Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 août 2011 | Mise en ligne à 13h33 | Commenter Commentaires (60)

    Mulcair pense à la succession de Layton

    Thomas Mulcair vient de confirmer qu’il «pense» à la direction du NPD.

    Il dit avoir constaté beaucoup d’intérêt pour sa candidature, et avoir reçu beaucoup d’appuis de collègues députés.

    Il annoncera sa décision après la reprise des travaux de la chambre et davantage de consultations dans le reste du Canada.

    Et vous?

    Tags: , ,


    • Mulcair : intelligent et énergique mais jugement incertain et tempérament primesautier.

    • Layton était encore de ce monde, et Mulcair y rêvait déjà.

    • il fait bien d y penser il est le seul candidat qui a le bagage nécessaire pour prétendre a ce poste.

      A savoir si il sera le choix du parti ??? Je ne connais pas assez la culture et les membres du NBD comme bon nombre d entre nous.

      mais ce serai un choix logique.

    • Comme c’est le Québec qui a élu le NPD, il serait normal que son successeur soit connu au Québec comme Mulcair. Il a été le premier à faire une percée dans la circonscription d’Outremont pour le NPD. Cependant, il n’est pas connu dans le reste du Canada et il restera le chef de l’opposition face à un gouvernement majoritaire Conservateur. Donc, il ne pourra rien faire. À moins qu’il y ait une alliance avec les Libéraux mais même là, je ne sais pas si ce sera suffisant.

    • C’est évident, il est bilingue, il a le support du caucus venant du Québec, toutefois il faudra compter avec Madame Layton très populaire hors Québec.

    • …Et vous ?

      Non, je ne crois pas me présenter, le Canada n’est pas vraiment mon pays .

    • Il y a avait un débat intéressant sur ce sujet hier à Power & Politics. En gros: Mulcair pour le Québec, Topp et Chow pour une continuité de Jack, Dewar et pourquoi pas Nash, disaient-ils. Plein de choix http://www.cbc.ca/video/#/News/Politics/1244504890/ID=2110557648

    • Pauvre Thomas, il souffre de la même maladie que Michaelle. Va-t-il devoir faire comme elle?

    • Du temps qu’il était ministre de l’environnement dans le gouvernement du Québec, il a tenu tête à John James Charest. Il a tout mon respect pour cela. Et mon appui moral pour la chefferie.

    • QUI D’AUTRE????

      1- il a du charisme
      2- il est bilingue
      3- ça fait longtemps qu’il est en politique
      4- il y du”chien dans le nez”
      5- il a déjà été ministre
      6- il a réussi a enlever Outremont aux libéraux , à bout de bras

      Maintenant, le parti ainsi lue ses partisans ont un choix à faire: 1- s’il veulent le pouvoir (plus de chance avec Mulcair) ou s’il veulent un chef à leur image (autre personne). C’est un choix.

      Je peux bien haïr Jean Charest et être tenter de voter pour un autre chef au parti libéral mais si je veux rester au pouvoir, je crois que je n,ai pas le choix de voter pour lui.

    • Il a les qualités mais le NPD est un parti ayant d’étranges composantes. Layton parvenait a réunir tous les membres mais Mulcair n’a pas ce talent.

      Ceci étant dit, je crois que Mulcair pourrait donner un élan au NPD en recentrant son message et remplacer le Parti Libéral au centre de l’échiquier.

      Selon moi, Mulcair est le seul candidat crédible pour remplacer Layton.

    • Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi un politicien, chaque fois qu’il est interrogé sur ses véritables intentions, répond toujours qu’il réfléchit? Ou qu’il s’accorde un temps de réflexion? Ou qu’il est trop tôt pour se prononcer? Ou qu’il annoncera sa décision plus tard? Pas capable de se mouiller, M. Mulcair?

    • @android

      Parfait résumé.

    • @cscapital

      +1

      Très, très drôle!

    • C’est tout de même curieux la course à la chefferie du NPD, ce fera entre deux québecois. thoams Mulcair et Brian Topp, tous deux parfait bilingue, et tous deux ont fait leur preuve au sain du NPD, pour Mulcair nous le savons tous, mais pour Topp moins au Québec, mais tout de même celui qui est le plus connu en dehors du Québec surtout, cependant plusieurs députés du Québec le connaissent très bien et est surtout très connu de deux autres important québecois du NPD Karl Bélanger et Ducasse.

    • Thomas Mulcair possède l’étoffe d’un chef.
      Il a prouvé sa capacité de rassembler en aidant grandement Jack à gagner le Québec; il aura probablement l’appui de ces députés venant du Québec et il a déjà une certaine notoriété dans le ROC.
      Cependant, les racines les plus profondes du NPD sont dans l’Ouest.
      Ce sera une tête d’affiche de la course à la direction.

    • Je crois que le choix de M. Mulcair serait une bonne chose pour le NPD, le parti. Comme Scotch l’a dit plus haut, c’est le Quebec qui a mis le NPD sur le podium. Continuation logique (sans être naturelle. NPD = Ontario/Ouest).

      Mais je crois également que ce ne serait pas une bonne chose pour Thomas Mulcair, le politicien. Le timing pour son entrée en scène n’est peut-être pas le meilleur. Il risque de prendre le job de Chef “de transition” en attendant un nouveau développement sur l’échiquier politique, dans quelques années, lorsque le NPD pourrait alors prétendre à la majorité.

      C’était peut-être d’ailleurs le plan A.

      S’il est un homme de principes, il briguera (et remportera) le chefferie et fera de son mieux mais risque de perdre le timing lorsque le moment d’une possible majorité viendra.

      S’il est ambitieux (et il l’est), il attendra patiemment qu’un autre se mouille (et se noie ?) et entrera en triomphe par la grande porte comme le Chef populaire alors connu à la grandeur du Canada (dans 4-5 ans). Mais cette possible étiquette de carriériste pourrait peut-être le mettre K.O avant le prochain terme.

      Aux échecs, ça s’appelle “ZugZwang” : c’est un coup forcé qu’il doit faire où il doit choisir entre 2 mauvaises options. Quoi qu’il fasse, il risque de perdre.

      Le cynisme n’est pas de mise ici dans le contexte du décès de Jack Layton. La grande tristesse et le poids que cela met sur les épaules de M. Mulcair est impossible à évaluer. Il est sûrement encore trop tôt pour quoi que ce soit de toute façon. Mais j’ai de bons sentiments (comme citoyen/électeur) pour Monsieur Mulcair.

      Je lui souhaite la sérénité et suffisamment de temps pour penser au prochain “move”.

    • Sans doute un homme de conviction. Mais il faudrait qu’il ait l’air beaucoup moins prétentieux. L’est-il vraiment? Je ne sais pas. Mais il en a toutes les apparences. Et hélas les apparences comptent pour beaucoup dans le monde politique. N’a-t-on pas beaucoup plus parlé du sourire de Jack que de ses idées? Combien d’électeurs réussiraient à écrire un seul paragraphe sur la philosophie de Jack Layton? Beaucoup cependant écriraient des pages sur son sourire! Ceci pour dire que le style de Mulcair sont un obstacle.

    • Il a la mèche trop courte ! Harper, avec son flegme habituel, saura le faire damner !

    • Il sera intéressant de suivre ce qui se passe au NPD dans les prochaines semaines. Les membres avaient choisit il y a quelques années le modèle un membre, un vote, sans aucune pondération régionale, pour élire un chef. Mais je lisais hier que le conseil exécutif, composé de membres de l’exécutif et de représentants de syndicats, entend se réunir bientôt pour décider des règles entourant cette course. Abandonnera-t-on le UMUV ? Tant qu’une personne a l’argent nécessaire (20 $ ?) pour être membre, on peut voter pour le chef, par la poste, selon son ordre de préférence. Et au NPD, comme on le sait, on pourrait être membre d’une autre formation politique fédérale et membre du NPD et choisir le chef ! Le nombre de membres du NPD pourrait grossir subitement.

      Le NPD a des racines profondes dans l’ouest et je pense que Brian Topp a une longueur d’avance. C’est un Québécois qui parle très bien le français, mieux que Layton. Le NDP a déjà fait tous les gains dont il a besoin au Québec. Il doit aller chercher des appuis hors-Québec maintenant.

    • Il devra apprendre a sourire un peu plus!

    • Un peu surpris que Denis (opportuniste ) Coderre n’est pas encore lorgner
      de ce coté.

    • Trop radical en ce qui concerne l’environnement, la saga du Mont-Orford c’est sa responsabilité, il a démissionné du gouvernement Charest alors que le projet du Gouvernement en ce qui concerne Orford était acceptable et modéré et permettait de maintenir un acquis fragile pour le tourisme de Magog.

      Or il est probable que ski-Orford ferme, déficit 2$ millions/an.

      Le fanatisme environnemental me dérange au Québec, sortons de notre bulle.

      Il manque d’expérience à Ottawa et parfois de jugement politique.

      Mais sommes toutes il est dévoué et sincère, sera-t-il capable de ralier une majorité?

      Mulroney, et bien d’autre chefs ont du attendre leur tour pour y arriver.

    • je vote NPD anyway , peut importe le chef , les liberaux sont hors course et les tories ne respectent pas les valeurs canadiennes

    • Le NPD ne peut pas ne pas choisir Mulcair.

    • Je pense que c’est une bonne nouvelle pour lui et le NPD….Depuis qu’il a quitté le parti libéral il a sûrement muri les avantages et les inconvénients de trop vouloir et trop vite….La politique est un jeux comme le baseball …pas comme le hockey ou le hurley (il est irlandais). C’est long, tranquille, puis soudain le grand coup un point et deux hommes en place de compter. Il faut savoir prendre les opportunités et les exploiter à fond. Pour le reste il faut influencer au bon moment, rien de plus.

      Mais c’est une mauvaise nouvelle pour les conservateurs et les libéraux…ils apprendront très rapidement qu’il aime donner de la bande et peut être mean à vous faire rêver la nuit de lui casser la gueule.

      Il peut devenir un symbole politique aussi puissant (au Canada et au Québec) que Jack Layton l’était..il a plus de culture et un sens politique inné.

    • Bull Shit – C’était et ça toujours été dans ses plans de succéder à Layton. C’est ça qui m’agace des politiciens: Ils ne disent jamais ce qu’ils pensent vraiment et c’est ça qui me répugne de la politique.

    • android

      30 août 2011
      13h43
      Mulcair : intelligent et énergique mais jugement incertain et tempérament primesautier.
      *****************************************
      Il est comme une girouette, il va où le vent le pousse. Où on veut de lui. Je préfère le tempérament primesautier au profil calculateur.

    • La course a la chefferie d’un partit n’est pas une mince affaire, il faut savoir passer a travers le processus sans créer de divisions dans le partit et je crois bien qu,il est sage pour le politiciens de s’accorder un moment de réflexion et de mesurer l’impact que notre candidature aura sur le partit.Mr Mulcair est certe un candidat intéressant mais il y en a d,autre dans ce partit qui sont aussi de grande valeur je pense entre autre a Romeo Saganash, homme posé rassembleur qui pourrait surement marcher dans les pas de notre bon Jack

    • @jakimov

      Peut-être que certains ont la classe de ne pas vouloir s’asseoir trop vite sur la chaise de leur grand ami décédé il y a quelques jours… juste de même

    • Mulcair est un opportuniste maladroit…et sans grande envergure.

      Les Conservateurs lui avait offert un poste important s’il faisait le saut (sôt !) avec eux mais il a refusé prétextant que ce même parti Conservateur ne pouvait pas lui garantir un poste plus “prestigieux” dans un court laps de temps !

      Cette frénésie à vouloir atteindre les plus hauts sommets en un temps record n’annonce rien de bon pour le NPD et le Québec en particulier.

      À vouloir avoir le beurre et l’argent du beurre, il risque de tout perdre…. Et cette fois-ci, ce n’est
      pas “Jack” qui va le sauver…. Il va couler tout seul !

      Je n’ai pas confiance en lui…

    • Comment voulez-vous qu’on ait une opinion? Personne au Québec ne connait le NPD ou son histoire…

    • Ne pas oublier que le chef du NPD est élu au suffrage universel des membres. Le parti compte combien de membres au Québec? Je ne crois pas que les 58 députés qui se sont joints à Thomas Mulcair soient arrivés avec un carnet bien rempli.

      Ne pas oublier non plus que Thomas Mulcair est un greffon dans ce parti. Le fait qu’il se soit querellé avec Jean Charest et ait quitté le PLQ n’en fait pas pour autant un authentique NPD, ce que la «vieille garde» ne manquera pas de lui reprocher si jamais il se présentait.

      Il a suffisamment de stature et d’expérience pour prétendre au leadership d’un parti mais dans le cas du NPD, je doute que cela suffise. J’ai l’impression qu’aux yeux des militants «pur jus», il n’y a pas suffisamment «d’authentique sang orange» qui coule dans ses veines.

    • @jakimow
      En fait, il ne réfléchit pas, il sonde le terrain pour évaluer ses appuis. S’il se rend compte que lesdits appuis sont tièdes, il annoncera qu’il ne se lance pas dans la course pour des raisons familiales.

    • Sais vraiment pas mais a bien y penser je préfererais que le futur chef ne soit pas issu du Québec. Je crois que le NPD a été surpris de l appui québecois et qu en ce sens il nous en doit plus qu une. En élisant un québecois je pense que ca va amolir la position du NPD qui se voit le devoir de protéger les intérets du Québec . En placant quelqu un de l extérieur du Québec ca va les forcer a bien faire leurs devoirs et a être vraiment a l écoute de ce que le peuple dit. J aime bien l idée de madame Chow pour la continuité et pour son lien filial avec le Québec.

    • @jakimow
      Lorsqu’un politicien dit qu’il est en réflexion, il faut traduire. Ça veut dire qu’il assure ses arrières, ses appuis. S’il a suffisamment d’appuis, alors il se lancera.

      Pour ma part, dès les débuts du passage de Mulcair au NPD j’ai pensé qu’il pourrait un jour en être le chef

    • C’est sûr que Thomas Mulcair serait un gros candidat s’il décidait de plonger dans la course. Il est probablement le seul élu NPD du Québec qui a les qualifications pour occuper le poste de chef du Parti. Cependant, il ne serait probablement pas le choix de “l’establishment” du NPD qui ne le trouve probablement pas assez à gauche, surtout que l’on a appris dans les dernières semaines que M. Mulcair aurait passé près d’accepter un poste de Ministre chez les Conservateurs il y a quelques années avant de finalement se laisser séduire par Jack… Il n’a pas une feuille de route très longue comme militant social-démocrate et ça pourrait lui nuire. Les militants NPD de longue date pourraient bien se méfier de lui.

    • Le succès de ce parti repose peut-être sur des bases moins friables que l’on pense.La popularité de son ex-chef est indéniable. Par contre le besoin d’équilibrer les choses dans notre pays,en rapport avec les politiques et le programme de droite des conservateurs,est une réalité durable compte tenu de la déconfiture des libéraux dans l’opinion publique. M.Mulcair, de par sa personnalité et par ses antécédents s’inscrit bien comme leader dans cette option. Il est crédible au Québec et je pense qu’il peut le devenir au Canada dans les prochaines années.Je pense que le NPD est à prendre au sérieux avec son option social-démocratie.

    • Après avoir très bien analysé les intérêts en cours, qui sont et demeurent ceux de Toronto, tant pour le PLC que pour le NPD au moment où l’on se parle, il deviendra plus facile d’en comprendre les enjeux véritables, qui ne sont pas ceux du Québec malheureusement; et n’en déplaise aux oies blanches de Mulcair, l’essentiel serait de ne surtout pas se laisser voler la veudette par Bob Rae à la reprise des travaux parlementaires comme c’est présentement la tendance dans les médias.

      Et cela étant, l’essentiel pour le NPD serait très certainement d’aligner dès maintenant un bon trio d’attaque et qui patine très vite au lieu d’aller se perdre en considérations futuristes parfaitement inutiles puisqu’il semblerait bien que les objectifs du gros vilain et très méchant Bob Rae soient bel et bien d’aller manger au plus tôt le nouveau Petit Chaperon Rouge du NPD aux dernières nouvelles. Voilà!

    • Mulcair n’est-il pas issu de la défunte Alliance Québec?
      Je crois que Mulcair lorgne le poste de chef du NPD depuis qu’il s’y est joint.

    • Suicide

      Si T. Mulcair devient chef du NPD, il aura tôt fait de se faire abattre en flammes.

      Ses vieux démons de l’Assemblée Nationale du Québec, vont venir le bouffer tout rond.

    • C’est évident que Mulcair a de l’ambition.

      Ce n’est pas mauvais quand ce n’est pas débridé (genre Pierre Curzi).

      Mulcair a toujours été loyal à Jack Layton: jamais de conspiration.

      Il est bien placé pour faire valoir ses états de service.

      Parlementaire aguerri, leader de son parti en chambre, il a tout ce qu’il faut pour occuper le poste.

      Il est par ailleurs évident que sous le leadership de Thomas Mulcair, le NPD ne sera pas trop à gauche et que s’en serait fini pour les libéraux qui n’auraient plus d’électorat naturel.

      Cette idée me réjouit.

    • Bien qu’il soit peu connu au Québec, je serais favorable à la candidature de Greg Selinger, premier ministre « centriste » du gouvernement NPD du Manitoba.

      Greg Selinger s’exprime plutôt bien en français et est sympathique à la cause des francophones du Canada, comme j’ai pu le constater entre 1989 et 1991, puisque je l’ai rencontré à quelques reprises à cette époque, alors que je faisais partie d’un comité de parents d’une école franco-manitobaine de Saint-Boniface et qu’il était conseiller municipal de ce quartier de Winnipeg.

      Greg Selinger est né en Saskatchewan mais a grandi au Manitoba, où sa mère «monoparentale» a déménagé alors qu’il était enfant. Il a un parcours académique et professionnel impressionnant, comme on peut le constater sur l’article en anglais de Wikipedia qui lui est consacré. [1]

      Devenu premier ministre du Manitoba en octobre 1989, il est aussi ministre des Relations fédérales-provinciales et ministre responsable des Affaires francophones. [2]

      Lors des inondations des rivières Rouge et Assiniboine il y a quelques mois, il a été très présent sur le terrain, et je pense que son leadership a été apparent lors de cette crise.

      À l’âge de 60 ans, il est peut-être trop tard pour lui pour faire le saut en politique fédérale.

      En poste depuis à peine deux ans comme premier ministre du Manitoba, il désire peut-être continuer sa carrière là-bas, où je crois qu’il est relativement populaire. Ceci étant dit, son approche pragmatiste du centre pourrait lui donner beaucoup de crédibilité sur la scène fédérale, non seulement chez les partisans centristes du NPD, mais aussi chez les libéraux de tendance « bleue » et chez les conservateurs de tendance « rouge » qui ne sont pas à l’aise avec le gouvernement Harper.

      Quoi qu’il en soit, il serait intéressant qu’un de nos chroniqueurs politiques fasse un jour une entrevue avec ce monsieur, que j’ai trouvé fort sympathique lorsque je l’ai rencontré il y a une vingtaine d’années…

      *****

      Liens :

      [1] Lien : http://en.wikipedia.org/wiki/Greg_Selinger

      [2] Lien : http://www.gov.mb.ca/minister/premier/biography.fr.html

    • Un kid kodack avec un égo énorme, il a la parole facile et très diplomate devant les caméras,
      mais, pour diriger un parti il n’a pas la finesse nécessaire. Durant son séjour comme politicien a Québec, il a fait les manchettes conernant son compte de dépenses, il voyagait entre Québec et Montréal par avion d’une façon abusive. Enfin, qui n’a pas de défauts ! Quel est la vision des gens de l’ouest a son sujet ? J’ai comme l’impression que c’est l’épouse de Jack qui va prendre la succession, populaire dans l’ouest et sympatique aux Québécois.

    • Ce qui me préoccupe au sujet de la course à la chefferie, qui se tiendra au Nouveau Parti démocratique, est de savoir combien de délégués québécois y seront.

      La question se pose car, même s’il compte désormais 59 élus du Québec, ce parti n’y a jamais encore eu de base militante.

      Ne l’oublions pas : lors des récentes élections fédérales, de très nombreux électeurs québécois ont décidé de voter pour Layton et pas nécessairement pour sa formation politique.

      D’ailleurs, je reste convaincu que beaucoup de ceux qui appuyé ce politicien n’avaient et n’ont encore qu’une très vague idée de ce qu’est vraiment le NPD.

    • C’est toujours un peu décourageant de voir comment tout le monde s’empresse d’adopter la saveur du jour. Qui connaît vraiment Mulcair? Qui sait ce qu’il pense des accommodements raisonnables (par exemple)? Qui se souvient que c’est lui, comme lieutenant du Québec, qui a choisi personnellement les petites pointures qui se sont présentés comme candidats? Qui se souvient qu’il briguait déjà le poste de chef du NPD alors que Jack Layton venait tout juste d’annoncer son premier cancer? Moi, je doute beaucoup que les Québécois aiment réellement Thomas Mulcair. Ils aiment l’image qu’ils se sont faite de lui, mais ils ne le connaissent pas. Sous bien des aspects il est aux antipodes d’une majorité de Québécois.

      Mais, comme le mentionne pertinemment jeanfrancoiscouture, ce ne sont pas les députés qui élisent le chef du parti. Alors, la forte députation Québécoise ne jouera qu’indirectement un rôle dans la future élection d’un chef du NPD. C’est certain que les membres du parti ne peuvent ignorer la députation Québécoise. D’un autre côté, ils savent très bien que ce succès est attribuable à Jack Layton et non à Thomas Mulcair.

    • Et moi? Non, je ne serai pas candidat.

    • Mulcair est le candidat idéal pour se débarasser rapidemment du N.P.D….colérique anti Québécois francophone il ferait un bon chef pour remplacer Jean Charest!!

    • Choix difficile. Je crois que madame Chow serait la meilleure et pour poursuivre la mission de Jack. Je crois aussi qu’elle est très respectée par l’ensemble des députés. Par contre, si ce n’est pas Mulcair, est-ce que le Québec élira encore massivement les députés du NPD? Si c’est pas le gars de l’Ouest, est-ce que l’Ouest va délaisser le NPD?

    • NPD : Erreur de parcours. Saveur du mois…

      Asteure, reste PCC pour encore un bon 10 ans. Puis les libéraux reviennent pour changer le paysage avec n’importe qui, Trudeau fils possiblement.

    • Vraiment dommage qu’il n’y a pas d’ Angela Merkel au NDP , j’aurais bien vu une femme dirigee ce parti.

    • Le Canada est une monarchie constitutionnelle.

      Il n’est point besoin d’en établir une autre au NPD en choisissant madame Chow comme chef.

      On voit çà en Corée-du-Nord, mais le modèle ne doit pas etre importé.

      Bien que nous ayons déjà eu au Québec la famille Johnson dont les deux Daniel (père et fils) ont été de bons premiers ministres.

      Quant à l’autre, il a même réussi à renier son parti.

    • Il a toujours voulu la job, il finira par l’avoir mais à son détriment. J’ai pas du tout confiance en Mulcair. J’ai toujours pensé qu’il était le plus grand opportuniste du Québec. Il a voulu la job de Charest, quand il a vu que son chien était mort, il a claqué la porte. Il aurait voulu se coller aux autres partis, mais personne était intéressé à sa candidature. Il a trouvé sa niche au NPD et Jack l’a accepté.

      Faut dire qu’au moment où Mulcair est arrivé dans le décor du NPD, Jack était pas mal tout seul dans son coin. Il avait besoin de lui pour se faire connaitre auQuébec. Sur ce point, Mulcair a fait la job, mais il n’a pas de charisme et il parle mou. Manque d’énergie.

      Jamais on voterait pour lui. On a tous voté Jack, pas NPD. Jack parti, le NPD n’est plus vraiment dans la course….

    • après son commentaire sur Ben Laden, non. Je pense que Mulcair serait incapable de défendre ses gaffes lorsque Harper attaquera.

    • Si je pense seulement au Québec, je dis oui à l’éventuelle chefferie de Thomas Mulcair.
      Si je regarde l’ensemble du Canada, je favoriserais quelqu’un qui est membre depuis plus longtemps et mieux connu de l’ensemble des néo-démocrates. (Je parle de la population en général, pas des députés).
      Et que ce candidat soit bilingue si l’on espère y conserver la “plus que fragile” représentation du Québec; si non, elle risque de se révéler très éphémère.

    • Dommage Thomas Mulcair n’a pas compris que les québecois se sont laissés charmés par Jack Layton…et Mulcair a pu profiter de cette vague orange. Comme candidat à la chefferie, Mulcair n’a aucune chance: le NPD est un parti fédéraliste et d’abord anglophone. Je préfere m’occuper de mon Québec.

    • @dcsavard

      Vous écrivez: «Mais, comme le mentionne pertinemment jeanfrancoiscouture, ce ne sont pas les députés qui élisent le chef du parti».

      Vous avez raison.

      Mais ce sont les députés qui décident s’ils le gardent: regardez ce qui se passe au PQ.

      Pas un chef de parti ne peut se maintenir s’il n’a pas un appui massif de son caucus.

      Même Jean Lesage et Jean Chrétien ont goûté à cette médecine.

      Les congrès, c’est pour donner aux militants l’impression qu’ils ont de l’influence: après, ils collent des timbres, posent bénévolerment des pancartes et ramassent de l’argent.

      Pendant ce temps, les députés accumulent leur pension.

    • d’accord avec kevin_23

    • Si Mulcair n’est pas élu et qu’un candidat (e) anglophone passe, le Québec ne votera pas NPD au prochaine élection. Layton a été bon lors des deux débats et il avait une personnalité attachante. Sa maladie a aussi contribué à un vent de sympathie. Le résultat des élections est quand même désastreux. Plus de Libéraux, plus de Bloquiste, plus d’opposition. Perso, je ne déteste pas les Conservateurs mais j’aimerais qu’il y ait une opposition plus forte pour les empêcher de faire n’importe quoi, mais n’oublions pas que les Libéraux n’arrivent pas à se remettre du scandale des commandites. Ils n’ont pas de chef charismatique, Coderre nous tape sur les nerfs.

    • Et tu, Brutus?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité