Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 novembre 2011 | Mise en ligne à 11h21 | Commenter Commentaires (97)

    Haro sur les stationnements payants des hôpitaux!

    Bonne nouvelle: le Journal de l’Association médicale canadienne dénonce les stationnements payants des hôpitaux.

    J’ai toujours été scandalisé de ces frais de stationnement imposés aux clients des hôpitaux qui vivent déjà des situations difficiles à cause de la maladie.

    Très souvent, les gens qui vont dans les hôpitaux y passent plusieurs jours pour assister un proche en fin de vie. Leur présence est une contribution importante au travail du personnel infirmier.

    D’autres s’y rendent pour subir des examens qui les forcent à s’absenter de leur travail.

    Je n’ai rien contre des frais de stationnement pour quelqu’un qui va à l’hôpital une fois par année.

    Mais il me semble que les gens qui doivent y aller souvent pour la maladie ou encore pour assister un proche ou un parent, devraient pouvoir se stationner gratuitement.

    Si on a les moyens de mettre de 200 millions $ dans un amphithéâtre pour les amateurs de hockey…. Vous voyez ce que je veux dire?

    Tags: ,


    • Si on a les moyens de s’acheter une voiture…vous voyez ce que je veux dire?

    • J’ai passé des années à accompagner ma mère à l’hôpital pour ses traitements de chimio. Souvent, il n’y avait même pas de place dans le stationnement (Royal Vic). Je la laissait seule à l’entrée et j’allais porter l’auto dans un stationnement payant du voisinnage.
      En fin de vie, ma mère a eu la chance d’être placée aux soins palliatifs de l’hôpital Général. Pour la famille proche, on offre gracieusement des permis de stationnement. Ce fut énormément apprécié.

    • …mais je suis d’accord que pour un patient régulier, qu’on puisse lui foutre la paix!

    • Bien dit M. Lavoie, tout à fait d’accord surtout que la plupart du temps , il n’y a aucune alternative raisonnable à proximité des hôpitaux.

    • ”Mais il me semble que les gens qui doivent y aller souvent pour la maladie ou encore pour assister un proche ou un parent, devraient pouvoir se stationner gratuitement”

      OK, maintenant pouvez-vous nous expliquer comment vous aller gérer ça?

    • Tout à fait d’accord, à Sherbrooke j’ai été voir 4 fois ma voisine qui était malade et cela m’a couté 23.00 pour des visites d’environ de 45 min. à 1 heure 15 pour chaque visite. J’imagine qu’une personne malade qui y va 3 À 4 fois par semaine pour des examens ou soins. Et les heures d’attente pour des personnes qui vont à l’urgence ….$$$$$$$ . C’est du clisss de vol et un manque de respect total pour les personnes qui sont malades et à faible revenu.

    • À 14$ pour 2 heures (CHUM), et si on s’y présente plusieurs fois par année, cela peut représenter un montant assez important. Je me demande si ces frais peuvent être réclamés dans les frais médicaux du rapport d’impôt ?

    • “Si on a les moyens de mettre de 200 millions $ dans un amphithéâtre pour les amateurs de hockey…. Vous voyez ce que je veux dire?”

      Qu’on soit d’accord ou pas avec ça n’a rien à voir. Par contre, je trouve que c’est du très petit journalisme de relier les deux sujets qui n’ont rien à voir. On dirait que vous opérez avec un blog amateur dans votre sous-sol. C’est pas mieux que de la radio-poubelle qui chiale sur tout. Franchement, c’est vouloir attiser la haine avec des suppositions fondées sur rien et gratuites. Si on avait dit qu’on coupe 200M dans les stationnements, alors que comprendrais et avec raison, mais là, ça n’a aucun rapport. Bref, ce n’Est qu’un autre prétexte pour faire du bitchage gratuit. Cyberpresse devrait trouver des vrais journalistes plutôt que des chiâleux.

    • Bonne idée, mais probablement impraticable. Qui oui, qui non ? Gérer par le secteur public coûte tellement cher qu’il va falloir charger des frais de stationnement pour financer cette gestion. Catch 22…

    • Les hôpitaux doivent payer pour l’entretien des stationnements; il est donc normal d’en faire payer l’utilisation. Par contre, il pourrait y avoir des arrangements, comme celui du MGH pour son centre de soins palliatifs.

    • Payant ou pas payant, je n’ai pas vraiment d’opinion sur le sujet. J’ai de l’opinion sur la “Fraude” de stationnement que l’hopital de St-Hyacinthe fait avec sa machine de paiement.

      La semaine dernière, ma conjointe va à un rendez-vous chez la pédiatre avec notre bébé. Elle stationne son véhicule dans le stationnement payant. À son retour, elle va payer à la machine à l’intérieur.

      Surprise, la machine ne prend pas la carte de crédit…Pourtant il s’agit d’une machine récente comme au HEC ou à l’hoptial de Chateauguay. Intriguée, elle demande au garde de sécurité, comment elle peux payer via Master Card…Le garde réponde “C’est seulement cash…”

      Comme par magie, un “guichet voleur” se trouve juste à coté de la machine de stationnement…Par “voleur” je parle de ceux qui charge des frais supplémentaires et non relié à une grande banque. Donc retrait de 20$, 1,50$ de frais immédiat (+1.50$ de notre banque) pour un stationnement de 5$. Les frais reviennent habituellement au propriétaire du guichet, donc un stationnement à 6.50$ au lieu de 5$

      Pourquoi ne pas l’afficher que le “parking” est comptant seulement, pourquoi nous frauder avec un guichet voleur dans une institution payée par nos taxes???

      Nous sommes en 2011 et tous les stationnements sont maintenant payé par carte, même que certains refuse le “Cash”…

    • Les hôpitaux sont généralement situés dans des quartiers très fréquentés. Si le stationnement était gratuit, les gens qui travaillent (ou magasinent) aux alentours le remplirait rapidement.

      À moins de mettre en place un système pour faire valider votre ticket de stationnement par le médecin ou un(e) infirmier(ère).

    • Ah oui? Et on les met où toutes ces voitures? Vous savez combien ça coûte à une organisation, par année, un stationnement? Renseignez-vous, vous allé être surpris (indice: mettez-en des 0).

    • À l’hopital Pierre-Le Gardeur de Terrebonne… non seulement le stationnement est payant MAIS en plus, la ville a installé des INTERDICTIONS de stationnement dans TOUTES les rues avoisinantes… Il n’y a même pas d’alternative. Et on n’est pas à Montréal ici, le transport en commun n’est pas une option viable.

    • Pas du tout d’accord avec vous. Le stationnement de mon hôpital a plus que doublé au cours des dernières années… au sacrifice d’un beau parc piétonnier. Le petit stationnement était toujours plein et l’actuel aussi!

      Je suis un gars de char… mais je dois reconnaître que l’automobile et son utilisation a ses limites… qui sont atteintes depuis fort longtemps.

      L’une des solutions aux problèmes de circulation dans les villes est justement celle-ci: limiter de manière systématique l’offre de stationnement.

    • Ça coûte effectivement cher de se rendre jusqu’à deux ou trois fois par jour à l’hôpital pour accompagner une personne mourante ou très malade, surtout si ça dure des semaines. J’imagine que ça peut être un problème por certains.

    • @lcgv_lav
      Si je me souviens bien, je pense qu’on peut réclamer ces frais, mais seulement pour la personne malade, pas pour les aidants. Conservez vos reçus.

    • En août 2010, j’ai eu une bact.rie qui a failli m’emporter. Ma femme veanit à tous les jours et je dois dire que les frais des stationnements sont très élevés. Quant à ceux qui prônent l’autobus, encore faut-il que l’autobus passent à proximité. Le RTC ne passent à Beauceville et, souvent, ces gens se retrouvent à l’hôpital Laval ou au CHUL et ils doivent payer ces frais exhorbitants gérés par la trop nombreuse bureaucratie des agences de la santé. Nous avons payés ces stationnements avec nos taxes et ils devraient soit gratuits ou à peu de frais.
      @ jeff morin99 : sachez que ce sont qui ont une voiture qui payent la majorité des frais de vos autobus. Payez votre juste part et on payera aussi seulement notre juste part au lieu d’absorber la part des supposés écolos qui ont de beaux principes en autant que ça ne s’applique pas à eux.

    • @shrapnel

      Désolé mais votre facon de voir les choses fait partie du problême et pas de la solution. C`est exactement ce genre de commentaires qui illustre la paralysie et l`incompétence de l`appareil québécois que plusieurs ne veulent plus tolérer chez les politiciens.

      Mettre $200 milions particulierement dans les circonstances que ca s`est fait démontre bien que les priorités sont mal placées. Non pas qu`il faille être contre les investissements mais quand on demande des coupes de $800 milions 6 mois apres, il y a un problême…

      Pourquoi donc remettre en question ce qui est déja établi? Touche pas à mes acquis ! Un language qu`on doit proscrire car s`il y a lieu de faire mieux particulierement en santé pourquoi être réfractaires ?

      Je me demande toutefois monsieur Lavoie si ce n`est pas beaucoup exiger de demander à la main droite de parler à la main gauche. L`administration des lieux gouvernementaux exige qu`on mette tous les oeufs dans le même panier et que tous recoivent le même traitement. Bien sur qu`on invoque un prétexte d`équité mais en réalité c`est juste que c`est plus facile ainsi.

      Ce qui est particulierement irritant c`est quand tu te rends à l`urgence ¨d`urgence¨ pour aller y voir quelqu`un qui a dû y être admis et que tu tourne en rond pendant une demie heure pour te trouver une place de stationnement…

    • M. Lavoie y va un peu fort. Les hôpitaux manquent d’$, je suis d’accord avec le principe de l’utilisateur payeur.

    • jeffmorin99 le 29 novembre 2011 @ 11h33

      “Si on a les moyens d’être malade. Vous voyez ce que je veux dire?”

      On aura beau dire que les profits du stationnement sont remis à la fondation de l’hopital XYZ, Tant que la gestion du stationnement reste aussi transparente que le financement du parti libéral, rine ne peut m’empêcher d’être un peu inquiet.

      Je serais pas trop surpris d’apprendre que le stationnement est adnministré par un CA de 12 personnes payé et qu’une fois le congrès annuel à Hawai payé, il ne reste guère de profit…

      Ce genre de bebelle (stationnement de Montréal genre) devrait être transparent et devrait rendre ses livres disponible au sens de la loi à l’accès sur l’information.

      Et si c’était gratuit ou du moins accessible ce serait encore mieux.

    • Pourquoi parler juste du Colisée? parce que ca touche québécor?

      pourquoi pas parler de la salle vide de l’OSM? grand prix mtl? metro, stade, etc etc…..Le colisée lui au moins va servir a un gros bassin de population… tu vois ce que je veux dire…

    • Le problème c’est que les Hôpitaux ont besoin des revenus de leurs stationnements car le pognon en provenance du ministère de la santé est largement “consommé” par les grandes tours à bureau des centre-ville de Québec et Montréal.

    • @ tipoporapido

      29 novembre 2011
      11h40

      Aucun lien avec ce blog mais je trouve ton surnom excellent… je ris encore!

      @ jeffmorin99

      29 novembre 2011
      11h33

      Si on a les moyen de se payer un gros ordinateur pour écrire sur se blog… vous voyez ce que je veux dire?

      Pour en venir au sujet… Je pense que pour le stationnement, les Zapitals devraient demander des frais fixe de… disons 5$… peut importe la durée de visite et non pas comme présentement dans les Zapitals du CHUM.

      http://www.chumtl.qc.ca/accueil/misc/chum-coordonnees/chum-coordonnees-hd.fr.html

    • En plus ces frais de stationnement vont à des Fondations… Qui dit Fondation, dit exempt d’impôt… Donc, une fois de plus, c’est le CONtribuable qui se fait avoir encore… Je suis conscient que ça coûte des $$$ entretenir un stationnement, mais en même temps si on payait justement pour cet entretient… Or je crois qu’on paie pour autres choses qu’on nous dit pas…

    • “Si on a les moyens de s’acheter une voiture…vous voyez ce que je veux dire?”

      Quand on aura un service de transport en commun fiable partout au Québec, votre petite phrase aura du bon sens…. un peu.

      En attendant, je vous souhaite de n’avoir jamais à vous rendre en autobus pour vos traitements en oncologie ou de mettre dans un bus ou le métro votre enfant qui a une jambe cassée.

      Si les stationnements sont trop chers, des chances que le taxi soit trop cher aussi pour plusieurs!

    • Ah! je croyais que c’étais le TIKET MODÉRATEUR….
      et y avez-vous bien pensé, des pertes de postes pour des syndiqués et par conséquence des pertes de cotisations pour nos sacro-saintes centrales syndicales.

    • C’est l’idée de l’utilisateur-payeur qui doit être retenu…sinon, nos impôts serviront à payer les contracteurs qui déneigent ces stationnements, posent l’asphalte, changent les lumières dans les lampadaires etc….sommes-nous pas déjà tous contraints à payer via nos impôts des contracteurs malicieux…Vous voyez ce que je veux dire ?

    • Les stationnements sont pleins, qu’est-ce que ce serait s’ils étaient gratuits? C’est simple, il serait possible de s’y stationner.

      Une solution serait de faire payer le stationnement au “staff” et pas aux patients. Le staff a déjà les meilleures places. Mais oubliez ça: ils sont syndiqués, alors ils passent en avant des malades.

    • Le stationnement dans les hop est très ”payant” justement, m^me un directeur d’hopital unjour m’as avoué c’est tellment payant que je paye le dénègement puis il m’en reste pur acheter de l’équipement sans avoir a passer par toute la bureaucratie!

      Donc une taxe déguisée… c’est payant et pas du tout transparent … qui fixe les tarifs ? y a-t-il un rapport avec les couts réels ?…… et sur quelle base?…qui décide ?… une fois le pied d’en la porte pourquoi se priver !….

      Quand on va à l’urgence on a pas toujours le temps d’attendre l’autobus … et essayez de trainer une chaise roulante ou une personne qui ne marche plus en bus a l’hopital… Pourquoi a -t-on droit a une haure gratis si faut attendre huit heure pour qu’on nous réponde ou est la logique ?

    • Il existe des passes mensuelles ou hebomadaires pour les malades chroniques, de même qu’un transport adapté en taxi pour le prix d’un billet de métro à la condition d’en faire la demande à l’avance sans trop décompresser pour rien.

      Tout le reste n’étant probablement qu’un ticket modérateur déguisé pour se payer des amphithéâtres ou quoi d’autre encore de cultûres à claquettes pour citoyens d’un autre âge, le mieux serait certainement de s’apporter aussi un bon livre pour passer le temps sans avoir à courir pour aller mettre d’autres 25 sous dans les patentes à maires pour presque rien. Voilà!

    • M’enfin avec l’hiver qui est à nos portes faites gaffe au stationnement nocturne d’hiver qui est interdit dans nombre de villes et pour lequel l’interdit n’est annoncé, bien souvent, qu’à l’entrée de la ville et non pas sur la rue, qu’elle soit à deux pas d’un hôpital ou pas. Sur la rue elle même rien n’indique quoi que ce soit, alors l’on se peu se croire justifier de stationner là… peu pensent à retourner à l’entrée de la ville à quelques kilomètres pour vérifier si c’est correct ou pas… Surtout lorsque l’on est à l’urgence.

    • M Lavoie,

      J’arrive à l’instant de l’hôpital Royal-Victoria. 4 heures de stationnement pour 19$. Vous avez bien raison c’est scandaleux!

      Jean Bottari

      Montréal

    • L’article écrit par le chef intérim du journal, le Dr Rajendra Kale indique que c’est l’hôpital qui gère le stationnement tandis qu’au Québec il me semble que c’est la société parc auto (SPAQ) qui en profite.
      Je suis d’accord mais comment réaliser ce rêve et empêcher les profiteurs (employés) de profiter d’un système gratuit. En plus à Québec il faut dépendamment de la localisation des hôpitaux se trouver un stationnement dans la rue et la ville interdit les stationnements de plus d’une heure et je peux vous dire que les agents de stationnement sont rapide sur la contravention. C’est souvent problématique et je serais heureux que l’on trouve un système moins dispendieux et moins stressant lorsqu’on a affaire à l’hôpital.

    • À Chateauguay, l’hopital est situé ” en plein champ” et dessert une clientèle régionale qui n’a pas le choix d’y aller en auto. Alors on s’en met plein les poches au détriment des usagers. Les gens de Kanawakhe sont plus brillants. Ils s’y font conduire en ambulance donc pas de stationnement à payer.

    • J’ai vécu cette situation dernièrement et ce n’est pas tellement d’avoir à payer qui a été frustrant, c’est le mode de fonctionnement et l’absence d’alternatives. L’aller-retour en transport en commun prenait 3 heures, le même trajet en taxi coutait 80$… Quand on se rend à l’hôpital 2 et 3 fois par jour pour un proche entre la vie et la mort, ce n’est pas possible d’envisager ces options. Restait donc la voiture…

      Mais, même en voiture, ce n’est pas évident. On choisit d’aller magasiner, au cinéma ou au resto et payer le stationnement fait partie de ce choix. Mais on ne choisit pas de se rendre à un hôpital… Pourtant, on s’attendrait au moins à un tarif “préférentiel” ou à un “privilège” d’entrée et sortie le même jour. Non, c’est le gros tarif, à débourser chaque fois qu’on doit quitter quelques heures. Une clientèle captive, c’est payant…

    • Les stationnements sont payants pour les salariés.
      Juste en CUSM (Royal Victoria, Hôpital Général, Montréal pour enfants etc, on parle de près de 40$ par semaine pour se stationner.

    • pftttttttttttttttt : utilisateur payeur ????????
      Si tu vas au bingo , OUI !
      Si tu vas voir le hockey , OUI !
      Mais aller à l’hopital c’est autre chose, c’est que, soit que tu est malade ou que tu vas visiter quelqu’un…

      Ce n’est pas être chiâleux, c’est tout simplement dénoncer des abus et il y en a tellement…. Le prix du stationnement des hopitaux devrait être beaucoup moins cher

    • Quand tu vis en région éloignée, un simple rendez-vous avec un spécialiste dans un hôpital peut te coûter 100$ facilement (essence, stationnement). Si en plus, t’as le malheur de devoir séjourner à l’hôpital pour quelques jours et que tu souhaites que ta ou ton conjoint ne sois pas trop loin, tu ajoutes 200 à 400$ en frais d’hébergement. Pas évident de demander à un voisin de se taper 3 à 6 heures de voiture pour t’amener et de te ramener de l’hôpital. Alors tu prends ton char, y’a pas le choix. Quand tu sors de l’hôpital et que ça te coûte 100$ et plus de frais de stationnement, tu fermes ta gueule et tu paies. Mais quand tu vois ton bon gouvernement mettre 200 millions pour un amphithéâtre alors que nous sommes en déficit et très endtettés, il me semble que l’on a le droit de gueuler un peu. Simple question de priorités mal placées.

    • À la base, aucun stationnement ne devrait être gratuit. Que ce soit à l’hôpital, au cinéma, au travail ou au centre commercial. Commencer à faire payer, monsieur Lavoie, les patients occasionnels mais pas les patients réguliers ou ceux qui se présentent à l’hôpital pour accompagner un proche sur son lit de mort représenterait une aventure périlleuse.

      Comme le disait un autre utilisateur, si vous avez les moyens de vous payer une voiture, ainsi que l’immatriculation et les assurances qui s’y rattachent, vous avez amplement les moyens de vous payer un petit 10 $ de stationnement. Les automobilistes ont déjà assez de privilèges.

      Je tiens également à vous rappele que les tarifs de stationnement au Québec sont encore risiblement bas, surtout à Québec. Donc considérez-vous chanceux.

      Non, mais franchement…

    • Le gouvernement devrait avoir assez de couilles pour introduire une taxe sur la cylindrée des moteurs et/ou les dimensions des pneus de voitures et camions (VUS et compagnie) des particuliers. Cette taxe servirait à la gratuité des stationnements des hôpitaux.

    • Allo! ça fait plus de 40 ans que les stationnements sont payant en Ontario dans les hopitaux!….j’oubliais ici au Québec tout est gratuit…misère combien la dette déjà.

    • @remidam:

      N’importe quoi, nous payons tous pour l’entretien et la construction des infrastructures routières du Québec. Automobilistes ou non. Cessez de croire que c’est votre petite taxe sur l’essence qui financent nos sociétés de transport. Le revenu principal de toute société de transport, ce sont les tarifs que payent les usagers du transport en commun.

      Et ce n’est pas parce quelqu’un prend le métro ou le bus qu’il est écolo. Sortez donc un peu de chez vous.

    • Oui, ça m’a toujours dérangé cette taxe déguisée pour combler les coupures gouvernementales. En fait c’est du pelletage dans l’autre cours. Des gens se privent d’aller à l’hôpital car ils n’ont pas toujours les moyens de payer en 8.00 $ et 12.00$ et même s’ils possèdent une voiture. Ces montant seraient plus utile en essence qu’en stationnement. Je pense à des personnes âgées vivant sur le seuil de la pauvreté. Pour ceux qui prévilégient le transport en commun, je connais des gens ayant eu des traitements de chimiothérapie revenir seul, sans accompagnateur.

    • @ Gilbert Lavoie, auteur de l’article,

      je suis daccord avec votre propos. Votre justification, à savoir:

      “Si on a les moyens de mettre de 200 millions $ dans un amphithéâtre pour les amateurs de

      hockey…. Vous voyez ce que je veux dire? ”

      …laisse à désirer. Je pense qu’on mêle les sujets. Je vis dans la région de Montréal et

      des exemples de mauvaise gestion, de gaspillage, d’abus de toute nature et à la limite de

      fraude, ça ne manque pas. Je suis sûr que vous les connaissez alors…un débat à la fois

      svp.

      En tout respect

      Jacques Bisson

    • Tout à fait d’accord et je dis plus pour tout le monde qui doit aller à l’hôpital.

    • Faudra expliquer tout ça à ceux qui veulent bâtir des hopitaux universitaires de 19 étage entre deux ruelles…

      J’dis ça d’même…

    • @shrapnel
      D’accord avec vous. C’est de la démagogie pure et dure que nous sert là M. Lavoie. On a le droit d’être contre un projet, mais c’est malhonnête de dire que c’est soit un amphithéâtre, soit on paye le stationnement des aidants naturels et des malades.

      On pourrait appliquer cette logique à n’importe quoi. Pourquoi envoyer de l’aide internationale quand on pourrait aider nos malades? Pourquoi appuyer Télé-Québec, l’OSM, les musées, la F1, le Quartier des spectacles quand on pourrait aider nos malades? Quant à y être, les ministères des relations internationales, de la culture, du tourisme, du loisir et du sport, c’est du gaspillage de fonds publics. Tout cet argent devrait plutôt aider à payer le stationnement des malades.

    • @ gasston:

      Le staff paie son stationnement, vous savez? À HMR, plus de 600$ par année pour les mds avec accès à de bonnes places. 1/2 prix si on accepte d’être au fond du stationnement.

      De plus, la fonction des Fondations hospitalières est de fournir l’hôpital en équipement, en personnel et en possibilités de rayonnement. C’est de l’argent que le gouvernement n’a pas besoin de débourser puisqu’il est fourni par un principe d’utilisateur-payeur. Et sachez que les médecins contribuent via même leur cotisations au CMDP à cette fondation, à gros prix.

      Enfin, il existe des vignettes meilleur marché que le stationnement à l’heure. On peut payer pour une journée, 3 jours ou une semaine. Il y a aussi, pour ceux qui ont de la famille ou des amis (la totalité de la population n’est quand même pas seule), la possibilité de venir se faire reconduire lorsqu’on visite un malade. Nous l’avons fait souvent, ici.

      Déjà que les soins de santé sont gratuits. Un chausson avec ça?
      (Et je ne suis pas d’accord non plus avec la portion payée par le gouvernement pour le futur Colisée).

    • @shrapnel
      C’est la première fois que le sujet est amené et l’exemple de l’amphithéâtre est très approprié….et il y en a bien d’autres exemples ….

      Shoot and score……

    • Comparez Stationnement et Colisée, c’est de la démagigie. À ce titre, comme bien des citoyens, tout le budget devrait passer par la santé et s’il en reste …….

      Je suis donc pour l’utilisateur payeur. Si non, une partie du budget d’un hôpital devra être détourné vers les cases de stationnements. Donc monsieur Lavoie, vous êtes complètement à côté de la coche.

    • Même la Viulle de Montréal, sèst jointe à ce bal de taxage de l’automobiliste.
      Sur le Chemin Cote St-Catherine, du coté nord entre l’hôpital Géeéral Juif, on ne pouvait stationner
      le Jeudi matin entre 08:00 et o9:00 pour que la balayeuse puisse passer.
      Mais la Ville fait tellement une mauvaise job, que dernierement on a interdit aussi le Lundi entre 08:00 et 09:00. Je me demande c’est quoi le bien fondé de la Ville de Montréal, ou est-ce une nouvelle version de serices de proximité?

    • Ça va être beau quand le CHUM va ouvrir au centre-ville. En métro les urgences, malades et visiteurs.

    • @ Winsor23, dit double o,

      Réussir à associer le coût des stationnements au fait que les travailleurs dans le milieu hospitalier sont syndiqués, ça relève de la haute voltige dans un cirque de puces.

      Il faut que quelqu’un paie les frais d’entretien des stationnements. Que les hopitaux aient décidé que dorénavent ce seront les utilisateurs qui le feront m’apparaît la solution non seulement la plus simple, mais aussi la plus juste. Quant à savoir s’il y a exagération dans la fixation des taux, c’est « ben malaisé » de juger pile. Il me semble, toutefois, qu’on devrait s’attarder plus à combattre les excès des institutions financières qui, avec leurs frais d’utilisation pègreux, s’approprient indûment des milliards de dollars. Il me semble aussi qu’on manifesterait plus de courage en s’attaquant aux rafineurs, ces voleurs à cravate qui mériteraient de bonnes claques sur la gueule.

    • Il faudrait distinguer 1) ville où il y a un service potable de transport en commun de ville où il n’y en a pas, 2) utilisateur de service à l’hôpital, visiteur à l’hôpital (pour aller voir le beauf), visiteur pour aller s’occuper d’une personne malade (par exemple en fin de vie), 3) visiteur (l’un des cas précédents) et employé. Voilà que ça se complique.

      @ mononke
      S’agit-il là d’une situation généralisée ou tout simplement d’une conversation de coin de table à propos d’un cas plus ou moins hypothétique avec “un directeur d’hôpital” qui dit n’importe quoi pour passer le temps? Ce n’est qu’une ANECDOTE. Le danger des anecdotes, c’est que beaucoup de gens généralisent à partir d’un cas comme vous semblez le faire.

    • Le stationnement est payant pour les salariés.
      Juste au CUSM (Hôpital de Montréal pour enfants, Royal Victoria, Hôpital Général etc..) c’est 40$ par deux semaines se stationner pour aller travailler.

    • Vous exagérer dans votre comparaison. Je suis d’accord que le montant demandé est beaucoup trop élévé en comparaison avec les frais d’entretient de ces stationnements construits rapelons le avec l’argent des contribuables ( vache à lait dûment écoeurée de nos politiCHIENS )

      Mais un juste montant de plus ou moins $0.50 cents de l’heure serait selon moi acceptable et couvrirait amplement les frais d’entretiens EX 400 places de stationnement X $.50 ça fait toujours bien $200 de l’heure

      Mais n’allons pas croire que quelqu’un nous écoute encore une fois un autre coup d’épé dans l’eau…

    • Entièrement d’accord avec vous Mr. Lavoie. Et je suis heureux que souleviez le problème. Cette prise en otage est indécente.

      Les réflexions idiotes de jeffmorin99 et shrapnel me lèvent le coeur.

      Aller conduire son vieux père de 90 ans, l’accompagner dans les dédales de couloirs, attendre avec lui. Je pense que dans un cas comme celui-ci, la gratuité du stationnement ne serait pas un luxe. Même à sa mort j’ai eu un beau tarif de 27 $ à la sortie. J’étais malheureusement resté deux jours dans cet hôpital !

      C’est pas le prix que je trouve indécent. Je peux payer. Mais je pense à ceux qui ne peuvent pas.

      Mais surtout, touchez pas à mon stade !

      Une insulte à mon intelligence !

    • Monsieur Lavoie, vous commettez deux grosses erreurs:

      1) Vous tombez encore bêtement dans le piège de mettre en opposition tout projet novateur au Québec avec les manques criants d’argent ailleurs…On cesse tout investissement au Québec car il reste encore des pauvres et des malheureux.

      2) Vous oubliez que nous vivons dans un système social-démocrate, système où inévitablement le gouvernement finit toujours par être en manque criant d’argent. Nous avons plus d’employé de l’état qu’en Ontario ( 8 millions versus 13 millions d’habitants)…alors!

    • Moé quand j’va a l’hopital, c’est en ambulance.

    • @gasston
      «Une solution serait de faire payer le stationnement au “staff” et pas aux patients. Le staff a déjà les meilleures places. Mais oubliez ça: ils sont syndiqués, alors ils passent en avant des malades.»
      Comme d’habitude, votre fixation anti-syndicale vous fait écrire n’importe quoi. Il est totalement faux de dire que le “staff” ne paye pas. Les médecins, je ne sais pas, mais le personnel syndiqué, oui.

    • Le cas qu’apporte jouffluefarfelue est vécu avec bon nombre d’entre nous, et merci de l’apporter. Ce n’est pas déductible des impôts. Mais comme le blogueur l’indique, 200 millions pour l’amphithéâtre et pour une compagnie privée….. et les routes que l’on construit pour les minières.
      Le stationnement c’est comme une redevance pour être malade….et le sationnement nous appartient par nos impôts.

    • Voyez-vous les hopitaux manquent de cash. La loi canadienne interdit les hopitaux public de facturer des médicaux aux patients ou ticket modératoche, les contribuable sont écoeurés de payé des impot (avec raison) et les médecins travail pas pour des peanuts (avec raison encore une fois).

      On le prend où le cash debord?

    • Bonjour,

      Dernièrement, j’ai dû me rendre à l’hôpital pour y subir une chirurgie.

      Le temps que j’ai été là, j’ai observé les gens qui y travaillaient.

      Entre deux chirurgies, j’ai remarqué qu’on parle beaucoup dans le milieu hospitalier. En tout cas, entre deux chirurgies, ceux et « celles » qui travaillent dans un hôpital jouissent de longs temps morts pour discuter de tout et de rien. Mais le problème est que lorsqu’ils et lorsqu’ « elles » discutent de tout et de rien au point d’oublier qu’ils et qu’elles sont au travail, ils et « elles » ne travaillent pas bien qu’ « elles » soient payées.

      Pis moi, l’épais, il a fallu que je paie pour la place où j’avais parké mon char.

      Daniel Verret (nadagami)

    • Les frais de stationnement ne sont-ils des tickets modérateurs déguisés?

    • Salutations M Lavoie,

      Je travaille pour un hôpital de Montréal depuis 28 ans. Je stationne sur la rue sinon je dois payer mon employeur pour stationner mon auto. Or par principe je trouve une place dans la rue. Iol m’arrive de marcher un peu mais par principe je n’ai jamais voulu payer mon employeur pour aller travailler.

      Jean Bottari

      Montréal

    • Vous savez, certains hôpitaux n’ont AUCUN stationnement disponible pour les patients. L’hôpital Jean-Talon à Montréal est un exemple. Ce serait très difficile dans ce quartier très dense d’en avoir un. Que voulez-vous, il faut bien des hôpitaux en ville aussi! On s’arrange… On prend le taxi ou le métro.

      Mais vous avez quand même un point. En banlieue, ou en région, quand il n’y a rien autour de l’hôpital, ni transports en commun, un stationnement payant m’apparaît une absurdité.

    • nadagami

      29 novembre 2011
      18h24

      Je vois pas le rapport entre des employé(es) qui se détendent entre deux chirurgies et le prix du stationnement ?

      Je préfère confier ma santé entre les mains de gens qui savent se détendre, que mes impôts paient, que d’engraisser un “gestionnaire de parking” !

      N’importe quoi certains commentaires ici !

    • @ bermasse

      Rein d’anecdotique … si ça l’étais y aurait rien de gennant a mettre les vrais chiffres sur la table ….et de prouver la relation cout réels des stationnement et profits engendré … je vous met au défi de les mettres sur la table les chiffres …. A partir dune idée louable on a comme d’habitude dérivé…. l’impot sur le revenu pour gagner la guerre c’était temporaire aussi ….

      Essayez pour voir ….Vous aurez droit a un discour philosophique insipide sur le notable encouragement et les vertus du transport en commun et toute la rétorique du Saint frusquin habituel…. ( avant ça c’était pour aller au ciel …maintenant c’est pour le bien public…on peut pas grand chose contre la vertue!)
      La transparence ça vous dit quelque chose…. juste la transparence rien de plus…. Avez vous vraiment quelque chose contre ça…

    • Ben oui, au Québec, tout doit être gratuit. Tant qu’à faire, les repas devraient l’être aussi!

      Mieux que ça, vu qu’il est malade ou qu’il va voir un proche malade, le gouvernement devrait payer son transport!

    • Et après ça M. Lavoie va écrire une chronique pour dénoncer l’État Providence!

    • @raggazino : Le revenu principal de toute société de transport, ce sont les tarifs que payent les usagers du transport en commun.

      Votre affirmation est complètement fausse. Vérifiez vos chiffres si vous en avez. Je sais que le % payé par les usagers est minime ( environ 20-25%)

      Monsieur Lavoie, pourriez-vous éclairer notre lanterne à ce sujet.

    • @ q.terreux (29 novembre 2011; 20h22 ), a écrit :

      « nadagami : je ne vois pas le rapport entre des employé(es) qui se détendent entre deux chirurgies et le prix du stationnement ? »

      Bin là, ce n’est pas de ma faute.

      Daniel Verret (nadagami)

    • L’argent n’a pas d’odeur comme disait si bien Vespasien avec sa taxe spéciale sur le pipi des Romains, mais je trouve tout de même curieux que notre civilisation des loisirs soit maintenant en train de se transformer en stationnements payants pour pépéboumeurs incontinents. On devrait taxer tous les humoristes sans ménagements pour tous nos futurs besoins en santé.

    • L’amphithéâtre n’a rien à voir la dedans, c’est comme dire « si on a les moyens de faire vivre et de subventionner une gang d’artistes à 1,5 milliards par année, on a les moyens de payer le stationnement à tous dans les hôpitaux » On pourrait en mettre des dépenses superflues à ce compte là.

      Oui le stationnement devrait être gratuit, quand on va à l’hôpital, on a pas à penser au «miter» qui tourne et au cash qui sort de notre poche. On devrait se concentrer sur notre maladie ou celle de nos proches.

    • Fauteuil roulant, gravement malade, pas le choix que d’y aller en voiture, trop faible pour l’autobus avec la néopénie. Quand on va à l’hôpital c’est qu’on n’est pas en forme!

      Vous voulez que les gens contagieux donnent leur maladie à tout l’autobus?
      Pour votre pénitence, M. qui a écrit en premier, cherchez ce que veut dire néopénie.

      Ils utilisent le stationnement pour financer l’hôpital CHLM. On est censé avoir droit à un crédit mais ça ne marche jamais.

    • Ce matin j’avais rendez-vous à l’hôpital Notre-Dame à 8h45. Je me suis dépêché d’arriver à l’heure, pour finalement poireauter une heure sur une chaise “drette”. Finalement j’ai vu le médecin et je suis resté une heure et quart en tout. Croyez le ou non, ça m’a coûté 16$ de stationnement ! Un vrai délire…

    • gebgeb – 29 novembre 2011 – 14h59
      Déjà que les soins de santé sont gratuits. Un chausson avec ça?
      ——————————-

      euuhhh, vous ne payez pas encore assez d’impôts pour que vous vous en rappeliez ?

      Ça me sidère ce genre de réflexion, comme si c’était le père Noël qui payait tout ça…

    • Ce que la plupart des gens ne savent pas c’est que le gouvernement (MSSS) ne paie pas la construction et les frais de fonctionnement d’un stationnement. Un stationnement doit donc au minimum faire ses frais ce qui implique inévitablement des frais aux utilisateurs du stationnement. Dans le cas contraire, l’amortissement des coûts de construction et les coûts de fonctionnement doivent être payés par l’hôpital donc ça irait soit directement nourrir le déficit de l’hôpital, soit diminuer l’argent disponible pour les services aux patients. L’une ou l’autre situation est inacceptable d’où l’inéluctabilité des frais de stationnement.

      Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas s’interroger sur le taux horaire des stationnement car au final, les coûts encourus par l’hôpital sont certainement moindre que les bénéfices retirés du stationnement. Le stationnement est une entrée nette d’argent pour un hôpital.

      D’un côté, les patients chroniques paient régulièrement pour l’accès à l’hôpital à travers les frais de stationnement. De l’autre côté, les hôpitaux sont sous pression d’offrir le plus de service possible avec des enveloppes financières souvent inadéquates car l’argent venant du MSSS n’est pas directement fonction des services rendus (ex: si tu as une hausse de 15% de patients dans ton service, ça ne veut pas dire que tu vas avoir 10% de plus de budget pour payer 10% de plus d’infirmières).

      Comme quoi, dès qu’on gratte, on s’éloigne des solutions simples et/ou simplistes.

    • Bienheureux ceux qui ne sont pas malades au point de rester des heures dans les salles d’urgences à attendre des soins qui ne viennent pas.

      Ceux qui y vont seulement pour y passer le temps, n’ont et n’auront jamais de frais de stationnement à payer (y sont pas fous ces mecs).

      Les frais de stationnement sur les terrains de stationnement des hôpitaux sont des frais déguisés dans le système de santé. Encore une belle cr.sse.

    • Vive le capitaliste!!!

    • Ou est le problème? Les stationnement sont géré par les fondations des hôpitaux. Les sommes ainsi recueillie servent généralement à acheter de l’équipement médical, comme des scanner ou autre gugus. Sans cela il y aurait tout simplement moins d’équipements.

    • Ah oui, j’oubliais, cela me fait rire. Tout ceux qui chiale contre cela doivent faire parti du 40% qui ne paient pas une cenne d’impôt. Ceux qui veulent tout sans rien payer, ceux qui exige tout mais qui ne comprennent pas que rien n’est gratuit.

    • Bonjour,

      Encore une fois, dans cette morne société qui se croit distincte, des cabochons s’évertuent à jouer la carte nationaliste en se voulant aussi nationalistes que nos pauvres énergumènes du Parti Québécois. Encore une fois, le Québec en voulant faire le smatte et se démarquer à TOUT PRIX d’Ottawa ne respecte pas du tout les Normes Canadiennes sur la Santé, ce qui nous a valu l’ARRÊT CHAOULI qui ne s’applique qu’à la province de Québec.

      Et pour terminer, qui ne se souvient pas des $ 800,000.00 accordé pour la santé au Québec par le Parti Libéral sous la férule de Monsieur Jean Chrétien lors d’une année au début des années 2000 qui fut caché dans une BANQUE DE TORONTO par le valeureux Monsieur Bernard Latino de service Landry ? Avec les coupures sauvages dans le système de santé au Québec tout en ne respectant pas les Normes Canadiennes sur la Santé, le Parti Québécois permit tout en gardant le FLASHER À GAUCHE de tourner résolument plus à droite que tout le reste du Canada en laissant mourir des centaines de patients sur les listes d’attente tout en chargeant de pleins autobus de pauvres malades qui allaient se faire traiter aux États Unis à toutes les semaines…….. Avec tout l’argent d’Ottawa, soit $ 800,000.00 caché en sécurité dans une banque de Toronto. En conclusion, Voilà les raisons sur le pourquoi l’ARRÊT CHAOULI ne s’applique qu’au Québec, le tout décidé par la Cour Suprême du Canada il y a une dizaine d’années. Tout en se demandant si les Normes Canadiennes en matière de Santé ne sont pas encore une fois balayées sous le tapis avec cette histoire des stationnements payants dans les hôpitaux du Québec…… Et dire que des nationalistes québécois sont encore fiers d’être des péquistes ! Au plaisir, John Bull.

    • à jeffmorin99

      Je ne peux m’empêcher de vous écrire un mot. J’imagine que vous ne vous rendez pas compte combien c’est cruel d’accompagner durant des mois une personne en fin de vie. De venir – par exemple, c’était mon cas – de la banlieue en auto après le travail – impossible d’utiliser les transports en commun – de payer souvent une gardienne pour les enfants, etc. et de payer pour le stationnement, en plus de tous les autres frais…
      Il devrait y avoir une façon de ne pas exploiter ces situations…

    • À Louiseville, localité sans métro ;o) et sans autobus nous avons un mini hôpital situé en périphérie d’un secteur domiciliaire. Ils avaient un stationnement gratuit. Ils l’ont transformé en payant. Résultat: les gens se stationnent presque tous dans les rues avoisinantes sûrement au grand plaisir des gens qui habitent ce quartier résidentiel. Quant à l’argument valable pour dire qu’un stationnement gratuit ferait en sorte que tout le monde s’y installerait… faudrait-il qu’il y ait un intérêt. Aller se stationner dans un stationnement gratuit juste parce qu’il est gratuit et pour aller où après…. se promener dans le secteur résidentiel ?

      En 2005, mon paternel a été hospitalisé pendant 7 ½ semaines dont 3 aux soins intensifs à Trois-Rivières. J’y allais à tous les jours. Pas besoin de vous dire que ça m’a coûté une beurrée. C’est la politique du gouvernement pour favoriser les aidants naturels.

    • Le hockey endort le peuple et c’est très utile pour un gouvern&ment!

    • “Si on a les moyens de mettre de 200 millions $ dans un amphithéâtre pour les amateurs de hockey…. Vous voyez ce que je veux dire? ”

      C’est donc ben stupide comme propos !
      Vous pourriez dire aussi “Si on a les moyens de payer des salaires de fous à des pseudos journalistes…”

      Non mais sérieusement…

    • Les municipalités seraient bien avisées de donner congé de parcomètres aux abords des hôpitaux pour visiteurs et patients, seulement. La rue Sanguinet qui borde le CHUM St-Luc serait un bon endroit pour commencer.

    • M. Lavoie, il serait bon que vous deveniez membre d’un C.A. d’un centre hospitalier, dans le domaine de la finance si possible.
      Ceci vous permettrait de prendre conscience de vos propos insensés.

      Quelques cas.
      –Vous allez à l’hôpital, à l’urgence (20 h. et +) ou pour une opération (1 à 7 jours)? Arrangez-vous avec un parent ou un ami qui puisse vous reconduire et revenir vous rechercher plus tard.
      –Une personne en a pour plusieurs semaines à l’hôpital? Achetez un droit de stationnement mensuel et les coûts diminueront énormément.
      –Les “malades” qui doivent aller passer des examens ou prises de sang sont en assez bonne forme pour utiliser les transports collectifs. En grande majorité.

      Oui, il y a quelques cas qui ressemblent à de l’abus et quelques tarifs peuvent être questionnés
      mais rien ne justifie un abandon des frais de stationnement.
      Notre dépendance à l’auto crée des coûts faramineux (parkings énormes, très conéreux à entretenir et à déneiger). Notre système de santé déjà surchargé n’a pas à en assumer les frais.
      —————
      P.S.: je suis de ceux et celles qui “ont la chance” de subir régulièrement examens et prises de sang. C’est ce qui me permet de dire que la plupart, comme moi, peuvent utiliser autre chose qu’une auto dans un tel cas. Mais la loi de la facilité étant ce qu’elle est…..

    • mtlestpauvreetmoche
      Vous pourriez dire aussi “Si on a les moyens de payer des salaires de fous à des pseudos journalistes…”

      Non mais sérieusement…
      —————————————-

      QUOI ! les journalistes de LaPresse sont payés par nos impôts ?

      Public versus privé, ça ne vous dit rien ?

      Qui écrit des propos stupides maintenant ?

    • jp_martel et petrolhead ont des remarques très pertinentes en haut de la liste des commentaires.
      C’est vrai qu’il y a peut-être certains hôpitaux qui utilisent leur stationnement pour faire de l’argent, mais pour la plupart d’entre eux, ce n’est qu’un moyen de rationnement d’une ressource rare : il y a beaucoup plus de gens qui veulent stationner que de places disponibles. Puisque les gens doivent payer (cher), ils libèrent leur place assez rapidement pour quelqu’un d’autre.
      Supprimez le tarif pour des hôpitaux, du moins en zone urbaine, et vous vous retrouverez instantanément avec des stationnements toujours pleins, 24h par jour. Bien sûr, ce sera gratuit pour les gens qui doivent absolument se déplacer en auto, mais ils ne seront pas plus avancés puisque la probabilité d’obtenir une place quand ils en auront besoin sera quasiment nulle.

    • J’invite à questionner nos choix de société;
      Stationnement payant dans les hopitaux vs stationnement gratuit aux Casinos.
      Trouvez-vous ça normal?

      Un citoyen qui a visité sa mère d’abord malade puis mourante du cancer tous les jours pendant 6 mois et payé le stationnement.

    • J’habite la rue St-Maurice, juste en face de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Je devrais écrire le “parking” St-Maurice. On ne peut circuler qu’avec difficulté parce que des tas de gens y stationnent à journée longue. Des visiteurs et des employés. Impossible de “rencontrer’ une voiture venant en sens inverse. C’est la même chose dans les rues voisines. Pire encore l’hiver quand un péquenot se stationne juste entre mon stationnement et celui de ma voisine. Danger! Il y a trois ans que je demande un petit bout de tôle ‘no parking” et je ne l’ai toujours pas. Lévis, c’est pas vite… Bref toute la rue se plaint de la situation et on aura le temps de crever à l’hosto avant de voir une solution! Et on paiera le parking!

    • J’oubliais: un visiteur fauché et rapide, je peux comprendre. Une pleine comme un boudin qui travaille à l’hosto et qui a adopté la rue pour stationner sa BMW, ça me choque!

    • Je pense que le problème est simple à relativiser en théorie mais en pratique ce sera difficile.

      Je crois que tout le monde est conscient que les frais de stationnement dans un centre d’achat sont assumés par les commercants et le propriétaire du dit centre commercial. C’est gratuit pour le client pour des raisons évidentes.

      Lorsqu’on parle des hopitaux, les frais de stationnement existent pour voir à l’entretien du stationnement, asphalte, déneigement, gardiens, …etc. En théorie.

      SI et je dis bien SI ces frais de stationnement seraient calculés QUE pour l’entretien du stationnement, comme usager je n’aurai aucun problème à payer ces frais, qui sont à peu près les mêmes pour tous les établissements gouvernementaux d’ailleurs (universités, cegeps, …etc).

      Or, la grande disparité des frais de stationnement (20$ ou même plus par jour dans un hopital VS 7 ou 8$ dans une université) me pousse à croire que les hopitaux se prennent toute une cut dans le processus.

      Et c’est ça qui est malhonnête. Ca devrait même pas s’appeler “frais de stationnement” dans les hopitaux.

      Si les hopitaux ne chargeaient QUE ce qu’ils ont besoin pour entretenir leur stationnement, ce srait comparable aux universités (et même là, je suis sûr et certain que les universités, à 8$ par jour, surfacturent elles aussi).

      C’est dire à quel point les hopitaux pigent partout où elles peuvent.

    • petit bémol toutefois :

      Les hopitaux de montréal sont tout de même bien desservies par le transport en commun, en général. La ville les a incluses dans tous leurs trajets. Donc, les visiteurs peuvent tout de même éviter ces frais assez facilement.

      La marche, c’est la santé (surtout en se rendant visiter ses parents sédentaires pris du coeur).

      Non ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité