Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 5 juillet 2012 | Mise en ligne à 9h28 | Commenter Commentaires (138)

    Pour ou contre?

    Votre opinion sur cet extrait d’un article de ce matin sur Cyberpresse. C’est un beau débat.
    ————

    Le cannabis fait de moins en moins peur. Jamais les Canadiens n’auraient été aussi favorables à sa décriminalisation que maintenant. Selon un récent sondage, les deux tiers de la population estiment que ceux qui se font arrêter avec une petite quantité de cannabis ne doivent pas être punis. Pendant ce temps, chercheurs, militants, politiciens, artistes et même médecins plaident de plus en plus ouvertement pour la drogue illicite la plus populaire au pays. Regard sur un changement de philosophie.

    Tags: ,


    • attendons 4h20 pour en dé “batte”….

    • Pour la décriminalisation du Canabis. Pour même que les gouvernements muncipaux et provinciaux, déjudiciarisent le processus. En effet, aux USA, même si le cannabis est interdit en vertu d’une loi fédérale, certaines municipalités et certains états ont déjudiciarisé la possession de cannabis.

      Sur le terrain, ça voudrait dire que le conseil de ville adopte un règlement qui empêche la police d’arrêter ou de fournir au procureur général la preuve pour une possession de moins de 28 g. Ou sur le plan provincial, une loi qui empêche le procureur général de poursuivre quelqu’un ayant moins de 28 g de cannabis sur lui, SAUF s’il conduit, par exemple.

    • Si on dépensait la moitié de l’argent que l’on dépense en lutte contre le canabis criminalisé en traitement contre la toxicomanie (un peu comme on fait pour l’alcool et le tabac) on sauverait beaucoup d’argent, créerait une nouvelle industrie, définancerais le crime organisé. La prohibition n’est pas toujours le meilleure moyen de lutter contre quelque chose.

      Qui plus est tant que l’alcool est légal c’est difficile de justifier cette prohibition. L’alccol est responsable de beaucoup plus de morts que le cannabis.

    • Ce n’est pas déjà ça dans les faits ? C’est-à-dire que ceux qui possèdent de faible quantité de marijuana en sont pas inquiétés ?

      C’est vrai que les choses ont peut-être changé depuis qu’on a un dictateur en poste à Ottawa. On devra bientôt faire serment d’allégeance à la reine pour pouvoir encaisser nos chèque de paie.

      Si on accepte socialement l’alcool je ne vois pas d’argumentaire pour interdire la marijuana. Je ne suis pas un consommateur mais comme tout le monde (les honnêtes au moins) j’admet avoir essayé ça et outre des problèmes de mémoire à court terme et de trip de bouffe l’usage me semble moins dangereuse que l’alcool. Je préférerais évidemment que tout le monde ait toute sa conscience en tout temps mais comme on vit en société il faut accepter que d’autres ait des points de vue différents. En autant que ça ne cause pas de problème sociaux pourquoi pas après tout.

      Je suis personnellement plus en faveur de la criminalisation de la fraude en politique. On devrait emprisonner les fraudeurs, pas leur donner de grasses primes de départs, des pensions à vie, des jobs dans les compagnies qu’ils ont avantagés étant ministre, etc… La prison accompagnée de peines exemplaires sans possibilité de sortie avant la fin me semble plus appropriée.

    • pour

    • Contre! On banalise le cannabis à tort. Ses effets au volant sont aussi nocifs que l’alcool. Je ne crois pas que ses effets sur les fumeurs de longue date soient pleinement évalués, non plus.

    • Aussi sûrement que la nuit suit le jour et vice-versa, nous voilà au reportage annuel sur la légalisation du cannabis et vous qualifiez ça d’un beau débat quand ce sont les Conservateurs au pouvoir?

      Depuis plus de 40 ans je n’ai jamais manqué de cette substance en faisant affaire le plus souvent possible avec des indépendants (ou l’auto-culture) versus les Hells et si nos connards de politiciens veulent se priver des revenus liés à ce commerce pour les laisser à leurs amis de la Maf, ils doivent certainement y trouver de GROS avantages….

      Et sur ce je m’en vais me vaporiser…

    • Décriminilasier ne signifie pas légaliser. En ce sens je suis d’acord pour les petites quantités.

      François Racine

    • Bonjour M. Lavoie, je suis ‘pour’, mais tant que les conservateurs de M. Harper gouverneront: oublier la décriminalisation!

    • Pour!!!!!!!!!!
      Regarder le documentaire “The Union (the business behind getting high)”.
      Et si ça arrive un jour aux états les mexicain en serait très content la criminalité chuterait en flèche.

    • Ni pour, ni contre. Il y a un comportement à mettre en place avant de le légaliser, les gens de sont pas assez responsables – cependant je crois que c’est tout de même moins dommageable pour la santé que la cigarette (qui devrait être illégale, selon moi) ou l’alcohol.

    • Pour, avec pleine taxation.

    • Y’a suffisamment de gens dans les nuages sans avoir à les encourager davantage…

    • Je suis POUR… J’en ai pris durant mon adolescence, mon mari aussi, et on a fait ben des partys avec nos amis lorsque l’on était adulte aussi. Même mon père, aujourd’hui décédé, en prenait à la campagne dans sa jeunesse lorsque l’on faisait pousser les plans de POT dans les champs de blé d’inde. Cela à toujours exister, existe et existera.

      Dans le temps le STOCK était bon. En légalisant le POT, cela donnerait plus de contrôle sur la marchandise en matière de qualité et de prix ET peut-être réduire les substances chimiques. MAIS, car il y a toujours un MAIS :

      1. La législation est de nature FÉDÉRALE, alors je pense que l’on va avoir à faire face à un mur avec Harper qui est contre toute drogue.
      2. Le gouvernement provincial devra légiférer le POT comme l’alcool au niveau de la SAAQ avec des restrictions.
      3. À ce qui à trait aux compagnies d’assurance, je ne sais pas comment seront leur verdict.

      À suivre, sans plus, mais j’aimerais que certains blogueurs enragés sur vos chroniques en prennent… cela pourraient les rendre plus COOL vis-à-vis les interlocuteurs.

    • Il y a belle lurette qu’on ne poursuit plus pour possession simple de cannabis.

      Ce que les policiers recherchent, ce sont les dealers de drogues dures.

    • Contre et des peines plus sévères.

    • POUR la légalisation.

      Qu’elle soit légale ou non, il n’y aura pas plus de consommmateurs.
      Il y aura moins d’argent dans les poches du crime organisé.
      Il y aura plus d’argent dans les poches des contribuables.
      Il y aura moins d’argent gaspillé dans les corps policier pour cette guerre perdue d’avance.
      Il y aura un controle de la vente du produit (il est trop facile pour un jeune de se procurer du pot).
      Il y aura un contrôle sur la qualité du produit.

      Le pot est mauvais pour la santé, comme le tabac, le sucre, l’alcool, la caféine, etc.
      Vous ne voulez pas fumer de pot? Faites comme moi… n’en fumez pas!
      Vivre et laisser vivre!

      Si le pot était légal, tout le monde serait gagnant (enfants, contribuables et consommateurs). Les seuls perdant serait les membres du crime organisé.

      Réjean L.

    • Il est plus que tant; si on calcule la répression policière et juridique sur la plus douce des drogues populaire au près de 40% de la population qui en fume occasionnellement c’est d’environ un milliard par année que l’État dépense sans aucun retour d’argent. L’erreur que fait la société c’est de mettre toutes les drogues dans un gros sac vert sans distinction entre un joint et du crack, de la morphine ou de l’héroïne. Tout ce qu’il y à en pharmacie fait aussi parti du problème de la drogue mais dans ce cas parce que légal on n’ose pas en discuter. De deux choses l’une: ou bien on décriminalise le cannabis permettant une culture artisanale (une douzaine de plants)pour ceux que cela intéresse ou bien on légalise et on confie a la SAQ la vente de ce produit pour les raisons suivantes: les moins de 18 ans n’ont pas accès a ce marché, le prix et la qualité du produit seraient contrôlés et l’État profiterait des énormes profits encaissés actuellement par le crime organisé avec toutes les conséquences désastreuses qui viennent avec. Ceux qui n’aiment pas ou ne veulent pas de ce produit n’ont qu’à pas en acheter. Il y à plein de produit a la SAQ que je n’achète jamais tout simplement parce que je ne les aiment pas.

      Fernand Turbide

    • Légaliser la simple possession de petite quantité? Pourquoi? Personne ne se fait arrêter pour cette raison. Ça devient un projet de loi pour réparer quelque chose qui n’est pas brisé. Ce n’est qu’une raison supplémentaire pour ne pas s’occuper des vrais problèmes.

    • Pourquoi pas. En plus de couper « l’herbe sous le pied » du crime organisé, on pourrait enfin commencer à étudier ses effets sérieusement. Mais je suis contre la vente aux étrangers, je ne veux pas que ma ville ressemble à Amsterdam, avec tout ces touristes sur le party, on dirait la Saint-Jean à l’année longue.

    • Pour, pour, pour!!! De toute façon la lutte ne donne rien du tout à part quelque plantations saisies ici et là. Le marché est florissant et on perd de l’argent en taxes là-dessus. Je penche également en faveur de la décriminilisation pour que l’état contrôle le produit comme il le fait pour l’alcool. On sait ce qu’on achète à la SAQ, le % d’alcool, d’ou ça vient etc.
      @maddog “Je suis personnellement plus en faveur de la criminalisation de la fraude en politique” Oh que j’aime ce paragraphe!! Je vote pour vous!!

    • Tout à fait pour la légalisation complète, pour la production et pour la distribution étatisée (par exemple via le réseau de distribution SAQ, déjà en place).

      Chaque dollar mis dans la répression est un dollar triplement perdu.
      1. Il est perdu une première fois parce qu’on n’arrivera jamais à éliminer la possession et la consommation de cette façon.
      2. Il est perdu une deuxième fois en coût d’opportunité puisque ce dollar pourrait être injecté ailleurs (éducation, soins de santé, infrastructures… la liste est longue). Sans compter qu’en terme de temps et d’efforts (policiers, avocats, juges, greffiers et autres effectifs de l’appareil judiciaire), on pourrait ré-allouer ces ressources vers des moyens beaucoup plus bénéfiques pour le bien-être de l’ensemble des citoyens.
      3. La consommation étant taxée, voilà une [importante] source de revenu additionnel au gouvernement.

      Il ne faut pas négliger non-plus qu’on élimine d’un coup une partie de la criminalité causée par le commerce du cannabis. Je dis ‘une partie’ parce qu’il est évident que ce qu’on élimine, c’est le petit dealer au coin de la rue. Le grand Criminel derrière va probablement rester un criminel et se trouver une autre source de revenus. Autrement dit, est-ce que Al Capone n’aurait pas été un criminel du tout s’il n’y avait pas eu la prohibition ou s’il aurait tout simplement été un autre genre de criminel?

    • Monopole de l’état comme pour l’alcool.
      Information objective sur les conséquences de la consommation excessive sur l’emballage comme pour le tabac.
      Et vive la liberté!

    • Je suis d’accord pour décriminaliser. Je trouve que l’on devrait plutôt mettre l’accent sur la lutte aux drogues dures et l’alcool. L’alcool fait des ravages bien plus grands que le « pot », combien de familles brisées, de violence et d,abus de toutes sortes (agressions sexuelles, violence physique, perte de productivité au travail, etc.) sont causés par ce fléau qu’est l’alcool ?

      On banalise l’alcool car il est légalisé, c,est pour cette raison qu’on ne devrait pas légaliser les drogues pour ne pas aboutir aux mêmes problèmes que l’on a avec la consommation de boissons alcoolisées. Par contre la décriminalisation pour de petites quantités, ça ça pourrais être toléré.

    • Je suis ambivalente. Je crois qu’on devrait le décriminaliser pour les petites quantités (remarquez que c’est pas mal ce qu’on vit déjà). Ou encore même le légaliser pour de petites quantités, et que le gouvernement le taxe comme on le fait pour les cigarettes. Mais en mettant le même genre de pub que sur les paquets de cigarette; de voir des gens atteints de cancer, mais surtout des gens atteint de dépression et de schizophrénie! Parce que il a été démontré que de prendre du cannabis à l’adolescence augmente les risques de dépression, de psychoses et de schizophrénie à l’âge adulte.

      Mais comme on ne peut pas empêcher les gens d’augmenter leur risques de cancer du poumon hé bien on ne peut pas empêcher les gens d’augmenter leur risques de psychoses! On peut le décriminaliser mais pas sans faire de campagnes de sensibilisation. Parce que si bien des gens considèrent le cannabis comme une petite drogue inoffensive, elle n’en est rien!

    • C`est un débat que la société n`est pas prête à affronter ouvertement. On l`a vu,la génération au pouvoir est vieux jeu et veut à tout prix protéger des visions qui datent des années 50.

      S`il est permis de croire qu`il serait avantageux de revoir les législations et même d`en profiter financierement , il faut comprendre que les gouvernements sont sous le contrôle de puissants lobbies qui font la promotion de l`alcool et des pilules comme drogues dites légales. 11 millions de comprimés de ritalin,des anti-dépresseurs à la pelle,des pilules bleues c`est payant tout cela. Et que dire du monopole sur l`alcool ?

      Et puis n`oublions pas l`omniprésent et obscur pouvoir de l`église dans le processus décisionnel.

      N`oublions jamais que la marijuana c`est de la droye ! Pas les pilules ….

    • Je suis pour, afin de garantir la qualité, d’affaiblir le crime organisé, et de le taxer. Il y a trop d’argent sale en circulation au Québec, il faut une attaque tout azimut. De plus, cela va empêcher la mari d’être une passerelle vers d’autres drogues, comme les distributeurs ne seront plus les mêmes.

    • Faire légaliser le potte ne me semble pas très logique alors que les gouvernements dépensent des fortunes pour faire bannir la cigarette. Ce serait comme permettre à des pusheurs de coca d’ouvrir des cliniques de désintoxication à mon très humble avis, et ce débat ne me semble ni beau, ni bon, mais sent tout simplement très mauvais pour reposer sur de fausses prémisses une fois de plus en raison du fait que le potte est 10 fois plus délétère que la cigarette pour la santé à long terme.

      En quoi la culture du potte devrait-elle nécessairement devenir celle de l’ataraxie béate des artistes et des belles vaches en résumé? Pour procréer d’autres bébés plus dépendants tout comme ceux de l’alcool et des alcaloïdes, peut-être? Ou permettre encore plus d’accidents sur les routes? Ou faire oublier que la plupart des divas du potte chantent faux, pour ne pas les nommer?

      Pensez-vous vraiment que le fait pour les gouvernements de faire pousser leur propre potte ne va pas empêcher les productions locales ou aborigènes moins dispendieuses pour les petits-z-amis? Voire même les petits commerces discrets et sous la table pour petites pépées en PPP tout comme en politique? Ben voyons donc! Tout simplement incroyable le degré de naïveté de certains empotés et autres citoyens lambda toujours mal informés comme d’habitude habituelle.

    • Bonjour M. Lavoie

      Contre.

      1- Le cannabis est aussi mauvais pour la santé que le tabac
      2- L’usage du cannabis peut déclencher chez les jeunes gens une schizophrénie latente
      3- L’usage du cannabis en conduisant un véhicule est aussi pire que sous l’effet de l’alcool
      4- L’usage du cannabis sur les lieux de travail a des effets sur la productivité et les relations avec les collègues (idem pour les caves “sur la poudre”…)
      5- Ça PUE!

      Je suis pour le renforcement des lois contre le cannabis et autres cochonneries. Nous devrions appliquer au Canada les mêmes lois qu’à Singapour. Même si ça déplaît aux inférieurs “gelés comme des bines” et à leurs suiveurs. Pour ceux-là: allez vous faire désintoxiquer les “poteux” et apprenez à vivre!

      Bonne journée.


      Claude LaFrenière, toujours pour la Loi et L’Ordre!

    • De prime abord, je dois avouer que je ne suis pas consommateur “d’herbe magique”, pas plus que d’alcool alors, plusieurs dirons que je ne peux me prononcer sur ces sujets dont je n’ai jamais faite l’expérience. Mais, disons que dans ma jeunesse, j’ai 57 ans, j’ai continuellement côtoyer des amis(es) qui y trouvaient une échappatoire lors de diverses occasions de laisser aller, sublimer leurs états d’âmes, qu’ils soient joyeux ou dépressifs. Ainsi, ces amis(es) n’avaient pas de crainte de laisser tomber momentanément leur sobriété car, au moins une personne était présente pour assurer que ça se passe tout de même dans un certain ordre.

      Donc, l’alcool est légalisé depuis longtemps et les gens qui en abusent sont les seuls(es) responsables de leur état “volage” et de nos jours, après des années d’incidents désagréables et même parfois qui ont entraînés des accidents divers, allant souvent jusqu’à la mort des individus en état d’ébriété et des victimes collatérales à leurs excès, les sociétés humaines canadienne et québécoise en sont venues à mettre sur pieds divers systèmes légaux et moraux qui restreignent le plus possible les possibilités de conséquences délétères, voires mortelles.

      Évidemment, la perfection n’est pas de ce monde mais au moins, les gens qui transcendent certaines limites physiques, selon leur capacité de tolérance à l’alcoo,l peuvent avoir recours à ces mécanismes de raccompagnement pour s’assurer que va bien se passer. Il reste que, chacun & chacune est responsable de son état de vigilance car, c’est leur “libre-arbitre” dont il est question donc, personne ne peut empêcher leurs abus. C’est leur “libre-choix” personnel.

      Donc, en ce qui concerne les drogues “naturelles” telles marijuana ou canabis ou pot ou hash, le même processus de légalisation devrait permettre d’en avoir le contrôle. D’autant plus que ce serait une possibilité de recouvrer l’argent qui est blanchi, tant que ces drogues naturelles restent illégales.

      Maurice Monette
      Biologiste #939

    • La question le plus réaliste serait selon moi, “Quand?”

    • Le fossé entre le discours officiel, très parano et rétrograde, et les attitudes réelles des gens, qui savent très bien pour la plupart qu’un consommateur de cannabis n’est généralement pas un dangereux criminel et n’est pas plus délinguent socialoement qu’un bon père de famille qui boit une bière de trop à un party, mais ne prend pas le volant…. eh bien ce fossé est le signe d’une hypocrisie malsaine qui doit cesser.

      Assez perdu d’argent et de temps à tenter d’éliminer l’inéliminable, à enrichir les barons du crime organisé et à faire foisonner la criminalité, car c’est bien ça le vrai résultat de la politique actuelle. Si j’étais baron de l’industrie illicite du pot, j’aurais un lobbyiste à Ottawa pour lutter CONTRE la décriminalisation, étant donné que les lois actuelles me sont si profitables.

      C’est tout dire.

      M. P.A. Paquin

    • Absolument pour. Je pourrais le faire en liberté, sauf que qui va la vendre et à quel prix? Hey un éléphant rose dans l’salon, simonac!

    • Comment a-t-on fait pour l’alcool en prohibition? On l’a légalisé et vendu par la SAQ… Les drogues devraient être légalisées avec les avantages suivants:
      - démanteler la vente sur le marché noir, avec les dangers inhérents et toutes les cochonneries ajoutées;
      - en vente dans les commerces avec les taxes récupérées;
      - qu’une personne qui se présente aux urgences en ayant consommé de la drogue soit capable d’identifier ce qu’elle a pris. où elle se l’est procurée;
      - le marché noir crée de nombreux incidents déplorables: dettes accumulées qui entraînent parfois des conséquences très nocives, dont la prostitution illégale (entre autre), ou devenir un revendeur;
      Je légaliserais la drogue et la prostitution pour éviter le travail au noir et ainsi récupérer les taxes et impôts reliés à ces domaines…

    • Je serais pour la légalisation avec taxation comme pour l’alcool, même si je n’en consomme pas. Pourrait être vendu par la SAQ, avec meilleur controle de la qualité et des produits ajoutés.

    • @plpilon

      “Pour, avec pleine taxation.”

      Y-a-t-il vraiment quelqu’un qui croit qu’il faut légaliser la marijuana pour collecter encore plus de taxes? L’état n’est pas encore assez obèse à votre goût, il faudrait qu’il s’immisce dans un nouveau secteur?

      Vous devez être un fonctionnaire qui a peur pour son fond de pension, ce sont les seules personnes que je vois réclamer encore plus de taxes.

    • Pour

      Ça ne coûte pratiquement rien à produire et le gouvernement pourrait le taxer comme l’alcool ou les cigarettes. Du coup, les consommateurs seraient sûr de leur produit et le gouvernement récolteraient beaucoup d’argent avec les taxes, probablement que ça pourrait servir justement aux soins de santé ou à la dette.

      Et un joint n’est pas vraiment plus dommageable que quelques bières ou quelques cigarettes.

    • C’est incroyable ! C’est rendu que c’est mieux vu de fumer de la mari que la cigarette. Avec la mari roulée il n’y a aucun filtre, la fumée est plus nocive mais personne n’en fait de cas. On vit dans une drole de société. Vive les modes….

    • C’est dans l’air. Jamais de fumée sans feu.

      L’alcool est légalisée, on s’entend que ….

      D’ailleurs, y a déjà une compagnie bien connue qui va , après des décennies de vente de bière, se lancer dans la production de masse de pot. Oui, en effet, on pourra retrouver sur les ” tablettes “, en épicerie et dans les dépanneurs, le tout nouveau ” Lebatt 50 ” , disponible en différents formats.

      D’autres compagnies devraient emboîter le pas. Concurrence oblige.

      On hashishte à un changement de mentalité, tranquillement pas vite.

      Bonne journée.

    • Contre. On minimise les effets secondaires. Et les américains ne voudront pas. C’est pas le temps de les niaiser avec nos lubies soi-disantes progressistes. Rien ne nous empêche de tolérer dans certains quartiers comme le plateau mont-royal petit royaume des bien-pensants.

    • Un sondage cyberpresse sur le sujet, serait intéressant!

      D’un point de vue argent, c’est des taxes de plus pour les coffres de l’état et de moins pour le crime organisé en plus de libérer de l’argent pour la chasse aux trafiquants de cannabis. Juste du bon. Taxer le gros fun noir, c’est dans ma logique.

      Pour le reste, un crétin, c’est un crétin et que ce soit avec du cannabis ou de l’alcool, je ne voie pas de différence.

    • Ont pourrait alors permettre aux Hells et Rock machine de devenir des cotiyens respectés comme lors de la décriminalisation de l’alcool aux E.U.
      Mom Boucher serait un homme d’affaire prospère…

      Pas sur que ce serait une si bonne idée.

      @ Maddog… qui voit des dictateurs partout: Un dictateur n’est pas un élu mon vieux. C’est compl`tement ignorant de déclrer des élus démocratiques de dictateurs… ils sont élus pour prendre des décisions, ils ont la majorité, donc une majorité d’électeurs sont en accord avec leurs décisions. C’est pas parce que toi tu n’est pas d’accord que ce sont des dictateurs…

      C,est vraiment navrant ces contestataires qui utilisent des slogans et des mots clé pour se donner de l’importance.

    • L’EFFET PLACEBO

      Les effets placebo sont toujours sous études aux dernières nouvelles, et les dernières trouvailles anesthésiques en ce domaine ne laissent pas de fasciner, dont cette recherche qui semble indiquer que la grosseur des capsules placebo serait en relation directe avec le degré de soulagement apporté aux cobayes observés, des étudiants volontaires pour la plupart.

      En passant de l’acupuncture à l’homéopathie, pour ne pas oublier les effets surtout imaginaires de sirops de poteaux tels que le bon gin au miel ou les sachets de camphre autrefois réputés contre la grippe, qui guérit habituellement toute seule en 7 jours en moyenne avec ou sans médicaments, le gin n’ayant pour effet que d’atténuer la toux sans plus, les relations réelles ou rêvées entre la douleur et ses effets placebo étaient toujours demeurées comme dans une sorte de nébuleuse empirique jusqu’à tout récemment, quand il fut très clairement démontré qu’une capsule analgésique placebo de même format qu’une autre marque mieux connue pouvait se montrer tout aussi efficace contre le mal de dents à défaut de charlatans.

      Ou encore qu’une crème analgésique placebo pouvait tout autant diminuer la douleur d’un courant électrique bien dosé qu’une autre crème placebo supposément de marque reconnue et en laquelle un patient plaçait sa confiance sans trop le savoir; les croyances à cet effet semblant de fait avoir un effet tout aussi mesurable que certaines autres légendes urbaines plus ou moins bien fondées telles que la libido de petits chiens de Pavlov par rapport à quelques autres petites pilules plus peau-pulaires entre autres exemples sans rapports.

      Une autre expérience ayant aussi très clairement établi qu’une substance placebo pouvait même apporter un semblant d’amélioration lorsque comparée à rien du tout, d’autres recherches mieux ciblées pour quantifier diverses réponses à la douleur n’allaient pas manquer de susciter d’autres interrogations quand il fut encore démontré que le même placebo pouvait s’avérer être plus efficace selon des dosages soi-disant graduels pourtant restés strictement les mêmes dans une autre étude; ce qui demandait évidemment des explications plus précises ou mieux explicitées comme de raison. suite….

    • @ lineni

      C’est plus ou moins vrai. En effet, le cannabis actuel contient beaucoup plus de THC au détriment d’un autre élément chimique naturel de la plante (dont le nom m’échappe), ce qui a tendance à favoriser les cas de paranoïa pour les utilisateurs de longue date. The nature of things avait fait un documentaire là-dessus. À cela il faut rajouter les produits chimiques que certains peuvent rajouter car il n’y a pas de contrôle. Mais la légalisation aurait un effet bénéfique en favorisant les contrôles.

      Je suis aussi d’accord avec la conduite automobile mais il existe des moyens pour minimiser cet aspect. De plus, la décriminalisation ne ferait pas exploser le nombre de gens qui vont en consommer. Les gens en consomment de toute façon.

    • Pour.

      Quand on pense à tout l’argent que l’on gaspille dans la lutte à la marijuana.

      La prohibition sur l’alcool a démontré que cette façon de faire ne fonctionne pas.

      Légalisons la marijuana et prenons contrôle de la vente de cannabis.

      Ça va faire plus d’argent dans nos poches, moins d’argent dans les poches du crime organisé, moins de petits revendeurs (faux criminels) en prison et moins de cochonnerie dans le cannabis.

      Tout le monde est gagnant, excepté le crime organisé.

      Et, franchement, entre l’alcool et le cannabis, je ne sais pas quels substances est plus grave pour notre corps.

    • Je suis pour, considérant que l’alcool est sous estimé côté législatif et beaucoup plus dangereux dans plusieurs des cas. Campagnes de modération payé par la SAQ, subventionné par l’État !

      Je ne suis pas un adepte du cannabis, tout en avouant que celui-ci est bien moins dommageable que l’alcool. Condamner un individu possédant une petite quantité de ”mari”, le condamner à un casier judiciaire, serait de prendre un ”tank” pour tuer une mouche. Un manque de volonté politique conservatrice, (les fantômes dans le placard), entretien ce cul-de-sac depuis des années.

      Pourquoi ne pas mettre la main sur un revenu qui enrichit le crime organisé ? Autant que le tabac et l’alcool qui sont dirigés sous la main des gouvernements. Un revenu supplémentaire pour l’état. Qui serait vendu aux 21 ans et plus, les cigarettes de cannabis pourrait-êtres vendues aux mêmes endroits que ceux qui vendent des cigarettes.

      Puisque nous sommes la succursale des USA, cette libération de la criminalisation n’aura peu de chance d’être décriminalisé au Canada. Tant que… ! Enfin ! Au Québec, il y a un laxisme consenti dans les moeurs récentes. Ce qui fait toute la différence entre ceux qui veulent laver plus blanc que blanc ! Cela pourrait en décoincer certains. La consommation devrait être contrôlée.

    • Pour. C’est le crime organisé qui fait de l’argent sinon. Pour quelque chose d’assez banal. J’ai 33 ans. un joint par soir, une fois la journée terminée, ne m’a pas empêché de faire un doctorat en physique.

      Bertrand Toupin

    • Contre.

      Contrairement à l’alcool, quand tu bois un verre, tu es la seule personne impacté. Par contre, quand quelqu’un fume un joint, c’est tout sont entourage qui en subit les effets. Combien de fois ais-je rentré dans mon appartement et que cela sentait le pot a plein nez, parce que le voisin a décidé d’en fumer un?

      Quand le cannabis sera sans odeur, peut-être on y repensera avec la même législation que l’alcool au sujet des facultés affaiblies. Tu prends le volant après avoir fumé? Tu perds ton permis.

    • Je n’ai pas d’opinion là-dessus. Je ne l’ai jamais essayé. Où on peut s’en procurer “by the way”??? : )

    • @respectable :
      Pouvez-vous m’expliquer comment les gens de droite comme vous, qui chialent constamment contre le “gouverne-maman” et défendent avec ardeur leurs libertés individuelles peuvent réconcilier cette façon de voir le monde avec un appui à la prohibition des drogues douces?
      On minimise les effets secondaires??? Tout d’un coup, vous voici transformé en communiste qui rentre dans les maison des gens pour leur dire quoi faire ou ne pas faire, pour les protéger d’eux-mêmes bien sûr.
      Dites-moi donc à qui je fait du tort quand je fume un joint dans mon salon après une journée de travail. Un adulte apte et libre n’a pas le droit d’être en possession d’une plante en 2012???!
      Franchement, soyez conséquent. Vous nous cassez les oreilles avec les libertés individuelles et les dangers de l’état omniprésent, vous pourriez au moins vous prononcer pour la dépénalisation.
      Puis pour les Américains, allez voir en Californie ou dans d’autres états ou il est super facile de se faire prescrire une licence pour fumer du pot, parce qu’on est diabétique ou on à mal au dos. C’est pas de l’hypocrisie ça?
      En fait clairement, comme la majorité des opposants à la légalisation, je doute fort que votre opposition soit rationnelle. En fait je crois que c’est bien plus culturel. Vous êtes contre le pot pour la même raison que vous êtes contre les hippies ou les casquettes à l’envers. Mais les libertés c’est bon pour tout le monde, pas juste une gang.

      @carbone 14 et les autres qui pensent que le pot est pire que la cigarette :

      http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gm5YH8emkeR91fANhW5S4uxKking?docId=CNG.4b7ab4b02d9b30a080640aed4f7b015d.611
      http://healthland.time.com/2011/07/19/study-marijuana-not-linked-with-long-term-cognitive-impairment/

      J’aimerais bien voir vos sources maintenant.

      F. Gagnon

    • M.Lavoie,
      Le cannabis devrait être légalisé, car le fruit défendu est toujours plus payant pour ceux qui en profitent (avocats, mafia et même policiers…)
      Si le cannabis n’est pas encore légalisé c’est probablement pour trois raisons:
      le Reform Party du dictateur Harpeur est contre (tout comme il est contre l’avortement et les gais )
      La mafia est très très influente (lire Mafia Inc. d,André Cédilo et André Noël) ) dans les officines de la «décapitale nationale) quel que soit le parti au pouvoir ! et la légalisation signifierait des MILLIARDS ( vous avez bien lu, des milliards) en perte pour la Mafia
      Les avocats ont tout intérêt à nourrir la bête illégale because $$$ talks !
      Robert Alarie

    • Dans son salon, on a le droit de boire tout l’alcool que l’on veut, d’abuser de medicaments prescrits, de fumer du tabac en quantité industrielle, de boire 10 litres de pepsi, mais on a pas le droit de fumer un p’tit joint. Belle société hypocrite.

    • L’EFFET PLACEBO 2

      Le fait que des verrues semblent guérir aussi vite avec des pommades placebo qu’avec des médications reconnues semble bel et bien laisser très perplexe en effet; ce qui semble s’appliquer aussi aux ulcères d’estomac, même si l’effet ne semble pas être permanent, contrairement à des médications mieux reonnues. Un faux placebo , c’est-à-dire une vraie médication présentée comme un placebo semblant par ailleurs être moins efficace qu’un vrai placebo, c’est-à-dire une fausse médication présentée comme vraie, d’autres recherches s’avérèrent donc nécessaires pour tenter d’éclairer davantage le pôblème si possible.

      Une autre expérience sur 60 patients devant subir des extractions pour des dents de sagesse ayant de plus démontré que de faux analgésiques de marque connue semblaient plus efficaces que des vrais de marque inconnue, le degré de perplexité des chercheurs concernés augmenta donc encore d’un cran pour tenter d’expliquer ce phénomène qui semblait pourtant très réel plutôt que tout simplement virtuel malgré tout.

      Une autre étude ayant encore démontré que des patients qui ne recevaient qu’un placebo semblaient moins souffrants qu’un autre groupe qui n’avait rien reçu, d’autres recherches furent entreprises pour teneter de démontrer si le tout n’était pas qu’imaginaire finalement; puisqu’il est bien connu par un autre exemple que des arthroscopies du genou fictives ou sans résections semblaient guérir les patients aussi vite que d’autres pourtant bien réelles après six mois à peine.

      En administrant en effet de vrais analgésiques à des patients à leur insu, mais sous une autre raison, l’effet anti-douleur ne semble pas fonctionner aussi bien qu’avec un vrai placebo administré sur demande ou à leur convenance. Ce qui semble aussi être le cas pour les migraines, où de faux analgésiques semblent fonctionner tout aussi bien que des vrais en dedans de certaines limites.

      Une autre expérience avec trois placebo identiques présentés comme ayant des dosages différents ayant de plus très clairement indiqué que les effets des plus forts se montraient les plus efficaces, même à des dosages placebo identiques, une expérience suivante fut tentée avec des stimulis électriques identiques en laissant croire aux cobayes qu’ils étaient différents et , surprise, les effets placebo supposés les plus forts se montrèrent les meilleurs.

      Le facteur imaginaire mis en cause dans l’effet placebo demeura donc dans une sorte de flou artistique de plus en plus évanescent jusqu’à la découverte encore toute récente des endorphines et de leur effet bénéfique sur la douleur, qui semblent fonctionner selon un axe hypthalamo-hypophyso-surrénalien, tout comme le cortisol et quelques autres substances apparentées, comme les anti-inflammatoires et autres cholécystokinines ou prostaglandines dérivées pour faire court. suite….

    • @tous les admirateurs d’Harpeur :
      Au lieu de vous déguiser en grenouilles de rectitude «politico-psycho-socio-sanitaire», lisez l’histoire de la prohibition aux USA et vous constaterez que lors de la prohibition, il y a plus de gens qui sont morts empoisonnés à cause de produits infectes non contrôlés qu’il y a eu de morts chez tous les pires alcooliques réunis au moment où la qualité de l’alcool était permise, donc contrôlée !
      Regardez le nombre de cas d’empoisonnement par l’alcool (non contrôlée) vendue par la mafia amérindienne ici-même au Québec il n’y a pas si longtemps !
      Robert Alarie

    • @claude_Lafrenière

      êtes-vous membre du parti conservateur/libéral pour faire autant de désinformation…..Aucun de vos arguments (mis à part pour certains le no5) n’est vrai…….et vous vous dites pour la loi et l’ordre!!!!…Faites des recherche avant de traiter le monde qui ne pensent pas comme vous d’inférieur……

      j’espère sincèrement que vous n’êtes pas le père ou le MARI de quelqu’un!!!…

    • L’EFFET PLACEBO -3

      En explorant davantage cette nouvelle piste des endorphines comme vecteur d’effets placebo jusque-là inconnus, d’autres chercheurs semblent aussi avoir mis le doigt sur des processus inédits de la douleur; comme avec le naloxone entre autres, très utilisé dans le sevrage des cocaïnomanes, par exemple. À cette différence près cependant que le même naloxone semble au contraire augmenter la douleur avec un simple placebo au lieu de la diminuer; ce qu’on a appelé depuis l’effet NOXEBO plutôt que placebo de certaines substances. Autre preuve de plus que ni l’un ni l’autre effet ne pouvait être qu’imaginaire finalement, l’hypnose mise à part.

      Il ne restait plus qu’à procéder à des tests d’imagerie par résonance magnétique pour suivre cet effet placebo préumé de plus près; ce qu’une expérience parvint à démontrer encore une fois en stimulant les avant-bras de patients avec des aiguilles électriques contrôlées; après quoi on appliqua une crème placebo pour en étudier les effets analgésiques supposés avec les mêmes stimulations.

      Les stimulis électriques ayant activé les centres de la douleur au cerveau comme prévu, les effets placebo de la crème en question activèrent au contraire les centres de production des endorphines, démontrant ainsi noir sur blanc l’effet bien réel et non pas seulement imaginaire de ce même effet placebo demeuré tout de même assez mystérieux jusque-là.

      Le naloxone étant maintenant bien connu pour bloquer aussi le système des endorphines et non pas seulement les effets de l’héroïne, l’effet placebo réel devient ainsi plus compréhensible en lui-même pour agir aussi sur les anxieux et les dépressifs, qui semblent y répondre adéquatement et de façon maintenant devenue mesurable, puisqu’on a pu aussi démontrer chez eux que les doubles doses de placebo semblaient mieux agir que les simples cachets à des horaires déterminés plutôt qu’au besoin. suite….

    • A voir la faiblesse des arguments de ceux qui sont contre, je doute que cela reste criminalisé pour toujours. Puisque ce sont essentiellement des arguments moraux, la morale changera avec le temps et notre perception du cannabis aussi.

      La répression outrancière n’a jamais produit aucun résultat encourageant dans l’histoire du monde occidental (prohibition). La drogue est inévitable, comme la prostitution. Vouloir alourdir les peines comme objectif de l’éradiquer est complètement farfelu et ne reflète pas la réalité.

    • @popov

      Des gens qui se sentent supérieur aux autres parce qu’ils croient suivre une morale plus “pure”, il en existera toujours, malheureusement. L’altruisme n’est pas donné à tout le monde, certains ont un esprit trop obtus pour même prendre en considération des arguments qui vont contre leur principe. C’est dommage, mais ainsi est fait le monde.

    • Je pense que la décriminalisation de petites quantités est pas mal déjà effective même si ce n’est pas officiel.

      Pour la légalisation pure et simple, un des avantages que j’y vois c’est qu’on pourrait traiter les drogues douce sur un même pied d’égalité que l’alcool et mener des études à long terme sur leur usage. Bien des gens pensent que le “pot” ne créer aucune dépendance, n’a pas d’effet secondaires et est bien moins dommageable pour la santé, ce qui est probablement faux.

      Par contre, je ne suis pas certain que j’aimerais que le Canada devienne une destination touristique pour les fumeurs de pot du monde entier… une solution serait peut-être de ne permettre que la production artisanale pour usage personnel. Des “coffee shops” à Montréal, je ne suis pas certain que ça me tente. Déjà qu’on va nous foutre des piqueries…

      Anyway, entendons-nous qu’avec les conservateurs au pouvoir, on peut bien faire tous les sondages qu’on veut, rien ne se produira qui ira dans le sens de la légalisation.

    • @Claude Lafrenière:

      «1- Le cannabis est aussi mauvais pour la santé que le tabac»
      Complètement faux, plusieurs étudent tendent à démontrer que le pot n’a aucun effet sur les poumons (même après 20 ans à 1 joint par jour!)

      «2- L’usage du cannabis peut déclencher chez les jeunes gens une schizophrénie latente»
      Si ce n’est pas le pot, ce sera autre chose qui déclenchera une crise de schizophrénie.

      «3- L’usage du cannabis en conduisant un véhicule est aussi pire que sous l’effet de l’alcool»
      On ne criminalise pas l’alcool pour autant, on en balise l’utilisation.

      «4- L’usage du cannabis sur les lieux de travail a des effets sur la productivité et les relations avec les collègues (idem pour les caves “sur la poudre”…)»
      L’usage d’alcool au travail a le même effet. On ne boit pas au travail, je ne vois pas pourquoi on ferait autrement pour le pot.

    • L’EFFET PLACEBO – 4

      Étant donné qu’il est maintenant mieux connu que ce très délicat équilibre entre les centres de la douleur et ceux des endorphines, bien qu’inconscient en tant que tel, répond pourtant à des besoins bien réels plutôt que tout simplement imaginaires, la recherche sur les analgésiques, bien que surtout concentrée en anesthésie pour le moment, semble finalement être sortie du stade de l’empirisme du Pott où elle était encore reléguée avant peu à celui un peu plus explicite de la lucidité non empotée; et nul doute que d’autres recherches plus à point viendront bientôt démontrer davantage tous les effets bénéfiques du yoga, de la méditation comme du thaï-chi pour stimuler ses endorphines tout en permettant aux citoyens lambda zoo autres de devenir un peu mieux éclairés ou plus heureux par voie de conséquence directe ou indirecte.

      Une équipe de neuroscientistes d’Oxford ayant de plus très clairement démontré que les stimulis à la douleur pouvaient être contrecarrés en permettant à des croyants de visionner une image de la Madone, ce qui ne semble pas se produire chez des non-croyants, d’autres tests par imagerie ont pu très clairement démontrer aussi une augmentation d’activité dans le cortex ventro-latéral droit du lobe pré-frontal, reconnu pour être le centre de contrôle de la douleur, en inactivant les récepteurs de la douleur tout en activant comme par hasard les récepteurs des endorphines anti-douleur ci-haut mentionnées. Ce que d’autres recherches plus poussées ne manqueront sans doute pas de venir corroborer plus précisément encore dans un avenir très rapproché à n’en point douter….. Voilà!

      Voir Miracle Cures par Robert Scott, chez University of California Press, 2010, pour tous les détails s.v.p…

    • Contre.

    • Je suis pour la décriminalisation. Au stade où on en est, c’est de l’hypocrisie que d’interdire le pot. Et je n’en fume même pas, j’en ai seulement rien à cirer.

    • @pbusque

      “Quand le cannabis sera sans odeur, peut-être on y repensera”

      J’ai lu votre commentaire comme ça en passant et ça me fait penser qu’il existe sur le marché légal ce qu’on appelle des vaporisateurs. En gros, ce qui sort de l’appareil n’est que de la vapeur, non plus de la fumée.

      Par contre, j’imagine que les “poteux” invétérés vous répondront que ça “buzz” moins quand on inhale pas de la vraie fumée…

    • Lorsque le temps de la récolte viendra, nous assisterons au Grand Show de l’automne avec des policiers comme ouvriers de la moisson.

      Pour les gens qui s’intéressent à la recherche, il y a plein de documentaires qui informent des multiples usages de cette plante naturelle qui pousse à l’état sauvage…..papier, produits énergétiques pour alimentes les moteurs, fabrication de tissus, de cordages etc….

      Maintenant ce sont des vertus curatives (on peut manger des petis gâteaux au chocolat avec des grenailles de la plante pour se rendre compte qu’elle fait de l’effet).

      De plus en plus, on en parle mais faut s’entendre…..d’abord stabiliser le niveau de THC (lorsque la plante atteint sa maturité, on la coupe “pour du bon stock” le matin d’une première gelée pour que le niveau de thc soit à son comble et c’est pour cela qu’on dit “quié bon ou ouais bin ton stock ça fait dur”.

      Lorsque les grands penseurs de notre société auront convaincu (après toute les folies qu’on leur a dit sur les méfaits de cette plante) la population que ce n’est pas dangereux et avec des études à l’appuis on démontrera que consommer avec modération “c’pas pire”…..et là on légalisera pour pouvoir “TAXER”…….grande question, pour qui sera la production? …..en attendant une plante naturelle venu à l’état sauvage n’importe qui peut en faire pousser et cela s’appelle “La Liberté” ce n’est pas une marque de yaourt.

    • Pour reprendre une expression de Mario Dumont lors du débat électoral de 1998, je pense que ça entre plus dans la colonne des problèmes que dans celle des solutions…

    • La dernière fois que j’ai voulu m’acheter du pot, c’était l’été passé, avec mon frère avant un voyage de pêche. Après 2 heures à tourner en rond à Montréal, j’ai finalement pu en trouver. Le vendeur m’a également offert de la “poudre” et de la “E”. Ca ne serait pas arrivé si j’avais pu en acheter légalement.

      Je suis POUR la légalisation.
      Pour être d’accord avec la légalisation du pot, il suffit d’être le moindrement brillant, de savoir vivre et de laisser vivre les autres.

    • @popov – Réponse

      1- Je ne suis membre d’aucun parti car aucun ne fait mon affaire.

      2- ce que j’ai avancé sont des faits entre autre pour le déclenchement prématuré des schizophrénie latentes

      3- Mon OPINION est que ceux qui prennent de la drogue sont inférieurs à ceux qui n’en prennent pas

      4- Je suis le père d’un jeune homme de 22 ans, universitaire et qui ne se drogue pas. Il ne porte pas de carré rouge non plus et en ce moment travaille et gagne beaucoup d’argent même si cela déplaît aux pauvres…

      Dans ma famille, il n’y a pas de drogués. Ça c’est bon pour la canaille. Compris? C’est ça que je pense, que je dis et je signe même mes opinions de mon vrai nom. Vous vous êtes senti visé? Si c’est le cas allez vous faire désintoxiquer et apprenez à faire face aux réalités de la vie au lieu de vous geler…

      À l’avenir, si vous adressez à moi, signez de votre vrai nom.

      Bye


      C. LaFrenière

    • Pour la décrimminalisation. Mais à condition que les futures productions “légale” soient sans odeur. Non mais, c’est que ça pue cette cochenerie!!!
      Et est-ce que “froster” au volant est assujettis au même règle que l’alcool au volant?

    • “Parce que il a été démontré que de prendre du cannabis à l’adolescence augmente les risques de dépression, de psychoses et de schizophrénie à l’âge adulte.”

      C’est faux!

      L’usage de la mari n’augmente pas les risques de maladie mentale
      mais elle peut être un élément déclencheur pour quelqu’un
      qui est déjà instable et qui cherche dans la drogue
      le moyen d’échapper à ses problèmes.

      Les personnes qui sont susceptibles de développer une maladie mentale
      ont tendance à faire usage de drogues (légales ou pas).

      Il peut y avoir une corrélation sans qu’il y ait nécessairement
      une relation directe de cause à effet!

      L’alcool est beaucoup plus dangereux à cet égard…

      Une personne qui prend de la drogue parce qu’elle ne se sent pas bien
      ou parce qu’elle veut échapper à sa propre réalité court au devant des problèmes…

      Comme le disait Frank Zappa
      (dont la seule drogue était la… nicotine)

      A drug is not bad. A drug is a chemical compound.
      The problem comes in when people who take drugs
      treat them like a licence to behave like assholes.

      Une drogue n’est pas mauvaise. Une drogue est un composé chimique.
      Le problème arrive que les personnes qui prennent de la drogue
      les traitent comme une licence pour agir comme des… connards!!

    • C’est un constat d’echec face a l’incapacite de controler la vente et la
      possession de cette merde.

      Si au moins les utilisateurs evitaient de fumer ce pestinentiel produit
      ou bon leurs semble, ca serait deja plus acceptable.

      Me semble que la science serait en mesure de faire du pot sans odeur
      qui fait lever le coeur?

    • @respectable, carton 14 , claude_lafrenière et autres «new born christians»…
      A-La mafia fait des milliards à travers le monde partout où le cannabis est illégal
      B-Les forces policières coûtent une fortune pour les attraper
      C-La police attrape les bandits
      D-Les bandits vont en cour et ça coûte une fortune en procédures légales
      E-Quand les bandits sont mis en prison, les prisons coûtent une fortune à administrer
      F-Quand ils sont relâchés (la plupart du temps), ils trouvent de nouvelles façons et ça coûte plus cher pour découvrir leurs nouveaux trucs
      G-C’est qui le cave qui paye pour ça ?
      H-C’est qui les «smattes» qui font de l’argent avec le cannabis ILLÉGAL ?
      Avez-vous d’autres brillantes suggestions comme ça qui mettent la vie des gens en danger, enrichissent la mafia, font vivre des avocats véreux, VOUS coûtent une fortune et ne règlent RIEN ?
      Et vous avez le droit de voter ?

    • On voit que pour certains ,les millions de antidepresseurs ne suffisent pas.Ils veulent des drogues en plus.Les voulez vous subventiones aussi??!!??Ayoye!!!!Ils vivent dans des nuages cet monde la.Réveillés-vous,sortez dehors,allez travailler,la vie est belle.

    • @pbusque 5 juillet 201212h41
      Vous êtes contre à cause de l’odeur ?
      Bon alors vous allez faire mettre en prison les cultivateurs qui ont des tas de fumier près des maisons, les fumeurs de pipe et/ou de Gitanes, ceux qui ont une mauvaise haleine due à l’alcool et enfin, tous ceux et celles qui ont de flatulences…
      Vous aussi vous avez le droit de voter ?
      Pathétique !

    • la légalisation permettrait d’en faire une étude approfondie, d’informer la population quant à la composition et aux conséquences. Et les Québécois aiment se droguer au cannabis, alors pourquoi continuer à jouer à l’autruche?

    • Vu qu’il est impossible de gérer la demande, le mieux qu’on puisse faire c’est de gérer l’offre. Ça donnera des revenus, ça réduira les couts de tout le système de justice, ça permettra de faire de l’éducation et ça permettra un meilleur controle sur la qualité et les usagers.
      La décision est vraiment facile si l’on laisse tomber toutes les idées préconçues.
      Ceci dit, je suis autant contre la cigarette que le cannabis pour usage récréatif.

    • @ pacog : Je comprend votre premier point (pas les autres). Mais je ne me lancerais pas là dedans sans l’autorisation de Washington. Montréal est déjà la plaque tournante en Amérique de tout ce qui est mal n’en rajoutons pas. Pour les effets secondaires, j’ai fumé ça une fois et j’avais le cœur qui flottait. Faudrait que le produit contiennent une dose inoffensive de THC et, bien entendu il ne faudrait pas en faire la promotion comme on fait la promotion de l’alcool. Si on réussit à réunir ces conditions c’est un go ! Je ne vois pas de problème.

    • Pour votre information, la possession simple de cannabis est interdite, l’amende minimale pour une première infraction est de 100$ en plus d’un casier judiciaire. Dans les palais de justice plusieurs personnes reçoivent quasi quotidiennement ce genre de sentence.

      Demain matin celui (ou celle) qui se présente pour devenir premier ministre disait ouvertement je fumes un joint à l’occasion. Selon vous quelles seraient ses chances de remporter l’élection? Il y en a un qui a dit qu’il avait fait quelques lignes de coke ça pas été un succès.

      Rêvons pas couleur la marijuana va toujours être interdite.

    • «Claude LaFrenière, toujours pour la Loi et L’Ordre!»

      La Loi et l’Ordre??!!! Tu veux dire la répression et la dictature d’extrémiste?

      À ce compte, il faut interdire: l’alcool, la cigarette, les chips et la liqueur (en fait, toute la nourriture mauvaise pour la santé), le sexe sans préservatif, la musique trop forte (même si vous êtes chez vous, c’est pas bon pour vos oreilles), la trafic automobile (c’est le désordre, ça pollue et ça pue, les foules (pour les mêmes raisons que le trafic), toi-même quand tu pues, etc.

      En fait, avec quelqu’un comme toi, je crois qu’il vaudrait mieux que tu nous dises ce qu’on aurait le droit de faire plutôt que ce qu’on n’aurait pas le droit. Ça va aller plus vite…

      Dangereux le bonhomme…

    • Personnellement, j’ai cessé depuis longtemps de me questionner là-dessus, méchant vieux débat.

      Next topic por favor !!!

    • @ Pacog

      Vous confondez conservateur et libertarien. Respectable n’a strictement rien d’un libertarien. Je crois que vous suivez aussi l’axe gauche-droite alors que celui-ci ne veux rien dire.

    • Pour la décriminalisation pour commencer et pour la légalisation.

      Et non, je n’en consomme pas (je l’ai déjà fait mais je n’aimais pas trop le feeling). Par contre, ce n’est pas pire que l’alcool et la cigarette. Il faudrait bien sûr imposer les mêmes règles que pour l’alcool au niveau de la conduite automobile et de l’âge légale de consommation.

      De plus, la criminalisation fût une grande opération américaine qui ont sû convaincre le reste du monde et cette criminalisation, loin de réduire la consommation, a permis au crime organisé de prendre la relève. Les colonisteurs aux USA devait cultiver le chanvre. George Washington en cultivait. C’est Harry Anslinger, avec l’aide des journaux de William Randel Hearst (l’homme ayant inspiré le personnage de Citizen Kane), qui a fondé le Federal Bureau of Narcotics dans les années 30, qui a mené une grande campagne contre le cannabis, probablement pour justifier des budgets de plus en plus grands. Et depuis, y a t-il quelqu’un qui peut sérieusement dire que cette bataille contre le canabis a été bénéfique? Même Nixon a avoué que cette bataille était perdu et trop couteuse.

      Donc, s’il n’y a aucun gain a la criminaliser (la consommation est stable) en plus d’engendrer de grandes dépenses et d’encourager le crime organisé, sans gain pour l’État, pourquoi s’entête t-on? Et franchement, avez-vous souvent vû des comportements dangereux des consommateurs? Assurément moins que des consommateurs d’alcool. Et je ne mentionne même pas les bénéfices physiques pour plusieurs personnes souffrant de douleurs chroniques, pas nécessairement reconnu par l’État.

      Je crois qu’il y a beaucoup d’ignorance du sujet. Des gens comme Claude_Lafrenière qui voit des poteux pas trop intelligents et au ralentis alors que ces effets sont minimales. Allez faire un tour à Amsterdam et dites-moi que c’est une ville de poteux imbéciles et dangereux!

      Alors voilà, à part pour des raisons politiques et des raisons d’ignorance, il n’y a aucune raison pour maintenir la stratégie des 80 dernières années.

    • @SOUVERAIN

      @tous les admirateurs d’Harpeur : Que c’est enfantin et passé date cette blague niaiseuse… Changez de toune. On rit de vous!!!!

    • @pacog

      Vous pouvez bien faire ce que vous voulez! Vous dites: “Dites-moi donc à qui je fait du tort quand je fume un joint dans mon salon après une journée de travail.”

      Hé bien vous faites du tort à tous ceux qui vous entourent. Parce que les substances nocives se retrouvent dans la fumée secondaire, tout comme pour la cigarette. De plus ces substances ont tendance à s’accumuler sur les surfaces, et a continuer d’être “dégagées” par les surfaces bien après que l’on ait cessé l’utilisation.

      Les “études” auxquelles vous vous référez sont-elles réellement fiable? Les effets sur les poumons (votre 1er lien) et sur la mémoire et l’intelligence (2e lien) sont à ce jour encore très controversés. De plus, même si on tient compte que le cannabis n’altère pas la mémoire et l’intelligence à long terme, il peut augmenter les risques de psychoses et de schizophrénie… ce qui n’a rien à voir avec l’intelligence!

      Vous vouliez des sources, je vous en envoie… Je suis désolée, je ne crois pas que vous pourrez lire les articles puisque je doute fortement que vous soyez abonné à ces journaux scientifiques. Mais vous pourrez lire les résumés.

      Cannabis use and psychosis: theme introduction. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22716149
      Association of Cannabis Use during Adolescence, Prefrontal CB1 Receptor Signaling, and Schizophrenia. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22654759

      Il y en a bien d’autres mais vous pourrez chercher par vous même…

    • CONTRE!

      Contre la décriminalisation. Contre les criminels trafiquants. Bref, contre la gauche immorale.

      Pour l’education (la vraie). Pour la loi et l’ordre. Pour la famille. Bref, pour la droite.

      Voyez vous les gaucho-separatistes. Nous sommes du bon coté, mais pour vous ce n’est pas évident. Too much drugs had already fried your little brains.

      Miguel Angel

    • @respectable

      À partir de quel moment une personne perd-elle tout sens de la réalité et se met à dire des âneries en public juste pour avoir de l’attention même si c’est à se faire crier des bêtises?
      Ta vie est-elle si platte que ça?

      “Et les américains ne voudront pas.”

      Tu peux m’expliquer en quoi les lois d’un pays souverain peuvent affecter nos lois, d’un autre pays souverain? En bon français, qu’est-ce qu’on en a à foutre des USA?

      “C’est pas le temps de les niaiser avec nos lubies soi-disantes progressistes.”

      Bien sûr, l’alcool qui détruit et qui est indirectement responsable de pas mal des maux de notre société, ne te dérange pas du tout? Est-ce progressiste de boire du vin? De prendre un coup? En quoi est-ce “mieux” que de fumer un joint? Et en quoi est-ce “niaiser” les USA que d’avoir nos propres lois? Tu sais, si tu aimes tant les USA (et déteste tant le Québec), pourquoi n’y vas-tu pas t’y installer? Manque de courage ou simple aveu de ta tendance pathétique à faire le troll?

      “Rien ne nous empêche de tolérer dans certains quartiers comme le plateau mont-royal petit royaume des bien-pensants.”

      Je ne sais pas comment interpréter ton dernier commentaire: simple jalousie ou envie irrépressible de te ridiculiser en public? Je plains tes proches.
      Phiphile, sort de cet homme… et surtout, get a life!

    • “et même médecins plaident de plus en plus ouvertement pour la drogue illicite la plus populaire au pays”

      Ah bon, surprenant, les médecins qui veulent qu’on fume asteur.

    • Et pendant ce temps, a Amsterdam, on semble vouloir mettre un frein a cette liberté de consommer sa drogue.

      “Les autorités néerlandaises ont fini par le déplorer: dans leur pays, où l’on a facilité l’accès au cannabis, sa consommation chez les mineurs n’a pas diminué. Elle a augmenté. Contrairement à une idée savamment entretenue à Amsterdam ou à Paris.”

      Source :

      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/01/01016-20120301ARTFIG00728-les-coffee-shops-se-ferment-aux-francais.php

    • J’appuie lineni (9h53) et Claude Lafrenière (11h21).
      @popov – Comment pouvez-vous rejeter les arguments de claude lafrenière, sauf celui de sa puanteur?
      Selon “Sciences et avenir” – “Contrairement à une opinion largement répandue, la fumée de marijuana n’est pas moins nocive que celle du tabac”. En sus, le cannabis endommage des cellules d’ADN (le tabac ne fait pas, mais endommage les chromosomes, ce que la mari ne fait pas – donc comment choisir le “moindre mal” entre ces deux-là?).
      C’est reconnu qu’il y a un lien entre la consommation de cannabis et l’apparition plus hâtive de certains cas de schizophrénie. (Ça presserait pour quelqu’un de devancer de 3 ans une schizophrénie latente?)
      Au volant, je ne choisirais ni l’ivrogne, ni le gelé comme partenaire sur la route.
      Au travail, je ne sais pas car je n’ai connu aucun(e) idiot(e) qui aurait pu risquer de sentir la mari dans les domaines où j’ai travaillé.

      Entre popov et claude lafrenière, il est évident qu’un des deux n’a pas fouillé très profondément sur le sujet.

      J. Lincourt

    • Je favorise un référendum d’initiative populaire.

      Ça serait curieux de voir le gouvernement Harper s’opposer à une décision démocratique de la “nation” québécoise.

    • Bonjour,

      Que le cannabis soit légalisé au plus vite dans la province de Québec. Cela ouvrirait les horizons pour nos amis les nationalistes québécois qui se gèlent ben dur en fixant le Fleurdelisé. Comme la plupart des péquistes ont une fixation sur la fleur de lys, montrons de nouveaux horizons à ces esprits qui se ratatinent en trippant sur un drapeau. Avec plaisir, John Bull.

    • Si on peut aller chercher des votes avec la légalisation
      C’est sur que le P.Q et la Marois vont être d’accord

    • @popov

      Vous êtes membre de quelle clique pour laisser entendre que le Parti libéral s’oppose à la décriminalisation alors que Sheila Copps a mené deux fois la lutte avec un projet de loi, tentant même d’ajouter une disposition autorisant la culture pour usage personnel?

      - Robert Lemieux

    • @souverain
      Savez-vous lire entre les lignes? Je crois bien que non. Et ça se permet de critiquez. Vous devez surement voter à l’aveuglette.

      Ce que vous avez manqué de comprendre, c’est que la fumée de cannabis n’affecte pas que le fumeur, elle affecte autant les gens autour. Autant par l’ODEUR désagréable que les par ses effets (quoique moindre). Mais comme vous avez ignorez le reste du commentaire (faculté affaiblie), de doit en déduire que vos facultés mentales sont déjà diminuées par une utilisation abusives de la dite drogue.

    • La peur du cannabis est une phobie héritée des préjugés racistes et bigots du sud profond. Comme la prohibition de l’alcool, cette guerre perdue d’avance ne fait que favoriser les intérêts du crime organisé.

    • @claude_lafrenière “L’usage du cannabis sur les lieux de travail” doit être interdit, tout comme celui de l’alccool et maintenant du tabac. Ni plus ni moins.

    • @joséeblais “j’aimerais que certains blogueurs enragés sur vos chroniques en prennent…” Ça en calmerait quelques uns, mais certains ont outrepassé le cap du bon sens.

    • @ampoi “Contre et des peines plus sévères”. Pourriez- vous nous expliquer pourquoi?

    • @carbone14 “En quoi la culture du potte devrait-elle nécessairement devenir celle de l’ataraxie béate des artistes et des belles vaches en résumé?” Si vous ne fumez pas, vous devriez fumer; si vous fumez, vous devriez arrêter.

    • @Claude LaFrenière, toujours pour la Loi et L’Ordre! Mais quelle loi et quel ordre?

    • @claude_lafrenière “Même si ça déplaît aux inférieurs”. Une parole de nazi.

    • @laba “Avec la mari roulée il n’y a aucun filtre”, Exact. Mais on n’en fume pas vingt par jour…

    • @respectable “Et les américains ne voudront pas”. Informez-vous. Certains états ont déjà décriminalisé la possession simple.

    • @bleu_frog “Ont pourrait alors permettre aux Hells et Rock machine…” C’est tout le contraire. Réfléchissez.

    • @carbone14, 12h29 WTF!

    • @pbusque “quand tu bois un verre, tu es la seule personne impacté. Par contre, quand quelqu’un fume un joint, c’est tout sont entourage qui en subit les effets”. Tiens donc? Les accès de violence dus au cannabis sont certainement moins nombreux que ceux dus à l’alcool. Informez-vous.

    • @kodesh “on la coupe “pour du bon stock” le matin d’une première gelée pour que le niveau de thc soit à son comble”. Je l’ignorais mais ça semble logique.

    • @claude_lafrenière “ceux qui prennent de la drogue sont inférieurs à ceux qui n’en prennent pas…Ça c’est bon pour la canaille. …si vous adressez à moi, signez de votre vrai nom”. Pitoyable en l’an 2012 au Québec. Et la possibilité de signer sous un pseudo permet aux gens civilisés de se protéger des fous furieux.

    • @respectable “Montréal est déjà la plaque tournante en Amérique de tout ce qui est mal n’en rajoutons pas”. Vous n’avez probablement pas visionné les nombreux reportages des dernières semaines sur les cartels de la drogue au Mexique: 50,000 morts l’an dernier.

    • @snappleblackrose “… les substances nocives se retrouvent dans la fumée secondaire, tout comme pour la cigarette. De plus ces substances ont tendance à s’accumuler sur les surfaces…” Si vous habitez une ville industrielle, il est probable que vous respirez quotidiennement et en quantité supérieures un tas de substances plus dangereuses encore.

    • @macroangelo “…contre la gauche immorale”. Et puis quoi encore?

    • @ pacog: Needle a raison. Je suis un progressiste conservateur. Un fan fini de Mulroney, de la TPS et du libre-échange. C’est la raison pour laquelle je ne suis pas très chaud à l’idée d’écœurer les américains avec ça. 90% de nos exportations s’en vont là. Nous leur faisons suffisamment de troubles de même pourquoi prendre ce risque? Sur certaines questions, comme décriminaliser une drogue, la société canadienne doit évoluer au même rythme que la société américaine. Si c’était un service, comme la légalisation de la prostitution il n’y aurait pas de problème. Une étape à la fois. Nous avons la chance d’avoir le plus gros et le meilleur client du monde juste à côté. Tenez-vous low profil que diable! Quel peuple! Êtes vous si pressez de crier au monde entier que ô combien vous êtes cool? Vous êtes loin d’être cool et vous le savez. Commencez par abolir votre indécrottable pensée unique et on verra pour le reste.

    • “À Ciudad Juárez, au Mexique, l’une des villes les plus dangereuses du monde, plus de 10 500 personnes y ont été tuées depuis 2008″ (La Presse). Ciudad Juarez compte un peu plus de deux millions d’habitants (Wikipedia). Le pays est maintenant corrompu jusqu’à la moëlle et les bandits achètent en toute facilité leurs armes aux USA.

    • Un petit sampling d’un très bon gag de Guillaume Wagner!

      ”Moi, ceux qui disent:” J’ai pas besoin de drogue pour avoir du fun!” Et il ajoute:” Mais moi j’en ai besoin pour TE trouver le fun!”

      Pour revenir au sujet, la dévastation causée par l’alcool est de loin supérieur à celle du cannabis. Et l’alcool bénéficie de tribunes diverses comme des chroniques et même des émissions de télé. Cherchez l’erreur!

    • @respectable

      “Montréal est déjà la plaque tournante en Amérique de tout ce qui est mal n’en rajoutons pas. ”

      De “tout”? Vraiment? Comme quoi, par exemple?

      “Pour les effets secondaires, j’ai fumé ça une fois et j’avais le cœur qui flottait.”

      Je lis tes “contributions” et j’ai la nausée. On devrait donc t’interdire puisque tu es manifestement nocif, dangereux et nuisible.
      Pas mal comme “logique”, non?

    • Bonjour,

      Et que ça bouge ! Le cannais se doit d’être légalisé au Québec dans les plus brefs délais afin de sortir bien des québécois de la PETITE NOIRCEUR, celle qui sévit présentement qui affecte à peu près toute la trâlée des nationalistes québécois. Nous parlons bien évidemment ici de la Petite Noirceur de l’excellent essayiste qui affirma haut et fort : Ne me parlez plus du Québec…… Soit Monsieur JEAN LAROSE qui écrivit également : La souveraineté RAMPANTE.

      Au lieu d’avoir une fixation nationale sur la Fleur de Lys, les nationalistes québécois devraient avoir appris depuis longtemps que cette fleur les fait gémir et pleurer depuis trop longtemps. Aussi bien dire que la maudite Fleur de Lys les fait souffrir depuis longtemps en étant témoin de leur acrimonie. Pauvres péquistes.

      En légalisant le cannabis, le Canada prendra la chance avec Canada Weed de faire prendre conscience à NOS nationalistes à nous autres qu’il existe autre chose dans la vie que la fleur de lys qui, pour bien des citoyens est une fleur des plus malodorantes. Tandis que la fleur du Cannabis Indica et celle du Cannabis Sativa jouit de cette attribut d’être la fleur la plus envoûtante, ce qui aide à libérer de la CONSTIPATION, le malaise le plus courant chez la talle de péquistes, suite à de fortes crispations identitaires qui sont loin d’irriguer les gros côlons québécois…….. Avec plaisir, John Bull.

    • Mythologies

      La mythologie du Plotte Potte me semble aussi peu fondée que celle des gousses d’ail contre la calvitie en résumé, comme ce blogue le démontre très amplement, et le fait de le considérer pour ce qu’il est vraiment, c’est-à-dire un lobby parmi bien d’autres, avec ses fefans et ses fanas dépendants tout comme celui de la cigarette, la question ne serait donc pas tellement de savoir s’il faut être pour ou contre cette peste que de contribuer à l’écraser lucidement tout comme sa dernière cigarette indienne, qui incidmment n’a jamais procuré un seule tokenne de cenne noire au Gouvernement, comme chacun et presque tous le savent très pertinemment.

      Écrasons donc l’Infâme sans pitié comme le disait si bien Voltaire, et doublons les amendes pour tous ceux qui persistent à nous empester la vie royalement et un peu plus souvent qu’à leur tour. Les pipes politiques n’ont jamais libéré qui que ce soit aux dernières nouvelles, non plus que les tabacs journalistiques pour compenser à ce que je sache, et cela étant, continuons d’être joyeux malgré tout sans dépendances affectives aucunes ni lubies non raisonnées non plus par voie de conséquence directe comme indirecte selon la dernière tendance zen qui s’en maintient. Ciao!

    • @claude_lafreniere & Lineli

      On parle ici de décriminaliser les drogues douce. On ne parle pas d’autoriser les drogues aux volents et en milieu de travail. Analyse 101 bonjour…!

    • @jolico,Claude Lafrenière et compagnie.

      Le sujet n’est pas si facile à trancher scientifiquement,détrompez-vous.

      Plusieurs études affirment que le cannabis est beaucoup moins nocif que le tabac,alors que d’autres affirment le contraire.

      Des études affirment que la cannabis pourrait favoriser l’apparition de la schizophrénie,alors qu’une autre affirmera qu’en fait le cannabis retardera l’apparition de cette maladie chez l’usager de cannabis-qui retarderait en fait l’apparition des premiers symptômes,en se traitant lui-même de façon artisanale,à l’aide de son joint!

      Des études affirment que le cannabis est bon pour soulager les gens souffrant de cancer,alors que d’autres avanceront que c’est plus ou moins le cas,alors que d’autres oseront aller jusqu’à dire que le cannabis possèderait des propriétés anticancéreuses pouvant guérir-et non pas juste soulager-les malades atteints de cette maladie;à cet égard,on pourrait donc dire que le cannabis est potentiellement un aliment “miracle”,beaucoup plus bénéfique que les antioxydants contenus dans les bleuets et les fraises;le temps ne sera pas long que l’on pourrait mettre du cannabis dans notre gruau le matin!

      Le pot au volant?Mais ne savez-vous pas qu’il existe des outils pour détecter le cannabis dans le sang,un peu comme l’ivressomètre?

      Et qui a parlé de consommer la substance là où on le désir,comme par exemple au beau milieu de la voie public,question de ne pas froisser des gens “très bien informés” et aux narines difficiles,comme monsieur Lafrenière?

      On pourrait continuer très,très,très longtemps comme ça.Dans les deux sens de l’argumentation,bien entendu.

      Mais à l’heure actuelle,il est très difficile de se faire une idée juste sur l’avancement de la science dans ce domaine,car plusieurs études et théories ne feront pas leur chemin jusqu’au public général,préférant la plupart du temps nous radoter les mêmes niaiseries entendues mille fois,alors qu’en fait des choses se passent dans les laboratoires du monde entier,et que la très grande majorité des gens ignorent-dont moi-même,parce que je manque de temps pour lire ce genre de trucs.

      Mais selon ce que je peux en déduire,la balance pencherait probablement en faveur de la légalisation.Juste une question de gros bon sens,si je puis dire,sociétal.

      Le pot est légalisé au Pays-bas,comme à peu près tout le monde le sait.Y a-t-on signalé depuis une hausse alarmante de cas de maladies mentales,de cancers,d’accidents de la route,de problèmes sociaux,même juste une hausse plus ou moins importante de la consommation de drogues,etc?Réponse:pas vraiment,à ce qu’il semble.Comparez maintenant avec une ville comme Montréal ou New York,Paris même.

      Le cannabis est moins consommé au Pays-Bas,qu’il ne l’est ici en Amérique,et même dans plusieurs pays européens.Etc.

      Cela ne sert à rien de se faire peur,ou de s’encourager selon moi.Beaucoup de gens consomment actuellement du cannabis de façon illégale.Et ce seront fondamentalement les mêmes qui seront les consommateurs d’un pot légal s’il y a lieu.Et d’une façon ou d’une autre,ce n’est pas la fin du monde,et les poteux font leur petit bonhomme de chemin sans passer inaperçu ou presque,la très grande majorité du temps.

      Pour simplifier,légal pas légal,la seule différence notable s’observera dans les coffres de l’état versus ceux des bandes criminalisées…

      Donc dans un sens,je lis vos argumentaires,et dans votre optique vous avez un peu raison.Mais vous oubliez de dire que la prohibition augmente probablement les problèmes que vous soulevez,et qu’à défaut de les régler la légalisation pourrait au moins les encadrer,un peu comme cela se fait au Pays-bas:là où les gens peuvent acheter leur pot “homologué” derrière les vitrines des cafés ,au lieu de faire comme ici,et d’aller voir le vendeur sur le coin de la rue qui vend son produit pas très homologué et fort probablement additionné d’autres substances passablement plus dommageables que le cannabis et qui risquent de déclencher des problèmes de santé passablement plus graves que ceux du cannabis.

      P.Guilbault

    • dans un Quebec souverain la marijuana serait legalisee.

    • @snapeblackrose : Vous dites que je fais du tort à ceux qui m’entourent avec la fumée secondaire mais vous ne pouvez même pas me trouvez une étude qui prouve que le fumée inhalée directement cause des problèmes pulmonaires à long terme. Vous vous contentez de dire que les études sont controversées. C’est facile à dire, pouvez vous élaborer?
      Vous me citez ensuite une étude qui ne fait que détailler les hypothèses des mécanismes biologiques sur lesquelles joue le THC. Cette étude contient une revue de la littérature qui éxplique surtout les effets aigus du THC, ce que je n’ai jamais contesté.
      Pour les effets à long terme, je crois que le lien avec la schizophrénie ou du moins, des épisodes de psychoses est bien réel, je vous l’accorde. Il faut aussi noter que seulement une très faible minorité développeront de tels symptômes et que ce sont souvent des gens avec d’autres facteurs de risque. Je ferais aussi la remarque que la grande majorité des études tendent à démontrer que c’est surtout un facteur de risque lorsqu’il y a consommation importante en adolescence. Je ne crois pas que l’on devrait vendre du pot en bas de 18 ans, tout comme l’alcool, les cigarettes et les billets de loterie. Il existe aussi des biais dans ses études (mais ça vous le savez déjà, vous semblez être un grand spécialiste)
      Pour ce qui est des remarques sur le fait que je ne suis pas capable de lire des articles scientifiques : oui, je suis abonné à des publications scientifiques et j’ai passé 6 ans de ma vie sur les bancs d’université à étudier la biologie et la médecine alors j’aimerais bien savoir ce qui vous fait croire que vous êtes tellement mieux placé que moi pour faire un tel commentaire.
      D’ailleurs, ce que je disais au départ ce n’est pas que le pot est complétement inoffensif, c’est que je ne crois tout simplement pas que ça soit pire que la cigarette, autant pour l’individu que pour la société. Ce n’est certainement pas assez dangereux pour justifier une telle répression. Il ne suffit pas de dire “la marijuana c’est mal” ou bien démontrer qu’il peut y avoir des effets nocifs. Il faut démontrer que cette substance est tellement dangereuse qu’un adulte libre et apte doit faire face à un dossier criminel pour être en possession d’une plante. Puis finalement, la répression est un échec total, alors je trouve ça pas mal “poche” que mes impôts servent à financer la répression quand il y a tellement d’autres problèmes plus criants.

      F. Gagnon

    • Quand on vit dans un pays ou le gouvernement se fout de l’opinion du deux tiers de la population… J’ai pas vraiment d’autre opinions. J’suis persuadé que l’internet détruit plus de vies que le cannabis donc ce n’est pas une issue pour moi. Mais ignorer ce que les deux tiers de la population veut… c’est triste.

    • @amonavis: Harper se fout des conseils qui vont contre son idéologie, même lorsqu’elles viennent de spécialistes et que cela lui démontrerait clairement que ses mesures vont coûter plus cher à long terme. Il fait tout ce qu’il peut pour qu’il ne soit plus possible de contredire ce que son gouvernement affirme. Alors un référendum d’initiative populaire au Québec appuyant la légalisation du cannabis, je ne suis pas sur que ça lui ferait un pli sur la différence.
      En outre, répondre à un sondage et voter, c’est deux choses et je ne suis pas sûre que les résultats seraient autant en faveur de la légalisation.
      Je suis pour la décriminalisation bien que n’ayant jamais consommé de pot. Je connais par contre des tas de gens qui en consomment de temps à autre, et qui ne sont pas des criminels, mais qui auraient sûrement tous un dossier s’ils avaient le malheur de se faire pogner par la police; cela serait ridicule, et il y a meilleure dépense publique à faire que de payer le séjour en prison de quelqu’un pour culture personnelle de cannabis.
      La légalisation je serais aussi pour à certaines conditions:

      -Que les lois sur l’alcool au volant concernent aussi la consommation de cannabis (suis pas sûre que c’est le cas en ce moment, peut-être que oui cependant).

      -Que les lois sur le tabac s’appliquent aussi à la fumée de cannabis (dont je suis loin d’être convaincue qu’elle soit inoffensive, de la fumée c’est jamais bon en trop grosse quantité). Ça m’intéresse aussi peu d’être exposée à de la fumée de cannabis que de la fumée de tabac.

      -Que la vente de cannabis soit strictement interdite aux mineurs. Si cela pouvait être appliqué efficacement (ce dont je doute fort cependant), cela pourrait même faire diminuer le nombre de consommateurs, vu que l’initiation se fait souvent à l’adolescence.

      Je ne suis cependant pas convaincue que le crime organisé serait affecté. Vrai, l’argent qu’ils font actuellement avec la vente du pot, c’est le gouvernement qui la ferait, taxes en sus. Indéniable. Par contre, le commerce de pot est du menu fretin pour eux; le vrai cash se fait du côté du commerce de drogues dures (coke, héroïne, crack, etc.) que l’on ne peut envisager de légaliser.
      En outre, je ne crois pas qu’un hypothétique “Cannabis Québec” vende ses joints légaux à bas prix; je pense qu’il y aurait quand même un marché noir qui demeurerait.

      S. Dufour.

    • Nous, les québécois sommes déjà les gros consommateurs d’antidépresseurs et d’anxiolytiques au monde. Vous voulez vraiment mettre le peuple sur le pot en plus? Il va engraisser. Nous sommes déjà les plus obèses au canada. Pensez-y.

      http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/02/20110207-052600.html

      Salut Jaypee! Comment ça va l’Europe? Le courtier américanophile sera bientôt de retour. Il peaufine son dernier livre sur la sécurité financière des personnes âgées. As-tu vu mon blogue?

      http://www.quitterlequebec.com/

    • @ macroangelo

      C’est n’importe quoi votre délire. Enfin, dans voter cas, je ne prendrais pas de chance. Je vous conseille de faire donc très attention à votre cellule et demi qui constitue votre matière grise.

      En passant, la prochaine fois que vous allez prendre l’équivalent de plus de deux bières dans la même journée, n’oubliez pas de vous auto-flageller par la suite… Idem si vous conduisez à à 55 km/h dans une zone de 50. Pour la loi et l’ordre, n’oubliez pas…

    • Votre messie, Obama, qu’on surnommait « l’interceptor » de joints ne peux pas légaliser ça avant nous pour qu’on voit?

    • @bleu_frog

      Je te rappellerai qu’Hitler a été élu. L’ignorant n’est pas celui qu’on pense…

    • Ouvrez donc un blogue sur Pierre Duchesne SVP M. Lavoie… Ça me ferait du bien de me défouler!!!

    • @ respectable (sic)

      “Nous leur faisons suffisamment de troubles de même ”

      je te l’ai demandé hier et comme tout troll qui se respecte, tu n’as répondu: qu’est-ce qu’on en a à foutre des USA? Faut-il légaliser le port d’armes pour leur/te faire plaisir? Rétablir la peine de mort? Élaborre, s’il-te-plaît.

      “90% de nos exportations s’en vont là”

      Faux. C’est 70% (http://www.international.gc.ca/commerce/strategy-strategie/r1.aspx?lang=fra&view=d ). POurquoi tu mens constamment quand tu sais très bien qu’on peut prouver que tu est en plein délire? Tout ce que tu dis, tout, est un mensonge. Et on le prouve à chaque fois.

      “Si c’était un service, comme la légalisation de la prostitution ”

      La prostitution, “un service”?
      Tu ne penses pas que tu pousses un peu loin la provocation?

      En tout cas tu viens de prouver que 1- si le sexe est “un service”, c’est que ça doit faire longtemps que tu en as profité (ceci expliquant cela) et que 2- tu en fumes du bon.

      Sérieusement, tu joues à quoi? Tu aimes ça tant que ça te faire crier des noms?
      Comme disent tes Américains chéris: get help.

    • @ Tout ceux qui disent qu’on se fait pas arrêter pour une petite quantité…

      Vous devez pas vous promener souvent avec du pot dans vos poche souvent vous. Oui moins d’un gramme il ne font rien, mais on parle de maximum 28 grammes. La police m’accoste et j’ai 7 grammes dans mon sac, croyez moi que je vais aller au poste.

    • @Claude Lafrenière
      Vous savez, statistiquement, ce sont les gens avec les plus gros revenus et le plus haut niveau d’éducation qui sont le plus susceptibles de consommer de la marijuana. Votre argument est complètement faux. Informez-vous!

    • Bonjour,

      Et pour Monsieur DANDUMAIS avec votre commentaire de ce matin à 09.13 heure, pourquoi vous donner ce vilain plaisir d’AGOUSSER les péquistes comme vous faites si bien ? Bien sûr, même si vous êtes pour la légalisation du cannabis à ce que je pense, en agoussant les péquistes de cette façon, vous risquez de les faire tomber dans le FUMAGE de POT, eux qui déjà depuis trop longtemps ont SNIFFÉ la maudite boucane de Ti Poil et subissent depuis les néfastes effets secondaires de la boucane du Fondateur, cet homme qui s’allumait avec ses BOTCHES, avec ses TOPS quand la merveille nationale s’apercevait sur le TARD être en train de fumer le FILTRE…… Avec plaisir, John Bull.

    • Bonjour,

      En m’adressant à Monsieur Gilbert Lavoie, pourquoi mettre des sujets aussi brûlants d’intérêt en ces jours de canicule ? Tout comme si nos amis de la talle des péquistes n’avaient pas assez de problèmes DE MÊME ! Et pourquoi spécifiquement en ces jours de canicule parler à nos péquistes à NOUS AUTRES de BOUCANE ? Comme si cette trâlée de rêveurs n’avait jamais subi les effets secondaires de la boucane du Fondateur qui respirait le cendrier à plein nez et s’allumait avec ses Tops de cigarette en s’apercevant sur le tard être en train de se brûler les DOIGTS avec sa CAUSE qui ne menait nulle part. En s’apercevant en même temps que de se brûler les doigts en même temps qu’il brûlait la CAUSE, notre TI POIL national toussotait en fumant même le filtre pour en faire PLUSSE………… Avec plaisir, John Bull.

    • @ respectable

      “Nous, les québécois sommes déjà les gros consommateurs d’antidépresseurs et d’anxiolytiques au monde. ”

      Faux, c’est la France.

      “Vous voulez vraiment mettre le peuple sur le pot en plus? Il va engraisser. Nous sommes déjà les plus obèses au canada”

      Faux. Il y a huit provinces devant le Québec (!). Mieux: en moyenne, il y a moins de personnes obèses en proportion au Québec que dans le Canada.
      http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/2009/oc/index-fra.php

      “As-tu vu mon blogue?”

      Faux, ce n’est pas ton blogue.

      À demain pour d’autre mensonges?

    • M.Lavoie,
      Avec Reporters Sans Frontières (RSF), les journalistes à travers le monde ont pour mission d’informer et d’être informés, conformément à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.
      Parce qu’ils accomplissaient leur tâche, plusieurs ont vu leur réputation traînée dans la boue, d’autres ont été torturés et même assassinés !
      Pourquoi ?
      Parce qu’ils dénonçaient l’injustice et les magouilles sociales !
      Je souhaiterais rappeler aux fédéralistes les faits suivants :
      Qui a dénoncé les magouilles de Chrétien et de Gagliano ?
      Mulroney et les Airbus ?
      Harpeur, McKay et les F-35 ?
      Paradis et ses magouilles ?
      Bev Oda et ses magouilles ?
      Lise Thibeault et ses fraudes ?
      Les combines d’Accurso, Catania, Zambino, Borsallino et Cie… ?
      Les relations incestueuses entre Lyne Beauchamp et la mafia, Jacques Dupuis, Delorme, Normandeau et Coretti ?
      Qui est le PM qui a, dans toute l’histoire du Canada, tenté de nuire le plus à la liberté de presse ?
      Harpeur le dictateur !
      Qui est le SEUL PM dans l’histoire du Québec à avoir reçu un salaire en cachette ?
      Don Charest
      (Même Duplessis n’est jamais descendu aussi bas )
      Je pourrais certes continuer car la liste est très longue…
      Mais un fait demeure : dans TOUS les cas, on parle de corruption et de magouilles de partis fédéralistes !!!
      Qui sont les gens qui ont dénoncé ces magouilles fédéralistes ?
      Des journalistes de R-C et de La presse (entre autres)!
      Alors à tous ces fédéralistes qui tirent à boulet rouge sur les Duchesne, Drainville, Archambault, Dussault, Marissal, Lagacé, Foglia et tutti quanti, allez vous cacher : vous vous comportez de façon obscène et dégoûtante en voulant défendre la corruption institutionnalisée et le boycott de la liberté de presse !
      Tout ça pour «défendre» (sic) un pays dont 50% veut vous flanquer à la porte ?
      Un pays qui vous fait croire que vous allez être ruinés s’il cesse de vous entretenir comme des BS alors que l’Institut Fraser et l’IREC vous confirment le contraire ?
      Coudonc bande de loosers, êtes-vous bouchés à ce point ?
      Dans un Québec souverain, les Rocheuses à Jean Lagaffe Chrétien ne se sauveront pas !
      Les frontières entre le Roc et le Québec ne seront pas barbelées !
      La valeur d’un passeport n’est pas relié à la taille d’un pays mais à l’intégrité de son peuple et de ses politiciens !
      Et vous avez l’indécence de traiter les souverainistes de fascistes, de nazis, de terroristes etc… ?
      Honte à vous !
      Robert Alarie

    • @johnbull 6 juillet 2012-13h31
      Pourquoi, en pleine canicule, faire tant d’effort à passer pour le roi des crétins alors que tu es déjà été couronné le monarque de la bêtise ?
      Tu es boulimique de la «capine» ?
      Dur à croire que tu ais battu un million de spermatozoïdes !
      Change de vétérinaire, tu te fais avoir !
      Au plaisir !
      Robert Alarie

    • @jaypee2 6 juillet 2012-12h46
      Vous écrivez à @ respectable (sic)
      « Pourquoi tu mens constamment quand tu sais très bien qu’on peut prouver que tu es en plein délire? Tout ce que tu dis, tout, est un mensonge. Et on le prouve à chaque fois.»
      Madame ou monsieur jaypee2, sachez que respectable (sic), tout comme pager et johnbull, mentent justement parce que, en tant que victimes du syndrome de Stockholm et ceux qui souffrent de névrose obsessionnelle, il est scientifiquement prouvé qu’ils délirent à la simple idée de ne plus se sentir capables de se prendre en main !
      C’est comme ça qu’ils contribuent (sic), à leur façon, à faire avancer la psychanalyse !
      Mouhahaha !
      Robert Alarie

    • Bonjour,

      Quel débat pour ce pauvre Québec attardé par la fixation des nationalistes québécois sur la fleur de lys, qui disons le franchement est une fleur qui pue pour la très grande majorité des québécois qui sont Canadiens dans l’Âme…… Car dans des milliers d’endroits dans le Canada dans les endroits public qui ont pignons sur rue peuvent fumer librement le Cannabis en toute tranquillité. Seulement dans le grand TORONTO, il y a des centaines d’endroits où le cannabis est permis. Et partout dans le REST OF CANADA that’s the same…….

      Tandis que dans ce pauvre Québec arriéré par son nationalisme et sa pudibonderie, un seul endroit essaya d’ouvrir ses portes sur la rue Rachel à Montréal et se fit fermer tout de suite sous les plaintes d’enragés dans ce boutte de péquistes…… Et pourtant, cet endroit était très bien situé et très achalandé tout à côté de la BANQUISE sur la rue Rachel et pas très loin de l’autre POUTINERIE de Maammmmm Bolduc…… Ces deux endroits sont toujours bondés 24 heures sur 24 de nationalistes québécois qui viennent manger la POUTINE DU JOUR et boire le PEPSI quotidien. D’ailleurs, pour tous les nationalistes Purs et Durs, madame Josée Legault est très présente sur les lieux elle aussi. Bien beau d’avoir ce palliatif au lieu de la CAUSE, mais KOSSÉ QUI METTENT dans la poutine pour que nos nationalistes soient FUCKÉS DE MÊME ?

      En attendant, que le Canada WEED vienne en aide au plus vite à la très grande majorité des nationalistes québécois qui s’apercevraient qu’il y a d’autre chose dans la vie que la fleur de lys et de la POUTINE avec ses épices des plus malicieuses. Hélas, tout l’esprit des nationalistes est là dans la poutine nationale et de sa flopée de POUTINERIES dont regorgent le Québec….. Allez les péquistes, chantez cette vieille toune de votre folklore : Y sont des nôtres, y mangent d’la poutine comme NOUS AUTRES……… Avec plaisir, John Bull.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité