Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 septembre 2011 | Mise en ligne à 14h27 | Commenter Commentaires (93)

    Bravo à la Cour suprême!

    Ça va sûrement déplaire à certains, mais personnellement, je pense que c’est la bonne nouvelle de la semaine, sinon du mois.

    La Cour suprême donne raison à la clinique Insite de Vancouver qui combattait la décision du gouvernement Harper d’interdire les centres d’injection supervisées au pays.

    Ces centres permettent aux héroïnomanes de recevoir leur drogue dans un centre propre et sécuritaire.

    La Cour a statué qu’Insite, le premier centre du genre au Canada, a sauvé des vies.

    De passage à Québec, Stephen Harper a dit être déçu, mais ajouté qu’il se conformerait à cette décision.

    Tags: , ,


    • Harper déçu ? Probablement parce qu’il réalise qu’un gouvernement majoritaire ne veut pas dire dictature.

    • Je n’ai aucune position sur le sujet …

      Mais …

      Pour le gouvernement Conservateur, la Cour Suprème est contre les valeurs “traditionelles” de la société Canadienne; les juges sont tous des activistes de Gauche (communistes, socialistes, féministes et athés).

      Alors vous allez voir le gourvernement refuser la décision de la cour.

      Maximilien.

    • Tout est dans le mot ¨supervisé¨.

      Ces centres ont une raison d`être car nombreux sont ceux et celles qui ont besoin d`aide, ne serait ce que pour s`adonner à leur dependance de facon sécuritaire pour tous. Je ne crois pas que les structures médicales en place soient équipées en ressources pour aider ces personnes.

      Tout ce qu`on peut souhaiter c`est que certains se libereront de leur dépendance car rendu à ce stade c`est une prison dont le seul gardien est toi-même.

      Je serais curieux de savoir pourquoi Harper se dit décu…Parce que ce sont de vulgaires drogués et que ca va contre la religion ? Je suis certain que ce sont de tels arguments et qu`il n`a jamais passé proche de ce précipice ni d`une once de compassion. La boisson pis les pilules c`est pas de la drogue pour une certaine génération…

    • J’imagine que ma réaction ne sera pas très originale: rien contre le principe d’offrir un cadre sécuritaire aux junkies (puisqu’ils s’injecteront de toute façon), mais je ne veux pas d’un de ces centres proche de chez-moi.

      Pas que j’aurais vraiment peur pour ma propre sécurité, mais c’est pas de ma faute si “il y a une piquerie supervisée à deux coins de rue d’ici” ça ne fait tellement un bon argument de vente quand on est propriétaire.

      Alors svp, si vous êtes pour ouvrir un paquet de cliniques d’injection supervisées partout dans les villes, faites-le dans des quartiers commerciaux.

    • Stephen Harper est déçu de sauver des vies. Ça dit tout du bonhomme.

    • J’espère au moins que ces sites ne reçoivent pas de subvention. Ca serait ben le boutte !

    • tout à fait d’accord! bravo!

    • @ proculation : “J’espère au moins que ces sites ne reçoivent pas de subvention. Ca serait ben le boutte !”

      Pourquoi ?

    • @ proculation,

      Pourquoi donc?

    • @ proculation : Pourquoi serait-ce le boutte de voir ces centres obtenir des subventions ??? On va bientôt payer pour un Colisée à Qc…tant qu’à donner de l’argent à un multi-millionaire pour qu’il fasse encore plus d’argent sur notre dos, j’aime mieux que l’État subventionne ces centres afin d’aider des gens dans le besoin. Surtout que ça évite qu’il se pique dans la rue ou à côté des écoles. Il ne faut pas se leurrer. Ces gens ont une dépendance. Ils vont s’injecter peut importe les centres ou pas. J’aime mieux qu’il le fasse à ces endroits supervisés…et qu’en même temps, on leur parle de détox. Il y a plus de chances qu’une infirmière leur parle ainsi que leur “pucher”…

    • Avec Harpeur minoritairement majoritaire, il ne reste que la Cour pour nous protéger de son ineptitude.

      @proculation
      Les médcaments contre le SIDA sont subventionnés et ils coutent plus cher. Belle économie de ne pas les subventionner.

    • C’est une meilleure approche que la répression. Au Portugal, ils ont développés une approche encore plus “permissive” pour combattre la toxicomanie. Pas de dossier criminel, accompagnement, réinsertion sociale, etc. Les résultats sont très positifs. Les junkies réhabilités interviennent auprès des jeunes avec crédibilité ou réintègrent plus facilement le marché du travail avec un dossier vierge.

      Harper est un créationiste qui croit que la répression dissuade.

    • Les policiers devraient fouiller tout ceux qui veulent se présenter là.
      Ca serait un bon moyen de nettoyer les rues remplies de crasseux à Vancouver.

    • Euh… Si la drogue elle-même est illégale, pourquoi son injection, aussi supervisée soit-elle, serait-elle légale???

    • @Maximilien – c’est un jugement unanime de la Cour. Je ne vois pas comment le gouvernement pourrait ignorer ce jugement. Dans tous ces jugements, sur l’avortement, le mariage entre conjoints de même sexe, et maintenant sur ce site d’injection, la Cour penche toujours du côté du droit à la liberté et à la sécurité de la personne plutôt que du côté du tort qu’un comportement pourrait causer à la société.

    • Monsieur Lavoie, bravo pour votre opinion favorable. Cependant il est inexact de dire qu’à Insite les héroïnomanes peuvent “recevoir leur drogue”. La drogue n’est pas fournie sur place. Ce n’est pas la fourniture, que le jugement exempte du code criminel, mais seulement le service médical de supervision de l’injection, à proprement parler, et la consommation sur place. La précision est de la plus haute importante dans un tel dossier, vu la lourdeur de certains détracteurs! Salutations distinguées, Jean Dussault

    • @proculation

      Ça serait le boutte!

      La cour suprême a statué que ces centres sauvent des vies. Tes impôts serviraient donc à sauver des vies, au lieu d’en tuer en investissant des 10e de millard dans l’achat d’avion de chasse!

      Vivement investir dans quelque chose d’utile…genre la vie de citoyens!

      T’en penses quoi? C’est le boutte, non!?!

    • Je voulais dire “dizaines” et non 10e, évidemment. On parle de 30 milliards, loin d’un dixième de milliard…!

    • J’aurais bien aimé voir quelle aurait été la décision si on avait ouvert une de ces cliniques en face de la résidence d’un des excellents juges de la Cour Suprême. Faudrait essayer ça pour voir…

    • @proculation

      Et pourquoi ce serait le boutte qu’ils profitent de subventions??? Si ces sites peuvent aider à prévenir la propagation du VIH ou d’autres maladies transmises par le sang, si ils peuvent prévenir des overdoses ou autres évènements facheux, alors ils aident non seulement les junkies, mais aussi notre système de santé.

      Et à ce que je sache, les centres ne leur paient pas leur héroïne…

    • @proculation. Oui, ces centres sont subvientionnés. Comme tout service public. Et c’est très bien ainsi. On appelle le type d’intervention qu’ils font, ” la réduction des méfaits”. C’est une forme de prévention qui permet d’éviter le pire aux gens les plus mal pris et les plus fragiles, soyen-en sûr, de la société. Certains de ceux-là arriveront même à se sortir de leu dépendance. Dans tous les cas, c’est mieux que de les laisser crever dans la rue.

    • @proculation

      Bein qu’est-ce que tu penses?… ces sites sont financés à même les fonds de la mafia. Tu vas voir, ils s’occupent bien de “leur” clientèle (pour qu’ils vivent le + longtemps!)

      Franchement…

    • M. Lavoie,

      Vous prenez rarement position sur les sujets que vous amenez sur votre blogue et je trouve navrant que vous ayez choisi ce sujet pour faire exception.

      Plusieurs bien-pensants aimeraient polariser le débat en avançant que dans cette cause, l’approche idéologique de la répression face au crime des conservateurs était opposée à l’approche pragmatique de Insite qui offre un environnement sécuritaire pour consommer de la drogue. Malheureusement, ce n’est pas si simple. Et si les conservateurs sont en faveur de la répression de la criminalité, ça ne signifie pas qu’ils n’investissent pas de ressources sur d’autres fronts comme celui de la prévention et la réhabilitation par exemple.

      Malheureusement, il semble que Insite soit plus un instrument pour consommer de la drogue de façon sécuritaire qu’un instrument pour se sortir de la drogue. Aider un toxicomane veut-il dire l’aider à s’injecter ou l’aider à se sortir de la spirale de la drogue? Selon ce que je lis dans les vulgaires médias biaisés du Canada anglais, Insite sort très peu de gens de la drogue. Est-ce efficace? Je ne sais pas.

      Les conservateurs auraient aimé que les 3M qui vont à Insite servent plutôt à des centre de désintox et de réhabilitation. C’est ça que vous qualifier d’approche idéologique de la droite?

      Même chose dans le cas du registre des armes à feu. Tous les partis politique sont pour la vertu et la sécurité publique. Les conservateurs pensent seulement que les 2000 millions dépensés sur le registre auraient mieux servi si ils avaient été mis à la disposition des enquêteurs des corps policiers et des intervenants en prévention. La finalité est la même, la sécurité, mais c’est le choix des moyens qui diffère. Affirmer que Harper n’a pas de compassion pour les junkies est un raccourci intellectuel honteux. Il a seulement un avis différent sur la nature de l’aide qui doit leur être apportée.

    • @proculation
      “J’espère au moins que ces sites ne reçoivent pas de subvention. Ca serait ben le boutte !”

      Je ne connais pas vraiment le dossier mais d’après moi ils pourront recevoir des subventions. Du moins, une fois où ils seront bien implanter.

      Et soyez honnête, tout ceux qui seront pour auront surement le réflexe de dire, pour, mais pas dans ma cours.

    • A quoi s attendre de ces loyalistes conservateur sinon un raisonnement simpliste,sauve des vies M.Harper ca vous dit quelque chose………….

    • Voilà pourquoi il nous faut une charte des droits et libertés dans la constitution.

      Et c’est à Pierre Elliott Trudeau qu’on la doit. Des années après sa mort, Pierre Elliott Trudeau façonne encore notre société. Bravo!

      Robert Lemieux

    • Oui, ça dit tout du bozo ! Surprenez-vous pas si Hapeur et sa gang du “ti-parti” décidait de rétablir la peine de mort au Canada !

    • Alors M. Lavoie, vous pouvez aller vous faire injecter de façon sécuritaire pour continuer votre rêve séparatiste. Le seul hic, la clinique est à Vancouver et non pas dans votre chère URSQ (Union des régions socialistes québécoises).

    • Bonne décision de la cour que de bloquer cette prise de position idéologique du gouvernement conservateur. Les centres d’injection supervisée permettent de prévenir au moins en partie la transmission de maladies transmises par le sang comme le SIDA. En plus de sauver plusieurs vies et de ralentir la progression des maladies, ça permet d’alléger le fardeau de la société sur les médicaments à long terme. Une décision sensée!

    • “Ces centres permettent aux héroïnomanes de recevoir leur drogue dans un centre propre et sécuritaire”

      C’est ca, encourageons-les dans leur vice, et ils font quoi ces bonnes personnes pour se procurer leur doses ? Vol a main armée ? Vol de sacoches a des ptites vieilles ?

      Bien sur on se demande pas ca dans ces cliniques-la, non on veut juste que tu pognes pas une maladie quelconque avec une seringue souillée, mais la ptite vieille a qui t’a voler son chèque de pension pour avoir ta dose, elle s’est pas grave.

    • Le Canada est malade! On ouvre des piqueries de drogues illégales subventionnées et on coupe dans les soins aux personnes âgées! Belle logique. Et il y en a pour applaudir!!Pourquoi on n’ouvre pas des maisons de pédophilie tant qu’à y être!! Bande de dégénérés!

    • @ proculation

      Je n’ai absoluement aucune idée du moyen de subvention de ces sites.

      Mais soyez sûr d’une chose, gouvernemental ou pas, ces sites vous font économiser de l’argent À VOUS. oui oui!

      Un toxicomane qui pogne le sida à cause d’une seringue souillé, c’est des coûts pour une société. Vous évitez le coût d’une tri-thérapie pour une vie entière en supervisant l’injection.
      Un toxicomane qui vire une septicémie (aussi à cause d’une seringue souillée) c’est des coûts d’hospitalisation.
      Un toxicomane qui se ramasse avec des abcès, une endocardite ou une hépatite C……je vous laisse deviner la suite???

      Mais c’est toujours plus pratique de se mettre la tête dans le sable. On évite de regarder une réalité qui nous effraie… et ça je ne peux pas blamer personne. Leur réalité est si misérable que je peux comprendre que les gens en ait peur. C’est comme si ils nous ramenaient à notre propre vulnérabilité…

    • Harper est déçu parce qu’il n’a pas encore le contrôle de la Cour suprême.

      Comme il a déjà le contrôle de la Chambre des Communes et du Sénat, cela ne saurait tarder. Il s’y emploie déjà activement depuis plusieurs années.

      Quand j’entends Harper parler de “prévention” dans ce dossier, je me dis que l’hypocrisie a bon dos. Suffit de voir le bill omnibus pour voir que prévention ne rime pas avec réformistes ou conservateurs.

      Alors profitons de cette bonne nouvelle pendant que nous le pouvons encore.

    • Je ne suis pas surpris que « notre » Harper soit déçu… Devrait-on s’attendre à autre chose de la part d’un idéologue créationniste évangélique qui ne croit qu’en la répression et au feu de l’enfer.

      Heureusement qu’il existe des institutions qui peuvent encore nous protéger (durant combien de temps?) de ces ultra-conservateurs pour qui les seules vraies valeurs « canadian » sont le dieu vengeur de la bible, les armes à feu et l’emprisonnement à tout prix.

    • @rien_de_grave

      Au lieu d’étayer au grand jour votre ignorance crasse (sans parler de votre rudesse) je vous invite à lire le message de miey et de repenser à tout ça. Décidement vous ne savez pas de quoi vous parler (comme beaucoup de monde!)

    • Bientôt près de chez vous.

    • Je ne comprends pas le but de ‘’sauver” la vie d’héroinomanes. Ils sont complètement inutiles a la société, et par choix. En plus, on ne fait que prolonger l’inévitable : l’héroine c’est mortel aussi.

      Oui, je les considère comme des sous humains, et je l’assume.

      T Rightman.

    • J’ai habité 3 ans dans le quartier Centre-Sud de Mtl et il m’arrivait régulièrement de voir des gens en train de se piquer, au vu et au su de tous. J’ai vu des gens en overdose dans des commerces, après avoir été se piquer dans les toilettes de l’endroit. J’ai aussi vu des éducatrices de garderie devoir faire le tour du parc pour y ramasser les seringues souillées, avant d’y laisser jouer les enfants. Sérieusement, dans ce quartier, tout le monde bénéficierait d’une piquerie supervisée…

    • Alexnado:
      l’approche idéologique de la répression face au crime des conservateurs

      Belle tournure de phrase… Je suis d’accord pour dire que la fermeture de Insite aurait été un crime des conservateurs!

      Christian

    • À quand les bars gratissss et grassement subventionné par l’argent des travailleurs pour les alcolos???

    • Subventionnons les drogués à se drogué.C`est très beau.Tout ces drogués devrait faire un stage obligatoire à l`Armée pour se refaire une santé et acquérir les valeurs de discipline et de travail.Mais non,on préfère les maintenirs dans leurs dépendances et les plaindres.Tout ça au profit des travailleurs sociaux et autres dans le même genre.Avec l`argent des payeurs de taxes en plus.

    • @miey

      Bravo pour votre commentaire sensible et sensé. Trop pour notre Jeff Fillion de Cyberpresse malheureusement – le pauvre risque de n’y voir que les paroles d’un sale gauchiste du Plateau…

      À quand les centres d’assistance pour les dretteux? On y inviterait des animateurs de radio poubelle, des Martineau et des Duhaime, pour nourrir leur vice, tout en leur fournissant quelques livres pour essayer de les sortir de leur dépendance à la connerie.

      On sait jamais, on permettrait peut-être à certains d’éviter de finir en vieux mononcs colons.

    • Plus sérieusement, il serait grandement temps, au contraire, que l’on légalise l’héroïne. L’approche répressive des Conservateurs est tout simplement ridicule, et ne donne aucun résultat. Au contraire: elle fait plus de mal que de bien. On pousse les héroïnomanes à se marginaliser et à se criminaliser pour se payer leur dose à prix excessif.

      Il existe pourtant des expériences concluantes de distribution légale d’héroïne, sous ordonnance médicale :

      « A Liverpool, au début des années 90, grâce à une autorisation spéciale du ministère de l’Intérieur, le Dr John Marks a pu prescrire de l’héroïne à des toxicomanes. La police a constaté une diminution de 96 % des crimes parmi son groupe de patients. Les décès dus au HIV transmis par les seringues et aux overdoses sont tombés à zéro. Mais le projet a dû s’arrêter sous la pression acharnée du gouvernement. En dix ans de travail, le Dr Marks n’avait perdu aucun patient. Deux ans après la fin du projet, 41 d’entre eux étaient morts. »

      http://cannabis.free.fr/analyses/guardian_legalise.html

      Ce n’est pas l’héroïne qui tue, mais la bêtise.

    • À ceux et celles qui se réjouissent que la Cour suprême constitue un rempart contre les valeurs cré(a)ti(o)nnistes du gouvernement Harper, surveillez les deux prochaines nominations à la Cour au cours des prochaines semaines… et si un certain nombre de nos compatriotes lui donne duux gouvernements majoritaires de suite, on ne sait jamais ce que cela pourrait donner…

    • J’y suis alle dans ce fameux cartier de Vancouver, c’est triste a mourrir de voir tous ces gens qui sont etendus partout malade et deconnecte de la realite.

      Ce site supervise est la meilleur chose qui peut leur arrive, de cette facon on en sauvent quelque uns et unes puis on limite les degats pour le reste de la population.

      Si ce centre n’existait pas ils serait dans vos cours pour se cache et se shoote avec des seringues souilles qu’ils jeterais comme ici a Mtl dans vos ruelles ou vos parcs.

      Il y en a beaucoup qui disent pas dans mon cartier, mais pensez-vous qu’un centre a Westmount ou en campagne dans un champs serait d’une grande utilite. Soyons realiste ces centres doivent etre ou la clientele est, qu’on le veulle ou pas ils sont deja a vos portes sans structure ici a Mtl.

      Donc c’est un mal necessaire pour leur biens et le notre. Pour ce qui est de la valeur des etablissements autour, laissons les autorites s’en ocuppe le probleme est deja existant clandestinement et ce a plusieurs endroit pas tres superviser.

    • Alors,les gauchistes (ceux qui on rendu legal le port du couteau dans les ecoles)ont rendu les drogues presque legal???WOW!Gang de BS!!

    • @jackwood : je déteste les fascistes, mais j’avoue qu’on devrait priver de liberté d’expression les gens qui font une faute d’orthographe aux quatre mots, comme toi.

    • @rightman

      Votre position a au moins le mérite d’être claire.

      La mienne aussi.

      Je vous souhaite de trouver un jour l’un de vos enfants mort dans la rue d’une overdose.

    • «J’aurais bien aimé voir quelle aurait été la décision si on avait ouvert une de ces cliniques en face de la résidence d’un des excellents juges de la Cour Suprême. Faudrait essayer ça pour voir…» (gasston)
      Présumer que les personnes qui implantent un tel centre le font dans un quartier résidentiel, c’est croire qu’elles sont aussi inconscientes que toi. Heureusement ce n’est pas le cas!

      Dans les faits, Insite se situe près du centre-ville et la population environnante est bien contente de ne plus avoir (ou beaucoup moins) à ramasser des seringues ou rencontrer des drogués dans un état de surdose comme c’était le cas auparavant.
      Si cette clinique n’était pas dans ce centre-ville, les drogués y seraient tout de même avec, en supplément, les dégâts habituels.
      Et je préfère qu’on subventionne ce service “illégal” plutôt que les désastres criminels de nos pétrolières.
      Ah oui! la clinique en question propose aussi des services de désintoxication.

    • Bonjour,

      En effet, bravo à la cour suprême…

      Mais, de grâce, pas n’importe où.
      Les résidents (ou les cochons de payeurs de taxes si vous préférez…) habitant le même quartier que Cactus n’ont déjà plus un mot à dire sur la sécurité, (ou sur n’importe quelle question de toute façon) concernant leur quartier. Le communautaire à main mise sur tout ce qui s’y passe et quand je dis tout… c’est pas exagéré. C’est pour quand un minimum d’équilibre???

      P.S. j’habite ce quartier parce que je suis à cinq minutes de mon travail à pied. Et présentement c’est LA seule raison d’y demeurer. Par contre mon taux de taxation est le même que n’importe qui d’autre dans cette ville.

    • @rightman

      Le problème mon ami, c’est que votre façon de pensée, tel un maladie infectueuse, est en train de se propager à la grandeur de cette planète.

      Bravo que vous assumez votre total manque de compassion. Je vous souhaite vivement qu’un être cher dans votre vie “tombe” dans cet enfer, après vous reviendrai nous dire à quel point, et sans nuances, cela a été un “choix” pour eux.

      Et pour ce qui est de votre commentaire sur les “sous-humains”, je me garderai de le commenter à part pour vou rappeller que tous les génocides de l’ère moderne contiennent ce concept de “sous-humains”. Chacuns.

      J’espère que vous assumez cela aussi.

    • façon de “penser”, pardon.

    • Ces centres devraient etre jumelles a des centres de desintoxications.

      Pour ce qui est de “sauver des vies”, NON on ne peut pas sauver des vies,
      on ne peut que les rallonger, et pour la plupart des toxicos, ca ne fait
      que rallonger leurs calvaire. Il faut investir dans la detox d’abord.

    • Si c’est une maladie,comme ils disent pour justifier leur décision,il faut les soigner et non les aider à l’entretenir.
      L’alcoolisme aussi est une maladie.Doit-on payer la bière et le fort aux alcooliques?

    • Et fournir des enfants aux malades de pédophilie?

    • Fournir de l’argent aux kleptomanes……des édifices aux pyromanes….

    • @nounou999

      Je pense comme vous mais ce jugement a été unanime et cinggalnt envers les réformistes-évangélistes malgré la présence de juges conservateurs. Il y a juste les réformistes et les indécrottables tarlas bourrés de préjugés crasseux qui n’ont pas compris l’utilité de ces centres.

      “Oui, je les considère comme des sous humains, et je l’assume.”

      Et moi, ce sont les conards du genre que je considère comme des sous-humains, pire encore, je les considère des sous-animaux, et je l’assume.

    • @ justanopinion

      - «Les policiers devraient fouiller tout ceux qui veulent se présenter là.
      Ca serait un bon moyen de nettoyer les rues remplies de crasseux à Vancouver.»

      Ce qui me remplit de joie et de bonheur, c’est que les gens comme vous ont tendance à se regrouper dans des communautés clôturées, avec miradors vet agents de sécurité.

      Les «crasseux» qui se multiplient et augmentent en nombre à cause des politiques votées par les gens de votre acabit, vont pouvoir facilement identifier et trouver ces jolies communautés d’égoïstes et de sans-coeurs et dans un futur rapproché, sûrement leur rendre une gentille visite de courtoisie.

      Quand tu craches dans le vent, te plains pas quand ça te reviens dans face…

    • Tant qu’à y être, pourquoi ne pas subventionner des entrepôts pour que les voleurs puissent conserver leur butin en toute quiétude? Dans le fond, tout comme les drogués, ce ne sont que de pauvres victimes de la société et ils n’ont aucune responsabilité dans ce qu’ils sont devenus.

    • Comme nombre de gens, je trouve tout à fait intolérable de laisser crever un être humain tout seul, dans une ruelle obscure, à côté d’un conteneur à déchets.

      Cependant il y a toujours cette question qui me taraude l’esprit quand j’entends que la toxicomanie, tout comme l’alcoolisme, sont des «maladies» et que l’on ne choisit pas d’être toxicomane, comme le disait hier soir la présentatrice du Téléjournal de la SRC.
      J’ai toujours pensé qu’une maladie était quelque chose qui nous tombe dessus sans que nous n’ayons fait quoi que ce soit sciemment pour que cela arrive.

      J’ai déjà été malade et on m’a donné des médicaments contre la douleur, lesquels auraient pu créer une accoutumance. Cela ne fut pas le cas. Si cela était arrivé, aurait-il été normal que je continue à en prendre quitte à trouver les moyens pour ce faire et ensuite invoquer la «maladie»? Il m’arrive de prendre un verre d’alcool mais je connais les dangers que peut créer l’excès. Je suis donc circonspect dans ma consommation.

      Bref, ne sommes-nous pas ici en face de «maladies auto-infligées» surtout en cette ère où ça n’est pas l’information qui manque? Mais comprenez-moi bien: Cela ne veut pas dire que je suis en faveur de laisser ces gens «crever tout seuls dans une ruelle sombre». C’est juste que je m’interroge sur le raisonnement qui en fait une «maladie».

      Quelqu’un aurait-il un argument convaincant à cet égard?

    • Compte-tenu que les gens favorables à cette piquerie supervisée indiquent que ces gens qui utilisent des aiguilles sont avant tout des malades, qu’en est-il et que fait-on dans les cas des alcooliques (leur fournit-on de l’alcool supervisée) et dans le cas de joueurs (leur fournit-on de l’argent) parce qu’on dit que ce sont des malades également.
      Soyons pro-actif: réclamons une taxe spéciale pour mener à bonne fin la guérison.

    • @gengis et jackwood. Ouf…
      S’il vous plaît, renseignez sur les pauvres gens à qui ces centres viennent en aide avant d’écrire des âneries. L’ignorance, non traitée, est la pire des addictions vous savez.

    • “Un toxicomane qui pogne le sida à cause d’une seringue souillé, c’est des coûts pour une société. Vous évitez le coût d’une tri-thérapie pour une vie entière en supervisant l’injection.
      Un toxicomane qui vire une septicémie (aussi à cause d’une seringue souillée) c’est des coûts d’hospitalisation.
      Un toxicomane qui se ramasse avec des abcès, une endocardite ou une hépatite C……je vous laisse deviner la suite??? ”

      C’est son problème a lui ca, y’a des drogués qui s’en sortent, y’as des alcooliques qui s’en sortent,eux autres encourageons-les, si lui veut continuer de végéter dans sa médiocrité, qu’il crève, mes impots doivent servir a mieux que d’entretenir les vices du monde.

    • Bravo, en effet. Ces gens ont besoin d’aide et tout le monde gagne à ce qu’il soit épaulé. Il est juste dommage que l’on ait eu besoin de l’avis de la court pour cela. C’est un merveilleux signe d’une société évoluée.

    • Plus je lis les blogues sur Cyberpresse, plus je suis déçu de constater à quel point ils sont infestés par des “Trolls”, majoritairement “Dretteux” qui ne font que lancer des pavés sans proposer de solutions un tant soit peu constructives. Je vais me faire traiter de gauchiste bien pensant mais je pense qu’il est temps qu’un peu de modération se fasse ici. La plupart des débats dérapent de plus en plus rapidement vers la une pluie d’insultes. Un peu de ménage s’impose. Allez, criez moi des noms maintenant !

      Pierre Denis

    • @Tous ceux qui disent «pas à côté de chez moi».

      Je vis présentement à l’arrière du Centre Cactus Montréal qui se trouve sur Ste-Catherine, qui aident les dépendants de la drogue. Ce centre désire devenir une piquerie comme celle de Vancouver et j’espère qu’elle le deviendra. Ce centre accueille les pires drogués du Centre-Ville de Montréal et, présentement, ils se piquent au-bas de mon bloc appartement et laissent trainer leurs aiguilles.

      S’il pouvait s’injecter leur drogue à l’intérieur, ce serait un énorme plus. On les retrouverait plus à moitié-mort dans la rue et il n’y aurait plus d’aiguilles souillés qui trainent partout.

      Deuxièmement, ces gens ne sont pas tous des dangers. Il ne cause aucun problème. De toutes façons, on ne trouvera jamais ce genre de place dans des quartiers résidentiels plein d’enfants. Alors, où est le problème?

    • Incroyable,je dis qu`il faut sortir se monde là de la drogue,leur refaire une santé et les habituer à la discipline et au travail et y`a du monde qui me traite de fasciste ou d`ignorant.Non,les gauchistes aiment mieux les encourager à prendre encore plus de drogue.Ces gauchistes peuvent bien être toujours favorables aux anarchistes et autres énergumènes qui aiment se faire vivre aux frais des payeurs de taxes.

    • @ teddy bear

      vous avez mal lu mon commantaire. J’expliquais que justement, ces centres vous font sauver de l’impôt.. D’un point de vue strictement économique c’est gagnant.

      ouf… Ce qui est le plus inquiétant, c’est que de plus en plus de gens n’ont même pas honte d’écrire ce genre de commentaire. Le manque d’humanité est idéalisé comme un mode de pensée rationnelle…

    • Juste ne passant, pour les ignorants qui déchirent leur chemise : saviez-vous qu’Insite se situe au rdc de l’établissement? Et qu’est-ce qu’on trouvent au 2e ?

      Onsite.

      Voici ce que qu’est Onsite :

      “InSite and Onsite are wrap-around programs that exist one above the other in the same Hastings Street location.

      When clients, usually InSite users, are ready to access withdrawal management, they can be immediately accommodated at Onsite.

      On the second floor of OnSite people have access to 12 rooms with private bathrooms where they can detox. Mental health workers, counselors, nurses and doctors work together to help people stabilize and plan their next steps. People can then move up to the 3rd floor transitional recovery housing for further stabilization and connection to community support, treatment programs and housing.”

      On les laisse crever ou on agit, comme société juste et évoluée, de façon responsable pour les sortir pour de bon de leur misère?

      Alors les fachos, si vous n’avez pas de solutions intelligentes à offrir, vous n’avez donc pas le droit de critiquer.

    • @jutamat

      http://supervisedinjection.vch.ca/services/

      Onsite = étape 2 de la prise en charge par le milieu communautaire vers une (souhaitable) désintoxication.

    • @jeanfrancoiscouture

      La philosophie d’Insite est celle de la réduction des méfaits, approche adoptée par le MSSS au Québec :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9duction_des_m%C3%A9faits

    • @teddybear

      Laisse moi répondre à tes “arguments” :

      “..si lui veut continuer de végéter dans sa médiocrité, qu’il crève,”

      Bel exemple de compassion, mais passons. Souvent il est difficile d’affirmer que cette personne “veuille” continuer sont calvaire. Disons plutôt qu’elle voudrait bien s’en sortir (en le supposant) mais elle ne peut pas, n’a pas les facultés requises pour s’en sortir seule ou est souvent trop malade mentalement pour savoir quoi faire.

      N’oublies pas que la clientèle d”Insite est constituée des cas les plus lourds de consommateurs de drogues injectables au Canada. Dis toi que ces personnes (oui oui, des humains comme toi et moi!) vivent dans une merde que tu ne peux même pas imaginer. Alors dire que qu’ils “l’ont voulu” ou autre âneries du genre ne rend pas nécessairement justice à la réalité, Souvent, pour des gens plus sensibles et moins équipés dans la vie, un événement perturbant peut accélérer leur déchéance et provoquée leur perte.

      J’ai vu des personnes consommer des drogues toute leur vie sans jamais que ça influence ou affecte leur vie professionnelle ou privée. Il y a des gens (beaucoup) qui n’auront jamais cette dépendance. Tout le monde est différent, personne n’a la même histoire et beaucoup de gens sont mal outillés pour affronter la vie et ses défis.

      “mes impôts doivent servir a mieux que d’entretenir les vices du monde”

      Tes impôts mon ami servent déjà à gérer cette problématique avec ou sans Insite (au Québec c’est sans!): que ce soit au niveau des soins de santé, des services policiers (avec toute la criminalité que ça suppose), du système de justice et du système carcéral, tu découvriras bien que tu préfères un junkie “sauvé” lentement par Insite qu’un junkie laissé à lui-même, dehors dans sa “médiocrité” jusqu’à temps qu’arrive cette lente mort avec tout ce que ça implique de complication pendant le trajet.

      Donc, pour tous ceux qui ne voient en Insite qu’un État qui encourage les junkies à se droguer n’ont vraisemblablement rien compris de sa raison d’être. Il faut voir ça comme une solution imparfaite face à un problème extrêmement complexe.

      Oui il est plus facile de dire “laissons-les crever”dans leur merde. Mais je suis certain que lorsqu’un jour, si vous vous retrouvez seul et que plus personne ne veut/peut vous aider, vous vous réjouirai de savoir que nous vivons dans une société où laisser les gens mourir sur le pavé ne fait justement pas parti de nos valeurs. Et que c’est très bien ainsi.

    • @jeanfrançoiscouture : je crois qu’il existe des vulnérabilités génétiques chez certaines personnes.

    • @teddybear : “c’est son problème à lui ça”.

      Non, malheureusement, c’est notre problème à tous : santé publique, pauvreté, criminalité. Votre ourson ne venait pas avec un cerveau ?

    • rightman
      1 octobre 2011
      00h16
      Je ne comprends pas le but de ‘’sauver” la vie d’héroinomanes. Ils sont complètement inutiles a la société, et par choix. En plus, on ne fait que prolonger l’inévitable : l’héroine c’est mortel aussi.
      Oui, je les considère comme des sous humains, et je l’assume.
      T Rightman.
      ——————————————————————————–
      Étant donné l’insignifiance de vos propos, je ne vois vraiment pas l’utilité de votre vie pour la société… J’irais même jusqu’à me demander si l’Univers ne se porterait pas mieux sans votre présence… Vous ne le comprendrez sans doute pas, je vous sers la médecine que vous servez aux autres.
      Ce n’est peut-être que justice de traiter un imbécile avec imbécillité.

      Je dois vous confier que les trolls «officiels» de ce blogue se classent parmi les plus cons que j’ai croisés…

    • @mlektra

      J’ai des drogués dans ma famille. Je considère quand même que c’est de leur faute, leur choix. J’ai rompu contact avec eux, je ne le regrette pas. J’assume ce choix, mais en réalité, leur destin me laisse indifférent. Tôt ou tard, ils finiront par en mourrir de toute façon.

      On ne parle pas de génocides ici, juste de les laisser assumer les conséquences de leur choix.

      @drake_john

      Vous parlez comme si la drogue est une maladie, distribuée aléatoirement dans la société. Ce n’est pas le cas. La drogue n’est pas quelque-chose qui ‘arrive’ a quelqu’un, comme une maladie. Plutôt, il s’agit d’une série de décisions et de choix qui aboutissent a cette réalité.

      En fin de compte, c’est une forme de darwinisme.

      T Rightman.

    • @ alleluia

      D’après ce que j’ai lu récemment sur ces centres de “traitement”, plusieurs “clients” qui n’ont eu aucune prescription ou suivi de leur médecin s’y présentent et se “traitent” eux-mêmes, à NOS frais.

      Bref, le contrôle y est inexistant.

      Je répète donc ma question: à quand des bars gratisss pour les alcolos? Car l’alcoolisme fait 100 fois plus de victimes (familles, routes, suicides, etc…) que les drogues.

      Ensuite, on pourra peut-être s’occuper des accros au chocolat et autres dépendances non?

      À déresponsabiliser les gens, on les infantilise au point qu’ils deviennent des zombies “accros” à l’État!!!

      N’importe quoi…

    • Je me réjouis d’une telle nouvelle mais, en lisant le texte d’Alexandro, je vois qu’aucun de nos journaliste n’a cru bon de reporter la nouvelle au complet.

      Nous avons un réelle problème d’éthique journalistique et vivement un ordre professionnel capable de sanctionner les dérives.

    • Voilà un bel exemple de déchéance sociale. L’état en est rendu à aider les drogués à se piquer sous prétexte que ce sont des malades incapables de se discipliner.

      Est-ce que l’état va maintenant devoir aider tous les dépendants des autres vices ?

      Pourquoi pas légaliser les bordels pour ceux ceux qui ne peuvent contrôler leur libido?

      On dit que le pédophilie est une maladie, alors l’état devra ouvrir une maison où les pédophiles pourront pratiquer leur déviance, sous surveillance, afin de protéger les enfants.

      C’est la totale déresponsabilisation des individus.

      Sodome et Gomorhe

    • @alexnado

      Vous écrivez : “Affirmer que Harper n’a pas de compassion pour les junkies est un raccourci intellectuel honteux. Il a seulement un avis différent sur la nature de l’aide qui doit leur être apportée.”

      Comment pouvez-vous écrire cela au sujet d’un gouvernement qui s’acharne à rétablir des dizaines de morts par mois? Avant de s’entendre sur la nature de l’aide la plus appropriée, il faut être d’accord avec le principe du droit à la vie des gens qu’on souhaite aider!

      PS : Ça ne vous inquiète pas de lire sur ce blogue des gens qui pensent comme vous (et qui constituent le fonds de commerce de Harper) exprimer le fond de leur pensée? Est-ce un raccourci intellectuel honteux que d’affirmer qu’ils n’ont pas de compassion?

    • @ teddy bear,

      Puisque tout ce qui compte dans votre vie, c’est vos impôts, comprenez une fois pour toutes que :

      - Si on ne subventionne pas de sites d’injection supervisé, ça va vous coûter plus cher.
      - Si on subventionne des sites d’injection supervisé, ça va vous coûter moins cher.

      Ça ne peut pas être plus expliqué plus clairement. Ou peut-être oui :

      - Site d’injection supervisé autorisé = + d’argent dans les poches de teddybear
      - Site d’injection supervisé non autorisé = – d’argent dans les poches de teddybear.

    • @rightman

      Et comme la drogue n’est pas selon vous quelque chose qui arrive, je réitère que la grâce que je vous souhaite, c’est que l’un de vos enfants fasse ce “choix” et qu’il ou elle crève dans la rue.

    • @jackwood

      Franchement. C’est votre ” les habituer à la discipline et au travail” qui me fait sourciller!

      Et vous, aller sortez moi ce corps dehors, faites moi 100 pompes! lol

      Au gaaaaarde à vous!

    • @anti-ch_primaire

      Explique-moi en quoi donner une dose de drogue a quelqu’un, gratuitement, ca va aider la société ou l’individu lui-meme ?

      Le drogué va tu etre motivé a s’en sortir ? Pourquoi essaierait-il meme de s’en sortir , y’a meme pu besoin d’aller voler ou vendre son corps pour avoir sa dose l’État va y payer .

      Les gens avec des problèmes d’alcool on fait quoi avec eux-autres ?, On leur donne des bons d’achat de la SAQ pour que leur consommation leur coute rien ?

      Les gens avec des problèmes de gambling , on fait quoi avec eux autres ? On leur donne une passe VIP pour entrer au casino et jouer a toutes les tables sans qu’ils leur en coute un rond ?

      Tu penses sincèrement que c’est comme ca que ces gens-la vont s’en sortir ? Permet-moi d’avoir des doutes.

    • @ teddybear,
      Depuis quand vous vous souciez du bien-être des autres? Si vous aviez le moindre atome de compassion pour les toxicomanes, Vous apprendriez tout d’abord que l’État NE FOURNIT PAS la drogue gratuitement aux toxicomanes, mais offre simplement un lieu d’injection sécuritaire et supervisé par des infirmières ou du personnel spécialisé.

      Si vous vous préoccupiez réellement de la réhabilitation de ces êtres humains (quoi que vous en pensiez), vous vous seriez déjà informé des avantages des sites d’injection supervisée :

      - Ils constituent des initiatives de réduction des risques, une méthode éprouvée dans la lutte à la toxicomanie, préconisée entre autres par CAMH, un des chefs de file mondiaux en toxicomanie établi en Ontario. http://www.camh.net/fr/Public_Policy/Public_policy_papers/harm_reduction_backgroundfr.pdf

      - Ils permettent des contacts initiaux et ensuite réguliers avec les usagers, qui ont ainsi l’occasion de discuter avec du personnel qualifié et d’envisager la possibilité de tenter de s’en sortir (les ressources sont dans la place).

      - Ils réduisent les risques de propagation de l’hépatite, du VIh et d’autres maladies transmissibles par des seringues usagées.

      - Ils réduisent le nombre d’overdoses et de décès, prolongeant ainsi la vie des toxicomanes et améliorant leur chance d’éventuellement se prendre en main.

      Pour ce qui est de la comparaison avec l’alcool et le gambling, elle est tellement ridicule que je ne me donnerai pas la peine d’y répondre. Sauf si vous insistez.

    • @drake_john

      Ca vous fait si peur que ça, d’assumer ses choix? Ca a l’air de vous rendre pas mal aggressif, au point de souhaiter du malheur aux autres. C’est drôle, seriez-vous un de ceux qui blament toujours leurs problèmes sur les autres?

    • «Explique-moi en quoi donner une dose de drogue a quelqu’un, gratuitement, ca va aider la société ou l’individu lui-meme ?« (teddybear )
      On ne fournit pas la drogue mais des instruments et un lieu hygiénique pour se l’introduire. Avec, en parallèle, des services de désintox.
      En réponse à ta question: si je juge les drogués avec les critères d’imbécilité qui sont les tiens, je les considérerai comme des gens à problèmes, irresponsables, vauriens même dangereux pour le reste de la société.
      Tiens ça ressemble à nos détenus. Ces détenus pour qui l’on dépense des centaines de millions de dollars pour que la société soit à l’abri de leurs gestes. [Harper doit bientôt ajouter de ces abris pour criminels (prisons)].
      Que des cliniques pour drogués héritent de montants plusieurs milliers de fois plus bas que les palaces de nos criminels, ça me semble acceptable.
      Comme nos merveilleuses prisons, ces cliniques auront parfois un effet contraire à leurs objectifs mais, comme nos prisons, elles sécuriseront de grands secteurs d’une ville et permettront à plusieurs de ceux qui les fréquentent de se construire une nouvelle vie.

    • “si je juge les drogués avec les critères d’imbécilité qui sont les tiens, je les considérerai comme des gens à problèmes, irresponsables, vauriens même dangereux pour le reste de la société.”

      Et ce n’est pas ca ?
      Du monde qui fait pas déjeuner leur enfant, pas grave le Club des ptits déjeuners vont faire ma job de parent.

      Du monde qui va aller faire un hold up au dépanneur du coin pour se procurer leur dose ? Qui va s’en prendre a une tite vieille pour avoir leur dose ?

      On donne toujours toutes les chances aux losers dans notre société.

    • Réflexion?

      Je suis pour ce qu’il va se passer dans le centre comme tel. Mes préoccupations sont surtout sur ce qu’il va se passer autour de celui-ci… Par exemple, va-t-on être plus tolérant avec les vendeurs de drogue??? Est-ce que l’on va drainer tout les aspects moins positifs de ce type d’activité dans un même quartier, déjà assez hypothéqué par la misère humaine merci…

    • Il y en a qui ne comprenne juste pas.

      Les centres d’injection ne feront pas en sorte que les drogués voudront encore plus se droguer. Le toxicomane ne va pas se dire: «Ah tiens donc, on m’offre des seringues propres, je vais donc me droguer deux fois plus.»

      De un, supervision ou pas, le toxicomane va continuer à se piquer. Mais au moins, avec les centres de supervisions, ils auront des seringues propres, ce qui limite la propagation du VIH et autres maladies.

      De deux, la consommation des toxicomanes est basé sur leur ressource financière. Ce n’est pas parce qu’ils ont accès à un centre d’injection qu’ils auront, par miracle, plus d’argent pour s’acheter leur drogue.

      Tous ce que peut faire un centre d’injection, c’est de diminuer la toxicomanie parce que les drogués auront accès plus facilement à des ressources et à des intervenants.

      Ah, et en passant. On dépense plus en affichage pour désigner les endroits fumeurs et non fumeurs que l’on pourrait dépenser pour ce genre de place. Pourtant, le tabac, qui est une drogue, empoisonne non seulement la vie du fumeur, mais aussi des autres. Pourtant, la cigarette est légal. Pourtant, on aménage des lieux près des écoles pour que nos enfants puissent fumer. Pourtant, ça nous coûte plus cher de soigner des milliers de fumeurs que des centaines de drogués. Pourtant, la cigarette ne procure aucun effet “agréable”, contrairement aux autres drogues. Pourtant, la cigarette est LÉGAL!

      Il y en a qui chiale parce que la société paie pour permettre à un drogué de se droguer. Qu’attendez-vous pour qu’on interdise la vente de tabac? Soyez conséquent…ou débarrassez-vous de vos préjugés envers les toxicomanes.

    • @teddybear

      “On donne toujours toutes les chances aux losers dans notre société.”

      Qui dit que c’est pas toi le loser?

      Qui dit que les “losers” comme tu les appelles, n’ont pas été maltraité et rabaissé toute leur putain de vie et que par un drole d’hasard sont tombés dans la drogue et on vite compris que cette dose serait la seule façon d’affronter cette misérable passe dans leur vie? Et je ne parle même pas d’une grande majorité qui souffrent de maladie mentale.

      Qui dit que certains ne s’en sont pas déjà sorti grace à cette aide qu’une poignée de gens (dont tu ne feras vraisemblablement jamais parti) ont pu lui donner? Qu’Insite aurait pu leur donné?

      Un coup parti, pourquoi pas ne pas les abattres? Puisque d’une façon ou d’une autre on devra PAYER pour leur soin de santé, ou les entretenir dans nos prisons? Hein? Pourquoi pas en finir tout suite? Un coup parti, interdisons les soins de santé aux fumeurs de cigarette! Ces irresponsables engorgent nos hopitaux avec leurs emphysèmes et leurs cancers du poumon! Je n’ai pas à payer pour ça moi?

      Tu crois que c’est de gaité de coeur que les gens acceptent un centre comme celui-ci? C’est curieux, mais quand le gouvernement de la CB, les intervenants sur le terrain, le ministère de la Santé, le maire de Vancouver et même le service de Police de Vancouver APPROUVENT l’initiative, je ne crois pas que tous ces braves gens peuvent TOUS être dans l’erreur.

      Donc, fait toi une fleur et va lire ce qui est écrit sur le site d’Insite :

      http://supervisedinjection.vch.ca/

      réfléchissez à votre vision du monde et de balancer vos jugements à la pelle.

      Mon meilleur ami est tombé dans cet enfer et au contraire de rightman (sage parmis les sages), je m’en suis peut-etre éloigné, mais je ne suis absolument pas indifférent à ce qui lui arrive ou comment il va s’en sortir. Pourtant, c’était un universitaire brillant.

      J’ai compris qu’entre le point A (déchéance toxicomane) et le point B (réhabilitation complète) il y a une multitude de chemins qui peuvent être pris. Insite en consitue un pragmatique. Et j’aime l’approche pragmatique.

      Mais si vous ne donnez même pas la chance aux individus de faire ce chemin, c’est que vous considérez ces gens comme des lépreux, des tares, des animaux. Ce qu’ils ne sont pas.

      Dans cette société où vous jouissez de tous les droits, sachez accordez les mêmes droits que vous aimeriez jouir à tous les humains.

      Si ces gens s’en sortent, ce ne sera pas grace à vous.

    • @jackwood c’est toi qui comprends rien il ne s’agit pas de les encourager à se droguer mais à le faire sous site supervisé ou au moins ils ne laisseront pas traîner leur seringues dans la rue ou dans ta cour comme c’est le cas présentement. Et si d’avoir de la compassion c’est être un gauchiste et bien j’en suis un et fier de l’être. Et si J’ai le moyen de t’enquiquiner et bien je ne me gênerai pas. Et je supporte drake_john pas pour vous souhaiter du malheur (a propos je ne blâme pas les autres pour mes malheurs si j’en suis responsable) mais pour vous mettre en face de votre inhumanité car c’est facile de déblatérer sur les autres mais ça tombe de haut lorsque ça vous arrive.

    • C’est un jugement de principe et de supervision,

      Aucun policier ne pourra plus agir contre l’un de ceux-ci,
      ils devront maintenant sans doute intervenir
      pour mieux les accompagner. Il aurait fallu s’attaquer au
      problème de la délinquance et de l’itinérance de façon
      plus directe (globale). Devra-t-on faire tirer 2-3 voitures
      par “année” pour assurer leurs financements ?
      Les cas de rechute, d’accoutumance sont “fréquents”.

      Un signe d’ouverture, dans un monde …

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité