Le blogue de Joel Martel

Le blogue de Joel Martel - Auteur
  • Joël Martel

    Joël Martel est journaliste au Quotidien/Progrès-Dimanche depuis septembre 2012
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 juin 2013 | Mise en ligne à 14h35 | Commenter Commentaires (6)

    Ma vie de zombie

    Il y a de ces grandes révolutions qui débutent par de si petites choses.

    Par exemple, ma grande révolution à moi, c’est d’avoir supprimé Facebook et Twitter de mon iPhone. Rien de plus. Et pourtant…

    Ceux et celles qui n’ont jamais adhéré à de telles pratiques ne peuvent pas savoir à quel point votre vie peut changer lorsqu’on installe Facebook sur son téléphone. C’est une manipulation de rien du tout qui vous tient subtilement en laisse par la suite.

    Soudainement, chaque notification vous donne un signe de vie. Au début, c’est presque grisant. On se dit qu’on a de l’action. Et puis, du jour au lendemain, on se surprend à être assis inconfortablement sur un banc, à faire dérouler notre fil d’actualités et à tout regarder ça défiler tel un zombie. Ça devient un automatisme. On pense vouloir savoir de quoi les autres parlent mais à la fin, on n’est pas mieux que le fou qui est obsédé par son propre reflet dans la glace.

    Alors voilà. Depuis près d’une semaine, c’est chose du passé. Du moment où je quitte mon ordinateur, tout ça n’existe plus. Il ne reste que vous et moi. Et vous savez quoi? Je me rends compte que j’avais si peur de rien manquer que j’ai finalement risqué de tout manquer.

    Et quand je retourne à mon ordinateur, c’est que j’ai le temps. Et si j’ai le temps, je peux répondre à tous mes interlocuteurs sans en oublier un seul. Fini ce temps où je recevais un message entre deux trucs, me disais que j’y répondrais plus tard pour ensuite le laisser être submergé par tous les autres messages.

    C’est ça qui est ça.


    • Je vous recommande la prochaine étape du sevrage virtuel : fermez vos comptes de réseaux (a)sociaux.

      Sérieux, y a vraiment une vie, là, en dehors (et en dedans.)

      Fini l’esclavage au babillage.

      Perso, je m’en porte mieux.

      http://www.slate.fr/lien/73007/pourquoi-internet-entraine-irresistiblement-trou-noir

    • C’est quoi Facebook ? :)

    • ..@q.terreux: «C’est quoi Facebook ?»

      C’est ça! http://www.youtube.com/watch?v=CWW05O05ypA

      :-)

    • Parfaitement d’accord avec toi. J’ai déconnecté mon facebook de mon cellulaire et c’est la même chose pour les messages texte et le téléphone. Une fois que je sors de chez moi, j’aime bien prendre les choses relaxes sans aucun stress extérieur. Si quelque chose est vraiment importante, j’ai une boîte vocale, sinon je vais prendre les messages une fois de retour à la maison. Cette manie de l’instantané et de tout partager à la seconde démontre selon moi un manque d’attention maladive.

    • Ben moi lâ lâ, pas pour me vanter mais je vous bats toute la gang. Je me suis affranchi du cellulaire. Ça fait un an et ça ne me manque pas, sauf quand je pars en moto parce que si je tombais en panne au beau milieu de nulle part, je serais dans la chnoutte. Mais bon, vive l’aventure…

    • ..@chip: «….. sauf quand je pars en moto parce que si je tombais en panne au beau milieu de nulle part, je serais dans la chnoutte.»

      Attention. Petit conseil de la part d’un confrère motocycliste: La plupart du temps, quand on est «au milieu de nulle part» c’est un «Tél-Sat» qu’il nous faudrait et pas un cellulaire car généralement, il n’y a pas de service en ces lieux des fois même pas si éloignés qu’on pourrait le penser. Bonne route, piste ou sentier.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité