Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 18 août 2012 | Mise en ligne à 8h44 | Commenter Commentaires (24)

    Legault, chef du Comité du non?

    Je sais que ça va vous sembler prématuré, mais c’est trop gros pour ne pas spéculer sur le sujet. Si Pauline Marois prend le pouvoir et que la CAQ forme l’opposition officielle, c’est François Legault qui sera le chef du comité du Non dans l’éventualité d’un référendum.

    Le même François Legault qui s’est dit souverainiste en lançant la CAQ, mais qui a reporté ce débat à la prochaine décennie sous prétexte qu’il faut d’abord assainir les finances publiques du Québec. François Legault serait le porteur du flambeau fédéraliste, tout comme Claude Ryan en 1980 et Daniel Johnson en 1995.

    Imaginez un peu la gymnastique à laquelle il devrait se livrer pour porter ce chapeau. Les souverainistes s’empresseraient de sortir son budget de l’an 1, publié en 2005, dans lequel M. Legault chiffrait les gains financiers d’un Québec souverain.

    Je reconnais que c’est surréaliste comme scénario. Mais si la CAQ forme l’opposition officielle devant un gouvernement péquiste, les milieux fédéralistes devront se poser la question.

    Les jeux ne sont pas faits et la Coalition avenir Québec est encore en troisième position dans les sondages d’opinions. Mais les deux derniers sondages, CROP et Léger Marketing confirment que la CAQ talonne les libéraux de très près et pourrait se retrouver en deuxième place.

    Tags: , , ,


    • Ce n’est pas parce que c’est le chef de l’opposition qu’il va nécessairement devoir être le chef du Non.

      Êtes-vous en train de dire que si Option National devient l’opposition officielle, M. Aussant va devoir être le chef du Non?

      Ça n’a aucun sens votre commentaire.

      Etienne Rochon

    • Les carottes sont cuites pour l’équipe de Ti-Oui de Pauline. Go!

    • Probablement que Marois et Legault ont déjà établi leur plan ensemble pour la séparation du reste du Canada. Si j’avais de l’argent placé à la Caisse populaire Desjardins (entente secrète entre Pariseau et Béland), je ferais attention car les homards sont déjà dans la cage, comme le disait Jacques Parizeau en 1995. Ceux qui vont finalement être les grands gagnants, ce sont les canadiens des autres provinces qui nous envoient leurs impôts pour nous payer les services que nous exigeons même si nous n’en avons pas les moyens. Nous sommes déjà des petits cartons rouges bien ficelés pour les séparatistes.

    • S’il devient chef du camp du Non, il n’aura aucune crédibilité. Tant mieux pour le Oui!!!

    • C est interressant comme interrogation car il faudra bientot y faire face. Moi j y vois une épine majeure dans le pied du prochain gouvernement. Je crois qu il serait suicidaire pour le PQ s il accede au pouvoir d aborder la question souverainiste car il se buttera alors automatiquement à une alliance de l opposition qui le destituera sans trop trop de pitié.

      Mais honnêtement je me demande si ce n est pas le scénario que je préfererais en ce sens qu `il faut expurger la question au sein du PQ tout en reglant la question du leadership une fois pour toutes. On a tendance à l oublier mais c est une question qui pour toute sorte de raisons a été mise en veilleuse. On connait les péquistes mieux que ca hein ?

      Je crois que la CAQ va finir deuxieme parce que le PLQ est en chute libre et ses promesses n enthousiasment plus personne pendant que son leader lui voir son pire scénario se concrétiser. Quoi qu il promette quoi qu il dise,plus personne ne lui prête de crédibilité et son seul scénario qui tenait sur la grogne étudiante s est évanoui pour ne laisser que son bilan indéfendable.En ce sens ,les débats qui s en viennent ne peuvent qu être cauchemardesques pour lui.

    • Pourquoi faudrait-il un comité du non… ne se pourrait-il pas qu’enfin le québec ne s’exprime que d’une seule voix. Comme c’est le cas pour la non signature de la constitution trudeau.

      Les gens qui appuieraient le non n’auraient qu’à prendre la rue, jouer de la casserole et nous de ne pas les écouter…

      La question serait la suivante:

      Voulez que le gouvernement du QC signe la constitution, où forme un gouvernement indépendant.

      Et comme dans le bon vieux temps, le oui serait un non… et nos députés de mettre leurs sièges en jeux…

    • J’ai de la difficulté avec ceux qui ne comprennent pas François Legault pour son volte-face annoncé sur la souveraineté du Québec A-C-T-U-E-L-L-E-M-E-N-T. Il me semble qu’il a été clair sur son intention première, soit celle de remettre le Québec sur les rails.

      Qui, souverainiste ou fédéraliste, peut trouver cette intention malvaillante ou malsaine? Ce que la majorité des citoyens veulent c’est que leur gouvernement agisse comme un bon père de famille. L’heure est au ménage et au redressement, pour le bien de notre si chère nation. La CAQ me semble être le parti le plus motivé à aller dans ce sens. Ce n’est qu’ensuite, qu’après avoir rétabli un Québec présentement très fragilisé qu’il sera peut-être viable d’entrevoir la souveraineté. Et ça, je ne serais pas surpris que M Legault l’envisage toujours, mais à long terme, et probablement pas avec lui au pouvoir ni avec la CAQ. Chaque chose en son temps.

    • Pas forcément. Ne font partie du comité du NON que ceux qui s’inscrivent :

      « Tous les membres de l’Assemblée nationale qui, dans les cinq jours qui suivent celui de l’adoption d’une question ou d’un projet de loi qui doit être soumis à la consultation populaire, s’inscrivent auprès du directeur général des élections pour l’une des options, forment le comité provisoire en faveur de cette option.

      Lorsque, à la fin du délai prévu au premier alinéa, il n’y a aucun membre de l’Assemblée nationale qui se soit inscrit en faveur d’une des options, le directeur général des élections peut inviter au moins trois et au plus vingt électeurs à former le comité provisoire en faveur de cette option. Ces électeurs doivent être choisis parmi les personnes publiquement identifiées à cette option. »

      http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/C_64_1/C64_1.html

      Legault pourrait faire le choix de ne pas s’inscrire à ni l’une ni l’autre des options.

      - Robert Lemieux

    • Et apres il vient nous faire la lecon comptable en conference de presse,lui et Rebello franchement pathetique………Alain Legault

    • Je trouve pour ma part que c’est une excellente supposition qu’on doit faire en tant qu’électeur mais vous devriez en parler aussi avec M.Pratte qui fait un éditorial pour essentiellement dire que votre supposition ne devrait pas être et qu’on ne devrait pas avoir de doute sur le fédéralisme de Monsieur Legault.

      Je ne sais pas si c’est un doute ou une appréhension mais moralement je ne peux voter Legault à cette élection-ci parce que je trouve que ce serait injuste. M.Charest s’est battu pour le fédéralisme depuis toujours et il en est le meilleur représentant encore même si les autres politiciens se fient uniquement sur des phénomènes d’alternance et de psychologie des électeurs qui veulent avoir toujours plus de nouveau comme dans les annonces de lessive en fait.

      Après cette raison hautement morale et moralisatrice, de ne pas voter Legault, j’en ai une deuxième bien plus terre-à-terre. J’ai travaillé dans des usines dans ma vie et le peu d’argent que ça me rapportait, je l’ai placé dans des actions de compagnies qui me payaient et me paient toujours des dividendes. Et ce gars nouvellement fédéraliste s’avère être aussi un nouveau gauchiste. Après avoir fait son argent en travaillant et en investissant lui-même, il ne servirait à rien de le nier, il se prend maintenant pour Marx ou Mao et veut “faire payer les riches”.

      C’est quelqu’un qui dit tout et son contraire parce que pour être amené à épargner, il faut y voir des avantages et si on veut que les gens épargnent comment faire si les taux d’intérêts offerts sont plus bas que l’inflation et même négatif, on aurait pu penser à acheter des actions de compagnies québécoises ou autres mais voila que Legault coupe ce chemin également.

      Entre la peste de la promotion du grand n’importe quoi à la Legault et le choléra des chicanes perpétuelles avec le fédéral avec en prime un lavage de cerveau à la Marois, vive Charest !

    • Selon moi Francois Legault si prend de la bonne manière au sujet de la souveraineté. Si un jour le Québec peut devenir souverain ce serait bien qu’il soit solide économiquement. Présentement, la dette libérale nous empêchera pendant plusieurs années de rêver à la souveraineté, mais c’était un de leurs moyens en poussant Charest du fédéral au provincial. Aujourd’hui je ne voterais pas pour l’indépendance…dans un Québec solide économiquement OUI.

    • .
      La question financière a trop évolué au cours des dernières années (ici et mondialement) pour que l’on se fie sur une analyse qui date de plus de 10 ans.
      De toute façon le facteur dominant d’une séparation du Canada est plus relié à une volonté généralisée du peuple, …. Il faudrait plus que 51% parce qu’il y aura quelques années difficiles à passer suite à une séparation et il ne faudrait pas que cette volonté descende à 35%, 3 ans plus tard quand on sentira que l’on accuse une perte et que tous les québécois doivent se retrousser les manches !
      Dans le passé, une indépendance se gagnait au prix de la vie de ses fils … aujourd’hui on peut penser que le prix sera économique et touchera la qualité de vie …. ceci est acceptable si l’on a l’espoir d’une vie meilleure dans le futur pour nous et nos enfants … mais en ce moment, avec notre société vieillissante et ses quelques enfants qui devront composer avec l’immigration… … Hummm!

      F. Legault n’est pas obligé de prendre tout sur ses épaules, il pourrait former un comité du NON avec des Coallitionistes , des Libéraux provinciaux et fédéraux, le NPD et même des Conservateurs (tous québécois).

      Il y a peut-être des problèmes, mais moi je n’en vois pas !

    • Ce que vous évoquez ce matin est assez surréaliste, mais nous pourrions fort bien nous retrouver dans cette situation. Cela m’amène à penser qu’au Québec, nos Fédéralistes n’ont jamais su déborder assez d’imagination pour promouvoir une vie merveilleuse dans un immense Canada qui aurait cette capacité de faire prospérer toutes «ses filles» y compris le Québec. Regardons simplement la qualité publicitaire du Parti Libéral du Québec et qui n’a absolument rien pour redorer le blason des créateurs publicitaires. Les stratèges Libéraux payent ces idéateurs qui n’ont pour ainsi dire aucun talent innovateur pour attirer les gens dans les filets des Libéraux. J’espère que cette agence de décrochera pas de contrats pour promouvoir la vente d’un nouveau biscuit, car il aura des chances de rester sur les tablettes des épiceries.
      Les Fédéralistes demeurent toujours donc des gens qui ont le derrière vissé sur leur chaise en pensant qu’ils détiennent, comme une pensée magique, l’absolue vérité sans devoir l’expliquer ou la vendre aux réclacitrants. Un jour cette paresse va leur jouer des tours et puis d’un autre côté, les Souverainistes devront revoir leur projet, car de nombreux irritants empêchent cette option d’intéresser davantage d’électeurs.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Politique fiction pour politique fiction: M. Duchesneau fait quoi avec M. Barrette si ce dernier est élu et promu ministre e la Santé tout en étant reconnu coupable de lobbyisme illégal?

      C’est un non-sens que cet homme demeure candidat alors qu’on vire des gens de la CAQ pour moins que ça.

    • Legault est brillamment mis à nu par Lysiane Gagnon aujourd’hui. Legault est un pur opportuniste sur la question de la séparation.

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/lysiane-gagnon/201208/17/01-4565981-le-revirement-de-francois-legault.php

    • @denis825

      De compter voter “non” à un éventuel référendum sur la souveraineté du Québec n’en fait pas un souverainiste, pas plus que de ne pas prendre un verre un soir ne fait un être sobre ou que d’en prendre un en fait un alco. “Non” actuelemment parce que pas viable. Ce n’est pas le temps, ni la priorité.

      Aussi, la croyance populaire que plus de champs de compétences et de juridiction sous un gouvernement souverainiste ou non ferait automatiquement de nous une nation plus forte et efficace est une risée. Cela impliquerait aussi plus de responsabilités, je laissi chacun examiner ce qui se fait au uébec actuellement avec ces responsabilités. Nul besoin d’énumérer les lacunes. La CAQ souhaite prendre le taureau par les cornes pour arriver à solidifier le Québec.

      Et certains les blâment d’être de droite et d’autres d’être de gauche. Un parti ne peut-il être centriste et prendre action de gauche et de droite qui sont nécessaire pour le bien-être d’une société?

    • Arrêtons de spéculer, il reste deux semaines a la campagne et c’est très serrer, et les débats peuvent tout changer, Marois devrait pas pavoiser trop vite avec son comité de transition du pouvoir, non mais quelle arrogance que cette femme.

    • aallez donc voir ce que legault disait,et chiffrait,tu peux changer d’idée mais 2+2= 4,cela n’a pas changé
      https://papyrus.bib.umontreal.ca/jspui/bitstream/1866/1492/1/a1.1g1065.pdf

    • Oui et ce serait là une occasion en or pour François Legault d’être chef élu ou non élu mais au moins il sera chef….chef il en a toujours rêvé.
      Et tout de suite avant le 4 septembre je lui dis “NoN” il n’aura pas mon vote.

    • M.Lavoie d’abord c’est loin d’être fait que Mme Marois va être élue à la tête du gouvernement. De plus en plus de gens croient que nous allons vivre le même scénario que le 2 mai dernier. Pour ce qui concerne le référendum ça va survenir dans la semaine des 4 jeudis. Donc il serait étonnant que François Legault soit à la tête du comité du non. Les péquistes ont déjà commencer à mettre la table pour faire des chicanes inutiles avec Ottawa et les québécois ne les suivront pas.

    • Je ne vois aucun problème avec le fait que Legault remette l’option ‘’souveraineté-indépendance” du Québec à plus tard, après avoir remis le Québec sur ses rails économiquement.
      Il n’a pas à devenir le chef du NON, il a simplement dit qu’il mettait cette option en veilleuse…
      Quel conseil judicieux un parent consciencieux donnerait-il à son jeune surendetté qui voudrait partir en appartement, si ce n’est de planifier et d’assainir sa situation financière avant de partir?
      Dans un Québec fort économiquement, je dirais ”OUI” à la souveraineté, mais actuellement, trop de gens vivent aux crochets du gouvernement et veulent de plus en plus de services… Quant au fait qu’il veut faire payer les plus riches davantage, la plupart des Québécois devraient être contents,non???

    • @lematapedien

      « Présentement, la dette libérale nous empêchera pendant plusieurs années de rêver à la souveraineté »

      La dette du secteur public québécois en pourcentage du PIB est inférieure aujourd’hui à ce qu’elle était à l’arrivée de Jean Charest au pouvoir. Votre accusation ne tient pas la route.

      http://www.etatquebecois.enap.ca/docs/ste/finances_publiques/a-dette-fp.pdf
      http://www.finances.gouv.qc.ca/fr/page.asp?sectn=36&contn=332

      - Robert Lemieux

    • ..@patatoconcombre,18 août 2012,10h23:« …. M. Barrette si ce dernier est élu et promu ministre e la Santé tout en étant reconnu coupable de lobbyisme illégal?»
      +++

      En Anglais on dit que cele est un «non issue«, autrement dit, un faux problème. Le Dr. Barrette était président de la FMSQ, un syndicat qui EST , de facto, un lobby de médecins spécialistes. Est-ce que les présidents de la CSN, FTQ, CSD, CSQ sont inscrits comme lobbyistes? Si oui, c’est une aberration. Un syndicat représente ses membres. Un lobbyiste représente des clients et, peu importent les clients, le lobbyiste défend leurs intérêts, comme un avocat défend n’importe quel accusé.

      Misère que des fois, au Québec, à force de jouer aux purs, on confond les choses.

      JFC

    • Bonjour,

      Monsieur François Legault comme chef du Comité du NON. Comme disent bien des péquistes soit : Kossé qu’y mettent dans le café ? Et même les péquistes ont raison sur ce point car cet honnête homme peine à mettre un pied devant l’autre……. Manque d’envergure pour un vrai fédéraliste tout simplement……. Avec plaisir, John Bull.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité