Le blogue de Joel Martel

Le blogue de Joel Martel - Auteur
  • Joël Martel

    Joël Martel est journaliste au Quotidien/Progrès-Dimanche depuis septembre 2012
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 3 septembre 2013 | Mise en ligne à 16h06 | Commenter Commentaires (35)

    La région, c’est pas toujours con

    J’ai toujours été fasciné par le mépris exercé par certains citoyens des grandes villes à l’égard des gens qui habitent en région. Parfois, c’est une forme de mépris purement animée par la mauvaise foi tandis que d’autres fois, c’est un mépris quasiment accidentel. Et là, je vous invite à bien lire que j’ai écrit « certains ». Loin de moi l’idée de vouloir généraliser.

    Ici, n’allez surtout pas croire que je tente pathétiquement de relancer le débat entourant « la guerre » opposant les régions aux milieux plus urbains. Vraiment pas. Et de toute façon, je n’ai pas le poids de certains autres chroniqueurs ou blogueurs afin de le faire et puis, même si c’était le cas, c’est là un débat que je juge comme étant débile.

    En fait, si je vous partage cette fascination, c’est que je n’arrive pas à comprendre comment cette forme de mépris finit par devenir cohérente dans la tête de ceux et celles qui en viennent à penser ainsi. Et si je vous dis ça, c’est en connaissance de cause. Car je dois m’en confesser, j’ai déjà été atteint par cette curieuse façon de voir le monde alors que j’habitais à Montréal. J’ignore de quelle façon que le mépris quant aux régions  avait alors pu s’installer dans ma tête, mais c’est bel et bien arrivé. Peut-être entretenais-je à l’époque une amertume envers ce que je n’avais pas accompli dans mon coin de pays et que je la transposais sur toute une population?

    Toutefois, il y a une chose dont je suis dorénavant conscient : le mépris agit comme un filtre. Un peu comme lorsqu’une photo ordinaire se transforme soudainement après l’avoir traitée via un filtre vintage d’Instagram.

    Par exemple, je remarque souvent qu’en tant que chroniqueur et blogueur, il n’est pas rare que des lecteurs ou des lectrices interprètent mes propos en partant immédiatement du fait que j’habite en région. Et là, une fois de plus, je m’en confesse, c’est une donnée que je ne peux pas ignorer dans certains cas lorsque je lis un autre chroniqueur ou blogueur. Disons que ça m’aide à me situer. J’aurais plus tendance à prendre au sérieux un chroniqueur de Montréal qu’un chroniqueur de Saguenay s’il s’agissait d’un papier sur l’état du centre-ville de Montréal. C’est là une simple question de bon sens.

    Le mépris dont je vous parlais, il se manifeste lorsque l’emplacement géographique d’un individu devient inconditionnellement ce fameux filtre Instagram. Dans cette optique, peu importe la nature de mes propos, ceux-ci devraient toujours être relativisés quant à l’endroit où j’habite. J’écrirais que mon mets préféré est le macaroni à la viande, et il s’en trouverait invariablement un pour expliquer mes préférences quant à mon lieu de résidence: « On le sait ben, le monde de région connaisse juste le spaghat, le macaroni pis le pâté chinois… »

    Je vais mettre mes gants les plus blancs qui soient, mais je trouve ça franchement dénigrant d’être perçu par certaines personnes comme étant un citoyen de seconde zone, uniquement parce que j’ai fait le choix d’habiter en région. Le terme peut sembler fort, mais j’y vois là une certaine forme d’intolérance idéologique.

    Je ne vois pas pourquoi les cinq heures de char qui nous séparent de Montréal discréditeraient la vision du monde véhiculée par mes concitoyens. C’est indéniable, je croise régulièrement des gens de ma région qui expriment des propos qui brillent de par leur fermeture et là, je ne veux pas jouer à qui pisse le plus loin, mais les grandes villes ne sont pas démunies non plus en ce domaine. On donne même des tribunes à ces individus afin d’exprimer ces idées. Ce n’est pas peu dire. Et sans trop en vouloir en rajouter, ceux-ci doivent certainement bénéficier d’un auditoire respectable (en nombre) s’ils conservent cette tribune au fil des années.

    De par mon travail et mes champs d’intérêt, j’ai la chance de compter sur des collègues allumés et ouverts d’esprit. Aussi, je croise fréquemment des artistes et des intellectuels qui me font sentir tout petit. J’ai souvent eu des conversations diablement enrichissantes avec des ouvriers et des commis de dépanneur. Alors quand le fait d’habiter en région mine instantanément la crédibilité d’un interlocuteur aux yeux de certains individus, je crois avoir le droit de leur montrer un miroir afin de leur dire : « Sors un peu de ta ville chose. » Pour ma part, je le fais chaque fois que j’en ai la chance et c’est toujours stimulant.

    Enfin, il y a une chose que je n’ai pas le choix d’accorder quant à ma région. Oui, c’est vrai. Les petites madames ont cette étrange obsession d’avoir plein de mèches colorées dans les cheveux et pour être franc, je n’aime pas ça. Ça ne fait pas de nous pour autant une population arriérée. Et puis, ici, on a des maires. Mais ça, c’est une autre histoire… Je vais laisser ça à mes collègues de Montréal et de Laval. Ils feront certainement un meilleur boulot que moi à ce sujet.


    • Il faut quand même admettre qu’en moyenne, les gens des régions sont pas mal moins intelligents… Mais bon… ca ne fait pas d’eux des animaux.

    • Il n’y a qu’une seule vraie ressource renouvelable et c’est les imbéciles. Il y en a et en aura toujours en ville et en région.

    • ..Intéressante question. Perso, j’ai toujours assimilé ces incompréhensions à une cause majeure: l’ignorance. Quand on ne connait pas quelque chose, que nous reste-t-il pour en faire une évaluation correcte? C’est Félix qui disait: « L’ignorance a le mépris facile».

      Et quand on ajoute à l’ignorance l’absence de goût d’apprendre combiné à une conviction d’être supérieur juste parce-que l’on vient de tel ou tel endroit, c’est la formule parfaite pour perpétuer la méconnaissance et générer des conflits inutiles.

      Quand il m’arrive de rencontrer ce type d’individu, je repense à Félix qui a aussi écrit: «Être haï des imbéciles est un compliment. En être aimé est presque une insulte.»

      Et je passe mon chemin, fut-il de campagne ou de ville, car moi, je suis issu des deux. Mes connaissances et aussi mes préjugés sont donc hybrides. :-)

    • Lorsque j’étais ado, je rêêêvais d’aller vivre à Montréal !! Quelques années plus tard, j’ai eu l’opportunité d’aller y habiter temporairement pour des raisons professionnelles et je me suis bien vite rendu compte que ce n’était pas fait pour moi. J’ai été élevée à la campagne, entre les lapins et les légumes du potager et j’étouffais littéralement dans entre le traffic et les gratte-ciel du centre-ville.

      Le choix de vivre dans un centre ou dans une région en est un personnel avant tout, mais cela pourrait bien devenir un enjeu de société dans les années à venir : l’exode de la population, s’il continue de s’accroître, pourrait apporter de graves problèmes démographiques. Ceci étant dit, j’espère vraimebt pouvoir m’installer dans ma région natale et y travailler après mes études. Je sais qu’avec le métier que j’ai choisi ce ne sera pas facile, mais cela vaut le coup d’essayer. La qualité de vie m’apparaît meilleure en région qu’en ville, et ce pour diverses raisons : pensez-y, l’heure de pointe au Saguenay, c’est qu’on roule 95 km/h au lieu de 110 sur l’autoroute !!

      Bien sûr, il se trouvera toujours des gens pour dénigrer ce qu’ils ne connaissent pas. Ça peut être choquant, mais de tels propos infondés ne méritent pas très souvent que l’on y porte attention. Ces gens ne savent pas ce qu’ils manquent !!

      …et en ce qui concerne les mèches colorées des peiites madames, c’est bien vrai que ça me frappe chaque fois que je retourne chez nous !!! Mais bon, c’est une particularité régionale qui ajoute au pittoresque de la chose, au même titre que les bleuets d’une livre et le fromage “qui fait skouik-skouik” !!

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • gl00001 est un compte troll qui utilise le compte gl000001 – 5 zéros – comme couverture. gl000001 fait souvent des commentaire intelligent sur Cyberpresse, il serait dommage de laisser un type aux motivations étranges lui pourrir la réputation ici.

    • Moi quand je lis de tels commentires j`ai toujours envie d`élever le niveau du débat et de dire : Celui qui l`dit celui qui l`est …Tsé veut dire. Remarquez aussi l`argumentaire habituellement musclé de ce genre de participants…

      Sais pas mais pour être resté jusqu`à maintenant toute ma vie dans la région de Montréal et pour avoir visité plusieurs régions, maudit que je donnerais cher pour déménager ! Montréal n`a vraiment pas de quoi se vanter face aux autres bien au contraire et c`est quand on voyage un peu qu`en revenant on s`appercoit que c`est un peu moche…différent mettons.

      Force est d`admettre toutefois qu`il y a une culture autour de ce phénomene amplifié par la gué-guerre imaginaire Montréal-Québec . Je ne sais trop quel en est l`intérêt si ce n`est de démontrer notre petit côté congénital..Tres vrai toutefois que ce comportement est le fruit de l`ignorance et que dans l`fond ce qu`on leur souhaite c`est de sortir un peu et de découvrir !

    • Le thème du mépris revient souvent dernièrement, dommage… Un sujet léger pour votre prochain blogue ? Je m’ennuie des discussions touchant les albums photos. ;)
      Ceci dit, encore une fois, très bon texte, mais faut avouer que ce n’est pas évident de ne pas mépriser les gens qui méprisent ! Ahhhhhh s’en sortira-t-on ? ;)

    • molsonex1903: Hahah! Merci! N’ayez crainte, on retombera dans le léger. Si tout se passe bien, ça devrait être pour le prochain billet! :-)

    • J’ai fait les 20 premières années de ma vie au Saguenay. Le pattern que j’ai compris avec les années est:

      Montréal méprise Québec qui méprise Chicoutimi qui méprise Jonquière qui méprise Alma qui méprise Roberval qui méprise St-Félicien qui méprise St-Prime qui méprise……………………..

      Et c’est comme ça dans toutes les régions de tout les pays sur cette planète.

      Anyway, aujourd’hui, tout le monde se méprise, non?

    • Il y a des pauvres cloches, des imbéciles ou tout simplement des gens sans instruction partout. Mais absolument partout, et au prorata de la population globale il y en a forcément beaucoup plus dans les grandes villes que dans les petits villages !!! Les grandes villes “concentrent” tout, absolument tout, du génie à la bêtise. Les grands centres urbains son des “concentrateurs” de la “nature humaine” !

      Cela dit, je suis en région (Laurentides) et je suis très heureux que la grande ville ne soit qu’à 50 minutes de bagnoles et non pas 5 heures ; il y a quand même des choses que seule la grande ville peut offrir.

      Benoît Duhamel.

    • Je l’aime bien ce débat ville-campagne, aussi difficile puisse-t-il être. Il y a plusieurs façons de l’aborder. Mais puisqu’il est question ici de complexe de supériorité que CERTAINS gens de la ville peuvent avoir sur les gens de la campagne, citons la première phrase de ce que dit Wikipédia sur l’entrée «complexe de supériorité».

      Cela va comme suit : « Le complexe de supériorité est un mécanisme de défense psychologique dans lequel les sentiments de supériorité d’un individu comblent ses sentiments d’infériorité».

      Il y en a aussi en campagne des gens comme ça.

      @badacon

      Bien vu.

    • Mmmmm… votre titre: les régions c’est pas TOUJOURS con. Ça voudrait dire que ça l’est des fois?

    • Je n’avais jamais vraiment remarqué que vous veniez d’en région. Et au contaire, les régions appportent un vent de fraicheur souvent. J’apprécie également le Grand Parleur de Ganby.

      @badacon
      Merci. Je suis content de voir que des gens apprécient mes commentaires.

      @gl 4 fois 0
      C’est quoi le trip ?

    • “La région, c’est pas toujours con”, mais, trop souvent, oui, c’est con. Juste à penser à Tremblay avec sa prière au petit Zézu, il rappelle son enfance dans les collèges pédophiles catholiques. Quel connard que celui-là! Les électeurs l’aiment, “c’est un bon maire”. Son fanatisme religieux est garant de son honnêteté, pensent-ils. La religion crée des tensions sociales inutiles, c’est ça la vérité. Laissons les dieux s’arracher la tête entr’eux, dans la vie privée. Je suis à 100% pour la neutralité religieuse de l’État. Les dieux sont de stupides mécréants. Presque tous les dieux sont contre l’égalité des sexes, car, ils sont des hommes. La religion, c’est tellement ridicule. Les Musulmans avec le sang de cochon, ho!, comme ils font pitié: ils égorgent les animaux vivants, à froid, c’est Halal, donc, c’est correct. Ça, c’est pas grave, c’est une religion. Les religions vont être classées comme la pire calamité de l’Histoire de l’Humanité, surtout envers la gente féminine, d’ici quelques siècles, car l’Univers est en train de les annihiler pour faire place à la Science.

    • Le problème avec votre région en particulier c’est qu’on est un peu tanné du petage de broue sur tout ce qui l’entoure. Les artistes, les bleuets, le fjord, la fabuleuse, etc, etc. Vous êtes pas plus côlon qu’ailleurs mais plus pêteux de broue, oui.

    • Et j’oubliais Réean Tremblay, particulièrement tanné de Réjean Tremblay! ;-)

    • @ jeffypop.
      Réjean Tremblay? Vous parlez du Zola des analphabètes? Le Saguenay Lac-St-Jean est une île entourée de forêt…. Donc une population d’ insulaires un peu centrés sur eux-mêmes qui se méfient des «étranges »….
      Malheureusement un grand pourcentage de personnes mieux éduquées quittent la région au profit de Montréal ou Québec qui offrent de meilleures opportunités.

    • J’ai toujours été fasciné par le mépris exercé par certains citoyens des grandes villes à l’égard des gens qui habitent en région. -Joel Martel-

      Faux. Nous les Montréalais, ne méprisons pas que les gens des régions. Nous méprisons aussi les gens de Québec. Enfait nous haissons aussi toronto et Winnipeg. En fait nous haissons tout les autres. En fait si c’est pas moi qui l’ai dit, c’est con.

      Blague a part. Le mépris des gens des régions pour Montréal est tout aussi grand.

      André Després

    • andre_d: :D

    • @jeffypop

      Parfaitement d’accord, c’est leur pire défaut après leur disgracieux accent.

    • @jeffypop
      En parlant de pétage de broue, la broue du micro-brasseur La tour à Bières de Chicoutimi est excellente. Pour moi, ça leur fait expier toutes leurs fautes.

    • Il y a clairement une confusion entre “mépriser” et “se ficher de”. Je vois pas de tendance de nos médias montréalais à MÉPRISER ce qui se passe en région. J’ai bel et bien remarqué le silence accordé à vos activités culturelles et c’est probablement parce que chaque fois que vous avez de quoi d’intéressant à parler c’est parce qu’un artiste de Montréal apparaît sur vos planches. Ça devient votre sujet de conversation pis là vous vous sentez donc urbains et cools comme Montréal pendant quelques jours.

      Faque là tsé on vous voit être super fiers de ça pis nous on est là “ouin, We Are Wolves on les a vus 15 fois entre 2005 et 2008 pis on est un peu tannés” alors oui on va s’en foutre pas mal de votre vie culturelle. Commencez par produire du contenu qui va résonner avec nous pis on va en parler de façon intéressée de votre coin de pays.

      Comme c’est là vos esprits créatifs calicent leur camp vers Montréal dès la majorité parce qu’ils se sentent pas à leur place DANS LEUR RÉGION NATALE. Faque pendant que vous pensez être dans le zeitgeist parce que vous commentez sur un commentaire sur un video de Gab Roy, nous on essaie de changer le monde.

    • @gl 5-0

      tu dois te douter qui se cache derrière le pseudo 4-0 :)

      c’est quand même incroyable qu’un adulte soit disant intelligent puisse prendre l’identité de quelqu’un d’autre pour le faire mal paraître!! C’est bas de gamme….

    • janic_naud: Sans vouloir être condescendant, vous gagneriez à mieux vous informer à cet effet. Je prendrai notamment pour exemple le cinéaste Sébastien Pilote qui habite toujours au Saguenay et tourne même ici dans la région. Bref, désolé de vous avoir fait perdre deux ou trois précieuses minutes dans votre opération afin de changer le monde.

    • J’ai pas mal hâte d’avoir envie de voir un film de Sébastien Pilote! Bonne chance dans vos projets ça l’air ben le fun.

    • janic_naud: Allez, un petit lien afin d’en savoir plus et je crois que le film sera à l’affiche d’ici quelques semaines. Bon cinéma. http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/marc-cassivi/201305/24/01-4653980-un-prix-pour-sebastien-pilote.php

    • Il y a du racisme à Montréal, c’est ce qui explique que tant de musulmans sont chômeurs. Ils sont plus hypocrites qu’en région. Ils marchent sur des oeufs au lieu de dire la vérité. Et quel manque de goût de préférer vivre à Montréal plutôt qu’en région. Il faut vraiment avoir un déficit esthétique pour préférer cette ville.

    • @janic_naud : Merci pour votre démonstration du mépris. Rien ne vaut un bon exemple pour illustrer un concept.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Dans ma vie d’adulte j’ai vécu 5 ans à Paris, 20 à Montréal 15 à Québec et depuis 3 ans à “Sainte-Mouche-à-Beu” dans Bellechasse.
      J’ai partout rencontré le même nombre de cons au km carré selon la densité de population

    • ..@q.terreux,15h51:« J’ai partout rencontré le même nombre de cons au km carré selon la densité de population.»

      Vous avez donc vérifié la pertinence de cette affirmation de Cipolla: «On trouve donc le même pourcentage d’individus stupides dans les groupes humains les plus nombreux comme dans les plus restreints». (1)

      Un opuscule fascinant pour moins de 10$ chez mon libraire indépendant.

      (1) Cipolla, Carlo M.- «Les lois fondamentales de la stupidité humaine», Presses Universitaires de France, 2012. 71pp. (Traduction de l’original paru en 1988 chez Società Editrice Il Mulino, Bologna)

    • …«jeanfrancoiscouture,9 septembre 2013,10h42 Votre commentaire est en attente de modération.»

      Mais où est Joël? Serait-il «parti prendre son Bovril» ??? :-)

    • @jeanfrancoiscouture: J’étais parti boire mon Nescafé. :-)

    • jeanfrancoiscouture

      9 septembre 2013
      10h42

      Je prends note. :)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité