-qu’on en parle officiellement maintenant que ça n’existait pas avant. Il faudrait vraiment être naïf pour croire que c’est un phénomène libéral.

    • Tout à fait d’accord pour une Coalition PLQ/CAQ, car le Québec n’a pas les moyens d’avoir un gvt Péquiste, qui augmente les taxes et les dépenses, mais sans aucun objectif de réduction de la dette, de nouvelles sources de revenus autre que des taxes. etc….
      Je crois que le PLQ et la CAQ pourrait s’entendre sur un programme acceptable pour l’ensemble de la population pour disons un mandat de 2 ans, et ensuite retourner en élections. Et peut-être que nous serions surpris de la gouvernance et des effets positifs par 2 partis, car moins de ligne de parti et plus de représentation des désirs de la population, au point de maintenir cette situation. Pour une réussite, il faut absolumment que les députés des 2 partis mettent leurs égos de côté, et gouvernent pour les intérêts de la population et non les leurs.
      Claude Poirier

    • M. Lavoie, encore une fois, votre jupon idéologique dépasse !
      Coalition ?
      La CAQ serait détruite par une telle coalition.
      Élection ?
      L’opposition est irresponsable. Il faut respecter le mandat, certes minoritaire, du PQ. La population a élu le PQ !
      Non à des élections !

    • L’idée que la droite Libéraux-Caquistes prenne le pouvoir et que la gauche se retrouve dans l’opposition me plaît beaucoup. Ceci en attendant que les Libéraux se trouve un nouveau chef. Marois et sa clique nous ont démontré leur amateurisme. Dehors Marois !

    • La droite qui en menait trop large, et qui ne peut pas supporter de ne plus être au pouvoir!

      Quand on en est à ressortir Raymond-Mathusalem Garneau des boules à mites et à l’envoyer au front avec cette idée de coalition, au détriment du respect de la vraie démocratie, c’est qu’on est saisi de la danse de Saint-Guy dans les officines libérales.

      Quand Jean Charest était minoritaire, il dirigeait lui aussi avec autour de 30% d’appuis, du moins parmi les électeurs s’étant présentés dans l’isoloir, c’est-à-dire moins que Madame Marois aujourd’hui.

      Et cette coalition broche à foin, pour reprendre les termes de Harper au Fédéral en d’autres temps, que s’empresserait-elle de faire? Surtout pas d’établir plus de justice sociale, ni de taxer davantage les profits honteux des banques, ni de demander des redevances aux compagnies qui n’en payent pas, ni de faire revenir au Québec l’argent qui fuit chaque année dans les paradis fiscaux.

      Voilà pourquoi cette droite qui se croit au dessus de “la rue” chère à Jean Charest et la méprise, se questionne pour savoir comment faire le tour de passe-passe pour reprendre “le volant” et conserver ses privilèges. Belle éthique! Légale, certes, mais pas très morale. Mais faut faire vite, dans les clubs de golf sélects, on s’impatiente déjà.

    • Le gouvernement péquiste va se dissoudre lui-même. Ce n’est qu’une question de temps avant que ça se crêpe le chignon dans la baraque. Une belle-mère ou deux pour partir le bal et hop … !

      Faisons-leur confiance un peu, misère !

      Tourlou.

    • @pour-le-dire – 28 septembre 2012 – 14h26
      Quel cran? Se comporter comme s’ils avaient la majorité absolue alors qu’ils n’ont à peine qu’une votre sur trois au Québec. Une coalition PLQ-CAQ serait autrement plus représentative du choix des Québécois(es).

      Une décision mal gérée sur Gentilly-2 qui fait beaucoup de mécontents, une idée d’une stupidité consternante qu’un impôt rétroactif pour faire disparaître la taxe santé, un gel des frais de scolarité et un cadeau de 70 millions aux étudiants (ce qu’avait mis sur la table M. Charest), etc.

      Ce gouvernement est déjà décrié sur toutes les tribunes par les gens qui ont le moindrement de jugement. Madame Marois comme première ministre a montré une chose: elle est incompétente. Le PQ est le parti de la chicane et de la haine, envers les canadiens anglais et depuis une semaine, envers les riches du Québec. Dire que ces gens veulent faire du Québec un pays: JAMAIS!

    • il y a une chose que je ne comprends pas bien, le PQ à gagner les élections, de très peu, j’en concois,mais ils ont gagner et ils sont minoritaires,,depuis le début ,les péquistes agissent comme s,ils seraient encore en campagne électorale et font tout pour salir et le PLQ et la CAQ,le PQ dit des choses et se dédit et se redit encore,,cela commence à être pas mal lassant et redondant, on dirait que madame Marois veut tellement faire plaisir à certaines personnes qu’elle ne prends pas le temps de vérifier si les faits annonçés sont vrais et sont prouvables, ce n,est pas juste le fait de dire des faits que c’est vrai..je pense que beaucoup de personnes trouvent que le PQ va trop vite.nous n’en voulons pas à Madame Marois,ce n’est pas parce que c’est une femme,,c,est parce que cela n’a pas de vrai bon sens, ce qu’elle fait..merci marie michel.

    • bon ca prend une colalition où des élections au plus vite .
      une vrai joke la marois ..incompétente dehors au plus vite
      elle va ruiner la québec
      dehors marois ,les étudiants et la rue ..une minorité au québec
      32% d.ignorant ont voter marois
      faut faire vite avant la débacle

    • Une élection trop vite n’est pas souhaitable. Tout ce que l’on a besoin pour calmer les élans du PQ est une entente signée entre le PLQ et la CAQ qui annoncerait que ces deux derniers partis seraient prêts à s’allier et à former un gouvernement de coalition dans le cas d’une motion de non-confiance adoptée par l’opposition envers le PQ. Il est préférable de laisser la gouverne au PQ pendant un certain temps, mais avec cette épée de Démoclès sur la tête. C’est la meilleure manière de s’en débarrasser. Il n’y a rien comme la peur de perdre le pouvoir pour devenir un parti plus sage.

    • Comment peut-on faire coalition entre des gens qui veulent vivre dans un dépotoir et tout démolir au nom du cash et d’autres qui veulent un environnement sain et viable pour leurs petits enfants????
      Gilles Ménard

    • Que le gouvernement actuel se fasse battre à l’Assemblée Nationale, qu’on convoque de nouvelles élections et que le PEUPLE du Québec décide qui il veut comme gouvernement, je suis d’accord parce que c’est démocratique.

      Qu’on permette au représentant du monarque d’un pays étranger, soit UNE SEULE PERSONNE, de décider qui va gouverner le Québec, là, je ne suis absolument pas d’accord. Cela ressemblerait à une certaine forme de coup d’état qui existe dans certaines dictatures sur la planète.

      On commence à en avoir assez de tous ces magouilleurs à la Raymond Garneau qui n’acceptent pas que les Libéraux ne sont plus au pouvoir depuis la dernière élection. On leur rappelle que depuis 2008 jusqu’à 2012, les Libéraux ont gouverné avec 33 % du vote des Québécois ! Ça n’enlève rien au PQ qui gouverne actuellement avec 32 % des votes exprimés.

      Soyez sûrs M. Lavoie et vous les blogueurs que si le lieutenant gouverneur venait qu’à décider qui deviendrait le prochain gouvernement des Québécois, cela ne passera certainement pas comme une liste à la poste.

    • L’élection du 4 septembre a produit un “gouvernement citron”.

      Il faut se défaire du gouvernement péquiste avant qu’il ne coule le navire.

      Si l’hypothèse de RGarneau se réalise dans les faits, un gouvernement de coalition serait une solution plus responsable qu’une élection.

    • M.Lavoie,
      J’espère que vous allez sortir une lettre d’un souverainiste faisant la promotion du PQ à la prochaine occasion si vous voulez garder votre «neutralité ? » ! (Le point d’interrogation était voulu)…
      Concernant les suggestions de Raymond Garneau et sa lettre de bonhomme 7 heures publié chez GESCA il n’y a pas si longtemps, ça me fait penser à Donald Trump qui solliciterait le support de Romney pour ouvrir un bordel !
      Garneau et le PLQ font dans leur froc à l’idée d’avoir de VRAIES élections à court terme car cela signifierait un PQ majoritaire; alors ils essaient de concocter une sorte de «putsch» comme seule une bande de magouilleurs antidémocratiques savent le faire !
      PLC ou PLQ, avec les deux Jean, la fin justifie les moyens n’est-ce pas ?
      Quant au Lieutenant Gouverneur, n’est-ce pas ce bigot qui a voulu faire imprimer des pièces de monnaie à son effigie après avoir remplacé Thibeault-l’arnaqueuse-sur-roues-qui-se-prend-pour-la-reine ?
      Et la bergerie libérale veut lui confier les «reines» du pouvoir ?
      Ah que vous êtes beaux-zé-belles à voir !
      John James vous a saigné à blanc depuis 10 ans et vous en redemandez ?
      Pas possible d’être aussi bornés et masochistes !
      Robert Alarie

    • @samati 28 septembre 2012-14h24
      Attendez les prochaines révélations de la Commission Charbonneau et vos libéraux vont vouloir aller se cacher dans les grottes souterraines de la «décapitale« nationale, en Sicile ou à Sagard, selon les contacts qu’ils auront…
      Au (triste) plaisir de voir la (triste) suite dans les médias et bonne chance avec votre bande de saints-innocents…
      Robert Alarie

    • Oui à une coalition pour sacrer le PQ dehors. Quel parti d`incompétents. Les riches sont déjà les plus imposé et taxé en Amérique du Nord. Les gauchistes ont jamais rien compris de la nature humaine. Oui plusieurs riches vont sûrement déménager et s`écraser sur leur steak tout en donnant moins ou pas du tout à plusieurs organismes communautaires. Et c`est les pauvres au Québec qui vont payer pour la folie gauchiste du PQ. La meilleur chose pour aider les pauvres, dehors le PQ. Parti de chaudrons.

    • La CAQ et Jacques Duscheneau s’associer avec le PLQ??? Après ce qui sort à la commission Charbonneau? Ca serait du suicide politique pour la CAQ.

      Sylvain Trepanier

    • saperlipopette 28 septembre 2012 13h23

      La majorité de la population est en faveur d’une hausse d’impôts pour les mieux nantis.

      ——

      Facile d’être pour une hausse à quelqu’un d’autre quand cela ne vous affecte pas directement….

      Je déteste les coalitions de ce genre. J’étais contre l’idée au fédéral, je suis contre au provincial. Je trouve cette méthode de prise du pouvoir tout aussi anti-démocratique que de gouverner par décrets.

    • souverain: La commission Charbonneau a beaucoup plus de chances de prouver que le municipal est embourbé et que les sytèmes sont infiltrés que les Libéraux sont coupables de collusion avec la Mafia. Jusqu’à date, il n’y a rien de bien ”croustillant” qui sort de là. Je commence à être tanné d’entendre les cobeaux dire ”attendez que la commission Carbonneau….” J’attend encore. Changez de disque, bon Dieu!

    • J’ai très hâte de voir Pauline Marois et son mini-ministre des finances tenter de bluffer sur la taxe rétroactive qui est décriée par la très grande majorité des Québécois. Je suis même persuadé que nos péquistes à gros salaires se demandent pourquoi on leur tape dessus.

      Enseignant ayant été coupé de 20% alors que quelques mois après les élus se votaient des augmentations de salaires cela me revient à la mémoire assez facilement quand je vois Marceau.

      Je crois bien que la décision de la Dame de béton va s’effriter comme nos viaducs et notre échangeur Turcot et qu’elle se couchera comme on dit au poker. Elle n’osera pas bluffer jusqu’au bout car sa situation est intenable. Un impôt rétroactif c’est comme si le gérant de votre pizzeria vous rappelait la semaine suivant votre commande livrée, payée et mangée et vous disait qu’il aurait dû vous charger 35$ au lieu des 25$ payés. Non seulement vous ne le paierez pas, mais la fois suivante vous commanderiez ailleurs…. du moins c’est mon impression.

      Robert Lesage

    • Si ça peux créer un précédant, oui! C’est normal et même souhaitable quand aucun parti n’est majoritaire qu’une coalition gouverne.

      Je me souviens par contre que quand une coalition Bloc-NPD-Libéraux menaçait le gouvernement conservateur, tous ce q’on avait de bedonneux au Canada criait au coup d’état et à la trahison. Vont-il se flatter la bedaine aujourd’hui? ;)

      Hugues Leclair

    • M. Garneau, à quand remonte le dernier précédent? 100 ans? 120 ans?

      Le Lieutenant-Gouverneur n’a plus l’autorité morale de prendre de telles décisions car cette personne agit sous les recommandations (ordres) du ou de la première ministre (élue) du Québec. En 2012 (et depuis fort longtemps, d’ailleurs) je ne crois pas qu’un non-élus pourrait se permettre une telle chose. Un geste en ce sens pourrait sonner le glas des derniers vestiges de la monarchie britannique et surtout au Québec, un endroit où les monarques ne sont que rarement les bienvenus.

      Les lieutenant-gouverneurs sont tenus volontairement à l’écart des décisions et opinions politiques car ils n’ont plus leur mots à dire et ne sont pas nommés en ce sens de toute façon.

      Sans compter que les coalitions ne font pas partie de notre culture politique. La fois où nous en sommes venus le plus près (Harper en 2009), ce dernier a obtenu la prorogation du parlement (qui a perturbé la diffusion de la poule, ce n’est pas rien). C’est ce qui se produira si le gouvernement et les partis d’opposition ne sont pas capables de trouver un terrain d’entente (ce dont je doute fort).

      Le texte de M. Garneau ressemble plutôt au cri du coeur d’un libéral extrêmement déçu d’avoir perdu ses élections. En 2012 c’est le peuple qui décide M. Garneau, pas le roi.

    • Les prochaines semaines s’annoncent très mouvementées. Le Québec s’est donné, bien malgre lui un gouvernement minoritaire. Dans les circonstances s’étaient la bonne chose. Mais nous assistons à un tel amateurisme des péquistes, qu’il est difficile d’en comprendre la cause.

      Pourquoi ?

      Première option: Ils forcent l’agenda dans le but de provoquer l’opposition. Leur calcul est que les séparatistes qui ont voté Québec Solidaire et Option Nationale vont se rallier, ainsi obtenir leur majorité.

      Deuxième option: Ils sont complètement dépassés par les évènements. Souvenez-vous des paroles de Marois pendant la campagne “on a besoin d’une majorité”. Le plan B n’existe pas. Tout est fait dans le plus grand manque de transparence. On remercie les étudiants et la rue, on charcute le budget et l’économie. Le président du Conseil du Trésor n’a aucun chiffre à donner et
      le ministre des Finances prends tous les Québécois pour des valises parce que on est surpris des impôts rétroactifs. Et maintenant les péquistes voient la Commission Charbonneau sous un tout autre angle. Les magouilleurs vont se faire démasquer.

      Pour moi c’est des élections. Mais au printemps prochain lors du budget. Les péquistes vont avoir amplement de temps pour creuser leur tombe.

    • Enfin ! Certains sages de chez-nous ont décidé de quitter le placard.

      Merci, monsieur Garneau.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • je suis d’accord et cela va rassurer l,ineffable Dubuc.
      Imaginez ! qu,est ce qu’il serait arrivé s’ils avaient été majoritaires ?
      Ça aurait été la peste bubonique et le choléra ….
      Sans compter l’interdiction d’importer le petit rhum brun…

    • Même si je suis un citoyen de centre et fédéraliste, ça me dérange pas qu’une autre partie prend le pouvoir pour le bien de l’alternance des idées. Sauf que, la version du PQ d’aujourd’hui agisse comme une bande d’amateurs. Jamais Bouchard, Parizeau et Landry n’auraient agir de la sorte.

      Une élection serait trop tôt, une coalition PLQ-CAQ est la meilleure solution actuellement.

    • Marois dehors!

    • On est pas sorti du bois avec cette gang de “pequisses” qui gouverne avec de l’improvisation. “Ca fa que” on va tourner en rond!
      Bien d’accord avec Monsieur Garneau lorsqu’il dit que le PQ a ete elu avec seulement 32%! Faudrait pas que la Marois oublie qu’il y a 68% qui etait contre elle et comme Premier Ministre, elle a le DEVOIR de gouverner pour tous les Quebecois.

      Et ce Marceau (ministre des finances) qui a le culot de dire qu’il avait dit durant la campagne electorale que les hausses d’impot etaient retroactives! Ca s’peux-tu!

      Ces chers “Pequisses” commencent bien mal leur mandat et on est qu’a la 2e semaine seulement.

      Misere!

    • La suggestion de M Garneau m’apparaît une solution tout à fait acceptable,pour une période intérimaire permettant de reporter de 18 à 24 mois une nouvelle élection qui devrait être déclenché dès que possible autrement ,et ce pour éviter cette tragique comédie d’improvisation qui a DÉjA fait du tort au Québec….c’est évident que nous avons déjà perdu certains riches contribuables qui n’ont pas toléré, à raison, exposé des années d’efforts à des apprentis sorciers méprisants comme ça.Un impôt rétroactif ..M Marceau ..aller pelleter vos nuages ailleurs et sachez clairement que TOUT le monde des affaires ,de l’entreprenariat ,des services professionnels ,des professionnels de la santé et ces gens de bon jugement du Québec qui ne veulent plus rien savoir de vous ! Vous avez trouver le tour de vous discréditer complètement en 10 jours à peine alors même que vous bénéficier pourtant de la tolérance que tout être humain normalement constitué est bien disposé à accorder à un nouveau venu ,de surplus inconnu .
      Ceci dit ,mon message sur ce blogue est qu’il faut absolument maintenir une pression lourde et quotidienne si nous voulons garder l’ espoir en l’avenir de notre belle province .Apres tout ,si une bande d’étudiants du cegep représentant qu’une partie minoritaire du corps étudiant post secondaire a réussi à aller chercher le gel des frais de scolarité ET ce que les libéraux avaient mis sur la table durant les négos (cher péquiste ,merci de nous aider à vous renvoyer dans l’opposition ! ) ,jamais je ne croirai que les “riches ” ( franchement ..) et les gens de bon jugement du Québec (CAQ et PLQ ) ne réussiront pas à bloquer une hausse d’impôt imputée aux gens qui contribuent le plus .A ce sujet cher péquiste ,peut-on savoir à quel pourcentage vous trouverez que les “riches ” contribuent assez au niveau de la quote -part des dépenses totales ? Le 3 pourcent de”riches “devraient-ils contribuer 45 pourcent des dépenses totales ,50 pourcent …ils travailleront jusque tard dans la nuit ,prendront des risques pendant que nos syndiqués de l’état ,de nos municipalités ,des commissions scolaires ,d’hydro-québec finiront à 5h00 pour aller se mijoter un bon repas en pensant a leur belle retraite qui les attends …

      Un dernier mot en terminant ,j’ai voté pour le PLQ aux dernières élections mais je félicite M Legault et la CAQ d’avoir clairement positionner le refus d’entériner la hausse d’impôt ET d’avoir mis sur la table que des réductions de dépenses étaient de mises …la CAQ sortirait grandi d’une coalition car ces derniers exerceraient en partie le pouvoir ..et dés lors serait perçu comme un partie tout à fait susceptible de gouverner

      Mes amis …il ne faut pas s’arrêter à ce blog .quel est notre prochaine étape …devons-nous adopter un nouveau symbole d’unité,j’invite nos créateurs”riches”
      À nous doter d’un symbole de notre unité .J’attends vos idées .

    • @ legaulois

      Vous les péquistes vous autorisez la rue à gouverner et vous vous reconnaissez dans la rue. Nul besoin d’en ajouter.

    • Garneau un autre “has been” qui n’a pas compris que l’heure de la retraite a sonné. Ben oui il a été député libéral dans les années 70 et chassé du pouvoir alors que des affaires de corruption avaient eu raison du gouvernement Bourassa, quel hasard c’est encore ce qui a entrainé la chute de Charest.

      Le PQ a été élu par une majorité de Québécois . Il peut être défait ,alors ça prendra de nouvelles élections et il entrera majoritaire car c’est la classe moyenne qui élit les gouvernements et un moment donné c’est normal qu’un gouvernement change de vache à lait et fasse payer un peu plus ceux qui profitent le plus de la richesse produite par le travail. .

    • On était tu ben dans le temps de libéraux, rien pour brusquer la p’tite vie tranquille des Québécois, il y a avait bien la corruption dénoncer soir après soir par R-C. Il y avait bien Tony Tomassi et aussi le permis de port d’armes d’un mafieux délivrés avec la complaisance d’un ancien ministre de la justice. Il y avait bien Bellemare seul devant une meute d’avocats $$$$$ payés par le peuple. Il y a bien la dette qui a doublée en 10 ans. C’est pas mêlant c’était réconfortant comme un vieux pet puant sous la couverture. Vivement, le retour du bizness as usual. Jarowlosky a braillé à Toronto, après MacLean le paroxysme de la peur et la perte de notre confort est atteint. Maintenant je demande à Loco locass de nous délivrer du P.Q. J’ai peur, je ne vie plus, je ne dors plus, S.V.P., encore un effort les faiseux d’opinions, les journalistes, chroniqueurs, amis de la finance, bientôt le fruit sera mûr et s’en sera fait du P.Q.
      P.-S. Si le P.Q. est encore dans le paysage la semaine prochaine je menace de déménager au Wisconsin, où en Dakota du Nord, pas de syndicat, pas de garderie, pas de soins de santé, pas de médicaments, pas de BS, pas de chômage,un paradis pour les plus forts. Romny il habite dans quel État? 14 % d’impôt, je lance un appel à tous.
      M.Leduc

    • @legaulois

      Patéthique. Comme tous les séparatistes complexés. Oui oui je sais que c’est redondant de dire séparatiste et complexé dans la même phrase…

    • Laissons le temps à Mme Marois le temps de se détruire et de couler son parti.
      Pour le moment, elle tient ses promesses, c’est-à-dire défaire ce que le Gouvernement précédent a construit.
      Elle se comporte comme une militante d’ONG qui, pour survivre, n’a qu’à attaquer sur un point bien précis ce que le Gouvernement à fait.
      Quand elle nous a annoncé la fermeture de Gentilly2 , nous a-t-elle fait part de projets alternatifs pour faire vivre la région dans le court terme et le long terme ? Non, ce n’est pas le rôle d’une ONG de construire. Construire, c’était le rôle des lobbies économiques !
      Quand elle a annoncé un moratoire indéterminé sur les gaz de schiste, nous a-t-elle informé de solutions viables alternatives ? Non, ce n’est pas le rôle d’une ONG de construire. Une ONG ne consulte pas les milieux économiques pour bâtir l’avenir.
      Quand à l’annonce de la fin de la taxe santé avait-elle vraiment pensé à une solution de long terme pour financer le système de santé et pour le rendre plus efficace ? Non, elle consulté ni les milieux économiques ni les milieux de la santé. Elle a appliqué un dogme très populaire auprès des milieux universitaires déconnectés de la réalité, à savoir, allons chercher l’argent chez les “riches”. Ça fait tellement bien de dire qu’on comprend les problèmes de ceux qui n’ont pas les moyens d’aller au restaurant chaque semaine et qui doivent se contenter d’un voyage à Cuba plutôt qu’en Sicile !

      Pour le moment, Mme Marois ne nous a montré que son manque de contact avec la réalité. Quels sont ses projets pour l’avenir ? À ma connaissance, il n’y en a qu’un et c’est l’indépendance du Québec. Au rythme où elle va, dans trois ans, elle sera obligée de se mettre à genoux, et le Québec avec elle, pour demander au CANADA de garantir notre solvabilité.

      Laissons Mme Marois se détruire et couler le PQ avec elle.

    • Ni un, ni l’autre. Le gouvernement Marois va survivre, je ne sais pas comment ni combien de temps mais c’est ma prédiction. Une coalition ? La CAQ et le PLQ ne réussiront pas à s’entendre.

      Pauline va mettre de l’eau dans son vin. LE PQ n’est pas ”bully” et ne l’a jamais été. Parfois, il aurait peut-être dû mais c’est pas dans sa nature.

    • Des élections ? Le PQ entrerait à nouveau minoritaire. Et gagnerait peut-être un comté ou deux de plus.

    • Monsieur Garneau rêve en couleur(s).

      Le Québec possède un des lieutenants gouverneurs les plus minables de son histoire en la personne de Pierre Duchesne.

      Il est du même acabit que Michaëlle Jean qui avait fermé le parlement fédéral pour éviter à Stephen Harper d’être renversé par le PLQ-NPD ert le Bloc.

      De la démocratie haîtienne.

      Duchesne, ancien serétaire “général” de l’Assemblée, fera tout ce que le gouvernement lui demandera et même plus.

      Il faut simplement laisser le temps au PLQ de se donner un chef, puis souhaiter que le gouvernement soit renversé.

      Mais je suis loin d’être convaincu que la CAQ y tienne aussi, car elle se fera laminer.

      Pour une élection, la CAQ a servi de parking aux électeurs qui ne pourvaient choirir entre les deux autres formations.

      Avec une nouvelle donne, ces électeurs voudront conduire sur une route qui mène quelque part.

    • Certains peuvent rêver en couleurs en voulant précipiter une autre élection.

      Qui dit que le prochain gouvernement , qu’il soit Caquiste ou Libéral, sera

      majoritaire? S’il est minoritaire, faudra-t-il encore recommencer une autre élection?

      Je crois qu’il est temps de se calmer le pompom et d’arrêter de fabuler particulièrement sur

      la misère des riches pour justifier de faire tomber aussi précipitamment le nouveau

      gouvernement.

      On ne le dira pas mais la précipitation d’une nouvelle élection est probablement souhaitable

      avant que les résultats de la Commission Charbonneau soient connus.

      Une hâte pour des élections précipitées qui en dit long…

    • @apocalypse 28 sept 17h04
      Vous allez avaler votre tasse de café de travers si vous lisez dans le Devoir de ce matin le rapport d’Hydro-Québec concernant Gentilly-2, rapport que le gouvernement néo-libéral de Charest détenait depuis plus d’un an!!!
      Bravo madame Marois pour votre perspicacité dans ce dossier!
      R. Boisvert

    • @sebarpin

      Est-ce que j’ai affirmé qu’un gouvernement élu n’a pas la légitimité de gouverner s’il n’a pas plus de 50% des appuis? Non. J’ai dit qu’on aurait un gouvernement qui représentrait davantage d’électeurs, point.

      J.Laberge

    • C’est tellement simple comme solution que je me demande bien pourquoi on y a pas pensé avant. À part le fait qu’elle (la solution Garneau) vise le remplacement de ce gouvernement que je ne saurais voir au pouvoir,

    • Avec Duchesneau comme nouveau ministre responsable de la métropole pour dégommer le maire Tremblay de sa cage dorée, une coalition PLQ-ADQ deviendrait super intéresssante en effet.

    • s’il y a une coallition attendez vous d’en voir des casserolles,je vous le promets,je n’ai jamis manifesté de ma vie mais je me ferai un devoir de sortir les chaudrons et de montrer aux frustrés comment les québecois peuvent réagir.
      souvenez vous de l’émeute du forum,nous pouvons nous trouver en autre maurice richard , go marois go

    • ADQ-équipe Lego et PLQ, même combat.
      Ça aurait le mérite d’être clair.

    • C’est tout simplement de la négociation. Mme Marois expose son intention d’augmenter les impôt et l’opposition n’est pas d’accord, menace de faire tomber le gouvernement. Ma prédiction et que Pauline la girouette fera un compromis majeur pour ne pas déclencher des élections après deux semaine désastreuse pour le nouveau gouvernement.

    • Je ne pense pas que ce scénario se réalise car ce serait provoquer “la rue” comme jamais.

    • je préfère me débarrassé du ”régime” péquiste par la voie de l’élection, mais pas trop tard pour pas avoir des effets irrémédiable pour le Québec, donc au budget du printemps.

      Cela va laisser le temps aux québecois:

      1- de voir tout le mépris, l’incompétence et la radicalisation du parti québecois.

      2-au PLQ d’enfin de se sortir de la démonisation par le complexe ”médiaco-syndicalo-artistique” de Jean Charest et d’avoir une personne solide comme Couillard.

      3-A la CAQ de refaire le plein de candidats de valeur.

      Le gros problème c’est la division du PLQ et de la CAQ.

      Mais p-etre que la fusion PLQ-CAQ va devenir vitale pour le Québec afin de se sortir de ce cauchemar…

      remercions a tous les matins que le ”régime” péquiste soit minoritaire.

    • Bonjour,

      Dans les années 1960, il y avait un vrai parti indépendantiste dans notre province de Québec. Mais la talle de péquistes de l’époque et Ti Poil inclus ne voulait pas des vrais indépendantistes du Ralliement Indépendance Nationale car ceux ci agissaient à visière levée et pas de taponage.

      Il en est encore de même aujourd’hui ou les vrais indépendantistes se retrouvent avec l’Option Nationale de Monsieur Jean Martin Aussant. Voilà le portrait du nationalisme québécois dont les

      disciples sont trop CRUCHES depuis plus de 40 ans en se faisant récupérer comme des poules pas de têtes, comme de vrais dindes par le Parti Québécois qui rit en pleine face de cette gang de Mous qui n’iront jamais nulle part, trop pissous pour parler d’indépendance.

      En conclusion, un péquiste est un nationaliste québécois qui se promène avec une grosse poignée dans le dos tout comme une valise. Ce sont des trouillards qui ont toujours zigonné et continueront de zigonner, ne sachant jamais mettre un pied devant l’autre. Voilà pourquoi nous devons aller en élection au plus vite afin de débarrasser du paysage politique de la province une telle talle d’andouilles qui nous font honte partout en tant que Canadiens. Fini le taponage et le zigonage des peas soup un jour, pea soup for ever…… Avec plaisir, John Bull.

    • Il existe deux précédents dans notre histoire où le lieutenant-gouverneur a démis un gouvernement dûment élu et majoritaire, en 1878 et en 1891 et appelé l’opposition au pouvoir. Le motif était le même, un scandale affectant le gouvernement conservateur de Charles-Eugène Boucher de Boucherville et celui d’Honoré Mercier. Les journaux de l’époque ont crié au coup d’État et avec raison. Quant à moi, moins le représentant de Sa Majesté se mêlera de la gestion de la province, mieux ça sera.

      Pour ma part, je rejette un gouvernement de coalition et une nouvelle élection. Je crois que le P.Q. a plus de chance d’obtenir l’appui de la CAQ pendant quelques mois. Premièrement, je doute que François Legault veuille retourner en élections générales hâtivement, parce que ça coûte cher et que son parti n’a pas d’argent. Il dit qu’il votera contre toute hausse d’impôt? Il veut sans doute préparer Pauline Marois à négocier. Les deux parties partagent certains points de vue. Ils sont d’accord pour abolir la taxe santé, scruter le mode de gestion des universités, lutter contre le décrochage scolaire, colmater la loi 35 et renforcer l’éthique.

    • @asavaria 14h11

      Pour comprendre le point de vue de ceux que vous tournez en dérision, il faut toujours se rappeler que lécher le q d’un riche est beucoup plus agréable à lécher que celui d’un étudiant.

      L’opinion des pro coalition n’a rien à voir avec la logique mais tout avec la couleur du nez. Je dois avouer que pour certains, c’est moins pire, l’opinion n’étant que le résultat de leur haine du PQ.

      Pour vous répondre, Monsieur Lavoie, je dirai que pour le PLQ, la coalition pourrait bien être la meilleure solution car, et je suis certain de ne pas être seul, s’il y a une élection, cette fois-ci je voterai PQ.

    • Je viens de lire 10 + 1 que Nicolas Marceau a accordé à Nathalie Collard et finalement je crois qu’on ne peut pas aller plus loin avec quelqu’un qui démontre autant de malhonnêteté intellectuelle. Persister à dire qu’on aurait TOUS dû comprendre que leur promesse d’abolir la taxe santé impliquait clairement qu’ils instauraient une taxe rétroactive c’est vraiment tenter de nous mener en bateau. Je suis persuadé que si on reprenait l’élection le PQ descendrait en-dessous de son 32 %. Il dit maintenant qu’ils vont faire plus de pédagogie. Quelle blague venant d’un prof d’université qu’on essaie de transformer en ministre des finances qui aussi loin que je me souvienne venaient toujours du monde des finances publiques ou privées.

      Pauline Marois avait également dit dans son discours de victoire qu’elle entendait fonctionner avec des consensus et qu’elle mettrait sur la glace les projets qui risquaient de ne pas obtenir l’aval d’au moins un parti de l’opposition. Alors Marceau parle-t-il sans l’aval de sa PM ou bien est-il la marionnette de Pauline auquel cas on pourrait la qualifier non pas de parler des deux côtés de la bouche, mais d’être une ventriloque également.

      Robert Lesage

    • Sondage déguisé ….même pas subtile. D’abord Legault s’il tient ses promesses a dit “Pas de coalition”. Venant d’un parti, c’est-à-dire un “ramâssis” d’adéquistes, de péquistes, et de “lébarals”, certains diront que des postes de sous-ministres associés pourraient avoir un certain attrait pour ne pas dire un attrait certain chez des élus de ce parti qui se feront un plaisir s’cusez un devoir de traverser chez les rouges.

      Mais les “lebarals” ne veulent pas de ces pommes dites pourrites, mais on ne sait jamais…..
      Tant qu’à Garneau, ex-banquier, ex-corporatif, ex-candidat, finalement ex, ex, ex, ex…..il sait que la commission Charbonneau s’attaquera au financement des partis politiques…..et devinez qui était au pouvoir lors des dernières années….”les lebarals” et à qui devinez-vous que la mafia a mis ses billes pour l’obtention de contrats??????

      Mais tout cela n’a pas d’importance chez plusieurs, éthique, vols de contrats, surfacturation (Duchesneau a dit que depuis le début de l’enquête qu’il présidait que la province avait sauvé 350 millions….Bachand le ne l’a pas contredit) et donc cela suffit pour les frais de scolarité.

      Cette semaine on a entendu à la commission Charbonneau que c’était les Rizzuto qui menait, faque Tony, Luigi (a-t-il obtenu son permis de port d’armes durant le stage de Dupuis), pis la Normandeau a-t-elle appréciée le spectacle de Céline, pis la Beauchamp s’est-elle aperçue finalement qui avait fourni entre autre à son financement?……”If you can not stand the heat get off the pot”, c’est ce qu’ils “elles” ont fait.

      Pis là on nous sort Garneau des boules à mites…..eille faudrait réfléchir. Ça n’a aucune importance ce que Garneau dit………rétablissons les faits quand même. …..eille ost ……un banquier, il nous ont fourré toute notre vie.

    • Coalition, élection, je m’en fous, l’important c’est de se débarrasser du PQ dans les plus brefs délais avant qu’il ne saborde le navire.

      @trash: “Des élections au plus vite, on a des partis d’opposition qui se croient au pouvoir. Donnons-leurs une autre occasion, et la possibilité d’expliquer aux 97% pourquoi ils devraient encore supporter les 3% des plus riches afin de leurs garantir d’être encore plus riche.”

      Devenir “plus riche”? Voyons donc! Dans un premier temps, $130k par année ce n’est pas “riche”. Dans un deuxième, ne pas augmenter leurs impôts ne signifie pas les rendre plus riche, ça signifie ne pas les appauvrir (nivèlement par le bas). Dans un troisième, l’augmentation de la taxe sur les gains en capitaux et les dividendes ne s’attaque pas seulement aux riches, elle s’attaque au retraités, aux travailleurs, enfin, à M. et Mme Toutlemonde qui a eu la sagesse d’en mettre un peu de côté pour ses vieux jours; il s’agit en fait d’une taxe sur l’épargne. Et la rétroactivité risque d’en faire chuter plus qu’un dans la faillite. Imaginez celui qui vend son immeuble ou petit commerce pour s’acheter une rente viagère pour sa retraite et tout d’un coup se fait coller avec une facture de $50k alors que l’argent n’est plus disponible; il devra s’endetter pour payer les impôt sur ses…épargnes; ça n’a aucun sens! C’est pourquoi les fiscalistes sont si contre cette idée.

      Vive le Québec… pauvre. Ce Nicolas Marceau me fait rire. Il dit être pour la souveraineté parce que le Québec serait la 27ième plus grosse économie au monde alors qu’on fait déjà parti de la 11ième plus grosse économie au monde. Avec des ministres comme ça au volant on comprend pourquoi plusieurs s’inquiètent pour notre avenir. Ça ne fait pas du tout sérieux.

    • Que voulez-vous, pendant la campagne électorale, le PQ a eu beau déguiser leur matrone en dame douceureuse, il n’y a que sa frange dure qui n’a pas été dupe du stratagème. “Nous sommes assez pour faire de la merde” a imprégné leur passage d’une odeur fétide qui n’a pas plu aux autres. Le botox n’a pas fait de miracle car il n’agit que de surface.
      Cependant, je les laisserais s’emmêler dans leur filet davantage… mais les deux autres oppositions doivent rester sur leur principe; un dénigrement d’une partie de la population, c’est de la division et une taxe rétroactive, c’est une récidive inacceptable (1982) et les “riches de $130 000,00″ sapés et baillonnés, les autres y passeraient ensuite. Ce que je n’accepte pas pour moi n’est pas acceptable pour les autres. Que chacun supporte son volume et la justice va être servie.

    • @souverain
      “Attendez les prochaines révélations…” Vous semblez savoir ce qui s’en vient. Qu’est-ce que vous nous cacher? Qu’est-ce que vous savez, et que nous ignorons tous?

    • Au risque de me répéter, beaucoup de gens ne font attention qu’aux nouveaux paliers d’imposition pour les 3% de la population qui déclarent plus de 130 K$ de revenu imposable. Faut pas escamoter l’autre mesure visant à taxer davantage les revenus de dividendes. Les plupart des contribuables qui déclarent des revenus de dividendes ont un revenu imposable de moins de 70K $. Cette mesure vise donc la classe moyenne ou des retraités qui en ont mis de côté de peine et de misère. La fiscalité du PQ ne vise pas uniquement les “riches”.

    • Pourquoi mettre cette idée à débat, alors que vous connaissez très bien la réponse, Monsieur Lavoie? En effet, le Gouverneur général du Canada (Michaël Jean) a refusé la pareille à l’opposition à Ottawa il y a à peine 3 ans…
      Le Lieutenant gouverneur du Québec va juste aller dans le même sens, d’autant plus que ça ramènerait le PLQ dans le siège du conducteur alors qu’il a été rejeté par 69 % de la population…
      Une idée franchement meilleure serait de faire un référendum sur le système fiscal que l’on veut pour les prochains 20 ou 25 ans. Progressif comme le propose la gauche ou tarifaire (utilisateur payeur) comme le propose la droite? L’un ou l’autre; rien que cela, pour trancher une fois pour toute…

    • C’est drôle comme ceux qui hurlent aujourd’hui contre l’idée d’un gouvernement de coalition PLQ-CAQ formé à l’initiative du lieutenant-gouverneur pour remplacer un gouvernement péquiste manifestement irresponsable sont les mêmes que ceux qui trouvaient légitimes il y a quelques années de nous coller un gouvernement de coalition contre-nature impliquant le PLC, le NPD et surtout le Bloc Québécois (quelle farce!) sur la scène fédérale…

    • J’envisagerais les hypothèses suivantes:

      1- Elimination de la taxe santé telle qu’elle était, pour la rendre progressive à partir de 50 $ pour un salaire de 50 000 $ et plus (zéro contribution pour les moins de 50 000 $);

      2- Quitte à imposer ce programme de taxation par une coalition PLQ-CAQ.

    • Une chance que nous avons ‘’souverain” sur ce forum sinon je me sentirai bien seul.
      Je ne su8is tout de même pas certain que tous ces féréraleux ici le soit par conviction,
      Il doit y avoir beaucoup de béni-ouioui là dedans,comme des vrais libéraux.
      Gilles Ménard

    • Qu’on laisse gouverner les PQuistes un bout en tentant de négocier le plus possible. Les chiffres sur l’économie vont sortir ect

    • Oui Garneau a raison,cependant c est peut etre ce vraiment ce qu il faudrait pour reveille les Quebecois,parce que dites ce que vous voulez c est quand meme 50 deputes que les Quebecois ont elus ,etonant,deroutant,c est a y rien comprendre,parti corompu a l os,parti pur et dur federaliste a n importe quel prix, peu importe,comme une secte finalement,promet des changements constitutionnel mais n en fait aucun,regulierement en cours pour regle ses relation avec ses voisins,les souverainiste ont tout avntage a s unir Alain Legault

    • Ça va dépendre de l’attitude du PQ dans les prochaines semaines. Je ne crois pas à une alliance CAQ-PLQ; trop de coqs dans ces deux basse-cours..
      M. Marceau s’est radouçi cette semaine. On verra s’il réussira à s’entendre avec les deux autres partis. Il a enfin compris que son gouvernement est majoritaire.
      On verra aussi, si le reste du PQ comprendra la leçon; il y a bien des petits faucons pressés dans ce gouvernement. Les autres gouvernements péquistes évitaient les faucons, maintenant il y en a comme ministre…
      Mme Marois qui ne manquait pas une occasion de dire que M. Charest avait laissé Mme Beauchamp sans défense face aux étudiants, n’est pas intervenu très fort pour défendre son ministre des finances.

      @souverain:
      j’attendrais avant de porter des jugements; la procureure qui a été la plus virulente au printemps dernier face à la Commissaire Charbonneau, a été celle du PQ… Mme Marois devant intervenir pour expliquer qu’elle avit outrepassé son mandat … Et oups, M. Villeneuve cette semaine dont la queue de chemise dépasse..

    • - Compte tenu des réactions suscitées par le projet de coalition entre le NPD et le PLC (avec le Bloc donnant son appui tacite), on s’attendrait à des réactions beaucoup plus mitigées de la part des intervenants plus à droite. D’un point de vue « philosophique », je ne serais pas contre une telle coalition au Québec, tout comme je n’étais pas contre l’idée de coalition au fédéral. Elle serait RELATIVEMENT plus représentative que le gouvernement actuel, en dépit du fait que, pour être honnête, plusieurs personnes ayant voté CAQ ont en horreur le PLQ et ne voudraient, pour rien au monde, être associées à ce parti. Le contraire s’applique aussi.

      - Cela dit, si la CAQ veut gagner des points dans l’électorat, elle ne doit ABSOLUMENT pas se joindre au PLQ, car elle ne sera dorénavant plus présentable pour son électorat potentiel (soit, celui qui n’a pas voté pour elle). L’électorat du PLQ est presque captif; celui du PQ, et encore plus celui de la CAQ, est volatile. De mon côté, je ne pardonnerai jamais à la CAQ de se coaliser avec un parti qui estime que dépenser des deniers publics pour la promotion de l’unité canadienne (et qui en fait un élément central de son discours) est une bonne idée. Je n’ai aucun problème à ce que le PCC, le PLC et même le NPD dépensent de tels deniers à de tels fins; ce n’est toutefois pas au gouvernement du Québec d’assumer de telles dépenses. De mon côté, je fais parti de cet électorat potentiel (mon raisonnement : le but de la dernière élection était de battre un gouvernement, et non d’en élire un — par conséquent, j’ai voté pour le candidat ayant le plus de chances de battre la candidate libérale dans ma circonscription. Ce candidat n’était pas caquiste, à mon avis, et je ne me suis pas trompé, car la CAQ a terminé bonne quatrième dans ma circonscription). Sans compter que la CAQ a tout à gagner de la poursuite de la commission Charbonneau et que cette commission ne sera pas terminée si une élection est provoquée de manière hâtive.

      - Dernier point, de nature grotesco-comique celui-là : C’est vraiment drôle de voir un individu ne sachant manifestement pas écrire traiter les gens qui ne pensent pas comme lui « d’ignares » ou quelque chose comme cela. On dirait du paternalisme à la sauce « sauf une fois au chalet », ou, en termes plus communs, un cordonnier mal chaussé et manchot….

    • Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer comment le PLQ et la CAQ pourraient former une coalition? Leurs programmes respectifs sont aux antipodes!

      La CAQ n’en retirerais absolument rien compte tenu qu’elle devrait s’allier au parti perçu comme le plus corrompus alors que leur meilleure carte est celle de l’intransigeance face à la corruption? Duchesneau et Lise Thériault en conseil des ministres?

      Pourquoi pas Amhadinejad et Netanyahu faisant une promenade en tandem tant qu’à ça?

    • Je ne suis pas certain que la CAQ est prête à s,associer aux libéraux avec ce qui s,en vient à la commission Charbonneau, pour Raymond Garneau c,est tout simplement le banquier en lui qui veut protèger l,establisment rien d’autres au diable le peuple d,ailleurs toute sa carrière le confirme.

      eu importe ce qu’il va en survenir le PQ a la tête tranquille jusqu’au budger 2013-2014, mais ce que l’on oubie dans tout ça, oui le PQ a obtenu que 32% du vote mais les partis souverainistes eux 42% ensemble et mêm chez la CAQ on peut en rajouter assez facilement un autre 8 à 10%, ce qui fait près de la moitié, il ne faut pas oubier ce équation trop rapidement, la moitié des candidats caquistes sont issuent du PQ ou du Bloc y compris leur chef qui dit ouvertement qu’il n’est n’y souverainiste et ni fédéraliste, et pour remplacer les libéraux dans l’opposition ce n’est pas en formant un gouvernement de ocalition avec eux qu’ils vont y parvenir.

    • @Raymond Garneau, ce Père Fourat, grand vicaire responsable du monastère des brebis libérales :
      KPMG a dévoilé cette semaine une étude plaçant Vancouver, Toronto et Montréal au sommet d’un classement des grandes villes présentant la fiscalité la plus avantageuse pour les entreprises sur la scène internationale, tout juste derrière deux métropoles indiennes et une chinoise.
      Le Québec serait, pour les entreprises étrangères, l’un des meilleurs endroits au monde où investir, à en croire les classements internationaux.
      Les grandes villes canadiennes sont les plus compétitives en Amérique du Nord
      Indice de coûts globaux de fonctionnement pour les entreprises. La moyenne des villes américaines équivaut à 100.
      1- Montréal (Canada) 94.3
      2- Toronto (Canada) 95.7
      3- Cincinnati (États-Unis) 95.9
      6- Tampa (États-Unis) 96.4
      7- Vancouver (Canada) 95.5
      14- Miami (États-Unis) 97.8
      21- Chicago (États-Unis) 99.3
      27- Boston (États-Unis) 101.2
      29- New York (États-Unis) 103.4
      30- San Francisco (États-Unis) 104.5
      Source KPMG
      Et VLAN, dans les dents !
      Bêêêêê et Mouhahahaha…

    • @souverain

      Franchement, John James, saints-innocents…Faut-il être respectueux avec ceux qui pensent comme vous uniquement?

      En passant, votre beau Parti Québécois, après une semaine d’activités a déjà montré ses couleurs:

      - Taxes rétroactives = hypocrite
      - nomination politique de Nicolas Girard = hypocrite
      -Aucun cadre financier pour les débats = hypocrite
      - beau discours sur le pays avec un gouv. minoritaire = hypocrite
      - Gel des frais étudiants = ok…mais les deal sur les prêts et bourses = wow
      - Combien seront dépensés lors de la consultation sur l’éducation et la promotion à la souverainté au cours des prochains mois = ???

      On a d’autres problèmes au Québec et cessons de nous mettre constamment la tête dans le sable et SVP cessez d’insulter les québécois. Définition de Québécois: personne qui habite au Québec!!!

    • Les riches sont une bande de bébés gâtés.

      Oups ? On peut pas dire ça quand c’est les riches ? ça marche seulement quand on fait 15 000 par année et qu’on ne veut pas payer 1 500 $ de frais de scolarité ?

      Albert Kahn

    • A qui de droit de cette page WEB.
      Que signifie cet «affichage de compatibilité qui élimine les textes ?».

      Merci

    • N’importe quoi pour débarquer ce gouvernement PQ qui gère de façon improvisée, malhonnête (ils nous jurent dur comme fer que la rétroaction de la hausse d’impôt était bien comprise par tous AVANT l’élection !!!) et à la p’tite semaine.

      Comme l’a dit l’un des intervenants, $80M pour une autre élection, ce n’est rien comparé à ce que ce gouvermement inflige comme dommages économiques au Québec.

      De toutes façons, à voir aller le PQ, ils sont en train de s’auto-détruire… plusieurs indécis sont en train de se rendre compte de leur (du PQ) incompétence flagrante.

      Malheureusement, un gouvernement de coalition PLQ/CAQ ramènerait les manifs à Montréal… Le PQ leur ayant donné raison et les ayant récompensé par dessus le marché !!! Lorsqu’on récompense à rue comme l’a fait le PQ ça devient ingérable !!! Politique de terres brulées !!!

    • Incompétence et désarroi du gouvernement Marois !

      Oubliez la coalition avec la bénédiction du Lieutenant-gouverneur, car cette option serait elle aussi assez éphémère.

      Le PQ et le Ministre des finances, Nicolas Marceau n’auront d’autres choix que de se plier aux nombreuses demandes venant de tout les milieux.

      La rétroactivité sera un mauvais souvenir et non mise de l’avant car non vendable politiquement.

      Voici quelques pistes de solutions pour couper, le noeud gordien fiscal:

      Ils ne pourront abolir totalement la contribution santé, il devront plutôt moduler cette taxe indirecte, en coupant la poire en deux, donc 100.00$ pour l’ensemble des contribuables l’ayant déboursés en 2011 et un autre 100,00$, qui lui seraient progressifs pour les plus fortunés.

      Exemple; 75,000 $ de revenu imposable débourserait le 100,00$ de base et 25,00$

      *******100,000 $ de revenu imposable débourserait le 100,00$ de base et 50,00$

      *******125,000 $ de revenu imposable débourserait le 100,00$ de base et 75,00$

      Donc, le maximum de la contribution santé serait plafonné à 175,00$ et non plus 200,00$ comme l’avait programmé le gouvernement précédent dans le budget Bachand.

      Ce qui permettrait de prélever 650 millions et la portion manquante viendrait du changement du niveau exonéré des gains en capitaux sur les placements visés.

      Cependant, le gain en capital généré par la vente de résidences secondaires dont le gain en capital serait inférieur à 100,000 $ ne serait pas touché par la nouvelle mesure, soit 75% au lieu de 50%, protégeant ainsi la classe moyenne.

      De cette façon les partis d’opposition pourront plus facilement donner leur appuis et ainsi laisser le gouvernement Marois, se rendre au moins, au prochain budget en mars / avril 2013.

      De toutes façons, le gouvernement Marois semble être mal née et voué à être défait rapidement, ils en ont fait la preuve dès les premiers gestes posés.

      Marois et sa bande semblent patauger dans un résidu qu’ils ont eux mêmes déposés et, démontrent leur incompétence ou à tout le moins leur ignorance des effets de leurs mesures qu’ils tentent de mettre en place.

      Le PQ a reçu un mandat minoritaire de la population et il devra s’ajuster rapidement à cette réalité, si non, il se feront montrer la porte au premier balbutiement du prochain printemps.

      La faiblesse du gouvernement Marois est évidente et ses adversaires politique ont déjà flairé l’affaire et, fourbissent ardemment leurs armes, en se voyant vainqueurs d’un duel contre une proie qui semble facile à abattre.

      La réalité politique leur ait arrivée en pleine figure et doivent maintenant se relever et agir avec sagesse et pondération.

      La première femme PM du Québec a t-elle la capacité de diriger ce gouvernement minoritaire?

      Nous serons fixés après la période des fêtes, le test des cents premiers jours de pouvoir ayant fait son oeuvre.

      Le prochain débat politique opposera;

      Couillard, Legault, *Drainville et Madame David …

      *Marois aura démissionnée dans la tourmente de ses ouailles, hélas!

      Frank

      *

    • Pas certain que de nouvelles élections seraient très profitables aux présents partis d’opposition.

    • Élections ou coalition?

      Mais la coalition existe déjà avec le tandem Marois-Legault.

      Ils ont réussi à défaire le PLQ.
      Ils ont plusieurs politiques qui se ressemblent.
      Mme Marois et M. Legault sont souverainistes.

      On se chicane pour la galerie mais, dans le fond,
      le tandem Marois-Legault travaille subtilement
      pour conduire le bon peuple vers la souveraineté.

      La mentalité nationaliste, voire souverainiste,
      est en train de reprendre le contrôle du Québec.

      Bonjour chez-vous!

    • C’est le problème de la première ministre madame Marois…comme elle avait toutes les solutions

      dans son mandat d’opposition…qu’elle fasse ses preuves !!!

    • Pourquoi pas une coaliation PQ-CAQ? Avec le PQ qui est à gauche et la CAQ qui est à droite, on aurait ce que le Québec veut, un gouvernement du centre.

      On éviterai de taxer rétroactivement les riches que beaucoup confondent avec les ultra-riches. Une grande partie des riches du Québec sont le haut de la classe moyenne dans d’autres pays.

      On pourrait taxer un peu plus les riches et taxer progressivement le reste des citoyens du Québec. Une majorité de citoyens seraient moins taxés. On appelle cela un compromis.

      On pourrait sortir les informations sur la rénovation de Gentilly et si c’est trop cher on ne rénove pas. On appelle cela impliquer les citoyens.

      On pourrais augmenter raisonnablement les étudiants. On appelle cela un compromis.

      Le petit vidéo de la GRC dans lequel on voit des Entrepreneurs compter de l’argent pour le donner ensuite aux chefs de la Mafia a prouvé hors de tout doute qu’il y a un système de collusion très étendu au Québec.

      On a maintenant que la preuve que les libéraux ont laissé faire, les trous de la loi 35 en sont une autre preuve. Est-ce que les libéraux ont participé à cette collusion? On ne le sait pas, il faut attendre la suite de la commission Charbonneau. Il ne faut surtout pas que les libéraux d’une façon ou d’une autre revienne au pouvoir. Ils ont besoin d’une bonne période d’épuration.

      Ce système de collusion est présent depuis longtemps. Il est probable que le PQ soit plus ou moins impliqué mais il y a peu de vieux péquiste dans le gouvernement actuel. Donc le PQ est plus acceptable que de remettre le PLQ au pouvoir, il y a trop de gens de ce parti qui étaient trop impliqué durant les 10 dernières années qui sont encore au pouvoir. Une coalition avec la CAQ va obliger le PQ de faire un bon ménage. Les économies générées par ce ménage permettraient de mieux équilibrer le budget du Québec.

      Daniel Legault

    • Il ne suffirait somme toute que de convertir 5 députés de la CAQ en leur promettant un ministère à chacun pour que ladite coalition devienne effective tout comme au Royaume-Uni.

      Et le nouveau gouvernement en place n’aurait plus qu’à répondre KISS MY ASS à tous les petits pitous chéris de l’ASSÉ tout comme par la présente, qui désirent déjà démocratiquement les 2/3 des représentants à peine dans toute future négociation pécuniaire sur les réformes à venir en Education. Pas mal pour de vrais démocrates, n’est-ce pas?

    • souverain 13h02

      Merci pour le “listing”, mais dites-moi est-ce une étude qui réfère avant ou après l’arrivée des péquistes avec leur taxes rétroactives. :o)))

      Vous tirez vraiment dans votre propre canot. Ces chiffres ne peuvent pas être la représentation de l’état actuel. Il y a toujours un décalage entre l’état de la situation et son rapport. J’espère que vous êtes assez critique pour vous en être rendu compte !

    • Je suis ”barré” aux États ,alors je m’arrange avec mon monde ici.
      Oui les vrais Québécois sont ”barrés” soit aux USA ou au Canada,alors faisons avec.
      J’aime mon endroit mon monde et mon environnement,alors je m’en fait mon pays.
      Fuck les ambitieux économiques qui détruisent tout au nom de leurs foutu porte feuille.
      Pour moi les feuilles sont aux arbres ce que l’air et l’eau nous sont nécessaires à tous.
      Shit la croissance démesurée de la finance au nom de l’humanité.
      Vive le Québec libre et ‘’socialiste”.Et VERT.
      Gilles Ménard

    • Je suggère qu’une taxe de 10,000$ soit immédiatement imposée à tous ceux et celles qui ont voté pour le parti libéral du Québec, lors des dernières élections !

      Ça ne serait plus con que la proposition de l’ex-ministre Garneau !!!

    • Il n’est pas normal de gouverner une province avec 32% des voix. Vite un Gouvernement de coalition comme les vrais pays démocratique Israël ect car en ce moment la province ressemble à une république de bananes. 68% des gens sont malheureux en ce moment. On va le payer cher en ass médicaments effexor, ativan etc

    • J’aime beaucoup ce brillant sénario de M. Lavoie. La réalité sera probablement moins flamboyante Ici j’irais dans la direction ci-haut de @frankmsobayo. Le mandat d’une hypotétique coalition serait simplement de tenir le bateau à flot pour se donner le temps de préparer une autre élection. Vaut mieux laisser aux joueurs la chance de faire leurs bons et moins bons coups, histoire de laisser un peut de temps à l’électorat de juger et se refaire une idée. Nous sommes divisés en groupes qui ne s’aiment pas! On s’ait ce que celà veut dire! ( Je suis surpris de la sérénité d’énergie du PLQ, les campagnes électorales étants difficiles.

      J.R. Georges

    • @bellinger

      28 septembre 2012
      13h46

      Vous avez raison. Ce gouvernement Marois….Quelle calamité!

      Un gouvernement de coalition CAQ-PLQ serait parfait. Dans le fond, le PLQ pourrait enfin légitimer sa ingénierie de l’état. Mais, il faut attendre les résultats de la commission Charbonneau. En plus, il est connu que Legault n’est pas là pour le pouvoir!

      Nous aurions peut-être un très bon gouvernement. Les étudiants seraient malvenus de recommencer leurs manifestations!

    • Seulement cet article démontre que le PLQ en a assez fait pour le Québec:
      http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201203/20/01-4507622-quebec-a-sous-estime-de-11-milliards-la-croissance-de-sa-dette.php

    • A mon avis pour avoir un gouvernement efficace et solide pour nous représenter, je serais pour des élections a deux tours. Le premier tour tout les parties se présentent et au seçond tour seul les deux premiers parties se représente. Comme ca nous sommes toujous sur d’avoir un gouvernement majoritaire capable de gouverner.

    • Souverain
      Couts bas pour une entreprise. Encore faut il que les dirigeants veulent venir s’etablir a Montreal quand les taux d’impositions marginaux seront de 55%. Aussi, sur les gains en capitaux imposes a 75% au lieu de 50%, le calcul a probablement change …

      Alberttk
      Les frais de scolarite c’est 3 ans. Ont est tous passe par la (surprise surprise). Les impots ensuite c’est pour la vie. On doit avoir un systeme qui encourage la reussite et favorise l’epargne et l’investissement si on veut etre capable de se payer tout nos programmes. Hors, les riches ne se plaignent pas de leur situation, ils disent haut et fort qu’on s’en va droit dans le mur a long terme avec ce qui est propose. Coupons dans les depenses au lieu d’augmenter les taxes au dessus d’un niveau critique de 50% qui est, selon moi, un bel exemple de solidarite.

      Une chose est clair au derniere elections, on voulait se debarasser de Charrest, point final. Le resultat de vote etait exceptionnel et refletait bien cette volonte. Tenez vous le pour dis, le PLQ n’a pas le monopole de la corruption. Pour la construction, c’est un systeme pourri qu’on a en place depuis au moins 30 ans. Il est temps de faire le menage, mais aucun parti a le monopol de cette corruption qui s’est installe a travers les dernieres decennies, c’est nous tous qui se sont laisse faire.

      Je regardais la tele ce matin, a Hong Kong. Une belle emission quebecoise. Dans le generique a la fin, “finance par credits d’impots”. C’est ca le probleme au Quebec … pas qu’on fait de belles emissions qui font le tour du monde, mais c’est des credits d’impots par ci, credits d’impots par la, financement Quebec par ci, financement Quebec par la, etc. Il y a programmes apres programmes, aide par ci et aide par la. On a la SGF qui a perdu $1.5 milliard, pas a cause de la conjocture des marches comme la Caisse de Depot, mais bien une perte de $1.5 milliard sur des placements douteux et non rentable (corruption ? kick back ?). Hors le President etait nul autre que le mari de Mme Marois qui a touche une pension de $100,000 a vie (!!!) juste avant que le PQ perde le pouvoir (Marois comme ministre des finances).
      Le probleme au Quebec c’est tout ces programmes, tout les programmes sociaux qu’on s’offre et qui sont lourd a gerer. On depense bcp plus qu’il ne rentre, le systeme n’est meme plus transparent.

      Qu’on arrete de taxer davantage. Qu’on retourne aux sources (education, sante … et encore, par education je voudrais qu’on arrete de former de futures chomeurs et que l’on contingente les programmes sans debouches). Qu’on coupe dans certains programmes sociaux, que l’on consolide les autres et qu’on sache, rapidement, ou va notre argent …

      La retroactive, un precedent a ete creer. Un sentiment de confiance qui va etre difficile a retablire. Moi qui ai quitte le Quebec il y a 10 ans, comment puis-je planifier revenir si on impose des choses retroactive ? Comment puis-je etre certain qu’on ne changera pas les regles en fin de partie ? Ridicule …

      D Corman
      Hong Kong

    • J’ai beau être à 100% pour la séparation du québec, je trouve inconcevable quelle ce fasse de façon à exclure le fait qu’une fois séparer, tous les mêmes gens y résiderons. Donc si le but du parti québécois est de ce séparer est une chose, mais si il dicte ce qu’on devraient être en tant que futur québécois, là, c’est trop.
      Le débat gauche-droite vas exister avant comme après la séparation et le fait de diviser la nation sur ce point fait régresser l’idée d’un pays! Bien que l’idée de M. Garneau ne m’enchante pas, ça pourrait devenir à court terme la moins pire, non la meilleur, mais la moins pire des solutions à un problème de vision du gouvernement!
      Elle pourrait facilement s’attaquer à la corruption sans que aucun parti de l’opposition ne l’empêche. Au système électorale et plusieurs autres points qu’ils ont eu en commun durant la campagne électorale pour faire avancer plutôt que de foncer avec ce que les autre ne voulais pas! C’est ça un gouvernement de coalition!

    • Effectivement, Madame Marois est en train de faire la preuve qu’elle n’est pas à la hauteur pour gouverner le Québec et son choix tout à gauche va lui coûter sa carrière politique! Quand je lis certains commentaires qui parle de droite quand ils parlent des libéraux ou des caquistes, ils ne savent vraiment pas de quoi ils parlent! La droite ce n’est pas cela, ces dernier sont plutôt au centre. Notre systéme a besoin de coupure dans les dépenses, pas de nouvelles taxes. De faire fuir les payeurs d’impôts, il faut admettre que ce n’est pas très fort comme politique!! Si le Québec se retrouve avec ses revendicateurs seulement, il ne restera plus grand chose à revendiquer!! Un gouvernement Péquiste de 2-3 mois c’est amplement suffisant!! La CAQ a beaucoup plus en commun avec le PLQ qu’il en a avec le PQ, vous le verrez bien!

    • Bonjour,

      En réplique pour Monsieur Gilles Ménard qui affirme que c’est une maudite chance que son ami le péquiste Souverain et lui même partagent le même moule et les mêmes idées de gauche sur ce blogue de La Presse.

      Tout en reconnaissant votre franchise, Monsieur Gilles Ménard, cette franchise du bûcheron qui oeuvra dans les Hautes Terres du Kamouraska et qui allie idées de gauche et progressisme en s’alignant sur son vécu, ne vous associez pas au péquiste Souverain qui est un faux jeton et un chien pas de médaille dans le jeu de quille. Ce pauvre nationaliste frustré se prétend un ancien homme d’affaires avec pognon et yacht pour se valoriser et ainsi valoriser un tant soit peu la talle de péquistes. Pauvre péquiste qui s’invente un passé riche et prospère et en même temps avec des vues de gauche aussi intenses que les vôtres tellement que vous semblez deux frères.

      En conclusion, tant qu’à moi qui veut un scrutin au plus vite, en signifiant votre opinion sur cet épineux sujet, vous le maître à penser du disciple Souverain, donnez nous votre avis sur le topo du blogue et par la bande, l’opinion du Souverain le péquiste sera la même car vous semblez faire un tout comme une vieille paire de fesse . Au plaisir, John Bull.

    • Ni coalition , ni élection. la tutelle m’apparait ce qui de mieux pour le Québec étant donner l’échec llamantable des politiciens Quebecois a faire prospéré la province oui a la TUTELLE du FMI

    • Ni coalition , ni élection. la tutelle m’apparaît ce qui a de mieux a faire pour le Québec étant donner l’échec lamentable des politiciens Québécois a faire prospéré la province et son immense succès a nous appauvrir tous collectivement, la TUTELLE du Canada ou du FMI semble etre le remede inévitable au cancer qui ronge et gruge le Québec.

    • À court terme, une coalition serait une solution de moindre mal pour l’ensemble du Québec. Mais, si le PQ continue de prendre des décisions aussi rapides et aussi radicales (je partage la plupart d’entre elles), une telle coalition sera de moins en moins possible.

      Une approche aussi brutale: est-ce ça que le PQ appelle du “changement”?

    • Peut-être y aura-t-il une coalition en attendant que le CHEF du P.L.Q. soit choisi. Mais dès que le chef sera choisi, le gouvernement MINORITAIRE sera menacé et sur la voie d’évitement. Ses jours sont comptés. Les impôts rétroactifs, la mise au rencart du drapeau canadien, la fermeture de Gentilly, l’appel forcé à la réconciliation qui s’avère pas crédible, les décisions unilatérales de Mme Marois sans consulter l’Assemblée nationale (elle fait comme Monsieur Harper…) tout cela débute mal un règne fragile et instable.

      @gillesmenard.

      Contrairement à ce que vous prétendez, je suis une vraie libérale et j’en suis fière. Je ne suis pas beniouioui envers le P.Q. je ne leur dois RIEN….
      si je regarde la feuille de route du P.L.Q. c’est le parti qui a fait le PLUS pour le Québec. Nous avons eu des leaders exceptionnels: Jean Lesage, Paul-Gérin Lajoie, Claude Castonguay, Raymond Garneau. Tous des hommes compétents, qualifiés, honnêtes.

      Vous prétendez que seuls…les péquistes sont vrais…leur histoire de chicanes, de rivalités, de conflits, de couillonnage les uns envers les autres, OUI ça c’est vrai…ils ont des ÉGOS super développés, et ils “perlent” très bien, de beaux discours dans les sphères au-dessus du vrai monde et surtout un complexe d’infériorité très prononcé…ils préfèrent quitter le Canada (Sécession) plutôt que de soutenir la concurrence, la course à l’excllence dans les rapports entre anglophones, allophones et francophones. Selon eux seuls les anglophones votent libéral…ce qui est faux plusieurs francophones votent libéral. L’élection des péquistes minoritaires en est un exemple frappant.

    • Je ne crois aucunement à de nouvelles élections à court terme. Tous les partis doivent remplir leur coffre. On aura plutôt droit à des stratégies de coalition. Qui dit coalition, dit négociation, cela va sans dire. La plus probable est PQ-CAQ.

    • @ johnbull

      Quand on enlève de vos commentaires les insultes et les affirmations sans fondements il en reste bien peu de chose.
      Vos amis fédéralistes sont sûrement bien loin de s’enorgueillir de votre présence sur ce blogue.
      Quand à votre Au plaisir, je comprens que vous vous adressez à vous mêmes puisque vous êtes probablement l’une des rares personnes à prendre plaisir à vous lire. De là sans doute votre présence répétée sur ce blogue.
      Dommage il y a pourtant de nombreuses personnes, fédéralistes ou souverainistes, de gauche ou de droite qui prennent la peine d’apporter des arguments constructifs ici sans tomber dans la provocation et l’insulte.

      Allez M. Bull vous êtes sûrement capables de faire mieux.

    • Bon dimanche,

      Il ne faut surtout pas s’attendre à ce que le PQ cède volontairement la direction du Québec au PLQ. Il serait aussi surprenant que le lieutenant gouverneur refuse la dissolution du gouvernement advenant un vote de non-confiance à l’Assemblée nationale. Le n ième représentant de sa majesté au Canada ne prend pas de décision. C’est un pantin, une sorte de Pinocchio parfaitement inutile et fort coûteux. Dans une future et rapprochée élection, les comtés détenus par la CAQ iront probablement au PQ et quelques uns au PLQ. À moins de changements majeurs immédiats dans sa façon d’être, la CAQ sent déjà la boucane d’un feu de paille.

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • @respectable
      Que dire de Harper avec son 37%,c’est pas mieux.
      Gilles Ménard

    • La raison d’être de la CAQ était de faire de la politique AUTREMENT et sortir un régime corrompu du pouvoir dixit le tandem Legault et M.Net Duchesneau et on verrais ces mêmes individus s’allier au PLQ qu’on voulait CHASSER à tout prix du pouvoir ?? réveillez vous de grâce . La crédibilité de Legault tomberait alors sous zéro .

    • @D Corman de Hong Kong
      De quoi j’me mêle.Vous avez quitter le Québec pour Hong Kong et vous trouvez le moyen de critiquer nos comportements!!!???
      Alors demeurez-y et ne venez pas nous emmerder.
      Vous êtes surement comme bien d’autres parti avec la caisse.
      Gilles Ménard

    • “« Un putsch, rien de moins » (Gagnon), « …ce qui se rapproche le plus d’un coup d’État » (Marissal », « folie à trois » (Boisvert), « vaudeville » (Pratte), « irrationalité absolue » (Décarie) », « maisons de fous » (Fortier) : les journaux de Québecor et de Gesca ont rivalisé mardi dernier pour déprécier une initiative exceptionnelle dans nos mœurs politiques mais parfaitement légitime et respectueuse de notre droit.”

      J’écrivais ce qui précède avec Denis Vaugeois en décembre 2008, quand il était question d’unir les forces d’opposition au parlement fédéral pour renverser les Conservateurs. Pluisieurs de mes interlocuteurs jugeaient la manoeuvre antidémocratique mais, maintenant qu’il s’agit d’évacuer le PQ, ce serait une urgence nationale…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité