Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 août 2011 | Mise en ligne à 10h19 | Commenter Commentaires (22)

    En route pour Saguenay

    Pauline Marois est en route pour Saguenay où elle tiendra une rencontre de deux jours avec son caucus de députés en vue de la reprise des travaux parlementaires le 20 septembre.

    Normalement, la rencontre devrait bien se passer: les députés ont l’habitude de serrer les rangs derrière le chef à ces événements, pour donner une image d’unité.

    Ils recevront les rapports de certains de leurs collègues comme Bernard Drainville, qui ont consulté la population sur une nouvelle façon de faire de la politique au cours de l’été.

    Les députés discuteront aussi de la décision de Mme Marois de donner son aval à la tenue d’États généraux sur la souveraineté, une démarche risquée qui pourrait remettre en question la gouvernance souverainiste adoptée au congrès du mois d’avril.

    Si vous aviez des conseils à donner à Pauline Marois sur la nouvelle façon de faire de la politique, quels seraient-ils?

    Tags: , ,


    • Arrête de parler de souveraineté ma pauvre Pauline !

    • Mon seul conseil à madame Marois serait de civiliser son aile parlementaire à l’Assemblée Nationale et cesser de critiquer pour critiquer. C’est le PQ (lire ici aile parlementaire) qui a détruit la confiance de la population envers tous les politiciens.

    • Je m attends deux choses des politiciens: que l opposition pose des questions sans sous-entendues…..et que le gvt y répondent véritablement.

      Après on verra ce qui devra se faire.

    • À la place de madame Marois je donnerais la priorité au PQ . Pour ce faire elle devrait démissionner et laisser la place a du sang neuf et ainsi minimiser les dommages de la prochaine élection.

      Parce que si on retourne en arriere un peu on se rapellera que le PQ était largement favorisé par le fait que le PLQ est rongé par la corruption et l incompétence. On a tendance à oublier que ces mêmes douteux personnages sont encore au pouvoir et sont en train de monnayer tout ce qui est monnayable et vont augmenter la cadence jusqu à leur cuisante raclée du prochain scrutin.
      Le PQ s il avait été un parti à l écoute du peuple aurait bénéficié d un raz de marée historique. Fallait vraiment pas être fort pour perdre ce momentum. D autant plus que le 2 février dernier les québecois plus que tout autres ont lancé un message tres limpide sur ce qui s en vient au Québec.

      Alors puisque le temps passe et que l écheance approche, le PQ doit changer et tenter de se relancer coute que coute car sinon le prix à payer sera plus grand qu ils ne le pensent. Je crois que ce parti pourrait être rayé de la carte électorale à un point tel qu il n aura plus les élus suffisants pour être considéré comme un parti.

    • Une nouvelle façon de faire de la politique? À première vue, il me semble que la majorité, sinon la totalité de «ceuzécelles» qui font la promotion de cette idée sont des gens qui sont simplement en désaccord avec la gestion de leur parti.

      «Ilszéelles» ont utilisé exactement l’une ou l’autre des bonnes vieilles méthodes en usage depuis des siècles:
      Un départ fracassant suivi d’interventions stratégiques un peu populistes;
      Un travail à la fois interne et externe, interne marqué, pour faire bonne mesure, du sceau de la «loyauté».
      Le «character assassination» par le biais de confidences faites à des médias choisis.
      Etc.
      Bref, jusqu’à présent, rien de bien, bien nouveau.

      Si j’avais un conseil à donner à Madame Marois, ça serait de retourner cultiver ses radis. Il devrait y avoir un bout à ce qu’une personne supporte pour travailler au bien commun. À moins qu’elle ne trouve encore vraiment plaisir et motivation dans ce job de fou, je lui suggérerais de laisser à tous ces «grands talents» le soin de faire mieux, quitte à les imiter ensuite, en les critiquant de son mieux. Moi, c’est ce que je serais fortement tenté de faire.

      Mais pour paraphraser Laurent Fabius: «Elle, c’est elle et moi, c’est moi».

    • Elle ne peut plus faire de la politique autrement, l’effort de remise en question serait trop grand, après plus de 30 ans de vie politique active on est sclérosé philosophiquement… La machine fini par plonger les politiciens dans une sorte de coma, déconnectés de la réalité…

      Des états généraux sur la souveraineté… Comme s’il n’y avait pas plus urgent…

      Avis aux députés en poste depuis plus de 20 ans (tous partis confondus), vous êtes le cholestérol de notre démocratie, des accumulations qui bouchent nos artères et privent nos institutions sang neuf qui aiderait à l’oxygénation et au renouvellement…

      F.Jobin

    • En route pour le royaume…..pour abdiquer. Voilà le meilleur conseil.

    • Je lui conseillerais un arrêt chez M.Desmarais, comme tout les gens importants qui font partis de notre décors economico-politique, Sabia,Sarko,Charest,Sirois…et ceux qui font partis de la PENSEE FEDERALE…

    • Premièrement ,j’interdirais la présence de journalistes à l’intérieur de toute les activitées du parti.Je commence à comprendre la façon de faire de Steven Harper avec les médias.Deuxièmement,je lui dirais d’aller droit son chemin.Y a encore bien plus de gens qui sont pour elle que les journaux veulent bien veulent bien nous le faire croire.

    • Il est trop tard pour le PQ…. mais bon. Pour répondre à la question je lui dirai surtout d’éviter d’essayer de passer des projets de loi bidons pour nous “rentrer dans la gorge” des ampithéatre à grand coup de fonds publics…..

    • “C’est le PQ (lire ici aile parlementaire) qui a détruit la confiance de la population envers tous les politiciens.”

      @dumontier

      Les libéraux étaient les maîtres du chialage et du “picossage” au parlement entre 1994 et 2003. Bel exemple de mémoire sélective!

    • patafouin

      accumulations qui bouchent nos artères et privent nos institutions sang neuf qui aiderait à l’oxygénation et au renouvellement…

      C’est sur qu’à lire vos propos sur nos politiciens de tout acabits, c’est une invitation des plus attirante. Comment un jeune ne peut se sentir appelé lorsque qu’on lui promet de cracher dessus au premier signe qu’il représente des intérêts que nous ne partageons pas.
      On veut changer notre façon de faire, mais tout ce qui nous est présenté est refusé sur la base de tout et rien, on aime pas ce qui sera changé.
      On est tellement obnubilé par le changement qu’on anticipe voter Charest. Pas beau ça. On se retrouvera au Plan mort…et on chialera et on chialera…

    • Moi je lui conseille de prier beaucoup, surtout Notre Dame des Sept Douleurs, qui doit être sa sainte patronne.
      Dans la même veine,un sorcier vaudou pourrait l’aider à épurer le parti mais ne va-t-elle pas manquer d’aiguilles ?
      Moi je démissionnerais, après l’été qu’elle a eu beaucoup d’autres l’ auraient fait avant, et ce qui me frappe c’est que les autres députés fidèles au poste ne se bousculent pas au portes pour l’appuyer.
      De toutes façon le chien est mort pour les prochaines élections, ça fait trois ans que les péquistes se tirent dans les pieds à qui mieux mieux.Ils ont besoin dun Sauveur qui ne pourrait que limiter les dégats et gérer la survivance.
      P.J.Audette

    • @nunu

      Donc tu conseilles à Pauline de prendre modèle sur Steven Harper.

      Bravo.

    • Les états généraux, quels que soient les conclusions de l’exercice, auront avant tout l’effet de déplacer la responsabilité de la souveraineté sur d’autres acteurs socio-politiques que le PQ. Ce dernier en étant délesté (même partiellement) de cette patate chaude pourra ainsi mieux se centrer sur une option politique distincte des autres partis ; un genre de social-démocratie par exemple. Ceci lui permettra, à partir de ses propres bases, de mieux attaquer les politiques et programme de droite des autres partis en place sans toujours se faire dire qu’ils ne sont là que pour foutre le trouble dans la confédération et se faire traiter insipidement de chicaneux. Le débat s’en trouvera relevé politiquement parlant et par le fait même plus utile pour tout le monde en incluant les citoyens.

    • Tabletter l’option souveraineté et laisser les radicaux mécontents claquer la porte pour aller foutre la le bordel dans les tranchées de Pierre Curzi. Le PQ garderait ses éléments raisonables, gagnerait en crédibilité et pourrait même rendre service à la population en battant Charet aux prochaines élection.

      En deux mots: crever l’abcès et faire sortir le pus.

    • @trash

      Mes commentaires acerbes contre les politiciens “d’expérience” n’ont pas empêché la vague orange de prendre forme, et cette vague est rafraichissante par ses nouveaux visages… Eux ne sont pas en place depuis plus de 20-30 ans… La machine n’a pas encore brisé leur idéalisme.

      Une “carrière” politique ne devrait pas dépasser 12 ans, parce-qu’après ça la machine t’a assimilé et tu perds ta “drive” (en général, il y a des exceptions bien sûr), tout ce que tu cherches c’est à garder le pouvoir, quitte à renier tes convictions profondes…

      Un politicien ne devrait pas être un gestionnaire, les hauts-fonctionnaires sont là pour ça, un politicien est là pour donner une vision d’avenir, proposer des choix et prendre des décisions selon les urgences imprévues (économiques, catastrophes naturelles, etc). La gestion au jour-le-jour ne devrait pas dépendre d’eux…

      c’est mon humble avis….

    • Monsieur Lavoie;
      ce que je retiens ne serait-il pas ces quelques mots
      ça monsieur je crois que c’est impossible a obtenir parmi une gagne de pleurnichards en commençant par la chef elle-même!

      Le meilleur conseil à lui donner serait de cesser d’entretenir cette guerre de pouvoir avec Charest moins chialé et d’amener des propositions concrètes.

      Nous choisissons de faire élire des politiciens qui doivent faire leurs devoirs et non pour nous faire faire ce qu’eux doivent faire, notre insatisfaction peut s’exprimer quatre ans plus tard si nos sommes insatisfaits, mais n’essayez pas au moins de nous demander ce que vous devez faire pour avoir un contrat à vie!

      En plus, il y a le bonhomme De Belleval qui la ramène ce matin donc, bonne chance Madame Maltais chère dame par qui a tout commencé! Quand est-ce que ça finira?

      En passant bienvenu aux (( rouspetteux))!

    • Je m’excuse il manquait dans le début du commentaire
      Monsieur Lavoie;
      ce que je retiens ne serait-il pas ces quelques mots
      ça monsieur je crois que c’est impossible a obtenir parmi une gagne de pleurnichards en commençant par la chef elle-même!

      Le meilleur conseil à lui donner serait de cesser d’entretenir cette guerre de pouvoir avec Charest moins chialé et d’amener des propositions concrètes.

      Nous choisissons de faire élire des politiciens qui doivent faire leurs devoirs et non pour nous faire faire ce qu’eux doivent faire, notre insatisfaction peut s’exprimer quatre ans plus tard si nos sommes insatisfaits, mais n’essayez pas au moins de nous demander ce que vous devez faire pour avoir un contrat à vie!

      En plus, il y a le bonhomme De Belleval qui la ramène ce matin donc, bonne chance Madame Maltais chère dame par qui a tout commencé! Quand est-ce que ça finira?

      En passant bienvenu aux (( rouspetteux))!

    • je vais finir par l’avoir!

      Monsieur Lavoie;
      ce que je retiens ne serait-il pas ces quelques mots l’image d’unité
      ça monsieur je crois que c’est impossible a obtenir parmi une gagne de pleurnichards en commençant par la chef elle-même!

      Le meilleur conseil à lui donner serait de cesser d’entretenir cette guerre de pouvoir avec Charest moins chialé et d’amener des propositions concrètes.

      Nous choisissons de faire élire des politiciens qui doivent faire leurs devoirs et non pour nous faire faire ce qu’eux doivent faire, notre insatisfaction peut s’exprimer quatre ans plus tard si nos sommes insatisfaits, mais n’essayez pas au moins de nous demander ce que vous devez faire pour avoir un contrat à vie!

      En plus, il y a le bonhomme De Belleval qui la ramène ce matin donc, bonne chance Madame Maltais chère dame par qui a tout commencé! Quand est-ce que ça finira?

      En passant bienvenu aux (( rouspetteux))!

    • Qu’elle écoute certains députés tels Sylvain Pagé et Pascal Bérubé. Qu’elle cesse de jouer à la ” tueuse ” à l’assemblée nationale. J’ai bien hâte de ce qui va accoucher de ces rencontres. Qu’elle arrête de jouer à la nunuche.

    • Comme le PQ dévore ses chefs. Je conseillerais à Madame Marois de rester debout et de continuer dans la voie du bon sens. D’une façon ou d’une autre, elle va se faire bouffer quand même.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité