Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 26 février 2011 | Mise en ligne à 9h07 | Commenter Commentaires (105)

    Lucien Bouchard ne vous a pas convaincus. Qui voulez-vous croire?

    Un blogue n’est pas un sondage scientifique, mais il donne quand même une idée de l’opinion de nos lecteurs.

    Plus de 24 heures après vous avoir demandé si Lucien Bouchard vous avait convaincus du sérieux de sa démarche dans l’industrie du gaz de schiste, je constate qu’il y a au moins deux fois plus de sceptiques que de croyants.

    Vous avez été nombreux à conclure que M. Bouchard défend les intérêts de son client, l’industrie gazière et pétrolière. Et qu’à ce titre, il ne peut défendre en même temps les intérêts supérieurs du Québec.

    Je me fais son avocat:  Bouchard a quand même démissionné du gouvernement conservateur et sacrifié ainsi sa vieille amitié avec Brian Mulroney, pour dénoncer la démarche constitutionnelle de son gouvernement.

    N’a-t-il pas démontré alors qu’il est capable de faire passer les intérêts du Québec avant ses propres intérêts?

    Ne mérite-t-il pas qu’on lui donne au moins le bénéfice du doute?

    Et sinon, à qui faites-vous confiance pour mener le Québec à prendre la meilleure décision sur le gaz de schiste?

    Parce qu’il nous faudra bien prendre une décision collective sur le sujet.

    Compte tenu de l’importance de ce sujet, je laisse vivre ce blogue jusqu’à lundi matin.

    Tags: ,


    • L’eau douce utilisé a coup de millions de litres pour l’exploitation, fait elle partie de nos ressources naturelle mon Lucien !?! A ce que je sache le gaz de schiste n’est pas encore essentiel a la vie, l’eau par contre. Lache pas la patate son père !

    • M. Lavoie, vous avez omis le plus important: Lucien Bouchard est-il toujours séparatiste? Personne ne pourra se faire une opinion sensée sans avoir la réponse à cette question capitale, même si ça n’a aucun rapport avec le gaz de schiste.

    • Oui

    • M Bouchard est un avocat.

      Il y a des avocats qui défendent des pédophiles, de Hells ou des compagnies, ils sont payés pour cela, c’est leur métier.

      M Bouchard est payé par Talisman Energy, cette même compagnie qui est poursuivie en Afrique, ce qui lui enlève toute crédibilité. Depuis quand s’attend on à ce que des avocats soient impartial ?

    • NON, pas du tout! Concilier l’industrie gazière et pétrolière tout en préservant les intérêts du Québec, allons donc! C’est comme coucher à la fois avec sa femme et sa maîtresse… Désormais c’est avec l’industrie que M. Bouchard a signé son contrat, son alliance officielle, il nous attribue désormais le rôle de la maîtresse qu’on ne laissera pas tomber. Mais faudra plus que de la séduction verbale pour endormir la Belle!

    • ”Il représente l’industrie gazière et pétrolière. Croyez-vous possible de le voir représenter en même temps les meilleurs intérêts du Québec? ”

      Non. Si c’était le cas, ce serait être en conflits d’intérêts. Il est leur représentant et non celui de la société québécoise. Par contre, comme dans toute bonne négociation, il faut lui envoyer notre ou nos représentants pour négocier avec eux et peut-être trouver une solution. Ainsi, l’industrie fera valoir ses intérêts et la communauté aussi. C’est comme dans toute négociation d’affaires entre disons un vendeur, un promoteur et un acheteur éventuel. Si le vendeur ne vous écoute pas, il va se faire retourner et rapidement.

      Et dans le monde du business to business un représentant d’un fournisseur qui essayerais de se faire passer comme travaillant pour vous… Il se ferait retourner de bord et vite… Comme quelqu’un tenant compte de vos intérêts oui. Mais il est le représentant du promoteur ou fournisseur avec qui on fait des affaires ! Bouchard en se présentant comme un ”médiateur” prend vraiment une grande part de la population pour des niais et des gens peu rompus à la négociation. Évidemment, cela se fait dans le grand commerce ou même dans l’industrie des services financiers avec le grand public non éduqué au commerce et aux affaires.

    • J’ai confiance en Lucien Bouchard. Cet homme aime le Québec et je le vois mal accepter de faire quoi que ce soit qui serait nuisible au peuple Québécois.
      J’ai bien aimé son entrevue avec Anne-Marie Dusseault.

    • Alors, l’industrie aurait embauché M. Bouchard pour qu’il lui explique les mystères de la vie? «Ben sûr» aurait pu dire le père, incarné par Gille Pelletier dans l’Héritage, de VLB.

      J’ai regardé en entier la prestation de M. Bouchard chez Mme Dussault. Il faut convenir qu’il a été excellent. De la vraie graine de Premier Ministre! Pas mal plus convaincant que Jean Charest même s’il est maintenant le lobbyiste en chef de l’industrie.

      Tout ce qu’il a dit est plein de bon sens et Mme Dussault avait raison de lui dire que ces mots auraient dû se trouver dans la bouche de Jean Charest qui aurait pu aussi les dicter à Nathalie Normandeau.

      Tout sera désormais une question de marketing basé sur la crédibilité de Lucien Bouchard qui est pas mal plus costaud qu’André Caillé que j’ai vu, à Bécancour, gâcher en quelques heures tout le capital glané lors de la crise du verglas.

      Perso, j’entends juger l’arbre à ses fruits. En fait, je devrais dire «les arbres» car il y a une couple d’autres personnage dans cette pièce avec, comme co-vedette, Jean Charest sans oublier tous les «politiques» qui ont utilisé à plein les passerelles pour aller travailler du côté de l’industrie.

      «À suire», comme le disait RBO.

    • Michel David -ce matin dans Le Devoir- répond clairement à votre question.
      Le metteur en scène Dominique Champagne a répondu aussi à votre question lors d’interviews à la TV.
      C’est assez incroyable comme ces deux-là arrivent à la même conclusion:
      dans mes mpts à moi, Lucien est un fin renard…
      yg

    • Lucien a déclaré ouvertement qu’il était souverainiste dans son entrevew à RC .
      On peut être souverainiste sans être péquiste.
      Comme on peut être fédéraliste et ne pas voter Harper.
      yg

    • je suis pour les gaz de schiste nous devons profiter de notre richesse c,est comme avoir un héritage et vivre avec un jour ou l,autre bien le montant vas baisser et avec tout ce que le quebec se paie sans en avoir les moyens et avec tous les impots que nous payont pour les programmes sociaux bien ca vas prendre de l,argent en surplus un jour

    • Une chose est sûre,lorsque Lucien Bouchard dit que le Québec doit développer ses ressources naturelles s`il veut se payer des services sociaux adéquats et reprendre le contrôle de sa dette,Lucien Bouchard a absoluement raison.

      Et le risque “0″ dans le développement des ressources naturelles,ça l`existe pas.
      D`ailleurs le risque “0″,ça l`existe dans rien.Y`a juste le degré de risque qui change.Dites-vous bien que si on développe rien,ou juste des énergies vertes qui payent pas,subventionné à l`os et bien,il faudra sabrer grandement dans le gouvernemaman du Québec.

    • @ pepedamour Peut on ètre souverainiste et travailler pour des Albertains ?

    • Il m’a convaincu a moi depuis que je sais qu’il gagne entre 700$ et 1000$ de l’heure pour de tel contrat.

      Il faut vraiment aimé le Québec quand on travaille pour une compagnie qui nous paye bien en dessous du salaire minimum!! Une semaine d’ouvrage et hop, il vient de faire mon salaire!!

      Négociateur rime avec mercenaire bien souvent.

    • OUI IL M’A CONVAINCU…

      Il m’a convaincu qu’un avocat peut se prostituer pour de l’argent, même si antérieurement il a été premier ministre. D’ailleurs, ce n’est pas parce qu’il s’appelle Lucien Bouchard qu’il a toujours raison.

      Dans votre journal, on dit bien que le STM va payer plus de $2 million pour chaque wagon de métro au lieu de $1.2 million. Qui était l’avocat dans ce dossier , qui faisait accroire à la population et aux payeurs de taxes du Québec qu’à $1.2 million, c’était presque une aubaine? le même Lucien Bouchard qui a présentement Talisman comme CLIENT. Il joue toujours le même jeu: faire accroire à l’autre partie que dans le fond, il travaille aussi pour lui. Demandez aux employés d’Olymel.

      LUCIEN BOUCHARD: Non merci

    • Non, pas du tout convaincu………….au contraire.

      A-t-on plus raison parce que l’on engage les meilleurs avocats?

      J’aime mieux croire Michel David et Le Devoir.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Ma réponse : OUI. En tout cas, beaucoup plus crédible que les épouvantialles à moineaux que j’ai entendus à Tout le monde en parle dimanche dernier.

    • Oui. Mais Monsieur Bouchard n’avait pas à me convaincre. Connaissez-vous un seul pays, une seule province ou un seul Etat au monde qui détient une ressource naturel qu’elle consomme (gaz et pétrole) et qui l’importe, au lieu de la développer???

      Lisez aussi l’article de ce matin de M. Claude Picher (http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/claude-picher/201102/25/01-4374126-vers-un-choc-economique.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_379112_accueil_POS1) sur notre déficit de balance commerciale et vous comprendrez ce que nos chers activistes refusent de tenir compte.

      Mais il y a plus que ça dans tout ce débat qui fut extrêmement manipulé par nos activistes (Dominique Champagne et ses p’tits amis, ainsi qu’André Bélisle), en complicité avec nos médias. Si les énergies vertes étaient si prêtes, TOUS les pays du monde les priviligeraient immédiatement, chose qui n’arrive présentement pas. Pourquoi? Parce qu’elles ne sont tout simplement pas là, en quantité suffisantes, en puissance suffisante, à coûts abordables et compétitifs pour inciter ce mouvement. Pas besoin de nos amis activisites et environnementalistes pour savoir qu’on doit migrer vers des énergies vertes au plus sacrant, mais les conditions réalistes ne sont toujours là, sinon elles y seraient et nous ne parlerions pas encore en 2011, d’énergies fossiles. C’est aussi ce que confirment les études les plus sérieuses, telles Harvard, UCLA, Stanford, MIT à savoir que d’ici les 30 prochaines années (2040-2050), on aura encore besoin de ces énergies fossiles, la recherche et le développement au niveau des énergies vertes n’avancant tout simplement pas assez vite.

      December 10, 2010;

      “We’re not even a baby yet,” he said; solar technology today is “still an embryo.” For one thing, even as demand keeps growing, “solar is not ready yet” to meet that demand — “we don’t have the scale, we don’t have the supply chain to support” the growth that would otherwise be possible.

      As a step toward what he sees as an electric power system that eventually will be dominated by solar, he suggests that hybrid systems —large solar installations paired with conventional fossil-fuel power plants — could help to bridge the gap, providing steady power by switching to the fossil fuel whenever the sun doesn’t shine or the demand is too large.

      Shi’s talk at MIT was sponsored by the MIT China Energy and Environment Research Group, the MIT Energy Initiative and the MIT Energy Club.

      Source: http://web.mit.edu/newsoffice/2010/suntech-event-1210.html (December 10, 2011)

      _________

      January 2011:

      Solar not there yet. Lots of research still needed;

      “…. But this technology is still constrained by the price of carbon nanotubes are still high, so hopefully will continue to experience price declines along with the current development of chemical company production capacity. MIT team continues to work to obtain more efficient technologies such as minimizing energy loss due to the flow of excitons through the fibers. …”

      Source: http://solarenergyutilize.blogspot.com/2011/01/mit-solar-funnel-energy-little-light.html

      ________

      January 21, 2011:

      China reportedly has some two-thirds of the US$39-billion global market for solar panels, but it doesn’t use them very much. Why? Because they’re simply uneconomic.

      This policy is nonsensical at many levels. Even if climate science is not entirely bogus, the costs of renewables are likely to do far more damage than bad weather.One of the biggest promoters of solar power, Spain, has already seen its subsidy system collapse. Studies have demonstrated that each “renewable”Spanish job was bought at the cost of two regular jobs.

      Last week, Evergreen Solar — the third-largest U.S. panel manufacturer– announced that it was shutting its Massachusetts plant and laying off 800 workers while beefing up its operations in the Middle Kingdom.The Massachusetts plant had received some US$58-million in state subsidies. The company has never made a profit.

      Source: http://www.financialpost.com/opinion/columnists/Solar+fades+shale+flares/4141839/story.html#ixzz1BpY52waI

      Au parti québécois qui exigeait un moratoire et qui n’arrête pas de citer le modèle Norvégien Statoil comme étant LA référence et LE citoyen corporatif par excellence, alors le développement de la filière gaz de schiste au Québec ne devrait donc pas être si problématique et si irréaliste quand on considère les implications de leur modèle Statoil dans ce qui suit:

      a) in the shale gas in the US … with Talisman (Oct. 2010)

      Source: http://www.reuters.com/article/2010/10/10/us-norway-talisman-idUSTRE69913Y20101010

      b) in the shale gas in China (Jan. 2011)

      Sources: http://www.reuters.com/article/2011/01/20/china-oil-cnpc-statoil-idUSBJI00255220110120

      c) in the shale gas in South Africa (Feb. 2011)

      Source: http://www.tradingmarkets.com/news/stock-alert/sto_statoil-mulls-shale-gas-development-in-china-1491834.html

      d) in the oil sands of Alberta

      Source: http://www.statoil.com/en/About/Worldwide/canada/OilSands/Pages/LeaseAreas.aspx

    • M. Bouchard affirme que l’industrie du gaz de schiste devra payer des redevances similaires à ce qui se paie ailleurs dans le monde, si elle désire se développer au Québec.
      La bonne blague! Est-ce que cette assertion fait partie de son spectacle humoristique?

      Par contre, il m’a convaincu…. de sa compétence pour ralentir le développement des énergies vertes au Québec. Ça c’est valorisant! Ses fils en seront fiers.

      Rendre le citoyen québecois aveugle et servile semble être la méthode qu’il privilégie pour satisfaire l’appétit vorace de ses maîtres.
      Servile en ce sens que ses exhortations nous ramènent à la réalité d’un serf.
      Serf: paysan attaché à la terre qu’il cultive; il est différent de l’esclave antique en ce qu’il est reconnu comme une personne et non comme un objet, une marchandise. On lui dénie une personnalité juridique, et il est corvéable à merci.
      Traduit en québecois: citoyen attaché à son pays, esclave en semi-liberté, reconnu comme une personne.
      Malgré sa reconnaissance juridique officielle, il ne peut, dans les faits, utiliser vraiment l’appareil juridique (les gaz de schiste en sont un exemple sublime).
      Corvéable, il lui serait malvenu de refuser un emploi, de contester un recul dans ses conditions de travail. (Olymel, vous vous rappelez?)
      C’est ainsi que M. Bouchard perçoit la majorité d’entre nous, le bas peuple.
      Il appelle ça de la lucidité.
      Il ne faut donc pas être surpris de l’arrogance et du mépris dont il fait preuve à notre endroit.

      Ses méthodes se rapprochent drôlement des tactiques de scientologie: manipulations douces, tromperies, surprotection. Les manipulations dures vont-elles suivre?
      En tant que surprotecteur, que l’on reconnaît d’abord au fait qu’il nous fait rêver en une vie meilleure si l’on suit ses préceptes, il nous conduit tout droit dans le mur parce qu’il nous pousse à réaliser un objectif indéfendable et suicidaire socialement.

      Comme les membres de bas niveau de l’église de scientologie, nous risquons de devoir payer le gros prix et d’en sortir plus amochés qu’avant…; si l’on s’en sort.

      Oui, oui et oui, à une exploitation contrôlée, financièrement (redevances) et sur le plan écolo, du gaz de schiste.
      Non, aux méthodes irresponsables de Talisman et
      non, aux mensonges.

    • Non ,notre eau est trop precieuse ,il ne faut surtout pas la gaspille pour ca.

    • Oh que NON!
      Si ils ”explorent” tout ces puits et qu’ensuite il est décidé que nous ”n’exploitons”pas les dommages auront été fait.Ce n’est pas l’exploitation qui cause le plus de dommage c’est lors de l’exploration qu’il y a fractionnement des schistes du shale de l’Utéka qui lui pollue la nappe phréatique.
      Je préfère être pauvre et en santé que riche et malade.
      Gilles Ménard

    • @maria-g: ben sortez votre chapelet et priez Maria oups, pardon, Marie pleine de grâce…vous en aurez beosin toute à l’heure quand les nappes phréatiques seront contaminées.

      Est-ce qu’on va remettre en question la crédibilié et le professionnalisme du 3/4 des ingénieurs, celui des représentants de l’Institut National de la santé publique, de certains géologues et experts impartiaux qui prônent l’arrêt des travaux en cours? Voyons donc….au détriment d’un ancien ministre à l’égo amoché qui se fait payer par l’industrie pour nous faire avaler la couleuvre. Un Québec lucide, ouais!!!

      L’équipe de l’émission Découverte (dont je ne remettrais pas en cause l’intégrité journalistique) s’est penché sur le sujet et ce qu’il en ressort, c’est qu’il y a des risques majeurs sur l’environnement et qu’on procède par tâtonnement. Le dernier épisode, on parlait notamment des usines municipales au Québec qui sont incapable de traiter les contaminants présents dans les eaux usées générés par l’industrie (entre autres, le benzène et ses dérivés, cancérigènes à faible concentration). Le benzène, et autres COV, même s’ils sont très volatiles, peuvent se dissoudre dans l’eau par la pressurisation et migrer vers la nappe aquifère. On connait même pas l’interaction de tout ce cocktail chimique. De toute façon, l’industrie ne veut même pas révéler la teneur exacte de son solvant de fracturation.

      p.s. le benzène et autres dérivés du pétrole sont emprisonnés dans la roche schiste et se trouvent à être libérés dans l’environnement par la procédure de fracturation de l’industrie. Mais il y aussi le benzène, xylène et autres qui proviennent du solvant préparé par l’industrie pour dissoudre la roche.

    • M. Bouchard , dans sa surprenante démarche actuelle , me déçoit énormément . Comme il le dit lui-même «je suis un avocat» et c’est vraiment un job d’avocat qu’on le voit exécuter , oubliez tout le reste que vous connaissez de lui . Il est devenu un habile opportuniste à la pige .

      Il ose nous dire en pleine face qu’il fait tout cela pour améliorer les revenus du Québec , rien de moins sûr , on ne doute cependant pas que Talisman Energy ait amélioré le sien substantiellement .

      Comme avocat et négociateur , c’était quelquechose de l’entendre nous expliquer en des termes presque pointus , les procédures de forage sécuritaires des gasières comme s’il était instatanément devenu «le» spécialiste en forage , en rejetant du revers de la main toutes les inquiétudes des experts et de la population comme si c’étaient des Ti -counes .

      Puis , renversant sa belle logique , il nous dit qu’il faut attendre le rapport du BAPE , parce que actuellement personne ne sait vraiment de quoi il parle . Bonne idée M . Bouchard .

      Jean pierre Pelletier
      St-Joseph-de Lepage(Mont-Joli)Qué.

    • M. Bouchard se vend au plus offrant , on a qu’a penser à la salle de l’OSM ou il est venu téter des $ en parfait désaccord avec ses principes de déficit zéro du temps qu’il était PM . Il n’a plus aucune crédibilité selon moi.

    • Le négociateur
      Sans doute la bonne personne pour le poste et je lui souhaite du succès, ça va marcher, sinon il quitte et explique, c’est son genre comme administrateur.
      Il l’a bien dit et attendons le rapport du BAP.

      Quelle personnage différent à comparer avec Henri-Paul ¨-40G ¨ et ¨speedy¨ Spédia, pas crédible, caisse du ¨cash¨, libbrall.
      Ben oui, on aurait due engager un ¨amaricain¨. Bizarres les chialeux/jaloux…ou un n..i, le gaz, y connaissent ça eux.
      Monsieur Bouchard n’entreprendrait pas ce mandat avec l’idée qu’il pourrait y avoir de la magouille. Un doute chez-lui, il aurait décliné l’offre, c’est sa crédibilité qui est en jeu.
      Bravo d’avoir accepté le mandat, j’ai confiance…IL Y AURA UN MORATOIRE … ou quelque chose de semblable.
      Suivez son cheminement…c’est encourageant….les redevances pour le Québec seront sûrement intéressantes. Cette richesse, si elle existe et exploitable sera bénéfique pour nous, c’est même nécessaire, un incontournable.

    • Lucien Bouchard! Ce bon vieux Lucien!
      Je suis d’accord pour développer les ressources naturelles de la nation. On le plante quand ce verger? Les pommes, c’est comme gagner à la loto.. ça fait pas de mal, mais c’est bon pour la santé souvent. Il y a des tonnes de sortes de pommes différentes. Nous aurions là une occasion en or de développer le potentiel naturel du Québec. Il ne faut pas la manquer! Citoyens, citoyennes..

    • J’ai confiance en Lucien Bouchard, mais c’est la job du gouvernement de voir aux intérêts des Québécois. C’est là que ça se gâte. Il faudrait que M.Bouchard revienne en politique. Dans un nouveau parti avec François Legault, ils prendraient le pouvoir….

    • Tout ce que je peux en dire, c’est qu’au moins il ne me déplaît pas. Mais je demeure sceptique. Il me semble qu’il se place en conflit d’intérêt. Il prétend défendre les intérêts de la population québécoise auprès de l’industrie, mais comme quelqu’un le faisait justement remarquer à la radio ce matin, il faut quand même se rappeler qui signe son chèque de paie.

    • La question est très mal posée: Ce n’est pas au père Bouchard de nous convaincre. C’EST À NOUS de se convaincre auparavant, en décidant de ce qui est bon ou moins bon pour l’environnement, pour nos finances et pour les générations futures.

      Le père Bouchard peut bien essayé de me vendre des souliers..mais si j’ai pas de pieds, ça donne rien. Il peut bien essayer de me vendre du Gaz mais si les redevances aux Québécois ne sont pas au rendez-vous, je n’en veut pas.

      Je ne veux pas d’une richesse qui sort de mon sous-sol et qui enrichisse les Pétrolières et Gazières. Et qui contamine mon eau et mon environnement…

      Bouchard est l’avocat de TALISMAN ENERGY et il travaille pour sa poche…et pour son client, ne l’oublions pas ! Il n’est pas question ici de savoir si Bouchard est plus crédible que Caillé !! Il est question ici d’un vendeur qui sonne à votre porte pour essayer de vous vendre ce que vous ne voulez pas ! Ce n’est pas la couleur de sa chemise ou de sa cravate qui vont changer quelque chose.

      Quel que soit le nom qu’il se donne (coordonnateur, conciliateur, représentant, ou etc…) ça ne change rien au débat. Il est pour le Privé et le demeurera…

      Soyons LUCIDE mais non ÉBLOUI par Lucien !!

    • Il peut être un élément qui peut faire évoluer ce dossier d’une façon plus intelligente qu’elle ne le fut jusqu’à ce jour. Ses clients écouteront sans doute plus ses mises en garde que celles formulées par le peuple, car il soupe à la même table de ce beau monde qui s’abreuve à la même épicerie du PLQ. Je pense qu’il est capable d’avoir une vision et assez d’honnêteté pour protéger les intérêts du peuple québécois. En revanche, je ne suis pas convaincu cependant qu’il aura le courage de mettre fin à son contrat avec ses clients et de dénoncer ce qui pourra être au désavantage du peuple si ces derniers et l’équipe Charest lui disent comme à certaines personnes du politique, si on te dit de faire cela, fais- le.

    • La question est pointue. Peut-être trop pour M, Bouchard et avec tout le respect qu’on doit à son intelligence, M. Bouchard n’est pas un scientifique, et encore moins un géologue.

      Voir M, Bouchard rejeter du revers de la main les arguments de M. Marc Durand, un éminent géologue, m’a déçu. Les problèmes que note M, Durand quand aux problèmes de la dégradation de “bouchons” qui vont fermer ces puits, posé par la durée mesurée en décennies, mérite qu’on s’y attarde et non pas qu’on rejette ça sous le tapis comme a tenté de le faire M. Bouchard.

      Jean Émard

    • Non, absolument pas, je suis en accord avec “raoul914 et lecteur-curieux”.
      Je n’ai aucune confiance à l’EMPLOYE de la Cie TALISMAN. Monsieur Bouchard est un beau parleur, rien de plus. Sa formation d’avocat l’aide, ça il ne faut pas en douter. J’ai toujours perçu ce monsieur comme un OPPORTUNISTE. Sa venue au gouvernement fédéral (départ du député du temps M. Clément Coté,invité par son ami Brian. Arrivé à Québec (départ du député à Jonquière et ex-maire Monsieur Dufour) Enfin le deuxième référendum (tasse-toi mon oncle). Qui peut croire en ce beau parleur?

    • Pour ce qui est de moi je ne suis pas porter à faire confiance. bouchard lui est vendu libéral à cout de gros $$$$ et il dit être souverainiste hahah faite moi rire il veux simplement un peux de simpathie des souverainistes mais nous ne sommes pas dupes à ce point il nous a berner une fois et maintenant il est sur la liste noir des vrais souverainiste…

      dommage101@hotmail.com

    • Dans un premier lieu à savoir si Lucien Bouchard est toujours souverainiste, bien selon sa déclaration que j’ai vu et entendu à Radio-Canada à L,émission 24heures/60 minutes, la réponse est oui, maitenant est-ce que nous pouvons le croire en disant qu’il veut protèger les futurs générations peut-être bien, mais il est àla solde pas de Talisman Energy mais plutôt de l’Association de producteurs d’energie ou quelque chose du genre dont Talisman avec d’autres compagnie est membre.

      Une chose est certaine il y a du gaz naturel, si non ils n’auraient pas engagé Lucien Bouchard, mais ces compagnies tout comme nous savent très bien qu’ils devront payer des redevances un peu similaire à d,autres juridictions, donc Bouchard pour eux est le meilleur pour aller négocier avec le Gouvernement le pourquoi de l’ouverture de Bouchard sur le sujet. Donc pour moi aussi bien Bouchard qu’un autre surtout vs Jean Charest et ses acolytes déjà rendus avec la plupart des compagnies qui font de la propection.

    • Je m’attendais à beaucoup de cette entrevue mais c’est la performance de mme Dusseault qui a tout gaché. Cette dame devrait laisser son interlocuteur répondre aux questions qu’elle pose. Du début à la fin de l’entrevue elle n’a cessé d’interrompre M. Bouchard. Ce dernier était obligé de se débattre avec elle ce qui l’empêchait de nous offrir des réponses qui auraient pû nous éclairer davantage. Faites preuve d’une plus grande écoute Mme Dusseault la prochaine fois SVP.

    • Plus M. Bouchard parle, plus il me convainc qu’en fait, c’est un homme de moins en moins “trustable”.
      M.Robitaille

    • En simplifiant, on remarque qu’il y a essentiellement deux groupes qui s’affrontent:

      Ceux qui y voient un bénéfice économique significatif, et ce même en regards des risques possibles pour l’environnement et la population; risques qu’ils considèrent minimes;

      Ceux qui croient que le bénéfice économique ne compensera pas pour les effets sur l’environnement et la population;

      Considérant la conclusion de l’INSPQ publiée récemment (e.g. que personne ne comprends vraiment les risques associés à l’exploitation de ces gaz, et qu’il est impératif de d’avoir de nouvelles connaissances afin d’évaluer ces risques), j’aurais tendance à être de la deuxième catégorie de personnes;

      j’aime bien connaître la température de l’eau avant d’y plonger, et ce même si on me paie pour plonger….

    • Lucien Bouchard m’a convaincue qu’il aime le Québec assez pour ne pas le laisser empoisonner par le gaz de schiste si tel était le cas. Je pense qu’il a assez de confiance en lui-même pour croire qu’il réussira à joindre les intérêts du Québec et ceux de Talisman. J’ai écouté l’entrevue avec madame Anne-Marie Dusseault. À 72 ans, il m’est paru très sage ; je me suis dit qu’il y avait longtemps que je n’avais pas ressenti cette sincérité. Par ailleurs, il a passé l’âge de séduire pour gagner des points. Je lui fais donc confiance. L’avenir nous dira si je me suis fait avoir , comme on dit…

    • L’HOMME D’OLYMEL.

      J’espère que plusieurs se souviennent du conflit de Olymel à Vallée-Jonction.

      Lucien Bouchard était le négociateur pour Olymel.

      Alors que les travailleurs venaient de rejeter les ofres patronales à plus de 97%, on a demandé à Lucien Bouchard s’il allait déposer de nouvelles offres.

      «Mais non, de dire Bouchard, il faut respecter le syndicat et les travailleurs qui ont massivement rejeté les offre.»

      Et d’ajouter: «Ce ne serait pas la même chose si les offres avaient été rejetées à 56%; alors, on aurait pu faire des aménagements et faire une nouvelle proposition.»

      La table était mise: tout ce qu’il y a de bien pensant dans la Beauce, de la mairesse de Vallée-Jonction, en passant par le député Janvier Grondin, sans oublier les conjoints au foyer qui géraient le budget familial et les Chambres de Commerce, tous se sont mis à l’oeuvre et en deux petites semaines, les offres étaient rejetées…à 56% et quelques jours plus tard, elles étaient acceptées !

      Du grand Bouchard qui a réussi à chloroformer tout le monde.

      Alors quand je le vois engagé par les pétrolières et les gazières pour nous vendre un projet dont nous ne voulons pas, je me rappelle Olymel et Vallée-Jonction.

      Bouchard n’est plus le PM du Québec, il est le procureur de compagnies qui ne veulent que faire de l’argent sale sur notre dos, mais avec notre consentement.

    • M. Bouchard et les gens de l’industrie du gaz de schiste comprennent que ce dossier est tellement mal géré par le gouvernement qu’ils n’ont pas le choix de donner l’image qu’ils ont les intérêts des Québécois à coeur, que ce soit vrai ou non. S’il n’y a personne pour représenter les intérêts des citoyens, la contestation sera tellement immense que les gaz de schiste ne pourront jamais être exploités ici. En somme, ils sont en train de montrer à Jean Charest, Nathalie Normandeau et Pierre Arcand comment faire leur job. En jouant les cheerleaders, le gouvernement est en train de faire couler l’industrie, pas de l’aider. Quel gâchis.

    • Me Lucien Bouchard il est pas facile a suivre……Pourtant il doit pas manque de cash.

    • J’ai pas vu les entrevues que vous citez, mais votre compte -rendu me dit qu’ont devrait lui faire confiance, parce que la, l’essence est rendu a 1,32$ le litre, moi j’ai pas de char m’en fout, mais les Québécois qui disent q

    • Sti d’clavier…qui disent que Bouchard est a la solde des pétrolières devraient y penser, vos chars roulent a l’eau, pis si les consommateurs québécois sont si inquiets de ca de l’environnement, qu’ils commencent par boire l’eau du robinet au lieu d’acheter leur eau en bouteille.

    • roulent PAS a l’eau,

    • On s’appercoit assez vite que Mr Bouchard est capable de porter plusieurs chapeaux a la fois,mais on ne pourra jamais l’accuser de prendre a coeur l’interet du peuple quebecois, J’ai l’impression que sa moto et son chant favori c’est “Alouette,je te plumerai…” Tiens un autre raison pour laquelle je n’ai jamais eu confiance en cet homme.

    • @pepedamour

      Entièrement d accord avec toi, au sujet de la relation que les pequistes ont avec les gens qui ne sont pas péquistes.
      Comme si on est obligé d être péquiste pour aimer le Québec.

    • Lucien Bouchard défend un point de vue, celui de son client, un point c’est tout. Il ne peut défendre l’intérêt général, ce qui est la responsabilité du gouvernement. Ce sera à celui-ci de trancher, d’ultimement décider, pas Lucien Bouchard ou Dominic Champagne ou quiconque. Pour cela, le gouvernement élu devra avoir comme souci le seul bien commun des Québécois. Je n’apprécie guère que le gouvernement actuel s’aligne autant sur l’Association gazière et Lucien Bouchard. C’est mal parti, très mal parti. Je n’apprécie pas la présence d’un ancien premier ministre dans le décor. Cela fausse les débats et ajoute à la confusion et à la déresponsabilisation de ce gouvernement.

      Michel Lebel

    • Depuis qu’il ne récite plus quotidiennement ses oraisons séparatistes, Lucien Bouchard a plus de difficultés à convaincre la faune de négatifs qui infestent les blogues.

    • @ marc_g

      Effectivement M Bouchard est toujours souverainiste.

      Tant mieux. La preuve qu’on peut etre un “lucide” et souverainiste. C’est pas vrai que tous les Québécois qui veulent véritablement prendre leurs affaires en main sont gauchistes et subordonnés au PQ.

      Mais pas sur que je comprenne le rapport qui a vos yeux semble incontournable. En quoi le fait qu’il soit souverainiste (séparatiste si vous préférez, je m’en fous) ou non change t-il la perspective ?

      Je n’ai aucun doute que M Bouchard a les intérets du Québec a coeur, même si sa vision de l’avenir (exploiter=s’enrichir) diffère de celle de ses adversaires (préserver l’environnement et ne pas céder les richesses à des entreprises).

      Peut-être a-t-il tort dans sa démarche.

      Je ne sais pas, l’avenir nous le dira.

      Mais moi, il m’a convaincu de m’ouvrir à l’idée, certes. Par contre je veux savoir dans quoi on s’embarque avant de signer des chèques à qui que ce soit. Si ca prend un moratoire pour faire la lumière, alors soit. Et je suis sur que M Bouchard saura piloter le projet en sachant qu’on doit avoir un véritable dialogue sur la question.

    • En tout cas ceux qui trouvent Lucien Bouchard compétent et honnête dorment au gaz et sont complètement aliéné par l’économie capitaliste.
      Gilles Ménard

    • Oui! il m’a convaincu de mettre de coté notre complexe de victime éternellement mal aimée.par tous. Ce syndrome de la victime alimenté par les médias paralyse le Québec. Nous avons les connaissances la technologie pour apprivoiser l’exploitation de cette nouvelle richesse si nous cessons collectivement de penser que si c,est pas 100% vert-bio-ecolo, c’est l’enfer. On peut pas , a la fois, avoir sa maison en banlieue, les deux voitures et etre contre la recherche pour trouver des sources d’énergie..

    • on s’apercoit***

    • Enfin Bouchard lorsqu’il aura endormi la population par ses envolées oratoires, après….seulemenr après va rencontrer son “Waterloo”.

      Il s’accroche…il a le droit mais son avenir est derrière lui. Je ne reconnais pas une personne qui s’attribue le droit de convaincre et hypothéquer ainsi l’avenir de la jeunesse en ce qui concerne des ressources naturelles et rien n’est prouvé concernant la sécurité …..il dit que l’exploitation “Y’a toujours un risque” ….. eh bien voilà retire-toi dans tes terres Lucien, va écrire tes mémoires, et moi je suis assez Lucide, que moi pour un je ne serai pas influencé par cet individu….ça prend des jeunes, il y en a des jeunes et des bons pis l’avenir est devant eux.

    • Lucien Bouchard ne m’a pas convaincu, je l’étais déjà. Cependant je trouve son intervention et son implication très importantes pour le Québec. C’est un homme crédible. Il n’a rien à gagner personnellement, bien au contraire. Mais il n’a pas peur de s’engager. Il est bien placé, ayant été à la gouverne du Québec, pour savoir que nous devons profiter de toutes nos ressources pour nous sortir du “trou”. On lui reprochera sans doute avec raison d’avoir coupé, trop coupé et de façon trop mur à mur, dans les services. Mais il savait que sans cela, c’était la faillite. Il a été critiqué, blâmé mais il a le courage de ses opinions, de ses engagements et encore une fois il se met à la disposition de l’avenir du Québec. Je sais.. je sais… on ne lui pardonnera pas d’avoir choisi la voie qu’il a choisie. Et surtout… il n’est plus péquiste… quelle horreur! Quelle image lui renvoie son miroir comme le demandait Curzi!

    • Non.
      Paul Laurendeau

    • pas une miette….

    • @ pepedamour Lucien a déclaré ouvertement qu’il était souverainiste dans son entrevew à RC…du bout des levers pour la cause de Talisman Energy

      Et dans le meme ordre d’idée que sa position sur Charest qu’il laisse tomber en se ralliant a l’idée d’une enquête sur la construction pour pouvoir ratisser plus large encore dans l’opinion publique ,la souveraineté du Québec n’est devenu pour Lucien Bouchard qu’un banal et vulgaire piedestal et un filon a exploiter qu’il utilise pour tenter de récupérer avec du miel a saveur souverainiste les opposants et les récalcitrants péquiste aux intérets de Talisman qui sont les siens et de cette industrie dont il est le porte parole et le salarié en se disant encore souverainiste ….un ideal qu’il refuse systématiquement de défendre de manière convaincante ,active et concrète en invoquant l’argument clé si cher aux fédétralistes que les Québécois doivent avant tout régler a peu pres tout les problèmes inimaginables qui existent ou pourrait exister ici et dans le monde avant de seulement penser a faire la promotion de ce qu’il appelle du bout des lèvres la souveraineté…autrement dit jamais .

      Et cela le fédéralistes qui ne sont pas naifs se sont rendu compte de cette position de Bouchard ou la souveraineté n’est qu’un filon accessoire a exploiter creux et vide pour Bouchard qui mange a tout les rateliers inimaginable en se disant souverainiste du bout des levres …Pour Bouchard, trop fort casse pas et ne passeras pas ..

      Maintenant la réalité actuel que Bouchard as refusé de discuter et oculter

      le gouvernement de Jean Charest a cédé pour une bouchée de pain les droits d’exploration sur le territoire québécois. Là ou la Colombie-Britannique a cédé ces mêmes droits pour de 1 000 à 10 000 $ l’hectare, le gouvernement Charest les a cédés, lui, pour 0,10 $ l’hectare, soit à un prix de 10 000 à 100 000 fois moindre.
      Le scandale il est là, et Bouchard aura beau séduire, menacer, appâter, semoncer, cajoler, morigéner, flatter, ou tancer, il ne parviendra jamais à corriger ce premier faux pas qui vicie tout le reste de la démarche. Les Québécois se sont fait escroquer des centaines de millions, voire même quelques milliards. Grosso modo, le coût du stade olympique ! Ou pour prendre un exemple plus actuel, le coût du CHUM !

      Fin renard, Bouchard savait qu’il ne pouvait pas braquer les Québécois sur tous les fronts. Alors, suavement, sur le ton de celui qui fait ça à contrecœur, il a sacrifié Charest . Oui, a-t-il dit, une enquête sur la corruption serait nécessaire, sachant très bien que la tenue d’une telle enquête aurait pour effet de détourner l’attention des Québécois du dossier des gaz de schistes et de laisser à ses clients tout le temps et l’espace dont ils ont désespérément besoin pour consolider leurs acquis.

      Que Bouchard ai sacrifié Jean Charest en déroute ressemble bien plus a quelqu’un qui tire sur une ambulance qu’autre chose car Bouchard qui ne voulait pas d’enquête publique sur la corruption dans l’industrie de la construction sais tres bien qu’il n’y en auras pas et qu’en conséquece vaut mieux pour lui de tenter garder sa crédibilité en sacrifiant un Jean Charest a l’agonie et au bout du rouleau et se dire maintenant en faveur d’une enquête pour ratisser encore plus large dans son nouveau role de rassembleur pour le bénéfice et les les intérets Talisman Energy et ses propres intérets personnels .

      Meme chose pour sa tartine a saveur de miel souverainiste qu’il utilise dans son role de grand rassembleur et ratisseur pour les intérets de Talisman Energy et ses intérets personnels

      Bouchard mélange d’une part ses propres intérets personnels avec ceux Talisman dont il est l’employé et ceux des québécois et Bouchard tente de faire croire aux naifs qi’il se sacrifie encore une fois comme un mécène pour les intérets supérieur des québécois .`

      … .Une autre affaire ou se sacrifie beaucoup Lucien le shisteux est l’ilot voyageur ou aucune entente n’est conclu apres plusieurs millions en frais d’avocat payé a meme nos taxes .

      La firme d’avocats Davies, Ward, Phillips & Vineberg, qui emploie l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, a facturé, en trois ans, 2,7 M$ en frais légaux à l’UQAM pour la gestion du dossier de l’îlot Voyageur
      Uniquement pour l’année 2007-2008, la firme d’avocats a réclamé 1,9 M$ à l’UQAM. C’est en 2007 que l’institution a embauché Lucien Bouchard à titre de négociateur. L’ancien premier ministre devait trouver un moyen de sortir l’UQAM du projet de l’îlot Voyageur, qui demeure la propriété du promoteur immobilier Busac. Aucune entente n’a pu être conclue.

    • C’est triste de voir ce vieux politicien faire son numéro de cirque(très bon d’ailleurs) mais qui laisse voir ses combats d’arrière-garde, son obsession pour le “think big” . Il aurait pu consacrer les dernières années de sa vie au service de la population, se servir de son titre de son titre de “elder statesman” pour s’élever au dessus des débats partisans. Au lieu de cela, il a préféré être l’avocat de l’oligarchie du pétrole et autres vieilles technologies. Cette philosophie de ” mon oncle ” est dépassée. Ceux qui préfèrent les politiques de l’Alberta devraient aller y habiter…

    • Il faut pas trop charrier. On ne peut servir deux maîtres à la fois. M. Bouchard a choisi Talisman Energy et jouer sa crédibilité tel un joueur de dés. C’est l’avocat d’une compagnie qui parle et non le représentant du peuple québécois. J’ai toujours eu beaucoup de respect pour M. Bouchard mais à mon avis le dossier du gaz de schiste fait problème face à la ressource fondamentale qui est l’EAU au Québec. C’est pourquoi le moratoire est essentiel , quoiqu’en disent messieurs Charest et Bouchard. Quant à l’argument qu’on doit user de nos ressources naturelles pour payer la Santé et l’Education, il y a d’autres moyens que le gouvernement et ses sociétés n’ont pas voulu emprunter. La preuve en est qu’on n’a pas pris la peine de développer une expertise dans le pétrole comme au Vénézuela et aussi dans la nationalisation de l’éolien. On a laissé cela à Petrolia et à Electricité de France.

    • je pense que c’est ben mal parti.
      deja on c’est fais avoir 100 mph par les droits d’exploration et c’est principalement la qu’est $$$$.que le gouvernemt percois .donc ca reviens a dire que maintenant que l’on as servis le souper gratos on pense collecter un peu d’argent pour faire la vaisselle et le menage apres le party.
      et ce malgre ce que M.Bouchard veux bien nous dire “qu’il vas essayer de convaincre l’industrie de payer plus en redevance”.
      y est deja trop tard dans mon esprit le mal est fais .le gouvernement a gerer ca comme une binerie;on as deja manquer le bateau au niveau des droits d’exploration.
      il y a aussi des question qui reste.les personnes qui entourais le 1er ministre et qui sont rendu avec le lobby du gaz.
      le personel de haute direction d’hydro-quebec qui travaillais sur le gaz avant que hydro ce retire de ce secteur et qui sont rendus maintenant pour les entreprises qui sont dans le gas….
      disons que ca regarde mal un peu…on dirais que le jupon depasse .

      donc pour repondre a votre question NON M.Bouchard ne m’as pas convaincus

      c’est vrai qu’il inspire confiance mais comme avocat il ne dis pas tout il dis seulement ce que la majorite des gens qui ne suivent pas trop ce genre de debat vont gober comme etant une verite.

    • @Pepedamour Lucien Bouchard n’a jamais été souverainiste. Il a seulement un penchant très nationaliste.

      Pour le reste il a raison…il faut exploiter tout ce que l’on peut. C’est rendu que ce sont tous les petits groupes de pression qui mènent le gouvernement.

      J’écoutais Champagne qui répondait à Lucien Bouchard…PATHÉTIQUE.

    • Non, pas du tout!

    • Partout dans le monde il y a eu des problemes avec exploitation avec le gaz de schiste. Mais Lucien Bouchard et Pauline Marois disent que au Quebec si on fait attention (comme si ailleurs il ne l’aurait pas fait) ca va fonctionner. Non mais y nous prennent tu pour une gang de twit? Es-ce que Mme Marois va elle meme quitter son bureau pour aller inspecter se qui se passe sur le terrain? :P

    • raoul914 frappe dans le mille. À la rigueur Bouchard pourrait personnellement être contre l’exploitation des gaz de shiste et professionnellement défendre cette cause. Les avocats ont la conscience flexible à ce point. Bouchard est rémunéré pour ses Jedi mind tricks. C’est un ignare en terme d’expertise. Il n’apporte aucun faits nouveaux au débat. Quant un avocat comme lui se présente sur la place publique la méfiance du public est de mise. On ne puit que trop conseiller aux esprits faibles, pour le bien de la démocratie, de ne pas écouter les plaidoyers de Lucien Bouchard.

    • Il faudrait d’abord qu’il nous dresse la liste des produits que les exploiteurs injecteront dans le sous-sol (en plus de la question des redevances, de la dépollution, des avantages fiscaux consentis aux dits exploiteurs).
      Ensuite seulement, on pourra évaluer si les revenus nets (risques environnementaux déduits) du schiste sont supérieurs à ceux de l’éolienne, par exemple.

      Il faut voir Gasland. Contrairement à ce que dit la propagande, le film ne couvre pas que des faits isolés. On y entend les mêmes mensonges qu’ici: «Il n’y a pas d’exploitation sans risque» «La recette du colonel est secrète»

    • J’ai toujours vu M. Bouchard comme un opportuniste. Il n’y a qu’à regarder son passé de politicien pour constater que cet homme est un vire-capot chronique. Représenter les meilleurs intérêts du Québec? Laissez-moi rire! Il a eu sa chance de le prouver avec les conséquences que l’on sait. Non mais, quel culot quand même d’essayer de nous faire avaler cette couleuvre des gaz de schiste!

    • D’apres Jean Lapierre , Lucien Bouchard est payé $750.00 de l’heure pour DÉFENDRE les intérêts et faire du lobbying pour CEUX qui le paient, c’est a dire l’INDUSTRIE du gaz de schiste.Donc il n’est pas objectif dans ce dossier,un point c’est tout

    • Je fais pleinement confiance à Lucien Bouchard. Cet homme s’est intéressé à la politique depuis toujours. Nommez-moi une personne qui soit aussi appréciée partout au Canada que lui. Il fut un excellent ministre fédéral de l’environnement, Il fut excellent comme ambassadeur en France, peut-être un tantinet meilleur que madame Beaudoin. Par la suite, comme M. Mulroney lui avait ait une fronde, il a quitté cette fonction douillette et a fondé le bloc québécois encore le parti d’une majorité de québécois. Puis, il a tenté de sauver le référendum de 1995, M. Parizeau accusant un retard identique au premier référendum. Il est venu par la suite administrer le Québec pour ramener le déficit à 0 puis il a quitté pour des raisons familiales ( d’ailleurs le Québec lui a probablement coûté sa femme ). C’est un homme de coeur qui ne laissera jamais tomber le Québec et ses citoyens. On peut lui reprocher des choses. Les fonctionnaires se plaindront des mises ” forcées ” à la retraite. Mais comme le dit le premier ministre actuel, nos dirigeants doivent parfois prendre des décisions qui font mal. J’entendais madame Dusseault commencer l’autre soir à vouloir dire qu’une décote du Québec ce n’était pas grave. Je crois que Lucien lui a fait comprendre son point de vue. Je ne suis plus péquiste depuis une bonne dizaine d’année. Lucien Bouchard n’était pas mon homme ce qui ne m’empêche pas de lui assurer de toute mon admiration pour sa feuille de route, ses convictions. C’est curieux comme parfois on relate l’histoire qui nous fait plaisir comme petit peuple ( la conquête, les patriotes, la conscription etc. ) et que l’histoire remarquable d’un seul homme ne soit pas scanné de pareille facon. Bonne journée.

    • Lucien Bouchard m’a convaincu qu’il est comme Cayer.
      That’s it, that’s all.

      Ces gens se contrefichent de l’avenir du Québec à long terme.

    • Dites vous croyez sérieusement que Lucien Bouchard ne fera rien contre les intérêts du Québec?
      Moi je crois profondément le contraire.
      C’est lui le moins 20% aux employés de l’état au début des années 1980.
      C’est lui le chirage ambulatoire dont le Québec n’arrive plus à se sortir.
      C’est lui les fusions municipales. Comment ça va Montréal?
      C’est lui le déficit zéro obtenu en faisaint du traficage de chiffre.
      C’est lui la convention chez Olymel. Demandez aux employés.
      C’est lui qui a quitté la CSN comme négociateur pour se retrouver du côté patronnal.
      Lucien Bouchard n’a que LUI comme objectif et intérêt.
      Désolé mais je ne le crois pas plus maintenant que jadis.

    • 2 chapeaux, homme très sympatique et homme calculateur.
      Pour le premier les gens aiment le voir et l’entendre, mais attention, c’est aussi celui qui ne se préoccupe pas des conséquences de la polution, il travaille pour faire passé la pilule à la population c’est l’objectif de ces démarches.

    • Oui je lui fais confiance, il est l’homme de la situation il ne semble pas y avoir de partisannerie dans ces propos, seulement un meilleure avenir pour les québecois.

    • Depuis que Jean Charest essaie de nous faire passer des vessies pour des lanternes, beaucoup de gens (pas tous, malheureusement) se sont réveillés et se demandent maintenant chaque fois ce que son discours cache. Heureusement, nous avons les journalistes et certains spécialistes pour nous donner l’heure juste.

      Ainsi a-t-on appris, après l’annonce d’un rendement spectaculaire de la Caisse de dépôt, qu’on avait changé les règles comptables et que le gain n’était que sur papier.

      Aujourd’hui, Lucien Bouchard nous dit : « Nous allons veiller à ce que de justes redevances soient payées pour l’exploitation des gaz de schiste ! »

      Bravo ! Formidable ! Excellent !

      Or, que lit-on aujourd’hui ?

      Qu’il ne faut pas seulement obtenir de justes redevances pour L’EXPLOITATION, mais aussi pour L’EXPLORATION. Pendant que la Colombie-Britannique engrange des milliards pour l’exploration, nous bradons notre sous-sol à 50¢ l’hectare.

      M. Bouchard, vous qui avez vécu à l’époque de la toute-puissante Église catholique, vous savez ce que vous avez commis ? Un péché par omission.

      Alors, moi je dis que si le reste de votre message est à l’avenant (plein de non-dits, de cachotteries n’ayant d’autre but que de nous cacher la vraie vérité, autrement dit : «Mes amis, vous allez vous faire four….»), vous aurez beau avoir la finesse du plus brillant renard, vous n’aurez pas mon fromage !!!

    • Le meilleur argument qu’on nous sert, à répétition, pour développer notre gaz d’ici c’est: nous importons des milliards de dollars de Gaz de l’Alberta, alors pourquoi ne pas le prendre ici à la place ? Je pose la question: ‘ COSSÉ ÇA NOUS DONNE DE PLUS ? N’allez surtout pas croire que sous prétexte que le Gaz est extrait dans votre cour, vous allez le payer moins cher. Y a pas si longtemps, Montréal avec ses multiples raffineries, était un des gros raffineurs de pétrole au Canada. Le pétrole était juste à coté de nous, dans l’est. Et vous savez quoi ? quand on se plaignait que le prix de l’essence à MOntréal était plus élevé qu’aux USA, par exemple, vous savez c’est quoi la réponse qu’on recevait pour expliquer cette différence ? : ‘Le prix du baril de pétrole est fixé À New-York par le NImex, c’est un prix fixé à l’échelle de l’amérique du Nord. Conclusion ? par d’économies à cause de la proximité de l’industrie. ON paie-tu notre or moins cher au QUébec sous prétexte qu’on a des grosses mines pas loin ? Faites-vous pas d’illusion, le gaz y va être le même prix partout. La seule différence, c’est qu’on va AUSSI se retrouver avec des possibles dommages à notre environnement et notre eau potables, sans aucun gains, à part quelque millions de redevances qui vont à peine couvrir les frais de nettoyage, un fois que le sol va avoir été souillé de routes, puits, chimiques, eau polluée, bruit et camions. Ça nous donne quoi à nous développer le gaz de schistes ici ? rien du tout, et possiblement beaucoup de troubles en bonus. Non merci, je préfère encore le gaz de l’Alberta.

    • Comme beaucoup de gens, j’étais pour l’exploitation du gas de schiste puisque de creuser un petit trou et en retirer un produit utile à la société me semblait relativement simple et sécuritaire, donc une très bonne affaire pour tous. J’étais satisfaite, croyant connaitre l’essentiel sur ce sujet. J’ai réalisé mon erreur en regardant un court vidéo qui décrit l’autre coté de cette exploitation. Lucien Bouchard est payé pour nous faire avaler une couleuvre. Voyez par vous-même en regardant ce vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=IOIxesWknk0.

    • Lucien était toujours du côté du pouvoir, une fois fédéraliste, puis souverainiste, puis séparatiste. Quel sont ces réalisations dans tous ces activités politiques entre Ottawa et Québec? Retour comme avocat il est cotoyer par les intérêts de la haute finance et le gouvernement Charest.
      Un homme aussi instable n’inspire pas la confiance, non Lucien ne m’a pas convaincu et il ne convaincera pas les Québecois(es).

    • @pepedamour

      26 février 2011
      10h24

      Dominique Champagne est un ignorant. Il a dit, lors de l’entrevue, un paquet de niaiseries…entre autre lorsqu’il s’est mis a déraillé sur le méthane qui est un gaz à effet de serre et que l’on ne devait pas l’utiliser…Enfin, je pourrais vous donner un cours.

      Assez curieux que Lucien Bouchard était un demi-Dieu au Québec et que lentement il devient un paria…Ah j’oubliais, les verts sont séparatistes.

    • Les québéçois ont la mémoire courte ,c’est ce fameux Lucien Bouchard qui en 1998 a scrapé notre système de santé avec Bernard Landry et Pauline , Charest a continué le travail..

    • Oui,mais il va avoir de la misère avec les faiseux(Les toujours contres)

    • Scott Mckay a raison de dire que Lucien Bouchard, réputé pour être “lucide”, fait dans la confusion des genres. Le “nous” est le plus beau des termes inclusifs. ..pourtant..

      Je suis triste qu’un personnage aussi signifiant que Lucien Bouchard pour ce que a été le Québec des années 70 à 2000 nous impose d’avaler Talisman comme si cette entreprise non québécoise était vraiment “NOUS”, comme si les pétrolières qui n’ont pas manqué de profiter de la crise en Libye pour faire flamber encore le prix de l’essence étaient elles aussi “NOUS”. Comme si le gouvernement Charest qui s’est imposé à nous à la faveur d’une tactique de crise financière et qu’à peine 30% de la population digère était aussi “NOUS”.

      Monsieur Bouchard, dans mon livre à moi, vous parlez au nom de votre client qui est Talisman et de votre employeur qui est aussi Talisman, puisque vous avez été choisi par l’industrie gazière et pétrolière pour négocier en leur nom, y compris Talisman.

    • À 1,000$ de l’Heure ( c’est un fait !!) sa Lucidité 1er va raconter n’importe quoi mais surtout des couleuvres a nous faire avaler.

      Plus on en sait plus on voit quel gâchis forer va faire On parle de radium 226 maintenant! et moins on en sais à qui ça va profiter ?
      Heureusement plus les gens en savent moins ils sont pour !!
      Il nous faut une enquête sur la corruption
      Il faut un programme d’Économie d’énergie ( équivalent à 2-3 Baie James ;-)
      Des élections à date fixe et proportionnelles.
      Un changement de culture politique et l’imputabilité des élus(es)

    • En réponse à abidou100
      Et je le cite
      “Oui,mais il va avoir de la misère avec les faiseux(Les toujours contres)”

      “On ” est 75 % monsieur abidou à être contre……
      Et “NOUS” sommes
      POUR:
      Une enquête sur la corruption
      Un programme d’économie d’énergie ( Équivalent à 2-3 baie-James )
      Des technologies Solaires, Éoliennes, marée motrrices, des énergies propres. Pour ça on est toujours pour!!

      Mais, notre gouvernement ne veux faire que des chose polluantes et payantes pour les tinamis; et ça eh ben c’est non ?
      Me semble que c’est assez simple à comprendre non ??

    • Aucunement.
      Le “charmeur de serpents” a fini de charmer…
      Les serpents sont aguerris désormais.

    • Peu importe le prix à l’heure que Lucien Bouchard est payé par l’Industrie ce n’es tpas de nos affaires, c’est du domaine privé c’estr le client qui paye. Cependant c’est au Gouvernement de bien faire ses devoirs tant du point de vue environementale que des redevances sur les droits d’explorations tout d’abord et d’exploitations par la suite. que ce soit Bouchard ou un autre, une chose est certaine ce ne sera pas u deux de pique.

      Mais je fais encore moins confiance aux libéraux dans ce dossier avec toute la panoplie qui ont quitté les instances du parti libéral pour s’en aller dans le giron des compagnies gazières.

    • C’est fort la séduction. Les compagnies et les gouvernements semblent l’avoir compris.

    • J’ai bien aimé l’entrevue de Lucien Bouchard avec Madame Dussault. Voci ce que j’ai retenu :

      1o) Qu’il a encore l’amour du Québec et qu’il désire qu’il puisse affronter les nouveaux défis qui se présenteront. L’explotation du gaz de schiste et du pétrole fait parti de ces défis. Personne ne peut nier que la dépendance énergétique coûte et coûtera de plus en plus cher au Québec si on continue à exporter des sources d’énergie telles que le pétrole et le gaz naturel. Nous verrons bien ce que cela nous amènera prochainement avec la crise des pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient.

      2o) J’ai retenu aussi que Madame Dussault lui a dit à plusieurs reprises qu’elle croyait que la position qu’il défendait devrait être celle du Gouvernement de Monsieur Charest. Or, ce qui pose problème c’est que ce gouvernement ne semble pas savoir où il va dans le domaine de l’énergie et que c’est à lui d’établir les conditions pour que ces nouvelles ressources soient exploitées au plus grand profit des Québecois … ce qui ne semble pas être le cas actuellement.
      On devrait donc concentrer nos attaques ou nos efforts sur Monsieur Charest qui, lui, est payé pour défendre les intérêts du Québec et non pas s’attaquer à Lucien Bouchard. Ce ne sera pas de sa faute si nous passons à côté de cette richesse.

      Je me rappelle trop les arguments de fédéralistes lors de 2 référendums en 1981 et en 1995 … Ils disaient ” si on devient indépendants, on n’aura plus de pétrole de l’Alberta “. Est-ce qu’il y en a qui s’en souviennent ici ? Si, on avait su alors que le sous-sol québecois cachaient tant de richesses … Est-ce qu’on aurait été collectivement moins ” pisseux ” ? Est-ce que le OUI n’aurait pas obtenu une forte majorité ?

      3o) La fin de l’émission a été touchante alors que Madame Dussault lui ait demandé s’il était encore souverainiste et s’il ne voudrait pas encore être Premier ministre ? Je l’ai senti vibrer et j’ai vu que on avait touché, chez lui, une plaie (corde) sensible. Lucien Bouchard est un homme de principes et je le crois crédible, même s’il est à l’emploi des compagnies d’exploration du gaz de schiste. Il a toujours été un concilliateur dans tout ce qu’il a fait … je lui fais confiance pour prendre aussi les intérêts du QUÉBEC et, souhaitons-le aussi, pour convaincre Jean Charest à clarifier se dossier si mal entrepris.

      Pour faire des maisons et du papier, il faut couper des arbres. Pour produire de l’électricité, il faut construire des barrages. On pourrait continuer avec le éoliennes, le gaz de schiste etc …

      A-t-on le droit et les moyens de ne pas profiter de cette richesse pour le Québec ? Assurons-nous que tout soit fait dans le cadre d’un plan gouernemental réfléchi qui saura respecter l’environnement, les besoins énergétiques du Québec et les droits des citoyens et des municipalités. Actuellement, c’est tout le contraire qui se passe. Ne tirons pas sur Lucien Bouchard, faisons plutôt pression sur le Gouvernement et ceux qui le dirigent. Il faut que cela profite au Québecois.

    • CROIRE. Pourquoi faut-il “croire” A-t-on besoin de croyance ici ?
      La population ne veut rien savoir de cette industrie et de sa clique, point à la ligne.
      Que l’on engage Cayer, Bouchard ou Jesus, ça ne change rien au fond du problème.

    • Drôle de question m. Lavoie ?

      La question n’est pas de savoir qui devrions-nous croire pour accepter le GAZ de Schiste!

      La question est que NOUS NE VOULONS PAS DE GAZ DE SCHISTE..
      Donc personne ne se cherche un “Vendeur de Gaz…”

      C’est t’y assez clair ?????????????????????

    • Puis pourquoi Lucien Bouchard ne veut pas de moratoire .

      Parce que les clients de maitre Bouchard n’en veulent pas .

      Et la raison pourquoi les clients de Bouchard n’en veulent pas saute aux yeux a moins d’etre un aveugle qui refuse de voir .

      En fin renard dans le poulallier ,le stratège de Talisman Energy , Lucien Bouchard sais tres bien qu’un moratoire permetrait de renégocier les droits d’exploration à un juste prix et que le moratoire pourrait rester en vigueur tant que ses clients n’accepteraient pas de payer le juste prix pour leur permis d’exploration…alors Bouchard qui représente ses clients n’en veut lui non plus pour cette raison.

      Alors Bouchard fait diversion sur ce scandale des droits d’exploration et se dit plutot d’accord sur d’hypothétique redevances a venir dont il refuse de dire a combien elle devrait se situer et il se garde bien de se prononcer sur l’octroi des permis d’explorations qui rapporte une fortune ailleurs mais qui sont octroyé a vil prix par Jean Charest .

      Les clients de maitre Lucien Bouchard ne sont pas l’ensemble des Québécois qui ne lui n’ont donné aucun mandat a Lucien Bouchard de les représenter et dont il prétend a RDI etre le représentant dans la défense des intérets supérieurs mais le mandat de Bouchard vient de compagnie comme Molopo ,Taliman et de cette industie qui espère faire main basse a tres petit prix sur ces permis qui valent de l’or avec la complicité de Jean Charest .

      Quand on voit comment Molopo as obtenu il y as trois ans pour 90,000 gros dollards des droits d’explorations qu’ils affirment en riant pouvoir aujourd’hui revendre selon une études plus de 500 millions ,on comprend les objections de l’avocat Bouchard et de ses clients sur un moratoire qui n’est pas dans l’ intérets des clients de maitre Bouchard qui sont justement ceux de cette industrie qui comme Molopo ont recu pour 90,000 dollards et quelque mirroirs offert a Jean Charest des permis qui valent aujourd’hui une véritable fortune .

      C’est comme ça que fonctionne le système d’appauvrissement collectif et de république de banane de Jean Charest .

      C’est cela que les admirateurs de l’avocat Bouchard veulent voir se perpétuer et pourquoi ils n’en veulent pas de moratoiire tant que la vente de garage de nos ressources pas Jean Charest ne seras pas complété.

      Désolé mais Bouchard tiens un double language quand il dit s’etre mis au service de Talisman dans le but de se dévoué a la défense des intérets supérieurs des Québécois alors qu’il ne dit rien sur les droits d’explorations octroyé pour quelque dollards a ses clients qui refusent un moratoire dans le but évident d’empêcher de remettre en question l’octroi de permis d’exploration qu’ils obtiennent pour une chanson .

      Tout le reste du discours du maitre manipulateur sur la souveraineté,une commission d’enquête sur la construction,les redevances qu’il ne veut pas définir ,,le prix des droits d’exploration donner pour presque rien et qu’il garde sous silence ,les probleme environnementaux ne visent pour Bouchard qu’as ratisser le plus large possible dans son role de rassembleur qu’il s’est donner pour servir l’intéret de ses clients dont il est le représentant comme avocat et rien d’autre .

      La dessus on ne peut blamer Bouchard de bien faire son travail pour ses clients comme avocat qui les représentent mais de tenter de se faire passer Lucien Bouchard pour un mécène désintéressé dont le seul intéret est la défense des intérets supérieurs du Québec et de l’ensemble des Québécois a quelque chose de carrément indécent de la part de Bouchard et de ceux qui avale son double language de manipulateur patenté

      Cette entrevue n’était rien d’autre qu’un commercial gratuit de 30 minutes de la part de RDI ou maitre Lucien Bouchard en lobyistre de l’industrie défendait les positions de ses clients.

      Apres s’être fait traduire l’intervention de Lucien Bouchard le président de Talisman Energy doit etre encore plié en deux et avoir mal au boyau a force de rire en se roulant sur le plancher de son bureau de Calgary

      Bouchard se disant souverainiste du bout des lèvres as du lui écorcher les tympans un dix secondes mais connaissant l’avocat Bouchard ils savent tres bien qu’ils n’ont pas a s’inquiéter la desssus.

    • je reviens à la maison après 9 heures à l’aréna pour assister à des parties d’hockey de 3 de mes petitews filles, je vais sur le blogue de M. Lavoie et , bingo, on me cite :
      À vrouvroum, pager, raoul 914:
      - Bouchard a certainement été souverainiste- sinon- je ne crois plus en la bête humaine. Qu’il le soit devenu sur le bout des lèvres, fort possible.-
      -Dominique Champagnem pathétique ? Je trouve que vous êtes plus dramatique que lui en utilisant un tel qualificatif…
      -Tu peux travailler pour les Albertains sans travailler contre le Québec, théoriquement parlant.
      - Je crois que Monsieur Lucien Bouchard est un homme brillant, intègre mais- avec beaucoup de respect- je crois qu’il es janséniste comme plusieurs québecoids des années précédant la Révolution Tranquille..:
      Inquiet, renfrogné, sombre,
      Je trouve son frère Gérard plus serein…
      yg
      yg

    • je me relis et -avec toutes ces fautes- je pense que je suis mieux d’aller faire dodo.yg

    • Les québécois ne sont pas contre l’exploitation des gaz de schiste ou autres richesses naturelles.

      Au contraire, ils sont d’accord à 100% n’étant pas plus fous que les autres.

      Les québécois veulent tout simplement que cela se fasse dans le respect de l’environnement,
      et aussi que l’on récolte notre juste-part financièrement.

      Qu’on suive l’exemple des albertains en ce qui concerne les ristournes aux citoyens.

      Laurier Boivin
      Longueuil

    • bonjour, évidemment non, Il n’y a qu’un mot pour décrire Lucien Bouchard, et je ne peux l’écrire.
      Bernard Ouellet

    • “Bouchard a quand même démissionné du gouvernement conservateur et sacrifié ainsi sa vieille amitié avec Brian Mulroney, pour dénoncer la démarche constitutionnelle de son gouvernement.”
      Oui ça je vous le concède il à été a la hauteur de la situation a ce moment là. Mais il à tellement déçu par la suite. Le référendum de 95 fut davantage un match nul qu’une défaite; alors qu’il était devenu le chef du mouvement indépendantiste il à cessé d’en faire la promotion et proposé d’attendre les conditions gagnantes comme si la libération d’un peuple pouvait se faire tout seul. Comme Premier ministre du Québec il à tellement paniqué sur le déficit zéro qu’il à semé la pagaille dans le système de santé et en fusionnant maladroitement les municipalités au point de créer le bordel pour plusieurs d’entre-elles principalement a Montréal. Oui c’est un homme intelligent, un bon négociateur mais ce n’est pas un bon “leader”, il est davantage,tout comme Jean Charest, le serviteur de la “free entreprise”et des financiers de tout acabit.

      Fernand Turbide

    • La seule personne que nous pouvons croire, c’est un artiste très connu qui nous renseigne à TLMEP sur des choses qu’il ne comprend pas. Mais il a l’air honnête, il a une bonne bouille, il est très sympathique, il a mené une existence personnelle difficile, etc… Il a du charisme….
      Ou c’est quelqu’un qui, compétent ou non, renforce nos préjugés. S’il nous donne raison, c’est qu’il doit être intelligent. On est nombreux à penser la même chose (en même temps), et on se comprend… Or Lucien Bouchard nous agace avec ses contradictions, ses opinions tranchées et sa verve, il semble trop “libre” par rapport à ce que nous sommes, enfermés dans nos idées reçues.
      Nous assistons au retour du religieux, mais sous une forme dégradée.

    • Ce que je trouve drôle la dedans c’est qu’on change le terme représentant pour médiateur. C’est fait plus friendly!

      Lucien Bouchard est tout sauf un médiateur dans ce dossier, c’est un gars comme un autre, un représentant, payé a un prix de fou par une entreprise qui est pret a tout pour avoir un retour sur l’investissement.

      A quand Lucien Bouchard représentant des cigarretiers?

    • Il ne s’agit pas ici de croire, mais de savoir, ce qui n’est pas la même chose.

    • Le problème c’est que nous ne voulons ”croire” personne, les gens s’informent beaucoup et comprennent plutôt bien les enjeux, on ne peut pas ”croire” quand on comprend.
      L’industrie nous dore la pilule et nous la présente dans un emballage qui selon elle devrait inspirer confiance, mais on n’est pas dupe, tout cela n’est rien d’autre qu’une vaste opération de relations publiques qui sous ses dehors conviviaux nous démontre que l’attitude cavalière néo-colonisatrice de l’industrie et de ses porte paroles n’a pas changé d’un poil.

    • Réponse à votre 1ère question M. Lavoie : non M.Bouchard ne nous a pas convaincus. Réponse à votre deuxième question: nous voulons croire une personne plus fourbe qui par son habileté et ses mensonges voilés saura, avec notre assentiment collectif, nous mener dans une démarche où nous serons le blanc troupeau bien tondu, bien docile, bien arnaqué et fier de l’être.

    • Il n’y a PAS de décision à prendre dans l’immédiat.

      Monsieur Bouchard on s’en fout. Rien ne presse. Seuls les gens de l’industrie sont pressés, allez savoir pourquoi d’ailleurs.

      Y aurait-il plein de pognon à faire alors que le Québec DONNE ses ressources naturelles, y aurait-il urgence AVANT que le Québec se réveille et décide d’arrêter de donner ses ressources naturelles ?

      On exploitera ce gaz dans 10 ans ou dans 15 ans, lorsque la technique pour l’exploitation sera environnementalement totalement sure, et lorsqu’il sera évident que c’est une exploitation payante pour TOUS les Québécois.

      En attendant il n’y a pas le feu. Que Monsieur Bouchard aille se rendormir.

    • “Et sinon, à qui faites-vous confiance pour mener le Québec à prendre la meilleure décision sur le gaz de schiste?”, nous demandez-vous.
      Mais pourquoi pas à tous ceux et celles qui, depuis l’automne, s’opposent, à ce projet!
      Pourquoi cette réticence face à ces experts qualifiés qui nous alertent sur les dangers de pollution à court et à long terme? Et qui proposent des énergies propres. Ce ne sont quand même pas des hurluberlus, même si l’industrie pétrolière + le gouvernement+ André Caillé, et maintenant Lucien Bouchard (il a minimisé les fuites en entrevue!) veulent nous convaincre du contraire.
      Ce 2/3 de méfiants face à Bouchard démontre que les Québécois en ont marre de ces tordages de bras qu’on veut leur faire vite-fait bien-fait. Qui, dans la population avait entendu parler de “gaz de schiste” avant l’automne dernier? Et pourtant, depuis 2 ans, en catimini, le gouvernement était en train de s’affairer avec le privé. En creusant ici et là, à l’aveuglette,sans études précises sur les conséquences sur la santé et l’environnement. Le Dieu Profit-à-tout-prix avant le bien-être de tous.
      Et devant la résistance du bon peuple -pauvre Monsieur Caillé auréolé de sa couronne de verglas qui lui a vite fondu sur le crâne!- on dépêche, pour convaincre, un beau parleur qui visiblement était aussi ignorant que nous des “gaz de schiste” avant l’été dernier, et qui bien “breafé” par son nouvel employeur, vient minimiser les risques, et nous parler de dividendes : pour combler sans doute les trous qu’ont laissé dans le système de santé ses conditions gagnantes et son obsession du déficit zéro. Faut pas charrier!
      Les Québécois ne sont pas contre la richesse et le développement technologique, mais pas à n’importe quel prix, et surtout pas dans l’aveuglement. Et il n’y a pas que le gaz de schiste à surveiller : la Romaine, le pétrole en Anticosti, parce que si BP n’avait pas “merdé” en Louisiane, l’embouchure du Saint-Laurent serait déjà en plein forage.

    • Ne manquez pas la réponse de la Fondation Québécoise des Énergies Renouvelables, au BAPE, ce jeudi, entre 8h10 et 8h50, à Salut, Bonjour !, sur TVA.

    • Me Bouchard est dans ce dossier l’avocat de son client. Il manquerait à ses obligations déontologiques s’il ne donnait pas la priorité au mandat qu’il a reçu de son client.
      Les intérêts de son client passe donc avant ses propres intérêts et avant l’intérêt du Québec. C’est normal.
      Quand Me Bouchard s’exprime dans ce dossier, il plaide. Il est déraisonnable d’oublier cet aspect fondamental de son intervention.

    • @pepedamour

      27 février 2011
      23h09

      Vous m’êtes bien sympatique!!! Dans le fond, plusieurs de mes meilleurs amis étaient Souverainistes.

      J’espère que vos petites filles on gagnées leur partie de Hockey?

    • L’information, le nerf de la guerre

      La question n’est pas de savoir en qui on veut croire, mais en qui on PEUT croire.

      L’entrevue de Lucien Bouchard jeudi soir dernier à RDI nous a démontré hors de tout doute que ce n’est certainement pas en lui, l’homme de Talisman, qu’il faut croire. Un avocat a beau être le plus habile au monde, il n’a pas droit au mensonge et il a le devoir de bien connaître ses dossiers, ce qui n’était manifestement pas le cas lors des dernières entrevues de M. Bouchard.

      Dans son discours, M. Bouchard manie les contre-vérité avec aplomb, comme s’il s’agissait d’un savoir-faire issu d’une vaste expérience en la matière. Son seul devoir avoué actuellement : servir son employeur, en l’occurrence l’industrie du gaz. Le reste? Que poudre aux yeux.

      En qui on peut croire? En la grande majorité de scientifiques américains qui demandent plus d’études et le respect du principe de précaution avant de procéder, en ces médecins, en les experts du ministère de la santé et en l’Institut de santé publique qui recommandent plus d’études par crainte d’effets néfastes majeurs sur la santé de la population, aux ingénieurs québécois qui en grande partie, sont contre cette forme d’exploitation et en majorité demandent un moratoire, aux économistes qui questionnent les données de l’industrie et du gouvernement Charest en matière de retombées pour le Québec, à tous les experts en environnement qui enjoignent le gouvernement de cesser de jouer à l’apprenti sorcier, etc.

      Enfin, n’avez-vous pas aussi pensé au bon sens des citoyens qui, à force de travail, de cœur et de persévérance, deviennent eux-même des experts dans les causes qu’ils défendent? Je vous en prie, M. Lavoie, souvenez-vous de l’affaire Rabaska et ne répétez pas la même erreur. Vous aviez alors compris bien tard – trop tard – la valeur de l’argumentaire de ces citoyens qui se débattaient corps et âme contre des injustices flagrantes.

      L’information, c’est le nerf de la guerre. Bien informé, on sait alors en qui croire.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « oct    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité