Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 7 août 2012 | Mise en ligne à 11h09 | Commenter Commentaires (74)

    Personne n’est parfait…

    Il est toujours dangereux, en politique, de se prétendre plus pur que les autres. Ça amène nécessairement les journalistes et les adversaires politiques à fouiller dans le passé.
    L’arrivée de Jacques Duchesneau aux cotés de François Legault m’a rappelé cet article publié dans LE SOLEIL par mon ancien collègue Stéphane Paquet. Rien d’illégal, juste un peu gênant. M. Legault me pardonnera ce retour en arrière, je l’espère.
    GL
    —–

    La Une, vendredi 29 novembre 2002, p. A1

    1000 $ pour voir Legault
    Le ministre sollicite l’industrie pharmaceutique et médicale pour financer le Bloc québécois

    Paquet, Stéphane

    Une vingtaine de dirigeants d’entreprises des secteurs pharmaceutique et médical ont déboursé 1000 $ le couvert pour souper avec le ministre de la Santé, François Legault, hier soir à Québec. Le repas, pris Aux Vieux Canons, sur Grande Allée, était une activité de financement du Bloc québécois. Et ce n’est pas la première fois qu’un événement du genre est organisé.

    Au sortir de sa limousine, le ministre de la Santé a dit ignorer que des dirigeants de l’industrie pharmaceutique l’attendaient au chaud à l’intérieur. ” Je ne sais pas, a-t-il dit au journaliste du SOLEIL qui l’attendait, je ne sais même pas qui a accepté de venir ici. Ce n’est pas moi qui l’ai organisé. ”

    Pourtant, Martin Koskinen, son attaché politique qui l’accompagnait et qui entendait la conversation, a cru bon d’ajouter : ” Ils ne sont pas tous du secteur (pharmaceutique). ”

    D’ailleurs, quelques minutes plus tard, l’attachée de presse du ministre, Anne Marcotte, contactait LE SOLEIL et affirmait que ” on a été prévenu par l’organisation du Bloc québécois des représentants qui assistaient à cette rencontre-là “.

    Le bloc de Charlesbourg

    Cette rencontre entre le ministre et des gens des secteurs médical et pharmaceutique au profit du Bloc n’est pas une première. Hier soir, il s’agissait de financer le Bloc québécois de Charlesbourg.

    Ce genre d’événement s’est aussi produit ” dans d’autres comtés, de dire Anne Marcotte, avec d’autres ministres avant nous. Et même nous, c’est arrivé. On est arrivé dans des cocktails où il y avait une grande majorité de gens qui étaient des représentants de l’industrie pharmaceutique. Et on a dit : Ces gens-là, quand on veut parler de dossiers pharmaceutiques, on les rencontre au cabinet. ”

    Anne Marcotte ajoute: ” Notre agent de liaison a fait savoir au Bloc québécois et au Parti québécois qu’on privilégiait qu’ils restreignent le nombre de personnes qui représentent des compagnies pharmaceutiques dans nos cocktails de financement, parce qu’il y a eu des cocktails de financement où ce n’était pratiquement que des représentants du pharmaceutique qui y assistaient. Et ça se retrouvait à être une soirée de lobby. ”

    La soirée d’hier était organisée par Yvon Careau, au nom du Bloc québécois. Une invitation, obtenue par LE SOLEIL, mentionnait clairement qu’il s’agissait d’une ” opportunité de rencontrer personnellement François Legault “.

    M. Careau s’est bien défendu de mettre le ministre de la Santé, qui agissait à titre de ” président d’honneur ” de la soirée, en situation de conflit. ” Ça n’a aucun rapport, parce qu’il n’y a pas d’entrevue privée. Il va parler tout simplement du ministère comme tel et des orientations, alors… ”

    Plus tôt, le ministre disait plutôt qu’il jaserait ” de politique, parler un peu de l’importance du Bloc québécois ” aux convives qui l’attendaient.

    L’attachée de presse du ministre a tenu à souligner que ce genre de rencontre n’avait pas empêché son patron de faire adopter, le printemps dernier, le projet de loi 98 qui ” limite la croissance des coûts de l’assurance-médicaments “. Québec espère ainsi économiser 90 millions $.

    Activité légale

    Au fédéral, comme c’est le cas avec le Bloc, les partis politiques peuvent recevoir des dons de compagnies, ce qui n’est pas le cas sur la scène québécoise. L’activité d’hier était donc légale. Elle soulève toutefois des questions d’éthique, puisque le ministre de la Santé détermine, sur recommandation du Conseil consultatif de pharmacologie, quels médicaments sont inclus dans la liste de médicaments remboursables par le régime général d’assurance-médicaments.

    M. Koskinen, qui accompagnait le ministre Legault hier soir, est d’ailleurs responsable à son bureau de ce conseil de pharmacologie, des dossiers de l’assurance-médicaments, de la carte d’assurance-maladie et de la Régie de l’assurance-maladie du Québec, entre autres.

    Il y a deux ans, la ministre de la Santé de l’époque, Pauline Marois, avait aussi rencontré une soixantaine de représentants de l’industrie pharmaceutique. Coût du couvert : 350 $. En 2001, c’est Rémy Trudel qui se dévouait pour le Bloc. Coût du couvert cette fois-là : 125 $.

    Ce mois-ci, le chef de l’Action démocratique, Mario Dumont, a annulé in extremis une rencontre avec des représentants de l’industrie pharmaceutique.

    Ceux-ci s’étaient fait demander 3000 $ pour serrer la pince du chef de l’ADQ.

    Hier, deux députés du Bloc assistaient au souper gastronomique, soit Richard Marceau et Michel Guimont.

    Le propriétaire, Gilles Verreault, qui possède une des meilleures caves à vin de Québec, a confié qu’il allait servir au groupe ” des bons vins, du porto 37. ” Ensuite, ce fut de la caille et du filet mignon de bison.

    LES COMPAGNIES PRÉSENTES AVEC FRANÇOIS LEGAULT

    - Astra Zenaca

    - Apotex

    - Ratiopharm inc.

    - Bristol Myers Squibb

    - Novopharm Québec

    - Aventis Pharma Service (3pers.)

    - SNC Lavalin

    - Centre de recherche du CHUL

    - EDC inc.

    - NDS Pharma Services

    - Rodan Produits chimiques

    - NSDS Solutions

    - Omni-med

    - Société conseil Landda

    - Groupe Action contact

    - Bertec Médical

    Non identifiées

    - 4 personnes à titre personnel

    - 1 compagnie d’équipement médical

    - 1 avocat

    - 1 firme de relations publiques

    SPaquet@lesoleil.com

    Illustration(s) :

    Ratthé, Pascal
    Au sortir de sa limousine, le ministre de la Santé a dit ignorer que des dirigeants de l’industrie pharmaceutique l’attendaient au chaud à l’intérieur. ” Je ne sais pas, a-t-il dit au journaliste du SOLEIL qui l’attendait, je ne sais même pas qui a accepté de venir ici. Ce n’est pas moi qui l’ai organisé. ”

    Yvon Careau, l’organisateur de la rencontre

    © 2002 Le Soleil. Tous droits réservés.

    Numéro de document : news·20021129·LS·0001

    Tags: , , ,


    • Vous êtes en pleine partisanerie politique, Monsieur Lavoie. Il est étonnant que vous laissiez de côté votre professionnalisme pour déterrer des histiores anciennes concernant Legault. Ferez-vous de même avec Jean Charest? Pourtant, il a un passé riche en ce qui est de la corruption! En fier libéral que vous êtes, vous vous abstiendrez, j’en suis sûr.
      GTremblay
      Montréal

    • C’est pour ça que je ne vais pas voter pour la CAQ et que je vais voter pour QS. C’est les seuls qui proposent des mesures concrètes pour limiter au maximum l’influence et le copinage entre ceux qui ont de l’argent et des intérêts et nos dirigeants. Ce qui est bon pour le parti ne l’est pas nécessairement pour la population…

      Legault a le profil parfait de celui qui ne sera peut-être pas illégal mais du côté moral, on repassera. C’est souvent ça les gens très ambitieux.

    • Toute activité humaine comporte ses zones d’ombre. La politique n’échappe pas à la règle. Penser y laver plus blanc que blanc est un leurre. Comme me disait jadis une parenté beaucerone: là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie! Fin.

      Michel Lebel

    • N’y a-t-il pas un lien entre Apotex et Charles Sirois? En revenant à la charge avec un certain passé de monsieur Legault, on comprend mieux pourquoi il nous a dit, il y a quelque temps, qu’il appuirait Jean Charest dans les résultat de cette élection. Le bonhomme est sans doute souverainiste dans son coeur, mais son porte-monnaie ne mange pas de ce pain-là.
      Gilles Pelletier, Québec

    • 2002… Faceclap!

      J’imagine si on fouille encore plus loin, on devrait etre bientot arriver a Adam et Eve… je suis sur qu’il c’est passé de quoi de croche dans ce temps la…

    • Est-ce pire que de voir des mafieux á des dejeûners-benéfices et de recevoir d’un d’entre eux un beau $60 000 ?
      R. Boisvert

    • Parlant du passé. Allons-y avec celui des Pékisses. Vous vous rappelez des COFI, ces Centres d’Orientation et de Formation des Immigrés? Ce sont les pékisses qui les ont abolis et ces Centres faisaient un travail remarquable pour aider les immigrants à se franciser et à s’intégrer à notre société. Maintenant, madame Marois dit en Gaspésie que Jean Charest est une menace pour notre identité. Dame Marois n’est pas la championne de «l’inclusion» et à mon avis ce serait plutôt le contraire. Dieu nous préserve un jour de cette indépendance qui deviendrait vite une société qui devrait vivre comme dans les «sectes» religieuses. Non merci madame.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Me demande bien quelle sauce ils mettent sur le spaghetti dans ce genre de souper

      A bella

    • Oui les partis politiques font des événements de levée de fonds. Moi je ne connais personne qui a profité d’avoir participé à ce genre d’événement. Même si tu y participe, tous tes concurrents sont là aussi. En fait celui qui gagne des points dans de tels événements c’est l’organisateur.

    • Vous vous rappelez de la Gaspésia ?

    • Il est important, M. Lavoie que les journalistes, comme vous le faites, mettent les choses dans leur contexte, sinon les divers intervenants, dont les politiciens, pourraient dire une chosevet son contraire. Ainsi, il est important de rappeler certaines vérités concernant celui que l’on présente comme un nouvel Elliot Ness. (1) Son projet de police communautaire à Montréal a été un flop monumental. (2) M. Duchesneau a été congédié par le sous-ministre fédéral des Transports. (3) m. Duchesneau a été congédié de son poste de commissaire à la lutte à la corruption au Québec. (4) ? Duchesneau blâme maintenant les procureurs de la Commission Charbonneau de ne pas avoir fait leur travail lorsqu’ils l’ont interrogé. (5) Il affirme que le maire Tremblay est incompétent.
      Si j’étais M. Legault, je ferais surveiller étroitement cet électron libre.

    • Lors d’un tout récent sondage, 66% des québécois estime que la corruption est dans tout les partis. On le sait tous mais on a tendance a penser qu’il y en a moins dans le parti qu’on a choisi ;o)

    • Parlez-nous un peu de reduction d’impôt de 1000 $.C’est peu biensur mais pas pire…

    • Après tout comme tout le monde a un petit squelette dans son placard pourquoi ne pas voter pour le parrain de la mafia libérale ?

      Est-ce bien le message que vous voulez transmettre monsieur Lavoie ?

    • Bon, je suis un homme très mauvais : j’ai volé une gomme balloune à 1 cent quand j’avais cinq ans. C’est certain que 40 ans plus tard je n’ai pas changé…

      Vous revenez sur une histoire d’il y a 10 ans… peut-être que M. Legault en a tiré des leçons.

    • Nul n’est parfait, à commencer par moi-même! Je ne désire pas l’être non plus. Parce que d’une part on se méfierait de moi comme de la peste et deuxio je n’aurais plus aucun effort à faire pour me parfaire justement. D’ailleurs les gens qui se prétendre parfaits sont archi détestables.

      Yvon Turcotte

    • M. Lavoie,

      C’est ce que le PQ appelait “le financement sectoriel” pour que cela paraisse mieux dans l’imaginaire. Vous pensez que M. Legault ou n’importe quel autre élu du PQ avait le choix de faire ça?

      Je préfère cela à une ministre qui déjeune avec un mafieux. Je préfère cela à un parti, le PLQ, qui exige, comme le disait si bien Norm MacMillan, “1000 000$ par minisssse”. Je préfère cela à une ministre, Mme Courchesne, qui se fout des règles et qui accorde des permis et contrats à des amis du régime.

      Le PQ et le PLQ ne sont pas blancs comme neige. On n’a qu’à penser au site Internet libéraux.net qui en fait la démonstration quant au PLQ. On n’a qu’à penser au fameux “trou” de plus de 4 milliards dans le dernier budget de Mme Marois, sans compter son financement douteux lors de sa campagne à la chefferie du PQ ou bien de ce que vous avez vous-même qualifié “d’Opération Marton”.

      Vous savez, M. Lavoie, quand on habite une maison de verre, comme c’est le cas du PLQ et du PQ, on fait attention de ne pas lancer de roches…

    • Wow, du beau journalisme pertinent… Belle façon d’éclairer les électeurs des enjeux actuels en ressassant un article trivial daté de 10 ans dans un but purement partisan. Le tout probablement pris hors-contexte en plus. Sérieusement, parlez donc des vraies choses M. Lavoie, vous êtes payé pour ça. Merci de faire que votre prochain article soit pas sur M. Legault qui a pas payé un retard de 1.56$ à la bibliothèque municipale en 1999, parce qu’on en a rien à foutre.

    • Certains richissimes financent aussi, et on le sait. Tiens par exemple un individu du Québec a financé une partie de la campagne de Sarkozy en France, même chose pour John James Charest. D’ailleurs ces individus se sont récompensés en s’attribuant des médailles. Non c’est vrai qu’il n’a a pas eu de dîner de financement….mais il y a eu financement.

    • @ Gilbert Lavoie

      Comme tu peux voir dans les messages, beaucoup de gens sont pour ce genre de pratique. Ça ne les dérange pas de payer plus cher pour les routes. De plus, ils ont réclamés une commission d’enquête sur le milieu de la construction uniquement afin de se divertir. Pas parce que ça les embêtait.

    • - Ah je ris de me voir si belle en ce miroiroiroiroir…

      Opéra Faust de Gounod

    • Ca fait partie du systeme. On appelle ca une levée de fonds.C`est un souper spaghetti sans spaghetti.

      Les pharmas ont un des plus gros lobbies et leur argent fut judicieusement investi depuis des décennies. Il n y a rien de mal la dedans du moins si on se fie à tous les partis actuellement en lice.

      Je dois avouer trouver cet article plutôt tendancieux et je serais surpris que vous y alliez d une tactique semblable avec le parti au pouvoir. Pourtant me semble que c est votre devoir comme vous le faites aujourd hui de devenir notre mémoire collective. Faites nous donc le bilan du gouvernement Charest puisque tout le monde semble l`avoir oublié. Là je pense que ce serait un service public.

    • C’est vieux comme le monde (et surtout la démocratie) : on veut changer et on se retrouve avec le même chéma. Ce n’est pas le changement d’un parti par un autre qui change vraiment les moeurs, c’est un changement beaucoup plus fondammental qui est requis. La question qui tue est : sommes-nous prêt pour un changement en profondeur? Cela étant dit, quand on se regarde on se désole mais quand on se compare, on se console. Oui il y a des actions douteuses ici mais ce n’est tout de même pas si pire!

    • Je ne crois pas que votre texte Monsieur Lavoie est pertinent aujourd’hui. Premièrement cet évènement s’est produit il y a 10 ans, et deuxièmement, M. Legault était un ministre Péquiste à cette époque, donc se devait de suivre les règles et politiques de financement du parti qu’il représentait, donc le PQ.

      Impossible, le PQ est plus blanc que blanc.

      Claude Poirier
      Quebec

    • @ tonyverdechi,

      Moi aussi ce sera Québec Solidaire. Y a là les deux politiciens les plus intègres du Québec. Les autres c’est toujours les mêmes tares (tarés).

      M. Lavoie,

      Pas besoin de remonter à 2002 : http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201202/29/01-4500880-souper-sur-invitation-a-1000-legault-se-defend.php

      C’est ça faire de la politique autrement???

    • À lire les commentaires, vous êtes un bon journaliste seulement si vous déterrez des choses contre le parti que l’on n’appuie pas. Je suis bien découragée des réactions des électeurs. Tout est permis quand cela fait notre affaire et après on se permet de juger les politiciens. Monsieur Legault a exactement les mêmes réponses que les autres politiciens. Point à la ligne.

    • Votre jupon dépasse Monsieur Lavoie!
      APratte
      Sherbrooke

    • SAINT LEGAUTL, priez pour nous

      SAINT DUCHESNEAU, une autre petite prière pour nous

      SAINT-BARRETTE: Un gros paquet de prières.

      Tous des saints à leur façon.

    • @boisdort

      7 août 2012
      11h15

      ” Ferez-vous de même avec Jean Charest? Pourtant, il a un passé riche en ce qui est de la corruption!”

      Plutôt que de dire n’importe quoi et d’accuser à tort et à travers, citez donc un seul cas (prouvé) où il a été démontré que Jean Charest a lui-même trempé dans la corruption?

    • Je pense que les politiciens connaissent très bien les tenants et les aboutissants de ces « agapes » fraternelles. Le jeu consiste à dire à l’ invité: « Commence par m’accorder de l’importance et puis après on verra… » Il suffit qu’un concurrent en affaires participe au dîner pour que les autres soient obligés d’envoyer leur contribution. C’est une formule qui pue et les têtes d’affiche qui jouent le rôle du miel pour attraper les mouches sont méprisables. Tous partis confondus. Tout comme le refus de la proportionnelle, cette pratique condamnable entache la santé démocratique et favorise chez plusieurs citoyens une malheureuse démission face à la chose publique.

    • Attendez. Le CV de M. Duchesneau est pas si mal. Il aprle beaucoup et a peu de preuves. Quant à M. BArrette, vous ne trouvez pas ça indécent qu’il demeure président de la Fédération des médecins spécialistes en même temps qu’il se présente comme le prochain ministre de la Santé? Il est en conflit d’intérêts. Pathétique.

      Je crois vivre un cauchemar tellement les gens laissent passer n’importe quoi. C’est l’héritage empoisonné de M. Charest. Les électeurs sont blasés et ont perdu des repères éthiques minimaux.

    • La journée où un chef, ministre… ira souper chez des organisateurs qui se font arrêter par Marteau
      je commencerai à m’inquiéter, comme je m’inquiète de ce parti qui est au pouvoir et dont déjà quelques organisateurs ont été arrêtés.

      Entre un souper pour ramasser des fonds, auquel participe des gens du milieu pharmaceutique, et un déjeuner avec des gens connus de la mafia…

      Entre ce souper et faire organiser sa campagne par de entreprises de génie-conseil.
      Entre ce souper et recevoir à tout moment fava au parlement…

      Déjà il y a quelques mois un ancien ministre nous avait parlé des enveloppes
      (ministre de la justice en plus…)

      Parlons juste de m.lussier qui à commission gomery n’a pas réussi à toucher l’éléphant dans le corridor. En commission il y a les questions qu’on pose, et celle qu’on ne pose pas. lussier ira-t-il jusquà demander à charest d’aller chez charbonneau et nous donner se version des faits sous serment…

      Si la santé a 2 vitesses, la justice elle en a plusieurs…

    • Les promesses électorales de tous les partis, sans exception, un peu n’importe quoi avec un soupcon de démagogie… c’est un peu pour ça que les électeurs sont désabusés.

    • @kodesh
      En effet, les très riches participent à des galas ou donnent des réceptions…

    • Il est facile pour les partisans de QS de regarder de haut les autres formations politiques et de clamer leur irréprochable conduite face à la corruption.

      QS est à mille lieues de la prise du pouvoir,donc de monayer tout avantage possible à leurs quelque s donateurs.

      Il est facile de demeurer pur lorsque tu n’a rien à vendre ou à donner.

      “L’occasion fait le larron” dit l’adage.

      On verra dans un avenir lointain lorsqu’ils s’approcheront du pouvoir si leur belle virginité était bien réelle.

    • Monsieur Lavoir,

      Le cas que vous soulevez est justement un exemple typique des méthodes utilisées depuis
      que le système démocratique existe au Québec (plus de 200 ans), et qu’il faut à tout prix changer.

      René Lévesque avait amélioré le système de besoin de fonds des partis politique dans les années 1976-1985. Il s’agissait de la part du gouvernement de donner aux partis disons un dollar par année pour chaque vote obtenu lors de la dernière élection. De plus, les dons aux partis ne devaient pas dépasser $3000 par individu….(pas les compagnies, les individus).

      Mais les politiciens ont faiblis; il était trop tentant de ramasser plus d’argent pour leurs partis,
      et aussi pour leurs poches (pas tous quand même). C’est ce qui arrivait comme dans le cas soulevé plus haut en 2002.

      Maintenant, Mme Marois et M. Legault ont décidé de faire de la politique autrement. Pour ce faire, il faut des gens intègres (Duchesneau par exemple) pour surveiller le ménage à faire et ne pas avoir à répéter les mêmes erreurs dans 5 ans.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Décidément c’est l’élection de la confusion :

      Si je vote Francoise David de Québec solidaire elle appuira le PQ, donc c’est comme voter pour le PQ sans les inconvénients du …

      Si je vote pour le très original slogan de Jean Lesage en 1960 ”c’est le temps que ça change” je choisi l’équipe du Tonnerre du Grand Aspirateur et de ses aspirants candidats de la droite libéraliste pour faire le ménage ….je vote Francois Legault pour :le nationalisme économique sans l’indépendance donc c’est comme voter Pour le libéral pour l’économie mais sans les Pour ris , ou comme voter PQ pour le nationalisme …mais sans les inconvénients de l’indépendance trop vite et des ex belles mémères…

      Si a défault d’être plus blanc que blanc je veut être plus Vert que les Verts je vote Charest et son programme bidon de Rénovation Verte et son autre programme de 27 cent par jour pour on sais pas trop quoi….c’est comme voter vert…!

      Si comme Léo Bozo Blouin et je choisi une ”Femme d’Expérience” avec un programme en Béton qui va tout faire sans vraiment le faire… sauf si c’est le bon moment de le faire et que le peuple veut le faire …et même si ele décide qu’il est trop jeune pour quoi que ce soi comme une sorte de Francis Martin ou le Léo Blier…de la politique …si je sais pu quoi faire …je vote PQ…

      De moins en moins clair tout ça…

    • Monsieur Lavoie, je déplore les commentaires négatifs à votre égard parce que vous avez relevé ce qui était la pratique de tous les partis, PQ, PLQ et les CAQistes qui ont oeuvré auparavant dans d’autres partis.

      Le problème du financement politique, c’est que le besoin d’argent des partis est trop important. La plupart des choses qui permettraient aux partis de se faire connaître et de faire connaître leur programme pourrait être gratuite. On pourrait aussi exiger des médias de donner de l’espace et du temps d’antenne (ou de la bande passante) aux partis politiques.

      Bref tant que les partis politiques auront besoin d’autant d’argent, les moyens pour le trouver (puisque les individus ne veulent plus les financer) ne seront pas très éthique. Il faut couper le besoin d’argent.

      Surtout que l’État ne donne pas plus d’argent aux partis politiques pour nous innonder de niaiseries, de dépenses cosmétiques comme on peut le voir présentement avec cette campagne électorale.

    • C’est bien vrai que personne n’est parfait
      En fait l’opération délicate est de faire en sorte que la CAQ enlève des votes au PQ, mais pas trop, pour ainsi espérer se glisser entre les deux.
      J’ai bien l’impression que nous allons assister plus à une guerre sale qu’à une campagne électorale. Ça n’a rien à voir avec la démocratie, c’est bien plus de la manipulation de masse.
      Pas surprenant que certains aient si peur de la rue…
      Il va falloir se boucher le nez avant d’aller voter.

    • CRÉATION DE LA RICHESSE:
      Quand j’entend Charest et Legault parlé de création de la richesse……j’en ai des haut-le-coeur ! Mais oui c’est important la création de la richesse, mais ce qu’ils ne disent pas c’est que ce sont toujours les mêmes qui se l’approprie ….ce qui explique tres bien le fossé de plus en plus grand entre les riches et les pauvres.

      La pluie de bonbons promie par JJ Charest et F. Legault ‘est à mon avis une insulte à l’intelligence des contribuables. Ou vont’ils prendre cet argent ?? la réponse est claire : DANS NOS POCHES.

    • Monsieur Lavoie,

      Je ne voterai pas pour la CAQ, ni pour le PQ ou QS.

      Je procède par élimination.

      Mais quand je vois le procureur de la Commission Charbonneau, Me Sylvain Lussier, entrer dans l’arène politique pour s’en prendre à Jacques Duchesneau, je trouve qu’il dépasse les bornes.

      Ou bien Lussier reste à la Commission et il se tait ou bien il en sort et fait campagne, soit pour lui-même soit pour un ou d’autres candidats.

      Et puis c’est vrai ce que dit Jacques Duchesneau: lors des travaux de la Commission, le procureur du gouvernement lui a posé des questions absolument insignifiantes, comme s’il ne voulait pas qu’il parle.

      Cela étant, Jacques Duchesneau est à mes yeux un électron libre qui peut briller pendant quelques jours de campagne, mais surement pas à moyen et long terme.

      Quant à l’article que vous publiez aujourd’hui, il est tout à fait pertinent.

      François Legault est un vire-capot qui, lors de la dernière campagne au leadership du PQ, promettait un référendum rapide sur la souveraineté.

      Où sont ses principes ?

      Il les adapte à la mode du jour.

    • C’est un bon article, monsieur Lavoie.

    • Personne n’est parfait, en effet. http://www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2012/201208/07/01-4563167-candidatures-feminines-la-caq-se-classe-bonne-derniere.php Bourde caquiste ou intuition féminine?

    • @ouate_de phoque “Vous revenez sur une histoire d’il y a 10 ans…” Legault n’était plus un enfant depuis longtemps il y a 10 ans.

    • @anfrepratte. “Votre jupon dépasse Monsieur Lavoie!” Il est fascinant de constater la polarisation des lecteurs quant aux affinités politiques des journalistes, surtout quand ceux-ci écrivent des billets sur des blogues. Aux yeux de certains, tous les journalistes de La Presse sont partiaux. Mais l’objectivité parfaite n’existe pas et les auteurs des blogues n’y sont pas astreints.

    • 6 août 2012

      Revirement majeur

      La campagne électorale 2012 vient de biffurquer drastiquement avec la candidature de monsieur Jacques Duchesneau comme candidat pour la coalition avenir Québec (CAQ). En effet Jean Charest qui voulait faire de cette élection un référendum sur la hausse des frais de scolarité voit ses plans changés car le thème ce la corruption vient de le rattrapper.

      De ce fait Jean Charest est ramené à l’ordre par l’opinion publique car le Parti québécois, la CAQ et Québec solidaire avaient rappelé dès le début de la campagne électorale l’urgence de lutter contre la corruption et la collusion. Mais Jean Charest pouvait les ignorer puisqu’il avait les étudiants, le carré rouge et les casserolles pour servir de paravent.

      Cependant la crédibilité d’une équipe ne peut reposer sur une seule personne et François Legault va l’apprendre à ses dépends. Déjà nommé vice-premier ministre et ministre de la justice par le chef de la CAQ monsieur Duchesneau vient de prendre du gallon au détriment de d’autres candidats. D’ailleurs vivement ramené à l’ordre par François Legault monsieur Duchesneau avait déclaré qu’il serait le chef d’orchestre et nommerait les ministres les plus influents.

    • Qu’est-ce que Me Sylvain Lussier, procureur de la commission Charbonneau, vient faire sur la scène publique et politique? Est-il de mèche avec Charest? La commission Charbonneau est-elle sous le contrôle des néo-libéraux de Charest? Me Charbonneau doit reprendre le contrôle de ses troupes et rappeler á l’ordre Me Lussier. La commission demeurait le seul espoir des citoyens de voir la fin de ces 9 années de corruption néo-libérale, est-elle corrompue elle-aussi? La situation est grave!!

      R. Boisvert

    • Bonjour,

      Monsieur Lavoie, j’ai besoin de vos lumières.

      Les compagnies qui sont sollicitées en vue de la tenue d’activités de financement à la faveur d’un parti politique ont-elles vraiment le choix de participer à ces activités organisées par des partis politiques?

      Autrement dit, si, à titre d’exemple, une compagnie pharmaceutique refuse tout le temps de payer 1000$ chaque fois qu’on lui envoie une invitation dans le but de partager un repas avec tel ou tel ministre au pouvoir, cette compagnie pharmaceutique risque-t-elle de ne pouvoir profiter des retombées économiques émanant de notre système de santé?

      Daniel Verret (Nadagami)

    • À cette heure fin de journée, ce sera lu seulement par le journaliste point! Peut être pas?

      Le PQ n’a pas touché aux soirées de financement au moment de la loi de 1977 sur le financement politique. Il apparaît de plus que par le projet souverainiste, le PQ n’a jamais été adoré par les milieux d’affaires, cela s’est amélioré sous Lucien Bouchard et son gouvernement, le même homme qui a rejeté le PQ depuis et qui est à l’origine de la CAQ. Bémol donc monsieur sur cet article repris parce que le PLQ ou la CAQ sont des partis ouverts au financement d’entreprises à n’en plus finir moins le PQ qui reste trop identitaire.

      La CAQ c’est Lucien Bouchard celui qui a fait mal au PQ en devenant premier ministre qui n’est qu’une girouette politique par sa carrière qui en témoigne de conservateur à péquiste puis membre de conseils d’administration actuels.

      La solution au financement: financement public des partis et interdiction des cocktails de financement.

    • Oh merci M. Lavoie. J’espère que tous les péquiss, les grandes vierges offensées (Bernard Drainville, Nicolas Girard et Bertrand St. Arnaud) prennent de bonne notes.
      Quand on a pas de mieux à faire que d’essayer de salir les réputations. C’est leur plan d’attaque.
      Belle example de politique , Messieurs du parti Québécois. Et en plus Gilles “Hot” Duceppe qui laisse voir son vrai visage. Non merci. J’espère qu’un balayage du type NPD en septembre. Un gouvernement majoritaire Libéral avec opposition officielle la CAQ et le PQ avec au plus 5 députés.

    • Les libéraux de Charest ont fracassé tous les records provinciaux de la collusion depuis R.Bourassa et M.Duplessis c’est cela la réalité seuls les frigos donnés aux électeurs par les organisateurs unionistes où la corruption qui a fait du stade olympique un éléphant blanc permettent à J.Charest de ne pas se sentir seul complètement dans sa dérive morale et éthique.

    • Devrait-on congédier Me Lussier pour avoir contrevenu au sub judice?

    • Personne n’est parfait…
      Faux, vous avez oublié le gros Giguère :)

    • Depuis ce temps, de grandes pharmaceutiques: Merck, Pfizer et Astra-Zeneca déménagent leur R&D. Méchant séducteur le m’sieur Legault!

    • .@pager
      Les cas d’incompétences, de malversations et de corruption du gouvernement Charest sont prouvés. Allez y voir vous même: www.liberaux.net. Toutefois, je vous invite à ne pas sombrer dans les insultes et d’accuser tout le monde sur les blogs de dire n’imorte quoi. Évitez vos leçons de moral et regarder de plus près l’immoralité dont fait preuve votre Pemier ministre corrompu. D’ici là, votre point de vue vaut autant que n’importe qui sur ces blogs. Tenez-vous le pour dit.
      GTremblay
      Montréal

    • Depuis l’entrée en scène des matamores Barrette et Duchesneau, je m’ennuie du CH. M. Lavoie, vous n’auriez pas un scoop sur le contrat de P.K. Subban?

    • M. Lavoie,

      coté corruption ou magouilles, vous grattez large à l’encontre de la CAQ et des Libéraux. Ca vous tente pas d,aller dans la cours du PQ. Y a de l’ouvrage à faire dans cette écurie et les journaux -sauf peut-être le Devoir et le Journal de Péladeau- en ont largement rendu compte. Hélas les électeurs ont la mémoire courte et on a tendance à insister un peu plus sur le mal Libéral.

      Lobwedge

    • “François Legault et Jacques Duchesneau accusent le procureur de la Commission Charbonneau, Me Sylvain Lussier, d’avoir manqué à son devoir de réserve” (La Presse). Ont-ils raison ou tort? Les couteaux vont voler de plus en plus bas. Plus désolant que divertissant.

    • Et: “François Legault s’est discrédité, croit Pauline Marois”. L’enflure verbale des égos, c’est parti!

    • “Me Lussier a déclaré à La Presse qu’il était étonné d’un reportage du Journal de Québec…”. Finalement, je crois qu’il n’aurait pas dû. Il aurait gardé sa dignité et sa neutralité, en pleine campagne électorale.

    • Correction: il n’aurait pas dû commenter.

    • Jamais au grand jamais les médias du Kwébec ne vont laisser la population voter pour la CAQ sans réagir. Les journaleux sont généralement pkiss (http://www.journaldequebec.com/2012/08/07/un-autre-ex-journaliste-de-radio-canada-collabore-a-la-campagne
      Anne Marie Dussault représente la circonscription du Kébékistan et ne lâchera jamais le morceau pour faire élire sa Popoline. Le moindre petit écart de la CAQ sera grossi par les médias, comme on l’a fait avec Mario Dumont à la vénérable émission à sens unique de Tout le monde en parle dirigée de mains de maître par G.A LePape et son ami le fou du roi. Bref, aucune chance de changement dans ce beau pays du Kwébec, le but ultime est de faire des Québécois une race pure, avec en prime une nouvelle amitié envers les pays suivants: Palestine, Cuba et Vénézuela. De bons et beaux amis qui vont beaucoup apporter aux résidents ignorants du Kwébec. Dans le fond, c’est peut-être tout ce qu’on mérite.

    • J’ai envoyé un commentaire hier et je ne le vois pas, j’aimerais qu’on n’informe de son cheminement, s’il y avait un problème sur le plan éthique, j’aimerais qu’on avise et qu’on m’explique le problème.

      Merci

    • Bonjour,

      Et bien oui, un vieux souvenir revient avec la Gaspésia ainsi que la construction du métro de Laval… Avec en plus, l’affreux scandale d’Oxygène 9 sous la tutelle de Monsieur Raymond Bréard, grand ami de Monsieur Bernard El Latino Landry qui assista à la démission de son ministre Monsieur Gilles Baril qui braillait comme un veau…. Tout comme mon père nous disait quand nous étions enfants, méfiez vous des Ti Bouttes qui sont affectés des complexes de Napoléon comme furent la très grande majorité des héros de péquistes qui, heureusement se contentent de peu….

      Et en terminant, tant pis pour toute la trâlée de péquistes qui sont sans mémoire. Monsieur Bernard El Latino Landry en a commis des erreurs de PLUSIEURS ZÉROS en étant plus fort sur le VERBIAGE que sur les chiffres. Souvenez vous de ce SADIQUE que fut Monsieur Bernard El Latino Landry qui promit la pseudo souveraineté du Québec dans 1,000 JOURS à ses pauvres disciples qui par chance sont masochistes…… Et bien OUI, masochistes comme des péquistes en étant la risée d’une province Canadienne qui prennent toujours des sales vessies pour des LANTERNES. Ainsi va l’homo québécus nationalus qui en perd toujours son LATIN….. Avec plaisir, John Bull.

    • À lire les commentaires ici, il ne faudrait surtout pas s’intéresser de trop près au cheminement des gens qui veulent nous gouverner et éliminer la corruption.

      Pourtant, celle-ci commence quand les gens se croient au-dessus de tout et en droit d’être soustraits aux procédures habituelles. Et qu’on le veuille ou non, le scrutage du cheminement des politiciens est l’une des règles du jeu. Il peut y avoir des excès, mais il reste que la presse a le devoir de fouiller pour que l’électorat choisisse en fonction des faits, et non seulement des beaux slogans et idées.

      Ceux qui disent qu’ils veulent seulement un débat d’idées semblent oublier combien de fois les belles promesses se sont envolées après l’élection ou ont mené à des programmes boîteux sinon carrément à du garnissage de vitrine.

      Et dans le cas de la CAQ, on a affaire à une formation dont le numéro 2 a fouillé dans la vie des gens de sa propre initiative, en menant des enquêtes personnelles après la fin de son mandat officiel.

      On sait qu’Elliot Ness était le chef des Intouchables, dans le sens d’incorruptibles, mais Messieurs Duchesneau et Legault ne doivent pas devenir intouchables dans le sens médiatique. Le problème avec les sauveurs, c’est qu’ils veulent souvent des pouvoirs accrus et même absolus pour parvenir à leurs fins.

      Or, le pouvoir absolu corrompt absolument. Car ce n’est pas tout de vouloir éliminer la corruption. Encore faut-il comprendre son origine réelle.

      M. P.A. Paquin

    • Par contre a votre avis M.Lavoie qui des deux parti politique va vraiment se faire un malin plaisirs a faire un menage dans ce bordel,pourriez vous nous faire la meme chronique quand la commission d enquete Charbonneau va recommence svp………Alain Legault

    • Personne n’est parfait ?

      Ah bon ?

      Et moi alors ?

      Vous m’oubliez !!!

      (LOL)

    • @boisdort

      7 août 2012
      22h08

      …Toujours aucune preuve à apporter…Que du salissage! Vous me faites pitié!

    • @boisdort

      En réponse à votre commentaire sur Pager, les malversations l’incompétence et la corruption du PQ ont été largement documentées surtout dans l’affaire du maire Marcotte et Normand Trudel. Relisez les articles parrues dans La Presse du 26 novembre 2010. Et que dire de la contribution de 96,400$ versées à la Caisse du PQ par Jean Brault, acteur important du scandale des commandites? (La Presse 22 juin 2006). En voulez-vous d’autres?

      G. Michaud, Saguenay

    • @lobwedge

      8 août 2012
      09h31

      Vous avez parfaitement raison. Mais que voulez vous…Le Salissage est la seule arme du PQ!

    • @cotenord et pager,
      Je dois avouer que vous êtes culottés comme deux débardeurs de ne pas avoir changé de pseudo pour intervenir sur les blogues après que la preuve ait été faite que vous écriviez des faussetés !
      Au cas où , encore une fois, votre formation militaire de l’Armée Royale Canayenne manipule subconsciemment votre mémoire sélective partisane, je vous invite à relire mes demandes de justifications dans le blogue: « La nouvelle du jour 4 août…»
      I’m waiting for «honest» answers privates !
      Robert Alarie

    • @souverin
      8 aout 2012
      16h53
      OBJET: COTENORD ET PAGER
      Mon cher souverin comme vous le dite si bien ces gens-là ecrivent des énormités…et ne sont pas capables de faire la preuve de ce qu’ils avancent, ce sont des petits endoctrineurs … et ils auraient eu une formation militaire .???? Je comprend mieux :

      IL N’Y A PAS PLUS ENDOCTRINÉ QU’UN ENDOCTRINEUR

    • @ souverain (commentaire « 8 août 2012 16h53 » ) :

      On dirait que vous vous prenez pour le propriétaire de ce blogue.

      Malheureusement pour vous, mon but dans la vie n’est pas de m’occuper de vos problèmes de déficit d’attention. Pour ces questions, vous devriez consulter un professionnel de la santé.

      Je vous conseillerai donc tout simplement d’aller à votre bibliothèque locale relire ce numéro spécial de l’Actualité sur la supposée anglicisation de Montréal, dont une partie des constats repose sur un sondage «scientifique» fait à partir de quelques centaines de participants choisis à la va-comme-je-te-pousse.

      On aura reconnu là la grande rigueur scientifique des idéologues séparatistes.

      Quant à votre fascination (obsession ?) pour la chose militaire, prenez garde à ce qu’elle ne dérape pas. Si vous continuez sur votre lancée, vous allez peut-être vous mettre à parader seul dans votre salon, en marchant au pas de l’oie, comme Charlie Chaplin dans le film Le Dictateur…

    • @cotenord_7 8 août 2012-22h03
      Soldat, votre fuite de déserteur confirme que j’ai raison : comme un «Général Tao» mal cuisiné, vous écrivez des faussetés et, dorénavant, vous allez être aussi crédible que J.J.Charest !
      Votre allusion au «pas de l’oie» est une belle démonstration du danger que peut représenter la ségrégation en uniforme !
      À bien y penser, garder votre pseudo, le changer vous inculperait et si, par «hasard», votre absence sur les blogues se prolonge, on saura pourquoi !
      Comme on fait sa paillasse , on se couche soldat et, comme le dit le titre du blogue: «Personne n’est parfait !»
      Robert Alarie
      P.S. Vous avez la permission du modérateur pour signer vos propos si vous n’êtes pas trop gêné

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité