Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 31 mai 2012 | Mise en ligne à 10h04 | Commenter Commentaires (133)

    Et si ça ne marchait pas…

    Qu’est-ce qu’on fait en cas d’échec dans les négociations entre les étudiants et le gouvernement?

    -On part tous en vacances?

    -On déclenche des élections?

    -On fait semblant que tout ça est terminé?

    -On appelle Stephen Harper?

    Tags: ,


    • Le gouvernement a fait plusieurs offres….les étudiants font quoi eux pour mettre de l’eau dans leur vin!!!

    • J’oserais dénoncer votre pessimisme. Malheureusement, je crains que vous n’ayez raison.
      Il y a deux options plausibles de racheter la “paix”, à mon sens:
      - Le premier ministre démissionne;
      - Des élections générales sont déclenchées.

    • on prit car le Québec est devenu ingouvernable……
      bonsoir l’ambiance et bonne chance car on a un déficit de 250 ,milliards …la solution du Pq augmenter les impôts…….belle avenir pour le Québec de demain…..

    • Voici MA SOLUTION pour les étudiants en conflit:
      Ils devrait réorientér leur choix de carrière dans la vente. Un bon vendeur a toujour sa place dans une entreprises. Il est respecté, car c’est lui qui fait tourné la business. Un bon vendeur touche facile $1,200 à $1,500 par semaine. Un historien ou un poête font entre $100 et $200 par semaine. A $115 , c’est une grosse semaine pour un poête. Bon maintenant fesons le calcul ensemble: $1,500-$115 = $1,489. Ce sont les faits, les chiffres sont là. Etant donné que tout tourne autour des chiffre dans ce conflit, donc nos étudiants contestaterres vons naturellemet réorientér leur carrière à la lecture ce que je viens d’écrire. Un vendeur c’est plus valorisant que lancer des roches à la police.

    • Avouons que c’est bien possible que ça ne marche pas, surtout si le débat est seulement entre les vases communiquants droits de scolarité-crédit d’impôt, une question de timing de cash flow pour lequel le gouvernement ne voudra pas perdre la face. Alors, faut négocier un long congé de débats accompagné d’une supension de la hausse. Espérons qu’on aura une sortie de crise.
      C Raymond

    • Anarchie temporaire pour l’été et bonnes vacances à tous !

    • Pourquoi ET SI? Le gouvernement a-t-il acquis une once de compétence depuis une semaine? Non. Incompétent un jour, incompétent toujours.

    • Prendre des vacances ? C’est pas le temps

      Appeler Harper ? Pas vraiment, il n’a absolument rien a voir avec le Québec lui, pas plus que le Canada d’ailleurs.

      Des élections ? Si c’est pour mettre Poline, John James ou les Caqueux au pouvoir on ne sera guère plus avancé. Seule Option Nationale offre un choix frais et nouveau pour le moment et il n’y a toujours pas de mouvance vers ce parti prometteur.

      Il va falloir SURTOUT qu’on prenne le temps de revoir en profondeur nos institutions démocratiques et se donner une direction

      -Trouver les moyens d’éradiquer ou du moins de controler la corruption endémique
      -Trouver une facon pour que ce soit les MEILLEURS qui aillent en politique et non ces personnages médiocres en manque d’attention
      -Représentation proportionnelle
      -Revoir le financement des partis
      -Sévir contre les élus qui couchent avec le pouvoir (Charest chez Desmarais, McMillan chez Accurso, etc)
      -Repenser un politique d’iimigration qui AIDE les nouveaux arrivants a devenir des citoyens Québécois, (incluant une facon de les aider a compléter leurs équivalences de formations d’ingénieur-dentiste-médecin qu’ils avaient dans leur pays d’origine.
      -Renforcissement de la Loi 101 pour ne pas créer de ghettos linguistiques
      -Trouver les moyens pour repatrier tous les outils nécessaires a notre développement
      -Créer une table de concertation ou tant la gauche que la droite puissent apporter les meilleures idées pour le développement durable du Québec

      Et quoi encore…

      Ah oui, faire l’indépendance. Pour être RESPONSABLES de nous-memes, pour se gérer en ADULTES, pour se donner un PROJET. Parce que sans projet, y’a rien…

    • Facile, on frappe sur des casseroles, confondant bruit et argument.

    • On applique la loi 78 plus strictement. Ou on y rajoute une couple d’éléments qui tombent sous le sens commun. Par exemple:

      1) interdiction de manifester durant les heures de pointe (entre 6h00 et 10h00—vous inquiétez pas, les manifestants sont tous du type lève-tard, et entre 15h00 et 19h00). Pure question de sécurité publique et de respecter ceux qui paient pour à peu près tous les bénéfices sociaux dont nous bénéficions.

      2) interdiction de manifester sur la même rue, et le même sujet, plus d’une fois par mois. Pure question de respecter la quiétude d’autrui.

      Tout rentrerait dans l’ordre bien vite. Et on aurait la chance de se concentrer sur des choses plus sérieuses que de savoir si la hausse, au lieu d’être de $ 100 par an (comme elle est depuis quelques années), sera de $219, $254 ou $325 par an.

      il y a quand même des limites à discuter de ce qui représente, au maximum, une hausse totale de $ 3 375, en 2019, pour celui qui fait son Bacc. ($ 1 125 X 3 = $ 3 375). Je n’écris pas $ 1 625 X 3 parce que sans les mesures qui ont suscité le boycott, il y aurait tout de même eu une hausse de $ 100 à chaque année. Donc on discute d’une hausse nette d’au maximum $ 225 par an: c’est là-dessus que les boycotteurs ont brimé les droits fondamentaux à l’éducation de dizaines de milliers d’étudiants qui n’étaient pas d’accord avec le boycott mais qui y ont été forcés par l’esprit totalitaire des boycotteurs.

      Pathétique de déranger tant de monde pour si peu: $ 3 375 quand on sait qu’une maison coûte $ 300 000, une petite voiture coûte $ 20 000, et UN voyage de 3 semaines à l’étranger $ 3 000.

    • Je vois deux options :

      1. Le gouvernement admet que l’impasse a déjà durée trop longtemps et ne souhaite pas porter plus de dommages à l’économie : des élections estivales sont annoncées, le PLQ se la joue responsable pour tenter de sauver les meubles.

      2. Le gouvernement continue d’ignorer l’impasse, tente de faire porter le blâme par les étudiants, se la joue “nous on est responsable, pas eux” et l’été sera désastreux à Montréal ; bref “more of the same” et Charest ne déclenche pas d’élections de peur de les perdre.

    • Ces négociations sont vouées à l’échec. Aucune entente n’est possible car aucune des parties ne peut reculer de façon importante et perdre la face. Les leaders étudiants ne peuvent soumettre une proposition à leurs membres sans gel. Le Gouvernement ne peut parler de gel des droits de scolarité.

      La seule solution est le déclenchement d’élections et le plus tôt possible svp même si le scrutin doit avoir lieu au mois de juillet. Ce serait une situation exceptionnelle mais nous sommes devant un conflit qui l’est tout autant. En espérant que le déclenchement d’élections calmera le jeu et que ceux qui manifestent se rendront aux urnes.

      H. Gallagher

    • Jusqu’à quand, Charest peut décider des élections le 9 juillet?

      Si Jean Charest veut absolument se présenter aux prochaines élections, il n’a pas le choix de déclarer des élections pour le 9 juillet. Après cette date, il se ra trop tard pour lui. Les grands bonzes du parti libéral vont faire comprendre à Ti-Jean qu’il devra démissionner , une course à la chefferie, et une nouvelle gang pour montrer au monde que les libéraux ont compris: ils se sont renouveler . Et comme les québécois sont en tr`wes grande partie alzheimer…

    • Et si ça ne marchait pas…
      Bien d’un un, ne mettons pas la charrue devant les bœufs, on va attendre le résultat des discussions d’aujourd’hui. Si ça « fouerre », on appelle Harper pis on part ben ben vite en vacances aux USA. Et puis, on reviendra au Québec quand tout sera calmé et on déclenchera les élections et on fera semblant que tout est terminé !

    • Des élections, c’est bien beau, mais j’ai l’impression que si les libéraux gagnent, on ne sera pas plus avancé. La contestation va continuer.

    • Doit on attendre apres ce verdict avant de se poser des questions ? Bien honnêtement je n`ai aucune idée si cette négociation/entente va changer quoi que ce soit.

      Le gouvernement se trouve dans une situation perdant/perdant pour des raisons qu`il serait inutiles et fastidieuses de répéter.

      Est ce de la pensée magique de croire que si le conflit se regle tout reviendra comme si de rien était et que ainsi nous éviterons toute facture ou débat de société ? Même votre collegue Pratte ce matin tombe des nues .
      Je pense que le Québec d`il y a 3 mois ne reviendra plus et qu`il faut donc prendre le virage vers une nouvelle réalité et aborder immédiatement les enjeux fondamentaux qui vont constituer notre fondation .

      Pour ce faire il faut donc procéder à l`exercice démocratique de base soit de laisser parler l`électorat par le biais d`une consultation . Cela menera les politiciens de toutes les couleurs à faire un exercice de réflexion réel basé sur autre chose que les acquis et le systeme.

      Si ce n`est pas la prochaine étape alors quelle est elle ? La commission Charbonneau ?

      À moins d`aller en élections ,le climat québecois sera invivable pour longtemps et Jean Charest doit tirer sa révérence afin que soit définitivement tournée une page trouble du Québec. La réélection de Charest est inconcevable dans les circonstances actuelles.

    • Si le gouvernement négocie de bonne foi, il n’y pas de bonnes raisons pour que les négos échouent. Bien sûr, j’entend par là de baisser substantiellement les frais de scolarité et de suspendre la loi 78. Si cela ne fonctionne pas, les solutions passent par une élection et/ou la démission de Charest.

    • On exige la démission de Charest et on le remplace par Pierre Paradis rapidement, on mute Bachand au ministère des ainés. Puis les élections. On ira tous voter n’est-ce pas?

    • C’est écrit dans le ciel que ça ne marchera pas. La raison: la bonne foi du gouvernement. À l’évidence, celui-ci cherche à gagner du temps. C’en est loufoque les raisons pour créer des délais. Être à la place des étudiants, je donnerais un “dead line” du genre demain18h00. Après cela, on se revoit après le Grand-Prix et les autres évènements. Advienne que pourra. Charest a déjà fait le coup d’une fausse négociation pour apaiser ses troupes à Victoriaville. Ne vous laissez pas berner

    • On change les règles pour le financement des universités. Qu’on les laisse libres de facturer ce qu’elles veulent comme frais de scolarité. L’UdeM, McGill, Laval et peut-être Sherbrooke ( pour certains programmes) hausseront probablement de beaucoup leurs frais et en profiteront sans doute pour sélectionner seulement les meilleurs.

      Les universités en région, par souci de survie, laisseront leurs frais très bas. Voilà une excellente façon de revitaliser les régions en plus : que tous les futurs sociologues, politologues, antrhopologues, artistes aillent payer un loyer et faire l’épicerie en région pendant 3 ans.

      Quant à l’UQAM, le statu quo pourra convenir. Elle pourra toujours fermer ses bibliothèques pour économiser. Ses étudiants ne savent pas très bien lire de toute façon.

    • Les Élections vont régler quoi exactement? Croyez-vous que les étudiants et les anarchistes vont accepter le résultat si le PLQ ou la CAQ prend le pouvoir?

    • Il n’y a que des gens de mauvaise foi qui ne peuvent arriver a un r`glement. L,allinace et tout les fonfons syndicqués qui parlent de négociation de la dernière chance essaie de mettre une pression pour mettre fin aux tentatives de règlement pour imposer les élections. Cest ce sur quoi ils travaillent depuis le début et aucun règlement ne peut les satisfaire. Les étudiants eux ont intérêt a avoir un r`glement le gouvernement aussi. Mais les représentants détiennent avec les syndicats les étudiants en otage, en ne faisant aucun compromis acceptable et exiegent pleins de choses qui n’ont rien a voir avec l’accessibilité de l’éduction a tous. Que le gouvernement mette ses culottes et demande a la population de décider dans un référendum ou qu’il fasse voter directement tout les étudiants. La démocratie doit parler et non la suprémacie des syndicats.
      p.s.La Marois qui fait ses démonstration théatral e pus capable. Charest n’a pas d,affaire a la table de négociation. Les offres sont discuté avec comme elle DEVRAIENT être voté par les étudiants. Le gouvernement a bougé sur la hausse des frais ils doivent le soumettre au vote des membres. Fini l’aliénation des droits des étudiants de choisir, assez de se faire imposer les décisions des représentants.

    • On achète des actions d’un fabricant de chaudrons…

      S’il en reste un qui ne s’est pas relocalisé en Chine!

    • Éteindre la télé, cesser de lire les journaux, prendre un bon livre et penser à autre chose. La saturation ça vous dit quelque chose? Il y a un bout de temps que la raison a ruisselé dans les puisards des rues de Montréal. Le Québec, ce havre de sérénité ouateuse, maintenant dépeint comme l’Égypte, la Syrie, la Libye…

      Il y a comme une nausée qui flotte et s’insinue dans tous les pores de la peau…

      J. Barbeau

    • On laisse aller et on applique les augmentations prévues dès cet automne. De plus, on s’assure d’appliquer la loi 78 au mois d’août afin que les étudiants puissent terminer leur session.

      Ca, c’est ce que je ferais…..mais il serait peut-être plus sage de simplement déclencher des élections.

      Un troisième solution serait d’annuler les frais scolaires et d’augmenter les impôts en conséquence…..cette fois-ci, ce serait les verts qui manifesteraient !!! :-)

      Quoi qu’il en soit, je serais curieux de voir comment le PQ s’en sortirait….car s’ils annulent l’augmentation, ils devraient trouver l’argent ailleurs, ce n’est rien d’autre qu’un exercice comptable; si tu enlèves un montant à gauche, tu dois en trouver un autre à quelque part pour compenser…

      Pas évident…

    • Depuis des lunes que notre gouvernement handicapé par son aveuglement aurait dû émettre un moratoire et créer un groupe d’étude. le temps de calmer les uns et les autres.

    • On appel Harper et il va faire une loi spéciale. il a l’habitude!

    • On peut appréhender le pire: les plus radicaux pourraient se livrer à un véritable sabotage de la vie économique et sociale. Pannes de métro ou autres méfaits, nous ne serions plus jamais en paix. Ça donne froid dans le dos.

    • pour vous, une dépression
      Bernard Ouellet

    • Des élections, bien sur! Un nouveau psychodrame national pour remplacer celui -là! Ça va nous et vous tenir occupé pour les 2-3 prochains mois

    • On regrette de ne pas les avoir prit au sérieux et de les avoir niaisés 14 semaines avant de négocier avec eux au lieu de le faire apres 2 semaines ????

    • Des élections! Et au PS à part ça

      Ce gouvernement bizarroïde, désorienté et mou est en train de paver une voie royale à la CAQ

      P Brasseur

    • On regrette de ne pas taxer les banques ou les pétrolieres normalement et de ne pas avoir l’argent necessaires pour les choses serieuses , comme une greve étudiante ? les hopitaux ???ou la dettes ???

    • Qu’ils passent l’été dans les rues a taper sur leur chaudron, ça va leur couter moins cher de vacances,

    • On entretient cela jusqu’à la rentrée….puis on recommence avec plus d’intensité.
      Le frisé ne s’en sortira pas.

    • Honnêtement je ne sais pas quelle devrait être la suite des choses advenant une autre mésentente. Mon constat: l’erreur du gouvernement a été de ne pas utiliser les média sociaux pour faire connaitre son offre et sa position réelle. J’ai tellement lu de faussetés sur les médias sociaux ; la présence du gouvernement aurait pu rétablir les faits et mieux les communiquer. Idem avec les articles de la loi 78. Beaucoup de gens ne connaissent pas les articles de la loi 78 et pense qu’il y a un seul article qui dit qu’on n’a pu le droit de manifester au Québec.

      Le gouvernement ne peut plus juste s’en tenir aux conférences de presse en se disant que son message sera correctement relayé à tous. Les gens s’informent de plus en plus sur Internet et malheureusement n’utilisent pas toujours leur sens critique pour déterminer si une nouvelle est vraie, partiellement vraie, ou fausse. On l’a vu avec le faux-mort récemment.

    • On fait quoi? Si je suis le gouvernement, j’accuse les étudiants et si je suis les étudiants, j’accuse le gouvernement! C’est ce qu’ils font depuis le début, je ne vois pourquoi ça changerait…

    • Avant que les Libéraux pour faire plaisir aux recteurs décident unilatéralement d’augmenter les frais de scolarité il n’y avait pas de conflit étudiant. Si ça ne fonctionne pas qu’ils décrètent un moratoire sur cette question. Se sera au prochain gouvernement à décider ce qu’il veut faire en ce qui concerne le financement des universités. Mais les Libéraux vont continuer à s’entêter à maintenir la ligne dure avec les étudiants tentant de rallier tous les gens de droites qui seraient tentés de voter pour l’ex ADQ la CAQ pour l’élection qui a déjà trop tardé à être déclenchée. D’ailleurs ce n’est plus le ministère de l’éducation qui négocie avec les étudiants mais celui des finances qui est inflexibles et ne fait pas de compromis.

    • On assiste à une grosse hausse des inscriptions aux cegeps anglophones et hors Montreal

    • Ca commence a etre inquietant: messages politiques anonymes, extremisme, anarchie, manifestations pour manifester….

      Honnetement, les jeunes ne connaissent plus l’histoire, mais durant le dernier siecle, plusieurs conflits ont commence avec des petits rien. Adresse a la nation pour calmer le jeu peut etre ???

    • Nous sommes à un point de non retour pour le gouvernement: soit il règle avec les étudiants en bougeant sur les frais de scolarité, ce qui l’affaiblit c’est sûr, ou il échoue, et ce sera son échec et celui de personne d’autres que cette hausse qu’il voulait imposée soit justifiée ou non.

      En cas d’échec, selon moi, la seule chose honorable à faire est que le gouvernement démissionne et annonce des élections à court terme (mais pas nécessairement en été). C’est arrivé ailleurs quand un gouvernement avait perdu sa légitimité.

      Par démission du gouvernent j’entends: le départ immédiat de M. Charest et un remaniement ministériel majeur éliminant les principaux “faucons” des postes clés. S’en suivra un gouvernement “administratif” qui gèrera les affaires courantes jusqu’à l’élection du nouveau gouvernement.

      Mais M. Charest nous a plus habitué à “des patentes à gosses” qu’à des gestes sans équivoques et honorables …

    • L’armée pour protéger les festivals! Et mousser le sentiment nationaliste just avant la St-Jean!

      Sérieusement, le gouvernment ne peut se permettre un échec. On va savoir cette après-midi s’ils ont fait leur devoir.

    • Les partenaires sociaux, doivent continuer a dialoguer..et mettre de l’eau dans leur vin…..mais si les ‘ CASSEURS ‘ recommensent a detruire et a provoquer….j’ai bien peur que nous sommes sur une route dangereuse..et l’ordre , l’etat , la loi, devront etre respectes , pour eviter l’anarchie.

    • des élections vont forcer les autres partis à clarifier leurs positions respectives.

    • On appelle Harper. Y’a pas d’autres solutions, on tourne en rond depuis 3 mois, ca va faire.

    • Charest va blâmer Marois encore une fois…
      Mais sérieusement, je crois que les manifs vont reprendre plus violemment que jamais et bye bye Grand Prix, Festival de Jazz, Festival Juste pour Rire et compagnie; ils vont tous “scrapper” sur leur passage.

    • On part tous en vacances. On en a tous besoin après ces trois mois de tergiversations de charest et de ses marionnettes. Il ne veut pas régler la crise il veut gagner, point. On arrivera à rien avec ce gouvernement crochu alors au retour de vacances vive des élections pour que nous, nous lui règleront son cas à jamais.

      Çela a assez durée.

    • En tout cas moi à votre place monsieur Lavoie, je ferais :

      1° acheter des actions des compagnies pharmaceutiques qui fabriquent des pilules pour le foie ;
      2° fermer votre blogue pour 5 jours ;
      3° attendre une vague de cas de surplus de fiel dans la population ( notamment chez pager et bull-les-fielleux ) ;
      4° laisser le coût des pilules pour le foie atteindre des sommets ;
      5° vendre vos actions et toucher votre bénéfice.

      Vous devriez faire beaucoup de sous en vraiment pas long.

    • J’oubliais, le Gouvernement Charest fera sûrement une loi anti-casserole!

    • On cesse de perdre son temps, on revient à l’entente originale que les représentants des étudiants avaient signé et on applique la Loi 78 !
      Eh oui, on part en vacances……au son des casseroles.

    • On instaure la loi des mesures de guerre, cela va de soi!
      GTremblay
      Montréal

    • … et ça ne marchera pas, croyez-moi! Pas d’élection non plus! Et je prends mes vacances aux States, certainement pas au Q.

    • Si ça ne marchait pas ?

      Je deviens pusher de casseroles. Sinon, de bouchons de cire.

      Bonne journée

    • Si les négos ne fonctionne pas, on fait rien.

      La loi 78 encadre le tout.

      En août, ceux qui prennent leurs études aux sérieux retourneront sur les bancs d’école et les autres manifesteront. Dès qu’un crétin tente d’empêcher les étudiants sérieux d’aller à leurs cours, j’ose espérer que la police va finalement mettre son pied à terre et les arrêter. Amendes salés appliquer à la lettre svp.

      Si les cours ne peuvent avoir lieu puisque les crétins réussissent quand même à bloquer les cours et/ou la police ne fait pas son boulot, la session d’hiver 2012 sera perdu.

      En plus, puisque qu’il n’a plus de temps entre la session d’hiver 2012 et celle de l’automne 2012, il même possible que la session d’automne soit perdu.

      J’espère que le gouvernement va tenir son bout et appliquer une règle de tolérance ZÉRO face à ceux qui nuiront aux droit de s’éduquer des étudiants.

      Ça va faire les conneries. Les frais doivent être augmenter puisque le gouvernement n’a pas les moyens de faire autrement. En fait, je suis pour la gratuité de l’éducation, mais il faudrait donc couper ailleurs pour payer l’Éducation et, puisque TOUT est sacré au Québec, nous sommes incapable de couper là où il faut.

      Regarder la levée de bouclier dès que Charest a mentionné une rationalisation de l’État. Bon, bien, maintenant, nous payons la facture de se refus de gérer l’État comme il faut. Tout le monde veux, mais tout le monde refuse de payer.

    • Aujourd’hui, la rumeur veut que les étudiants ont proposé d’utiliser REEE (Régime épargne étude enregistré) pour réduire la hausse de tous les étudiants. C’est dire comment les associations considèrent comme normal de faire payer les autres. Même seulement suggérer cette avenue est complètement immoral. Ce régime est offert à tous mais n’a pas été très populaire au Québec. Des parents ont placés de l’argent dans ce programme en prévision des études de leurs enfants. C’est un mode d’épargne avec avantage fiscal auquel contribuent les deux paliers de gouvernement pour bonifier les montant investis par les parents.

      Plusieurs peuvent penser que ce sont seulement les biens nantis qui ont profité de ce programme. Ce n’est pas toujours le cas, ma soeur et son conjoint, avec un revenu modeste, ont placé les cadeaux en argent qu’ils ont reçus au fil des ans. Il y a aussi des grands parents qui ont investie dans l’avenir de leurs petits enfants. Aujourd’hui, les étudiants veulent s’approprier une partie de ces montants. Non mais ! Pourquoi pas réduire le nombre de bain à un par 2 semaines dans les CHSLD, pour prendre aussi l’argent économisé tant qu’à y être.

      Je vous le prédis que les négociations vont échouées, les étudiants en boycott ne vivent pas sur la même planète que la population en général. Si la proposition d’étalement de la hausse sur un plus grand nombre d’année échoue, je propose de retirer la portion de la loi sur les manifestations, pour diminuer la pression et le bruit des casseroles. Le combat va reprendre à l’automne mais cette foi-ci quiconque bloquera l’accès aux établissements d’enseignement ou perturbera le déroulement des cours devra vivre avec les conséquences. De fortes amendes, pourquoi pas
      une exclusion du système d’enseignement publique pour 2 ans en cas de récidive.

      Alain Boulet

    • Et si «ça ne marchait pas?», je me demanderais en premier «Pourquoi»? et «Comment» est-ce «arrivé?» Une fois les réponses trouvées, se peut-il que j’aie alors à donner rendez-vous à une des vertus dites humaines. Comme ? L’Humilité. Oui, de part et d’autre. Humilité pour demander «de l’aide» N’y-a-t-il pas plus de grandeurs dans l’humilité que dans son antonyme: l’orgueil ? Sans hésitations, j’y réponds «Oui» encore que l’humilité requiert à la fois un certain courage voire courage certain. Alors que l’impunité, la non-responsabilisation et même la déresponsabilisation semblent faire partie de certaines moeurs…même politiques, peut-on envisager que «demande d’aide» sera formulée ?
      Je m’y croise les doigts…
      Gaston Bourdages
      Saint-Valérien de Rimouski

    • Bonjour M. Lavoie,

      Dans sa caricature d’aujourd’hui, André-Philippe Côté résume bien l’aboutissement prévisible à cette situation. Il y représente le vrai modèle québécois.

      Même si une entente est conclue aujourd’hui, ce qui m’inquiète c’est ce qui s’en vient. J’ose à peine imaginer ce à quoi cela ressemblera lorsqu’un (même nouveau…) gouvernement tentera de réduire ses dépenses, le nombre de services offerts, diminuer la taille de l’État, etc.

      Montréal aura un nouveau festival permanent : Le festival de la batterie de cuisine!

    • On demande tout d’abord à Pauline, le nez en l’air, de se taire. Au lieu de penser aux votes qu’elle croyait et croit toujopurs pouvoir se mériter sur le dos des étudiants, elle ne propose aucune solution si ce n’est que remettre le tout à plus tard. Malheureusment pour elle, les élections devraient la retourner dans ses terres de Bizard. Vivement, des élections avec l’enjeu majeur: les droits de scolarité (S’il y a échec, il aura été démontré que les leaders étudiants (la Classé en particulier) ne voulaient absolument rien concéder. Me font penser au Tea Party, mais de la gauche, évidemment.)

    • on dit à ceux qui veulent étudier de le faire à l’extérieur de Montréal et on laisse les autres jouer de la casserole tout l’été.

      c’est la cigale et la fourmi finalement.

    • Le REEE, les étudiants ont bien raison de demander l’utilisation de ce crédit d’impôt, c’est un programme désuet et au bénéfice des co d’assurances

    • Des élections générales le 9 juillet est la seule option plausible. Jean Charest à jusqu’au mercredi 6 juin inclusivement pour les déclencher.
      Il faut savoir qu’un décret est habituellement pris un mercredi (dans la cas qui nous occupe, le 6 juin), mais rien dans la loi électorale n’empêche Jean Charest de les déclencher avant (en fin de semaine par exemple). Le hic avec ce scénario, c’est que 600 000 québécois (principalement des montréalais) déménagent à la fin juin et que les commissions de révision électorale seraient inondées de demandes de changement d’adresse. La date du scrutin aurait sans doute aussi un impact sur le taux de participation. Par ailleurs, le 2e jour du vote par anticipation se tiendrait un mardi et non un lundi comme c’est habituellement le cas parce que le lundi 2 juillet est congé férié au Québec. Mais rien de tout cela n’est insurmontable. Des élections générales sont certes le scénario à privilégier si les négociations échouent. Sinon la seule autre option est l’anarchie!

    • On est ici devant un cas de “Good Policy, Bad Politics”. Le gouvernement Charest avait raison d’augmenter les frais de scolarité (Good Policy), mais a très mal vendu son message (Bad Politics).

      Il faudra bien un jour trouver du financement adéquat pour les universités. “Faire payer les autres” (les riches, les banques, les exploitants de ressources naturelles, les générations futures ou anciennes), ça fait de bons slogans. Mais c’est déjà une solution qui a été trop utilisée et l’élastique est sur le bord de péter.

      C’est trop facile de dire que le gouvernement ne fait pas payer les riches parce qu’il est corrompu. Il faut cependant avouer que le gouvernement Charest s’est pas mal peinturé dans le coin à ce sujet…

    • Maudit que j’aimerais avoir Harper comme premier ministre…LE PROBLÈME SERAIT RÉGLÉ DEPUIS LONGTEMPS!

    • @bacquet

      31 mai 2012
      12h46

      Vous avez raison…Imaginez ce qui arrivera lorsque “Standard and Poor” décidera de nous décoter et que nos taux d’intérêts passeront de 4 à 8%. Notre service de la dette passerait alors de 10 à 20 milliards de $. Manque à gagner de 10 milliards par an. Je puis vous prédire d’avance tout le scénario!

    • On déclenche tout simplement un Référendum: Êtes-vous d’accord avec l’accord du 5 Mai dernier entre les étudiants et le Gouvernement? Le “OUI” l’emportera facilement, la hausse s’applique et ceux qui font du vandalisme ou qui incitent au vandalisme et à la violence sont emprisonnés. That’s it that’all et on passe à autre chose!!!

    • On gèle les frais mais on coupe 50% des plaçes dans les programmes inutiles des U du Q.

      Quelle blague.

      T Rightman.

    • @nanlaj HAHAHAHA. Quel comique vous êtes! Option Nationale. Merde vous me faites pisser

    • Je crois que les dés sont pipés depuis le début par Charest, il n’a aucune intention de règler car ce conflit le sert bien dans les sondages et sont plan B est déjà prêt c’est-á-dire des élections avant les déclarations de la Comission Charbonneau.
      C’est de la frime depuis le début mais, avouons le ça été bien joué par la comédienne Courchesne!
      R. oisvert

    • Les moins intelligent (sciences humaines) cassent tout les vitrines sur la rue Ste-Catherine. Car ils savent que leur études ils ne feront pas de salaire pour payer leur cours. C’est le monde a l’enverre. Les intelligent (génie, commerce, etc médecins) eux reste calme. Ils savent qu’il aurons du cash. C,est fou.

    • Maudit Québec! C’est ce que je trouve de mieux à écrire en préambule. J’en ai assez des confilts sociaux ou syndicaux constants dans cette province. Il y a des problèmes ailleurs, mais pas ce psycho-drame permanent qui nous tient toujour sur le bord du goufre avec des manifs, des routes et des ponts bloquées, un déficit qui sera notre cercueil, le terrorisme d’Anonymous (des vrais chiens enragés qui ne lâchent jamais), une fracture sociale impossible à combler, la fronde larvée des communistes, etc. des Je n’ai aucune idée de ce qui sa sortir de la rencontre de cet après-midi (jeudi), mais je me permets de douter. De toute manière, il est déjà écrit dans le ciel qu’une entente ne mettra pas fin aux casseroles ni aux manifs nocturnes, parce qu’il y a bien plus que les étudiants. C’est devenu un happening quotidien pour une foule bigarrée ainsi que pour les désoeuvrés.

      Alors, on fait quoi? Que ceux qui en sont capables quittent le Québec pour toujours. Que les étudiants sérieux qui en ont les moyens étudient ailleurs au Canada ou aux États-Unis. Que ceux qui peuvent avoir une belle retraite en profite pour passer au moins 6 mois par an à l’extérieur. Qu’on nous sacre patience avec le Québec! Bonsoir, je prends congé de vous pour quelques jours…

    • @lagentefeminine

      Petite fixation sur les syndicats n’est-ce pas ?

    • @alain boulet Bons points.

      Moi si je bénéficiais d’une bourse du millénaire de $20,000 je me sentirais pas mal trou de c. de demander aux autres de payer mes études. Mais semble que ca ne dérange pas GND. Autres temps, autres moeurs? Je ne crois pas.

      Mes études universitaires je les ai payé en travaillant l’été à temps plein et l’hiver à temps partiel. Mes deux enfants paient leurs études. J’ai les moyens de payer leurs études, mais ils insistent pour faire leur part. Ils travaillent l’été et l’hiver à temps partiel. Oui, ils ont une auto, un ipad, iphone et tout le tralala. Qu’ils se sont payés avec leur argent après avoir payé une partie de leurs études. Plusieurs de leurs amis (ies) font de même. Mais certains non. Ma fille a terminé ses études universitaires fin avril. Sans dette malgré une session en France. Un de ses collègues de fac. termine lui itou. Plus de $35,000 de dettes. Le pauvre petit chou a même passé à Radio-Can pour se plaindre de la situation des étudiants endettés. Savez-vous c’est quand la dernière fois que le pauvre petit chou a travaillé? Pendant son premier bacc. Et oui il a oublié de mentionner qu’il en était à son deuxième bacc. Et savez-vous ou le pauvre petit chou a passé son été 2011? En Asie pendant 2 mois. Et son été 2010? En Europe pour 3 mois. Pauvre petit chou peut bien être endetté. Ca pis l’appart. pis les partys tous les vendredi et samedi soir. Merde encore chanceux de ne devoir que $35,000. Lui aussi est pour la grève contre la hausse. Pourrait peut-être aller travailler au lieu de manifester.

      La solution si les négos échouent. Voir le commentaire de Marcusrex.

    • Pas le choix.

      Le gouvernement devra démissionner en déclenchant des élections. Le gouvernement aura failli à sa tâche première: assurer la paix sociale.

      Si rien ne sort de bon des négociations et si le gouvernement ne déclenche pas des élections, cela voudra dire que le gouvernement accepte que Montréal et ses festivals soient perturbés tous l’été. Ce serait totalement irresponsable.

      Évidemment, la meilleur solution est un moratoire assorti d’un véritable débat de société par l’entremise d’états généraux.

      Mais le gouvernement a démontré qu’il se fout pas mal de la démocratie. Le gouvernement, trop préoccupé à gagner les prochaines élections, ne choisira pas une solution proposée par le PQ.

      Et surtout, le gouvernement sait trop bien que ces états généraux démontreront que le gouvernement avait tort d’augmenter les frais de scolarité.

      Bref, trois solutions:

      États généraux: Officiellement, personne ne gagne cette lutte, mais le gouvernement perd la face devant le PQ.

      Élection: Le gouvernement admet avoir failli à sa tâche de garder la paix sociale. Permet au peuple de dénouer cette sortie de crise. Si le PLQ est reporté au pouvoir, les étudiants auront tout perdu.

      Pas d’élection et fermeture des négociations: 100% des Québécois sont perdants. Le conflit va dériver encore plus, mais le gouvernement réconforte sa base électorale liberticide en extase devant le SPVM et ses matraques.

    • Bonjour M. Lavoie

      C’est sûr et certain que “ça” ne marchera pas. Prévisible.

      Qu’est-ce qu’”on” fait? Je me fous de ce qu’ON fait: ok?

      J’ai la ferme intention de quitter le Québec d’ici 6 mois un an (au plus) pour l’Ontario ou l’Alberta.
      Plus rien à foutre ici.

      Have a nice day


      C. LaFrenière

    • Bonjour M. Lavoie,

      La probabilité (subjective) qu’il y ait une entente est de 1/6 (un lancé de dé), au mieux de 2/5. Donc il faut se préparer pour que cela casse (dixit Gabriel Nadeau-Dubois). Bon ben alors il faut se préparer à: (1) un été de troubles; (2) plus vraisemblablement que non, une reprise de la session d’hiver prévue dans les cégeps touchés par la grève en août, irrémédiablement foutue, à cause des troubles à prévoir dans le contexte de la loi 78, qui obligera le gouvernement à annuler cette session. (Et tant pis pour la chair à canon.) Décidément, le Québec qui n’aime pas la chicane mais il semble asteur la découvrir et y prendre même plaisir.

    • bacquet,

      C’est aussi mon inquiétude.

      Bonne journée.

    • Erratum dans mon dernier commentaire, dernière phrase. Au lieu de “[...] le Québec qui n’aime pas la chicane mais il semble asteur la découvrir et y prendre même plaisir.”, on doit lire “[...] le Québec qui n’aime pas la chicane semble asteur la découvrir et y prendre même plaisir.” Merci!

    • Y a-t-il quelqu’un qui a une petite pensée pour la majorité des étudiants qui n’ont pas boycotté leurs cours et qui ont terminé leur session et leurs examens ? Que représentent ces leaders étudiants qui ne semblent pas contrôler leurs membres ?
      Solution possible: une référendum sur la hausse des droits de scolarité telle que proposée lors du dernier budget. Si la population rejette la hausse, on va en élection cet automne. Si la population accepte la hausse, il faudra accepter les résultats et les élections auront lieu en 2013.

    • Programme en 4 points

      1:des élections

      2:si le parti libéral est élu à nouveau,et que les manifs recommencent…

      3:intervention policière musclée;si pendant ce temps les choses dégénèrent à nouveau…

      4:ben…armée…?

      C’est plate à dire,mais que faire avec une minorité qui s’en va dans la rue,intimident les journalistes,pètent des trucs-voitures,commerces,mais surtout des coches-,refusent de respecter la loi?

      J’espère que l’on ne se rendra pas là,surtout pas pour 1600$.COM ON!

      Ce dossier est tellement absurde,incroyablement délirant d’incohérence à tous les égards,qu’il est à souhaiter qu’une entente soit signée afin “qu’un minimum de bons sens” se réinstalle dans la province.

      En tout cas,avec cette grève et ce fou en liberté qui a posté un pied au Pcc ,honnêtement,j’en ai littéralement la nausée ces derniers jours.

      Quel monde de fous…et dire que ça a toujours été comme ça.Je vais me remettre à lire les philosophes,je crois,surtout les antiques.

      En attendant que l’économie occidentale ne s’écroule et que cela provoque un tsunami incontrôlables de troubles et de violences généralisées,et que cela ne culmine en troisième guerre mondiale,bonne journée à tous et à toutes…!

    • @gallag: Je peux vous garantir que tous ceux que vous voyez dans la rue iront aux urnes. Vous devriez concentrer vos efforts sur les carrés verts, qui ne sont nullement politisés,qui eux, risquent très fortement de ne pas aller voter (Dieu merci !).

      Un aspect de ce conflit ressort très clairement: le gouvernement libéral vient de créer une génération de gauchistes extrêmement politisés, qui ne s’intéressaient peut-être même pas à la politique il y a de cela cinq mois, qui ne savaient peut-être même pas qu’ils “portaient” à gauche. Bravo, car ceux-ci se rappeleront de se conflit jusqu’à la fin de leurs jours. Et jouiront indéniablement de leur droit de vote jusqu’à ce qu’ils n’en aient plus l’opportunité. Et sachez que ces gau-gauchistes auront des enfants, qui en auront à leur tour… Pour les gauchistes, rien n’est plus importante que leurs valeurs, qui seront d’ailleurs inculquées à leurs enfants. Le PLQ a créé un monstre gauchiste et je crois sincèrement qu’à l’avenir, il devra s’en méfier s’il veut continuer à être, du moins, majoritaire. C’est ce qu’on appelle se tirer dans le pied.

    • Des élections ? Si Charest est vraiment décidé à mettre le poing sur la table, à faire appliquer les lois et à ne jamais reculer, il aura mon vote, sinon, ce sera Legault.
      Pauline Marois, jamais dans cent ans !

    • Ah non, pas M.Lafrenière qui va partir. Le verra-t-on avec le PM à la veille de son départ.
      _On a tout fait pour retenir M.Lafrenière, mais… tous ces compromis que nous avons fait. Comme premier ministre du parti libéral, je dis que c’est une grande perte pour le Québec. Nous pendrons notre temps(demain) pour lui trouver une remplaçante.

      Je vous suggère l’Ontario. Quelle ouverture d’esprit là-bas. Mais faite quand même attention, certains méchants étudiants tentent d’appeler à la contestation des frais de scolarité… en tout cas les chaudrons sont déjà arrivés.

    • Une élection demeure la seule issue, à part capituler devant la bande de bien-pensants que sont nos citoyens à la solde d’une quelconque rémuération de l’État. Puisque les enfants qui sont devenus ou deviendront d’éventuels étudiants demandant une «subvention» de l’État ont bénéficié des garderies à 5$ et 7$ et d’allocations mensuelles, les parents de ceux-ci devraient voir le 7$ devenir un montant supérieur de manière à couvrir toute réduction des frais de scolarité de leurs petits enfants.

    • @claude_lafreniere
      31 mai 2012
      15h10

      Bonjour, à moi, vous ne me manquerez pas.

      Have a nice trip !

    • 4e jour de négos. Je crois que les étudiants sont vraiment beaucoup plus intelligents que moi. Parfois, rarement, j’écoute les débats à l’Assemblée Nationale. Pour vous dire franchement, la plupart du temps j’ai une immense difficulté à comprendre le rapport entre les questions posées et les réponses données.
      -Pourquoi avoir attendu 16 semaines m. le pm…..
      -Je vois que Mme Marois a encore une fois le carré rouge…
      4 jours consécutifs, à se faire répondre en libéral à des questions, faut être fait fort. Les étudiants ont même demandé un traducteur, qui serait au service des finances du québec.
      Je ne savais même pas que le ministère des finances avait des traducteurs. Les chiffres pourtant…

      35$ de réglé pour l’instant. 35$ par années…on atteint presque que le 250$ sur une somme de 1700$.
      Belle progression pour 4 jours.

    • M Lavoie,

      Jean Charest devrait aller dans le Grand nord. Il y a de bonnes ”jobs” la-bas. Hmmm, il me semble déja avoir entendu cela.

      Jean Bottari

    • @intrus
      Une (grosse) partie du problème est ce monstre à trois têtes qu’est la FEUQ, la FECQ et surtout la CLASSE dont les procédures de décision sont lourdes, non uniformes et contaminées par les leurs éléments les plus militants et radicaux.

    • Et si ça ne marchait pas… (PART II)
      Eh bien on creusait davantage notre tombe.

      Certains parlent sans fondement :

      On parle de piger dans les REEE afin que les étudiants demandent l’utilisation des crédits d’impôts ??? Hum hum, ordinairement c’est les parents qui ont placé leurs économies dans ces abris fiscaux et ce sont eux qui ont obtenus les crédits d’impôts !

      On parle d’états généraux. Désolé, mais on n’est pas au moyen âge. Les résultats n’ont jamais été positifs.

      Allez en élection ? Peut-être. Historiquement en voici les coûts selon la DGE :
      - 58 millions en 2003
      - 74 millions en 2007
      - 83 millions en 2008

      Donc, advenant le fait qu’on risque fort d’avoir un gouvernement minoritaire, cela nous coûtera ~ 100 millions en 2012, puis un autre 100 millions en 2013…
      Coûts totaux sur un an : 200 millions $, soit la somme que les associations étudiantes veulent récupérer.

      La question est la suivante : Sommes-nous prêts à s’endetter davantage ?

    • Un référendum ? Pourquoi pas, rendu là…J’ai comme l’impression que le gouvernement n’a pas assez expliqué ni assez défendu la hausse qu’il préconise. Un référendum lui permettrait de faire ça.
      Et, en plus, une application stricte de la loi.
      Plus de couverture des nouvelles internationales à RDI et à LCI pourrait aussi aider

    • Et voilà les négos entre le gvt et les étudiants sont rompues… Bravo, Bravo, Bravo…

    • Que la majorité silencieuse descende dans la rue !

    • Old orchard here we go, By bande de cave……………………..

    • Tout cela était malheureusement prévisible… Il y a bien au-delà de la hausse des frais de scolarité… Les étudiants tenaient mordicus à leurs demandes déraisonnables et le gouvernement ne pouvait revenir sur sa décision sinon ça sera l’anarchie, tout groupe ou groupuscule se croyant en droit de réclamer ceci ou cela manifesteront et feront de la casse afin d’obtenir ce qu’ils veulent…. Comme des enfants gâtés et qui ne veulent aucunement prendre leurs responsabilités de participer aussi à l’avancement de la société…. Une génération qui a été trop habituée à toujours recevoir mais ne pas donner en retour…
      Malheureusent, les étudiants qui désirent continuer d’étudier, le Québec les perdra… Et je serais la première à le faire si j’étais aux études… La crise sociale du Québec nous mène directement à la faillite qu’on sentait venir …le mur, on est rendus dessus ! Donc….qu’est-ce qu’on fait ? On construit deux grands murs sur lesquels les Québécois pourraient se défouler, un pour les rouges et un pour les verts… Ça ferait baisser la pression …. Et en plus, je suggère aux détaillants de chaussures de sport de faire des promotions spéciales pour les marcheurs et casseroléens et, pour la majorité des gens qui doivent endurer tous les désagréments que leur apportent ces manifestations, des “punching bags” rouges pour réduire leur tension.

    • http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201204/29/01-4520158-conflit-etudiant-le-parti-conservateur-du-quebec-aurait-donne-une-date-butoir.php

    • Un référendum et des élections!

      La population pourra choisir, le PQ avec ses augmentations d’impôt des travailleurs pour donner l’argent aux étudiants. Ou le PLQ qui fait payer la juste part aux étudiants.

    • Ça ne marchera pas parce que le gouvernement Charest est davantage soucieux de son image publique (la ministre Courchesne l’a elle-même avoué aux étudiants) que de paix sociale. Ce que l’on subodore depuis des mois maintenant se confirme de plus en plus: Jean Charest se sert de la crise sociale à des fins strictement électoralistes. Même ses plus fidèles et plus aveugles partisans auront du mal à le nier.

      C’est pourquoi les Québécois doivent se mobiliser plus que jamais pour, eh oui!, RENVERSER cette aberrante bande d’incompétents corrompus qui forment le gouvernement Charest, cet invraisemblable boulet que nous traînons depuis trop longtemps. Le rôle d’un premier ministre est celui de gouverner et de régler les problèmes, pas celui de se maintenir à tout prix au pouvoir.

      J’invite tous les Québécois à bien prendre la mesure de la manipulation dont ils sont les victimes et à RÉAGIR!

    • Oups, les négos viennent d’être rompus et le petit Che révolutionnaire de la CLASSE vient de demander aux gens de manifester encore plus.

      Soit des élections ou bien…

      Ou bien tout ça sent la Loi sur les mesures d’urgence et l’Armée. Donc, oui un appel à Stephen Harper.

      Si le bordel reprend comme je crois que cela va être le cas, et cela est déjà suffisamment le cas, ça être l’Armée. On a assez livré le Québec à des anarchistes et des révolutionnaires tout croches.

      La Loi des mesures d’urgences, je crois, autorise les forces de l’ordre à procéder à des arrestations contre ceux troublant l’ordre public.

    • @claude lafrenière

      Parfait !!

      Enjoy your new life in canada. You’ll see it’s a great country and they have no problems at all.

    • @ simon olivier

      Avec votre cerveau d’adolescent, avez vous seulement pris le temps de lire ne serait-ce qu’une seule ligne de leur programmme ?

    • On dirait bien que les négociations avec les étudiants ont échoués. Charest pensait-il vraiment que les étudiants allaient se soumettre à son autorité suprême pour $30 par année ?

      On va construire une route pour le Plan Nord qui va coûter 300 millions spécialement pour des compagnies qui vont dévaliser nos richesses naturelles et on n’a pas d’argent pour l’éducation ?

      Pendant qu’on parlait des droits de scolarité, Hydro Québec a céder les droits d’exploitation du gaz de l’Île d ‘Anticosti à Pétroliat dans une entente dont personne ne connait les termes. En passant Petroliat a embauché 3 anciens dirigeants d’hydro Québec. Le potentiel estimé est de 30 milliards de barils à $100 le baril et on n’a pas d’argent pour payer l’éducation ?

      De qui on rit ici ?

    • @portneuf74 13h34

      Votre suggestion est la plus intelligente de toutes… un Referendum auprès de la population sur l’entente intervenue le 5 mai entre les étudiants et le gouvernement et la ligne dure après le referendum…
      100% en accord avec vous…

    • @angel eyes si vous persister a refuser de voir la réalité qua tout prix les représentants étudiants ne sont la que pour faire valoir les exigences des syndicats en locyurence le bras de fer pour faire plier le gouvernement alors que la population est daccord avec une augmentatrion les étudiants ont maintenu le gel. et la Maoris joue a la boss des bécoss en simaginant quelle serait élue sil y avait des élections ce qui ne rsique pas darriver.
      Ils nont pas présenté loffre aux membres apres tout ce quil a donné ou les étudiants etaient déja`gagnant il a bougé sur la hausse mais ils continuent de demander le gel. ILS MERITENT LE RETOUR DU BOOMRANG. quand on seme on fini par recolter ce quils ont fait au québec est grave jespere sincerement quil y aura un retour du pendule.
      Vous êtes devenu tellement dépourvu de toute intégrité intellectuelle que vos discours porpagandistes nintéresse plus personne ou peut-être une minorité de de gens sans sens critique qui boit vos paroles a la manière d’endoctrinés. les représentants étudiants ne représentent pas les intérêts des étudiants mais bien ceux des syndicats et du pq. A vomir. La démocratie ne veut plus rien dire. Une minorité de brasseux mettent le québec dans la M pour les intérêts des syndicats et du pq quii veuelent des élections. Le gel. Ils maintennent la position du gel. Ils nont jamais donné un pouce et mérite la prison pour tout ce quils ont fait perdre a tout le monde. La facture doit leur etre repassé. Celle de la sécurité, celle des sessions perdues, cette minorité qui par la menace et l’intimidation a tenté de matérialiser le printemps québécois que vous avez probablement vous meme imaginer me donne un profond sentiment de déception que la paix ociale ne peut exister au québec tant et aussi longtemps quon permettra aux syndicats de transgresser les lois.

    • Pas d’élections. La rue pour dénoncer un gouvernement irresponsable qui accentue volontairement une crise sociale sans précédent à des fins électorales. La ministre Courchesne offre une diminution de 1 $ et refuse l’offre des leaders étudiants qui étaient prêts à une augmentation d’un peu plus de 1200 $ et d’un aménagement dans le crédit d’impôt qui ne coûtait absolument rien aux contribuables. Une négociation bidon imaginée le parti libéral et indigne d’un gouvernement. Des manifestations monstres jusqu’à l’automne, de la société civile et non plus des seuls étudiants.

    • http://www.particonservateurquebec.org/medias/videos/

    • L’Obsession des elections tout les partis veuelent des elections AVANT la Commission Charbonneau alors que TOUT les citoyens ont interet a avoir lheure juste sur les relations de tout les partis AVANT les elections.

    • Que le gouvernement fasse un référendum sur différentes questions de changement de société afin que la démocratie sexerce et non donner un autre cheque en blanc a un parti politique.

    • C’est aussi parce que les Québécois, au fil de neuf années d’un règne tumultueux, ont perdu toute confiance en Jean Charest et son équipe. Usé, enveloppé d’odeurs nauséabondes, ce gouvernement a de plus en plus de mal à gouverner. C’est pourquoi, dans l’intérêt du Québec, on doit donner dès que possible aux citoyens la possibilité de se prononcer sur la suite des choses.
      M. AlsoSprachttttttttZarathrousta/Une faiblesse inouië

      Allez M. Lavoie call the Election, en plein déménagement , de changement d’adresse, de départ

      pour les vacances, faire sortir tous les p’tits vieux des centres de l’âge d’or wow a la manière Libérale, peu ou pas de scrupule….allez M. Lavoie show me your brave face

    • Un plébiscite, on demande aux Québécois si ils sont d’accord avec la hausse des frais de scolarité ou les dernières offres gouvernementales aux étudiants, si la majorité vote oui, les étudiants prennent leur trou et accepte les offres du gouvernement et on passe a un autre appel. Sinon, ben on gèlera les frais et on paiera plus tard.

    • Je connais deux finissants en philosophie et art plastiques. Ils ne travaillent pas dans leur domaine et a coûter 120 000 chaque au gouvernment pour rien. Contrairement aux ingénieurs et programmeurs qui ont du travail.

      Ce n`est pas grave qu’il y a pas d’entente. La plupart de ceux en boycott sont en sciences sociales. Pour quelques mois d’absence dans le marché du travail (s’ils en ont dans leur domaine), la société ne sera pas du tout affecté.

    • On laisse les petits cons parader avec leurs casseroles, aucun policier, aucun commentaire dans les journaux, on les ignore, comme quand ils étaient petits et faisaient un ”bacon” sur le plancher du Walmart pour avoir un jouet. Et au mois de septembre, ceux qui le veulent retournent à l’école !
      Michel Perron

    • Offre généreuse du gouvernement (seulement $ 100 d’augmentation la première année) refusée par les enfants-rois nombrilistes (dont plusieurs ont été des enfants uniques?). Conséquence: exaspération au Canada anglais et, en conséquence, réduction des paiements de péréquation.

      Grâce à ces enfants-rois irresponsables, nous allons être encore plus dans le trou financièrement, et il faudra sans doute augmenter encore plus les frais de scolarité pour compenser la réduction de la péréquation.

      Voilà ce qui arrive quand on se donne des leaders étudiants qui sont TOUS formés en sciences molles.

    • À l’heure qu’il est l’échec est constaté. Ce que j’entends des conférences de presse, c’est que les étudiants ne veulent pas reculer d’un iota. L’inarable GND fait des menaces sur le Grand Prix. Le Québec retire plus d’argent qu’il n’en investi, de l’argent neuf, des gens qui viennent d’europe, des USa, bref de l’argent qu’on aurait pas eu autrement. Pis il se croit un grand administrateur de l’état et veut donner des leçons de fiscalité. Pas fort.

      Pour ma part, cet été j’éviterai Mtl, Québec et je prendrai mes vacances aux USA. Je trouve les étudiants tellement égoïstes.

      Pendant de temps, des employés de Bombardier perdent leur jobs ou ne seront pas remplacé.

      Pendant ce temps Harper nous en passe un paquet de p’tites vites. http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/pourquoi-stephen-harper-est-content-de-la-crise-etudiante/13322/

      Pendant ce temps les employés de Alcan sont en lock out.

      Pendant ce temps des gens attentent des soins dans les urgences dans les hôpitaux

      Pendant ce temps des ainés ne attendent des places en CHSLD.

      Pendant ce temps, le célèbre François Saillant réclame encore plus de logements sociaux.

      Pendant ce temps les employés d’Aveos…?

      Je tiens à rappeler que personne ne mourra d’avoir à payer quelques centaines de dollar de plus en frais de scolarité. Bien des gens souffrent davantage des coupures dans les services publics.

      Si tous ceux qui jouent de la casserole s’engageaient personnellement à payer le manque à gagner dû au gel des frais de scolarité, le problème serait réglé. Il n’y aurait plus grand monde dans les rues.

    • Je suggère le carré bleu et des équipes de baseball.

    • Ecoutez, le gouvernement a fait son bout de chemin et les étudiants veulent que ce soit les autres qui paient leurs frais de scolarité. Ce n’est pas comme ca que ca marche. Ceux qui manifeste de façon illégale en subiront les conséquences. Celui qui veut investire dans sa formation pour gagner plus chère plus tard, doivent payer les frais et ne pas les faire payer par les autres.

      Bravo a notre gouvernement

    • Bon! Ils recommencent à se victimiser! Bouhouhouhou, le gouvernement n’est pas fin! Bouhouhou, le gouvernement ne nous donne pas tout cuit dans le bec! Bouhouhou, on fait pitié! Bouhouhou, c’est la faute de tout le monde sauf nous!

      Bande de caves!

      Daniel St-Laurent.

    • Pis là ben ça marche pas……Party

    • Les étudiants de mauvaise foi se sont dit si le gouvernement bouge sur la hausse 35$+++ exigoens le gel. Oui mais s’il accepte le gel pour un an? Demandons en 2. Et ça n’a plus de fin. Quoi que le gouvernement fase ils veulent imposer le parti québécois au citoyens. Ils ont juste oublié 1 chose très importante. Les citoyens vont faire un vote SECRET aux élections.
      ET les représentants des étudiants ne répondent pas aux besoins des étudiants en demandant des élections mais bien aceux des syndicats et du parti québécois. 1 tiens vaut mieux que 2 tu l’auras.
      admettons juste un instant que les libéraux soient réélus. Quel sera le réglement auquel ils seront près a faire pour faire taire les étudiants une fois que les citoyens auront voté sur la proposition de Charest? Rien, non rien de rien non je ne regrette rien. Tout le mal qu’on ma fait, tout celà m’est bien égal.Les étudiants pourront oublié tout ce qui leur avait été proposé avant puisqu’ils auront REFUSÉ. Est-ce que cette offre est acceptée ou refusée. Aller le demander a vos membre et cessez de croire que vous pouvez menez le gouvernement car ce que vous ne voyez pas cest la majorité silencieuse qui est derrière et si vous les ofrcer a parler ils parleront d’Une seule voie
      http://www.dailymotion.com/video/x16kar_edith-piaf-non-je-ne-regrette-rien_music
      p.s.je repars a zéro NB Pas délection maintenant quon se le dise et arrete de nous ecourer avec ça on ne peut plus en entendre parler. Encore une fois et ce sera une de trop.Lobsession des aliancistes nous donne la nausée on parle des étudiants pas des syndicats, dailleurs ces derniers nont pas la sympathie des citoyens ses pourris gatés du systeme qui veuelent tout controler et nen ont jamais assez. Pu cabable, ils veuelent interidre le ockout ça veut dire quil y aurait des greves et des manifestation a perpet NON MERCI

    • M. Lavoie,

      Ou bien vous êtes un oiseau de malheur :)) ou bien vous saviez quelque chose que nous ignorions! lolll!!!

      Farce à part, maintenant que le tout a pris le bord des poubelles et que nous en sommes revenus à la case départ, on fait quoi? Le PM ne semble pas prêt à déclencher des élections (il n’en a pas glissé un mot durant sa conférence de presse). Il a même poussé l’audace, la déconnexion ou la désinvolture totale jusque’à dire qu’il croyait que les prochaines semaines devraient être un temps de pause et de réflexion…

      Euh… j’imagine que Charest a un condo sur Mars ou Jupiter pour affirmer une chose pareille??!! Ou bien qu’il prend ses rêves pour la réalité…

      Alors on va où? Un référendum sur la question des droits de scolarité? Il faudrait que tous les acteurs soient prêts à accepter le verdict du peuple. Pas certaine que ce serait le cas tout comme dans l’option de tenir des élections le 9 juillet. Qu’adviendrait-il si, par malheur et que Dieu nous en protège, le PLQ gagnait les élections? J’ai la nette impression que le grabuge continuerait et que nous ne serions pas plus avancés.

      C’est le dogmatisme à son pire…

    • Alors bravo au gouvernement Charest.

      On ne cède pas aux menaces et on doit gouverner pour tout le monde.

      Les étudiants n’ont essentiellement jamais bougé de leur position. Tant pis.

    • Épouvantable les propos des 4 fédérations. Ils veulent tout avoir. Ce sont eux les provocateurs de cette crise. Ils se plaignent de la loi 78 mais cest à cause d’eux que la loi est née. Personne d’autre à blamer qu’eux.

      En plus ils prévoient ORGANISER le Grand Prix??? J’espere que les autorités vont leur ORGANISER une belle surprise aussi. Ce sont des menace mais GND essai de prouver le contraire. Le peuple n’est pas idiot. Nous avons très bien compris le sens.

      Allez commencer votre travaille d’été et laissez-nous tranquille.

      Bravo Mme Courchesne! Vous avez fait ce qu’il fallait faire. Ce sont des gens auxquels on ne peux discuter car ils sont tous bornés, boqués têtus, irrespectuex et arrogants.

      Bravo Monsieur Charest, je suis fière de vous. Ne lachez pas. Cest vous le boss pas eux.
      J’amais je n’embaucherai ces petits clowns dans mon entreprise. Vous imaginez le bordel qu’ils vont causer?

      Allez sortez vos casseroles et dérangez le peuple mais surtout faites-vous ridiculiser ce auxquel vous faites si bien depuis le début.

    • Je l’ai dit au cours des dernières semaines et je le répète charest est de très mauvaise foi et n’a aucune intention de faire qques compromis que ce soit.
      Il se foue du règlement de la crise srictement quidé par son ÉGO personnel de tête enflée et entêté au lieu des intérêts du Québec.

      Quel être MINABLE.

      J’espère qu’il aura son arrogance habituelle et déclenchera des élections sans tarder. Nous aurons alors le GRAND PLAISIR DE LE METTRE À LA PORTE.

      P.S.: Je viens juste de voir l’entrevue de Anne-Marie Dussault avec la courchesne. C’est incroyable d’avoir un culot du genre et elle réflète haut et fort une hypocrisie crasse.

    • Mjbj

      31 mai 2012
      16h49
      Que la majorité silencieuse descende dans la rue !
      - – - – - – - – - – - – - — -

      Et respecte scrupuleusement la loi 78.

      Vous êtes l’organisateur responsable !

      Quel courage !

    • La démission immediate du chef du SPVM et celui de la SQ pour leur incapacité d’appliquer la loi 78 et si besoin existe,appeler l’armée.

    • Ces trois faux étudiants payés par les syndicats et le parti pq pensent qu’ils sont des autorités en tout même jusqu`’à régler le financement des universités. Ils sont des créature des media, journalistes et chroniqueurs bienveillants. Pas assez intelligents pour se voir comme ils sont; des petites marionnettes des syndicats.

    • Bonjour,

      L’impression qui saute le plus aux yeux, c’est bien de constater toute l’énergie et la vitalité de la jeunesse qui saute dramatiquement aux yeux de tout oeil averti. Tout un contraste avec le rôle gouvernemental d’un éléphant dans un magasin de porcelaine qui s’affaisse au sol sporadiquement pour se calmer…….. Au plaisir, John Bull.

    • Nous formons le Titanic et nous coulerons donc ensemble.

    • Petit avertissement pour les petits frustrés manifestants et leur leader : GND

      Vous êtes bien mieux de pas vous montrer la face au Grand-Prix de F1 pour votre sécurité….

    • Que disent nos petits boycotteux?

      Gel! Gratuité! Que les autres paient pour moi!

      Les étudiants n’ont pas bougé d’un pouce depuis le début. Le gouvernement a fait beaucoup (trop) d’ouvertures généreuses.

      C’est pour ça que la majorité de la population supporte la plupart des articles de la loi 78. Quand une minorité d’extrémistes tente d’imposer un agenda à un gouvernement démocratiquement élu, les citoyens responsables se doivent de supporter le gouvernement.

      Jean Côté

    • @lagentefeminine

      “Vous êtes devenu tellement dépourvu de toute intégrité intellectuelle que vos discours porpagandistes nintéresse plus personne”

      Qui ça vous ? Vous ne me connaissez même pas et je n’ai même pas donné mon opinion sur le conflit ! Méchante crinquée, alors vous faire une tisane.

    • À cracher en l’air, vous savez … un de ces quatre …

      Il y a une chose qui peut arriver si rien ne se règle d’ici peu. Il se pourrait que ceux qui se taisent présentement et qui paient les frais de ces manifs, jour après jour, qui ravalent et ravalent leur frustration, il se pourrait donc qu’il y en ait qui perdent patience. C’est leur gagne-pain, faut-il le rappeler.

      En tout cas, ça se pourrait que ça devienne pas mal moins festif.

      Pas souhaitable. Mais possible. Aller semer la pagaille au Grand Prix, pas sûr que c’est une bonne idée. Faudrait pas essayer d’aller jouer de la casserole sur Crescent, St-Laurent, entre autre. Risqué, pour le moins. La clientèle qui s’y tient préfère de beaucoup ” O sole mio ” qu’une sérénade à la casserole.

      Bonne soirée.

    • «Il faut regarder à quoi a servi cette bourse, lance M. Nadeau-Dubois. Elle a servi à payer mes études et aussi à m’impliquer politiquement. [...] Grâce à cette bourse, j’ai pu continuer de m’impliquer dans le mouvement étudiant.»

      20 000$ en bourse du gouvernment fédéral pour Gabriel Nadeau-Dubois pour payer ses études et… sa vie politique! Ce type n’est-il pas dans l’illégalité? En plus, il n`en a pas assez, il demande encore l’argent des contribuables.

    • Je trouve rigolo des étudiants du secondaire des écoles privées porter un carré rouge. Leurs parents sont capables de payer un montant considérable pour la qualité de l’enseignement, les enfants en profitent, mais portent un symbole qui affirment des valeurs contraire.

    • “On fait semblant que tout ça est terminé?” Tout ça n’est pas terminé. Je regarde à l’instant RDI: ” (RDI), poste 019
      Information – 60 min – FR – HD – 2012

      La vie du syndicaliste Michel Chartrand qui a fait le voeu d’une vie : défendre la justice sociale.

      Rediffusions :
      samedi 02 juin, 02h00″. Le ministre Bachand a, la semaine dernière, prononcé les mots infamants qui font encore peur: socialistes et communistes. On disait à l’époque de l’historique grève d’Asbestos la même chose de Madeleine Parent et de Michel Chartrand, et aussi de Pierre Trudeau et bien d’autres.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité