Le blogue de Joel Martel

Archive du 18 janvier 2013

Vendredi 18 janvier 2013 | Mise en ligne à 12h46 | Commenter Commentaires (5)

Megaupload: La suite.

Dans quelques heures, le controversé personnage Kim Dotcom effectuera son grand retour sur le web.

Un an, jour pour jour, après sa très médiatisée arrestation, Dotcom promet de révolutionner le web. Rien de moins. En fait, dans ses propres mots qu’il utilise sur le site temporaire présentant le successeur de Megaupload, il n’y va pas de main morte: “Le 19 janvier, ce bouton va changer le monde.”

Il faut savoir qu’avant même que le FBI procède à son arrestation, Dotcom ne cachait pas qu’il planchait déjà sur un projet d’envergure baptisé MegaBox. On peut donc penser que Mega est en quelque sorte l’héritier de MegaBox.

Est-ce que son Mega changera le monde tel que promis? L’industrie du divertissement se retrouvera-t-elle devant un énorme mur légal? Est-ce que cette même industrie devra complètement revoir sa façon de distribuer et de commercialiser ses produits?

Une chose est certaine, nous n’avons pas fini d’entendre et de lire le terme microtransaction. Depuis un bon moment, Steam a déjà démontré qu’il valait mieux soutirer aux consommateurs quelques dollars de façon régulière plutôt que de faire payer le gros prix à quelques occasions. Ainsi, le consommateur est plus en enclin à alléger son portefeuille et les complications pouvant faire suite au piratage deviennent pratiquement vaines.

De plus en plus de théoriciens croient que l’avenir de l’industrie du divertissement repose sur l’unité globale. C’est à dire, de charger un prix de base à chaque consommateur afin de leur donner un accès libre à une large bibliothèque globale. En redistribuant respectivement les profits aux producteurs et distributeurs, selon leur popularité en ligne, on éviterait donc une montée du piratage et du même coup, l’exercice pourrait même être plus profitable financièrement pour tous. Enfin, si Mega réussissait à convaincre l’industrie d’emboîter le pas, Kim Dotcom en tirerait aussi profit.

Évidemment, j’ai peine à croire que les hauts dirigeants de l’industrie seraient prêts à repenser de façon aussi drastique leur vision du marché mais qui sait, s’il est vrai que le client a raison, l’avenir pourrait réserver de grandes surprises.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité