Le blogue de Joel Martel

Archive, mars 2013

Vendredi 29 mars 2013 | Mise en ligne à 17h12 | Commenter Commentaires (5)

Le retour de CROC!!!

Depuis quelques minutes, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre: la légendaire publication humoristique CROC est de retour.

Naturellement, c’est un façon d’écrire car en réalité, aucun nouveau numéro ne paraîtra mais  la collection complète de la revue baveuse à souhait est désormais disponible en ligne sur le site de la BANQ.

Ça se passe ici.

Et puis on n’oublie surtout pas de remercier l’ex-M.Net Frank the Tank via son compte Twitter pour la découverte.

Bonne lecture. Et n’oubliez pas de faire un coucou à votre famille dimanche prochain.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Jeudi 28 mars 2013 | Mise en ligne à 13h37 | Commenter Aucun commentaire

.com 101

Que l’on soit d’accord ou non avec ce qu’avancent les détracteurs des travaux entourant la chute du village historique de Val-Jalbert, il faut rendre à César ce qui lui appartient. Trop peu souvent, voit-on des opérations de contestation être menées de façon aussi originale.

En effet, depuis quelques jours, un faux site est en ligne afin de dénoncer les conséquences des réaménagements majeurs que subira la chute. Ça se passe  au www.valjalbert.ca.

Selon une publication des administrateurs, plus de 10 000 visiteurs ont été répertoriés lors des 48 premières heures d’activité du site. Aussi, les mêmes administrateurs se sont défendus d’être derrière l’interruption soudaine du vrai site officiel du village historique de Val-Jalbert, le www.valjalbert.com.

Petite leçon à retenir de la part des administrateurs du vrai site officiel, quand on s’achète un .com, on se paie le .ca tant qu’à y être. Pour quelques dollars de plus par an, la dépense peut en valoir la peine.

D’ailleurs, pour ceux et celles qui l’ignorent, le commerce de noms de domaine peut être une business très profitable. On achète des noms de domaine correspondants à des personnalités montantes et là, ne reste plus qu’à leur revendre à un plus grand prix. Simple comme bonjour.

Enfin, pour les curieux qui se demandent à quel point ils ont du poids dans le webjeu, une seule recherche de la disponibilité de votre nom en .com peut vous en dire long. À cet effet, je dois donc demeurer humble en vous annonçant que mon nom en .com et en .ca ne valent que 9.99$ chacun.

Pour les intéressés,selon le site Go Daddy,  le .com de Richard Martineau est aux encans jusqu’au 19 juin 2013 et son prix est actuellement chiffré à 354.89 dollars.

Mince consolation pour l’auteur de ces lignes, le .com de Francis Reddy est aussi à 9.99$.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 28 mars 2013 | Mise en ligne à 8h46 | Commenter Commentaires (2)

La vie (devant ou derrière) soi

Depuis plusieurs semaines, le temps me préoccupe plus qu’à l’habitude. En fait, si vous pouviez avoir une idée du temps que je consacre à penser au temps…

Plus que jamais, je sens littéralement le temps me glisser entre les doigts. Je me vois grossir de façon exponentielle (c’est finalement vrai le truc comme quoi on prend du poids lorsqu’on arrête de fumer), mes cheveux grisonnent, j’ai célébré le quarantième anniversaire de ma soeur, je compte maintenant ma vie de couple avec ma blonde en dizaine d’années (une dizaine, mais quand même) et surtout, je vois mon fils qui devient quelqu’un.

Il y a peu de temps, il me semble que c’était hier, il n’était que cette belle petite créature qui n’émettait que des sons (des onomatopées, des pleurs, des rires et des flatulences). Maintenant, à quelques semaines des ses trois ans, il me fait part (avec une maladresse touchante) de ses émotions, des ses rêves (il veut actuellement aller au Canada) et j’ai l’impression que demain déjà, il pourra faire son chemin sans moi.

Il y a quelques jours au restaurant, une jeune femme prenait place à côté de moi avec son petit bébé. Alors que je la regardais déployer tout son arsenal de jeune parent, je me suis compté chanceux de ne plus avoir à gérer toute cette logistique de bouffe. Et puis, alors que je m’apprêtais à lui prodiguer l’ultime conseil du parent expérimenté, “Profites-en, tu verras que ça passe très vite”, la vérité m’a frappé en plein visage: j’étais devenu ce parent qui s’approchait du milieu du lac. Vous savez, ce point où, peu importe où l’on jette le regard, tout nous submerge.

À moins d’adopter, ma conjointe et moi ne pourrons pas avoir d’autres enfants. En fait, disons que la vie nous a fait une énorme fleur en nous laissant avoir notre garçon.

J’ai donc envie de devenir quelqu’un afin de l’inspirer. Mais pas à tout prix quand même. Et puis, combien ça vaut sur eBay au juste l’intégrité? Ou sinon sur Groupon?

Bref, tout ça pour souligner le départ admirable de mon collègue Patrick Lagacé de l’émission Les francs-tireurs. C’est lorsqu’on tourne une telle page de notre vie que le vertige de l’existence nous saisit parfois. Enfin, pour ceux et celles qui l’auraient manqué hier, je vous invite à ne pas manquer ce dernier épisode disponible en ligne sur le site de Télé-Québec.

Allez hop. Il nous reste quand même un peu de vie devant soi.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives