Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 février 2012 | Mise en ligne à 8h18 | Commenter Commentaires (49)

    Scandaleux dossier de l’amiante

    Scandaleux dossier que celui de l’amiante, et mis à jour ce matin dans LA PRESSE.

    Des Québécois qui travaillent encore dans des édifices où ils sont exposés à l’amiante, sans même le savoir. Et qui en meurent!

    Alors qu’en Ontario, «tous les propriétaires d’immeubles publics ou privés doivent faire l’inventaire des matériaux contenant de l’amiante et en faire part aux occupants.»

    En 2002, le Québec s’est doté d’une politique concernant l’utilisation de l’amiante, mais les gestes n’ont pas suivi.

    «Il n’y a aucune nouvelle obligation pour les propriétaires de bâtiment. Un comité de la CSST continue d’étudier ce projet. Le projet de surveillance des maladies, piloté par l’Institut national de santé publique (INSPQ), est toujours à l’étape de la conception», nous apprend le reportage.

    Le rapport annuel du ministère des Ressources naturelles sur le sujet n’est pas public. Il «a été produit uniquement pour le Conseil des ministres».

    «Selon la CSST, de 2005 à 2010, l’amiante a causé plus de morts que tous les accidents de travail réunis: 559 contre 548.»

    Une liste de 1 500 immeubles contenant de l’amiante a été dressée, mais elle demeure secrète.

    Même l’immeuble où je travaille, à la Tribune de la presse, et où loge également le Lieutenant-gouverneur, contient de l’amiante.

    Et bien sur, notre gouvernement se fait le défenseur de l’amiante, aux cotés du gouvernement fédéral.

    Tags: , ,


    • Scandaleux n’est même pas assez fort. Je crois sincèrement que l’on devrait tout simplement fermer la région de Thedford Mines. La planète s’en porterais pas mal mieux. Dire qu’il y a encore des gens qui plaident pour l’amiante, ils sont aussi con que ceux qui plaident pour l’usage de la cigarette.

    • Le gouvernement Charest n’est pas juste incompétent. Ce gouvernement est criminel.

      On fait mettre des casques aux cyclistes “pour la sécurité”. On multiplie les photo radar “pour la sécurité”. Mais l’amiante? Bof!

      Incompétent, et criminel.

    • Une intervention s’impose. Après les paroles, les actes!

    • Je suggère qu’on offre à tous les défenseurs de l’amiante une isolation “sécuritaire” de leur maison et de l’école de leurs enfants à l’amiante. Si c’est SI sécuritaire, personne ne devrait s’y opposer, non?

    • Il est intéressant que ce blog sur l’amiante suive celui sur la cigarette. Le dossier sur l’amiante dans La Presse aurait été plus convainquant si le journaliste avait interrogé les parents des victimes sur leur consommation de tabac. Il a été prouvé que les fumeurs, exposés aux fibres amphiboles (les plus toxiques autrefois utilisées dans l’isolation) sont sujets à développer le mésothéliome en plus grand nombre. Contrairement à la cigarette, l’amiante est un produit naturel unique qui a sauvé dans ses diverses utilisations beaucoup de vie.

    • Le Québec donne des leçons aux autres dont aux Albertains et de son côté il continue à clamer contre toute logique que l’amiante peut être exploité et utilisé de façon sécuritaire. De même, il démontre peu d’empressement pour nettoyer les bâtiments où il en existe encore de ce produit malfamé.
      L’amiante est un produit dangereux qu’il ne faudrait plus exploiter.

    • Il est impensable qu’en 2012 il y ait encore des bâtisses isolées à l’amiante reconnue hautement cancérigène.

      D’ailleurs votre collègue Charles Côté mentionnait dans un article que: Au moins 1500 bâtiments publics contiennent de l’amiante, selon un registre tenu secret. Légalement, l’information sur la présence d’amiante doit être communiquée seulement s’il y a des travaux.

      Jocelyn Boily

      Au moins 1500 bâtiments publics contiennent de l’amiante, selon un registre tenu secret. Légalement, l’information sur la présence d’amiante doit être communiquée seulement s’il y a des travaux.

    • L’immeuble à logement dans lequel j’habite est isolé à la vermiculite, même si le propriétaire prétend le contraire. Lorsque j’ai fais réparer une prise de courant, une certaine quantité de granules en sont sorties, je ne savais pas à l’époque ce que c’était, je l’ai appris dans un reportage. Il faut prendre des précautions lorsqu’on exécute des réparations ou des travaux de rénovation sur les murs donnant sur l’extérieur.

      Au moins deux des plafonds de mon ancienne école secondaire (piscine et local de gymnastique) étaient et sont peut-être toujours isolés au flocage d’amiante, dangereux lorsqu’il est vieux et laisse échapper des poussières (l’école a été inaugurée en 1974). En plus, cette école Quand j’ai écris à la direction pour savoir si on avait fait retirer cet isolant, on ne m’a pas répondu.

      Dans le cas de mon école primaire (où je vais voter), on peut toujours voir au plafond du gymnase un reste de ce qui semble être aussi du flocage très mal retiré (à moins qu’il ne se soit tout simplement effrité!) Pur ceux qui veulent vérifier à l’école de leur enfant, c’est facile à reconnaître, la texture rappelle l’intérieur d’une boîte à œuf en carton.

      Que ce soit dans les résidences ou les lieux de travail, l’amiante fait aussi courir des risques aux plombiers, aux pompiers, aux concierges et toute autre personne susceptible d’entrer en contact avec l’isolant des résidences. À noter qu’un masque anti-poussière ordinaire n’offre à peu près aucune protection et qu’on peut ramener des poussière à la maison via nos vêtements de travail (il y a des conjointes de travailleurs de l’amiante qui sont tombées malades).

      Comme pour toute substances dont les effets mettent des années à apparaître, on a tendance à sous-estimer le danger du contact avec l’amiante. On parle quand même d’une substance sans laquelle l’amiantose et le mésothéliome n’existerait même pas.

    • Désolée pour le bout de phrase qui manque:

      En plus, la direction mon école secondaire ne faisait pas nettoyer les conduits d’aération aux 5 ans comme c’est censé être le cas. Comme beaucoup d’élève, j’ai donc passé 5 ans avec le syndrome de la tour à bureau en plus de respirer de l’amiante et lorsque les conduits ont finalement été nettoyé (à ma demande), cela a été fait durant les heures de classe et en utilisant la pire méthode possible (jet d’air au lieu de brosse rotative télescopique)…

    • À soir, on fait peur au monde!

      “Bien que le lien entre les amphiboles et le mésothéliome soit incontestable, il reste que moins de 10 % des personnes exposées à l’amiante sont atteintes de mésothéliome. De plus, une forte proportion des cas, c’est-à-dire jusqu’à 50 % selon certains auteurs, n’a jamais été exposée à l’amiante.

      Une étude très complète auprès d’adultes atteints du mésothéliome au Canada et aux États-Unis a classé les cas selon les probabilités d’exposition à l’amiante. Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que l’exposition fut peu probable pour 25 % à 30 % des cas ”

      http://www.chrysotile.com/fr/sc_publi/meso.aspx#6

      BOUH!

    • Je nous trouve tout de même hypocrites de ne pas critiquer autant l’industrie de l’amiante que celle des sables bitumineux. Pourtant, il est évident que l’amiante est beaucoup plus nocive que les sables bitumineux. Ah oui, J’avais oublié: les sables bitumineux, c’est en Alberta et l’amiante c’est ici!

    • Ça ne serait pas logique pour ce gouvernement de réouvrir la mine pour l’exportation, d’en faire la promotion (de l’amiante) comme étant sécuritaire dans les autres pays pour la considérer comme un problème dans les vieux immeubles ici……….. Si ce gouvernement est encore au pouvoir au prochaine élections il y a de sérieuses questions à se poser sur nos amis anglophones et allophones de ma belle île de Montréal.

    • @ Samati Le tabac et l’amiante sont 2 poisons naturels. La différence est que les fumeurs le consomme de plein gré alors que nous sommes exposé à l’amiante sans le savoir.

      Le gouvernement du Québec est peut être le porte-parole mondial de l’utilisation sûre de l’amiante, tous partis confondus, mais la population est majoritairement en faveur des fermer toutes ces mines qui nous font passer pour des bandits à travers la planète.

    • Arretez ça.
      Il y as des dizainnes de milliers de maison qui ont de l’amiante et pour vous faire plaisir monsieur Lavoie pas juste au Québec ou a vous lire c’est toujours pire qu’ailleurs .

      Dans notre environnement, les sources d’exposition les plus fréquentes sont les maisons construites dans les années 1950; l’amiante est présente dans le plâtre ou dans l’isolation des fournaises. On le retrouve également dans les greniers et les murs de certaines maisons construites dans les années 1970 où, à la suite d’une crise de l’énergie, la vermiculite avait été utilisée comme isolant sur recommandation du gouvernement. Dans les années 1990, des recherches ont révélé qu’un certain type de vermiculite (Zonolite), issu de la mine Libby située dans l’État américain du Montana et commercialisé au Québec, contenait d’importantes traces d’amiante.

      L’amiante est également présent dans certains bâtiments publics, dont les écoles, les centres commerciaux, les églises et les stations de métro, en raison de ses propriétés insonorisantes et ininflammables.

      Faque ne sortez dont plus de chez vous parce qu’au Québec il semble que pour nos idéologues que c’est toujours pire qu’ailleurs.

      Ce discours cache quelque chose de politique car même quand le Québec fait comme les autres c’est considirer comme pire qu’ailleurs .

      C’est comme la MIUF .
      Aujourd’hui plus personne en parle depuis que la crise d’hystérie charié par les médias est terminer et le clause sur la MIUF n’est meme plus sur les offres d’achat pourtant elle est encore présente dans beaucoup de maison .

      L’amiante est dans des édifices et des maisons partout a divers degré et sous toute sorte de forme de matériaux en Amérique depuis un siecle ,il y as pas de question de lecon du Québec a personne la dedans .Faque les grands prêtres écolos auto proclamer …calmez vous le ponpon avec vos soutannes vertes

      C’est comme la MIUF .
      Aujourd’hui plus personne en parle depuis que la crise d’hystérie charié par les média est terminer et le clause sur la MIUF n’est même plus dans les offres d’achat pourtant elle est encore dans beaucoup de maison

      Il y as eu aussi l’hystérie des BCP par les médias dans les années 90.
      On était tous supposés d’en mourir .

      Pourtant c’est bizarre quand j’étais plus jeune ¸,l’ huile BCP des transformateurs électrique étaient récupérer pour être répandu partout a la grandeur sur les chemins de gravier avec des camions pour éviter la poussierre soulevé par les autos et pas juste au Québec.

      On jouait sur ces chemins a bicyclette dans la campagne et personne de ma famille en est morte ou as été malade .
      On décontaminait pas les vélos et notre linge en entrant dans la maison .

      C’est certain que quand tu as été élever dans la peur de tout et que tu as peur de tout que ton systeme immunitaire se détruit .
      C’est la maladie de la peur de tout qui détruit et qui ronge petit a petit la santé par l’anxiété perpépétuel..

      ça fait 43 ans que je fume et les maladies comme la grippe je ne connais pas ça..
      La derniere grippe que j’ai eu c’était durant mon enfance alors que je ne fumais pas .

      Puis des maison avec plein de produits d’amiante il y en as des centainnes de milliers juste au Québec sans parler de partout ailleurs en Amérique .Il y en as de milliers dans la couronne nord et sud et encore plus a Montreal avec son vieux stock de maison bati dans les années 50

      On dirait qu’il en as toujours un pour sortir de nul part qui ne l’as pas encore réaliser

      Souvent ils ont vécu avec de l’amiante toute leur vie et comme par un curieux hazard il se sente tout a coup malade juste quand il vienne de l’apprendre….ou pire quand il vienne de lire un article sur internet .

      La filière écolo c’est rendu une affaire de marketting et de gros sous ou des bougons écolos qui vous versent 3 gouttes de colorant vert dans une bouteille de nettoyage avec un petit sapin vert étampé sur la bouteille pour vous arracher un deux piastres de plus en vous faisant accroire que c’est vert écolo .
      Moé ce genre de rackett écolo ne m’impresionne pas et c’est juste bon pour les naifs et les granolas qui aiment se faire plumer .

      C’est comme les produits naturels ou quelque granules de sucre ajouter dans la bouteille fou il est inscrit pour usage thérapeutique seulement font croire a un remède miracle qui guérit tout…. du genre le collier noisetier .

      Une vrai religion de fumisterie ou les anciennes soutannes noires ont été remplacer par des soutannes vertes .

    • Thedford Mines élit un libéral à Québec et un conservateur à Ottawa. Malheureusement, la situation économique et politique à court terme d’une ville de 25 000 habitants a plus de poids que la vie de milliers de gens, ici et ailleurs.

      D’autre part, l’amiante, comme le gaz de schiste, est une ressource. Mais dans les deux cas, tant qu’il n’y a pas de méthode sécuritaire pour l’exploiter, vaut mieux la laisser dormir.

    • @Samati : La question n’est pas de savoir s’ils étaient fumeurs ou non. C’est un détail sans importance. Le débat est de savoir si le gouvernement est justifié de mettre la vie des gens en danger sans les en aviser.

      Lorsque les gens seront conscients, avertis et informés des risques, ensuite vous pourrez vous permettre vos jugements de valeurs.

    • C’est un bel exemple d’hypocrisie! On a deux gouvernements qui n’ont que du mépris pour leur population. Parce qu’ils sont majoritaires, ils pensent que ça leur donne tous les droits. Ceux qui doutent encore du danger de l’amiante n’ont qu’à écouter l’épisode de la série Enquête sur le sujet. Je suis d’accord avec “allonsvoyons”et j’en ajouterais en suggérant de commencer par les maisons de nos premiers ministres. Si eux sont près à risquer la vie de leur famille, je suis convaincu que leur famille ne partagerait pas leur goût morbide pour l’amiante! À moins que Messieurs Harper et Charest poussent la manipulation (dont ils sont champions) au point de contrôler l’information qui circule au sein de leur famille…

      Pierre Lemelin

    • @Samati
      Vous dîtes – et puis non, laissez faire, ça ne vaut même pas la peine de relever vos propos.

      Je sais, c’est triste, l’amiante, les gazs de schiste sans moratoire, mais restons positifs et n’oublions pas que les bagnoles de huit ans et plus vont devoir subir une inspection obligatoire. Allez dire après ça que ce gouvernement ne fait rien pour contrer la pollution serait un blasphère!

    • Au fil des ans, il y a eu des quantités d’études sur la qualité de l’air des édifices à Bureau à partir de plaintes d’employés qui présentaient régulièrement des difficultés respiratoires. Elles n’ont jamais rien donné et jamais on a mis une quelconque responsabilité sur les instruments de climatisation et encore moins on eu l’audace de parler de l’amiante dont les fibres circulent librement à l’intérieur des plafonds suspendus. Les gens ont enduré les inconvénients et continuent à en souffrir à cause d’un immense silence de la part des entreprises qui procèdent à faire des tests sur la qualité de l’air.

      Étant à la retraite, laissez-moi vous dire qu’à la maison, ma qualité de l’air est irréprochable et je n’ai plus à souffrir de ses effets désagréables.

      Parlant d’amiante, on sait qu’en Europe ce dossier a montré combien celle-ci avait “contribuée” à raccourcir la vie des gens. Ici, c’est à proprement parlé un dossier secret et dont tout les intervenants se renvoient la balle en attendant que tous les “élus” ne soient plus de ce monde.

      Ce n’est pas encore la semaine prochaine que ce dossier va se régler et que des mesures seront prises pour que ça cesse.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Bon la je commence a avoir la chienne…
      J’ai achete une maison il y a 2 ans. J’aimerais faire verifier la composition l’isolation du grenier et les tuiles acoustiques du sous-sol. Y-a-t’il quelqu’un pour me suggerer ou aller pour ce type de service (j’habite Gatineau)?
      Merci

    • wow, il y a des gens qui citent l’institut du chrysotile et qui se croient en plus, wow. Non seulement l’amiante tue mais son lobby est totallement ridicule comme on peut ici…

    • Pendant que notre gouvernement continue de faire bel image avec un fausse table de concertation sur le cancer, l’amiante continue de tuer directement des centaines de personnes par un mécanisme simple et compris. Par contre, aucune mesure n’a été prise.

      Notons les faits suivants, la femme d’importateur d’amiante a siégé sur le CA de l’université McGill et de ses affiliés hospitaliers. Les égouts du nouveau CUSM on été fait en ciment amiante. Le Bloc Québecois (Jean Duceppe) a été POUR la réouverture de la mine Jeffrey dans un élan électoraliste sans précédant (basé sur un mince calcul de sondage locaux), Clément Gignac ainsi que Raymond Bachant ont avoué publiquement vouloir re-investir dans la mine. Sans surprise car un des plus gros donateur du parti liberal est Baljit Chadha, l’exportateur en chef de l’amiante dans les pays sous développés. Voici les partis qui sont pour la continuité des cancers chez nos citoyens: PLC, PLQ, PC Voici les partis qui ont fortement critiqués nos mesures de sécurité sur l’amiante: PQ (chuchottement)-NPD-QS et seul 4 indépendants ont fortement décrié ce dossier de facon courageuse au cours des dernieres semaines. Je leve mon chapeau très haut à Madame Lapointe entre autre. Je ne suis pas un partisan d’elle mais quel courage de dire tout haut ce que certains electoralistes ont peur de dire.

    • Selon le site info-tabac.com le tabac tue 36 québécois par jour.

      C’est plus de 13,000 personnes par année et plus de 65,000 sur la même période que les décès liés à l’amiante rapportés ici.

      Pourtant le tabac se vend encore. Même que le gouvernement en tire de gros profits !

      Bien sûr le tabac amène son plaisir et le choix de fumer retombe entièrement sur les épaules du fumeur, ce qui n’est pas le cas pour la présence de l’amiante. Mais tout de même, on est à 12 fois plus de décès !!!

      Ensuite, enlever l’amiante peut augmenter les risques puisque que vous en remettez en circulation libre. Ne pas y touché, si elle est stable, peut fort bien être la solution la plus sanitaire.

      Il est bien probable que la non-publication des lieux ou elle est présente est pour l’évitement de la création de craintes inutiles qui peuvent avoir un effet inverse a l’effet placébo, c’est à dire de rendre malade pour des raisons fictives.

      De tout les décès liés a l’amiante dont on parle ici il est plus que probable qu’ils sont surtout dû a une contamination qui date de très longtemps a une époque ou était plus insouciant a son sujet. Présentement les risques liés à sa présence doivent beaucoup beaucoup plus bas que ce que le nombre de décès rapportés dans l’article peuvent laisser entendre.

    • Il est évident que le gouvernement Charest qu’on subit comme un boulet, n’a jamais eu les mains sur le volant…
      ca fait longtemps d’ailleurs qu’il a perdu le Nord…
      au profit de ses petits amis…

    • Excuser ma petite erreur, il manque un zéro quelque part…

      Avec le tabac on serait autour de 120 fois plus de décès !

    • Pour moi il est triste de constater que l on se donne bonne vondcience en critiquant les autres gouvernements vomme l Alberta sur le caractere polluant des sables bitumineux mais que l on fait pire en exploitant l amiante et en mettant a risque des travailleurs quebecois et etranger qui sont em contact quotidien avec ce produit . Notre Gouvernement est un ardent defenseur de l amiante sur la scene internnationnel. Cela me questionne sur ce double discour et cette hypocrisie.

    • @peloquma : “wow, il y a des gens qui citent l’institut du chrysotile et qui se croient en plus, wow. Non seulement l’amiante tue mais son lobby est totallement ridicule comme on peut ici…”

      Ok, et vos études qui déterminent les liens entre amiante et mortalité, elles sont où? SI et seulement SI elles existent, d’où proviennent-elles?

      Wow.

    • Allez dont vérifier dans votre maison avant de vous indigner inutilement les soutannes vertes .

      Ils y en as combien qui ont de la vermiculitte mélanger a de l’amiante dans leur grenier ou dans l’entretoit de leur logement.C’est tres courrant dans les immeubles des années 50 jusqu’en 90 .

      ils vont seulement se dire malade le jour ou il vont l’apprendre

      Il y en as plein qui en ont probablement dans toute sorte de matériaux utilsés qui ont servi a construire leur maison et il ne sont meme pas intéresser a la savoir .

      Comme beaucoup de maison bati dans les années 50 j’en avais dans l’entretoit et je l’ai fait enlever non pas parce qu’elle m’indisposais mais parce que les soutannes vertes écolos ont lancer leur cri de guerre sur la zonolite il y as dix ans et que pour revendre un jour j’ai une maison clean sans amiante .Je le savais quand j’ai acheter et cela ne m’as pas déranger.

      Tsé quand une hystérie est entretenu par les médias .

      Apres la MIUF,la zonolite demain ça vas etre une autre affaire qu’ils vont sortir pour appeurer .

      Ils ont toujours quelque chose dans le genre a sortir a tout les 10 ans pour faire peur et donner de l’ouvrage aux contracteurs

      Ce qui s’en vient c’est une histoire de colle appliquer sur du plywood qui serait cancérigene ..watchez bien le show des soutannes vertes qui s’en vient .

      C’est le commerce de la peur entretenu par les écolos .

      Il y en as combien qui ont de la zonolite mélanger a de l’amiante dans leur grenier

    • @peloquma : J’imagine que L’Institut national de santé publique du Québec n’est pas plus sérieux…

      “L’étude montrait, pour les travailleurs exposés à l’amiante, un rapport standardisé de mortalité (standardized mortality ratio ou SMR) légèrement augmenté pour le cancer du poumon, bien qu’il soit non significatif (SMR = 1,05; intervalle de confiance à 95 % (IC 95 %) = 0,94-1,17). Elle montrait aussi une augmentation non significative du SMR et du risque relatif de cancer du poumon avec l’intensité semi-quantitative d’exposition à l’amiante. Cependant, les auteurs ne pouvaient exclure totalement que les travailleurs aient été exposés à d’autres cancérogènes. L’étude ne montrait pas d’excès de cancer du larynx et aucun résultat n’était rapporté sur le cancer du péritoine et sur l’amiantose en fonction de l’exposition à l’amiante.”

      http://www.inspq.qc.ca/publications/notice.asp?E=p&NumPublication=1086

      Re-BOUH!

    • La Commission de la santé et de la sécurité au travail. L’appellation de cet organisme ressemble, dans le dossier de l’amiante, a une farce lugubre. La Commission a formé un comité de dormeurs pour étudier une future politique d’utilisation de l’amiante. C’est pas demain la veille.

      L’Institut national de santé publique a, lui aussi, formé un comité de dormeurs occupé à concevoir un projet de surveillance des maladies. C’est pas demain la veille, là aussi.

      Le Ministère de ressources naturelles décrète candidement que les données sur l’amiante sont de l’ordre du secret d’État.

      Ça pue « en pas pour rire ».

      Je me demande depuis des années à partir de quelle logique les responsables de ces organisations ne sont pas inculpables pour négligence criminelle. Il me semble qu’ils l’ont trop facile. On parle en effet ici de la cause de mortalité au travail la plus répandue au Québec. On est loin, dans le cas de l’amiante, de l’état de fatigue quotidiennement ressentie et souvent dénoncée par les étudiants et le personnel des écoles où on négligeait de nettoyer les conduits de climatisation. Dans le dossier de l’amiante, il y a morts d’hommes. Des fois, je m’ennuie de Michel Chartrand.

      Ce dossier pue tellement que parfois je me demande si on peut se fier aux décisions prises par la Commission des lésions professionnelles. C’est le tribunal qui entend les parties aux décisions contestées de la C.S.S.Q. On se souvient peut-être de la croisade de Marc Bellemare pour affranchir ce tribunal de la main-mise du patronat et des syndicats sur cette organisation. Il faut savoir, à cet effet, que le juge qui entend la cause est flanqué obligatoirement d’un représentant du monde patronal et d’un représentant du monde syndical qui siègent comme assesseurs. Assesseurs qu’on peut apparenter à sénateurs, car, les uns comme les autres, sont nommés d’une façon partisane et pour, premièrement, oeuvrer aux intérêts de celui qui le nomme. Bellemare s’est évidemment fait « empissoter » par Charest parce que , même si la très, très grande majorité des organisations qui ont témoigné à la Commission parlementaire sur la réorganisation des tribunaux administratifs souhaitaient ardemment la réforme de Bellemare, Charest s’est plié aux exigences du patronat et de la seule F.T.Q. Dans une cause d’amiantose donc, le dernier recours du travailleur ou, dans trop de cas malheureusement, de ses héritiers sera arbitré par un tribunal à tout le moins bancal . Ça pue « en pas pour rire ».

    • @vouvroum
      Un exemple type d’un déni de réalité.

    • @legrandflancmou, arrêtez de nous prendre pour des cons, vous venez de citer une étude, et soyez honnête, où le LSPQ parle de bitume contenant de faible taux d’amiante. L’étude ne parle aucunement du contact direct à l’amiante. Vous comprendrez, cher ami, que meme une source radioactive bétonnée le serait moins dans cette procédure… malheureusement, 0% de l’amiante qu’on voit courement est de cette nature.

      Mais allons plus loin: Voici un résumé d’une revue complete faite par le LSPQ

      Au Québec, de 1982 à 1996, 832 personnes (655 hommes et 177 femmes) ont eu un premier diagnostic de mésothéliome de la plèvre. Ceci correspond à un taux annuel moyen d’incidence de 1,49 pour 100 000 personnes-années chez les Québécois et 0,32 pour 100 000 personnes-années chez les Québécoises2. Ces taux sont respectivement 9,5 et 2 fois plus élevés que le taux observé chez les Canadiennes (considérées non ou peu exposées à l’amiante) et ces excès sont statistiquement significatifs3. Par rapport à la communauté internationale, les hommes du Québec ne sont dépassés que par plusieurs comtés du Royaume-Uni, par plusieurs états de l’Australie et par plusieurs régions des Pays-Bas2.

      Les taux d’incidence des mésothéliomes de la plèvre augmentent de façon significative entre 1982 et 1996 chez les Québécois avec un taux de croissance annuel moyen de 5 %. Chez les Québécoises le taux de croissance est de 3 % et il n’est pas statistiquement significatif2. Cette augmentation se manifeste chez les hommes âgés de 60 ans et plus. Par ailleurs les taux semblent stables chez les Québécois de moins de 60 ans. La cohorte des Québécois nés entre 1930 et 1939, donc qui a commencé à travailler à l’époque de l’utilisation plus marquée de l’amiante, présente des taux de ce cancer plus élevés que les autres cohortes de Québécois. Les données suggèrent aussi une diminution du risque chez les cohortes nées après 1940, mais il est encore trop tôt pour conclure parce que les personnes de ces groupes sont encore jeunes3. Deux régions du Québec, celles de Chaudière- Appalaches et de la Montérégie, montrent des excès statistiquement significatifs de mésothéliome de la plèvre. Elles possèdent ou ont possédé dans le passé des chantiers navals et on exploite en plus des mines d’amiante dans la première région2.

      Maintenant citons les artcicles scientifiques suivant, quelques uns de milliers.
      Voytek P., Anver T.Thorslund (1990). “Mechanisms of Asbestos Carcinogenicity”. J. Amer. College of Toxicology 9 (5): 541–550. doi:10.3109/10915819009078762.

      Mossman, BT; Churg, A (1998). “Mechanisms in the Pathogenesis of Asbestosis and Silicosis”. American journal of respiratory and critical care medicine 157 (5 Pt 1): 1666–80. PMID 9603153.

      Finalement, je vous envoie à la NCI (National Cancer Institute) bras majeur du NIH, la mecque scientifique americaine en science de la vie:
      http://www.cancer.gov/images/Documents/67e63bef-d6e0-4c0f-9c7a-e8aa56ed969c/fs6_36.pdf

      Lisez, vous apprendrez pourquoi votre seul salut passe par l’exportation vers les pays sous-développés. Deplus, il serait merveilleux que vous vous identifiez, c’est pas à tous les jours qu’on rencontre des gens POUR une industrie si politisée et si mourante…

    • C’est pas compliqué il y a des élections provinciale au Québec qui sont sur le point d’être déclaré, il faut forcer tous les partis à se commettre sur le dossier de l’amiante et le premier qui nous dit qu’il va faire une étude comme les libéraux font bine on vote tous contre.

    • @vroumvroum

      T’es sérieux là?
      Notre ptit jo-connaissant, lui, y’a compris. Les médecins sont dans le champs! Tout est psychologique, c’est simple!
      Si t’es malade, c’est que t’as peur! La preuve? Il fume, il n’a pas peur, il n’est pas malade!
      Quoi, un échantillon représentatif? Non, connaît pas ça, mais je connais TOUTE!

      C’est un complot des médecins en fait. Le monde dans les années 30, y savaient pas que c’était pas bon de fumer ou de vivre à coté des industries polluantes pis y’en mourraient pas! Y vivaient juste moins vieux, c’te affaire.
      Le monde ont commencé à pogner le cancer quand les médecins ont inventé le mot!


      fin du sarcasme.
      Bravo champion, signe donc ton nom qu’on t’envoie un 18 roues d’amiante pour que tu t’y baignes toi et ta famille. Darwin ferait enfin son oeuvre.

      Alexandre Turmel

    • @peloquma : J’aime bien votre étude…

      “Au Québec, de 1982 à 1996, 832 personnes (655 hommes et 177 femmes) ont eu un premier diagnostic de mésothéliome de la plèvre.
      Ceci correspond à un taux annuel moyen d’incidence de 1,49 pour 100 000 personnes-années chez les Québécois et 0,32 pour 100 000 personnes-années chez les Québécoises2.”

      On parle de 832 personnes sur 7 millions et ce sur 14 ans. Donc en moyenne, 59 québécois par année sur 7 millions, soit moins de 1 sur 100 000 (0,0001%) ont été DIAGNOSTIQUÉES (pas mortes, diagnostiquées). Et encore rien ne prouve la relation directe avec l’amiante.

      Si c’est pas faire peur au monde que de faire les gros titres avec les supposés dangers de l’amiante alors que seulement 0.0001% des québécois sont diagnostiqués (et non décédés) par année et encore, on ne peut pas établir clairement le lien entre le diagnostique et le contact avec l’amiante… Si ce n’est pas faire peur au monde, pouvez-vous me dire c’est quoi?

      Je ne suis pas POUR cette industrie comme vous dites, seulement contre toutes ses campagnes de peur qu’on tente de nous faire avaler depuis quelques années. Que vous le vouliez ou non, on a encore affaire ici à une campagne de peur.

    • Comme pour la cigarette,l’alcool ou plein d’autres choses,si c’est payant en cash$$$ c’est ça la priorité maintenant dans notre société.
      Il n’y a plus aucunes morales,seule la rentabilité économique compte.
      Le Dieu commun à tous aujourd’hui c’est le dollar,fuck!
      Mon père est décédé de l’amianthose et durant ses dernuères années de vie il était sur le BS et invalide après une vie à travailler dans cette poussière.à sa mort ma mère a attendu 10 ans pour recevoir un chèque de dix mille piastres comme victime survivante d’un travailleur,elle avait alors 75 qns puis mourru l’année suivante .Le dix milles piastres à servi pour ses funérailles car nous sommes une familles de gagne petit exploités par ces ‘,osti” de capitalistes .
      Gilles Ménard

    • EDIT : Il me manquait même un 0 dans mon %, c’est bien 0,00001% des québécois qui sont DIAGNOSTIQUÉS (pas décédés) par année et la relation directe avec l’amiante n’est même pas établie dans la plupart des cas.

      D’après moi si on sortait les chiffres de ceux qui meurent en s’étouffant avec de la pâte à dents on arriverait pas mal au même résultat. Interdisons la pâte à dents.

      Ouais, à soir on fait peur au monde.

    • @vroumvroum

      “ils vont seulement se dire malade le jour ou il vont l’apprendre”

      Vraiment n’importe quoi vos commentaires. En passant, je ne vois pas ce que les écolos viennent faire ici, l’amiante est une question de sciences et de santé publique.

    • Bonjour,

      Le cas de l’amiante au Québec me donne des hauts le coeur si bien que je cherche souvent où trouver la lucidité requise pour en traiter. Depuis des lustres que le Gouvernement Fédéral se s’astreint et se permet de défendre la cause de l’amiante sur la scène internationale en se bouchant le nez. Pour ne pas faire brailler comme des veaux les nationalistes québécois, ces sinistres VISAGES À DEUX FACES.

      Regardez les, ces hypocrites nationalistes au trognon sur ce blogue qui maintenant s’insurgent contre l’amiante et ses dangers parce que le Parti Libéral provincial est au pouvoir. Et simplement en cassant du sucre contre les Conservateurs d’Ottawa.

      En terminant, si un gouvernement responsable à Ottawa se joindrait à la très grande majorité de tous les pays qui sont pour le bannissement de l’amiante, IMAGINEZ le tollé de cette bande de fuckés que sont les péquistes qui hurleraient à fendre l’âme de ne pas toucher à NOTRE AMIANTE, notre amiante à nous autres de cette pauvre et triste société distincte trop PAUVRE pour s’en PRIVER au détriment de dizaines de milliers de mortalités sur la Planète, cette saloperie de l’amiante tant défendue par les nationalistes québécois parce que cette saleté vient d’ici et que cella crée des JOBS. Pauvres porteurs d’eau nationalistes et PAUVRE QUÉBEC et son plein d’illusions et de mirages à genoux devant le drapeau…… Au plaisir, John Bull.

    • @johnbull

      Sans blague, allez vous faire soigner, votre obsession pour les nationalistes est vraiment pathologique.

    • @legrandflancmou en 1982, on n’était pas 7 millions. Le mésothéliome n’est pas une maladie à diagnostique obligatoire, le LNSPQ reconnait qu’il peut facilement avoir manqué pret de 90% de ce type de cancer (les bases de données n’étant que rudimentaire à ce moment). Le diagnostic du mésenthéliome est une des rares maladies à avoir une incidendence directe et mortelle sur la personne. Aucun type de cancer ne connait une causalité aussi forte de son environnement.

      Le problème ici, n’est pas tant l’incidence mais plutot une compléxité ahurissante d’une présence soudaine d’amiante cachée par des travailleurs ciblés qui la manipule, on leur cache cet information… Que faisons nous pour ces gens dont on peut prédire plus que facilement leur prédisposition.

      Maintenant, expliquez moi pourquoi la NIH fait peur au monde et pourquoi un des plus gros bailleur de fond du PLQ est le seul et unique exportateur d’amiant au monde, et que ces exportations sont SURTOUT pour des pays en voit de développement, bizarre, zero exportations ua USA… Expliquez moi aussi comment la peur a réussi à mettre en tole pour plus de 15 ans, 2 industriels européens… Une campagne de peur…

      Voyons vous etes loufoque et vous les savez. Vous n’êtes pas une solution au problème mon ami…

      De plus, vous saurez que les gens de Thetford Mines sont carrement écoeurés de l’amiante et que leur taux local cancérigène est malheureusement plus élevé que la moyenne et que la présence de fibre augmente à chaque remblayage effectué par la mine. Voir un autre dossier de la LNSPQ…

      Vous me dites quand vous aurez besoin d’une boué de sauvetage là… Ahhh le petit Québec démago, aussi simplet que le Tea Party…

    • @johnbull sans vous contredire (car vous le faites vous meme en parlant des fédéraux négationistes). Seul le Bloc Québecois a fait un énorme volte face sur l’amiante au dernieres élections. Le Parti Libéral du Québec reste un des plus gands défendeur de l’amiante.

      La position de Duceppe était un cri de détresse pour essayer de guarder un siege alors qu’ils voyaient le débandade venir. Quoi de plus électoraliste… Ce en dépit d’une lettre ouverte de 12 directuer régionaux de la santé et de ses amis de la CSN… Imaginez, la CSN contre ses travailleurs de mine… c’est vraiment du bonbon cette amiante…

      http://www.cyberpresse.ca/le-droit/elections-federales-2011/201104/04/01-4386355-duceppe-reaffirme-sa-position-en-faveur-de-lamiante.php

    • @peloquma

      “Maintenant, expliquez moi pourquoi la NIH fait peur au monde” Épidémies de grippe, ça vous dit quelque chose? J’imagine que ce n’était pas des campagnes de peur non plus…

      Le problème c’est que vous voyez qu’un côté de la médaille. Saviez-vous que si on interdisait l’amiante elle devrait être remplacée par d’autres matériaux?

      Se pourrait-il que les lobbys de ces autres matériaux soient à la source de cette campagne de peur, tout comme l’ont été certaines grosses compagnies pharmaceutiques dans le cas des supposées épidémies de grippes?

      Je vous laisse avec vos peurs et vos bouées.

    • Au risque de me faire lapider, je reproduis ce commentaire envoyé à Charles Côté (La Presse). “On en fabriquait aussi des bardeaux extérieurs pour les maisons. Notre chalet d’été en était recouvert et de nombreuses maisons l’étaient et le sont encore. Ce matériau solide n’a jamais posé de problêmes. Il y a une paranoïa au sujet de l’amiante. Beaucoup de produits dangereux sont pourtant utilisés partout et font à peine sourciller”.

    • @vrouvroum. “Ce qui s’en vient c’est une histoire de colle appliquer sur du plywood qui serait cancérigene” . Ça existe, et il y en a beaucoup d’autres. L’amiante n’est pas sans danger mais sert de bouc émissaire.

    • @legrandflancmou. “si on interdisait l’amiante elle devrait être remplacée par d’autres matériaux”. Leurs fabrications et leurs utilisations sont-elles plus sécuritaires et efficaces? On ne nous informe jamais de ça.

    • @peloquma. “un des plus gros bailleur de fond du PLQ est le seul et unique exportateur d’amiant au monde”. Unique exportateur au monde, une affirmation erronée. Et précisez: des noms et des chiffres.

    • Il y a eu plus de 3500 morts causé par des accidents de voiture depuis 5ans versus 500 pour l’amiante, mais à quand allez vous manifester pour que l’on cesse de construire de voiture!!!!

      J’espère que les bloggeurs Skadi,gasston,emilefl,peloquma, alexandre,riendemoins, vous ne sortirez plus de la maison vos chances de survie au coin de la rue est 10 fois moins élevé que l’amiante!!!

      Désolé si je n’ai pas nommé tous les imbéciles…la liste est trop longue!

    • Je viens de lire les 48 commentaires et je suis surpris du manque d’information sur l’amiante
      Étant moi-Même un travailleur de l’amiante depuis 25 ans et mon père lui a travaillé 40 ans dans les mines d’amiante et il est décédé à l’âge de 85 ans de mort naturel. Pour ce qui est de Skadi je suis convaincu que tu ne sais même pas ou est Thetford car pour écrire cela ton QI est pas élévé il y a d’autres chose à Thetford que l’amiante . Àprès l’amiante les spécialistes vont détruire quoi le fibre de verre les fonderies et aciéries les moulins a scie

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité