Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 10 juillet 2012 | Mise en ligne à 10h18 | Commenter Commentaires (83)

    Qui sera au débat des chefs?

    Vous allez me dire que c’est un peu tôt, que nous ne sommes pas encore en campagne électorale, mais peu importe, je vous pose la question: qui sera en droit de participer au débat des chefs la prochaine fois?

    Jean Charest, bien sur. Pauline Marois, évidemment.

    François Legault? Il n’est pas élu, mais il dirige un parti qui compte des élus à l’Assemblée nationale.

    Françoise David? C’est elle que Québec-solidaire veut envoyer, même si elle n’est pas élue. Québec solidaire n’a qu’un député au Salon bleu, c’est Amir Khadir.

    Et Jean-Martin Aussant lui? C’est un élu, qui dirige un parti reconnu par le Directeur-général des élections.

    Alors qui sera au débat des chefs?

    Aurons-nous un débat à deux, à trois, à quatre ou à cinq?

    Tags: , , , ,


    • Jean Charest, Pauline Marois, Françoise David, François Legault.

      Ils représentent la majorité de la population québécoise.

    • Les cinqs, c’est une démocratie ou pas?

    • J’espére que l’honnêteté sera au débats des chefs .
      J’espére également que l’intégrité sera au débat des chefs.
      J’espére surtout que l’amnésie ne sera pas au débat des chefs.
      Et il n’y a qu’un seul parti qui peut nous offrir tout ca…avec un pays en prime ♥

    • Chaque parti élu doit se présenter au débat. En attendant la proportionnelle qui ne sert que les deux grands partis établis, c’est la moindre des choses que tous soient présents parce la population consulte peu les plates-formes électorales de ces partis.
      F. Moisan

    • J’espère au moins qu’on aura droit à un débat ayant plus de deux participants. On en a marre de la cassette de John James “violence et intimidation” Charest. On aimerait entendre des gens qui ont des choses à dire et qui veulent servir les québécois, pas leurs tinamis.

    • Nous sommes le 10 juillet. C’est le FEQ. Il fait beau. Allez donc prendre l’air un peu. Le débat des chefs; on s’en fout.
      Merci

    • Avec tous les concerts de casseroles du printemps, et ceux a venir,
      je verrais d’un bon oeil la presence du chef Crastillon.

    • les cinq

    • Peut importe qui est present au debat, aucun d’entre eux dirigent le Quebec, notre republique bananiere est dirigee par les truands a cravates derriere les portes closes, ceux dont vous parlez sont les pantins du spectacle…et nous le bon peuple continuons a verser sagement 55% de nos salaires pour etre les temoins du spectacle……. voyez vous monsieur Lajoie, vous aussi en faite partie du spectacle, en faisant sagement votre travail de journaliste ,apres on nous inviteras a allez voter…..UNE FARCE MONUMENTALE…..

    • Je suis pour l’égalité et la démocratie, mais des débats à plus que 3, ça devient ennuyeux, peu révélateur. Il est difficile d’avoir 5 positions différentes et bien tranchées sur chaque enjeux!

      Souvent, ça va devenir un 4 vs 1 contre le premier ministre en place, ce qui ne réussit pas à bien faire sortir les positions de chacun.

    • Vous oubliez GND ! C’est lui qui dirige le Quebec ,maintenant ! (a les écouter…..)

    • C’est plate pour Legault et pour Aussant, mais leurs partis doivent se soumettre au même test que le l’ADQ et que QS. Pour Françoise David, c’est un cas plutôt limite …

      Remarquez, avec le cynisme ambiant, critiquer le débat peut être plus payant que d’y participer. Si j’étais Legault, je continuerais à jouer les gérants d’estrade sur twitter.

    • Tous les partis présents à l’Assemblée peuvent légitimement demander à participer au débat. C’est l’argument utilisé par le PQ et le PLQ de tout temps pour exclure ceux qui ne sont pas représentés. Bref, ce sera vraisemblablement un débat à 5. Idéalement, le parti vert, qui reçoit des résultats équivalents à QS, devrait également être présent, mais ça n’arrivera pas cette fois-ci selon moi. Vivement un système électoral avec des éléments de proportionnelle pour que toutes les tendances politiques soient représentées et briser le monopole du tandem PQ-PLQ !

    • Le seul qui n’a pas sa place, c’est jean charest.
      Pour qu’il y aie débat faut d’abord avoir des idées. A moins qu’il nous explique toutes ces démissions dans son gouvernement… comment ce fait-il qu’il n’a pas vu la corruption, les conflits d’intérêts… ce qu’il faisait à sagard… bien sur sous serment, comme à la commission… Il est grand temps qu’il soit redevable de toute la m…qu’il a fait. Une commission charest avant des élections, ça presse en bastarache…

    • 3 ou 4. A 5 c’est trop et ce n’est plus un bon show et comme ce sont les réseaux de télé qui décident…

    • Il faudrait que les deux co-chefs de QS y soient, pour pouvoir répondre en double aux questions complaisantes de nos journalistes de gauche.

    • Un élu d’un parti est un représentant du peuple. Chaque parti représentant le peuple devrait pouvoir participer. On est démocrate ou on ne l’est pas. On se souviendra finalement que c’est un débat des chefs (de partis).

    • Le débat des chefs est un exercice médiatique qui doit servir l’information : Charest, Marois, Legault.

      Les autres, qu’ils tweetent leur “indignation” : démocratie, bla bla, participation citoyenne, bla bla, justice, bla bla… et re bla bla.

      - Robert Lemieux

    • Quant à moi nous n’avons absolument pas besoin d’un débat des chefs. Les mensonges, nous les avons tous entendus malgré le bruit des casseroles. Donc, ne perdez pas votre temps, il fait beau… allez dehors, courez, pédalez, ramez…

    • Tous les partis comptant au moins un député à l’assemblée nationale.

      PLQ, PQ, CAQ, ON, QS

    • Il faut bien se préparer aux ébats des chefs….question de savoir quels “mensonges s’cuzez” quelles poutines ils essaieront de nous faire avaler.

    • Ces débats ne font toujours qu’un peu plus de broue sur un gros fond de bière, et s’il faut en croire ma salière, on devrait aussi y inviter tous les Grands Chefs Indiens pour un peu plus de manières. Tant mieux si on peut le transformer en concerts de casseroles pour amuser la Galerie, mais s’il reste fort probable que je ne voterai pour personne d’autre que MOI lors des prochaines élections si la tendance se maintient. Voilà!

    • Que le chef soit élu ou non ne devrait pas être un facteur. Sinon, comment pourraient se démarquer les nouvelles formations politiques? En attendant, n’est-ce pas le nombre de membres d’un parti qui lui donne accès au débat des chefs? Parce que bon, le parti d’Aussant est reconnu, mais je le trouve bien seul dans sa bulle (sans compter qu’il a été élu sous une autre bannière). Des partis reconnus, il y en a pas mal, mais ça ne veut pas dire grand-chose.

      Bref, mon opinion : J. Charest, P. Marois, F. Legault, F. David.

    • Les cinq que vous avez nommés.

    • Si a l’Assemblée nationale ca prend un minimum de députés pour avoir le droit de poser des questions, obtenir des budgets de recherche,etc, ca devrait s’appliquer au débats des chefs aussi, si t’a juste un député de ta formation d’élut, t’as pas d’affaires a participer au débats des chefs, tu représentes juste quelques marginaux, des débats a 5 comme a vu au fédéral avec la chef du parti vert, elle a tu faite élire des députés elle ? Non ben t’a pas d’affaire aux débats des chefs.

      “Et Jean-Martin Aussant lui? C’est un élu, qui dirige un parti reconnu par le Directeur-général des élections.”

      Ben voila, ca finit plus, va falloir inviter tous les chefs de partis reconnus par le directeur des élections comme le parti de la loi naturelle, parti communiste etc.

    • Bonjour M. Lavoie,
      Emmenez qui vous voudrez au débat (Marois, David, Aussant….) notre Premier Ministre, le Très Honorable Jean Charest, Q.C., C.C., C.P. va tous les mettre dans sa petite poche. M. Charest est un redoutable debater, il manie la langue française comme pas un (et la langue anglaise aussi…)

      Quant à Mme Marois, elle ne parle pas un mot anglais, son français , je dois l’avouer est cependant correcte, on comprends ce qu’elle dit lorsqu’elle parle (même si on est rarement d’accord avec son propo qui est rarement à propo.). Elle est revancharde, elle est frustrée. Pourquoi?
      Parce que ça fait 28 ans (depuis la course à la chefferie du PQ en 1984, oû P.M. Johnson avait gagné) qu’elle veux être première ministre. Donc du point de vue psychologique , ça affecte le psy d’une personne. C’est comme l’indépendance et Bernard Landry: ça l’a affecté, il en est ressorti fortement ébranlé émotivement.
      Même chose avec Louise Beaudoin. Dans son cas, ce qui l’a rendue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est sa relation avec la France. Cette relation fait que la Louise, lorsque, en sa présence, tu prononce le mot France, eh bien elle ne porte plus à terre, elle flotte, elle devient sur une hi (comme quel qu’un qui vient de fumer un gros joint). Et ça c’est pas des jokes M. Lavoie.

      Comme avait déjà dit le meilleur Premier Ministre de l’Histoire du Canada, le très Honorable Jean Chrétien , Q.C., C.C., C.P., lors d’un de ses très mémorables discours: Que voulez-vous, la France c’est comme la Labatt, y en a qui porte pas ça même si y a rien qui Labatt.

      Merci M. Lavoie de me lire.

    • AMIR Khadir ,il lui reste plus grand temps comme député
      il est plus proche de la prison où retourner dans son pays l’iran
      avec toute sa famille
      marois,duchesne,carré rouge ,les casserolles,la rue,amir khadir ,10 % d’étudiants,ca fait vraiment comme un début d’anarchie .ah oui j’oubliais radio canada ,la cerise sur le sundae

      pauvre quebec le haiti du nord

    • Ça dépend du réseau qui présentera le débat. S’ils n’ont pas d’intérêt pour QS et Assange, ce sera à 3. On en apprend pas beaucoup sur leur programme lorsqu’ils sont peu nombreux alors imaginer à 5. Belle chicanne en perspective.

    • Invitez-les tous!

      Plus on est de fous, plus on rit!!

    • Pourquoi multiplier les participants. Il n’y a que deux options soient fédéralistes contre souverainistes qui ne s’entendront jamais. Alors pourquoi risquer de quitter “le plus meilleur pays au monde”? Le reste est indodore, incolore et sans saveur..

    • Bureau-Blouin?

    • Pourquoi un débat des chefs ? Quel en serait la fin utile! Les moyens modernes de communication rendent cet artifice complètement inutile. Passons à autre chose. !

    • Ben en accord avec LEVIQUE et on peut se passer de tes commentaires plates MADDOG ,comme
      si apart des péquisses tout est pourri. Les péquisses ont été au pouvoir un bout de temps ,es-tu
      capable de nous rappeler une bonne décision de leur part????? autre que faire des référendums
      et dépenser pour rien?????

    • Accurso,Zampino,Catania,Zambito,Fedele…
      Les voilà les vrais chefs.

    • Je suis d’accord avec @levique – 10h43 : on s’en fout !
      Au fait M. Lavoie, c’est quand vos vacances ?

    • Débat = Carisme. Donc foutu pour Paulette, pas mieux pour françine de QS, François le CAQUA totalement éteint, et l’autre seul avec son parti Aussant bien une coquille vide. Reste pour un bon show John in the left corner, Amir in the right, et, dans le milieu servant à chair à canon GND.
      Finalement M. Lavoie vous êtes dû pour des vacances.
      Bon été et faites attention aux coups de soleil!

    • Une tite vite; Nadeau-Dubois et Bureau-Blouin ça nous donne tu un débat à 4?

    • @nickat

      J’ai eu beau relire mon commentaire à maintes reprises je n’ai pu trouver de références indiquant une position favorable de ma part à l’égard du PQ. Même en augmentant la taille des caractères sur mon écran et en essayant de lire entre les lignes, toujours rien. Il y en a qui doivent voir ce qu’ils veulent voir.

      Pour ce qui est de la cassette de John James “violence et intimidation” Charest je vous invite à visionner le vidéo suivant qui montre clairement que peu importe la question posée, la réponse du premier ministre est toujours la même. J’aurais peut-être dû parler de disque rayé qui répète sans cesse la même chose. J’ose croire cependant qu’une bonne thérapie viendra à bout de ce côté obsessif du premier ministre.

      http://www.youtube.com/watch?v=K8d0P6dH_Yg

    • @NICKAT

      Voter commentaire ne vaut pas mieux. Comme si les PÉQUISTES n’avaient rien fait de bon. On voit votre niveau de connaissance en politique….au ras des pâquerettes.

      @josee Blais

      Si le sujet ne vous plait pas, pourquoi perdre votre temps à y repondre et le nôtre à supporter vos inepties.

      @babe12

      Au moins, Khadir a un discour un peu plus élevé que le vôtre qui dégouline de populisme démagogique purulent. Je suis certain que Khadir apporte et apportera plus au Québec que vous ne pourrez le faire dans toute votre vie. À lire vos commentaires insignifiants d’inférieurement complexé, on voit que ça ne lève pas haut de vot’ côté. Soupir…

      Sylvain Pelletier

    • Les seuls assurés sont Charest, Marois et Khadir. Legaut et Aussane n’ont pas été élu sous leur bannière actuel. Que QS envoie David au lieu de Khadir, ç’est leur choix. On va avoir les 5.

    • ..Bof! Qui a envie d’un «débat» à cinq? Une patente qui sera pré-négociée à l’os, normée, encadrée, partagée en cinq parts égales, gérée, (remarquez que je n’ai pas dit «animée») par une sorte de préfet de discipline plus préoccupé par le chronomètre que par un vrai débat, bref une platitude.

      Une platitude que l’on tentera d’égayer en faisant place au «peuple», représenté par des
      «Madame Paillé» ce qui permettra à nos omni commentateurs de compter le nombre de fois qu’Untel ou Chose aura prononcé le nom de l’interrogatrice pour bien démontrer qu’il est à l’écoute et qu’il tente sincèrement de répondre à la question.

      Puis, ces même commentateurs seront à l’affût de «la gaffe» ou de l’estocade qui aura porté et fabriqué un vainqueur du débat.

      Vous savez quoi? Je ne serai pas à l’écoute. Je lirai mon journal le lendemain.

      Et puis pourquoi ne pas tous les envoyer sur Twitter. Il paraît que c’est la «saveur du mois», le nec plus ultra de la communication. Et alors, on demandera aux «Twitteux» de déterminer un gagnant. Ça fera moderne. Et Denis Coderre pourra servir d’arbitre.

    • Ce qui serait bien serait un débat télévisé où des centaines de spectateurs de la population pourraient assister en direct, ainsi on pourrait huer Charest à mort, comme les gens ont fait pour le maire de Mascouche !!! Charest mérite bien cet hommage !!!

      M Landry

    • Avec les ambitieux Drainville, Lisée et Duchesne qui vont lui pousser dans le dos, est-ce que Mme Marois va s’ennuyer de Curzi, Beaudoin et Lapointe?

    • ”Nadeau-Babouin et ses carrés rouges”, pour une petite musique rock rétro du temps des Classels.

    • Le parti Libéral, le parti Québecois et CAQ.
      Les autres ne sont pas bien sérieux.

    • Bonjour,

      Charest : oui; Marois : oui, Legault : oui, Aussant : oui.

      Françoise David : ???

      Je ne comprends pas. Khadir, co-chef de QS, présent au débat des chefs, c’est, à mes yeux, tout à fait justifiable surtout qu’il est un élu alors que David n’en est pas une, une élue. Personnellement, en refusant à Khadir de représenter QS au débat des chefs, je perçois cela comme étant un geste d’intimidation à l’égard de tous les Québécois nouvellement établis au Québec.

      Et cela, ce refus adressé à Khadir de la part de QS, je ne comprends pas.

      Il est élu. Il a l’habitude des débats au Salon bleu. C’est quoi la passe? Je ne comprends pas.

      Daniel Verret (nadagami)

    • Jean Charest et Pauline Marois ne veulent pas que Jean Martin Aussant et Francoise David participent au debat , a la limite Legault est acceptable a leurs yeux…Il est un hybride PQ -PLQ, et son look en habit est hilarant !

    • Tous les Partis qui ont au moins un député à L’Assemblée Nationale devraient avoir le droit d’être représentés, ce qui fait que le PLQ, PQ, CAQ, QS et ON seraient présents. Je suis convaincu que Pauline Marois fera tout pour que Québec solidaire et Option Nationale soient exclus, car ils risqueraient de voler le “show” et lui porter ombrage. Surtout que Mme David, elle, représente vraiment la gauche, contrairement à Pauline Marois, Bernard Drainville et autres disciples péquistes fortunés qui représentent la gauche-caviar!!!

    • Le débat le plus prioritaire consiste à sortir la corruption de nos moeurs politiques parce qu’elle nous coûte une fortune socialement et financièrement. Or, l’information nous dirige de plus en plus vers le fait que cette corruption soit associée au parti qui forme notre gouvernement actuel et à son chef Jean Charest. Quel que soit le nombre de chefs présents lors du débat des chefs, le débat n’aura de valeur qu’à la condition qu’il y aie confrontation féroce et virulente sur ce sujet majeur. Les citoyens en ont assez de se faire niaiser.

    • Bonjour,

      Peu importe ! Qu’ils soient deux ou trois ou encore de cinq à dix au débat des chefs, je m’en fous carrément car la Dame de Béton est officiellement mon choix. En étant un fier Canadien, je voterai pour le Parti Québécois pour la première fois de ma vie afin de rendre hommage à cette fantastique Dame de Béton.

      Pour une fois, nous les Canadiens sommes convaincus qu’il n’y en aura pas de référendum avec la Dame de Béton, tout ce maudit gaspillage d’argent pour que la talle de péquistes se fassent dire NON une TROISIÈME FOIS. Et quel spectacle, quelle performance que cette Dame de Béton peut donner ? Tout un PÉTARD que cette cheffe qui ferma la gueule à toute la trâlée des belles mères péquistes qui ont pris leur trou pour aller y rejoindre Monsieur Gilles HOTTE Duceppe……

      En terminant, mon choix est fait avec la Dame de Béton qui est une valeur sûre pour le Canada. Et croyez en vos yeux et vos oreilles, les Purs et les Durs du Parti Québécois marchent en rang d’oignons les fesses tellement serrées qu’un vieux 10 cents Canadien avec son Blue NOSE ne risque même pas de tomber….. Et la job continue…….. Avec plaisir, John Bull.

    • Un débat de chef est un débat de chef qui aspire être premier ministre

      Je n’en voit que 2

      Le responsable de la dette du Québec et des pertes de 40 milliards à la caisse de dépôt Jean Charest. Celui qui avait déclenché les dernières élections avant de conmnaître les chiffres de la réelle perte.

      La dame de béton reine du carré rouge et des casseroles aluminium Pauline.

    • Les 5, S’IL VOUS PLAÎT

    • Qui sera au débat des Chefs ?

      Mais voyons, comme à tous les lundi soir :

      - Daniel Vézina
      - Normand Laprise
      - Jean-Luc Boulay
      - Pasquale Vari

      Et c’est la jolie et pétillante Julie Bélanger qui sera la modératrice…

      Bonne fin de journée à tous et à toutes !

      *****

      http://www.radio-canada.ca/emissions/les_chefs/2012/equipe.asp

    • @nadagami Alors pourquoi Legault serait-il présent au débat des chefs? Il n’a pas été élu non plus à ce que je sache.

    • Charest ne devrait pas participer au débat… il n’a plus la légitimité pour gouverner… encore moins celle de se faire réélire… à quoi bon participer au débat… il ne doit plus être réélu… s’il l’est le Québec vivra alors une vraie révolution… les 70% qui n’en veulent plus ne l’endureront pas un autre 4 ans… les chaînons manquants qui supportent encore Charest eux ne voient rien venir…

    • pour JoseeBlais M. Lavoie… faut pas vous en faire… tous les blogues que g fréquentés ont leur ptite niaiseuse qui ne raconte pas grand chose d’autre que des conneries insignifiantes…

    • Que les médias consacrent du temps ou de l’espace pour permettre aux différents partis d’expliquer leurs propositions me semble souhaitable. Il faut donc, selon moi, que tous les partis puissent être entendu. Les petits partis, les nouvelles voix, n’ont généralement pas les moyens de diffuser adéquatement leur programme. Ces débats ou entrevues de fond favorisent donc la démocratie. Ça ne permettra pas aux nombreux imbéciles qui ont déjà fait le tri des propositions qu’ils ne connaissent pas de mieux comprendre les enjeux. Là n’est pas leur intérêt. Ça devrait par contre permettre de rehausser le débat politique et, comme on l’a vécu au Fédéral, d’ouvrir des perspectives nouvelles.

      Les débats à 5 ne sont cependant pas faciles. Surtout qu’on prépare systématiquement le téléspectateur à une joute. Comme à « Occupation double», on nous convainc que les coups bas sont les plus intéressants et que , pour que la soirée soit réussie, il faudra un gagnant. La plupart des gens ne retiendront alors presque rien de ce qui sera sérieusement présenté et , le cirque médiatique des jours suivants aidant, on parlera beaucoup de performance et peu ou pas du tout de contenus. Ainsi, à titre d’exemple, la proposition des Solidaires d’obliger l’État à aller en soumission auprès des compagnies pharmaceutiques passera inaperçue, malheureusement.

      Il faut, malgré les limites de l’exercice, qu’il y ait un débat entre les partis. Il faut que les thèmes abordés soient pertinents, comme c’est l’habitude. Il faut enfin qu’on continue à présenter aux téléspectateurs les rectificatifs qu’imposent les inexactitudes dans les affirmations des débateurs. J’aimerais beaucoup que le lendemain des équipes de journalistes chevronnés reprennent les propositions des partis pour nous les représenter dans leur « faisabilité » sociales et économiques. C’est probablement le rôle des média écrits. L’exercice leur attirera sans doute des critiques, mais quel coup de santé nos grands informateurs donneraient à notre démocratie qui a tendance à vasciller de nos jours. Il serait intéressant aussi que tous nos média acceptent de passer outre à l’exercice futil de centrer les gens sur un gagnant. Juste une fois, pour voir.

    • À mon avis, seuls les partis reconnus officiellement par l’Assemblée nationale devraient se retrouver au débat des chefs, ce qui excluerait des partis marginaux n’ayant aucune chance sérieuse de prendre le pouvoir ( comme QS et ON ), et la CAQ dont aucun député n’a été préalablement élu sous cette bannière.

      Dans le cas de la CAQ, si elle parvenait à faire élire plus de la douzaine de candidats requis par le règlement de l’Asemblée nationale, elle pourrait participer au débat suivant dans 4 ou 5 ans, en compagnie du PQ et du PLQ.

    • Je souhaite VRAIMENT un débat avec les CINQ chefs, pour ne pas faire de jaloux, mais surtout parce que c’est important de connaître les programmes de CHAQUE PARTI … et pas seulement d’entendre parler de la grève étudiante. Que propose chaque parti sur les plans de la santé, de la famille, de l’éducation, de l’économie, etc. ?

      En bref, je veux UN VRAI DÉBAT POLITIQUE entre Amir Khadir, François Legault, Jean Charest, Jean-Martin Aussant, et Pauline Marois

    • C’est certain qu’à cinq, ce sera une cacophonie et le free for all…

      Par contre, le peuple en a décidé ainsi! 5 partis sont actuellement représentés à Québec.

      PLQ, PQ, CAQ, QS, ON.

      Quoi que pour ON, il a été élu sous la bannière du PQ…Mais si on dit oui à François Legault qui lui n’est pas élu, ça serait un peu injuste.

      À moins d’envoyer François Rebello le représenter! Quel os*** de show on aurait!

    • 1- John James, dit le matraqueur.

      2- La belle Paulina, la Castafiore de béton.

      3- Le bossu de Notre-Dame, dit la Caquette

      Pour ce qui concerne les autres, ils pourront regarder le débat à la télé.

    • J’aimerais voir, pour une fois, un vrai débat.C’est à dire un contre un, non pas un capharnaum où tout le monde se coupe la parole.Un débat où les participants défendraient leurs bilans ou feraient la promotion de leurs idées face à face et dans la mesure du possible,sans s’ insulter.Je suggère plusieurs débats, répartis sur les deux principaux réseaux télévisé, comme en Françe lors des dernières élections.De cette manière, les voteurs en auraient vraiment pour leur argent.
      En ce qui conçerne les participants, ce n est pas une question de droit c’est un devoir de représenter le parti auquel ils appartiennent.J’y vais maintenant des confrontations dont j’aimerais être témoin:Khadir vs Charest;Legault et Marois et pourquoi ne pas inviter M. Aussant à se confronter au chef du Parti Conservateur du Québec dont le nom m’échappe.

    • Pour faire dans l’originalité:
      Un débat de 2 heures Charest-Marois rejoint 75% des votants. 5 Grands sujets. Cote d’écoute 25%!!
      Un second débat d’une heure avec un représentant du PLQ (Mme Courchesne ou Alain Paquet), un représentant du PQ (Drainville ou Bédard) et les Legault / Kadhir (ou David?) / Aussant. En principe, on rejoint la quasi-totalité des votants et la cote d’écoute n’est pas tellement plus faible (environ 15%). Ce second débat serait plus du style « Le match des élus » à RDI.
      Un débat à 5 chefs est complètement faussé, à moins qu’on ne parle pas de (garde sous silence) la sempiternelle et lancinante Question Nationale. Ce qui à l’évidence serait rejeté par PQ ON et probablement QS. De toutes façons, inévitablement 5 égale beaucoup de redites, ce qui fait qu’on décroche après une demi-heure…

    • Jean Charest et Jean-Martin Aussant ont avantage à y être, les deux y feront une belle performance…cela aurait un important impact sur la levée ou non d’Option nationale comme alternative crédible aux autres partis ( un soutien d’électeurs non traditionnellement indépendantistes est même possible )

      François Legault devrait éviter d’y aller, il serait probablement mauvais….

      Ce que je souhaite par dessus tout c’est que nous ayons des critères fixes sur lesquels se baser pour tous les prochains débats des chefs pour déterminer si un parti a accès au débat des chefs ou pas ( ça pourrait être décidé par le DGE )….parce que là à chaque élection ça sent l’improvisme et le diktat du consortium médiatique…

    • J’espère pour les autres candidats que Aussant ne sera pas invité. Il mangerait tout rond tout ce beau monde côté argumentation. Probablement le politicien le plus intéressant que l’on ait eu au Québec depuis les bonnes années de Lucien Bouchard.

    • Ca s’appèle le “le débat des chefs” et ils doivent être élus ,alors il devrait y avoir Charest,Marois

      Legault n’est pas élu et Q.S et Aussant de l’O.N ne sont pas je crois des parti reconnu officiellement parce qu’ils sont seul à l’assemblée nationale mais ça reste à vérifier.Mr Lavoie doit savoir ça, lui.

    • Pourquoi ne pas inviter les vrais chefs

      Les presidents des centrles syndicales, les principaux acteurs de la constuctions et le conseil du patronat.

    • A partir du moment où le débat ne se limite pas au chef du PLQ et à celui du PQ, les 5 partis doivent être représentés.

      Même lorsque Mario Dumont était seul de son parti à l’Assemblée, il participait aux débats lors de l’élection suivante.

      Le fait d’être député ou non ne tient pas la route.

      A partir de la dissolmution de la chambre, il n’y a plus de dé&putés, que des ministres et des candidats.

      CBC et CTV devraient proposer un débat en anglais.

    • Débat inutile.

    • nickat

      Hier sur ta radio poubelle: Vincent Geloso IEDM qui est obligé d’expliquer à des tata qui font semblant de commenter la politique, que les partis de gauche au Qc et au Canada ont été beaucoup plus performants que les partis de droite.

      http://www.radiox.com/archive/le_5_a_7/10/07/2012/

      Puis Modérateur tu l’as échappé sur le message raciste de babe12 10 juillet 2012 13h19, qui n’est même pas une opinion, seulement une preuve de très grand manque de culture et d’estime de soi…

      Vous êtes sûr que l’on va avoir des élections en septembre, parce qu’avec le départ de Macmillan, ça commence à faire pas mal de rat qui quitte le Titanic libéral.

    • Avec son nouveau look ( à l’ancienne servi à la môôderne ) James ” the frost” Charest sera prêt les deux mais sur le volant nous menant à son new look ” J’ai un plan ” (Nord ), I am a plant” et un programme vide digne du père Nature….

      La Dame de béton devrait nous proposer quelque chose de plus concrêt ” something more concrete”… et un programme en béton interminable comme une certaine question référendaire et incompréhensible comme son option….

      A défaut d’avoir les mains sur le volant si au moins legault pouvait seulement avoir les deux pied sur terre … et cesser de nous caqueter son programme dont on ne veut rien savoir …. just being honnest will be enough!

      L’hydre a deux tête ne saura Kadir sauf chialer …

      et pour chose binne…. L’autre la …Aussan en emporte le vent!

      Quel spectacle !

    • Peu importe qui sera present au debat ou non, le systeme d’alternance favorise le PQ et le PQ va former un gouvernement minoritaire suite a la prochaine election. La seule chance du PLQ est que QS remporte 15 contes pequisse…. chose qui ne va pas se produire.

    • Je parierais ma dernière chemise que Charest et Legault souhaitent secrètement que Kadhir représente QS au débat des chefs. Ainsi, ils pourraient planter royalement cet énergumène et par ricochet, Pauline Marois passerait dans le même tordeur.

      Monsieur Aussant, pouquoi pas, il représente un certain pourcentage de vrais indépendantistes contrairement au PQ qui parle des deux côtés de la bouche.

    • Seuls les partis officiellement reconnus comme tel à l’Assemblée nationale devraient sae voir représentés aux débats des chefs. Il faut assurer une certaine cohérence dans notre système parlementaire.

    • Plus il y a de monde, plus inutiles sont les débats. On ne peut excéder 3 participants. Il faudrait plutôt faire quelques débats 1 contre 1 si on veut inclure tout le monde.

    • La problématique majeure que je vois avec ces élections va au delà de ce débat. Le débat n’est qu’un des éléments.

      Un: on peut s’attendre que les leaders étudiants et autres organisations qui ont fait partie des manifestations du printemps n’acceptent pas la décision du Président d’Élections Québec, quant au débat.

      Deux: on peut s’attendre aussi que les manifestants n’acceptent pas le résultat du vote et continuent de manifester, s’ils n’ont pas le gel ou un moratoire.

      Conclusion: il faut qu’il y ait une entente, qu’elle soit de principe ou pas, avant la prochaine élection; sinon cette élection ne servira à rien.

      On a encouragé des gens à ne pas respecter les lois, qu’elles fassent notre affaire ou pas,voilà où nous nous dirigeons.

    • Vous êtes solidement dû pour des vacances…. Allez donc rejoindre ceux de votre classe ”aristocratique” dans vos chalets d’été et laissé nous, le petit peuple laborieux, à nos bricoles…

    • Qui sera au débat des chefs?

      Sûr et certain pour Charest et Marois. QS aussi, à condition que ce soit Khadir et non David qui se représente.

      Les autres, faudrait voir. François Legault n’est pas député, d’autant plus que la CAQ a été crée tout récemment. Et pourtant, ils ont un nombre considérable de députés.
      Pour ce qui est de Jean-Martin Aussant, il représente une circonscription mais là encore, il a été élu sous la bannière du PQ.
      Le Parti Vert : il représente une bonne proportion mais ne possède aucun député…

      Néanmoins, si ce n’est pas un débat à 3, il faudrait absolument un débat à 5, question d’égaliser les chances. Pour ma part, aucun des 5 partis ne me convient. Récemment, j’ai découvert un parti à venir qui pourra intéresser les fédéralistes régionalistes de centre-gauche : l’UCQ (Union Citoyenne du Québec), mené par des jeunes comme moi dont l’objectif est de donner une nouvelle alternative aux électeurs oubliés et désabusés.

      Mais si personne de ce parti ne se représentera dans ma circonscription, mon vote ira au Parti Vert.

    • Bonjour M. Lavoie,
      Les chefs de parti devraient tous y être à ce débat.
      Mme Marois, M. Legault, M. Khadir, tous… mais face aux attaques du redoutable debater qu’est Jean Charest, ce sera extrèmement difficile pour eux. Je n’aimerait pas me retrouver dans leur culotte ce soir-là oh boy.
      Rappelez vous M. Lavoie, lors du débat de 2003, comment notre Premier Ministre M. Jean Charest, avait mis dans sa petite poche d’en arrière Bernard Landry. Toute la population de la province du Québec s’en souvient encore très très bien aujourd’hui , ce fût du gâteau pour M. Charest. C’est vrai que mettre Bernard Landry dans sa petite poche d’en arrière, c’est pas vraiment dur mais quand même….
      Quant à M. Aussant, il est aussi le bienvenue. Avec sa coupe de cheveux en brosse “à la US Army“, va s’en dire que ça va donner du piquant à la soirée.

      Maintenant qui devrait être le modérateur lors de ce débat? Ça va prendre quelqu’un de talentueux qui fera la part des chose, qui va négocier le temps alloué à chacun des debaters, qui va négocier le pour et le contre de chacun d’eux , surtout qui va sous-peser les idées des candidats. Je ne vois personne d’autre que le journaliste Claude Poirier du réseau TVA. Ça fait 50 ans qu’il est dans le métier, il a même pendant longtemps lu les bulletins de nouvelles à la radio. D’ailleurs ses nouvelles étaient autrement bien meilleures. Maintenant que tout a été dit , alors si vous le voulez bien M. Lavoie, fesons-le et arrêtons de tourner à l’entour du pot.

      Merci, M. Lavoie, de m’avoir lu.

    • Quelqu’un écrivait sur ce blogue qu’il souhaitait que l’honnêteté soit au centre du débat lors d’un hypothétique débat des chefs. Si cette question est soulevée, elle le sera par QS ou la CAQ. Surement pas par Dame Pauline puisque le PQ est également impliqué dans les histoires de corruption qui ont été dévoilés depuyis 1 an. Je me demande égalem,ent si Dame Marois s’affichera fièrement avec son petit carré rouge afin de s’attirer les votes des “grévistes” étudiants malgré l’interdiction formelle de la machine électorale sécessionniste. Stratégie et opprtunisme qie se sont finalement retournés contre le PQ. Seul le péquiste Sylvain Simard a eu le courage d’affirmer ses convictions en refusant de porter le chiffon rouge à sa boutonnière. Il ya la corruption économique mais également la corruption idéologique qui est souvent plus pernicieuse.

      G. Michaud

    • Un débat pour parler de quoi? On connait Jean Charest et son gouvernement, riens de neuf à débattre. On connait Pauline Marois et le but du PQ, encore riens de neuf à débattre. Le CAQ vient de perdre les plumes avant l’élection, son chef ne propose riens de neuf et les autres n’ont pas de crédibilité dans la population. Je propose qu’on oublie le débat et que ceux qui veulent se faire élire font du porte à porte pour vendre leurs idées. Un débat à cinq est un Cirque dont nous n’avons pas besoin, c’est une perte de temps et amène riens de neuf.

      W. Zuercher

    • Un débat? Avec tous les autres partis sauf celui au pouvoir car ce dernier a été vu jusqu’à l’écoeurement. Si on ne sait pas comment les Libéraux fonctionnent, c’est parce qu’on n’habitait pas au Québec depuis les dix dernières années. On l’a voulu, on l’a eu et maintenant, il est vraiment temps de dire à ce gouvernement corrompu qu’on n’en veut plus.
      Le seul vrai parti qui peut faire mal à Jean Charest c’est celui que Pauline Marois sert depuis plus de quarante ans. Oui oui, le parti de la dame de plomb qu’on essaie de démoniser parce qu’elle leur fait peur de par sa force et son courage. Derrière Pauline, y a plein d’autre monde qu’on ne veut pas voir ni entendre et ce sont les Québécois francophones.
      Le parti Québécois est le seul présentement qui peut prétendre, avec le nombre de ses membres et avec l’aide de sa chef, qu’il est encore fort populaire au Québec et que les Québécois savent très bien que ce regroupement politique le mènera le plus loin dans son développement économique puisqu’il veut avant tout le bien de ses citoyens et citoyennes.
      Donc, un débat certainement, au moins pour les écouter débattre des plus grands enjeux pour l’avenir du Québec.
      Sans blague, je suis d’accord avec certains blogueurs qui me précèdent pour penser que si tous les partis avaient droit à ce débat; ça ferait des débats encore plus superficiels. Je crois que seuls les partis représentés au parlement devraient pouvoir y participer sinon, ça ne finirait plus et ne servirait pas à grand chose.
      En terminant, c’est garanti que j’aimerais qu’ils parlent de développement économique régional et de création d’emploi pour plus de monde et pas seulement au Nord.
      Muguette Paillé

    • Ça y est! Le débat sur le débat a fait rage avant même que la date de l’élection ne soit annoncée. Je vous dis que nos grands journalistes en ont de l’imagination. Le débat se fera à quatre à cinq ou à deux, voilà ce qui est important au cours de cette campagne estivale. Les vrais problèmes, les vraies solutions, les programmes et tout ce qui pourrait servir à éclairer les choix des électeurs, on repassera. Une fois le débat tenu nos grands reporters s’attarderont ensuite à nous convaincre que c’est Pauline qui l’a gagné même si elle n’a rien dit de valable ou annoncé d’important. L’autre sujet de préoccupation primordial sera celui accompagnant les dizaines de sondages qui auront à n’en pas douter la priorité absolue sur les informations pertinentes. Première question du jour: “Monsieur Charest, que pensez-vous du dernier sondage Léger-Léger qui vous donne perdant”. Réponse tout à fait prévisible: “Vous savez très bien que je ne commente pas les sondages parce que le seul qui compte c’est celui du jour du scrutin.” Imaginez-vous déjà la passion que cette campagne va susciter en pleine canicule. Bravo pour votre beau programme.
      Je sais comment ça marche, j’ai déjà, dans ma vie antérieure, couvert des dizaines de campagnes électorales fédérale, provinciale et municipale. Ainsi va la vie, on s’attarde à la couleur de la cravate et on oublie que la fermeture-éclair de notre sujet n’était pas remontée. Allez-y les journalistes, surprenez-nous pour une fois!

      Pierre April
      Newport

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité