Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 31 octobre 2011 | Mise en ligne à 11h12 | Commenter Commentaires (135)

    Croyez-vous aux sondages?

    Je vous avoue que je suis surpris: selon un sondage Léger Marketing, Gilles Duceppe mènerait le Parti québécois au pouvoir s’il y avait des élections, même devant un nouveau parti dirigé par François Legault.

    Pourtant, les sondages précédents accordaient une grande longueur d’avance à François Legault sur le PQ et le PLQ, et plus grande encore si l’ADQ se joint à son parti politique.

    Comment expliquer une telle popularité de Gilles Duceppe? J’y perd mon latin.

    S.V.P. éclairez-moi.

    Tags: , ,


    • comme le mentionnait chantale hébert ce matin à la radio, m.duceppe était en haut de 40% en mars dernier avant les élections fédérales, voyez comment cela s’est terminé, attendons après le 14 novembre lorsque le phénomène Legault ne sera plus qu’un phénomène mais une réalité…on aura une meilleure indication.

    • C’est simple, les québécois voterait pour lui par pitié.

    • voteraient…

    • On peut l’expliquer par le machisme. Pour beaucoup, un homme est plus crédible en politique qu’une femme. Et c’est completement ridicule.

      J’aime mieux Mr Duceppe car il semble plus rassembleur que Mme Marois. Et c’est juste une question de perception. On ne travaille pas avec eux à tous les jours.

      En y repensant bien, il y a moins eu de problèmes internes au BQ qu’au PQ. Ca laisse entendre que Duceppe est plus rassembleur. Et comme c’est ce que le PQ a besoin ces temps-ci …

    • M Lavoie, n’est-ce pas la un sondage que vous faites , mon vlimeux?

    • M. Duceppe n’a pas gagné dans son comté aux dernières élections…

      ce fait vaut plusieurs sondages

    • C’est pas Duceppe qui est populaire, c’est Marois qui ne l’est pas du tout.

    • Non seulement je ne crois pas aux sondages, mais je crois qu’ils sont hautement nocifs pour la démocratie. Leur seul résultat est d’orienter le vote populaire d’une façon ou d’une autre, plutôt que d’encourager les gens à voter selon leurs convictions.

      Dans le cas présent, ce sondage est franchement décourageant (si j’y croyais, hein). On change de chef (un chef qui n’a jamais voulu du pouvoir, soit dit en passant) et, soudainement, le PQ redevient compétent? le PQ n’est plus le PQ?

      Non. Le PQ devrait mourir, tout comme le PLQ. Je ne trippe pas sur la vague orange, mais ce qui est fait est fait. Nous étions sur la bonne voie pour changer le paysage politique québécois, alors poursuivons.

    • Devant l’invisibilité du NPD depuis le mois de mai et l’arrogance des Conservateurs, les québécois se sentent coupables de la défaite qu’ils ont infligée à Duceppe. Ils auront l’occasion de se reprendre au provincial avant la prochaine élection fédérale.

    • Gilles Duceppe a réussi à se fabriquer un personnage plutôt crédible, voire modérée.

      Rappelez-vous: Un «séparatiste» au Parlement d’où il voudrait bien sortir mais qui respecte l’institution; jamais on ne l’entendit vociférer ni déblatérer sur ses collègues ne partageant pas son opinion. Il avait même réussi à présenter au canada anglais une image suffisamment respectable pour y aller faire des tournées sans jamais être accueilli de manière hostile.

      N’ayant jamais exercé le pouvoir législatif ou exécutif, il n’a pas à porter un bagage de décisions critiquables. Il a accueilli avec un certain stoïcisme le verdict électoral de 2011 et est resté en réserve depuis lors.

      Et son image d’intégrité est restée intacte.

      La fatigue des Québécois vis-à-vis la politique actuelle est palpable. Or, rappelez-vous qu’n 1976, le PQ a été élu avec la promesse d’un «bon gouvernement» en reléguant la question nationale àun référendum à tenir plus tard.

      Peut-être que l’image de Gilles Duceppe renvoie certaines gens à l’idée d’un «bon gouvernement» et que la quasi éradication du Bloc ne lui a pas accolé une image de «loser».

      C’est à suivre.

    • Gilles Duceppe est un homme integre, compétent et possède des capacités de leader indéniable, mais qu’il était piégé au féderal. Faut croire que les sondés reconnaisent ces qualité et que le rejet du Bloc récemment fut une de ces saute d’humeur dont on a le secret.

    • Ce qui est le plus surprenant c’est de voir Legault (un vieux péquiste usé et défroqué) propulsé premier ministre sans même avoir créé son parti et non pas le fait que Duceppe ferait progresser le PQ de peut-être une dizaine de points…ne pensez-vous pas?

    • M. Lavoie, malgré la déconfiture du Bloc et les malheures du PQ, l’appui à la souveraineté se maintient. Il est autour de 45%, si je ne m’abuse.

      Le PQ, contrairement aux idées reçues, n’est pas un parti de gauche, mais un parti qui rassemble des gens de tous les horizons autour d’une même cause.

      En cela, il est compréhensible que des centristes et des gens d’une droite économique, favorables à François Legault, migrent d’une option à l’autre selon le sondage.

      Aussi : Duceppe a ses contacts à Ottawa et pourrait faire avancer des dossiers de revendications.

      Il n’a jamais dirigé un gouvernement ni même été dans un parti au pouvoir. Il ferait figure d’oiseau rare en politique : une recrue expérimentée de 64 ans.

    • Pourtant simple a comprendre….

      Charest tout le monde est ecoeure sauf sa base
      Marois passe pas sauf sa base

      Alors il reste …

      Legault dans un parti hypothétique avec des candidats inconnus
      Duceppe avec un parti et candidats connu

      Duceppe a pas te défait au fédéral ca les gens l’aimais pas…il a été défait car..1 vote de changement et donner une chance au NPD…2 vote stratégique car si le Canada aurait fait comme le Quebec Harper serais minoritaire

    • non car en politique les semaines sont tres longues … et du sondage au vote ouffffffffffff

      Pour la suposé VAGUE Duceppe, laissez moi en douter … Duceppe a au moin autant d ennemis que Mme Marois au sein du caucus de PQ présentement alors ………………….

    • C est simple. Il n’a jamais gouverne donc il n est pas impopulaire.

      les gens ont vote pour le NPD car ils ont arrive a la conclusion que le BLOC n est pas pertinent. ca n avait rien a voir avec Duceppe.

    • Il faut lire *malheurs. Pardonnez-moi.

    • Pierre Brunelle

    • Il y a maintenant tellement de sondages que finalement ceux-ci sont devenus des “emotions check-up” tout simplement. À mesure qu’il se passe quelque chose qui retrousse, les sondeurs sondent et les gens répondent à chaud d’après leurs émotions du moment. Personne n’a jamais le temps de réfléchir sérieusement sur les enjeux politiques ou les pertinences des questions posées.

      Les sondages ont le même effet que lorsque Pilate a demandé à la foule qui elle voulait voir libérer. Une foule c’est fou et des médias qui propagent une soi-disant nouvelle (comme le résultat d’un sondage insignifiant) c’est aussi fou quand on réalise ce qui se passe dans les isoloirs parfois. On a vu que le 2 mai dernier, les médias ont réussit un tour de force en étant les parfaits complices de la vague orange au Québec.

      Les sondages ont un poids important dans notre société uniquement à cause des médias qui les placent sur des podiums. Il ne reste qu’à bombarder la populace et la populace choisit Barabas. Parfois en parcourant les Évangiles on se demande si TVA et CJMS n’étaient pas sur les lieux . . .
      Gilles Pelletier, Québec

    • Je ne crois pas aux sondages pour y avoir travaillé comme analyste depuis 2002.

      Par contre, il a toujours été démontré que Gilles Duceppe est le leader le plus respecté et en qui le peuple faisait le plus confiance en tant que premier ministre et ce, tant au fédéral qu’au provincial. Et même auprès des canadiens anglais, qui appréciaient ses idées (à part pour l’indépendance), son bilinguisme relativement fluide et son attitude parfois posée mais toujours de batailleur.

      Sa défaite électorale fut un accident de la démocratie, j’en parle dans le lien ci-bas. Mais elle ne se produira pas deux fois.

      http://postmortemism.blogspot.com/2011/05/lettre-ouverte-gilles-duceppe.html

    • J’ai voté pour la première fois en 1973 et j’ai voté contre un parti souverainiste pour la première fois aux dernières élections fédérales, j’ai voté NPD. À ce moment, je considérais que le mouvement souverainiste doit dorénavant mettre ses énergies au Québec, puisqu’au fédéral, 20 ans de Bloc n’ont pas fait avancer la cause. J’ai voté pour Layton, un homme qui m’inspirait confiance, et pour un parti dont les valeurs me rejoignent. Serait-ce que les québécois n’ont pas encore enterré l’idée de l’indépendance, n’en déplaise aux fédéralistes, et que c’est essentiellement et malheureusement Mme Marois qui ne passe pas la rampe, tandis que Duceppe a toujours un bon capital de sympathie ? J’avoue que le pouls de l’électorat est souvent difficile à comprendre.

    • Moi aussi je suis assommé par ces résultats. Je suppose que ca prends un sondage à coté de la track pour confirmer la regle de la validité de la plupart de ces consultations !

      Au fait, est ce que ce sondage fut fait parmis l`immense défilé du week end ?

    • Ce sondage est très très étonnant. Bien sûr que Duceppe serait plus populaire que Marois… mais je croyais que le rejet du PQ était plus viscéral que cela. Au fond, les sondés nous disent qu’ils n’ont pas encore disqualifiés complètement le PQ, ce qui est déjà une nouvelle en soi. Quant aux intentions de vote… c’est à prendre avec trois gros grains de sel. On parle quand même de deux hypothèses (Legault et Duceppe ne sont pas encore chefs de partis)…

    • Les répondants ont seulement voulus contribuer à montrer la porte à madame Marois. Ceci dit, je hais les sondages, car ils manipulent l’opinion publique. Un mouton en suit toujours un autre!

    • un mot: intégrité.

      Ce coup de sonde met à mal quelques idées recues. Soit celle voulant que le québec ait désavoué duceppe aux dernières fédérales et celle voulant que l’idée d’un québec indépendant soit dépassée.

    • Je ne suis pas un fan des sondages. Je crois qu’ils servent davantage à orienter la population qu’à présenter sa pensée….

      Si ce sondage est représentatif, il est représentatif des girouettes que sont les québécois. Sur l’échiquier économique et social, Duceppe et Legeault sont à 2 opposés complètement. Les québécois s’excitent pour des chefs et ne tiennent pas compte de leur vision….bravo!

    • Les sondages ne veulent rien dire pour deux raisons:

      1- Les questions posées sont habituellement fermées et sans nuance

      2- L’échantillon des gens sondés est infime par rapport à la projection qu’on veut bien en faire (Loi des grands nombres)

      Bref, l’outil du sondage est aussi crédible que la boule de cristal d’une romanichelle.

    • Indépendamment de mon allégeance politique, ce que je trouve le plus spécial c’est que ce sondage sort le matin même que Marois et Duceppe sont ensemble dans une activité politique…après on essaiera de me faire accroire que le sensationnalisme médiatique ne tente pas d’influencer l’opinion publique…c’est exactement pour ça que les sondages sont si peu fiable et que l’electorat serait aussi volatile car la politique spectacle qu’en font les médias domine la réflexion des individus qui inconsciemment se font brainwasher…

    • Bonjour M. Lavoie,

      Vous n’êtes pas le seul à en perdre votre latin croyez-moi!

      Le problème, c’est que l’appui à la souveraineté est en chiite libre; 36% selon le même sondage. Même avec M. Duceppe à la tête du Parti québécois, est-ce que l’appui à l’option va se remettre à grimper? Je pense que la question est là.

      Personnellement, je ne voudrais pas de M. Duceppe au PQ si j’étais membre du caucus, eux qui ont poussé très, très fort et obtenu un droit de parole et un droit de votre libre. Pas certaine que M. Duceppe, si on croit ce qu’on entend sur sa façon de “driver” un caucus, sera le bienvenu au sein du caucus.

      De plus, M. Duceppe m’a toujours paru être un homme enragé, peut-être à tort je l’admets, mais c’est l’impression qu’il m’a laissée. À chaque fois qu’il avait la parole, que ce soit à la Chambre ou en point de presse ou autre, il ne faisait que rechigner toujours les mêmes choses. Il m’apparaissait comme étant ce qu’on appelait à l’époque, un “chiqueux de guenille”.

      Nous avons assez de Charest qui fait la même chose. Mais, dans le contexte actuel des choses, les Québécois en adopté, je crois, l’expression ABC: Anything But Charest. Et non je ne suis pas libérale, pas d’un iota!! Je voudrais me débarrasser de Charest au plus haut point; je me lève la nuit rien que pour l’hair.

      Mais il faut se poser la vraie question: est-ce que le problème du PQ vient de Mme Marois, d’un caucus composé de gens qui ont peur de perdre leur job et qui sont prêts à tout faire pour la garder ou bien vient-il de l’option qui est en chute libre? Toutes ces réponses? Répondre à cette question serait un premier pas, bien avant de vouloir trouver un sauveur pour le parti.

      Bonne journée.

    • C’est simple, les gens sont déjà tannés de Legeault. Cela fait déjà si longtemps qu’il fait semblant de ne pas vouloir faire un parti et devenir calife à la place du calife qu’on commence à le voir comme quelqu’un qui fait de la vieille “nouvelle politique”.

      Les québécois opte donc pour le changement dans la façon d’anticiper le changement et projette en somme de se servir de l’effet de surprise. Ils espère une élection avec des résultats imprévisibles.

      La surprise est le seul pouvoir qui reste aus électeurs, parce qu’il ont pris conscience plus que jamais avec le Charest et Harper que les gouvernements ne font rien d’autre que ce qui leur plait.

      Pas très scientifique comme point de vue, je vous l’accorde, mais peut-être pas si loin de la réalité. Le nouveau sport national deviendrait à mon avis de déjouer les sondages, dérouter les politicien dans ce qu’ils pensent maîtrisier le mieux, le faconnage d’opinion.

      Le slogan le plus populaire des prochaines élections pourrait bien être : Dites majenta et votez Kaki!

      L’appui surprise à monsieur Duceppe n’est peut-être qu’un bluf de poker.

      P. Savard

    • Parlant de latin, Cicéron dirait: “Quo usque tandem abutere, Catilina, patientia nosrtra.” Mais, d’après ce que je comprends, je crois qu’il réserverait cela à Jean Charest.

      Les sondages sont un mal nécessaire, car ils nous renseignent sur la tendance de nos incompétences. Comment voulez-vous que des personnes mal prises avec un rapport d’impôt soient en mesure de porter un jugement éclairé sur le budget d’une société publique ou même d’une société privée. Cette situation nous condamne à exprimer des impressions qui varient constamment entre la satisfaction et l’insatisfaction en autant que nous buvons ce qu’il y a dans notre verre et que nous voyons qu’il pourrait toujours contenir plus.

      Le nombre sert d’échelle de discernement sans pour autant offrir une mesure de compétence. Dans les sables mouvants du temps qui passe et les bouleversements incontrôlables des événements, les sondages rassurent un instant, désolent le moment suivant… et nous dissuadent d’égorger ceux qui nous côtoient. Soit qu’ils sont dans notre mouvance, et nous allons avec eux. Soit qu’ils sont de mouvance contraire et nous n’avons pas de raison de les tuer. S’ils sont moins nombreux, ile ne sont pas menaçants. S’ils sont plus nombreux, on évite de se faire couper la tête.

    • J’ai toujours pensé que Wilfrid Laurier méprisait les Québécois quand il disait, il y a 100 ans :

      “Les Canadiens Français n’ont pas d’opinion, ils n’ont que des émotions”.

      Le temps prouve qu’il avait bien raison…

      Aujourd’hui, on pourrait dire que les Québécois ne votent pas avec leur tête, mais avec leur coeur (ou leurs pieds, c’est selon).

      P. Bédard
      Montréal

    • Comme on disait hier à la télé, ce serait intéressant d’avoir M.Duceppe qui interroge M.Charest à propos des dernières arnaques fédérales : Aide à Terre-Neuve pour le Bas-Churchill, Juge et Vérificateur unilingues, Pont Champlain

    • Ne faites pas l’innocent Monsieur Blogueur, vous savez fort bien que Marois ne passe pas! Vous ne questionnez pas nos croyances dans les sondages lorsque Leagult ou Charest récolte 40% des voix…

      Legault est devenu populaire malgré ses multiples bourdes parce que le PLQ est désormais le parti des fraudeurs et que Marois ne passe pas. Marois parti, Legault perd ses votes anti-Marois.

      Pour avoir lu toute la haine contre Marois dans les commentaires de votre blogue, vous pouvez être certain que ce sondage, j’y crois!

    • Il s’agit du 20% très volatile d’un électorat blasé des choix qui s’offrent à lui, prêts à appuyer la première personne crédible incarnant un changement, mais surtout n’ayant pas les mains sales.

      Cela ressemble beaucoup aux c.v. de messieurs Legault et Duceppe.

      Les sondages donne une bonne impression des goûts du jour. Toutefois, avant de se faire élire, les politiciens doivent descendre dans l’arène politique et cela implique qu’ils vont tôt ou tard se compromettre et nécessairement perdre des plumes.

      Jusqu’où ça peut aller?

      Michael Ignatieff a déjà été polulaire.

      Je ne crois pas aux sondages.

    • SVP pourriez-vous le meme exercise avec john james charest,ses sondages sont bas auusi a ce que je sache,pourquoi ne le faites vous pas,GENRE John James Charest doit il demissionne,c est vraiment louche votre affaire,votre jupon a la PRESSE depasse pas mal………………….

    • Premièrement, Mme Marois l’a admi elle même ce matin à la radio: “Je ne comprend pas les électeurs québécois en ce moment”. Et bien, Mme Marois, c’est exactement pour ça qu’ils ne veulent pas voter pour vous.

      Deuxièment, comme l’on déjà remarqué d’autres lecteurs, le NDP est invisible depuis mai, donc les québécois commencent à penser qu’ils se sont fait rouler dans la farine par le NDP, d’où un certain regret d’avoir si brutallement congédié Duceppe.

      Enfin, le gouvernement du Reform Party a multiplié les décisions impopulaires pour les Québecois:

      - Visites Royales dans Le Plateau et le Vieux-Québec
      - Retour vers le passé avec les appellations Marine Royale et Aviation Royale
      - Destruction des données du Registre des Armes à Feu
      - F35 et maintenant des discussions sur des sousmarins nucléaires (le Post, l’organe officiel du Reform Party a commencé sa job de vente ce matin)
      - Nomination d’un juge unilingue
      - Nomination d’un véréficateur général unilingue
      - Présence de Maxime Bernier à la télévision (insuportable)
      - Pont Champlain à péage alors que nous paierons la partie américaine de l’Ambassador Bridge

      Avec les conneries d’Harper, même les fédéralistes avons de la misère à digérer tout ça, alors imaginez les nationalistes mous … ce sont eux qui ont congédié Duceppe, ce sont eux qui voteraient pour lui à cause de l’ineptie du NDP et des idioties du Reform.

      Luc Giguère
      Montréal

    • La population du Québec aime tout ce qui est nouveau ou qui est à la mode et ceci n’a pas rapport avec la question de l’indépendance du Québec. Legault était populaire parce qu’il était le nouveau du moment, maintenant, c’est Duceppe qui est avancé. Emmène-moi une autre personnalité plus ou moins connu indépendatiste ou non qui est dans l’ombre présentement et il devancera Mr. Duceppe. Tiens, tiens, pourquoi pas Mr. Bouchard, Thomas Mulclair ?!? Lancez juste cette idée et vous verez.

    • Je n’y croit pas !!! Duceppe ben bon pour chialer mais pour diriger sa sera bcp plus dure pour un homme 100 % a gauche !!!! J’avoue que pour lui la carte de crédit ya pas de probleme avec sa en autant que ces amis gauchiste soie bien payer !

    • Les sondages ne sont-ils pas comme les girouettes qui indiquent la direction du vent?
      Et sachant à quelle vitesse les vents changent de direction…

      Quant à la popularité de Gilles Duceppe, j’y vois deux raisons :

      Le charisme

      Les yeux bleus (lol)

    • Les sondages peuvent être pertinents, mais un sondage sur une question hypothétique du genre “Si une personne X était à la tête d’un parti Y, voteriez-vous pour ce parti?” n’ont pas de valeur à mes yeux. Beaucoup trop de “si” et d’inconnus.

      Par exemple si Duceppe était chef de parti, quel serait son programme? Quel serait son point de vue pour un éventuel référendum? Comment gérerait-il les “pressés” de son parti? On n’en a aucune idée. Comment savoir à ce stade-ci si on voterait pour lui ou non? On peut juste faire un guess.

    • Les politiciens ne croient pas aux sondages et je ne crois pas Duceppe non plus.Et alors?

    • On verra bien…

    • Ce n’est pas le sondage la clé, c’est le fait qu’il est nouveau. Legault était le nouveau donc on vote pour lui, maintenant c’est Duceppe donc on vote pour lui. Souvenez-vous de “L’effet Charest” au milieu des années 90: il était nouveau et arrivait du fédéral et il était le sauveur du Québec! Quelle déception. Il faut que les Québécois se rallient derrière le PQ et une fois au pouvoir déclarent l’indépendance unilatérale du Québec et on met notre constitution en place. Simple et efficace.

    • Mais pas du tout …

    • Ça prouve que les Québecois ne savent pas différencier les enjeux électoraux et ne connaissent pas les différences en la gauche et la droite…

    • Monsieur Lavoie,

      Si je vous demandais au téléphone, entre la soupe et le plat principal, si le parti ennahdha de Tunisie devrait occuper le ministère du tourisme, plutôt que le 2ième parti dans les suffrages, que me répondriez-vous?

      Un sondage n’a aucun intérêt s’il est administré à une population qui ne se pose pas cette question. Les sondages politiques, en dehors des périodes électorales, ne peuvent servir qu’à vérifier s’il y a changement de tendance. La condition essentielle est de toujours poser exactement la même question.

      Le sondage de Léger sur Duceppe se classe dans les manoeuvres d’activisme politique. Chauffés pendant une semaine sur le manque de discipline du PQ, les gens ont plébiscité monsieur discipline Duceppe.

    • Je ne fais surtout pas confiance aux sondages ” à chaud ” comme c’est le cas présentement.

      Et encore moins à l’électorat québécois !!!

      Rien à y comprendre et inutile d’essayer d’y comprendre quelque chose non plus.

      Bonne journée.

      PS Est-ce un québécois qui a inventé le girouette ? Je demande ça, de même.

    • Ça me fait penser au fameux slogan “Vote the name you know”…

    • Si c’est vrai, ça vient prouver une chose : Les Québécois votent pour un chef et non pour un parti ce qui vient donner raison à certains philosophes dont J-S Mill qui considèrait l’opinion publique comme une médiocrité collective, un ensemble d’avis “formés par des hommes très semblables à eux qui, par l’intermédiaire des journaux, s’adresse à eux ou parlent en leur nom dans l’inspiration du moment”.

      Au fait, le PQ a-t-il finalement prit position dans le dossier du placement en construction?

      J’espère que ce sondage est un autre sondage “dirigé”…

      J’veux bien croire que ça va mal pour les Libéraux mais de là à retourner avec les irresponsables et maternants du PQ…

    • C’est là qu’on voit que les Québécois ne votent pas pour les idées, ni pour la compétence car il n’a pas d’expérience mais pour le chef. Le PQ s’en va dans le mur et avec Duceppe, plus socialiste que Marois, on peut s’attendre à stagner longtemps. Tontons Legault et Charest ne volent pas haut non plus. Ça fait pitié. Tous des vieux de la vieille qu’on ressort de la boule à mites.

    • dans un appel téléphonique anonyme , le couillon ne prend aucun risque et peut s’identifier comme JoBlo ou Jutamat , synonymes de ” poltrons ” ( et je suis poli dans mes choix de mots )

      … ben oui, voici mon nom yves graton et celui de mon chien, Jutamat

    • A chaque sondage on dit ” la marge d’erreur de ce sondage est de x% 19 fois sur 20, or quand est il la vingtieme fois? disons aussi que leger marketing n’est pas tout a fait neutre et quand il s,agit de “la cause” son jupon dépasse un peu.

    • Aidez-moi à comprendre, je surf sur les blogues depuis un certain temps. Je lis en majorité que Gilles Duceppe ne serait pas le bienvenue ce qui va à l’encontre des sondages. On a dit tout au long du week end que les sondages étaient catastrophiques pour Mme Marois. Dites-moi si Jean Charest à fait mieux et pourtant…. On en a presque pas parlé. Je crois qu’il y a manipulation de l’information ce qui est en bonne partie l’un des problèmes de Mme Marois. On se prépare à un autre assassinat politique. Pourquoi minimiser ou taire tout ce qui concerne Jean Charest et gonfler le moindre geste de Mme Marois, quelqu’un ou quelques uns veulent sa peau. Si Mme Marois démissionne et que Jean Duceppe fait piètre figure aux élections ce sera du deux pour un. Une aubaine quoi!

    • Une certaine culpabilité pour le sort que nous avons réservé au Bloc flotte peut-être dans l’air.

      Toutefois, je crois plus à un sondage quand il fait partie d’une série qui démontre la même tendance; j’ai hâte aux prochaines sondes; cela ne devrait pas tarder!

      C’est typique du PQ d’adopter un sauveur pour le crucifier au premier détour.
      E.Paradis

    • Oui je crois aux sondages, surtout ceux de Léger Marketing et ceux de Crop.

      Il ne faut pas oublier que le président de Léger Marketing est le propre frère de la député Nicole Léger député de PQ et très grande amie de Pauline Marois. Pensez-vous que M. Léger inventerait un pareil sondage grandement favorable à Gilles Duceppe? Un frère ne trahirait jamais sa soeur ainsi.
      De plus, leur père était le péquiste Marcel Léger, alors j’imagine que M. Léger a encore des idées indépendantistes.

      Mais justement à cause de ce fait, ses dénigreurs ont toujours été confondus car très souvent, c’est Léger Marketing qui vise le plus juste. Ex.: les derniers élections fédérales.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Simple la CON-vergence est un control, aujourd’hui ils ont bien compris avec leur émissions de tarla realités. on façonne les idées!

      on se fait payer un amphitheatre, etc…

    • Est-ce que c’est le même M. Duceppe qui s’est fait dire: “Tes bébelles, pis dans ta cour” lorsqu’il a voulu se présenter comme chef du PQ il y a quelques années. Mme Marois lui était tellement supérieure qu’on ne lui a laissé qu’un weekend pour se retirer piteusement de la course. On ne voulait pas de lui et voilà qu’il serait le Sauveur non seulement du parti, mais du pays tout entier.

      Tout ceci n’est pas pour critiquer M. Duceppe qui est probablement l’un des politiciens les plus droits du Québec et même du Canada. Cependant, s’il décide de venir sauver le PQ, j’espère qu’il rappellera à certains comment il a été traité.

    • Pauline Marois devrait se méfier de Gilles Duceppe, le roi de la magouille dans le dos. Parlez-en à Michel Gauthier.

    • C’est rien les sondages… vous auriez donné ces résultats la veille des élections et c’est le PQ qui serait entré. Quand on dit que les gouvernements gouvernent par sondages, faut pas en vouloir au peuple de voter d’après les sondages aussi. Ou d’essayer de parler au gvnt en place par sondage interposé.

      Je dis comme @kirkpitaine, sondages et médias vous êtes en train de pervertir le système. La castafiore aurait peut-être eue une chance si vous n’aviez pas commencé la semaine passée en titrant “Elle s’accroche” avec photo suggestive appuyant vos dires et que Mr Léger en avait pas profité pour, ô coïncidence, sortir un sondage à ce moment.

      Vous influencez 10 fois plus que vous ne rendez compte. Je parle des médias et des sondeurs en général. Pour moi les sondages sont devenus beaucoup plus l’image fast food d’une émotion instantannée. Mais le problème c’est que l’attention médiatique est tellement dirigée que les gens votent en fonction des résultats de sondage et que les gvnts bougent en fonction de ces mêmes résultats.

    • C’est ça la politique au Québec : Un parti avec un chef hypothétique battrait de justesse un chef avec un parti hypothétique.

    • Les liens Léger / Marois sont connus……je crois que ce sondage vise avant tout à refroidir les idées des Curzi Drainville et autres !

    • Les sondages n’avaient pas prévu la VAGUE ORANGE ni le balayage du Bloc Québécois… Alors ça vaut ce que ça vaut, i.e pas grand chose. Ce qui est dommage, par contre, c’est que cela dirige le vote, car bien des électeurs votent simplement pour gagner… alors si on les induit en erreur, ben encore une fois, on risque d’avoir les politiciens qu’on mériete!!!

    • @pepedamour
      Ohh! Attention, votre chien pourrait vous mordre!

    • Pour les sondages moi je crois qu’il devrait y avoir une loi interdisant les sondages la journé ou il y aurait le déclenchement d’une élection.

    • @pepedamour

      quand on me sonde je dis que je suis du meme cote que toi…ca me donne de l’estime de moi

    • Léger Marketing, c’est de la foutaise. Plein de sondages gnan-gnan. En plus, il vient “expliquer” les résultats d’une manière qui s’appuie plus sur les émotions que sur des faits.

      Ceci étant dit, je crois et j’ai toujours cru que Gilles Duceppe est le meilleur politicien du Québec (je ne suis pas indépendantiste). Mainteant, lui, Gilles Duceppe, aura-t-il le goût de retremper dans toute cette merde ? Pas sûre.Loin d’être sûre.

      Il est dû pour passer à un niveau supérieur. Être nommé à un poste prestigieux indépendant de la classe politique.

    • D’après moi, la première étape en ce qui a trait à Gilles Duceppe, serait un sondage mais auprès des députés du PQ pour leur demander s’ils serasient d’accord a ce que M. Duceppe devienne le chef du PQ.
      Et là, il y aurait de grosses surprises ! Je peux vous gager du 10 contre un que la majorité des députés du PQ ne veulent pas de cet homme cassant et autoriaire qui mène son parti avec un bras de fer sans concession aucune à ses collègues !

    • Duceppe favori des Québécois !!! Ha, ha, ha… Un ancien marxiste pour diriger la province en faillite !!! Pourquoi pas Khadir tant qu’à y être. Vite, il faut un psychiatre pour traiter les Québécois. Collectivement, nous faisons pic-pic. J’y vais de mon explication. Le système d’éducation du Québec étant un des pires au monde, n’enseignant pas l’économie, la politique, les sciences, il est normal que la population agisse comme une poule pas de tête. Il n’y a plus rien à faire avec ce peuple. Attendons d’être géré par le FMI et les agences de notation. Comme des ados retardés, nous ne cherchons que la facilité. Or, Duceppe propose le Paradis sur Terre sans efforts.

    • Croire que Gilles Duceppe pourrait être le sauveur du PQ c’est oublié d’une part qu’il a géré d’une main de fer le Bloc, et c’est aussi oublié les gros “égos” rebelles et indomptables du PQ ( sans oublier les belles-mères qui sont déterrées pour venir foutre le bordel à qui mieux mieux!)…donc une lune de miel qui ne durerait pas longtemps de toute façon!

    • Pourquoi Duceppe voudrait-il du pouvoir alors qu’il n’a jamais eu a prendre de décision dans sa vie? Oui, il en a pris une, et 24 heures apres, il retournait la queue entre les deux jambes à Ottawa! Oubliez-ca, Duceppe est trop bien en Floride avec sa grosse pension à vie.

    • C’est pourtant simple à comprendre…

      Ce sont les même québécois qui votaient une semaine pour Pierre-Elliot Trudeau et la suivante pour René Lévesque… aucune cohérence, aucune logique, aucune compréhension des enjeux ou des conséquences de leur vote.

      Il faut aussi comprendre que l’engouement pour François Legault ne repose sur rien d’autre qu’ un rejet massif de Charest et Marois.

      Les québécois cherchent un Messie… Duceppe ou Legault… à priori l’un ou l’autre peut convenir.

      Duceppe prend l’avantage, histoire de s’excuser de l’avoir mis dehors à coup de pied, lors du dernier scrutin fédéral… alors que le cœur des québécois battait un nouveau Messie.

    • Croyez-vous aux sondages?

      Quelle étrange question.

      Si l’échantillonnage est suffisant et la méthodologie respectée, la marge d’erreur est indiquée. Rien à voir avec la foi. Un sondage est un Polaroid et la seule inconnue est sa portée dans le temps. On ne peut que constater un sondage, tout comme un résultat.

      Les sondages politiques pour publication sont une vraie plaie pour la démocratie car ils substituent la forme au fond, notamment en période électorale où ils devraient être interdits. Du gros remplissage de page se substituant au journalisme d’enquête. Moins cher pour les trust média et parfait pour les no brainers comme le message conservateur ou libéral provincial.

      Pour ceux qui dormaient depuis 5 ans, je vous l’annonce : le PQ ne passera jamais avec Marois car le parti est plus populaire que son chef, alors que c’est l’inverse pour Duceppe, plus populaire que le parti. Donc, une tire l’intention de vote par le bas et l’autre par le haut. Me semblait que c’était une évidence.

      Quant à Legault, il confirme que le Québec est un cancre politique car il s’apprêterait à voter pour un parti qui n’existe pas et dont le programme n’est pas encore rédigé! Je croyais qu’on avait atteint le fond de l’insignifiance politique avec l’élection de faux-candidats NPD à la dizaine. Faut croire que 50 ans de CEGEP aura fini par détruire les capacités intellectuelles de presque toute une génération.

      Pierr Tremblay

    • Les sondages de Leger & Leger (Leger Marketing) sur les tendances en politique quebecoise sont a prendre avec un grain de sel. Cette boite a ete fondee par Marcel Leger un depute pequisse, son fils en est l’actuel actionnaire majoritaire et president (de plus, la soeur, Nicole Léger est deputee pequisse).

    • Gilles Duceppe a toujours été très populaire auprès des souverainistes qui cherchent traditionnellement un chef capable d’inspirer un culte de la personnalité. Or, en Gilles Duceppe, les souverainistes voit son père Jean qui était une personnalité publique extrêmement populaire doublée d’un artiste et d’un intellectuel respecté. Quant à la déroute de Gilles Duceppe lors des dernières élections fédérales, elle découle davantage de la chute de confiance des électeurs dans le Bloc québécois. Les électeurs ont constaté qu’il valait mieux voter pour un parti (le NPD) qui avait éventuellement une chance de former le gouvernement à Ottawa, plutôt qu’un parti qui irait y jouer le rôle d’un «gang de chialeux» qui ne pourrait jamais changer les choses en formant le gouvernement.

    • Tiens tiens, les chialeux d’hier sont les braillards d’aujourd’hui, MDR

    • Mon Cher M. Lavoie,
      vous oubliez dans votre analyse que CROP dans son sondage en septembre donnait 45% du vote au PQ s’il était dirigé par Duceppe, je vous accorde que l’élément Legault n’était pas dans cet élément du sondage, bien le face a face Duceppe-Legault on l’a eu hier. Donc, tout a fait logique ce 37% PQ vs 25% Legault.
      De plus, pourquoi les Qcois veulent voter pour une parti inconnue qui ne tient pour le moment qu’a des chimères?… Pas pire que le sondage qui propulse Duceppe en avant, vous ne trouvez pas ?

    • C’est pourtant pas compliqué à comprendre: les Québécois ont senti que Duceppe avait fait son temps à Ottawa, et ils pensent qu’il pourrait être plus utile à la tête du Québec.

      Ne tombez pas dans les ridicules analyses à la Martineau.

    • la Sainte Trinité:
      jutamat…pepe_anonyme…americanophile…
      c’est vrai : quand je me compare à vous trois, , je m’aime bien..
      yg
      ps- je suis un inconditionnel de quelques uns dont un dénommé jeanfrancoiscouture.( que je ne connais pas ).. je me sens sur la même longueur d’ondes pas pcq il est brillant mais pcq il ne règle
      rien de façon ex. cathedra…
      ps- je reçois un appel de l’ainée de mes 12 petits enfants:
      je l’écoute et ai l’impression qu’elle est votre éducatrice dans un CPE..
      saluts,
      yg

      yg

    • je pense humblement que Duceppe a la carapace d’un chef de l’opposition et François Legault la carapace d’un DÉCIDEUR…
      yves graton

    • Plus de la moitié des gens sondés resteront assis dans leur sofa le soir de l’élection. Ça dit tout sur la valeur des sondages.

    • La première erreur aura été d’interpréter le résultat du 2 mai dernier comme un camouflet à l’idée d’indépendance du Québec. Je persiste à croire que les Québécois n’ont pas voté massivement NPD parce qu’ils ne croyaient plus à l’idée d’indépendance et de souveraineté. Ils ont massivement voté NPD pour contrer le PCC et pour détruire l’équilibre confortable à Ottawa qui nous maintenait dans un espèce de cul-de-sac politique instable.

      C’est pour la même raison que les Québécois dans les sondages ont misé (sans risque) sur Legault. Une façon de sonner du clairon pour réveiller les troupes souverainistes ou au moins provoquer du mouvement du côté des partis politiques. L’exercice n’engage encore à rien puisqu’il ne s’agit que de répondre à des sondages. Et à terme, je pense que Legault sera le grand perdant.

    • Bonjour,

      - Duceppe : 37%.

      - Appui favorable à la souveraineté : 36%.

      Des pourcentages presque identiques, il y a donc compatibilité entre les deux résultats : ce qui signifierait que Duceppe est perçu comme étant celui qui incarne le mieux l’idéal souverainiste version 2011, et idéal souverainiste version 2011 qui est aujourd’hui campée par Pauline Marois et non plus par Jacques Parizeau.

      Daniel Verret (nadagami)

    • Non, car tout dépend de la façon dont la question est posée.
      Par exemple, si vous posez la question, êtes-vous pour tel ou tel projet. Si le projet est emballant, la réponse sera surement oui. Par contre, si vous posez la question autrement, comme, êtes-vous pour tel ou tel projet si on vous augment vos impôts de x%, le résultat sera assurément différent.
      À part pour le 50% des Québecois qui ne paient pas d’impôts.

    • Tout ce que je sais, c’est que je ne connais personnellement aucune personne qui croit en l’honnêteté intellectuelle de Jean Charest et la majorité devient même violente lorsqu’on discute de lui et de son parti corrompu.

      Alors je ne comprends jamais d’où provient les maigres appuis de Jean Charest dans la population. Je suis presque convaincu que la mafia libérale va encore gagner tellement je suis désabusé du système où même Duchesneau s’est fait mettre des bâtons dans les roues par la police politique et où la probité du DGE est suspecte.

    • Et nous avons eu la preuve de la totale incohérence des gens de la ville de Québec qui ont voté une fois pour l’ADQ puis pour le NPD. C’est ça la définition d’incohérence.

      De toutes façon, je sais trop comment manipuler les chiffres moi-même ou des énoncés de questions pour faire confiance en des sondages si je n’ai pas accès à la liste complète des questions (et choix de réponses proposés) et à la méthodologie de sondage. Information rarement accessible dans des médias comme LaPresse ou, dix fois pire, Le Journal de Montréal pcq on vit dans un monde anti-intellectuel avec déficit d’attention généralisé dû aux obligations de vie naturelles (ie: la majorité n’a *pas* le temps d’aller au fond des choses, alors on nivelle vers le bas pour tout le monde et on fait simple.).

    • Pauline aime mieux fermer les yeux et s’imaginer qu’elle est assise sur le siège du premier ministre. Elle d’abord le partie Québecois après. Quel culot! quel égo! Chère Pôline le crois que le futur sera très amer suite a ton entêtement.

    • M. Lavoie

      Vous n’êtes pas seul à perdre votre latin à condition que nous soyions assez âgé pour l’avoir déjà appris. Moi, ce que je me pose comme question sur la maturité politique des québéçois c’est qu’on dit depuis des lunes que les québécois ne croient plus à la souveraineté et qu’il vont y mettre un chef souverainiste. Le sondeur a beau me dire qu’on en doit une à Duceppe mais je ne vois vraiment pas de rapport. Duceppe serait mieux de prendre sa pension, faire autre chose comme animer à la télé. Car, s’il se croise aux péquistes, il s’en trouvera toujours quelques -uns pour chercher à le sortir un jour pas trop lointain.

    • @pepedamour
      En tout cas, ça a été long avant qu’il se décide à fonder un parti. Mais c’est vrai que c’est un décideur, il décide deux fois plus que les autres, car un jour il décide qu’il ne fera qu’un mandat, le lendemain il décide qu’il en fera plusieurs… (C’est une blague!)

    • Gilles Duceppe est la nouvelle saveur du mois!

    • Je serais curieux de connaitre le pourcentage de gens qui a lu les épitres de Saint-François parmi ses disciples. Et je crois que c’est aussi une question que le futur sauveur du Québec se pose. Car il est loin d’être un imbécile.

      Pourquoi monsieur Duceppe semble plus populaire que madame Marois ? Peut-être qu’il possède ce ”plus” que Pauline Marois ne peut réussir à transmettre aux québécois, le goût de se remettre à rêver !!!

      Concernant, les sondages, je n’y crois pas plus qu’aux horoscopes… comme tous les vrais béliers !

    • pasmagnan,
      vous avez un bon sens de l’humour.. vous ressemblez à mon fils.
      yg

    • et comme dirait pepe_anonyme:
      “C’est ça..il faut que tu le compares à TON fils !!!..moi..je..mon…”
      yg

    • @pasmagnan
      C’est primordial de stipuler que c’est une blague lorsqu’on s’addresse
      a pepedamour, sinon il va vous pourfendre sur la place publique.

      Sacre pepe, c’est pas drole de vieillir, l’humour et l’auto derision finissent
      par s’eroder. En Passant, je vous envie vos 12 petits enfants. Feu Jutamt,
      mon ex-epouse, est decedee a la naissance de mon fils unique. Donc profitez-en bien!

      P Allen

    • non je crois pas au sondages , la grande majorités sont dirigés

    • l analyse de la défaite de Duceppe en mai n était pas apprpriée , les gens ont élu JAck et le NPD plus qu ils n ont pas voté pour Duceppe ,

      c était plus une victoire pour le NPD qu une défaite pour le BLOC

    • Beaucoup prétendent ne pas croire aux sondages. Ils sont pourtant d’assez fidèles portraits. Mais il faut comprendre que le portrait présenté par un sondage n’est qu’un instantané.

      Ce qui est véridique aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain. Les événements se succèdent rapidement. Les situations changent. Les Québécois cherchent manifestement une porte de sortie. Ils se sentent pris au piège, entre des gouvernements qui font la sourde oreille face aux demandes légitimes de la population, des partis politiques rigides et doctrinaires, des dirigeants dont on se demande s’ils savent où ils s’en vont.

      Quand enfin des élections générales seront déclenchées, on verra bien. Mon petit doigt me dit que l’électorat votera massivement d’un bord, comme il a fait en mai… mais lequel? Bien malin qui peut dire aujourd’hui où tout cela nous mènera.

    • Ça, c’est le mouvement TSPJ, le “parti” le plus populaire du Québec. François Legault est potentiellement président de ce nouveau parti, mais en vérité n’importe qui d’une pointure raisonnable qui n’a pas fait trop de dégats par le passé peut mener le mouvement Tout Sauf Pauline ou Jean au pouvoir.

    • Un sondage n’est pas une élection. Croyez-vous que les libéraux de Charest, voyant que Duceppe devance Legault dans les sondages ne seront pas majoritairement tentés de voter Legault pour défaire Duceppe et sa souveraineté. Moi, je le crois car j’en suis.

    • Je ne crois pas que ce sondage Léger Marketing soit fiable.

      Savez-vous où on peut trouver des renseignements sur la méthologie qui a été utilisée ?

      Léger Marleting recourt fréquemment à des sondages réalisés via l’Internet, et dont l’échantillonnage laisse beaucoup à désirer. Est-ce cette méthode qui a été utilisée ?

      J’ai visité le site officiel de léger Marketing et n’y ai rien trouvé sur ce sondage (en particulier dans la rubrique « Nouvelles »).

      C’est le site Canoë qui semble avoir mentionné le plus ce sondage mais les articles ressemblent à des textes de publi-reportages en faveur de Gilles Duceppe…

      Alors, comment peut-on faire pour obtenir des renseignements sur la méthologie qui a été utilisée par Léger Marketing ?

    • Et mettez Duceppe là et on verra combien de gros noms péquistes vont passer le tour aux prochaines élections.

    • On peut faire dire n’importe quoi aux sondages,c’est devenu une arme que les partis politiques utilisent régulièrement.Avec une bonne caisse électorale ils peuvent commander les sondages avec les résultats qu’ils veulent.
      Il est évident qu’une bonne part des électeurs,des ignorants habituellement vont voter en fonction des sondages,
      une petite minorité 10-12 % qui finalement vont élire ou défaire un gouvernement.
      Alors je fais mon sondage. QUI FERAIT LE MEILLEUR PREMIER MINISTRE ?
      A) Le malhonnête Jean Charest avec sa mafia.
      B) La snob Pauline Marois avec ses dissidents.
      C)Le très charismatique François Legault et son liquidateur certifié.
      P.J.Audette

    • Le problême de ce sondage est qu’il a été fait par Léger, qui , depuis qu’il a une chronique dans le JDM fait valoir ses couleurs ( penchants ) personnelles dans ses sondages.
      Impossible que Legault aurait balayé la Province il y a à peine une semaine. et que Oups ! le PQ avec Duceppe va tout balayer ? C’est prendre les lecteurs pour des imbéciles.
      Je participe aux sondages de Léger & Léger à chaque après-midi sur internet à 16.30 et puis vous assurer que les sondages sont comme une entonnoir, en ce sens que tu orientes les résultats selon le genre de questions que tu poses et peuvent aller dans n’importe quelle direction que le sondeur décide.
      Je n’aurai plus jamais confiance aux sondages de Léger , surtout depuis celui de Dimanche matin dernier.
      Denis Lussier Laval.

    • Un vrai sondages est celui-ci: et je pose la question à ceux et celles qui VOTERONT à la prochaine élection ” Quel pourcentage de voteurs accorderont leur sppui pour la CAQ à Legautl lorsqu’ils réaliseront au cours de la campagne électorale et du débat des chefs, que Legault abolira les CEGEP. et surtout enlèvera la Sécurité d’Emploi aux instituteurs et institutrices, Soyez sincères et posez-vous là cette question.
      Réveillez-vous, il y a un an Legault était fini et avec son programme électoral, il est doublement fini . ( électoralement parlant )
      Il faudrait que la Loi sur la Clarté à Dion s’applique aux sondages et que les lecteurs soient au courant des questions Précises posées lors du sondages avant de se faire un idée de la cédibil9ité du sondage. À mon avis, de la Bull Shit, les sondages à Léger.

    • On s’en veut, on se sent coupable d’avoir flushé Duceppe le 2 mai. Envoyons le à la tête du PQ pour nous faire pardonner, mais s’il parle encore de souveraineté, on le flush.

      Combien de fois René Lévesque s’est fait envoyé au front et on lui a retiré notre appui au dernier moment? Combiens de chefs se sont fait avoir. Marois a reçu un appuis de 93% il y a 6 mois et regardez la maintenant.

      Les québécois changent d’option politique comme ils changent de chemise, on peut pas se fier là dessus, c’est n’importe quoi.
      On est tellement tanné de charest et des vieux partis qu’on les maganerait.

    • Madame Marois passe mal; monsieur Duceppe passe mieux. Les Québécois, aux dernières élections fédérales, n’ont pas voté contre Gilles Duceppe ni contre le Bloq, mais pour un changement. La plupart ont été très surpris des résultats. Ils ont déjà commencé à déchanter. Surtout, après avoir pris connaissance de certaines positions du NPD, notamment leur laisser-faire face à la nomination de juge unilingue à la Cour suprême. Derrière le bon Jack, il y a un parti très ‘canadian’ et dont l’establishment est ultra-canadian, à des années-lumière du Québec. Il y aura un revirement majeur et je pense que plusieurs stratèges conservateurs l’ont déjà vu et ça les inquiète. Je crois que Pauline et Gilles font un excellent tandem capable de mettre le parti libéral à sa place, c’est-à-dire dans la poussière, et dégonfler les aspirations égocentriques d’un François Legault qui n’a rien fait quand il était ministre (imaginez premier ministre et pour UN mandat).

    • Les gens sont tannés; ils répondent n’importe quoi. Ça va prendre quelque chose comme un choc à la grecque pour les sortir de leur torpeur. La majorité des moins de 35 ans ne sont au courant de rien en politique. Le réveil sera brutal, je vous le prédis!

    • Pour moi l’affaire est assez simple. Les Québécois désirent des changements. Ils l’ont exprimé en tentant de bloquer les Conservateurs aux dernières élections fédérales en provoquant le tsunami NPD. Évidemment il fallait un perdant et dans ce cas ce fut Gilles Duceppe. Les Québécois n’ont pas renier le Bloc, ils ont fait front commun en espérant que le reste du Canada donnerait une chance au NPD. Ce n’est pas arrivé. Le malheur a voulu que cet homme extrèmement respecté perde ses élections dans un débacle crève coeur. Maintenant, au provincial, Idem. Les Québécois refusent Charest tout autant que Marois. Ils n’ont confiance ni dans l’une ni dans l’autre. Alors il reste F. Legault. Non pas parce que ses idées sont claires et limpides, mais parce qu’il apporte un vent de fraîcheur. Mais voilà, l’homme tant respecté pourrait devenir chef d’un parti, en l’occurence le PQ. Dans cette éventualité, Legault sera abandonné popur Duceppe l’homme qui nous ressemble le plus. C’est immensément clair.

    • Les Gens oublient. Ils oublient qu’il n’y a pas longtemps, ils ont COURONNÉ Pauline Marois pour ensuite la pébliciser à 93% (Un record). Ce parti est ambivalent et donc ingouvernable. Rappelez vous …Pauline c’était la salvatrice.

      Imaginez, René Lévesque lui-même n’a pas réussi!

    • @numéro6,Il y a encore pire,les Québécois sont tellement pas connaissant dans la politique que Amir KHadir,qui se dit souverainiste,à la dernière élection fédéral(Ottawa)a incité les Québécois à voter pour un parti fédéralisteMr Sourire malade,Jackc Layton et maintenant il engage un conseillé N.P.D.Faut tu que le québécois soit mêlés .Mr Legault ùn souverainiste s’associe à Sirois un fédéraliste chasseur de tête des libéraux pour former un parti avec des fédéralistes,souverainistes,des rouges des bleus ,des a.D.Q ça va donner le même mélange qu’au P.Q.Alors à quoi ça sert.¨Ca va être la pagaille.J’aime autant Pauline Marois dans ces condition .

    • Les sondages sont souvent fait comme en ce moment quand ça fait quelques jours que les médias ont fait leurs commentaires ou propagandes,alors que vaux les sondages?C’est sur que le but c’est d’influencer les gens.Ca fait des années que je pense que les sondages devraient être interdit pendant la campagne électorale parce qu’il y a des gens qui se s’intéresse pas à la politique et quand vient le temps de voterils regarde les sondages et décident de voter pour le parti en meilleur position et c’est dommage.IL faut voter pour ses convictions et pour les idées et programme d’un parti.La politique faut s’y intéresser à l’année.J’en reviens pas quand j’entend des (femmes)surtout dire “Ah,moi la politique”elles oublient que tout est politique.Il faut avoir des ANTÈNNES partout comme les journalistes.

    • Ce “Léger” sondage n’est pas crédible.

      Il a été fait par internet, et de cette façon, il est possible que le sondage a été envahi par les dissidents péquistes en défiant la techonologie …

      Impossible que les Québécois réclame de revoir la face à Duceppe … On l’a vue pendant 20 ans …
      Pu capable !
      Pu capable !

    • @ cotenord 7
      Vous avez parfaitement raison. Les sondages sont effectués par internet et quand on sait que la majorité des personnes âgées n’ont pas d’internet. Et pourtant, ils ont aussi droit de vote. Une large part de fédéralistes ne sont pas représentés. Les jeunes sont majoritaires sur les blogues et sur internet. Alors, c’est à eux que Léger s’adresse.

    • Ce sont les libéraux qui ont participé au sondage, Duceppe sera le fossoyeur du PQ.

    • @penjing

      Je partage à 100% votre excellente analyse. Je rajouterais que si les Québécois n’ont pas voté contre le Bloc et monsieur Duceppe, ils n’ont pas voté pour eux aussi parce qu’ils ressentaient une certaine usure. Le Bloc a joué son rôle, mais il a fait son temps. Il a illustré face au ROC le désir d’une reconnaissance de notre différence, reconnaissance qui n,est jamais venue. Les Québécois ont décidé alors de prendre le « beau risque »: voter pour un parti fédéraliste, mais qui semblait ouvert aux aspirations du Québec.

      Malheureusement je crois, comme vous, que les Québécois vont déchanter. Même si monsieur Layton n’était pas mort, ça n’aurait rien changé au fait que le NPD est un parti très centralisateur et « canadian », en effet. En réalité, peu importe le degré d’ouverture du prochain leader de ce parti, il ne pourra aller contre un mouvement de fond dans le reste du Canada, où émerge un sentiment national très fort, tout à fait incompatible avec l’idée d’un fédéralisme asymétrique où le Québec aurait un statut égal. La nationalisme québécois, pour les gens du ROC, doit s’insérer dans un patchwork multiculturel dont la trame unificatrice est « canadian ». Pour eux, nous devons accepter notre statut ethnique et ne pas revendiquer celui de nation. La nation, qu’on se le dise, est canadienne.

      Ce conflit entre deux nationalismes dans un même pays est tout simplement insoluble. Si les Québécois acceptent d’être avant tout des Canadiens, ils courent en fait à l’assimilation pure et simple et à l’érosion du sentiment national québécois. On ne peut pas avoir deux identités sans que l’une ne prenne le pas sur l’autre. On ne vit pas avec deux têtes pour porter deux chapeaux.

    • Les sondages ont une influence négative sur l’opinion publique; ils leurrent la réalité. M. Duceppe est une nouvelle belle-mère qui courre à chaque cri du PQ.
      Ignorons les sondages, d’ici les prochaines élections il coulera de l’eau sous les ponts. Donc, arrêtons de nous fier à ces sondages et laissons les acteurs de cette scène politique nous montrer comment ils peuvent réellement faire de l’économie et travailler pour nous du “petit peuple” comme dit si bien Mme Pauline. Ils vont nous faire connaître leur programme et nous jugerons.

    • Le gros du problème vient du fait que les péquistes sont des suiveux et qu’ils changent d’opinion comme une feuille change de bord sous l’effet du vent. Ils tentent de s’agripper à quelqu’un qui semble avoir le vent dans les voile pensant qu’enfin ils ont un sauveur mais dès qu’un autre parle plus fort, tout le monde se vire de bord et s’en va voir l’autre.

      Ils ne savent pas ce qu’ils veulent. Ah ils aimeraient bien avoir un pays indépendant mais ils n’ont pas suffisamment de leaders dans tous les domaines pour tenter l’expérience. Il y a toute une marge entre vouloir un pays et pouvoir en avoir un et le faire fonctionner.

      Présentment ils voient un sauveur en la personne de Gilles Duceppe mais ils oublient que M. Duceppe était maître dans le rôle de l’avocat du diable. Il n’a jamais eu à gouverner. Faire des réunions et parler que des choses que tout le monde veut entre, ça va bien. Mais de leur expliquer et faire comprendre ce qu’il faut faire pour changer ce qui ne va pas c’est autre chose.

      Il n’a pu compter sur ses troupes lors des élections fédérales avec le résultat que le NPD l’a écrasé dans un coin. Il a battu en retrait pour penser ses plaies. Là il serait peut-être prêt à sauter dans la bataille mais il se souvient qu’on a pas voulu de lui quand il a voulu faire un premier saut à la tête du parti québécois. Un chat échaudé craint l’eau chaude.

      Je pense que le PQ est voué à jouer un rôle de parti d’opposition encore très longtemps et que son seul rival à ce poste sera M. Legault mais même celui-là n’ose pas se lancer dans la partie et créer une fois pour toute son propre parti. Même s’il le faisait, il n’a pas suffisamment de tête dirigeantes pour réellement faire une différence sur l’échiquier électoral. Alors comme disent les anglais “back to square one!”

      Quant à Mme Marois, c’est une personne entêtée et elle ne sortira pas d’elle-même, on va devoir la pousser dehors de force. Elle a eu suffisamment de temps pour faire ses preuves de leader, ce qu’elle n’a pu démontrer. Parler pour détruire c’est facile, mais parler pour construire c’est autre chose.

      Bonne cogitation mes amis.

    • Quelle sorte de questions à posé le sondeur pour avoir un tel résultat ? Certain ne font pas confiance aux politiciens moi je ne fais pas confiance aux sondeurs. Surtout Leger et Leger ils mangent dans la même auge que les péquistes.

    • Cela prouve une chose, on pourrait mettre un chien avec un chapeau de paille au Quebec et certains voteraient pour lui.. une vrai republique bananiere……….. les sondages au debut d’une course ….de la bouillie pour les chats……..a moins que Duceppe passe a TOUT le MONDE en PARLE…. comme le bon JACK LAYTON et la tout le troupeau… va changer….. et voter pour le bon Gilles….. mon dieu que cela est triste….

    • La réponse est très simple et je suis du même avis que prine. Les sondages de Léger et Léger n’ont aucune crédibilité lorsqu’il s’agit des élections. Gilles Duceppe comme remplaçant de Pauline Marois, c’est comme si le Canadien ramenait Patrick Roy pour remplacer Carey Price lorsqu’il connait une mauvaise période. La raison est simple, c’est que les séparatistes sont au désespoir et se dirige vers l’agonie. Le PQ est mort, vive le PQ.

    • Moi qu’à deux semaines d’intervalle un québécois dise qu’il vote pour Legault et qu’ensuite, avec Duceppe, il votera pour le PQ, je trouve ça … imbécile et pas sérieux ! C’est ça les sondages …

    • Léger marketing = Branche organisée de sondage du PQ et de Bloc depuis des lustres.

      Est-ce que je crois à leurs sondages? Non….

      Ils ne visent qu’à créer l’événement et se sonder à faveur ensuite…. C’est comme un gars qui tente de rencontrer une fille en demandant à sa propre soeur de l’appeler pour lui dire combien il est gentil…. pathétique…

    • Les sondages ne sont qu’une petite radiographie, dans l’espace, et dans le temps. Rien de plus.
      Ils ne sont guère efficaces dans le moyen et long terme.
      Toutefois, en période électorale, compte tenu de l’échantillonnage, ils sont extrêmement précieux.
      On raconte que Gilles Duceppe, savait, des semaines à l’avance, que le NPD, ferait des ravages au Québec. Les résultats des élections fédérales, ont été conformes aux prédictions des sondeurs.
      Les sondages : oui, pour le court terme.

    • Qui a commandé ce sondage?……..!!!!!!!??????

      Qui a-t-on sondé?……???????!!!!!!

      Pour avoir travaillé dans un pôle le 2 mai, j’a vu des jeunes (18-40 ans) voter pour la première fois, ils votaient pour le changement. Vous avez lu: le changement.

      Ces jeunes vont revenir voter, c’est sûr.

      Les réseaux sociaux vont être encore là aux prochaines élections. Il n’y a plus rien de pareil et c’est récent.

      Des politiciens(ennes) devraient descendre de leur tour d’ivoire, ou de leur bulle, je ne sais pas.
      À les voir aller, ça fait moyenâgeux un peu, me semble.

    • Ben là… Où étiez-vous, M. Lavoie, ces deux dernières décennies? À Tombouctou?

    • Je ne crois pas aux sondages et non plus les journalistes depuis que vous nous avez dit cet été que vous aviez écornifleé aux portes du P.Q et que vous avez raportez ce qui se disait de l’autre côté.Vous ne nous avez jamais raportez ce qui se dit derrière les portes close du P.L.Q.Eux ils (LIBÉRAUX) ils sont toujours protégés jusqu’““àce qu’il n’y aie plus moyen de faire autrement.Pour moi c’est la même mafia.On a plus de démocratie au Québec mais personne ne se rend compte mais le jour ou ils vont s’en rendre compte il va être trop tard.On va se ramasser avec un Khadafi au commende..La démocrtie ne fou pas le camps d’un coup sec mais plutôt tranquillement,progressivement et c’est bien parti depuis 2003.Je crois que les journalistes devraient être représentatif des quÉbécois mais non ils sont tous du même bord.Une seule pensée et toujours dans la même direction sans aucune dissidence surtout les journalistes politiques.C’est pas normal.Pas un n’a la colonne vertébrale de Mr Duchesneau.Parce que si il y a quelqu’un qui savent des choses c’est bien eux,mais il sont comme des taupe sauf quand c’est pour défendre leur patron qui lui est toujours caché et bien caché.

    • Auriez-vous prédit l’élection des députés (poteaux) du NPD? Est-ce que les sondages avaient vu venir cela? Non, est la réponse à votre question.

      GTremblay
      Montréal

    • Je ne crois pas aux sondages, surtout ceux de Léger & Léger…!

    • Les sondages ont un effet d’entrainement pour les citoyens indécis ou mous…et ceux qui commandent les sondages en sont bien conscients… Par exemple quand la Presse commande un sondage CROP je n’ai aucune confiance en ce sondage …ces sondages ont, selon moi, beaucoup plus l’objectif d’essayer d’influencer en faveur des partis de droite. Il y a toujours un peu de vérité dans les sondages mais faudrait voir de quelle facon les questions sont libellées ou posées. Cependant les sondages de Léger sont quant à moi plus crédible

    • @nanu
      Tu as tout à fait raison…on nous informe de certains faits mais on dilue l’effet en y ajoutant des nuances ou des exemples louches

    • Monsieur P. Allen,
      vous avez vécu une perte difficile…
      Ça prend beaucoup de courage pour vivre une telle épreuve.
      Je vous salue
      yg

    • C’est très simple Gilles n’est pas le chef du PQ.
      Il a encore une belle image malgré sa défaite au Fédérale.

      Mais cela ne serait pas le cas après avoir été à la tête de PQ pendant quelques mois.
      Personne ne peux survivre médiatiquement à cela.

      Le mieux pour le PQ serait de mettre Pauline dehors et de la remplacer par Gilles à la veille du déclenchement des élections.

    • Les sondages sont là pour mousser la candidature du choix des sondeurs.

      Ils valent ce qu’ils valent…rien.

      Tout comme on entend de la part de Harper que les canadiens désirent le retrait du registre des armes à feu et que les canadiens désirent des peines plus sévères pour les jeunes contrevenants.

      Un reportage à TV5 expliquait très bien le processus des sondages.

      D.J

    • Ben mognon don…Y faut à tout prix rehausser le PQ…Hein notre bonne presse pro séparatiste!

    • Malgré que les sondages aient un certain fond de vérité, ils ne sont que des outils de manipulation de l’opinion publique.

      Pourquoi sortir un sondage proposant Gilles Duceppe? Il n’avait aucune rumeur qui portait à croire que Duceppe voulait prendre la place de Marois.

      Pourquoi n’y a-t-il pas eu ce même genre de sondage dans les deux dernières semaines pour Charest alors que son leadership était contesté?

      Ne trouvez-vous pas cela étrange que ces sondages sur les chefs ne se fassent que pour le PQ?

      Quelqu’un, quelque part, essaie de créer de la bisbille avec ces sondages.

      C’est comme ça depuis 1 an. Les sondages sur Legault était clairement conçu dans le but de mousser son parti. Même chose pour le NPD durant les élections. On fait un sondage à la méthodologie étrange qui donne un résultat qui sort de l’ordinaire, et puis on fait un sondage sur le sondage pour confirmer et puis un vrai sondage pour reconfirmer, hors de doute, une opinion publique créer de toute pièce.

      Étrangement, le dernier sondage effectué ne va pas dans le sens des autres. Pourquoi? J’en sais rien.

      Mais décidément, depuis quelques temps les sondages ne mesurent pas l’opinion publique, mais la construit.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité