Le blogue de Joel Martel

Le blogue de Joel Martel - Auteur
  • Joël Martel

    Joël Martel est journaliste au Quotidien/Progrès-Dimanche depuis septembre 2012
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 2 décembre 2013 | Mise en ligne à 15h49 | Commenter Commentaires (11)

    Lettre à Guy A. Lepage : Mais nous avons l’internet

    Salut Guy,

    tu dois bien t’en douter, je t’écris cette lettre en réaction à l’épisode de TLMEP qui a été diffusé hier.

    Aussi, tu remarqueras que je me permets de te tutoyer, car  tu as énormément marqué mon imaginaire alors que j’étais jeune. Je l’ai déjà raconté à de multiples reprises, mais alors que j’avais 9 ou 10 ans, j’étais allé voir un spectacle de RBO et j’avais eu la chance d’avoir une place à la toute première rangée. À un moment du spectacle, vous étiez en train d’interpréter Le tour du monde et dans toute ma candeur d’enfant, j’ai cru à un moment que notre regard s’était croisé et j’en ai profité pour te saluer de la main. C’est alors que tu as fait un doigt d’honneur bien senti. Or, j’ai compris depuis longtemps que cela faisait probablement partie de la mise en scène et dans le cas échéant, recul aidant, je la trouve drôle en ciboulette. Bref, si je te tutoie, c’est pour ça et aussi parce que tu me suis sur Twitter. Je sais que ça aurait été beaucoup plus trippant pour toi de recevoir une lettre de Rabii Rammal, mais ça ne devrait pas trop tarder non plus.

    Depuis plus d’un an, je consacre une bonne partie de ce blogue à ce qui se passe dans le paysage du web québécois. Auparavant, j’ai beaucoup écrit à propos de sujets chauds, mais à ma grande surprise, je n’ai jamais autant essuyé de critiques cinglantes de la part des lecteurs depuis ce temps. On remet sans cesse en question mon statut de journaliste, notamment car je donne une visibilité à ces “agitateurs du web”, et ce, dans un blogue hébergé par une machine médiatique reconnue. C’est donc sans grand étonnement que j’ai assisté au tollé ayant entouré l’annonce du passage de Gab Roy sur le plateau de TLMEP.

    Ici, qu’on se comprenne, le but de cette lettre n’est pas de défendre qui que ce soit, mais bien de faire une critique que je juge pertinente.

    Depuis de nombreuses années, un microcosme s’organise sur le web québécois. J’emploie le terme “microcosme», car à l’image de notre production télévisuelle, notre web se distingue énormément. C’est là un phénomène de société que je juge fascinant. Bien entendu, comme notre web n’est balisé que par une conception parfois très relative du gros bon sens, il arrive souvent que certains acteurs de cet univers en plein bouillonnement effectuent des sorties de route parfois très spectaculaires. Et ça, tu as bien su le démontrer lors de l’épisode de TLMEP hier.

    Et c’est correct. Parce que c’est un fait indéniable et que ça serait ridicule d’en faire fi en espérant que personne ne s’en rende compte. Toutefois, le web québécois, c’est bien d’autres choses que des sorties de route et des dérapages moraux. Je ne t’apprendrai rien en te disant que les figures connues du web québécois ont, pour la plupart, créé leur propre étoile. À force d’expérimentations, d’audaces, d’essais et de nombreuses erreurs, ces visages bien connus de la communauté web ont rarement bénéficié d’une tribune traditionnelle afin de rayonner. Ils sont allés chercher leur public un à un et ils bénéficient rarement d’un encadrement, genre un gérant ou juste un ami sensé, qui leur dirait parfois : “Wô minute mon chum”.

    Donc, en ce qui a trait au web-paysage québécois, on assiste en quelque sorte à deux solitudes. Car ça serait faux de prétendre que quiconque utilise internet en connaît les moindres rouages. Pour faire une image très poche, ce n’est pas parce que tu empruntes une autoroute que tu sais nécessairement où mène chaque sortie. Il y a beaucoup plus d’utilisateurs de Facebook qui savent fuck all qu’un paysage médiatique alternatif s’est construit sur le web québécois. Or, comme tu l’as dit dans l’épisode diffusé hier, il y a quand même près de 100 000 personnes qui sont abonnées à un personnage comme Gab Roy, ce qui laisse entendre qu’il y a bel et bien un auditoire considérable qui prête attention à ce microcosme.

    Et c’est là que je trouve ça dommage. Parce que oui, c’était évident et même nécessaire que tu profites de la présence de Roy afin de le confronter en ce qui concerne certains de ses tristes faits d’armes. Cependant, j’ai eu cette impression que l’invitation de Simon Jodoin et de Mathieu Saint-Onge n’était qu’une excuse afin de justifier ce qui s’apparentait à une “intervention” auprès de Roy.

    Une fois de plus, je qualifierai ce rendez-vous manqué de décevant. Non seulement on tenait là une occasion rêvée de faire connaître un univers et une communauté méconnue du grand public, mais en plus, on avait là devant nous des gens qui y prennent part activement et qui font un effort non négligeable afin de donner un certain sens à toute cette éclosion créative. Ici, je ne te parle pas des blogues populaires qui font découvrir des recettes ou des trucs comme ça mais bien de gens qui se servent du web afin d’établir une tribune alternative.

    En ce lundi, j’ai ce sentiment que des centaines de milliers de téléspectateurs ont changé de perception quant à l’univers parallèle du web. Du coup, internet n’est plus qu’un simple ramassis de tuyaux dans lesquels circulent des photos “cutes” de chats et des recettes de tartes aux pommes. Non, à tout cela s’ajoute maintenant des “pas de classe” et des capotés qui s’excitent sur du contenu zoophile. Pas très reluisant.

    Mais en plus, je trouve ça vraiment nul pour les autres invités. En fait, par pour tous les autres invités, mais notamment pour Les Survivantes. J’ose imaginer que cela n’était pas le but, mais si l’on regarde la dernière heure de cet épisode de TLMEP, on a presque l’impression d’assister à une mise en place sournoise d’éléments afin d’en arriver à un grand spectacle final. Comme si chaque invité allait ultimement servir à une confrontation qui, disons-le, a peu fait avancer les choses. Je trouve ça vraiment plate qu’aujourd’hui, on parle davantage du passage de Roy plutôt que de ces femmes qui ont eu à affronter la vie dans ce qu’elle a de plus cruel.

    D’ailleurs, je me permettrai de te poser une question qui tue: “Si tu avais invité Roy la semaine passée ou la semaine suivante, celui-ci ne se serait donc pas retrouvé sur le même plateau que Les Survivantes. De ce fait, son passage à  TLMEP aurait-il suscité autant de réactions? ”

    Enfin Guy, sache que si je consacre autant de temps à observer le web-paysage québécois, et surtout à écrire à cet effet, c’est qu’à une autre époque, j’aurais vraiment aimé écrire sur le rock n’ roll. Tu sais, à l’époque où on prétendait que le rock était ce qu’il y avait de plus subversif et qu’on l’associait au diable? L’émergence du web m’apparaît en quelque sorte comme une manifestation d’une nouvelle forme de contre-culture. Évidemment, cette contre-culture ne laisse pas sa place en matière de points critiquables et questionnables, mais j’ai foi que dans plusieurs années, nous regarderons cette époque en nous étonnant de la levée de boucliers en ayant découlé.

    On se rappellera des prêtres et des curés qui ont condamné le rock.

    Et on se rappellera de l’épisode d’hier de TLMEP.


    • Depuis un moment déjà je suis Gab Roy sur sa page Facebook et sur sont site web, et je dois avouer que la plupart du temps il me déstabilise, trop souvent je l’ai injurié me promettant de me désabonner et pourtant, je continu encore aujourd’hui à suivre les rebondissements de ce curieux personnage ! J’attendais cet épisode de TLMEP avec une certaine impatience, car j’aurais aimé entendre Gab se défendre. Mais non… quelle déception ! Tout comme vous, je crois que Guy A. a tout simplement orchestré une “punition” à Gab Roy. Je ne le défends pas, mais j’aurais aimé qu’aux moins lui puisse se défendre !

    • Si Guy A. s’invitait lui-même, il y a 20 ans, ça aurait donné le même genre de lynchage. Il y a plein de choses que RBO faisait qui ne passeraient plus aujourd’hui.

      Ceci dit, je pense que si tes patrons lisaient vraiment ce que tu écris sur ton blogue, je ne suis pas sûr qu’ils seraient d’accord avec ce que tu fais de ta tribune. Mais bon, ça c’est moi.

    • ..«Come on, guys!» Il n’y a pas lieu de se décarcasser là dessus. On sait que TMLeP organise oubedon des «grand-messes» oubedon des «dîners de cons». Dimanche, c’était un dîner de cons.

      Même si les Gab Roy de ce monde me tombent radicalement sur les nerfs, (Et, oui, contrairement au Dr Thomas, je suis allé lire certaines de ses inepties) je n’aime pas particulièrement les rencontres en forme de pièges à cons dans lesquels on enferme ceux que l’on n’aime pas pour leur sauter dessus «en gang».

      Pas plus d’ailleurs que je n’aime les grand-messes du type de celle qu’on a déjà servie sur un plateau d’argent à un certain petit maire de banlieue pour finir par en faire un incontournable dans le paysage radio-télévisuel de Montréal.

      Cela dit, Gab Roy était certainement au courant du procédé. Il lui revenait soit de ne pas y aller ou bien de mieux se préparer, à moins que cela soit au dessus de ses capacités.

    • «Du coup, internet n’est plus qu’un simple ramassis de tuyaux dans lesquels circulent des photos “cutes” de chats et des recettes de tartes aux pommes. Non, à tout cela s’ajoute maintenant des “pas de classe” et des capotés qui s’excitent sur du contenu zoophile. Pas très reluisant.»

      Plus le pape, des féministes, des pédophiles, des néonazis, des défenseurs des droits de la personne, des vendeurs de cossins, des gens qui se suicident ou fabriquent des bombes, des cours universitaires en ligne… Il y a de tout et son contraire sur Internet. Il y a aussi de tout dans les sites québécois.

      Si les gens croient qu’il y a que de la mauvaise qualité sur le Web c’est peut-être à cause de la mauvaise qualité de notre télé. Et s’ils ne sont pas capables de trouver du contenu de qualité, ils ont peut-être besoin d’une NetNanny! Ou de changer de religion…

      Je ne parle pas de TLMEP. Je parle de commentateurs des élections provinciales qui ont un attentat avec meurtre et qui, sans se poser de question, attribuent ça aux étudiants.

      C’est comme Facebook. Tout dépend du genre de pages auxquelles vous abonnez…

      Ce n’est pas à Guy A. à déniaiser les gens. La tâche est trop monumentale!

    • …avec meurtre devant le nez…

    • Définitivement un mauvais casting à TLMEP. Je ne comprends pas que l`équipe de l`émission ne l`ait pas vu venir et je peux vous dire que si ca a passé à l`écran c`est que c`était voulu.

      Ils passent autant de temps à analyser tous les mots et situations avec les avocats que de temps consacré à l`enregistrement alors malheureusement je ne saurais trouver d`excuse à TLMEP pour les situations innacceptables envers les Survivantes de même que celle du lynchage public.

      Je ne sais trop s`il y aura meilleure tribune dans le futur pour reprendre ce débat manqué. Moi ce que je dis la-dessus c`est que sur le web on trouve un paquet de trésors effectivement mais aussi tout ce qui n`est pas acceptable dans les médias dits conventionnels ce qui inclue la merde et le questionnable.

      Ainsi ce qu`on reproche à ROY ne s`applique pas à nous. Lui il peut dire ce qu`il veut sans connaitre son sujet mais nous, ne pouvons pas le juger sans connaitre son oeuvre…J`ai un peu de misere avec ca parce que je me reserve le droit dans la vie d`inclure dans mes valeurs un respect certain et une retenue qui est de mise devant certains évenements et certaines situations. Mais quand les autres eux profitent de cet interdit ou de cette limite pour se distinguer alors pourquoi moi je me limiterais ?

      J`ai été surtout décu du mec du Voir, le boss des blogueurs (St-Onge ou Sirois me souviens plus) . Quelle lacheté de se cacher derriere le statut de plateforme expérimentale pour éviter de sévir ,censurer ou interdire la publication d`un produit. Pour l`instant le pire c`est que ces mecs là pensent avoir fait le coup de leur vie ! Mais dans quelques mois Voir va suivre le chemin qu`il se trace et si autrefois il représentait la voix de l`alternatif et du culturel ,maintenant il prend la voie d`évitement.

    • Gab Roy est le pendant masculin de Guylaine Gagnon !

      Le même génie comique et créatif, sans les grosses boules à l’eau saline. Ils se veulent subversifs sans savoir comment s’y prendre.

      Populaires auprès d’une microsociété parallèle, ils n’ont qu’un but; obtenir le plus de clics de leurs “fans”.

      Ils n’ont pas le talent de leur ambition, mais ils sont tout de même le résultat d’un besoin qui est de plus en plus grandissant. Or, les médias mainstreams sont tombés dans la facilité et la fausse bonne humeur à pied joint. La «matantisation» des médias conventionnels est bel et bien implantée!

      Notre époque contrôlée par les mises en demeure. Le pouvoir créatif est dorénavant détenu par les avocats des producteurs et diffuseurs. La peur crée la rectitude et la rectitude crée une bonhomie exacerbée. D’où le besoin d’alternative !

      Est-ce que cela passe nécessairement par des grandes-gueules sans talent satirique à la Gab Roy et Guylaine Gagnon ?

      Bien sûr que non. Mais, ça prend de l’argent pour attirer le talent. RBO a pu pourfendre les ondes radio, de la télé, du disque et même du spectacle parce que des diffuseurs ont décidé d’investir en leur talent subversif.

      Le Far-Web existe bel et bien, reste plus qu’à le conquérir et à financer la venue de nouveau talent !

    • @the_greatest “Gab Roy est le pendant masculin de Guylaine Gagnon !”…

      Gab est visible sur le web depuis plus de 4 ans et Guylaine est apparue il n’y a même pas 1 an et est déjà retombée dans l’oublie, vous comparez des pommes et des oranges. Gab est seulement un de ses personnages que l’on aime détester

    • Re bonjour M. Martel,

      Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à vous en voyant Gab Roy entrer dans le plateau de TLMeP tel un brédis qui trotte avec docilité vers l’abattoir.

      J’empathise avec vous. TLMeP a de façon très vil comploté cette excécution public. Avoir su, j’aurais problablement changer de poste. Je suis contre cette forme de violence. Je crois que TLMeP n’a pas à se réjouir du score, en terme de code d’écoute, parce qu’en fait, si l’on considère que les téléspectateurs qui ont fait bondit le score étaitent sutout des jeunes assoiffés de culture alternative et curieux de voir Gab Roy et autres vedttes du Far-Web à la télé. Comme spectateur habituelle de TLMeP j’ai été complice de cette trahison envers ces jeunes et à l’humiliation de Gab Roy.

      Je sais à quel point de tout votre coeur vous expérez que le meilleur du Far-Web devienne plus maistream, mais là je crois qu’on le voit bien que des pépères comme moi et les matantes ne sont pas encore prêts. Les blessures des membres victimes d’actes criminels de notre société sont encore vives et ne supportent pas certains propos “subversifs” et intérêts de certains vedettes du Far-Web.

      Avant de finir, j’ai juste une question, Gab Roy savait bien qu’il n’a pas été invité uniquement pour sa collabaration à touble.voir.ca; est-ce qu’il est juste stupide ou (j’espère) juste innocent d’avoir accepté l’invitation à TLMeP?

      Et pour finir, il faut que quelqu’un explique à Gab Roy et aux autres vedettes du Far-Web qu’on ne peut pas “s’excuser” constament, à leur niveau de popularité, il faut qu’il fassent face à la musique… surtout s’il se ssent “subversifs”: j’ai jamais vu un Rocker demander aux stations de radio de retirer une de ses chansons des ondes et vouloir s’excuser en public…

      TAM

    • Pour moi c’est clair qu’une nouvelle culture naît présentement. Il y a 15 ans pas tant de monde que ça étaient branché sur le net. Aujourd’hui tout le monde est branché, mais la plupart des gens vont payer leurs factures, vont sur le site de la cyberpresse, de TVA, de Tou.tv, autrement dit se servent d’un nouveau média pour accéder à des choses conventionnelles.

      Les vieilles générations se servent d’internet pour accéder à un contenu alors que cette nouvelle génération s’en sert pour créer du contenu. Et le contenu qu’il créent est à leur image, spontané, toujours branché, les créateurs sont en constante communication avec leurs suiveurs.

      J’ai 43 ans et je peux vous dire que des fois les conversations entre vieux chums ça vole pas haut, c’est-à-dire qu’on est capable d’être très articulé, politisé, conscientisé, mais aussi très stupides. Les bouts où on est stupides on ne les met pas en scène sur le net. C’est une grosse différence avec cette génération 2.0.

      @the_greatest

      C’est ironique concernant Guylaine Gagnon ? Je ne crois pas qu’elle vise la subversion, c’est juste une pauvre fille qui n’a pas encore compris que le monde rit d’elle et non avec elle.

    • TLMEP a pété le score d’audimat avec Gab Roy et Voir,pas plus fou,l’engage comme blogueur.Il n’y a pas que des recettes de tarte aux pommes sur le web,il y a aussi de petits rigolos à la Gab Roy qui ont bien compris la recette de la provocation et qui savent comment titiller leur public.
      Showtime et Showbizz,la boucle est bouclée.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives