Le blogue de Joel Martel

Archive, juillet 2013

Mardi 23 juillet 2013 | Mise en ligne à 15h58 | Commenter Un commentaire

Un Mech pour Sarah

Elle s’appelait Sarah. Elle avait cinq ans.

Son père lui avait partagé sa passion pour un jeu vidéo: MechWarriors Online.

Et puis hop, tu sais combien la vie peut parfois être conne? Et surtout, à quel point elle peut être cruelle?

Alors voilà, Sarah est partie en mai dernier. Un cancer du cerveau.

Je t’écris ça et si tu savais à quel point je fais de mon mieux pour garder les bulles d’eau qui emplissent actuellement mes yeux afin qu’elles ne se transforment pas en torrent de larmes sur mon visage.

Je te le dis souvent, il y a trois choses qui me font pleurer dans la vie: la nostalgie, les départs et la beauté du monde.

Eh ben, crois-le ou non, ami lecteur ou amie lectrice, ces trois éléments ont été combinés en mémoire de Sarah.

Vois-tu, suite au décès de Sarah, la communauté de joueurs de MechWarriors Online a fait une pétition afin d’honorer la mémoire de cette jeune joueuse.

C’est donc en collaboration avec la Société canadienne du cancer (SCC) que les développeurs du jeu préféré de Sarah ont créé un Mech (gros robot pour les non-initiés et ici, ce ne sont pas mes mots mais bien ceux d’une vraie initiée) spécialement en l’honneur de la regrettée jeune dame. Évidemment, 100% des profits seront versés à la Société canadienne du cancer, déduction faite des taxes de vente applicables et les frais de transaction de tiers tels que les cartes de crédit et les frais de traitement de paiement. Ces frais représentent moins de 4%. Pour plus de clarté, les concepteurs et développeurs ne font pas d’argent avec les fonds donnés.

Ça se passe ici et pour ceux et celles qui préfèreraient avoir toute l’information en français, on m’a fait savoir que ça ne devrait pas tarder.

Allez, j’ai deux yeux à sécher maintenant.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 15 juillet 2013 | Mise en ligne à 16h00 | Commenter Commentaires (5)

Téléchargez Mike Ward

En théorie, le Far-Web devrait être cet endroit où quiconque usant d’originalité pourrait s’y tailler une place.

Or, s’il y a un milieu qui peine à y adapter son contenu, c’est bien l’industrie traditionnelle de l’humour. Ici, on n’a qu’à penser au tristement légendaire vidéo qui mettait en vedette François Massicotte et Dominic Paquet.

Ironiquement, de nombreux humoristes de la relève font tranquillement leur marque grâce à Internet. Parmi ceux-ci, on trouve notamment Les Pic-Bois ou Sèxe Illégal qui profitent allègrement du bouche-à-oreille positif à leur égard.

Toutefois, s’il y a un humoriste bien établi qui a toujours su se servir du web, c’est nul autre que Mike Ward. Son site web devrait d’ailleurs servir d’exemple à suivre auprès de certains de ses confrères. Non seulement Ward se plait vraisemblablement à utiliser le web comme une extension de son humour mais aussi, afin d’y faire des expérimentations dont ses aventures en tant que podcasteur.

Voilà maintenant que son spectacle intitulé Mike Ward s’eXpose, qui avait été filmé afin d’être projeté dans des salles de cinéma, est désormais disponible en ligne pour la somme ridicule de cinq dollars. Et si l’on se fie à la vidéo publiée aujourd’hui à cet effet, je vous suggère de ne même pas espérer une sortie DVD d’ici peu.

Alors voilà ladite vidéo et prière aux oreilles sensibles s’abstenir. Disons qu’une telle recommandation est de l’ordre du pléonasme lorsqu’il s’agit de Mike Ward…

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Lundi 8 juillet 2013 | Mise en ligne à 0h07 | Commenter Commentaires (4)

Sur des rails

Salut Internet,

ce soir, je t’écris en lien avec les tristes événements des derniers jours. Tu sais, la catastrophe ferroviaire et toute cette tragédie dont on ne connaît que la pointe de l’iceberg pour le moment?

Tout comme toi, ce drame m’a énormément chamboulé. Or, quand bien même que je voudrais mettre en mots ce que tout ça a fait naître en moi, et quand bien même que je trouverais les mots justes, je ne vois pas comment mes propos pourraient aider qui que ce soit.

Peut-être suis-je cynique, mais j’ai cette impression que la seule personne qui pourrait bénéficier d’un tel exercice littéraire serait moi. Dans l’éventualité où je coucherais sur papier les plus belles pensées du monde, ou si je dénonçais avec une plume chirurgicale la négligence de quiconque ou bla bla bla, à quoi tout ça rimerait à la fin? Sinon, quelques partages sur Facebook et des “C’est vrai ce qu’il dit!” Que du vent sur les braises encore chaudes d’une tragédie.

Depuis le temps qu’on se connaît, je sais que tu aimes donner ton opinion sur tout et généralement, je t’aime comme ça Internet. Il arrive même parfois que tu y vas d’une petite blague tellement inappropriée qu’on a presque envie de sourire. Et bien entendu, tu ne te gênes jamais pour critiquer le système, et ce, souvent avec une lucidité étonnante.

Mais là, je vais te le dire Internet, depuis que nous avons tous appris cette tragédie, tu me désoles. Bien entendu, je comprends quand tu sens le besoin de transmettre tes messages d’empathie à l’égard des victimes et des proches. Mais sinon, tu me désoles tout simplement. Je m’en sacre de tes théories, de tes accusations, de ton étourdissant sens de l’ironie, de tes campagnes “cools” d’aide improvisées et visiblement boboches, etc.

Et tout ça m’amène à me questionner. Pourquoi ce besoin permanent de vouloir s’exprimer à tout prix et de se positionner? Est-ce dans notre nature ou l’espèce humaine a-t-elle muté à un point où nous sommes devenus des chroniqueurs du quotidien? Et surtout, que gagnons-nous collectivement dans ce buffet à volonté d’opinions tantôt maladroites et tantôt désespérément désolantes?

Et puis, n’est-ce pas un peu ce que je fais en ce moment en m’adressant à toi de la sorte?

Tu as le droit de le croire.

Mais surtout, ne perds  jamais de vue que l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Et depuis quelques jours, le chemin pour s’y rendre est sur des rails.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2013
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives