Le blogue de Joel Martel

Le blogue de Joel Martel - Auteur
  • Joël Martel

    Joël Martel est journaliste au Quotidien/Progrès-Dimanche depuis septembre 2012
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 11 décembre 2012 | Mise en ligne à 22h50 | Commenter Commentaires (4)

    Des top 3 et un disque gratuit

    Les vacances de Noël arrivent et vous aimez vivre dans l’illusion que vous trouverez suffisamment de temps pour vous plonger dans un bon jeu vidéo? Vous désirez prendre votre revanche sur toute la dernière année où, tout compte fait, vous avez réussi à jouer une vingtaine d’heures?

    Bref, vous y croyez.

    Et puis là, vous vous êtes rendus dans votre commerce préféré de jeux vidéo et une inquiétante réalité vous a sauté tout droit au visage: “Yé don’ ben sorti des jeux c’t'année!!!”

    Maintenant, ne paniquez pas.

    Le site québécois dédié aux technologies et au gaming L’Épée légendaire, a réuni une brochette de podcasteurs du Québec qui se consacrent à longueur d’année à dégotter les meilleurs jeux qui soient. Dans ce Grand rendez-vous des podcasteurs, chacun livre son top 3 pour qu’à la fin, trois grands gagnants soient consacrés.

    Vous remarquerez que les jeux indépendants se sont taillés une place de choix au cours de 2012. Bonne nouvelle. Pas de Call of Duty et de trucs lourds sur le pilote automatique comme ça…

    Alors, qu’attendez-vous pour visionner l’émission ou tout simplement la télécharger en format audio afin de l’écouter dans le confort de votre automobile?

    ***

    Mon top 3 de 2012

    3- Abobo’s Big Adventure. J’en conviens, c’est un choix qui risque d’en déstabiliser quelques-uns. De nommer un jeu flash en tant que jeu de l’année, c’est un peu weird. Et en plus, c’est un jeu gratuit. Mais je vous promets qu’après seulement quelques secondes à y jouer, vous vous retrouverez pris au piège. Surtout les gamers qui sont nés avant 1990. Pour les plus jeunes, voyez ça comme l’une des plus belles leçons d’histoire en matière de gaming. Ne vous reste plus qu’à cliquer sur le nom du jeu pour vivre l’expérience, mais avant, annulez immédiatement tous vos rendez-vous des prochaines heures.

    2- Hell Yeah Wrath of the Dead Rabbits. Sans aucun doute, l’un des jeux les plus drôles auxquels j’ai joué depuis longtemps. Les références aux grandes légendes du gaming y sont certes moins nombreuses que dans Abobo’s… mais tout y est. Les cinq heures que dure environ Hell Yeah sont tout simplement fantastiques. Et c’est un jeu pas cher du tout!

    1- Sleeping Dogs. Dès les premières secondes où l’on joue à Sleeping Dogs, on sait que l’on vient d’entrer dans un univers immersif à souhait. On sait qu’on y passera volontiers des dizaines d’heures et que nous avons devant nous un bijou. Pour ma part, la dernière fois où un jeu m’a tant fasciné, ce fut Deus Ex: Human Revolution. Sleeping Dogs est dans une tout autre catégorie, mais justement, si j’étais l’un des producteurs du prochain Grand Theft Auto, je commencerais à me faire du souci.

    ***

    J’ai écrit ce modeste billet en écoutant l’album en téléchargement gratuit de 2legit2quit. Il y a déjà deux ans aujourd’hui que le clip J’te tchip tiré du disque Tu l’sais pas a été mis en ligne. Ça se fête.

    Tags: , , , ,


    • “Bonne nouvelle. Pas de Call of Duty et de trucs lourds sur le pilote automatique comme ça…”

      Dans ce temps de fête où l’on célèbre la naissance de notre Rédempteur, il faut bien se laisser plonger dans le plus sombre des péchés ludiques et entreprendre une tâche cas impossible à compléter.

      Chaque année pour le temps des fêtes j’entreprends de compléter mon jeux préféré en mode légendaire: Un exploit dont je suis fière est sans doute l’obtention de l’accomplissement (achievement) A Monument To All Of Your Sins; Alors je suis bien placer pour vous suggérer de Lâcher un peu les « God Mode » des jeux indépendants et de vous joindre au mode obscur du gaming ;) et pêchez un ti’ peu .

      Vous nous redonnerais des nouvelles sur les soit disant “pilotes automatiques” après… si vous êtes toujours le même!

      Tomas Agusto Mileño

    • Je ne m’engage à rien mais c’est possible. :-)

    • Excellent podcast effectivement.

      Mon top 3 – 2012
      Mention honorable : Walking Dead
      Jeu point-and-click ahurissant, histoire démentielle. La seule raison est que les chapitres ont étés émis en différé ce qui a souvent coupé mon momentum pour jouer.

      3. X-Com : Enemy Unknown
      Anecdote : Je suis un fan fini de la série X-Com depuis l’époque où j’avais les jeux sur disquette en DOS dans les années 90. Quand les premieres info sur le shooter X-Com en production sont sortis, j’ai toujours simplement décrocher de cette nouvelle. Alors X-Com Enemy Unknown a complètement glissé sous mon radar. Jusqu’à un ami me demande si j’étais en train de perdre ma vie à jouer à X-Com. Et là, j’ai découvert que c’était un turn-based… et j’ai perdu des heures là-dessus. Beaucoup de ‘’bugs’’, mais le jeu est trop immersif et intense pour ne pas être un incontournable cette année. La tension est là et la difficulté est brutale.

      2. Mass Effect 3
      Je vais me ramasser des tomates pour celui là. Je me souviens encore de mon premier walkthrough, départ un peu boiteux, jeu ahurissant par la suite et fin décevante. Et ensuite, j’ai pris conscience sur les internets de la crise geek que la fin a provoqué. Content de voir que Bioware a ré-édité la fin. J’ai donc téléchargé la fin en juin, mais ce n’est qu’en novembre que j’ai rejoué le jeu (incluant les autres DLC, Leviathan et Omega)(et après avoir refait ME1 et ME2) et c’est là que le jeu m’a frappé. Le gameplay a atteint son peak en frais de jouabilité pour la série (le voice command via la Kinect est un must), l’interaction avec les NPC est tout simplement excellente (et des moments poignants, ex : les scènes avec Thane). Les fins sont satisfaisantes et il y a des impacts à travers le jeu malgré tout la rage sur internet (mon opinion est que c’est juste rendu la norme de basher ME)
      1.Borderlands 2
      Si le premier m’avait conquis, le deuxième m’a sorti de mes bas. Les graphiques sont parmi les meilleures de cette génération (le gars qui a décidé en fin de production du premier pour changer pour un type de cel-shading = genius !) Tout les points forts du 1er ont étés repris, tous les points faibles ont étés polis. Mais ce qui ressort est l’écriture. Je ne me souviens pas d’avoir eu des personnages aussi engageant (Handsome Jack est probablement mon bad guy #1 de toute mon histoire de gamer) et des dialogues aussi déjantés. Chapeau.

    • Et Abobo’s Big Adventure, très bon clin d’oeil à l’ère pré-1990 du jeu video, merci pour cette découverte. J’ai effectivement perdu quelques heures hier.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité