Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 avril 2012 | Mise en ligne à 11h33 | Commenter Commentaires (256)

    L’offre aux étudiants

    Le gouvernement Charest vient d’annoncer qu’il propose l’étalement sur 7 ans de la hausse des frais de scolarité.

    Le gouvernement propose aussi un régime de remboursement des prêts proportionnellement au revenu gagné.

    Il accepte aussi la mise sur pied d’une commission d’évaluation des universités.

    Pour votre info, voici le texte du communiqué de presse du bureau de Jean Charest:

    Québec, le 27 avril 2012. ― Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la vice-première ministre et ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Line Beauchamp, ont rendu publique ce matin une solution globale pour l’accessibilité aux études universitaires.

    « Les discussions menées avec les associations étudiantes ne nous ont pas permis de conclure une entente. Néanmoins, le gouvernement a été à l’écoute et présente aujourd’hui à l’ensemble des étudiants et des Québécois une solution globale qui répond aux préoccupations exprimées », a déclaré le premier ministre.

    « La solution que nous présentons aujourd’hui comporte des améliorations pour les étudiants. L’ensemble des mesures facilite davantage l’accessibilité aux études en étalant la hausse des droits de scolarité et en améliorant l’aide financière aux études, tout en facilitant le remboursement de la dette à la fin de celles-ci », a déclaré la ministre Beauchamp.

    Étalement sur 7 ans
    Sur la question des droits de scolarité, le gouvernement étale la hausse annoncée de 1 625 $ sur 7 ans plutôt que sur 5 ans, après l’avoir indexée pour les deux années additionnelles.

    Concrètement, cette mesure fera passer la hausse annuelle de 325 $ à 254 $. En tenant compte du crédit d’impôt, ce montant équivaut maintenant à 177 $ comparativement à 230 $, soit l’équivalent d’une hausse annuelle de moins de 0,50 $ par jour.

    Bonification de l’aide financière
    De plus, dans le cadre des récentes discussions tenues avec les associations étudiantes, nous avons proposé d’accroître le niveau total de soutien financier en bourses d’études. Cette proposition consiste à hausser de 35 000 $ à 45 000 $ le seuil de revenu familial exempt de contribution parentale dans le calcul des bourses d’études. Ce sont donc plus de 44 000 étudiants qui verront leur soutien financier augmenter. Le coût de cette mesure est de 39 millions de dollars.

    Cette proposition s’ajoute aux bonifications déjà annoncées en matière d’aide financière pour que tous les étudiants puissent avoir accès aux études.

    Ainsi, dès l’automne 2012, tous les étudiants dont le revenu des parents n’excède pas 100 000 $ bénéficieront d’un prêt permettant généralement de couvrir les droits de scolarité et le coût du matériel scolaire. En 2016-2017, ce montant sera de 4 678 $ pour 30 crédits.

    Les étudiants de la classe moyenne se verront accorder un prêt additionnel de 2 850 $ puisque aucune contribution parentale ne sera prise en compte pour le calcul de l’aide financière aux études jusqu’à un revenu familial de 60 000 $. Concrètement, cela signifie qu’un étudiant sans revenu vivant chez ses parents recevra une aide totale de 7 553 $ par année.

    Ces deux mesures permettront d’accorder annuellement des prêts additionnels à plus de 50 000 étudiants.

    Régime de remboursement proportionnel au revenu
    Par ailleurs, en ce qui a trait au remboursement des prêts accordés dans le cadre de l’aide financière aux études, le gouvernement a déjà annoncé l’instauration, pour l’automne 2013, d’un régime de remboursement des prêts en fonction du revenu.

    Ce nouveau régime s’ajoutera au programme de remboursement différé déjà existant et respectera la capacité de payer des ex-étudiants, soulageant ainsi le fardeau des plus vulnérables d’entre eux.

    « Le gouvernement propose ici une approche globale visant à permettre à tous les étudiants qui le désirent d’accéder aux études supérieures sans pour autant nuire à leur situation financière à la sortie de celles-ci. Cette proposition constitue aussi un effort financier considérable puisque l’ensemble des ajustements proposés représente, à terme, 51,4 millions de dollars de plus que ce qui avait été inscrit au budget 2011-2012 », a souligné la ministre.

    Conseil pour assurer une meilleure gestion des universités
    Par ailleurs, le gouvernement donne son accord à la création d’un conseil d’évaluation des universités, tel que l’a demandé la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ). Cette instance, dont feront partie des représentants étudiants, évaluera la gouvernance des universités, la qualité de leur enseignement et le développement du réseau universitaire québécois.

    Évaluation de l’impact de la hausse
    De plus, le Comité consultatif sur l’accessibilité financière aux études aura pour mandat d’évaluer périodiquement l’impact de la hausse des droits de scolarité au regard de l’accessibilité aux études.

    « Ces mesures rejoignent notre souci de nous assurer que tous les étudiants du Québec pourront accéder aux études supérieures, tel qu’en fait foi le plan que nous soumettons aujourd’hui », a conclu la ministre Beauchamp.

    Tags: , ,


    • Remboursement des frais selon le revenu gagné? Seulement si c’est le revenu au cours de toute la vie. Nombreux sont les enfants uniques, ou les enfants d’une famille de 2 enfants, dont les revenus vont être faibles mais qui hériteront un pactole considérable à 50, 60 ou 70 ans quand leurs parents mourront. Cela pourrait les faire passer de faible revenu à revenu très suffisant pour rembourser toutes les dettes. Sans compter les chanceux: ceux qui gagnent à la loterie, etc. Une personne à faible revenu qui gagne la 6/49 à 75 ans devrait être obligée de rembourser ses dettes d’études.

      Pas question d’oublier la dette tant que celui qui est en dette est vivant. Pure question de justice sociale.

    • [Il accepte aussi la mise sur pied d’une commission d’évaluation des universités.]

      Il y a déjà des structures pour faire cette évaluation…..je rêve ou quoi!!!!

      Que fera de plus cette nouvelle structure?
      Et surtout qui en sera responsable? (D’autres namis du pouvoir)
      Qui décidera des modalités d’évaluation?

      Encore un fois …show de boucane…..
      Rien de nouveau dans cette salade.
      Louise April(Laloue)

    • Réponce d’un étudiant: De très beau Gain ! Je trouve que sa a de la classe ( sans jeux de mots poche) l’impact est moin grand, il y a des gains sur la situation des bources et ce que beaucoup d’étudiants décriaient ( la mauvaise gestion des universitées ) sera étudier. Très bon coup du gouvernement ( bien timer aussi… la jcommencais à en avoir mare !)
      je trouve sa très résonnable et vous ???

    • Bravo, le gouvernement vient encore de plier. Toujours le même mauvais film qui tourne en boucle depuis trente ans.

    • C’est une mauvaise blague toujours livrée sur le même ton méprisant et paternaliste.

      On n’aura pas la gratuité, c’est clair – ce que Charest n’arrive cependant à faire est de communiquer son “plan” (s’il en a un) encore moins bien que la pauvre Beauchamp qui a l’air de plus en plus écervelée.

      Je ne vois pas comment les fédérations étudiantes accepteront de mettre fin au boycott avec cette offre médiocre et peu inspirée.

    • C’est quoi cette idée de négocier par la voie des médias? Est-ce parce que madame Beauchamp ne peut pas sentir la CLASSE et que pour résoudre la crise, elle n’a d’autre choix que de faire ses offres par communiqué de presse? C’est tout simplement pathétique…

    • Depuis quand le gouvernement négocie-t-il par médias interposés? Ça ne fait pas très sérieux, comme méthode.

    • Le gouvernement offre d’étaler la hausse sur 7 ans. Là, un journaliste se demande pourquoi le gouvernement fait cette ouverture. Cou’donc, ce journaliste ne suit pas l’actualité?

    • Je me sens comme Nostradamus ce matin….La CLASSE va refuser cette offre. Ils ne veulent aucun compromis. En fait, ils considèrent que d’accepter d’investir dans leurs études est un compromis.

      Encore une fois, c’est à la majorité des étudiants de ce faire entendre et non pas à la minorité représenté par la CLASSE.

    • @pixelhaus

      J’espère bien qu’on n’en arrivera pas à la gratuité à l’université. Ça n’a jamais été dans les plans du gouvernement et ce n’est pas ce que souhaite la majorité de la population. Même le gel n’est plus accepté par la population.

    • Même loups, pelage différent.

    • Bon enfin! tout est réglé ;-)

    • Le show était prêt depuis quelques jours, il fallait attendre le tableau, et aussi attendre le vendredi pour faire ce genre de show.

      Il est primordial pour John James de remonter le plus possible la crédibilité de sa “vice” à qui il cédera la chefferie avant l’élection…

    • Dans les circonstances une offre très raisonnable mais aux yeux de certains quoiqu’il fasse c’est jamais suffisant. Reste aux étudiants à faire des concessions et à retourner aux études. Mais de leur part on ne sait jamais comment ils réagiront. On ne peut dire non à un enfant roi ! Tout leur est dû.

    • c’est pas une négociation c’est un offre final pour ramener le calme
      tenir la population informé de ce qui se passe. Comme sa il n’y a pas de flou tous le monde sais ce que le gouvernement offre et si les étudiants refusent ils devront s’expliquer devant tous le Québec. C’est un débat de société

    • C’est prêtsque insultant.

    • Admettons que l’offre est rejetée, quelle est la prochaine étape? Une loi spéciale?

    • M Lavoie recevez vous les communiqués du gouvernement avant la conférence de presse car je trouve que vous êtes très rapide dans votre réaction. Cela arrive des fois qu’un gouvernement agisse ainsi envers un journaliste en qui il ont entièrement confiance

      LES JOURNALISTES REÇOIVENT LES COMMUNIQUÉS DE PRESSE SUR PAPIER ET SUR INTERNET DÈS LE DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE. G.L.

    • Grotesque et ignoble, voilà les qualificatifs de cette négociation publique de John James Charest et de son chien de poche qui n’avait visiblement pas dormie de la nuit.

    • L’offre du gouvernement Charest est plus que raisonnable, a visiblement été le fruit de mûres réflexions.

      Si cette offre est rejetée, les étudiants “meneurs” démontreront que leur but était de semer la pagaille, de se montrer plus fort que le gouvernement, d’avoir l’opportunité de faire du grabuge et quelque part un agenda qui s’étend bien plus loin qu’aux frais de scolarité.

    • @pixelhaus

      Si des étudiants refusent de retouner en classe tant qu’ils n’ont pas le gel ou la gratuité, ils vont perdre leur session, apparemment.

    • Très bonne offre. Que les étudiants l’acceptent, qu’ils retournent sur les bancs d’école qu’on puisse enfin passer aux choses sérieuses.

      Pauvre Martine Biron de Radio-Canada. Elle comprenait rien à ce que Charest disait. Ca fait pitié comme journaliste…

      Pas fort.

    • philippeleroyaudy
      “Réponce d’un étudiant:”
      “je trouve sa très résonnable et vous”
      ————————————————–

      Hé misère, il est en effet temps que les cours reprennent, surtout ceux de français…

    • Bonne et raisonnable offre. Retournons à l’école et cessons d’être la risée du Canada. Nous verrons bien si les leaders étudiants veulent le bien-être de leurs membres ou plutôt s’ils veulent renverser notre régime démocratique.

    • Bonne chose de faite, on peut tu revenir aux vraies affaires-la ?

      Qui, qui va gagner la Coupe Stanley ?

    • on va voir maintenant si la hausse des frais était la vraie raison du brouhaha! Je crois qu’il y avait d’autres raisons pour perturber la vie sociale du Quebec, je ne serais pas surpri que le PQ soit derrière tout cela.

    • C’est pour ce show que Christine St-Pierre a dû annuler son annonce sur le français en entreprise !

    • Dégoutée de l’attitude des journalistes qui en attendant la conférence de presse du gouvernement mettaient la tables pour quelle soit perçu insuffisante par les étudiant créant des attentes et faisant ainsi perdurer le conflit. Les journalistes sont allé encore plus loin dans le manque de respect de nos institutions démocratique en diffusant avant meme larrivé des ministres sur le plateau montrant les détails de la conférence. IRRESPECTUEUX et on voit le rôle que jouent les journalistes dans le conflits en dénigrants les offres avant meme la fin de la conférence de presse du gouvernement ils recvevaient déjà les représentant sur les ondes des étudiants qui sont profitent des mociros pour commenter et dénigrer les offres avant de permettre aux étudiants de réfléchir a cette solution. Ça revient a dire ce que je disais depuis le début, ce ne sont pas les demandes des étudiants et des solutions a leurs demandes qui changer lattitude de la classe mais bien le maintient du climat de confrontation malgré lecoute et les efforts fait par le gouvernement. Il ny a pas lieu davoir de discussion avec les étudiants puisqu’ils napprécient rien et continuent a défier les lois. Quon adopte la ligne dure et donne les cours a ceux qui les veuelent. Utilisons internet et faisons des recours juridique contre la classe, associationsyndicale illégale dans le milieu étudiant. Et condamnons les journalistes qui nassuement pas de manière professionnelle leur role de présenter les fait et non dagir comme parti prenante pour faire durer le mécontentement en illusionnant les étudiants.

    • 254$ x 7 ans = 1778$ pas 1625$

      Il y quelquechose que je ne comprends pas ?!

    • teddybear : BIEN DIT !!! humm une petite final Nashville vs Phily ???
      Man1Hack dsl pour le français j’écrit sur un cellulaire et je sais que vous me pardonnerez de vouloir transmettre mes idées je sais que vous etes assé sage pour me pardonner la forme.

    • Je crois que ce qui importe c`est de prendre le temps pour réfléchir peu importe l`offre.

      Les premiers commentaires semblent négatifs mais il faut laisser la poussiere retomber et soumettre l`offre aux assemblées. Démocratie oblige.

      N`étant pas étudiant je ne peux que constater une fois de plus que le PLQ n`avait pas réfléchi avant de présenter son budget comme dans tant d`autres dossiers auparavant. Mais c`est aussi un désavoeu à tout le moins partiel envers l`arrogante ministre qui n`aura fait qu`envenimer la situation avec son maternalisme ferme et fermé .De toute facon concretement elle est une marionnette et doit se référer au P.M.

    • @lagentefeminine

      Une petite montée de lait ce matin ? Que cela vous plaise ou non, c’est ça vivre dans un pays qui se dit libre. Si vous préférez un pays où justement on applique la ligne dure du régime, je suis disposé à vous payer le voyage aller seulement.

    • Le gouvernement a fait un bout de chemin, on va voir si les étudiants grévistes sont capables de faire de même.

      S’ils s’en tiennent aux idéaux communistes de leur poignée de leaders, probablement pas.

      S’ils font leur job et veulent vraiment étudier, probablement que oui.

      Et s’ils ne sont toujours pas contents, ils voteront QS, ou oPQortunistes.

    • Tout ça pour cette offre ridicule? Dans 7 ans, on en sera au même point! Ça coutera 1625$ de plus quand même! Es-ce qu’on veut, en tant que société rejoindre les montants des frais de scolarité des autres provinces du Canada? Moi je dis non.. et augmentez mes impots s’il le faut. C’est dans ce genre de situation que j’aimerais voter (référendum).

    • À mon avis ça devrait être assez pour mener au retour en classe, même s’il y a bcp de show de boucane là-dedans.

      Pour moi une chose manque : une mesure pour éviter que la même situation se reproduise dans 7 ans. Le gel des frais de scolarité semble terminé si ça passe, alors qu’est-ce qui va empêcher le gouvernement de reconduire ces mesures à la fin du 7 ans et de tout simplement continuer la hausse? Surtout que les étudiants dans 7 ans vont tous avoir été habitués à ce que les frais augmentent à chaque année du même montant depuis toujours. Les associations devraient demander d’ajouter à l’offre une mesure pour empêcher que la même chose se reproduise (le gouvernement qui décide unilatéralement d’augmenter les frais, les étudiants qui retournent dans la rue, etc…). Par exemple il pourrait y avoir une mesure disant qu’une autre hausse des frais de scolarité future devra être précédée d’une négociation avec les associations étudiantes (ou autre groupe, peu importe, mais qui ne fait pas parti directement du gouvernement) où ils devront démontrer la pertinence de la hausse et les possibles impacts.

      Je ne suis pas pour la hausse, mais je crois qu’il est temps pour les étudiants de prendre les gains qu’ils ont eu (la bonification des bourses est quand même bien, elle était plus que due, même si la bonification des prêts et le remboursement en fonction des revenus au bout du compte bénéficie possiblement plus les banques que les étudiants) et de mener le débat sur une autre plate-forme. Le maintien des frais de scolarité (et encore plus la gratuité scolaire) est une idée qui doit être vendue à la population et acceptée (ou rejetée) par la masse. Présentement c’est assez évident que l’opinion populaire ne penche pas assez fort de ce côté pour que ça passe, et tu ne peux pas imposer ta volonté à tout le monde. Après qqch comme 75 jours, il n’y a plus personne d’attentif aux messages des manifestations, ils en sont juste écoeurés. Prolonger la grêve va seulement faire mal à ceux qui perdent présentement leur session.

    • @Man1HacK – D’accord avec vous qu’il leur faut des cours de français bien meilleurs dès le primaire! Hier soir, aux nouvelles, il y avait une énorme banderolle sur laquelle je crois qu’il n’y avait que deux mots et une GROSSE faute: “Négocies, ostie” – Il est évident qu’on ne sait plus que l’impératif d’un verbe en “-er” ne prends pas de “s” au singulier.

    • C’est une farce ? La hausse passera de 325 à 254, mais il y aura augmentation durant deux années supplémentaires. Au finale, ça change absolument rien; ça reste 1625 $. C’est vraiment ça l’offre ? Pas fort, pas fort.

    • Il y a des gens qui ne comprennent pas grand chose… Jean Charest n’a jamais dit qu’il venait négocier à la télé, il a dit qu’il venait présenter son offre finale pour que tous soient en mesure de se forger une opinion réelle des enjeux… Nulle part il n’a dit qu’il venait négocier à la télé…

    • Le tableau…

      Depuis quand est-il prêt ?

      Combien a-t-il coûté ?

      Qui paie pour ce tableau, est-ce le bureau de Charest ou de Beauchamp ou le parti libéral ?

      Quand a-t-il été commandé ?

    • Peux pas croire que le gouvernement vient de plier. Dorénavant la désobéissance civile devient le nouveau modus operandi pour les manifestations syndicales. J’espere que les étudiants refuseront l’offre.

    • Le mouvement étudiant est cuit dans ce dossier. La population va appuyer cette offre, elle qui appuie déjà la hausse. Les étudiants qui persistent à faire la grève vont se mettre en difficulté. Par ailleurs, j’espère que les étudiants vont participer aux votes de leurs associations. Des faibles taux de participation dans le contexte actuel seraient incompréhensibles.

    • Finalement un geste concret du Gouv. Moi c’est sûr que vote pour et j’ai hâte de retourner en classe.

    • Moi les vendeurs qui nous parlent de 50 cents par jour, pas capable. DE la manipulation de marketing. Si je comprends bien c’est 1625$ plus indexation les 2 dernières années à 2% par exemple. Ce qui voudrait dire environ environ 1700$ par année de plus après 7 ans. Quand un vendeur me dit tant par jour, par semaine, je lui demande comment coute son gugus !!
      ON peux-tu être clair ?

    • Le gouvernement fait passer une plus grosse hausse des droits à la scolarité sur plus de temps. Perte des crédits d’impôt (donc on ne peut pas calculer avec ces crédits la coût réel de la hausse comme dans cette article… Remboursement proportionnel au revenu gagné, donc tu gagnes moins, t’as plus d’intérêt qui s’accumule donc tu payes plus cher au final. Structure surveillant la gestion des universités (elle existe déjà!)… En gros, ce n’est pas une offre et les étudiants n’ont que des gains au niveau du système de prêt et bourse dont ça fait des années qu’ils demandent d’ajuster leur calcul. Vous appelez ça raisonnable? Après, il en qui vont dire que les étudiants sont de mauvaise foi si jamais ils refusent cette offre qui a été fait par le biais de média… On a ici plutôt de la recherche de capital politique et une utilisation des médias pour convaincre la population que le gouvernement est de bonne foi et les étudiants non, rien de plus.

    • le gouvernement ne plis pas.
      La hausse aura lieu, son impact sera moin grand par année. Après la hausse suivera l’inflation comme toute chose que l’on achete.

    • Que de la poudre aux yeux. Rien de plus. Toujours la meme c*lisse de hause.

      Poche, vraiment poche.

    • dsl pour ceux qui veulent la gratuité mais c’est pas pour aujourd’hui ( Québec solidaire au pouvoir c’est pas pour la prochaine élection)

    • C’est une farce, le Gouvernement le sait bien que ce sera refusé, tout ce qu’il désire c’est d’un afforntement avec les étudiants pour tenter de se faire du capital politique.

      Je crois bine que ti-coune Charest n’a absolumnet rien conpris, ou encore il comprend très bien et tout ce qu’il veut c’est d,avoir raison contre GND,donc pour aucune considération il ne veut une table de négociation, c’est la solution des faibles d’imposer.

      Nous ne sommes pas sortie de l’auberge, j’ai maintenant juste hâte de connaître la réaction officielle des étudiants, nous nous dirigeons directement dans un mûre avec un bloque élargi.

    • On peut m’expliquer certaines choses. Le gouvernement dit que ca sera 254$ de plus par année.

      254 x 7 = 1778 ?????

      Attendez la , on augmente encore plus la hausse ??? Je comprend pas???

      J’espère c’est une erreure parce que sinon… c’est sur que les associations étudiantes vont refuser…

      Si une personne peut m’éclaircir sur ce point ca serait intéressant.

      Merci

    • mais celon moi le plus important reste que la paix civile revienne ! Des images de montréal passent à CNN depuis une semaine !

    • Au moins c’est une proposition… Il y a des gains ici pour les étudiants, bien sûr ce n’est pas la gratuité mais c’était utopique d’y croire…

      Et de plus, la meilleure façon pour les étudiants d’obtenir plus, c’est de militer aux prochaines élections afin qu’on mette Charest et sa bande de clown dehors…

      @philippeleroyaudy

      Ne le prenez pas trop personnel, mais surveillez votre orthographe… (Réponce… svp, c’est réponse… un S…) (”que sa a de la classe”… un truc, dites: que CELA à de la classe ou que SON a de la classe, vous conviendrez donc qu’on écrira “ÇA” et non “SA” svp… celle-là me fait mal aux yeux à chaque fois…) ( “Bourse” et non “Bource” … dieu que c’est laid…)

      Un minimum serait d’utiliser un correcteur…

      Encore une fois ne vous sentez pas blessé, ce n’est pas mon intention… Peut-être la fatigue si vous avez manifesté tard hier… ;o)

    • 1. Le gouvernement ferait mieux de s’asseoir avec les étudiants afin de discuter d’offres, plutôt que de les dévoiler par médias et d’attendre par les médias pour voir si c’est accepter ou non.

      2. Que la hausse de 1625$ par année ait lieu dans 7 ans plutôt que 5 ans ne modifie absolument pas l’enjeu expliquant les raisons de la grève.

      3. Le programme de bourses peut cependant s’avérer intéressant. À suivre.

      4. Commentaires totalement irresponsable de madame Beauchamp de dire que les étudiants doivent revenir à l’école pour simplement une hausse de 0.50$ par jour. 0,50$ par jour n’égale pas 1625$. C’est très bas de mentir au peuple.

    • Offre intéressante, mais il reste que les bourses restent symboliques et non un part significative de l’aide.

    • Euh… finalement la hausse sera de 1778$/7 ans au lieu de 1625$/5 ans. On peut donc en conclure qu’après la hausse initiale le gouvernement a l’intention de simplement continuer l’augmentation de 75-100$ (ou plus) par année?

      Donc on ne regarde plus une hausse de 75% sur 5 ans, mais peut-être bien de 100% sur 10 ans et plus éventuellement…

    • A tous ces jeunes , vite un cour d,institutions politiques et de vie démocratique. Si le chantage a marché avec vos parents et vos profs qui ont toujours reculé, dans la “vraie vie” ca ne fonctionne pas
      ainsi!

    • @bacchus99

      C’est pire : c’est une plus grande augmentation : 254$ X 7 = 1178$ de plus par année au bout de 7 ans. Ce n’est pas une “concession” du gouvernement, mais l’inverse: la hausse totale est plus grande, et équivaut à 4,87$ par jour, pas 0,50$.

    • @patccmoi

      Le gouvernement a bien indiqué qu’il comptait indexer les frais de scolarité suite à la période de 7 ans. Peut-être même que l’indexation prévue après 5 ans a été incluse dans l’étalement sur 7 ans. On ne veut plus du gel des frais de scolarité au gouvernement. Je pense que la population est d’accord.

    • oups: 254 X 7 = 1 778 $ de plus par année, au lieu de 1 625$

    • Prédiction: La CLASSE rejettera l’offre et les associations feront encore des votes en main levée afin d’intimider leurs membres.

    • @patafouin
      merci de vous souciez de mes heures de someilles, mais je suis de Québec donc côté manifestation nous ici on se couche à 20h et je ne suis pas trop fan des manifestations encore moin celles qui détruisent les commerces d’honnetes citoyens.
      Merci de l’idée du correcteur, mais sur mon cellulaire, mon seul correcteur me donne des options en anglais…et j’ai abandonné toute idée de comprendre comment ce truck marche !
      mais sinon j’espère quand même que les deux partits prendrons du recul et que la paix va revenir et qu’il n’y aura pas 5 voitures brûlés se soir !
      ps… si vous avez une voiture à montréal et qu’elle se fait démolir par des manifestants… vous faites quoi ???

    • Ce que pense les leaders des associations en ce moment n’est qu’un “feeling”. Dans ma région, le vote de grève était très serré la semaine dernière (47% pour le boycott, 45% contre). J’imagine que les étudiants réfléchiront aux conséquences vs gains et retourneront en classe.

      Être membre de la FEUQ ou la FECQ, je donnerais le mandat à mon représentant d’aller négocier sans la CLASSE qui en ce moment polarise l’agressivité et l’attitude de fermeture non seulement du gouvernement mais aussi le la population en général.

    • 50 sous par jour , c’est un argument de vendeur de balayeuse. Il pourrait dire 2 cent la minute ou même .00003472cent par seconde tant qu’à faire.

      Ça doit venir des grosses têtes de l’agence National. Je ne sais pas combien ils nous coûtent par jour ceux là mais c’est sûrement plus que 50 cent .

    • >>>Régime de remboursement proportionnel au revenu
      __________________

      On vient de se faire avoir solide. La lie des étudiants, ceux qui boycottent sont des éternels étudiants qui sont toujours sous-employés et à faible revenus. Vous ne reverrez jamais votre argent. La CLASSÉ doit jubiler. S’ils ne signent pas ça, ils ne comprennent rien à la fiscalité et à leur situation. J’espère qu’on va leur charger des intérêts au moins.
      Charest vient de s’écraser.

    • Le gouvernement à fait un bout de chemin? Me semble que la meilleure façon de régler cette crise est de négocier directement avec les assos. Régler le problème par média interposer ne semble pas la meilleure solution. En fait, le gouvernement n’a juste pas le goût de parler avec les étudiants.

    • Étaler de deux ans supplémentaires l’augmentation de 75% des frais de scolarité pour mettre fin à la plus grande grève étudiante de l’histoire du Québec.

      L’art de prendre les gens pour des imbéciles…

    • La réponse se fera dans la rue. Dès ce soir. C’est une insulte cette offre. Plus de hausse, plus d’endettement, plus d’arrogance.

      @meringue: en quoi un vote à main levée intimide les membres? J’en ai fait des dizaines de votes à main levée et je ne me suis jamais senti intimidé et je n’ai jamais vu quelqu’un l’être. Avez-vous des preuves de ce que vous dites ou vous faites seulement répéter des commérages?

      Maxime V-Landry

    • Quel front de beu, tout de même, ce Charest!

      Accusez Pauline Marois de se faire du capital politique sur les étudiants et ce, sans rire, sans la moindre expression! Mais comment fait-il donc? Et de renchérir qu’il serait «grotesque» de l’accuser de la même chose!!! Incroyable!

      Dehors, Jean Charest! Le Québec n’en peut plus de vos provocations, de votre mauvaise foi et, surtout, de votre incompétence!

    • Le gouvernement aurait dû dès le début de la (grève) des étudiants “stopper” la production des chèques de prêt et de bourses que nos grêveux recoivent encore aujourd’hui.

      De plus, il aurait dû congédier les professeurs qui manifestent avec les étudiants. Ces professeurs sont payés.

      En troisième lieu, la police sous l’autorité du ministre de la sécurité publique aurait dû arrêter les manifestants en cagoule, les casseurs qui ne sont, pour la plupart, pas des étudiants.

      En quatre, dès que la grève a atteint la limite de non retour pour finir la session. Le gouvernement aurait dû décréter la session annulée.

      En cinq, montrer que notre système de justice fonctionne et faire respecter les injonctions. Ce qu’ils n’ont pas réussi.

      En six, négocier en privée dès le jour un du conflit. GND est un supposé leader, j’en doute. Il ne contrôle pas ses troupes. Mettez le au défit de faire rentrer les étudiants en classe…il n’en est plus capable. Le mouvement est trop gros et n’est plus que sur les prêts et bourses.

      En sept, les étudiants auront raisons car le gouvernement pliera l’échine, il est mou et corrompu ce parti. Cependant le PQ opportuniste, pelte le problème par en avant. La CAQ, elle est où et Québec Solidaire, Monsieur Kodak oups Monsieur Kadir…en fait la fille d’Amir est-elle étudiante ??? Si vous me réponderiez qu’elle est au Cegep du Vieux-Montréal et qu’elle est millitante pour la CLASSE, cela ne me surprendrais pas.

      En fin, les étudiants devraient “actionnés” le gouvernement, faire un recours collectif sur le principe qu’ils ont eu des frais de scolarité, d’hébergement et que les services pour lesquels ils ont dû déboursés non pas été reçues, une bonne giffle de plusieurs millions. De toute manière, c’est toujours nous qui payont pour des gens qui non pas de conséquences reliées à leurs responsabilités, leurs salaires et leurs primes de séparations.

    • N’oublions pas qu’après 10 ans ils ont le droit de faire faillite et de recommencer leurs études (encore) s’ul bras. Plusieurs vont en profiter pour déclarer faillite. Il n’y que des avantages pour ces gens à déclarer faillite.

      @hono
      L’AFE ne tient pas compte des actifs des gens lors du calcul de remboursements différés, que des revenus. Déclarez-vous vos actifs lorsque vous faites vos impôts? L’actif comme un héritage, un gain de 6/49 ect sont des gains non-imposables. Si je ne m’abuse on n’a pas à déclarer ça et même si on devait le faire, cela serait une fois, pas à chaque année. En somme faudrait les contrôler à chaque année. Bienvenue à l’armée de fonctionnaires. À moins de changer la loi sur l’impôt et modifier les formulaires. La chose est possible.

    • Tout le monde criait pour Charest fasse preuve de leadership. Il sort avec les propositions faites aux étudiants, et là il avait pas à passer pas les médias… ouf, je commence à avoir mon voyage. Les étudiants peuvent-ils s’asseoir et réfléchir un peu avant de tout rejeter en bloc? La balle est dans leur camp. Reste à savoir s’il feront preuve de maturité et d’introspection un peu….

    • Disons tout d’abord que l’offre tout ce qu’elle fera, sera de nous donner deux jours de grace de manisfestations, avec des votes dimanche, vous pouvez vous attrendre à encore plus de manisfestations àpartir de lundi un peu partout au Québec et pas seulement àMontréal , ce serait peut-être une bonne idée de passer la semaine à Québec au lieu du centre ville de Montréal pour une petite semaine de manière a ce que tout le monde refasse ses forces.

    • Dans les circonstances, je pense que le gouvernement agit de la bonne manière. Les tentatives de négociation ont échouées, autant celle avant la hausse (quand les étudiants ont claqués la porte), que celle après. Alors ont en est à l’étape de l’offre globale. Les étudiants sont assez grands pour se prononcer eux-mêmes même si leurs leaders n’ont pas officiellement donné leur appui à la proposition.

      En ce qui concerne l’offre comme telle, je pense que le gouvernement va le plus loin qu’il peut aller sans donner l’impression de céder devant le cassage et la désobéissance civile. L’objectif d’augmenter le financement des universités sans imposer davantage les travailleurs et sans mettre en péril l’accessibilité aux études supérieures est atteint avec cette proposition.

      Pour le reste, à ceux qui veulent la gratuité scolaire ou le gel à perpétuité, clairement ce n’est pas la position de ce gouvernement et des gens qui l’ont élu aux dernières élections. Revenez un peu sur terre… vous pensez sincèrement qu’un gouvernement peut décréter une chose telle que la gratuité scolaire sans avoir été élu pour le faire?

      Si vous êtes fondamentalement contre l’idée que les étudiants doivent contribuer à l’augmentation du financement des universités, alors c’est une question qui devra se régler aux prochaines élections. D’ici là, deal with it.

    • On passe d’une hausse de 75% à une hausse de 82%!!! C’est une farce??? Après ça on se demande pourquoi les étudiants sont en colère!

    • @meringue

      Mais qui est-ce qui est intimidé dans un vote à main levé? J’en ai fait dans la dernière grève (2005?), des fois j’ai voté pour, d’autres fois contre, et jamais je n’ai vu personne être intimidé de quoique ce soit. C’est juste un regroupement d’étudiants, il n’y a pas personne qui attend avec des bats de baseball pour casser les jambes de ceux qui sont pas d’accord. Cette histoire d’intimidation est complètement inventée par le gouvernement pour essayer un peu plus de discréditer la CLASSE.

    • Une offre que je qualifie de raisonnable en ce qui traits à l’accessibilité aux études supérieur. Il serait quand même surprenant que les étudiants les plus radicaux acceptent cette offre car il est très clair depuis le début que l’accessibilité aux études supérieures a toujours été une cause qui cache un agenda plus profond.

      J’ai grandis en Ontario dans une famille ou ma mère a fait le choix d’être mère à la maison et avec un père qui faisait un salaire « de classe moyenne » et ma famille n’a jamais eu de la difficulté a payé les frais de scolarité ontariens qui sont près du double des nouveaux taux annoncé par Jean Charest, et ce sans le généreux programme de prêts et bourse Québécois.
      Il est clair pour n’importe qui ayant déjà habité à l’extérieur du Québec que les augmentations des taux de scolarité de 1 625$ sur 7 ans n’empêchera personne d’aller à l’université, surtout avec un programme de prêts et bourses bonifié. Il ne faut pas oublier que le Québec as un taux de diplomation plus bas que la plus pars des provinces Canadienne, et ce malgré des frais de scolarités beaucoup plus bas et des programmes de frais et bourses beaucoup plus généreux. Le problème réside donc ailleurs. Pour la gratuité on en reparlera pendant les élections.

      Il sera intéressant de voir qu’elle sera la réaction de la CLASSE.

    • Encore un petit effort et ont pourra déterrer le calumet de paix avant le prochain conseil nationale du parti libéral .Conseil ou le premier ministre nous anoncera le début de la course à la chefferie du parti.

    • @: snoopy35 (12h02)

      Vous devez être un ”endoctriné” libéral pour qualifier cette masquarade de bonne offre.
      Ce n’est que pure manipulation de la part de charest pour essayer de leurrer la population.
      Ça prend du culot pour dire devant les caméras que son gouvernement a fait preuve depuis le début d’ouverture pour la discussion avec les étudiants.
      Bien au contraire il a , depuis le début, fait l’impossible pour les écraser.Et alors qu’il vient de réaliser qu’il n’y parviendrait pas il fait ”la belle” pour nous convaincre qu’il a agit pour régler le conflit et que c’est les étudiants qui ont tout bloqué. Si ce n’est pas de la manipulation on appelle ça comment?

      Quant à votre endossement de la rebufade déplacée de charest à l’endroit de la journaliste Martine Biron qui lui a posé une question très légitime à laquelle charest n’a pas repondu je crois que vous faite beaucoup plus pitié qu’elle et que c’est vous qui n’avez rien compris.
      PAUVRE SNOOPY. Enlever vos oeillères ça vous aveugle.

    • L’offre vient de passer de 75% sur 5 ans à 82% sur 7ans!! Le gouvernement ose dire que c’est raisonnable!! Bordel, ils font exprès!!

    • C’est encore une stratégie malpropre pour démobiliser les étudiants qui sont à bout de souffle ….et à la dernière minute….TOUT SIMPLEMENT

    • La balle est maintenant dans le camp des étudiants mais si je me fie aux premières réactions des leaders étudiants, ils vont s’arranger pour mettre encore le blâme sur le gouvernement…Misère!

      Mais la population va elle aussi commencer à se faire entendre et faire comprendre aux leaders étudiants que assez c’est assez… avec le temps perdu, les jobs d’été perdues… il y a déjà assez de dégâts.

      Les étudiants, faites preuve de bonne volonté et retournez étudier. Revenez l’an prochain avec d’autres idées de discussion… ça sera mieux pour tout le monde et vous remettrez l’opinion publique de votre bord.

      Espérons que TOUS les étudiants iront voter et que ce sera vraiment un vote démocratique avec des observateurs et recompteurs impartiaux

      Les profs et les syndicats vos sûrement chiâler car ils veulent se servir de ça pour renverser le gouvernement et élire le PQ…

      Mais, au moins, mieux vaut tard que jamais! Alors les étudiants, faites votre part! Aller voter massivement lors de vos assemblées – spécialement ceux qui ne se sont jamais prononcer. C’est le temps fatidique pour sauver ce qui peut l’être du reste de la session.
      Et que ceux qui sont pour la proposition du gouvernement le fasse savoir haut et fort. Je suis tannée qu’on parle juste des “rouges” Il y a toujours ben près du 2/3 des cégépiens et universitaires qui sont à leur cours non?

    • Cette offre propose de remplacer l’augmentation de la facture des étudiants de 1625$ par un autre calcul qui fera passer leur augmentation à 1625$ …

      Et il y aura peut-être un comité qui va “surveiller” les gestions des universités.

      Vous remarquerez qu’il y a des comités qui “surveillent” aussi le prix des concombres …

      (ps : jeu de mot “loadé”. “surveiller” ne veut pas dire “couper”, “allèger”, “faire le ménage”)

      Wow … Où est-ce qu’on signe ??

    • Si au moins cette offre avait été faite il y a trois semaines de ça, on aurait sans doute évité bien des désagréments. Et le gouvernement aurait au moins dû faire semblant de négocier.
      Cette histoire est malheureusement devenue un test pour la génération étudiante … si elle cède trop facilement ici, elle sait à quoi s’en tenir pour l’avenir (c’est eux qu’on va plumer pour payer les pots cassés).
      Remarquez que c’est quand même une offre valable, mais si j’étais du côté des étudiants, j’insisterai pour qu’on corrige la loi et que les étudiants obtiennent un droit de grève au même titre que les travailleurs. Le niaisage sur les mots boycott vs. grève et leurs interprétations juridiques, ça n’apporte absolument rien de bon.

    • 82% d’augmentation sur vos frais de garderie en 7 ans avec diminution des crédits d’impôts, vous en pensez quoi ? C’est ce que le gouvernement vient de proposer aux étudiants pour les frais de scolarité…

    • Cette offre est plus que raisonnable mais il ne faut pas s’attendre à ce que les jeunes écervelés vont mettre fin à leur plaisirs de tout détruire. Je vous le dis, il faudra un véritable référendum sur lequel tous les étudiants répondront par vote secret. C’est tout à fait anti-démocratique de laisser décider quelques leaders radicaux du sort d’une majorité.

    • En plus, on a une méchante bande de ti-counes!!! À voir le calcul que certains font, 254 $ X 7=
      je m’interroge sérieusement… Y a-t-il des gens qui veulent effectivement passer 7 ans à l’université, la majorité des cours étant de 4-5 ans… Coudonc, après avoir eu des dynasties de B.S, il semblerait qu’on va avoir des générations d’universitaires à nos frais???
      J’en ai marre de payer pour tous… si chacun payait sa juste part, on serait moins taxé.
      F Vézina

    • GND disait ne pas avoir le mandat donné par la CLASSE de condamner les actions violents des étudiants.
      Aujourd’hui il dit “Toutefois, les offres ne répondent pas aux besoins des étudiants et des étudiantes”
      Avais t-il le mandat de son association pour dire une telle chose?

    • @quidam

      Avec indexation après 5 ans….

    • @sophie_g

      ” et là il avait pas à passer pas les médias… ouf”

      Sur quelle planète vous vivez ? Le show de ce matin, à l’évidence a été mis en scène par Denise Filiatrault tellement il était risible; de plus il était aussi évident qu’ils(le pm et sa vice) ont fait plusieurs répétitions.

      L’actuelle ministre de l’éducation est en négociation avec radio-canada pour préparer le prochain Bye-Bye, c’est sûr, elle a maintenant une longueur d’avance… sur le Gros Cave et Louis Morissette

    • Je suis pour la hausse des frais de scolarité. Les étudiants doivent faire leur part. Par ailleurs, le problème majeur c’est que le gouvernement n’est pas capable de gérer adéquatement les finances publiques. Ce n’est pas seulement les étudiants qui doivent faire leur part, c’est l’ensemble de la société. J’en ai raz-le-bol de payer des impôts et de voir ce que l’on fait avec mon argent, un vrai gaspille!

      Jean Charest est un épouvantail qui branle dans le vent. Qu’il démissionne et que quelqun de courageux se lève pour couper dans les finances publiques, dans la santé, dans hydro-québec et le reste et qu’on commence une fois pour toute à payer notre dette au lieu de pelleter dans la cour des jeunes qui nous suivent.

      Les étudiants ont raison d’être en sacrament, non pas parcequ’ils doivent payer 50 cents de plus par jour mais parceque dans 10-20 ans, la vie sur cette pauvre planète qui est en train de tourner du bleu au brun ne pourra plus leur offrir la même qualité de vie que les générations précédentes ont eu. Les générations qui se sont succédez depuis le début de l’industrialisation ont décider d’emprunter le chemin le plus facile pour eux, mais le plus coûteux pour les générations futures. Si je vous disais aujourd’hui que le prix à payer pour votre mode de vie serait la vie de vos petits enfants,changeriez vous votre mode de vie? Tristement, la plupart des gens répondraient non… C’est ce qui se produit à l’heure actuelle

    • Ca chiale encore! Maudit que c’est fatiguant!

      A TOUS CEUX QUI CHIALENT:

      il va y avoir des elections prochainement, alors presentez-vous et j’espere que vous allez gagner……on verra ce que vous allez faire quand il y aura d’autres conflits……..”ben” hate de vous voir aller…….

    • @ Tous ceux qui essaye sans réussir de joué au mathématicien sans réussir.

      1785 sur 7 ans par rapport à 1625 sur 5 ans, c’est 1625 avec une indexation de 4,8 %, soit la croissance prévu des dépenses publiques.

      C’est la même offre, mais étendu sur une plus longue période, c’est tout. À part que maintenant, on est convaincu que c’est indexé.

      Les seules personnes qui changeront d’idée sont ceux qui trouvait la hausse trop abrupte et ceux qui attendait un prétexte pour prétendre avoir fait plier le gouvernement qui n’a finalement pas vraiment bronché.

      Le réel gain, c’est celui que les étudiants refuse de voir, c’est celui de l’accessibilité, en élargissant le régime de prêts et bourse (oui, maintenant les bourses aussi), une absurdité résolue.

    • @ tous les ÉTUDIANTS(TES)
      Que ce qui se passe aujourd’hui après 11 semaines de grèves/boycott vous serve de leçon:
      “BIENVENUE DANS LA VRAI VIE!!”

    • @respectable

      En passant on ne peut inclure un prêt étudiant dans faillite, comme toujours vous dites n’importe quoi.

      En Norvège, la Suède, le Danemark, la France, l’Allemagne et bien d’autres pays a très forte économie, les frais universitaire sont inéxistants (gratuit), mais nous avec Charest en tête on veut comme le reste du Canada et faire payé plus les étudiants.

      Non seulement cette génération d’étudiants seront affligés par une dette laissé par les générations précédantes, mais on commence avant même qu’ils ne soient diplômés à leur faire payé cette dette.

      Sous Charest la dette du Québec a passé de 120 milliards à 200 milliards en l’espace de 8 ans. Bravo, pour les solutions du PLQ, on fait payer tout le monde pour une minorité de fraudeur et de mafieux qui vident les coffres de l’état. Woe sa c’est de la gestion!!! À qui profite tous se gaspillage, mais oui aux petits zamis du PLQ, comme par hazard. Un vrai honte que la population n’est un onze de lucidité pour voir clair dans tout ça.

      Tony Paradis

    • C’est drôle le truc de crédit d’impôt, si le revenu moyen étudiant est de 13 k$ ça ne les touche pas…

      Et j’ai écouté GND qui disait qu’après calculs c’est une augmentation de 82 % au lieu de 75 %, on peut tu avoir une source fiable et objective ?

    • Quelle bandes d’étudiants gâtés et égoïstes, surtout ceux des universités en grêve quand on sait que la plupart des étudiants actuellement à l’université ne seront pas affectés si la hausse serait en 5 ans. C’est si égoïste de penser aux futurs étudiants…

      Ceux qui chialent parce que les étudiants ne paient pas assez vont être les premiers à chialer quand les impôts vont augmenter parce que la masse salariale IMPOSABLE va diminuer lentement suite à la baisse des salaires des diplômés… parce qu’il y aura moins de diplômés universitaires dans 10 ans. Mais ça Charest s’en contrefiche, il ne sera plus en politique d’ici là.

    • sim06
      On peut m’expliquer certaines choses. Le gouvernement dit que ca sera 254$ de plus par année.
      254 x 7 = 1778 ?????
      Attendez la , on augmente encore plus la hausse ??? Je comprend pas???
      J’espère c’est une erreure parce que sinon… c’est sur que les associations étudiantes vont refuser…
      Si une personne peut m’éclaircir sur ce point ca serait intéressant.
      ———————————————–

      C’est l’indexation du coût de la vie qui est rajouté en plus.

    • @philippeleroyaudy

      WOW …. au moins 14 fautes d’orthographe dans un si court texte….
      Ou avez vous appris votre francais?

    • Ben voyons, le p’tit révolutionaire Dubois va rejeter l’offre, il veut le désordre, la gratuité, sa face sur un t-shirt dans 20 ans….

      L’offre est parfaite, tant qu’à moi, il n’y en aurait pas eu, mais bon, si ça peut faire en sorte que GND pis sa gang de communiste aient l’air encore plus fou, tant mieux!

    • Tout ce débat pour .50 cents par jour ????

      Et comment on performe ici au Québec quand on ce compare au Canada ou les frais de scolarité sont beaucoup plus élevé et au Québec ou ils sont les plus bas.

      Le décrochage scolaire. On est les champions au Québec!!!!
      C’est en Colombie-Britannique que le taux de décrochage est le plus bas au pays, soit à 6,2 %.
      Parmi les provinces, c’est au Québec et au Manitoba que les taux de décrochage scolaire sont les plus élevés avec respectivement 11,7 % au Québec et 11,4 % au Manitoba.

      Donc c’est la gratuité scolaire qui va changer tout ca ?

      Merci

    • Vous voyez ce que ça donne de montrer de l’ouverture? Le gars de la FECQ dit qu’il interprète ça que un signe que les moyens de pression son efficaces et qu’il faut continuer jusqu’à l’atteinte des objectifs.

      Alors arrêtez de prendre les gens pour des caves et brailler en public parce que le gouvernement ne veut pas négocier. Il n’y a aucune volonté de compromit de la part des organisations étudiantes, la preuve est maintenant faite. Pas de négociations, que des revendications.

    • La solution d’après moi passe par les étudiants il est grand temps que les verts laissent tout la place aux rouges, ils doivent tous se présenter aux assemblées et voter librement et démocratiquement par un vote secret et cela sans intimidations

      Bernard Cossette

    • Le 1778 plutôt que 1625 est à du à l’indexation au coût de la vie.

      Cette mesure fera passer la hausse annuelle de 325 $ à 254 $, et non 232 $, en raison de l’indexation des deux années additionnelles. Si l’on tient compte du crédit d’impôt, la hausse réelle représente 177 $ par année, comparativement à 230.

    • L’explication de la hausse de 254$ par année va comme suit:
      Montant initial: 2168$
      Augmentation prévue pour 5 ans: 1625$ (donc total 3793$)
      Ensuite augmentation prévue du coût de la vie de 2.1% par année:
      Donc année 6: 79.65$ (total: 2168$ + 1625$ + 79.65$ = 2168$ + 1704.65$ = 3872.65$)
      Année 7: 81.33$ (total: 2168$ + 1625$ + 79.65$ + 81.33$= 2168$ + 1785.98$ = 3953.98$)
      C’est donc l’augmentation des 7 ans: 1785.98 / 7 = 255.14$ (environ 254$)

      Le rattrapage ne se fait pas pour être gelé de façon irresponsable un autre 20 ans. Il sera par la suite indexé au coût de la vie.

      Notez que je ne fait qu’expliquer le calcul que plusieurs ne semblent pas avoir compris.

      Luc Comeau

    • Attendez la…

      Je résume .. les étudiants se battent pour le “gel” et l’annulation de la hausse durant les 11 dernières semaines.

      Proposition de Jean Charest. : On va non seulement augmenter les frais de 1625$ et en plus on va l’indexer les frais avec le coût de la vie . En gros , après les 7 années les frais de scolarité vont monter vers l’infini.

      Il fait exprès au quoi ? Il s’attend à quoi avec une offre pareil ? Notre Premier Ministre ne sait visiblement pas comment négocier… Être pour ou contre la hausse c’est bien beau ,mais il n’a aucune bonne foi du côté du gouvernement visiblement.

      Résultat : Une “insulte” du gouvernement qui sera probablement très mal pris par les étudiants.

      Je n’était pas très fan du “complot” que Patrick Lagacé mentionnait dans son blogue ,mais la…. il fait exprès… le gouvernement cherche clairement le trouble…

    • Ceux qui pensent que Martine Biron n`est pas intelligente, attendez de voir s`il y a des éléctions au printemps, la réponse de Jean Charest réapparaitre et avant de la traitée de niaseuse, je dirait plustôt que c`est nontre PM ( petit minus ) qui a été d`une grossièreté sans borne.
      PS: M Lavoie ou était l`agressivité des journalistes à la conférence de presse ce matin comme vous nous avez habituer lors de conférences de presse des leaders étudiants ? Devant tant de mauvaise foi et de jouage sur les mots personne ne les a contredit …

    • Il est clair qu’annoncer par voie de conférence de presse, c’est pour plaire à son électorat. S’ils avaient été de bonne foi, ils auraient négocié, et avec la CLASSE. John James a peur de Gabriel. Pour ma part, l’offre est re-fu-sée.

    • @ maxvl… voila ce qu’est un enfant roi… intéresse toi un peut aux finances mon grand. Le Québec est dans le rouge a tous les niveaux. La classe moyenne croule sous les impôts, quand j’ai terminé mes études, j’avais une belle dette de 20,000$ et j’ai du payer pendant près de 10 ans pour m’en débarrasser. La bonne nouvelle? Aujourd’hui je gagne très bien ma vie grâce a mes étude… je peux avoir une belle maison et payer des belles vacances a ma famille. Investir dans vos études c’est la meilleure chose a faire pour votre futur au lieu de demander au reste de la population de le faire… Soyez réaliste, le gel ne peut pas être eternel et TOUS les québécois font un effort supplémentaire indexé sur le cout de la vie… vous vous croyez une classe a part? Une clique qui n’a pas a faire sa part comme tous? Alor j’exige moi aussi en bon enfant roi que mes impôts soient gelés a perpétuité. Quand je vois la photo de GND discourant avec son petit livre rouge a la main je croirai voir l’URSS des années 60, tout est gratos pour tout le monde… ca a marché fort hein?

    • Charest est rendu comme un vendeur de chars, on annonce plus le coût par mois mais par semaine, lui il est rendu à la journée. Bon vendeur d’usagés. c’est pas drôle, c’est lui le chef de l’étât. On s’en va oû? Et en plus ce matin, pour 50000 étudiants au Chili, on augmente légèrement les impôts des sociétés et l’on maintient les frais à zéro. Nous on va construire un chemin de fer pour le plan nord au coût de 5 milliards pour sortir du fer, que va-t-il se passer quand le prix va tomber. On oublie que Gagnonville et Schefferville ont fermé lorsque les prix ont tombé. On ne mérite que du mépris lorsque l’on travaille pour sa réélection et non pour la province.
      Bernard Ouellet

    • C’est incroyable l’opposition politique au Québec! Charest est le seul cheval en course. Heureusement qu’il y a la contestation des étudiants. Les autres partis politiques ont très peur de faire des faux pas. Si les étudiants créaient un parti politique, je voterais pour eux. Quelle bouffée d’air frais dans ce paysage politique qui appartient à 95% à Charest! Gros merci aux étudiants.

    • Oups petite erreur je voulais dire ‘que les verts cessent de laisser toute la place aux rouges’

      Bernard Cossette

    • Bravo monsieur Charest…je vais voter pour vous!

    • J’entend du monde chialer parce que c’est fait sur la place publique. Je m’excuse mais c’est les payeurs de taxes qui vont payer à la fin de la journée. Est-ce que quelqu’un essaye de négocier avec les payer de taxes ??

      Peuit-être devrions ont nous avoir une association de payeurs de taxes comme la CLASSE qui organise des manifesatation et des emmeute ‘”pour faire pression sur le gouvernement”

    • J’entend du monde chialer parce que c’est fait sur la place publique. Je m’excuse mais c’est les payeurs de taxes qui vont payer à la fin de la journée. Est-ce que quelqu’un essaye de négocier avec les payer de taxes ??

      Peuit-être devrions ont nous avoir une association de payeurs de taxes comme la CLASSE qui organise des manifesatation et des emmeute ‘”pour faire pression sur le gouvernement”

      Vincent Perron

    • Je suis découragé. A lire les commentaires de tout le monde, il ne faudrait pas augmenter les frais de scolarité. Or, qui va payer les profs? Moi j’ai vraiment pas le goût, comme l’a suggéré Ppauline hier à l’émission de Paul Arcand, de voir mes impots augmenter avec une taxe spéciale pour aider nos pauvres petits étudiants. Pauline a tout de meme avoué que si elle était PM, elle augmenterait les frais de scolarité.

      Tout le monde est contre l’offre. Moi, je vois vraiment pas pourquoi on paierait pour les étudiants. Personne m’a aidé quand j’étais aux études. J’ai eu un prêt comme tout le monde que j’ai remboursé par la suite et c’est ainsi que ce doit être dans une société intelligente. Mais ils veulent tout avoir et rien donner en retour. C’est ben beau nous dire qu’ils paieront des impots leurs études terminées, mais ils me feront jamais croire qu’ils ne nous feront pas un rabais sur leurs services à nous proposer parce qu’on aura payé leurs maudites études.

      Franchement, les gauchistes font dur et doivent tous gagner 100 000$ par année et plus pour penser ainsi. Des pelleteux de nuages qui exigent tout d’un gouvernement. Ils s’abreuvent tous des mamelles de l’état. C’et écoeurant.

      charest a fait son offre devant les caméras? Tant mieux. Comme ca, on sait c’est quoi les offres et les petits étudiants ne pourront pas venir devant les caméras pour raconter ce qu’ils veulent depuis le début du conflit

      On veut la paix, ils n’acceptent pas? Qu’on demande l’armée en renfort. Au prix où ca nous coûte cette armée-là, elle doit nous servir.

    • J’approuve l’offre du gouvernement. Non au gel des frais de scolarité, le Québec ne peut se le permettre dans la situation actuelle.

      Je dis aux étudiants que si vous voulez changer le système, faites un parti politique, faites-vous élire sur votre programme et faites vos changements. C’est ça un système démocratique. Pourquoi pensez-vous que François Legault a démarré la CAQ? Il a son programme qu’il présentera aux élections. Les gens décideront quel programme électoral ils préfèrent et voteront en conséquence. Si votre programme est sensé, nous voterons pour vous.

      G. Lacasse

    • Remboursement des frais de scolarité selon les revenus: cela signifie frais de scolarité de $0 pour les commentateurs réguliers du blogue de Richard Hétu.

    • Une chose est claire, la hausse des droits de scolarité est appuyée par les principaux partis politiques présents à l’Assemblée nationale. Ne soyez pas dupe, madame Marois du PQ n’appuie peut-être pas la hausse “Charest” actuelle, mais elle appuiera la hausse “Marois” si elle est élue PM. Il y aura hausse qu’on le veuille ou non. Il faudra bien qu’un jour les étudiants le comprennent. Cette offre est généreuse, à l’image de notre société québécoise, car en bout de ligne, 83% des coûts de leur éducation sera payé par l’ensemble des contribuables. Elle est dure sur l’ego, mais elle est quand même généreuse.

    • C’est quoi le but de Legault, de renchérir sur la proposition du gouvernement. REFUSEZ la bonne foi du gouvernement , faites la guerre civile pour élire Legault? Tellement déconecté de son rôle d’élu qui est supposé faire en sorte en participant avec les élus a avoir la paix sociale. Tout les élus et tout citoyens a la responsabilité de ne pas attiser la violence. En s’introduisant dans un conflit ou il y a déjà des manifestations de violence le rôle des personnailités publique devrait être d’agir non pas sur la place publique pour se péter les bretelles et mettre plus de pressions négatives dans le conflit en créant des attentes irréalistes. Mais les arrivistes opportunistes eux nont rien a perdre il pensent meme pouvoir capitaliser. Cest claire il ny en aura pas d’élections, est-ce que les partis de l’oppositions vont vouloir mettre plus de pressions pour créer une crise plus grave? J’en serais pas surprises. Mais personne ne vous en sera reconnaissant au contraire. Si vous croyer qu’en semant la crise vous récolterez des honneurs vous êtes dans le champs vous sous-estimer.
      Il y en a eu plusieurs journalistes qui ont essayer de faire dire a Gabriel Nadeau Dubois sa position personnelle, il ne la jamais dit car il sait quil se discréditerait. Si vous netes pas capable de comprendre ça retourner vous mettre la tête dans le sable. Idem pour Marois qui joue de 2 face pensant flouer les étudiants pour après venir leur dire quelle na jamais dit ce queelle essaie de faire croire. Pas de valeur. Et les journalistes qui essaient de faire de la question électorale le but de la conférence de presse, cest une question qui a été posée justement pour faire dévier le débat. Il a été claire PAS d’élection. Alors la commission charbonneau va pouvoir faire sa job et nous décrire les ramifications en long et en large des partis avec les syndicats, la mafia et le financement politique. Vous nous passerez pas une séparation inextrémiste. On connait la chanson.Et pour la grande majorité dentre-nous avons vu neigé.

    • @sarcasme

      “Quelle bandes d’étudiants gâtés et égoïstes, surtout ceux des universités en grêve quand on sait que la plupart des étudiants actuellement à l’université ne seront pas affectés si la hausse serait en 5 ans. C’est si égoïste de penser aux futurs étudiants…”

      Justement, loin d’être égoiste les étudiants présent puisque cette grève se veut un combat pour les étudiants de la prochaine génération. Votre intervention est dénudée de sens!!!

      Ce qui fait augmenter vos impôt??? 200 millions par années, haha… Ce qui fait augmenter vos impôts c’est les cout de construction. Soit 35% plus dispendieux que l’ontario pour les même travaux. Sa représente 1.5 milliard par année, voilà se qui fait augmenter vos impôts. Les droits pétrolier de l’île d’antiscosti que notre chère PLQ a donné pour une bouché de pain à une compagnie qui comme par hazard est un gros donnateur pour le PLC. Combien de pétrole y a t-il sur cette île 300 milliards de barils de pétrole. Là on vient de se faire fourvoyer pas à peu près.

      Venez pas me faire pleurer pour 200 millions pour former une génération d’édudiants qui vont probablement payer au delà de un milliard en impôt aux québec.

      Charest vous lance de la poudre aux yeux et comme tout bon magicien vous n’y voyez que du feu.

      Pathétique!!!

      Tony Paradis

    • Moi je veux que la saaq gele le cout du permis de conduire et de l’immatriculation !
      Rien de moin…
      Aller chercher l’argent dans les poches des etudiants pour compenser le manque a gagner,moi je paye asser chere de plaque et c’est asser!
      Sinon je descend dans la rue et casse tout!

    • Je ne comprends pas comment on peut arriver à ces chiffres. SVP expliquez-moi comment on peut savoir à l’avance l’indice du coût de la vie ??? J’ai jamais été bonnes avec les chiffres, mais il me semble que quand on indexe qq chose, on ne peut pas savoir à l’avance le pourcentage ??

    • @olympiquesfan

      À l’école du déficit d’attention jumelé à un clavier de cellulaire, si je comprend votre point de vue si je fais des fautes, car j’ai un andicap, je n’est pas le droit d’exprimer un opinion? Je me suis rendu à l’université en fesant des efforts, mais je ne voix pas mes fautes c’est un problème de naissance et je n’y peux rien. Parcontre je sais faire valoir mes idées et c’est pour sa que j’avance dans la vie. Alors dans le cadre de ce blogue pouvez vous porter attention à mon contenu svp ? Si vous etes contre ma position je serais heureux de débattre, vu que maintenant vous savez pour mon handicap. Je sais que je fais des fautes et voir un commentaire m’étant dédier m’avisant que je fais des fautes est très blessant. Oui j’en fait et je vous demande de vivre avec, mais je suis surtout un être humain qui à le droit de vote et qui à le droit de s’exprimmer, vous avez le droit de me dire que je fais des fautes, je le sais . Les professeurs ont toujours été d’une grande aide pour moi et m’on toujours encouragés. Je ne prend pas ma situation pour excuse mais je tien simplement à vous avisez que je trouve cela blessant, donc merci d’arrêter.

    • Enfin le gouvernement a fait une offre globale mais pas finale, c.a.d. on laisse la place à négociations.

      Je touve que le gouvernement a fait un bout de chemin sans trop plier, et je crois que les étudiants devraient y penser deux fois avant de la rejeter.

      Aussi les verts devraient aller voter et ceci changerait le résutats des votes de grèves. Je remaque que les votes de grève se font a main levé. J,ai rencontré un étudiant qui est pour la hausse que lors d’une assemblée il sefait huer et par la suite il a eu un peu d’intimidation pour voter pour la grève, par la suite il n,est plus aller aux assemblés.

      Un vote secret serait mieux et je suis certain que les résultats des votes aurient peut-être étés différents.

      Les professeurs & syndicats ne devraient pas se mêler a ce confilt, ce n,est pas leur conflits. alors soyez discret et melez-vous de vos affaires.

      SBeaudin

    • @SportGeek:

      Vous avez raison: il est interdit de par la loi de déclarer faillite en raison d’une dette d’études.

      Et vous avez encore raison quand vous dites que le dénommé “respectable” dit n’importe quoi. En voulez-vous une meilleure? sur le blogue de Marie-Claude Lortie, il a déclaré fièrement avoir fraudé l’État pour bénéficier de prêts étudiants! Et il donne le truc en plus!!!!!

    • @alexandrine55

      Vous n’avez rien compris… Dans 7 ans, un étudiant-e qui commence l’université va payer environ 3 953$ par année, soit une augmentation de 82% de ce que ça coûte maintenant (2 168$/année).

      Si on fait “254 X 7″, c’est pour dire que la hausse est CUMULATIVE… Ça n’a rien à voir avec le fait de passer 7 ans à l’université… Non mais, ce qu’il ne faut pas lire…

    • provider, bccc, bercos, bernem, dibern, quiet…
      M. Lavoie,
      vous aimez échanger avec des pseudos.
      Pourquoi ne pas changer votre nom à un pseudonyme comme ” le confesseur” ou “le bedeau ”
      yves graton

    • En Outaouais ils viennent de revoter pour la grève. L’offre des libéraux ne suffit pas.

    • La hausse est de 50c par jour.
      Si on étendait ça à tous les payeurs d. impôts, ça donnerait quoi 10c ou 5c par jour pour une jeunesse instruite, qui paiera pour toutes nos folies passées. Et on joue de la matraque pour ça.

    • Pour un gouvernement qui ne voulait pas négocier sur la place publique. Est-ce la dénégation ou encore une autre séance de manipulation médiatique Léo Bureau-Blouin qui a exprimé un nombre de fois et une réel volonté de conclure avec une négociation dans le respect mutuel déclare que les étudiants ont pris note que l’augmentation des frais de scolarité ne serait plus de 75% mais bien de 82%, bien qu’elle serait étalée sur sept ans.

    • Très bonne offre de la part du gouvernement. Les étudiants sont gagnants.

    • @alexandrine55 hein? quoi? 1- vous associez hausses sur 7 ans et passer 7 ans à l’université… ce n’est pas la même chose. les gens dans la rue ne protestent pas pour eux-même, la plupart auront terminé dans 1 ou 2 ans. Ils se battent pour ceux qui sont au secondaire en ce moment. 2- Et puis 7 ans d’université, même à temps plein, quelqu’un qui veut devenir enseignant doit faire 2 bacs (1 en enseignement et 1 dans la matière qu’il veut enseigner). En génie, la plupart des bacs durent près de 4 ans, si on ne perd pas de temps. Si la personne doit faire une maitrise pour enseigner au cegep… On est loin des étudiants professionnels, bien qu’il en existe.

    • Les enjeux fondamentaux pour les étudiants sont
      dans un premier temps: le gel des frais (droits) de scolarité
      et, par la suite: la gratuité scolaire.

      L’objectif ultime est la gratuité scolaire.
      Pour y arriver, une solution toute simple:
      La TVQ est passée de 8,5% à 9,5% et personne s’en est rendu compte.
      On pourrait l’augmenter de 1% pendant 5 ans, jusqu’à 14,5%.
      Avec cette approche (taxe dédiée), la gratuité scolaire totale serait faisable.

      Petit (ou gros) problème: comment cette taxe dédiée sera-t-elle gérée?

      - – - pensée profonde – - -
      L’avenir nous dira ce que le futur nous réserve. (Norman Rochefort)

    • J’ai pris le temps de réfléchir, de relire, d’écouter les extraits audio, …

      Je ne suis pas de mauvaise foi dans ma réflexion sur ce (très important) débat.

      Ma conclusion est que :

      - Le gouvernement ne bouge pas. Il propose une hausse de 75%-80% des frais d’admission.

      - Le gouvernement se gargarise “d’ouverture” et “d’écoute” … Nous sommes aujourd’hui à plus de 11 semaines de grève et y’a de la vitre cassée partout …

      - Le gouvernement n’a qu’effleuré le concept “faire le ménage dans les gestions des universités” … Après une proposition de la FEUQ … Et ils parlent de “surveiller”, pas de “faire le ménage”.

      - Le gouvernement a fait une conférence de presse en s’adressant à la population et parlait des étudiants à la troisième personne … Il veulent dresser les “travailleurs” VS “étudiants”. Ouverture ? Leadership ? Vous ne leur parlez même pas … Guerre d’opinion publique classique.

      - Line Beauchamp continue sa campagne “d’isolation”. Elle parle du “petit noyau dur” des étudiants qui reste en grève … Désolé, il y a une large partie de la population, des adultes, qui sont contre la forme que prend cette hausse.

      Il y a un point sur lequel tout le monde pourrait s’entendre : Il faut faire le ménage dans les gestions des universités avant de hausser de 75-80% les frais d’admission. Une hausse (qui n’est pas exclue) pourrait être discuttée après. Pas avant.

      Cette demande est parfaitement légitime et sensée et serait une porte de sortie élégante pour tout le monde. Et les contribuables seraient avantagés par ce ménage, peu importe la suite qu’il y ait hausse ou non.

      Le gros bon sens, il me semble, va dans cette direction.

      A. Dourbel

    • Oubliez mon intervention précédante de 13h57 en réponse à sarcasme, j’étais à coté de la track.

      Ouf c’est vendredi il est que sa ce termine!!

    • Le gouvernement a donné 250$ millions en 5 minutes pour l’auditorium de hockey de Québec qui, rappelons-le, en avait déjà un. C’est le gouvernement de La LNH ou des étudiants en grève depuis 1 mois? La réponse est limpide, pas de problème à subventionner les riches, même si c’est basé sur des études de retombées bidon.

      Déjà, les “relayeurs” officiels comme Dubuc ont les gros titres dans La Presse – surpris? – évoquant la thèse farfelue – j’ai failli en tomber de ma chaise – du MÉCHANT complot “subversif” de l’extrême-gauche étudiante!!!! Wow, un peu de mescaline avec ça M. Dubuc?

      Me semble que le gouvernement Charest est moins “intransigeant” avec les tinamis de la construction, du gaz de schiste, etc.

      La différence avec la position anti-étudiants? Quand Normandeau et les autres s’écrasent devant les lobbies, c’est qu’une job lucrative les attend après. D’ailleurs, pour elle, l’après $$$ est déjà dans son compte de banque.

      Ici, on est pas USA ni en Alberta ni au Texas. Déjà qu’il faut se payer les “fausses” école privées du Québec, subventionnées au 2/3 par l’état. Tiens, on l’a notre solution : couper les subventions aux “fausse” écoles privées et réinvestir dans le système public. Les écoles privées qui survivent sans subvention, pas de problème, elles deviendront des établissements pour fils de millionnaires. Pis on pourrait reprendre les 250$ millions du Colisée pis l’investir dans l’éducation.

      Quand on veut…

      Pierre Tremblay

    • Il est difficile de comprendre les arguments de ceux qui disent que le gouvernement auraient dû négocier avec les organisation étudiantes avant de faire connaître ses offres (que plusieurs espèrent finales). Les étudiants en grève (plutôt un boycott) ne représentent moins de 40% de tous les étudiants (plus de 60% n’ont jamais fait la grève et ont suivi leurs cours) et le mandat de grève n’a souvent été obtenu de justesse dans des assemblées où l’intimidation avait lieu. Les grévistes ne représentent finalement moins de 10% de tous les étudiants. Ils n’ont pas la légitimité pour négocier quoi que ce soit avec la majorité.

      La gratuité voudrait dire pour moi de verser plus d’impôts à des étudiants qui un jour feront de plus haut salaires que le mien et qui me feront probablement chier avec leur attitude élitiste.

      Le gouvernement ne doit plus céder ou alors qu’il déclenche des élections…

    • Pour ceux qui s’offusque que les offres sont rendus publique, Ici on parle d’argent publique, donc la population est en mesure de savoir. Qui plus est, On en a plein le cul de se faire augmenter les taxes ,impôts, et tout le reste, VOILÀ. Utilisateur payeur,c’est tout.

    • Manifestement, les étudiants ne comprennent pas Jean Charest. Achetez à la tonne des cartes du Parti Libéral, financez au maximum le Parti Libéral à l’aide de prête-noms, payez-vous un lobbyiste du bon bord avec tous les contacts et vous allez voir la hausse fondre comme neige au Soleil.

      Trève de plaisanteries, quelle offre insultante, continuez les étudiants et étudiantes, vous êtes inspirants!

    • @pepedamour
      J’ai pas mal de difficulté a comprendre ton intervention a MR Lavoie que veux tu dire au juste

      Bernard Cossette

    • On en verra jamais la fin je crois bien… pu capable de voir ces étudiants qui ne sont jamais contents tout briser sur leur passage…

      On devrait abolir les universités, on aurait la paix

    • Vous êtes ronflants avec vos chiffres. Nous vous parlons d’idée, celle d’une société où le Savoir serait dispensé gratuitement, et vous nous répondez avec des chiffres… n’avez-vous aucune imagination? Êtes-vous définitivement éteints?

    • Comment peut-on comparer l’éducation à des frais de permis de conduire ?

      est-ce que les pays de l’OCDE qui ont des frais gratuits ou plus bas que nous sont tous stupides ?

      Quel modèle économique et d’éducation voulons-nous ?

      Au québec les universités dépenses 2000$ de plus par étudiant que dans le reste du Canada…cherchez l’erreur ? mauvaise gestion ?

    • Je suis en accord avec les offres du gouvernement. Il donne beaucoup plus que ce que moi j’aurais donné, mais bon….

    • @philippeleroyaudy
      Bravo je te félicite, il y a toujours des intolérants qui ne manque jamais leur chance pour tenter d,abaisser les gens pour un point ou une virgule, avec des intolérants de cette espèce pas surprenant qu’on ne viennent jamais a boute de régler quoi que ce soit dans cette belle province

      Bernard cossette

    • bravo au gouvernement
      moi j’ai de ipod,cellulaire,ect
      je passe pas mes soiréés dans les bars,les arcades ect
      je fumme pas ,,,rien
      me drogue pas
      et je paye mes impots et taxes
      et vous voulez que je paie pour vous en plus
      depuis le début le gouvernement dit rien a négocier à propos du $ 1625.
      vous avez pas compris encore ..
      pourtant simple comme 2+2=4
      ha oui ..où sont les parents des casseurs ?????
      ca fait dure en ……

    • j’ai pas PAS DE IPOD ECT

    • Il me semble que quand on se réclame de la démocratie directe on peut pas ne pas vouloir que la population sache ce qui est proposé. Il s’agit d’un enjeu de société, non?

    • Faudrait peut-être cesser d’oublier les 99.9% des manifestants qui sont totalement pacifiques !

    • L’offre du gouvernement Charest aux étudiants est tellement bonne que déjà ils (les étudiants) ont reçu des menaces d’Accurso, de Tomassi, de Zambito, etc, pour leur donner une cote (la “juste part” aux petits amis).

      Plus sérieusement voici les calculs réels de Gérald Filion:
      http://blogues.radio-canada.ca/geraldfillion/2012/04/27/hausse-de-82-sur-7-ans-le-calcul/

    • Quelle offre irrespectueuse et mensongère!

      La Ministre parle de 50cents par jour après crédit d’impôts mais ces même crédits d’impôts passent à la hache pour payer la bonification de 39 millions des prêts étudiants! 50 cents sous l’ancien régime mais là, c’est le plein prix que les étudiants vont payer. Mensonge éhonté de la Ministre!

      De plus, c’est bien beau étirer dans le temps le paiement des prêts mais les petits salariés perdent au change car les intérêts vont grimpé de façon faramineuse. C’est une bonne nouvelle pour les banques mais pas pour les étudiants.

      Pourquoi couper dans le gras et combattre la corruption quand on peut refiler la facture à une strata de la population parmi les plus pauvres? Ahhh la belle mentalité libérale…

      Martin Cossette

    • 82% d’augmentation dorénavant et vous pensez que ça va régler quelque chose ? Bande de naifs !

    • Tout ca me rappelle ma naiveté d’étudiant il y a plusieurs années… La CLASSE veut le gel et éventuellement la gratuité. Ca n’arrivera pas…jamais. Mais nos jeunes sont ils vraiment si naifs? Et ces pseudos leaders, prennent-t-ils vraiment la population pour une bande de cons??? Si le petit garcon qui est leader de la CLASSE doit consulter ses membres pendant une fin de semaine pour condamner des gestes barbares, est-ce qu’il va nous faire croire qu’il a le pouvoir de rejeter les offres en 15 minutes? C’est un cirque tout ca et si les curs ne reprennent pas maintenant, on ferme les livres et la session… Les têtes folles qui prennent le reste de la population pour des idiots pourvoyeurs récolteront ce qu’ils ont semé. Je suis allé à l’école et j’ai payé ma part. Aujourd’hui je travaille et j’ai besoin de mon argent pourpayer les études de mes enfants..

      begs

    • N’importe quoi cette offre. C’est de la manipulation pour les larbins qui sont déjà contre le mouvement étudiant. Échelonnez votre dette de 40-50000 sur 25 ans plutôt que 15, avec les intérêts les banques vont s’en mettre encore plus dans les poches.

      Le 39 millions de bourses couvre à peine 10% de la première année d’augmentation. Et ou en serons nous dans 7 ans, avec 1800$ de plus à débourser par année, sans compter des assurances obligatoires que les étudiants doivent payer, les frais supplémentaires, les intérêts sur les prêts et les taxes?

      Une commission bidon, comme leur injonction bidon d’un ancien des libéraux.

      La réalité de ceci c’est que Jean Charest fait des pots-de-vin aux banques. 82% d’augmentation des frais de scolarité = 200% d’augmentation de revenus sur les intérêts des prêts étudiants. Ça rien avoir avec les universités et la qualité de l’enseignement.

      Puis pendant ce temps il dilapide 50% des ressources québécoise!!!
      “Vous êtes pas tannés de mourir bandes de caves?”

    • On dit que le Quebec est l’endroit ou il y a le plus faible taux de finissants alors qu’ils paient le moins cher.
      C’est NORMAL…. Quand on paie pour quelque chose, on se RESPONSABILISE.
      Si on paie plus pour nos etudes, on va se forcer plus fort pour les reussir.

    • Habile du gouvernement.

      Le taux d’appui à la hausse, déjà confortable, devrait encore augmenter de quelques points.

    • Et puis c’est pas parce que l’on n’est pas en grève que l’on est pour la hausse. Cessez donc avec cet argument qui tient pas debout. La majorité des élèves de McGill sont contre la hausse, même si ils ne sont pas en grève. Qui a envie de se faire voler par les banques?

    • @snooze

      Bravo pour le commentaire ! Ca prouve que quand on réfléchit on peut voir clair et arriver à une entente.
      J`ajouterai à votre réflexion deux élements. Ca me fait sourire ceux qui traitent les étudiants d`enfant roi en ommetant de mentionner qui leur a tout donné et qui ne leur a jamais dit non.

      Mais surtout qu`il serait peut être utile de lire comme il le faut les commentaires et de constater que la vaste majorité s`entend sur le fait que les frais scolaires doivent être indexés au cout de la vie. C`est sur la facon de faire et de négocier que ca achoppe. Si on réfléchissait avant de prendre position on parviendrait peut-être à une entente mais surtout à voir le jeu des deux parties. Il n`y aura pas de gagnant dans ce conflit comme c`est souvent le cas.

    • Un point de presse inutile pour dires aux étudiants que rien n’a changé.

      Impensable, c’est quoi le changement Endetter sur 7 ans au lieu de 5. Pourquoi ne pas prévoir une médiation urgente??Pourquoi ne pas proposer un programme de bourse pour les moins nantis??

      Le gouvernement Charest ne veut pas d’entente et laisse se détériorer une situation dangereuse qu’il a lui-même créé. Il veut une confrontation et les animateurs de radios parlés de Québec anime une hargne avers les étudiants, nos jeunes

      Il ne faut pas oublier que c’est un gouvernement libéral avait signé un règlement avec des bandits lourdement armés et masqués en 1990 .

    • On parle de bourses d’études. Il me semble qu’il s’agisse essentiellement de prêts.

      Pour ma part, quoique je déplore que l’offre du gouvernement ait été présentée hors de la table de négociations, je la trouve intéressante. Si j’étais un étudiant, je demanderais en plus que la proportion bourse/prêt de l’aide accordée soit ramenée à celle en vigueur en 1980.

      Alors, je recommanderais aux étudiants d’accepter les offres.

      J. Bouthillier

    • Et puis sérieusement crédit d’impôt? Les étudiants font en moyenne 12000$ par année, ils ne bénéficient pas des crédits d’impôts. Quelle manipulation.

    • En voyant les réactions des associations étudiantes il est claire que nous somme loin de la fin de ce conflit. Ce que les étudiants ne semble pas comprendre est qu’un gel sera toujoursaccompagné d’un dégel brutale. Ce n’est pas une solution mais seulement du pelletage en avant. J’aimerais bien que les associations nous présente des vrais solutions au problème.

    • On ne le dira jamais assez, beaucoup, beaucoup d’étudiants ont terminé leur session et beaucoup d’autres la termineront sous peu. Ceux qui braillent et continueront assurément de brailler sont une minorité, infiltrée et manipulée. Ils auront réussi à faire perdre leur temps et peut-être leur trimestre et leur entrée à l’université à beaucoup d’étudiants (traîtres et valeureux camarades) qui auraient souhaité, après avoir signifié leur désaccord avec la hausse par une ou deux manifestations, retourner en classe et vaquer à leurs occupations d’étudiants.

      Le Gouvernement a assez reculé merci ! Les leaders étudiants pourront jouer les insultés à perpétuité, la vie devra continuer pour les étudiants et cette vie ne peut être faite de boycott de leurs cours. Pour des gens qui manquent de sous, le gaspillage d’un trimestre n’est pas rien…et pourtant…

      Si les boycotteurs en veulent (à mort) au gouvernement en place, ils n’auront qu’à aller voter…bientôt. On verra alors si la mère-Noël Marois imprimera des beaux dollars comme les créditistes des années ‘60 voulaient le faire et si elle se moquera des diktats des agences de notation.

      Que ceux qui en ont assez parmi les étudiants se lèvent et forcent un retour aux choses normales en toute urgence!

      Il est fort instructif de regarder la liste par université ou collège des associations membres de la CLASSE.

    • Bonjour,

      Tout d’abord, je dois vous avouer que face à la contestation étudiante et tel un vrai étudiant, j’ai décroché. Il y a comme des GES qui se dégagent de cet interminable conflit qui n’en finit plus de finir.

      Et si j’ai décroché c’est parce que tout d’abord, j’ai de plus en plus la conviction que le premier ministre Charest se sert de la contestation étudiante pour marquer des points en vue des prochaines élections provinciales bien que ce même gouvernement ait une approche qui se compare à celle du CH édition 2011-2012.

      De plus, il y a aussi le fameux projet Plan Nord qui devrait en principe rapporter énormément de fric au gouvernement du Québec.

      Mais alors, si ce fameux projet, et tel que promis, doit rapporter autant de nouveaux revenus au gouvernement du Québec comment se fait-il que, au cours de la même période correspondant à l’annonce du Plan Nord, ce même gouvernement impose des hausses des frais de scolarité auprès de la clientèle étudiante universitaire?

      Enfin, et pourquoi tout mettre en oeuvre pour que perdure ce conflit étudiants universitaires/gouvernement du Québec?

      Parfois, j’ai l’impression, pour ne pas dire la conviction, qu’on cherche à détourner l’attention.

      Monsieur Lavoie, franchement, se peut-il que le fameux Plan Nord avec ses faramineuses retombées économiques ne soit que de la frime et que la seule façon qu’a le gouvernement du Québec d’augmenter ses revenus se limite à imposer, taxer davantage les contribuables ou encore, à hausser les frais pour les services offerts à l’ensemble de la population québécoise et que les faramineuses retombées économiques associées au Plan Nord ne soient que farineuses puisqu’elles ne servent qu’à tirer de la poudre aux yeux des contribuables?

      Daniel Verret (nadagami)

    • Pauline Marois ne peut répondre elle-même sur le conflit des droits de scolarité des étudiants. Elle s’est peinturée en rouge aces Nadeau-Dubois, ce communiste qui se compare lui-même à Ghandi, sale prétentieux qu’il est. Elle envoie, pouyr répondre au nom du PQ Marie Malavoy, cellle qui a voté illégalement au Québec alors qu’elle n’avait pas la citoyenneté canadienne et cette dernière veut faire la leçon aux Québécois.
      On en a plein le dos d’entendre les étudiants se plaindre. Je suis un baby-boomer et j’ai payé. De 1968 à 1972, mes parents trop pauvres ne pouvant me payer toutes mes études, j’ai accumulé 5 200$ de dettes (ce qui équivaut à 30 000$ aujourd’hui) que j’ai remboursé avec les salaires de 1972. Je trouve nos bébés gâtés de 2012 trop exigeants et je demande au gouvernement d’abroger la présente session parce que incomplète. Nadeau-Dubois, dont les aprents sont riches et qui a étudié, au secondaire, dans un chic collège privé n’est pas crédible et il doit être ignoré par les autorités. Que la police et l’armée arrêtent ces imbéciles et donnent le choix aux étudiants qu’à compter du 30 avril 2012, toute absence des cours équivaut à un échec scolaire et que les places sont d’abord attribuées aux nouveaux. Les autres auront ubn échec.

    • Ouais ….

      C’t’une pas pire base de négociations …., qu’il reste à faire.

    • @jeanfranc
      Prenez votre gaz égal Monsieur jeanfranc, on ne parle pas ici de la guerre du Liban ni même de l’effondrement du World Trade Center et ces étudiants que vous associez au grabuge n’y sont pour rien,selon le SPVM, c’est le fait de quelques casseurs, présents dans les manifestations de toutes sortes (même celle au sortir du Centre Bell il y a quelques années), ils sont connus des services policiers et fort probablement du gouvernement Charest aussi. Chercher l’erreur si vous êtes capable de jugement.

      Ces étudiants dont vous n’êtes “pu capable” ce sont nos enfants, nos petits-enfants qui luttent pour un accès aux études garanti pour tous (pas égoïstement pour eux…contrairement aux quelques sans-coeur qui ont demandé des injonctions pour leur petit profit personnel), qui se battent pour les autres, pour les générations futures, qui se battent pour un Québec pas seulement fait pour les riches mais aussi pour les plus démunis. Et j’espère que demain ils se lèveront aussi pour une justice sociale qui sera la même pour tous…et non plus une justice pour les crosseurs, les menteurs, les manipulateurs.

      Ces étudiants dont vous n’êtes “pu capable”, j’en suis fier, ils me redonnent enfin espoir; espoir qu’au Québec on retrouve une fierté, une dignité, un sens de la solidarité et une conscience sociale qu’on semblait avoir perdu depuis plus d’une décennie.

      Et maintenant pour terminer, expliquez-moi pourquoi hier soir il n’y a pas eu de casse mais qu’avant hier soir il y en avait eu? Est-ce que la présence d’hier soir d’ Amir Kadir et de Françoise David à la manifestation a retenu la provocation des policiers envers les étudiants?

    • Pauvres étudiants. La plupart d’entre vous n’aurez même pas à payer le maximum de la hausse, exceptés les cancres qui feront leur bac en 7 ans. Je vous comprends. Si vous faites un arrêt de travail à tous les ans, c’est la définition du mot grève, vous finirez dans 8-10 ans. Un blogue sur deux contient une faute aux 3 mots, quel sorte de diplôme allez-vous avoir?

      C’est vrai que dans certain pays, les frais sont gratuis. Il n’y a rien de gratuit dans la vie, nous payons tous un jour ou l’autre, exceptés les cancres et les B. S. Moi, je serais prêt à payer plus pour les étudiants qui font un effort pour réussir et non pour les cancres.

      Oui il y a des pays òu c’est gratuit, mais savez-vous quel % des étudiants réussissent, il y a peut-être moins d’étudiants dans les bars et peut-être plus dans leur chambre à étudier. En plus de payer pour vos beuveries, je vais en plus payer pour ceux qui font une faillite volontaire, pour ceux qui n’ont pas le courage de terminer leurs études, pour les petits bébés qui vont changer d’orientation en cours de route. Vous vouler vous comparer aux pays òu c’est gratuit? Faites-le mais sérieusement. Et en plus vous dites n’importe quoi.

    • alexandrine55
      27 avril 2012
      13h03
      En plus, on a une méchante bande de ti-counes!!! À voir le calcul que certains font, 254 $ X 7=
      je m’interroge sérieusement… Y a-t-il des gens qui veulent effectivement passer 7 ans à l’université, la majorité des cours étant de 4-5 ans.
      —————————————————————————————————————
      Quelqu’un qui se rend jusqu’au doctorat peut facilement étudier 7 ans à l’université.

    • @olympiquesfan

      Le taut de décrochage n’est pas calculé au niveau universitaire mais au niveau secondaire.

      Faut vraiment dire n’importe quoi et sa pense avoir inventé le bouton à 4 trous avec ses arguments bidons…..

    • Sil est vrai qua terme le montant est le meme on peut tu croire que les étudiant ne seront pas les meme a terme… espérons. Cest sure que sils veuelent perdre des sessions une après lautre oui il y a qui était en 2005, sont la aujourd’hui on a compris queux seront la encore dans 10ans. Mais bon ils devront composer avec laugmentation du cout de la vie.
      La mise en scène des syndicalistes et des péquisses et des souverainistes d’utiliser les étudiants, de crer un printemps québécois non pas sur des changements sociaux mais sur la demande d’un statut quo le gel. NE MARCHERA pas. La société québécoise nest pas dupe regardez les sondages???? Vous aimez ça les sondages? Votre attitude a ne pas vous rallier au gouvernement pour faire parti de la solution démontre très bien le roel que vous avez dans cette mise en scène. On prétend depuis le début que la grève est légitime alors que le droit de grève étudiant nexiste pas. La négation des injonctions, lutilisation de force et de violence vous a nuit aussi. Tout ça fait en sorte que tout les gens qui ont du jugement vont choisir un parti responsable au élections qui auront lieu dans 1 an. Il y a beacuoup de monde capapble de voir ce qui se trame bien plus que vous l’estimez. Et les objectifs arrivistes des opportunistes ne donneront pas raison davoir troublé la paix sociale qui réganit au québec. On ne confiera pas la direction a ceux qui la provoque et qui après doivent des retours dascenseurs pour nous mettre dans le trou. Les étudiants se montrent intransigeant parce que les syndicats leur demandent pourqoi pour faire capitaliser les péquisses.

    • Dire qu’il y en a qui pensent que c’est une ouverture. C’est toujours la ligne dure qui continue. L’offre sur sept ans n’est pas bonifiée mais pire que l’offre première. C’est la reconduction indexée de la première offre sans plus. Jean Charest veut imposer ses vues en négociant sur la place publique en mettant la pression sur les associations étudiantes. Quoi de plus machiavélique pour aller chercher d’autres votes. Il a beau s’en défendre mais ses actions le contredisent.
      Par ailleurs , j’ai été agréablement surpris d’une marche étudiante de désobéissance civile pacifique qui s’est déroulée aujourd’hui à Québec. C’est vraiment dans la tradition des grand activistes de la non-violence tels Gandhi et Martin Luther king.

    • J’AI UN PETIT BÉMOL

      Beaucoup de gens sont offusqués que M Charest mettre au grand jours ses offres aux étudiants.. J’écoutais Simon Durivage et Vincent Marissalce ce midi , et qui trouvaient inhabituel que l’on offre en public ce qui a été offert en privé. Il faut savoir qu’il arrive fréquemment qu’après un certain en conflit, les compagnies paient une pleine page de journaux pour montrer au public les offres faites aux travailleurs. D’ailleurs, j’ai même vu cela de la part des municipalités. Donc, M Durivage et M Marissal étaient mal renseignés.

      Maintenant, après avoir passé par dessus CET AFFRONT de la part du premier ministre (en passant, les étudiants avaient requis que le premier ministre s’en mêle), que doit-on penser de cette proposition versus la hausse des droits de scolarités. J’écoutais également Mme Martine Desjardins interviewée par M Bruneau. On voyais tout de suite qu’il commençait à trouver les étudiants un peu trop gourmand à son goût. Mme Desjardins commençait à trouver cela inconfortable. Elle semble être contre cet offre et dit que le gouvernement ne regarde pas leur offres à eux.

      Je sais qu’elle a dit une fois l’offre des étudiants: gel des frais et couper pendant 5 ans dans différents postes budgétaires: publicité, salaire, immobilisation, papeterie, entretien d’édifice. Faire une telle offre vient à dire de couper sur la nourriture et on remettra cela dans 5 ans. le problème restera entier. Mais elle , elle ne sera plus là.

      EN PASSANT, nous peuple démocratique du Québec ( clin d’oeil à mes étudiants passionnés), vivons sous un respirateur artificiel: 1- notre dette 2- la peréquation du Canada où l’on reçoit beaucoup. Je sais que les étudiants ne veulent rien savoir de la comparaison avec les autres provinces mais présentement, les étudiants du Québec paient moins cher que les étudiants de l’Alberta et que c’est de cette même province que l’on reçoit le plus en peréquation. BIZARRE

    • Correction sur le message de 13h10:

      Radio-Canada insisterait pour que les blagues de John James fassent partie d’une parodie du Gros Cave joué par John James lui-même, ce n’est qu’une question de cote d’écoute dit-on !

      Les négociateurs de Radio-Canada n’aurait aucun doute sur les capacités de John James comme comédien professionnel et serait prêt à payer sa carte de membre de l’UDA ainsi qu’une ristourne au parti libéral…

    • En fait, suite à la hausse de 325$ par année, au bout de cinq ans le taux d’inflation s’applique. Donc, sur la même base de 7 ans, avec la hausse initiale, les étudiants auraient payés 1691$ (1625 + 2 années à 2%).

      C’est sur la 7e année que l’étudiant paiera plus. Dans les 6 premières années il paie moins que ce qui était initialement prévu.

    • Dans son point de presse Jean Charest ne parle pas aux étudiants mais à la population il ne négocie pas à la table. C’est un discours électoral qu’il a adressé à la population en faisant accroire qu’il fait des offres.

      Pourquoi ne pas avoir discuté avec les étudiants il y a 2 mois. Il y a deux mois il n’y avait pas de marge de manœuvre et maintenant face au publique exaspéré il entrouvre une porte qu’il referme immédiatement. C’est un fumiste.

      Pourquoi rejeter la CLASSÉ qui était assis à la table de négo il y a quelques jours, il avait tous les étudiants devant lui et n’a pas respecté la trêve de 48 jours et a mis fin aux négos.

    • Le dénommé MALAF nous donne un bon exemple de ce qui ne tourne pas rond dans ce conflit.

      Même s’il le désirait, le gouvernement Charest n’a pas la légitimité de décider unilatéralement de céder au fantasme de gratuité scolaire de l’aile radicale des étudiants. Cette question doit d’abord être au centre d’une campagne électorale et doit être approuvée par l’ensemble de la population. Ne venez pas donner des leçons de démocratie aux autres si vous ne comprenez pas ce simple fait.

      Cette “grève” a visiblement été usurpée par des ados révolutionnaires qui qui veulent imposer leur idéologie par le désordre social.

    • Aujourd’hui vendredi 16h15 nos valheureux gros bras policiers de Québec arrêtent des jeunes qui ne font pas de violences. Ces mêmes policiers de Québec qui lors de leur propre négociation privait la ville de Québec de dizaines de millions de dollars en ne donnant pas de contravention.

      Ces mêmes policiers qui manifestaient avec leurs véhicules patrouilles et leurs armes. c’est tit pas beau les gros bras.

    • À quand les “bloopers” des répétitions du show de ce matin ?

      Est-ce que c’est disponible en vertu du droit à l’information sur les dépenses du gouvernement ?

    • mes prédictions :
      Campagne électorale avant juillet:
      1. Charest sait que la majorité est contre la grève et que les intentions de vote pour le PLQ est à la hausse
      2. La CAQ a du flair:. endosse l’offre de Charest et se donne un droit d,auteur

      3 . Gouvernement minoritaire avec la CAQ au pouvoir.
      Je ne parle pas de mes choix personnels. Je parle de mes impressions
      y graton

    • Il me paraît évident que l’offre sera rejeté. Les étudiants veulent au minumum le gel éternel et encore mieux la gratuité. Oui, je sais que la gratuité ça veut dire que d’autres vont payer à leur place, mais ils sont jeunes ils ne peuvent pas comprendre. Pour moi , l’offre est belle, pour les leaders étudiants elle est insultante, rien de moins.

    • M. Lavoie,

      Entendu à TVA:
      Luc Godbout, économiste, a fait le calcul de la proposition du gouvernement en tenant compte des hausses, des bonifications aux programmes de P&B, basé sur un revenu familial de 60 000$/année.

      Son constat:
      à terme, des coûts supplémentaires de 924$…

    • Bonjour Monsieur Lavoie et mercis encore pour cette autre intéressante fenêtre sur ce…quel qualificatif employer?…conflit dans lequel je suis maintenant directement concerné. je m’explique. Âgé de 68 heureux printemps, mon horloge de vie indiquera 78 automnes ( si je m’y rends…?» lorsque nous, «ma» très chère épouse et compagne de vie, Denise, rédigerons le chèque couvrant le dernier paiement de «mon» prêt étudiant. Prêt contracté à 58 ans lors d’un retour aux études. Celles-ci, cette fois-ci, universitaires. Ce remboursement de prêt représente 12.2% de mon revenu personnel et plus ou moins 6.6% de nos revenus de couple. Je vous avoue trouver les débuts de mois «pesants»…12,2% c’est beaucoup. Maintenant, je reconnais que ces argents prêtés l’ont été et le sont grâce à Madame et Monsieur «Tout le Monde» qui, par le biais de leurs paiements de taxes et d’impôts (pour celles et ceux qui n’éludent pas…), ont rendu ces argents disponibles et possibles pour «mon» éducation. J’ai reçu…je rembourse au fond ces bailleurs de fonds que sont ces gens mentionnés précédemment même si «ça» «fait moins MON affaire…
      Serait-ce que LA SOLIDARITÉ, c’est aussi «ÇA» ?
      Mes respects et excellente fin de semaine à vous et à votre public lecteur.
      Gaston Bourdages
      Saint-Valérien de Rimouski
      http://www.unpublic.gastonbourdages.com

    • Chicoutimienne

      27 avril 2012
      14h03

      @SportGeek:

      Prêt étudiant dans une faillite admissible après 10 ans. On devrait monter ça à 20 ans.

      http://www.parl.gc.ca/Content/LOP/ResearchPublications/prb0126-f.htm

      Faut se renseigner pour éviter de s’auto ridiculiser. Ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’Accord avec un commentateur que ce dernier a nécessairement tord. Il n’y a pas de corrélation entre avoir tors parce qu’on n’apparaît pas sympathique aux yeux de certains. Les gens qui détiennent la vérité sont malheureusement trop souvent les plus détestés. Galilée, Copernic etc.

    • >>>Remboursement des frais de scolarité selon les revenus: cela signifie frais de scolarité de $0 pour les commentateurs réguliers du blogue de Richard Hétu.-honorable
      ______________
      Tout à fait exact. Les membres du ratpack de gauche doivent arborer un large sourire en ce moment. On dirait une mesure conçue juste pour eux.

    • L’ouverture dans cette offre n’est pas au niveau de l’augmentation des frais en tant que tel même si elle sera un peu moins raide. Il faut plutôt regarder au niveau des mesures garantissant l’accessibilité aux études supérieures.

      Avec cette annonce et la précédente, le régime de prêts et bourses est bonifié de façon significative. Le remboursement proportionnel au revenu est également un gain majeur pour les étudiants.

      À peu près tout le monde s’entend pour dire que les universités ont besoin d’un meilleur financement. La question est de savoir d’où proviendra l’argent. Ce n’est quand même pas une surprise que le gouvernement Libéral, légitimement élu, est en faveur de faire payer la “juste part” à ceux qui bénéficient le plus des services qu’ils utilisent.

      On peut être d’accord ou non avec cette politique. Là n’est pas la question. Mais c’est par une élection qu’on choisit les orientations politiques du gouvernement pour les 4 prochaines années, pas lors d’une grève à grands coups de désordres civils.

    • @tous

      Je vous dis ça comme ça … Mais je viens tout juste de lire dans le journal qu’un nouveau projet de toit pour le stade olympique est à l’étude présentement …

      … Et devrait coûter environ 225 millions de dollars …

      Quand ça va se faire, dans 12-24 mois, tous les “pro-hausse pcq je travaille moi” ici vont s’en c@l!ss3R …

      Demandez donc juste au gouvernement, au moins, de faire le ménage dans les gestions …

      Au moins …

      A. Dourbel

    • Au modérateur(trice),

      Merci d’avoir passé mon humour de cet après-midi

    • De mon côté avant de donner plus d’impôt ‘ par le biais des frais universitaire’ ou par le biais de la taxe sur la santé ou par le biais de l’augmentation de la TVQ…alleluia ! j’aimerais que le gouvernement puisse bien gérer l’impôt que je lui donne déjà et que les entreprises fassent également leur part.

      Quand nous entendons chaque jour les scandales, quand les députés se paient une retraite après 5 ans de service, quand au ministère de la santé il y a plus de gestionnaire que de médecin…j’en peux plus.

      Je suis mère de 2 étudiants, je paie près de 45% d’impôt et je m’attendrais à ce qu’avec cet argent le gouvernement puisse offrir les services nécessaires de base comme l’éducation. Mais non il vient encore nous en chercher plus …c’est jamais assez: donc pour moi une hausse de 1772 par année * 2 enfants * 3 ans pour le bacc chacun…et bien ça me donne 21 264 $… on est loin du 50sous par jour démagogique qu’on nous martèle si bien (à les agences de communication qu’ils sont bons !)

    • Une offre de banquier.
      Au lieu de payer votre hypothèque à 1000.00 sur 25 ans, je vous la met à 800.00 sur 40 ans.

      Convaincu que les HEC vont refuser.
      Les autres blogeurs, trouvent l’offre raisonnable.

      Réveillez vous au lieu d’écrire n’importe quoi.

    • @Pro-Hausse

      http://www.youtube.com/watch?v=aOLB3CWV-sA&feature=related

    • Pendant ce temps au Chili, le lendemain d’une manifestation de “seulement” 50,000 personnes, on annonce que les impôts des grandes entreprises seront haussés de 27% à 30% afin de maintenir le gel des frais de scolarité.
      Toute la différence entre une société civilisé et une autre qui déclinera avec les Américains, entre les arrivistes corrompus comme Charest et les hommes de visions.

      En effet, Charest ne s’adressait pas aux étudiants, philosophes, artistes, penseurs et hommes de lettres aujourd’hui, mais bien aux larbins jaloux de son électorat coincé d’esprit qui pataugent dans leur propre ignorance et meublent ce forum de préjugés prémâchés.

    • C’est surprenant que le petit géni de National qui nous a pondu le 50 cent par jours n’ait pas proposé de remplacer la hausse de 250 $ par 8 paiements de seulement 29.99 $ et de recevoir en prime 4 stylo bic ( 1 par cour) et une caisse de bière…

      Attention! cette offre à une durée limité …accceptez maintenant … Call Now …

    • @snooze

      Je suis pro-hausse, ce qui ne veut pas dire que je suis pro-imbécilité. Oui le stade olympique est un problème qui perdure depuis plusieurs générations. Ce n’est pas juste simple de dire qu’on détruit le stade; détruire a aussi un coût.

      Je suis contre le fait que le gouvernement donne de $$$ pour la construction du nouveau colisée de Québec. Certains sont pours.

      Je suis outré de savoir que des fraudeurs dans la construction nous ont volé. Je suis aussi outré que des gens téléchargent des MP3 sans payer les droits d’auteurs qui aideraient nos artistes à continuer à oeuvrer en langue française et à vivre de leur art.

      Oui on peut être outré de plusieurs choses, le faire savoir au gouvernement, militer dans des mouvements. Ce n’empêche pas de payer sa juste part.

      Que diriez-vous si nous, les travailleurs outrés, arrêtions de payer nos impôts? Que feraient les étudiants sans notre 90% de financement des études?

      Il y a des changements à faire dans notre société. Malheureusement ça ne veut pas dire que les choses changent du jour au lendemain.

      G. Lacasse

    • Les membres de la classe ne connaissent pas ceux quils défendent.
      http://www.youtube.com/watch?v=CrOCGKiYBeY
      une tit vue pour mieux comprendre le monde des tinamis les grandes idéologies passent toujours après laspect pragmatique des élites Mais qui sont réellement les élites d’aujoud’hui Marx na pas vécu assez vieux pour savoir que ses idéologies allaient créer des monstres.

    • @maddog ce que jai a dire est bien plus a propos que toé alors si tu penses me faire taire vas y donc toi en voyage, va prendre lair si tes pas capable de supoorter ceux qui ont des opinions. Si cest pas assez continue de lire tes panphlet politique pis arrête de lire les blogs.

    • Tout le monde parle de l`université, du cegep. Comme si s`était une obligation d`y aller. Je pense que le gouvernement devrait encore monter les frais plus haut pour empêcher du monde d`y aller et donner des bourses juste à la crème de la crème.

      Plein de métiers sont en pénurie et très souvent, beaucoup plus utile et nécessaire. Mécaniciens, soudeurs, plombiers, électriciens, débosseurs, bricleurs, chauffeurs de machineries de lourdes, camionneurs, journaliers, etc…

      Dans le Nord, on manque pleins de travailleurs et souvent, ça prend juste un secondaire 5.

      http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/cv/201202/20/01-4497849-boom-de-lemploi-dans-le-grand-nord.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_cv_1476666_accueil_POS2

      Au pire aller, si tu manques d`argent pour aller à l`université, va ramasser de l`argent dans le Nord et retourne à l`école après. C`est une école de la vie. Les jeunes apprendraient c`est quoi gagner de l`argent.

    • À tous:

      Pensez aux étudiants de l’Université:
      - Ils mettent en péril leur session scolaire.
      - Ils ne pourront bénéficier de leur emploi d’été, seule chance d’arriver financièrement.

      Nous parlons de conséquences graves. Croyez-vous sincèrement qu’ils font tous ces sacrifices pour sauver 365$ l’an prochain, en tant que bébés gâtés? Tout le monde s’en fout de 365$!!!

      Ce qui importe, c’est le 1700+ par année pour les générations futures. Que vous soyez d’accords ou non avec leur point de vue, respectez au moins le fait qu’ils se battent pour leurs valeurs et non pour leur cause personnelle. Quiconque réfléchi logiquement comprendra que, au rythme où augmentera la hausse et avec toutes les conséquences personnelles sur les étudiants causés par cette grève, ils ne peuvent sortir gagnants. Par contre, pour les générations futures, oui.

      Si vous croyez qu’ils ont tort, discutez avec eux pour leur faire comprendre votre point de vue. Mais de grâce, ayez le respect de constater que, pour la grande majorité, ils ne se battent pas pour eux. Qu’ils aient raison ou tort, ce que les grévistes font, c’est honorable en soi.

    • Démocratie directe
      Enfin la CLASSE doit se réjouir que le gouvernement fasse son offre directement aux étudiants: un bel exemple de démocratie directe sans hiérarchie et sans intermédiaire. hi! hi! hi!

    • Mr. Lavoie.
      La situation se détériore de plus en plus. Il y a surement des gens, autres que les étudiants, à qui cela profite. On matraque lors de manifestations pour cause de violences. Mais cela devient de plus en plus évident que c’est maintenant un prétexte pour musuler les gens. Le simple fait de marcher avec le carré rouge est suspect. Vous avez vu à Québec aujourd’hui les arrestations près de la Grande-Allée? Une marche on ne peut plus pacifique.
      Si le quatrième pouvoir ne peut pas défendre le droit fondammental de manifester, alors c’est toute la société qui s’en va directement dans le gouffre. Je n’aurais jamais penser que cela se produise en 2012 au Québec.

    • @alexandrine55

      Bravo, vous venez de gagner le trophée de la plus grosse niaiserie de ce blogue. Applaudissez mesdames et messieurs. La compétition est pourtant forte !

      Primo, y des gens qui ont l’étrange manie de ne pas analyser une situation simplement par rapport à leur nombril. Je sais, ça doit vous paraître vraiment très étrange…

      Secundo, ben oui, y a des gens qui passent plus de cinq ans à l’université, et ce n’est pas pour imiter les BS… Ils font ce qu’on appelle… roulement de tambour… une maîtrise! Hein, n’est pas très étrange? Pire, certains vont même jusqu’au doctorat, même si on peut se dire « un doctorat, kosse ça donne » – me semble avoir entendu ça quelque part…

      C’est vous qui avez l’air ti-coune en maudit sur ce coup !

    • Et voilà, il est parti comme dirait Rodger Brulotte !

      J’ai une question fondamentale pour vous Sir Lavoie : un blogue c’est fait pour discuter, pendant des jours on parle du cas étudiants, puis poufff… on change de sujet autre que cela, puis on revient sur le même sujet sur les étudiants, puis poufff encore on change de sujet pas rapport puis là depuis cette semaine on revient sur les étudiants pis on change au moins à 2 reprises par JOUR le thème de la discussion (comme aujourd’hui).

      C’est comme jouer le jeu entre le chat et la souris OU entre les manifestants et les forces policières. Nous, internautes ont ne s’y retrouvent plus. Comment faire le « bridge » entre vos sujets ? Un sujet s’ouvre, on discute, on oublie, un autre appel, un autre sujet, on discute… Je vous recommande fortement de discuter avec votre équipe afin de défiler tous les commentaires des gens, disons 5 jours de suite, SOIT un blogue, autant de sujets que vous voulez mais… en défilé SVP. Je sais que vous avez un travail ($) à faire mais laisser les gens suivre la discussion au lieu que l’on aille à gauche et à droite sur tous vos sujets qui s’entrecroisent. Si on fonctionne comme cela, je comprends maintenant pourquoi les négo sont rompues entre étudiants et JCC. Merci !

      Bon, maintenant après ma montée de lait :

      @pixelhaus 11h55 –YES SIR
      @mparento 12h01 – YES SIR
      @FGARNOTTE 12h11 –La difference entre les 2 chiffres est l’inflation pour les 2 dernières années tel qu’expliquer par le gouvernement !
      @maddog 12h17 – si tu le proposes à @lagentefeminine, peux-tu me l’offrir à moi et ma fille aussi ! Je bloguerais à distance dans le sud et ce loin du Québec.
      @sim06 12h29 – on augmente encore la hausse, franchement… voir ma réponse à FGARNOTTE ci-haut.

      Vous voyez Monsieur Lavoie… on ne se comprend même pu icitte entre nous. On appelle cela le jeu du téléphone.

    • @pionata

      Les Chiliens ont compris la valeurs de l’éducation, contrairement à nos dretteux locaux, qui pensent que l’important, c’est de se trouver une job. L’éducation ? Kosse ça donne?

      Parfois, j’ai peur que cette propagande complètement débile que l’on nous sert un peu partout depuis quelques temps ne finisse par faire perdre tout sens des réalités à la population québécoise. Pendant que d’autres pays vont investir en masse dans l’éducation et prendre les moyens pour y arriver, se maintenant dans le peloton de tête des pays développés parce qu’ils auront compris l’importance du savoir pour le développement des sociétés, les Québécois vont s’enfoncer peu à peu dans un anti-intéllectualisme épais et ne vont valoriser que les compétences techniques qui intéressent les investisseurs. Nos émules locaux du Tea Party vont les encourager en ce sens, à coup de grosse démagogie à cinq cennes et de désinformation, comme ils en ont l’habitude.

      On va finir par devenir tellement crétins que l’on va accepter que les plus nantis et les grandes entreprises ne paient quasiment plus d’impôts pendant que les gens de la classe moyenne seront étranglés et que l’éducation supérieure sera de moins en moins abordable.

      « Endettez-vous » dirons-nous aux étudiants, c’est bon pour votre avenir – et pour les banques aussi, mais ça, on ne le dira pas. Les parents vont se saigner et les étudiants vont trop travailler. Pas grave, pourvu qu’ils aient leur papier pour qu’un employeur leur donne une grosse job. Pis les autres, ceux qui étudient dans des matières « inutiles », genre l’histoire, la sociologie, la philosophie, la littérature, les arts, etc., qu’ils se débrouillent des hippies, on va pas les faire vivre, ces parasites !

      Ce serait quasiment risible si tant de Québécois ne partageaient pas cette vision des choses bête à manger du foin. Ces gens qui trouvent que les Amaricains, eux autres, ils l’ont l’affaire, et qui rêvent d’un Québec avec plus de prisons et moins de diplômés en sciences humaines et d’artistes qui vivent au crochet de la société. Des gens qui ne comprendront ce qui va leur arriver quand ils vont se rendre compte que leur rêve américain est un cauchemar…

      Ils dorment ben dur. Chut, faut pas les réveiller !

    • Le gouvernement a bien fait de faire le point à la télé. Au moins, on sait à quoi s’en tenir et si les étudiants refusent, ils n’auront qu’eux à blâmer.

      A la place du gouvernement, ce serait à prendre ou à laisser. Vous voulez pas retourner en classe? Et bien, bon été, on se reconnecte l’automne prochain.

    • Les étudiants ont bien de la chance que l’aide soient proportionnels à leurs revenus ou à ceux de leurs parents.

      Quand ils seront devenus notaire, avocat ou vétérinaire, pensez-vous que leurs honoraires vont être proportionnels à la situation financière de leurs clients? Passe au cash….

    • Comment voulez-vous satisfaire des étudiants qui réclament la gratuité scolaire???????

    • @lucie1198

      Je ne suis pas un imbécile parce que je pense pas comme vous. Mais sans doute avez-vous des oeillères péquistes pour penser ainsi. Ca ne veut pas dire que vous êtes plus intelligente. Loin de là.

      Faites preuve d’un peu d’ouverture d’esprit. Vous êtes bouchée ma chère madame. Tout le monde a droit à ses opinions, même si elles ne sont pas péquistes. Quand je vois Pauline, la chef de l’opposition officielle, se promener avec son carré rouge au parlement, ca me lève le coeur. Qu’elle le fasse quand elle sort avec sa gang en dehors du parlement, mais quand elle travaille, sa fonction lui commande d’être neutre.

    • Je ne sais pas si quelqu’un d’autre en a parlé mais j’en ai marre de cette présentation parfaitement imbécile du coût de 50 cents par jour par étudiant.

      Vous voulez compter comme ça? Allons-y:

      180,000 étudiants = 35% des étudiants en grève. Donc il y a plus de 500,000 étudiants actuellement.

      le gouvernement reçoit les taxes et impôts d’environ 6 million d’individus. Ces individus équivalent donc à 12 fois le nombre d’étudiants.

      Divisons 50 cents/jour divisé par 12, ce qui donne environ 4 cent/jour. Comment le gouvernement ne peut-il pas trouver 4 cent/jour sur un budget de 73 MILLIARDS de dollars.

      Ceci dit, le gouvernement n’a jamais voulu discuter ou même négocier. Lorsqu’on leur parle de leur objection au sujet de l’implication de la violence, il démontre clairement sa mauvaise foi. Il a été prouvé qu’aucun des “casseurs” poursuivis au criminel, ne sont des étudiants que ce soit de la CLASSE ou des deux autres associations.

      Si on démontre de la mauvaise foi pour un sujet, on ne peut certainement pas en avoir pour les autres sujets. De toute façon chacun se rend compte que cette mauvaise foi est perceptible depuis 9 ans.

      Au sujet de la majorité des étudiants “qui étudient” actuellement et qui ne sont pas en grève. Ils terminent leurs examens très bientôt. John James est mieux de négocier au plus joual-vert parce que quand les examens seront finis, cela fera 300,000 étudiants DE PLUS dans les rues.

      Dites-donc? “Sta Line Beauchamp qu’était près de John James à matin à TV???

      André Lefebvre

    • @ honorable 27 avril 2012 11h41

      Justice sociale mon cher honorable??? Alors expliquez-moi pourquoi les propriétaires de Hummer ou autre grosse voitures polluantes, paient-ils les mêmes droits d’immatriculation que celui qui a une Smart?

      Pourquoi les millionnaires paient-ils le même 200$ en ticket modérateur que celui qui en gagne 40, 000 $ ?

      Pourquoi des familles bien nanties se paient-elles des garderies à 7$ pour se permettre des journées de congés sur le bras et au détriment des petits salariés qui eux n’en n’ont même pas?

      Justice sociale ? Vous r’passerez mon très cher honorable!

      p/s. Quand nos enfants étaient aux études à l’extérieur nous leur avons payé le service téléphonique conventionnel. Aujourd’hui ce service est désuet. Avec leur cell et autres, les étudiants suivent leur temps.

    • NegocieS ???? Mon offre aux etudiants: retournez donc faire votre secondaire avant de manifester.

    • @ patccmoi

      La seule manière de connaître la véritable position des étudiants face aux dernières offres du gouvernement est de participer en grand nombre aux assemblées et d’exiger le vote secret.

      Paraît que l’intimidation, ça n’existe pas dans les assemblées étudiantes … laissez-moi rire un bon coup. Dans tout type d’assemblée où un vote doit se prendre sur un sujet épineux, on n’a pas besoin de recourir aux gros bras et aux battes de baseball pour faire rentrer les récalcitrants dans le rang. Suffit de chahuter un peu les opposants qui se présentent au micro, lancver quel

    • Oups, petite erreur de frappe.

      Donc, chahuter un peu, lancer quelques huées bien senties et vous pouvez être assurés que ceux et celles qui voulaient intervenir vont y penser à deux fois avant de se lever. L’autre tactique éprouvée consiste à monopoliser les micros par un groupe et limiter les temps d’intervention de manière à permettre au moins d’opposants possible de se faire entendre. Il faut également tenir compte de l’effet d’entraînement. Quand le troupeau semble aller dans une direction, mieux vaut suivre le mouvement plutôt que se faire piétiner.

      Alors, les gros bras et les battes de baseball sont inutiles, suffit de savoir « organiser » l’assemblée. Et si vous croyez que nos angéliques leaders étudiants ne se livrent pas à de tels procédés c’est que vous êtes bien naïf.

      Par contre, quand un leader se drape de la toge de la démocratie et qu’il est prêt à accepter le verdict de son assemblée, même si le résultat n’est pas ce qu’il aurait souhaité, il n’a pas peur de soumettre la décision au vote secret.

      La phobie du vote secret est l’apanage des peureux qui n’osent pas prendre le risque d’une défaite.

    • Il s’agit d’une offre raisonnable:

      - la hausse est réduite (une augmentation de 1016 $ au bout de cinq ans plutôt que 1625$)
      - l’accessibilité est protégé par l’amélioration des montants disponibles en prêts et bourses et par l’augmentation du nombre d’élèves qui pourront s’en prévaloir
      - les modalités de remboursement seront également améliorées

      Je trouve que le gouvernement offre un compromis acceptable autant pour les étudiants que les contribuables (vous et moi) qui financeront ces mesures.

      J’espère que les étudiants réaliseront qu’ils gagneront plus à retourner aux études qu’à retarder leur arrivée sur le marché du travail.

      M.Rivest

    • @kfs78,
      Selon ce que j’ai vu à la télé, M. Godbout parlait que la famille ayant un revenu de 60 000$ aurait un surplus de plus de 900$ après avoir payé les frais de scolarité et profité des bonifications.

    • Plus j’entends les propos de la CLASSE, plus ils me font penser à un parti politique. Leurs idéaux dépassent largement le conflit actuel. Dans ce contexte, s’ils désirent vraiment atteindre leurs objectifs économiques et sociaux, ce n’est pas en négociant les frais de scolarité avec le gouvernement qu’ils y parviendront, mais en se présentant aux prochaines élections comme un parti politique officiel.

      Rendu là, ça sera au peuple québécois de se prononcer sur ce qu’ils désirent vraiment comme société.

      Bien que je ne sois pas du tout en accord avec leurs revendications, ça pourrait peut-être botter les fesses des PLQ, PQ et CAC de ce monde. Parce que bien honnêtement, peu importe le parti élu, ils ne font que brasser la même vieille soupe qui devient de plus en plus indigeste.

    • @stridulation

      donc les frais de scolarité sont le problème d’accessibilité? Moi, c’est le taux effarant de décrocheurs qui m’inquiète pour l’avenir intellectuel du Québec, pas les frais de scolarité. Drôle que partout ailleurs où on paie de loin beaucoup plus les jeunes étudient quand même à l’université. Même avec l’augmentation on sera encore loin des frais scolaires de ces institutions. Je crois que nous ne devons pas les rejoindre, mais en payer un peu plus n’est pas la fin du monde.

      J’ai étudié en Ontario au milieu des années 80 et que je payais trois fois le montant que mes amis payaient au Québec. Drôle que maintenant je fais pas mal plus d’argent qu’eux. Semble que mes études ont coûté plus cher mais que mes profs étaient plus compétents.

      Ah oui, ayons une éducation gratuite avec les profs les plus poches de la planète. Ça c’est une attitude de gagnant. Le Québec va aller loin avec une telle vision.

    • Il est évident que les extrémistes étudiants ( ou ceux qui se vont passer pour tels,,,) se fichent éperduement des frais de scolarité,,tout ce qu’ils veulent c’est l’anarchie,,mais ce n’est pas ca qui m’horipile,,c’est la couverture dégueulasse que les médias et les journalistes en font…Tout pour faire de belles images,,attirer les cotes d’écoute,,et c’est la même chose pour la presse écrite,,
      Tant et aussi longtemps que ces vendus de journalistes et médias ne chercheront que leurs intérets corporatistes,,rien ne changera

    • et en plus,,ces vendus de journalistes parlent très peu du fait que plus de 60% des étudiants et surtout en dehors de Montréal, poursuivent leurs études normalement ,,,mais ils mettent l’accent sur les 30% de rébarbatifs,,
      en dehors de la métropole, la très grande majorité des jeunes sont intelligents et démontrent preuves de jugement

    • Yosemite Sam – I Hates Students and go North young man

      http://www.youtube.com/watch?v=MOUhGcsHqDM

    • allez les jeunes O’NORD … le trésor vous attend…bande de frileux mdrrr

    • Le plus comique dans cette histoire,étant qu’avant cette crise le gouvernement Charest tirait de la patte passablement surtout en rapport à la corruption,et que maintenant une certaine portion de la population semble avoir passé la serviette sur ce dossier en prenant la défense du gouvernement sur la question des frais d’études!

      Parce que veut veut pas,tout est lié.

      Selon ce que l’on en sait,c’est autour de 500 millions de dollars renouvelables qui sont en jeu dans l’augmentation des frais.Et le budget contrôlé par Québec,il est est de combien?60 milliards,ou quelque chose comme ça?

      Combien d’argent gaspillé chaque année dans des projets d’ingénierie trop coûteux,combien de millions mal investis et combien de fonctionnaires trop bien payés travaillent pour l’état?

      Même les partisans de la droite revendiqueront probablement un allègement de l’état,ce que le gouvernement actuel se refuse à faire.La seule bonne idée qu’il a eu c’est d’aller chercher environ 500 millions dans les poches des étudiants!

      Quelle belle manipulation de la part du gouvernement!

      Le pire c’est que s’il fallait que des élections soient déclenchées prochainement,les Libéraux auraient de bonnes chances de réélections!

      La politique…quel univers misérable!

      Après ça les journaleux s’offusquent que la population soit devenue cynique avec le temps!Les journaleux,les mêmes qui se font mener par le bout du nez par les tactiques des politiciens maîtres dans l’art de la stratégie et de la manipulation de masse.

      Revenons à l’essentiel du débat.

      Qu’est que 500 millions pour le budget du Québec?Est-il possible de couper dans le gras,avant de surtaxer les gens davantage?Combien d’argent part en fumé pour cause de corruption,investissements douteux et autres subventions?

      Parce qu’à l’heure actuelle le gouvernement utilise les étudiants afin de faire dévier le débat de base.

      Je lis les commentaires,et ma foi,les gens argumentent vraiment sur cette offre du gouvernement?

      Quel cirque!

      Et l’enquête bidon sur la corruption,elle avance…?

    • “Alors expliquez-moi pourquoi les propriétaires de Hummer ou autre grosse voitures polluantes, paient-ils les mêmes droits d’immatriculation que celui qui a une Smart?”FAUX :

      http://www.saaq.gouv.qc.ca/immatriculation/cylindree.php

      Et savez-vous que le prix de l`essence est une grosse fraude gouvernementale. Les gouvernements font plus d`argent avec l`essence que les compagnies pétrolières eux-mêmes. Imaginez comment un propriétaire d`Hummer ou autre grosse cylindré rapporte au gouvernement en taxe d`essence :

      http://www.antagoniste.net/2012/04/19/indecence-a-la-pompe/

    • Bravo M.Charest.
      Deux choix accepter ou perdre votre session.
      Cependant ne vous fait pas berner par la reconduction des mandats de greve ,ici en Outaouais le Cegep est tellement mal foutu qu”il doit tenir ses assembles dans la stationnement du Cegep ,je peu vous dire que ce matin a -7 degres celcius et le vent la gang etait de plus en plus petite ,seule les extremistes sont la .Les etudiants serieux croient qu,ils seraient mieux d,annuler la session,car reprendre 30-40 jours de boycott en 10 jours!!! Au j’oubliais a moins etudier en histoire comme M.Dubois-Nadeau,c’en quand meme pas mal tuff l’histoire surtout quand on veux la faire soi-meme.

      Bonne chance et continuer a vote pour la greve….

    • Offre aux étudiants présentée à la population. Le fait de passer par dessus les négociateurs étudiants pour présenter l’offre à la population démontrent le mépris du gouvernement envers les étudiants. Le gouvernement a fait le calcul qu’avec une offre faiblement modifiée pourrait lui permettre d’augmenter ses partisans pour la hausse. Et en jouant sur 50 sous par jours, on espère démontrer la faiblaisse de la hausse, mais la hausse demeure a peu prêt du même ordre.
      Comme un vendeur d’auto qui nous propose des paiments à la semaine, le gouvernement nous propose des hausses à la journée. Et un coup de matraque de 12 pouces=5 dollars.

    • Bugs Bunny And (Taz) Charest a la découverte du grand Nord et d’un plan…? Ep 13

      http://www.youtube.com/watch?v=lNmEKmXDTIQ&feature=relmfu

    • “Comment voulez-vous satisfaire des étudiants qui réclament la gratuité scolaire???????”

      Ces utopistes pensent qu`en taxant les compagnies et les riches, ils vont pouvoir obtenir la gratuité sans toucher à la classe moyenne.

      Les compagnies quittent déjà le Québec. Et les riches sont déjà surimposé. Ce qui va arriver si on fait ce que disent ces utopistes, c`est que les riches et les compagnies vont moins travailler, moins investir, offrir de moins bons salaires et moins d`avantages, etc… et probablement plusieurs quitteront le Québec. Où vont travailler ces étudiants utopistes si les compagnies engagent moins et quittent le Québec ? Et le gouvernement qui va remplacer 1 fonctionnaire sur 2 pour cause de surendettement. Où vont-ils travailler avec leur diplôme de lologue ?

    • Décidément, honorable est de plus un plus con.

    • Pourquoi tout ce vacarme. La chose est pourtant claire: on coupe $950 millions d’impôts aux plus fortunés (en plus d’indexer les tables d’impôts) et on refile la facture aux étudiants en augmentant les frais de 75%. Personnellement, je connais peu de lieux dans ce monde ou cette chose (qui est une indécence) aurait pu se faire sans grabuge. Les pays anglo- saxons peut-être ?

    • Le calcul vaut le travail dit-on : Combien de % accordé à la baisse du pouvoir d’achat proportionnel à l’inflation est-il calculer dans la feuille de calcul actuariel de Jean Charest ; pour la classe étudiante, la classe pauvre et la classe moyenne ?

      À $4,000 et plus dans 7 ans pour les frais obligatoires de scolarité, avec quel capacité de revenu les étudiants pouront-ils s’appuyer avec le salaire minimum gagné des weekends, des vacances d’été et celles des fêtes ?

      À combien s’élève les coûts directs et indirectes reliés aux études que les étudiants doivent et devront-ils faire face dans 2 ans, 4 ans, 7 ans … ? Cela n’inclu pas le logement et la nourriture ainsi que le transport etc…

      L’idéologie du Capitalisme pur et dur est la dérive actuelle des deux palliers de Gouvernements, actuels, avec l’harmonisation du Libre Échange des USA et de l’UE orienté par la Haute Finance de pêche Mercantil comme principe orienteur directeur Économique de la survie et de la vie comme sève de Vie de la mondialisation.

      Il ne sont pas Fou ces étudiants, ils ne veulent pas d’un Back To The Future d’avant les années 1960 et nous devrions nous aussi ne pas en vouloir collectivement de cette condition de Nègre Blanc d’Amérique du Nord !

    • Mon point de vue est que le gouvernement gouverne à courte vue et d’avantage pour ceux qui finance son parti. Je m’explique mal comment dans la situation présente on arrive à faire abstaction de ce qui attend la jeune génération d’ici quinze ou vingt ans. le gouvernement insiste sur le fait qu’ils doivent faire leur juste part. Pourtant dans un futur assez proche il devront fournir des efforts beaucoup plus considérables que l’auront eu à faire leurs parents pour maintenir les services présents qui caractérisent notre société. Dans peu de temps il y aura deux travailleurs pour un retraité contrairement à sept pour un, comme l’auront connu leur parent. Leurs parents auront payé environ 3% de leur salaire au régime des rente eu ils devront verser environ 8.3% de leur salaire à ce même régime et ce pour moins d’argent en bout de ligne et pour toute leur vie de travailleur. Ca c’est plus que leur part d’efforts. Auront-ils encore droit lorsqu’ils auront eu aussi des enfants au soins de santé comlètement gratuits? Poser la question c’est y répondre. Mon humble point de vue c’est que augmentation ou pas, de toute façon les jeunes sont condamnés dans peu de temps à porter la société à bout de bras et sur la pointe des pieds et pour beaucoup moins que ce que auront connu leurs parents. Pourtant , tous les quarante cinq ans et plus auront un jours soixante ans et plus. Les décideurs de demain seront ces mêmes jeunes. Est ce que les soins des gens âgés feront partis de leurs priorités. La vie nous rapporte à la mesure où l’on s’y investi et cela est vrai dans tout. Pour ma part comme parent je travail à laisser un bel héritage à mes enfants. Je pense donc qu’il est légitime de s’attendre à la même chose d’un BON gouvernement!!!

    • Le plus comique dans toute cette histoire, c’est que pour économiser 1700$ pour avoir un diplôme, ils décident de payer toute leur vie des impôts pour payer les études des générations à venir.

      Combien d’années vont-ils travailler ces Robin des Bois? Une quarantaine d’années à payer de l’impôt pour aider d’autres qu’eux-mêmes à aller à l’université.

      Quel altruisme!!!!!! Mon oeil.

    • Je trouve, au contraire, que les étudiants se sont bien comportés jusqu’à maintenant.
      Oui, des extrémistes du Black Bloc, comme l’a reconnu le Service de police de la Ville de Mtl, qui ne sont pas des étudiants ont profité des manifestations pour se livrer à leurs débauches de violence habituelle.

      Les méfaits et dommages jusqu’ici sont encore bien loin de ceux causés par les partisans des équipes de sport lorsque leurs favoris sont éliminés. Les troubles survenus ne sont rien à côté de ce qui s’est passé à Vancouver l’an passé ou à Montréal quand le Canadien a vaincu les Penguins de Pittsburg il y a 2 ans …
      Tout est relatif.

      Quant au Gouvernement, la majorité des analystes et des commentateurs politiques, des anciens ministres parmi les meilleurs qu’on ait eus, comme Castonguay et Cournoyer, même Liza Frulla-Hébert, tous s’entendent pour condamner la manière dont il a conduit les choses.
      Même la dernière proposition, dite finale, est une entourloupe de première.

      Le montant demandé aux étudiants est de moins de 10% de ce que le Gouvernement dit qu’il va dépenser pour les infrastructures de son Plan Nord. Des routes, des aménagements, des lignes de transport qui seront avant tout au service au profit des compagnies minières. Il n’y a qu’à voir dans quel état elles ont abandonné leurs anciens sites d’exploitation pour réaliser à quel point on se fait des illusions à ce que ça nous rapporte vraiment.

      Les frais de scolarité sont très bas ou inexistants dans la plupart des grandes universités européennes. C’est le cas des plus prestigieuses comme à Munich.
      C’est un choix de société. Comme l’accessibilité aux soins de santé. Ici, ça nous semble évident mais la plupart des américains pensent que dans ce domaine, comme dans celui de l’éducation, il revient à chacun d’assumer le coût de ces services. Tant qu’à dénoncer ça, pourquoi pas aussi les garderies à 7$ ? Ca aussi c’est un choix de société.

    • Les sociétés bancaires ont fait, l’an dernier, un total de 25 milliards de PROFITS, notamment en trouvant le moyen de nous VOLER et de nous VIDER les poches avec leurs os%$#? de frais de toutes sortes. Ces sociétés profitent largement d’une main d’oeuvre et d’une population largement scolarisées, alors qu’elles prennent seulement 5% de tout cet argent en partie VOLÉ et qu’elles le mettent dans les universités. On aura alors très facilement et très justement accès à une gratuité scolaire profitable pour tout le monde.

    • J’aime ça entendre des gens parler d’intimidation dans les assemblées générales alors qu’ils n’y ont probablement j’avais mis les pied.

      Il ne faut pas oublier les commentaires sur les taux de participation. C’est drôle de la part d’une population dont seulement un peu plus de la moitié vont voter au provincial. Je ne parle pas des élections fédérales, municipales et scolaires où le taux est vraiment bas.

      J’entend beaucoup de gens dirent qu’il est nécessaire d’augmenter les frais de scolarité tout en faisant abstraction de la manière dont cela sera gérer. WOW!

      Tout le monde fait blabla sur le dos des étudiants mais ne parlent pas des MILLIARDS dépensé!! (1,6 milliard dans la rénovation de la gare de triage pour l’UdeM! QUATRE universités présentent à Longueuil!?!?!? L’ULaval a un pavillon à Montréal!!!???!!! Elle est loin de chez elle celle-là.

      C’est drôle, personne n’en parle. La seule chose qui les obnubilent, ce sont les quelques centaines de millions que le gouvernement veut aller chercher dans les poches du gouvernement.

      Beaucoup de gens de différents milieux ont été interrogé sur l’offre de Charest mais pas les recteurs, il faudrait leur demandé. :O

      Ah, j’oubliais, ils sont partis dans le sud à nos frais avec des billets en première classe!

    • En espérant que les étudiants “boycotteurs” comprendront enfin que le gouvernement et la population n’offriront pas davantage. C’est un triste spectacle que nous offrons au reste du monde. Des étudiants qui mettent en péril leur session dans le seul but de pelleter un problème aux générations futures. C’est justement à cause des grèves passées et des gouvernements précédents qui ont reculé que nous en sommes là.

      Pendant ce temps, d’autre jeunes dans des pays comme la Grèce sont aux prises avec les vrais problèmes causés par le même genre de politiques que voudrait implanter la CLASSÉ. J’imagine que de nombreux jeunes grecs seraient prêts à payer davantage pour avoir le privilège de venir étudier et éventuellement travailler ici.

    • Je ne crois plus personne dans ce dossier qui a complètement dérapé. Ces jeunes aux environs de la vingtaine sont idéalistes et au sommet de leurs hormones, ce que ne semblent pas comprendre nos dirigeants andropausés et ménopausés.

    • Appel à tous pour contrer le boycott des étudiants.
      Je sais que je ne serai pas très populaire auprès des recteurs, directeurs, professeurs et autres en «eurs» mais j’aurais peut-être une solution.

      Vous me direz que c’est une mesure drastique, bien oui, aux grands maux, les grands remèdes.

      Que le gouvernement qui paient les salaires de tout ce beau monde pré-cité, agissant comme employeur, fasse comme n’importe laquelle compagnie qui se permet un «lock out».

      Pour retrouver la paix qu’on ferme les universités, les collèges et les institutions d’enseignement qui sont présentement fermés à cause du boycot, qu’on envoie tout ce beau monde à la maison, sans salaire, cela va de soi, et je suis à peu près certaine que ce conflit se réglera très très très rapidement.

      Un peu d’humour, ça fait du bien, mais au fait, c’est pas si bête, hein ?

    • Bel effort de la part du gouvernement, mais à ce stade-ci rien ne sastisferait la Classe. Ils vivent dans d`euphorie bien plus motivé par le contrôle que la logique. Pour les ramener sur Terre cela prendra des mesures corsées.

    • J’espère que les petits bourgeois resquilleurs retourneront à leurs études, ils n’ont maintenant plus d’autre cause que de troubler la paix publique comme le leur demandent QS et le PQ.

      Depuis la dernière proposition du gouvernement toutes les brèches ont été colmatées pour l’accès à l’éducation.

      1- Depuis le début, les enfants de familles plus pauvres étaient totalement protégés de la hausse des frais par le régime des prêts et bourses.

      2- Maintenant, les enfants de la classe moyenne inférieure sont aussi protégés par la bonification aux bourses et aux prêts.

      3- Les enfants de la classe moyenne supérieure peuvent bénéficier des généreuses contributions fédérales et provinciales des régimes d’épargne étude.

      4- Les étudiants qui choisissent des domaines d’étude moins rémunérateurs sont protégés par le remboursement proportionnel des prêts aux revenus après diplôme.

      S’ils ne recommandent pas l’acceptation des propositions gouvernementales, il faudra conclure que les leaders étudiants ne sont pas seulement des petits bourgeois resquilleurs, ils ne sont que des enflures égocentriques nourries dans leur fatuité par des médias complaisants.

    • L’éducation universitaire est gratuite au Chili ?

      http://www.amerique24.com/Chili-l-universite-publique-coute-aussi-chere-que-l-universite-privee_a778.html

    • Les recteurs et les directeurs de cegep se demandent ce qu’ils feront de la nouvelle cohorte qui arrivera en septembre.
      Je crois que la démographie va se charger de ce problème.
      Chaque année, il y a des écoles primaires qui ferment, des écoles secondaires qui ferment des locaux, faute d’élèves, les directions remercient des profs, ou l’attrition s’en charge.
      Arrêtez de faire peur au monde avec votre panique de perdre votre emploi.
      C’est dans la logique des choses, les bb boomers ont fait 1 enfant, faute de temps et de peur de manquer de loisirs, de voyages dans le sud en hiver. A qui la faute?
      Personnellement pendant 20 ans j’ai fourni des étudiants, du primaire à l’université, je crois que j’ai fait ma part pour le système scolaire. Et il fallait payer à tous les niveaux, soit en livres, en équipement de sport, ou en frais de scolarité.
      Donc, s’il-vous-plaît ne me parlez-plus de gratuité.

    • Bonjour,

      Nous nous devons de le dire. Avec cette offre des plus ridicules, le gouvernement du Québec en paiera le prix un jour pour ne pas avoir voulu négocier de bonne foi. Dans les années 1960, les médias sociaux n’existaient pas et aujourd’hui, nous nous devons de constater la toute puissance de ce SUPER LEVIER. C’est à croire que le Québec s’aperçoit quelques années en retard sur les Maritimes, le Québec étant la CINQUIÈME province Maritime, que la jeunesse est tout à fait au parfum de ces réseaux et qu’une grosse manif peut TOUT À FAIT s’organiser en deux temps et trois mouvements. L’heure n’est plus à de nouvelles offres, l’heure est au STATU QUO avec les dix semaines perdues sans aucune offre valable. Le mouvement de rejet des hausses de solidarité vient de gagner sur toute la ligne DANS LA PERCEPTION PLANÉTAIRE.

      En conclusion, le Québec doit arriver au tournant de l’An 2,000. TIME, they are a changing chantait Bob Dylan dans les années 1960………… Malheureusement, 40 années plus tard dans les Maritimes, où s’en va le Québec avec son anti syndicalisme primaire et rétrograde ? Au plaisir, John Bull.

    • Pauvre Guy A le pape de la gauche québécoise qui admets avoir touché des prêts et bourse sous la supercherie honteuse d’un mariage arrangé. Décidément votre dieu aura vécu avec nos taxes toute sa vie.

      http://www.youtube.com/watch?v=QXSfhtLdaRI&feature=related

    • On est en pleine période de préparation d’impôt, comme à chaque année, et à chaque fois j’ai de l’urticaire à compléter celle du provincial comparativement au fédéral qui est très facile à faire. Tant d’annexes à compléter (A, B, C, D…S…) ! Je me demande comment le monde le font (je parle ici de ceux qui font une déclaration d’impôt, il va de soi).

      Alors voici ma proposition au ministère du revenu pour alléger cette paperasse à être gérer par les fonctionnaires (donc coupures de postes), les contribuables (plus facile à faire), abolir la hausse et même adopter la gratuité scolaire (pour étudiants) et régler le problème de la dette du Québec (200 G$+) et du régime de santé (gouvernement). Tout cela en peu de temps :

      Suppression des crédits d’impôts de toute sorte (solidarité en autre), des déductions pour le montant de base, pour conjoint, des familles monoparentales, des personnes âgées, des personnes handicapées, pour études (normale… c’est gratuit), des dons, des frais médicaux, pour région éloignée, des cotisations syndicales et professionnelles, des REER et régimes privés, des frais de garde, pour les enfants < 18 ans, etc, etc.

      Donc, 5 lignes à compléter à chaque année pour la déclaration provinciale : Revenus (incluant le BS, les indemnisations de la CSST et d’assurances), fois un taux, moins ce que vous avez versez durant l’année + surtaxe pour compensation pour méfaits publiques lors de manifestations = x.

      Ridicule vous allez dire… Non… pas plus que d’autres niaiseries que l’on lit ou entend.

    • Le parti Libéral avait perdu l’estime des électeurs et les étudiants avaient gagné l’appui de la population… mais les appuis vont et viennent rapidement au fil des communications et des évèenements. Par excès de confiance, les étudiants sont devenus trop gourmands et ils ont perdus les appuis. Aujourd’hui, pour le bien du Québec, ils doivent agir civilement, accepter l’offre du gouvernements et ils auront toute lattitude pour utiliser leurs forces dans les communications au cours de la prochaine campagne électorale. La démocratie, ce n’est pas s’entêté dans des actions qui dégénèrent, c’est respecter nos institution et intervenir en s’intégrant dans ces mêmes institutions.

      Étudiants, vous avez du talent pour faire de la politique? Engagez-vous en politique!

    • @snoopy35

      “Qu’elle le fasse quand elle sort avec sa gang en dehors du parlement, mais quand elle travaille, sa fonction lui commande d’être neutre.”

      Pour dire une telle énormité, il faut vraiment ne rien comprendre à la politique.

    • L’offre est raisonnable pour les contribuables que nous sommes (et qui devront payer une plus large part de l’éducation que dans la proposition initiale) que pour les étudiants pour qui la hausse est moins forte et pour qui il sera plus facile d’obtenir de l’aide financière dont les montants seraient augmentés.
      Seul hic, selon La Presse de ce matin, les élèves en grève (ou en boycott) sont des étudiants en sciences sociales, humaines et arts bref, ceux dont les perspectives d’emploi sont les plus faibles, ceux qui ont le moins à perdre à retarder leur arrivée sur le marché du travail…

      M.Rivest

    • Proposons ceci au comité olympique : que les prochains JEUX OLYMPIQUES soient à Québec (ça va faire plaisir au maire Labeaume) et non à Montréal pour pleines de bonnes raisons. Voici les nouvelles disciplines :

      - Marathon dans les rues de Québec
      - Lancer du marteau et autres objets
      - Parler le plus fort
      - Combat de boxes à coups de matraque
      - Cassage de vitrines

      Et enfin un feu d’artifice à la fin avec cocktails molotov, poivre de cayenne et gaz irritants. Je suis sûr que le Québec va être fier de remporter pleins de médailles d’or !

    • À DEVIL BOY:

      Vous oubliez de dire une chose mon cher,,,c’est vrai qu’à peine plus de 60% des gens font l’effort de se déplacer pour alle voter,,,,MAIS ILS LE FONT PAR VOTE SECRETet libre EUX,,,ce que vos associations étudiantes et surtout LA CLASSE,,se refusent à faire,,Alors , vous n’avez aucune lecon de démocratie à donner à qui que ce soit,,,

      devilboy

      28 avril 2012
      00h15

      J’aime ça entendre des gens parler d’intimidation dans les assemblées générales alors qu’ils n’y ont probablement j’avais mis les pied.

      Il ne faut pas oublier les commentaires sur les taux de participation. C’est drôle de la part d’une population dont seulement un peu plus de la moitié vont voter au provincial. Je ne parle pas des élections fédérales, municipales et scolaires où le taux est vraiment bas.

    • >>>Justice sociale mon cher honorable??? Alors expliquez-moi pourquoi les propriétaires de Hummer ou autre grosse voitures polluantes, paient-ils les mêmes droits d’immatriculation que celui qui a une Smart?-secondaire
      _______________________
      On les attrape à l’achat TPS/TVQ plus à la pompe (50% du prix de l’essence constitue des taxes) aussi ces gens paient progressivement plus d’impôt sur le revenu. En somme, un propriétaire de hummer est moins un pollueur qu’un financeur de programmes sociaux.

      Il serait bon d’ajouter que le participant honorable détient un PH.D de YALE (Université à 40 000$ par année)je ne l’ai jamais vu avoir tord. Son pseudo est le sceau qui garantis la qualité du commentaire et sa justesse.

    • J’ai parlé au frère de Fidel Castro hier et il m’a dit qu’il accepterait très volontiers les manifestants du Québec à Cuba. Il offre la gratuité scolaire, la crème solaire, le soleil, les plages à perte de vue, le salaire minimum et des armes. MAIS, à une condition… ils ne pourront sortir du pays… Je lui dis « EXCELLENT ».

      Alors je me suis retourné vers Air Canada pour noliser des avions. Mais vu qu’il cancelle constamment leurs vols, je me suis dit que ce n’était pas une bonne idée.

      J’attends maintenant un retour d’appel de Stephen Harper pour financer ce projet. Son porte-parole m’a répondu que le PM se fera un grand plaisir d’aider le Québec !

      SAMEDI de rire de tout cela.

    • @ ouais_ouais
      Je connais bien le système Universitaire Cubain. Ils prennent la moyenne de vos 3 dernières années du secondaire et seuls les meilleurs sont acceptés et dans des domaines avec débouchés car l’État vous GRANTIS une job après vos 6 ans d’université. C’est 6 ans là-bas.

      Si vous avez une moyenne de 100% en chimie physique, math, bio etc et 70 en sciences humaines on ne vous permettra JAMAIS d’étudier les sc. Po. On va vous recommander certains programmes scientifiques. Donc oui l’Université est totalement gratuite mais pour l’accessibilité oubliez ça. Vous devez montrer pattes blanches.

      La qualité semble excellente. J’ai jasé une fille avaient étudié en langue et elle parlait mieux le Français que les Québécois. C’est un Français de France. Anglais British etc Les connaissances en histoire et de la politique des guides touristiques sont excellentes. Les médecins et dentistes sont des TOP là-bas.

      En somme, le système fonctionne comme en médecine ici mais pour tous les programmes. Ne rentre pas à l’université qui veut. La gauche québécoise ne passe pas l’admission dans les Université Cubaines. Seuls les profils de McGill sont acceptés ou les TOP étudiants.

      Comme vous pouvez le constater, même les communistes sont très élitistes.

    • @respectable (09h52)

      Merci, j’ai gradué à McGill (B.Comm, MBA) et j’en suis fier aujourd’hui. Mais pas pour la cause des manifestations actuelles. J’aime vos propos, alors que faisons-nous aujourd’hui pour régler ce conflit ?

      Vous voyez on se perd littéralement sur ce blogue (on change de sujet constamment ), de quoi à perdre le fil des conversations :

      10 derniers articles de Gilbert Lavoie :

      28/04
      Scénario fictif d’élections printanières

      28/04
      Le Viagra de nos soldats

      27/04
      L’offre aux étudiants

      27/04
      Il y a 40 ans, l’autre printemps québécois…

      26/04
      On resterait en Afghanistan?

      25/04
      La CLASSE exclue des négociations

      25/04
      Rapportez votre vin! Et amenez vos enfants…

      24/04
      Ça bouge autour de moi

      23/04
      C’est quoi la violence?

      20/04
      Ma proposition pour sortir de la crise

      Je ne crois pas que l’on va régler ce problème sur ce blogue soi-disant démocratique ! Attendons la réponse de Harper pour nous financer à expédier ces manifestants à Cuba. Moi j’en ai ma $//%?*&? de claque de voir tous ces débordements à Montréal.

    • Ce crétin donne l’impression qu’il négocie en donnant des offres qui ne veulent strictement rien dire. Seule une élection permettra de trancher sur la chose: Si Charest est réélu, la question est réglé et la hausse a lieu, si c’est un autre parti, peut être celui-ci consentira a faire preuve d’un peu plus de bon sens et de leadership. Pi encore une fois, je répète que nos frais de scolarité (JE parle vraiment du Québec) sont supérieurs à la moyenne de l’OCDE.

    • ”le participant honorable détient un PH.D de YALE (Université à 40 000$ par année)je ne l’ai jamais vu avoir tord.”

      ___________________________________________________________________________

      Je me méfie comme de la peste des gens qui n’ont jamais tord et de ceux qui les approuvent les yeux fermés.

      btw…Si il a eu les moyens, lui ou ses parents, de payer l’université à 40,000$ par année, il devrait comprendre que ceux qui n’en n’ont pas les moyens et qui veulent tout de même s’instruire, puissent le faire à la hauteur de leur moyens.

      Un diplôme, quel qu’il soit et d’où qu’il vienne, ne donne en aucun temps le droit à la condescendance ni le droit de ridiculiser qui que ce soit.

      Au fait, je me corrigerai moi même: Les propriétaires de Hummer paient plus cher les droits d’immatriculations que les propriétaires de Smart contrairement à ce que j’écrivais plus haut.

      Voyez…il n’y a aucun mal à se tromper. Je suis plutôt fière d’être capable d’accepter que j’ai eu tord et de faire la correction!

    • La hausse a toujours été de 82% sur 7 ans. Suite à la nouvelle offre du gouvernement, les droits de scolarité seront moins élevés pour les 7 prochaines années.

      http://imageshack.us/f/269/droitsdescolarit.png/

    • (… qu’ils ne l’auraient été avec la hausse initiale de 1625$ sur 5 ans)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité