Gilbert Lavoie

Archive du 3 mars 2012

Samedi 3 mars 2012 | Mise en ligne à 10h05 | Commenter Commentaires (89)

Le sort des aînés: une épine au pied des libéraux.

La semaine s’annonçait déjà corsée pour le gouvernement Charest avec les grèves des étudiants, voilà que deux autres dossiers, l’amiante et les aînés, sont venus hanter l’équipe libérale qui se démène pour retrouver une place plus confortable dans les sondages d’opinions.

Des deux, c’est le sort des aînés qui a embarrassé le plus les libéraux.

Le gouvernement a deux ministres responsables du sort des aînés : Dominique Vien et Marguerite Blais. Mais il n’a que deux inspecteurs chargés de faire la tournée d’inspection des 468 Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la province. Or c’est dans les médias que les deux ministres ont appris cette semaine qu’on n’avait pas fait le suivi aux correctifs demandés aux CHSLD par les deux inspecteurs…

Essayez d’imaginer la réaction de Jean Charest devant une telle situation : à deux ministres, on est incapable d’assurer le suivi du travail de deux inspecteurs? C’est humiliant au cube. Et c’est du bonbon pour les partis d’opposition.

Les libéraux ont pourtant fait des efforts en faveur des aînés. La campagne publicitaire contre la maltraitance, illustrant entre autre Yvon Deschamps, s’inscrit dans une politique globale visant à protéger cette clientèle vulnérable.

Mais personne n’a vu venir l’orage autour du manque de suivi aux inspections, même si les données étaient disponibles sur le site internet du ministère.

Furieuse, la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien, a demandé des comptes aux dirigeants des agences de santé mais elle a admis également que son ministère était en faute. Mme Vien est d’autant plus frustrée qu’elle avait remplacé le bilan des services d’inspection par un bilan des mesures correctrices apportées. Or c’est justement à ce chapitre que le gouvernement a été pris en défaut.

Quant à Marguerite Blais, elle a été tellement abasourdie qu’elle dit en avoir perdu le sommeil.

Jeudi, la ministre Vien a promis que le nombre d’inspecteurs serait augmenté, mais le mal est fait. Les efforts du gouvernement dans le dossier des aînés ont été engloutis dans une controverse de moins d’une semaine.

Lire les commentaires (89)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité