Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 29 septembre 2011 | Mise en ligne à 8h07 | Commenter Commentaires (54)

    Régis Berlusconi…

    Question de vous divertir un peu, je vous offre ce texte de ma collègue Stéphanie Martin, concernant le rapprochement fait par une journaliste italienne entre le maire Labeaume et Sylvio Berlusconi.

    Pour ceux que la comparaison pourrait inquiéter, je précise que le maire de Québec n’a pas les moeurs débridées du premier ministre italien. Mais sur le style de gouvernance, c’est peut-être vrai que l’élève a dépassé le maître.

    Je me demande bien lequel des deux est le plus flatté…ou insulté par cette comparaison.

    Voici donc le texte. Amusez-vous bien.
    =========

    Le maire Régis Labeaume apparaît dans le site Internet du réputé quotidien italien La Repubblica, où il est décrit comme l’élève ayant dépassé le maître Silvio Berlusconi grâce à l’adoption de la loi 204.

    Sur le ton de l’ironie, la journaliste Marina Cappitti trace un parallèle entre le maire Labeaume et le président italien, Silvio Berlusconi. Son point de départ, la déclaration choc de Denis de Belleval, qui avait qualifié en commission parlementaire le projet de loi 204 de «loi à la Berlusconi».

    «Après l’huile des Pouilles, le vin toscan et la mozzarella, un nouveau produit domine le marché nord-américain. C’est ce qu’on appelle la “loi Berlusconi”, écrit la journaliste napolitaine établie aujourd’hui à Montréal.

    Elle poursuit en supposant que le maire de Québec s’est «inspiré» des tentatives du «Cavaliere» de se faire exempter de poursuites judiciaires en Italie. M. Berlusconi est accusé de corruption, de fraude fiscale et de détournement de fonds. En juin, les Italiens ont massivement rejeté par référendum la loi sur l’immunité pénale autorisant le président à ne pas se présenter devant les tribunaux.

    «Le pire de notre politique»

    «On a exporté le pire de notre politique à l’étranger», déplore Marina Cappitti au bout du fil. Pire encore, ajoute-t-elle, de ce côté-ci de l’Atlantique, la démarche visant à protéger l’entente de gestion de l’amphithéâtre entre Quebecor et Québec a porté fruit. «L’émule canadien de Silvio a obtenu le haut du pavé. Quand vous dites que l’élève a dépassé le maître. La politique de Silvio s’avère un produit à succès, au moins au Canada.»

    Le ton ironique employé est volontaire, admet la jeune femme, qui a proposé son article à La Repubblica en présumant que le sujet trouverait preneur. Un texte qui, par ailleurs, comporte quelques erreurs factuelles, comme la contribution publique au projet d’amphithéâtre que la journaliste chiffre à 40 millions$. C’est plutôt 200 millions$ qui sont investis par le gouvernement provincial. Le reste de la facture sera assumé par la Ville.

    «Non à 96%»

    «Ce qui m’a étonnée, c’est qu’il y a eu des sondages au Québec et que les gens étaient d’accord avec le maire», alors qu’en Italie, les citoyens ont dit non à 96% à la loi sur l’immunité pénale pour Silvio Berlusconi. Ce que la gauche avait qualifié de «printemps de l’Italie», soulignant que le pays se réveillait en disant au gouvernement qu’il en avait assez, rappelle Mme Cappitti.

    La journaliste estime que les démarches pour empêcher les contestations judiciaires sont déplorables. «Je suis d’avis que les politiciens sont élus par la population et qu’ils ont des responsabilités.»

    L’article se trouve peut-être déjà entre les mains du président Berlusconi lui-même. Marina Cappitti le lui a envoyé, par l’entremise de son attaché de presse. «Il a plusieurs défauts, rigole la journaliste, mais il sait être ironique. Et il est narcissique. Le fait de voir sa politique appliquée au Québec, il va voir cela comme une chose positive.»

    Tags: ,


    • Je ne dirais pas que c’est de l’ironie mais bien la vérité. Labeaume a le bras long, il a même le pouvoir de congédier des journalistes et chroniqueurs de votre concurrent Quebecor qui le critiquent.

    • Très drôle! Il faudrait ajouter que Labeaume forme avec Charest et Marois/Maltais un trio berlusconien.

    • Wow en Italie?
      L’égo de Badabeaume va encore enfler. En bien ou en mal, il adore que l’on parle de lui.
      Un mini Berlusconi.

    • Etre une femme!!!!! Berlusconi a un style, une elegance…….. Regis( Napoleon ) Labeaume est plus ” campagnard “……..question de gout …..

    • oh boy. les auditeurs de radio X vont débarquer en force pour défendre leur Ti-régis bien aimé.

    • Intéressant billet M. Lavoie: j’aime beaucoup!

      … La journaliste estime que les démarches pour empêcher les contestations judiciaires sont déplorables. …

      ‘déplorable’ est un euphémisme dans le cas de la 204, c’est de la stupidité consommée. Aux dernières nouvelles, PKP de Québécor est toujours pris d’un fou rire qui dure depuis des mois et pas d’arrêt en vue. On prend vraiment le petit peuple pour des imbéciles et le plus triste est que c’est sans doute vrai :-(.

    • Elle travaille pour un journal sérieux ? Ou un journal semblable à la Gazette ou au JDM ? Ca fait sensationnaliste un peu.

    • Intéressant! Mais n’oublions pas que le rejet des Italiens concernait une loi pour éviter les poursuite dans le cas de fraudes fiscales et détournements de fonds du Cavaliere en sachant que leur dirigeant transpirait le soupçon. Le hockey étant une vraie religion ici, au Québec, je ne suis pas surpris de la différence d’opinion entre les sondés, même si la loi 204 fait aussi référence aux poursuites et collusions possibles. Imaginez la situation semblable en Italie pour une entente concernant un stade de soccer.. pas certain que le vote aurait été 96% contre!!!

      Bonne Journée!

    • «Ce qui m’a étonnée, c’est qu’il y a eu des sondages au Québec et que les gens étaient d’accord avec le maire», alors qu’en Italie, les citoyens ont dit non à 96% à la loi sur l’immunité pénale pour Silvio Berlusconi» (sic).
      …Oui mais au Québec les gens ne sont pas trés éduqués en général,aucune comparaison avec les européens.On va même élire un député qu’on n’a jamais vu,unilingue anglais et qui durant les élections joue à Las Vegas…au lieu d’être dans sa circonscription…Si on pouvait voter pour un mort parcequ’il nous plaît…certains le feraient.
      Je peux presque affirmer que Jean Charest va être réélu dans deux ans…d’ailleurs on l’a déja fait une fois malgré plein de signaux d’alarme…et regardez comment les gens avaient divisé le vote avec le beau Mario Dumont sans comprendre qu’ils n’en finissent pas de se tirer dans les pieds !
      On ne peut pas demander grand chose à une Nation à qui on a coupé les ailes,et qui subit…au lieu d’agir. †

    • Je sais pas pour vous mais pour moi le rapprochement avec Berlusconi convient davantage a Jean Charest qu’au Maire de Québec…

    • Ça vous surprend? Même taille, même face. Même syndrôme du petit Napoléon. Même arrogance… Regardez bien ce que les italiens vont faire de Berlusconi dans les prochains mois… Pourquoi ne pas faire la même avec Badaboume Labaume Lors des prochaines élections.

    • Régis-Sylvio Labeaume-Berlusconi. Voilà le nouveau nom du despote de Québec. Comme vous dites, monsieur Lavoie, outre les frasques sexuelles qui ne semblent pas intéresser Labeaume-Berlusconi, le reste se ressemble beaucoup. L’Italie n’en est pas à son premier dictateur, le Québec non plus. Il y a eu Drapeau à Montréal et Duplessis au Parlement (Harper à Ottawa, mais il est d’une autre fournée…), sans compter tous les despotes qui règnent en roitelets dans les petites municipalités (Loranger???). Ils sont tous pareils, imbus de leur personnalité, narcissiques, cinglants, humour grincant, mépris du peuple et des opposants, railleurs de l’opinion des autres. Ils laissent des traces derrière eux, comme des stades inachevés. Leur nom apparaissent dans les livres d’histoire, les plaques commémoratrices, on leur érige des statues et cela doit les flatter de savoir que même morts, on se souviendra d’eux, qu’on le veuille on non.

      Bref, des individus dont on voudrait se passer, qui n’ont pas leur raison d’exister. Labeaume-Berlusconi, on va s’en souvenir parce qu’un jour, un parc, une rue ou un édifice municipal portera son nom. Misère.

    • La Marina est journaliste au Cittadino canadese. A qui appartient le Cittadino canadese?

      M’a vous le dire, M. Lavoie. A un bon libéreul fédéreul qui est -êtes-vous bien assis?- sénateur de Sylvio Berlusconi. Si, si, sénateur au sénat italien, membre du Parti de Berlusconi

    • Berlusconi est la Poule et Labaume l’Oeuf, mais les jeux sont les mêmes.

    • Assolutamente ridicolo…

      Comparer un mafioso, un criminel avec le maire Labeaume constitue du journalisme de bas étage, mais surtout une démarche malhonnête et déficiente de la part de cette pseudo-journaliste qui écrit dans un italien plutôt brouillon…

    • Monsieur Lavoie, et la meute, j’aimerais bien connaître votre réaction si le PQ proposait des amendes et des risques de prison pour ceux qui refusent que le drapeau québécois soit installé sur leur immeuble!

      Je sais qu’aucun nationaliste canadien chauvin n’osera se prononcer là-dessus. mais c’est tellement une belle illustration du chauvinisme des canadians que je me devais de l’écrire!

      Protéger une langue et par le fait une culture, c’est risible, mais protéger le droit de déployer un drapeau canadien voilà ce qui est bien!

      MDR!

    • “Question de vous divertir un peu”

      Je ne vois pas vraiment ce qu’il y a de divertissant là-dedans… Bien au contraire.

    • Régis est maintenant un personnage de Classe Universelle …

      Dans le but de contribuer à un débat éclairé et respectueux sur la politique provinciale et afin de sonder l’au dela sur son l’influence transcendantale et de vérifier l’exactitude de certaines allégations récentes attribuées à un personnage politique disparu et sa perception sur la saga 204 nous avons contacté une Médium connue Mme Chantal de LOdela .

      Voici le compte rendu de la séance :
      La table se met a branler et la boule s’allume : Ici Radio Dela…
      Oh esprit est tu là ?
      Tousse Tousse… Tousse… hum ! Éh ben Bonsoir Madame, Bonsoir Monsieur …
      Comment ski va ?
      Si je comprend bien vous vous informez sur sa santé, d’après ce qu’il peu en comprendre y va pas si pire… mais depuis que Corrine est arrivé y sort moins souvent…y triche presque pu aux cartes… pis l’eau bénite de Parizeau lui manque temps en temps … et y a quelques archanges qui s’ennuie de ses visites …..
      Si y sort moins, y joue pu, pis y bois pu … y doit fumer plus ?
      Sans présomptions on pourrait presque dire qui flotte littéralement sur un nuage perpétuel, pis y a mal un peu partout .
      Comment ça ? Y peut tu nous expliquer ça !
      Avant y se retournait de temps en temps dans sa tombe … mais depuis quelques temps et avec les dernières démissions puis le reste , Y a un constant mal de Bloc …pis y tourne littéralement à spin … On pourrait presque dire sans risquer de se tromper que… y commence à être passablement Irrité….
      Pis le petit Régis …:
      Si ou plait ….Un peu de respect pour les petits…Étymologiquement le Régisseur c’est celui qui gère un spectacle …normal qu’il soit toujours en spectacle…Régis un jour Régisse toujours….
      Cé parce que là… On l’a également cité dans un certains dossier récemment…on lui fait dire des choses… pis on aimerais savoir si …
      Ben si vous permettez on va se diriger vers le tableau noir pour mieux saisir …
      C’est parce qu’on paye à la minute… ça risque tu d’être comme une sorte de question référendaire ?
      Étant donné les circonstances y va, si tant faire se peut, tenter pour le moins d’être bref.. Y a lu les centaines de blogues à ce sujets et vous lui permettrez d’ en conclure que « Si Y vous a bien compris …. vous lui dites : Ferme la donc …t’est mort!»
      Si vous permettez finalement il ajouterais simplement en toute humilité : «si vous plait , écoutez, si vous plait… y aurais presque le goût de vous dire …que Y a jamais été aussi fier de plus être là !»
      Y vous dit bonsoir et à la prochaine victoire morale…y doit terminer le chapitre 14 de son mémoire commandé par le Purgatoire pour la comparution plus ou moins prochaine de M. Charest à la commission d’enquête sur la construction…l’ami Claude a réussi à convaincre le Fuddle Duddle Suprême de pas laisser passer ça, son carnet noir déborde…, ici tout est une question de temps pis ces commissions là ça peut trainer parfois une éternité….
      Sur ce la boulle se pixellisa ….et s’assombrit en se figeant derrière la fumée …et le signal finit par ressembler à celui de Radio Canada diffusant en numérique à Québec…
      Salut, Puissent-ils te laisser reposer en paix…

    • Vous ne manquez jamais une occasion de décocher une flèche vers Labeaume, même par collègue interposé comme ici, n’est-ce pas M. Lavoie….c’est flagrant au point d’affecter votre crédibilité.

      À bon entendeur….

      Réponse de GL: C’est parce qu’au fond, on l’aime bien, notre maire.

      À bon entendeur

    • Facile avec l’argent des autres. Concernant les moeurs ….qu’en savez-vous?
      Ce qu’il y a de faux dans l’administration d’une ville ou d’un pays c’est en fait ce que l’on propose.
      J’ai toujours été étonné des termes….par (débloquer des fonds) c’est-à-dire emprunter.
      Investir….400 millions…..prévision de 400 millions= dépassement des coûts.
      Devant ces discours et belles paroles (promesses) ce sont des hommes ……donc des menteurs qui nous régissent ou nous sylvionisent.

    • Le type a fait passer une loi pour accorder l’immunité à ses actions, oui ou non?

      Exactement comme Berlusconi! Mais notre “cavaliere” local est plus au niveau de l’âne ou du canasson que du destrier.

    • Comme à un enfant roi à qui on permet de transgresser les règles une première fois, Régis Labombe continue à en transgresser d’autres. Bien sûr, les règles ne sont pas faites pour les rois, elles ne s’appliquent qu’au commun des mortels.

      Régis a donc décider que les soumissionnaires n’avaient pas besoin de connaître l’étude de besoin pour faire leur offre sur les phases de conception (architecture et ingénierie), sauf un bien sûr, celui qui l’a faite. Exactement le genre de scandale (information privilégiée) dont on parle pour une commission d’enquête sur la construction.

      Après avoir fait sauter le PQ, Régis Labombe fait sauter toutes les règles. L’artificier laissera derrière lui un champ de ruines.

    • Si l’appendice nasal de Labeaume-Pinocchio pouvait allonger à chaque mensonge qu’il fait au sujet de cet amphithéâtre, il piquerait du nez.

      Bien rivé au plancher serait le fieffé menteur.

    • Juste un petit détail comme ça. Berlusconi est premier ministre d’Italie, pas président. :)

    • «Pour ceux que la comparaison pourrait inquiéter, je précise que le maire de Québec n’a pas les moeurs débridées du président italien. »
      Ça, M. Lavoie, c’est vous qui le dites.

    • Pour moi Régis Labeaume est un petit garçon en culotte courte salivant devant la vitrine d’un confiseur. il a vu un carrousel en Europe il en veut un, il a vu un miroir d’eau, il en veut un, il subventionne le cirque du soleil, donne 300 milles dollars a Clothaire Rapaille pour rien, il subventionne le moulin a image. Mais qu’en est il du bilan économique de Régis pour la ville de Québec ? Et je ne connais aucune personne qui a retourner sa veste aussi rapidement que Régis, durant ses élection il était contre le tramway un fois élu tout a coup, il devient pour. Sa sele et unique réalisation aura été de faire payer un COLONISÉE et de le donner a PKP pour que ce dernier puisse faire de CASH mais ou est le retour sur l’investissement des contribuables encore une fois au Québec, on socialise les risques et le privatise les profits.

    • @ragazzino et gl000001
      La Republicca est un quotidien italien d’envergure nationale, appartenant au groupe L’Espresso. C’est le deuxième journal le plus vendu en Italie après le Corriere della Sera. Neuf éditions locales sont imprimées.
      On peut donc y attacher un certain sérieux… à moins que cet article n’ait été publié dans une section “Insolite” (insolito)!

      @lemieux20100
      M. Berlusconi est bien président. Vérifiez vos données s.v.p.

    • Il me semble qu’il y a tout de même une différence entre une loi qui protège un individu contre les poursuites criminelles et pénales dont il pourrait être l’objet et une loi qui protège une ville contre une éventuelle poursuite civile… il me semble que comparer les deux cas, c’est comparer des pommes avec des oranges.

    • À tous ceux qui pourfendent le projet de colisée :
      La minière IOC, à Sept-Iles, qui a reçu une semblable subvention pour son plan de boulettes, qui ne fonctionne toujours pas et qui, aux dernières nouvelles de la radio locale, sera démantibulé pour être transporté au Labrador… On parle du même montant, mais qui ne restera pas aux Québécois, même après l’avoir subventionné, ce sera les Terre-Neuviens qui profiteront de notre argent.

      Où sont les levées de boucliers?

      Frédéric Mercier

    • @lemieux20100

      En fait, Berlusconi est le Président du Conseil (Presidente del Consiglio dei ministri). Il n’y a pas de Premier ministre en Italie, ce poste est intitulé Président du Conseil des ministres

      C’est vrai qu’il n’est pas le Président de la République (Giorgio Napolitano) mais il n’est pas faux de dire qu’il est président… du conseil.

    • Difficile de trouver mieux que le Quebec comme republique de bananes.

    • «Ce qui m’a étonnée, c’est qu’il y a eu des sondages au Québec et que les gens étaient d’accord avec le maire», alors qu’en Italie, les citoyens ont dit non à 96% à la loi sur l’immunité pénale pour Silvio Berlusconi.

      C’est qu’elle ne sait pas que Québec, la ville qui pette plus haut que le trou, est peuplée de villageois (ils se comportent comme tels) en adoration devant leur enfant-roi qui fait crises après crises, qui ruine ses parents-gâteau (il est donc fin le petit Régis, il est donc drôle, faut pas pas le critiquer, ça le dérange, faut lui donner tout ce qu’il veut au petit Régis), ah pis le petit Pierre-Karl tant qu’à y être car on est en vrai partouze politico-médiatique. Et les villageois en redemandent.

      Ça pue dans cette partouze médiatico-politique, on s’enfarge dans les corps morts, l’odeur de la charogne me monte au nez.

      Il reste encore quelques irréductibles, qui ont des principes, qui quittent la partouze et je ne peux que les saluer pour leur travail peut-être temporaire mais au moins propre dans l’opposition municipale.

    • Merci d’avoir donné attention à mon article, monsieur Lavoie. Je voudrais seulment repondre a Tokyo: oui je travaille pour le Cittadino canadese, mais qu’est que signifie ca?Comment vous pouvez voir je peux écrire avec liberté et en plus j’ai écrit cet article pour Repubblica pas pour le Cittadino. Donc je ne comprend pas votre commentaire…(pardon pour mon francais écrit!)

    • Il y a longtemps que j’avais fais ce parallèle. Il faut ajouter que Labeaume 1ièr à le même mépris pour les journalistes et les citoyens qui posent trop de question à son goût. Labeaume trouve ça ” b’en fatikant ” comme il le dit à chaque fois qu’il se présente devant les caméras et qu’on a le malheur de lui présenter un micro.

      “surtout une démarche malhonnête et déficiente de la part de cette pseudo-journaliste qui écrit dans un italien plutôt brouillon…”

      Quoi de mieux que de ternir l’étoile de l’autre pour faire paraitre celle de l’un plus brillante. Outre votre enflure verbale, vous pouvez nous démontrer en quoi cette journaliste mérite le terme de “pseudo”. Expliquez-nous aussi en quoi sa démarche est malhonête et déficiente. À moins que ce ne soit qu’un opinion personnel alors là, ça vaut ce que ça vaut et ça n’implique que vous.

    • “L’artificier laissera derrière lui un champ de ruines.”

      Et une grosse dette aux habitants de Québec en plus des 90% de pertes anuelles du temple du divertissement décérébré. Je ne serais pas surpris qu’il se fasse faire une statue pour mettre devant ce temple.

    • Je me demande s’il n’a pas des connexions avec les patrons de cette journaliste ? Elle risque gros!!

      Régis voudrait que Québec soit une ville «cité» comme Rome, avec son propre gouvernement, loi etc …

      Avé Régis, Panem et circenses!

    • @ragazzino

      “Assolutamente ridicolo…

      Comparer un mafioso, un criminel avec le maire Labeaume constitue du journalisme de bas étage, mais surtout une démarche malhonnête et déficiente de la part de cette pseudo-journaliste qui écrit dans un italien plutôt brouillon…”

      Tout à fait d’accord avec vous, et permettez moi de citer votre intervention pour que les gens puissent bien la lire!

    • Message pour Anthrax: vous écrivez que les gens au Québec ne sont pas très éduqués ??? Vous avez droit à votre opinion mais je dirais que certaines personnes sont aussi très méprisantes. Comme quoi, lorsque’une majorité se range derrière un politicien, on nous sert des arguments aussi falacieux, tendancieux et mesquins que de considérer ceux-ci comme pas très éduqués. Pas très édifiant comme remarque…

    • ragazzino`Bien d’accord.

      Et se fier sur de belles paroles de M. De Belleval! Vous êtes de superbes journalistes! Autant vous que Mme Cappitti. Je suis impressionnée!

    • Le gouverneur de la Californie, Jerry Brown, a signé une loi il y a quelques jours qui interdit de futures poursuites contre le constructeur du futur stade de football à Los Angeles. Un investissement de un milliard de $ qui, semble t-il, ne coûte rien aux contribuables. Il me semble que j’ai déjà entendu cette chanson là quelque part. Il y a des petits Regis partout, partout.

    • BON JEU DE MOTS, EN TOUT CAS…

      Petit, fendant, sur d’eux-même, bouscule, les seules à avoir raison,etc… Il saule différence: les actes à natures sexuels. Mais vrai que c’est ressemblant. EXCELLENT

    • on pourrait dire que les deux ont en commun des personnalités narcissiques et impulsives.
      Le mot d’ordre , c’est la précipitation: vite! on est pressé, alors, on va tourner les coins très ronds. On voit déjà l’inquiétude des firmes d’architectes et ça ne fait que commencer.

    • Berlu doit surveiller ça de près, en effet.
      Il est sul bord d’être sacré dewow en Italie.
      S’il se présentait à la mairie de Québec, il serait élu sans problème:
      I donne un bon show et cé tout ski faut ici.

    • Nous devrions partir à la Conquête de l´Italie avec Régis à la tête de l´Armée, mais avant nous devrions passé par Montréal!

      La chère dame est sans doute une amie d´Amir Khadir ou de Denis de Belleval

    • @bobof

      L’article a été publié dans la section « Pubblico », mais rien n’est sérieux en Italie, il faut y avoir vécu pour le savoir…

    • @marinacappitti

      Lei e italiana, davvero? Vive qui per solamente due anni?
      Alors qui est le propriétaire de votre canard?
      Giordano.
      E que fa il signore Basiolo?
      Il est sénateur du Partito del Popolo della Libertà (Pdl) del presidente Berlusconi

      http://www.basiliogiordano.com/biografia.html

      Faudrait quand même pas nous prendre pour des imbéciles!

    • “la déclaration choc de Denis de Belleval”. Ce qu’il doit être content, ce monsieur. Pour ma part, je trouve la comparaison exagérée, mais ça fait de la bonne copie.

    • @domi1234. “Regardez bien ce que les italiens vont faire de Berlusconi dans les prochains mois…” Prédire le choix des italiens aux élections relève de la voyance.

    • “C’est parce qu’au fond, on l’aime bien, notre maire”. On aimait bien Jean Drapeau, dans le temps; on a fini par déchanter. Sic transit…

    • @mrzaza. “Berlusconi a un style, une elegance…” Un vrai milanais.

    • @ragazzino. “mais rien n’est sérieux en Italie, il faut y avoir vécu pour le savoir…” Le soleil fait vite penser à autre chose.

    • @tokyo oui, je travaille pour le Cittadino Canadese, mais je ne comprend pas votre commentaire. J’ai la liberté d’écrire ca que je veux, en plus j’ai écrit cet article pour Repubblica pas pour le Cittadino, 2 journaux très différents. Ca c’est l’epreuve
      que je suis une journaliste libre. Et j’ai fait ce parallele avec ton ironique sur un fait: l’approvation de la loi 204 pas sur mes idées politiques. Merci monsieur Lavoie pour l’attention (pardon pour mon francais écrit).

    • @mcappitti

      Date a Cesare quel che è di Cesare

      Votre patron ici est sénateur pour Berlusconi là-bas. Vous allez quand même pas planter Berlusconi même si le reste du monde le fait? Con molto piacere.

    • je continue à ne comprendre pas. c’est clair que vous n’avez pas lu l’article. je parle d’un fait la loi sur l’immunitè en faisant un parallele entre deux pays et deux politiques je l’ai ecrit pour repubblica pas pour cittadino, qui n’a rien à voir avec mon article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité