Le blogue de Joel Martel

Archive du 4 décembre 2012

Mardi 4 décembre 2012 | Mise en ligne à 14h51 | Commenter Commentaires (4)

Des nouvelles de Netflix

Il y a quelques jours, je proposais une idée comme quoi Netflix pourrait offrir des sous-titres francophones, à défaut de présenter des versions doublées en français. J’avais adressé deux ou trois courriels en ce sens et jusqu’ici, j’en étais venu à croire que ceux-ci s’étaient égarés dans un vortex. Or, je viens tout juste de recevoir une réponse d’un employé de Netflix Canada, Hume Kiel:

Bonjour Joël -
Je travaille avec Netflix au Canada et viens de recevoir votre question à propos des sous-titres en français. Pour le moment, nous n’avons pas beaucoup de commentaires à ce sujet, bien que Joris Evers, Director of Communications de Netflix apporte les réponses suivantes à vos questions:
•   « Depuis son lancement au Canada en 2010, Netflix s’est engagé à accroître le contenu canadien pour ses utilisateurs en équilibrant sa collection variée de films et d’émissions de télévision américains, canadiens et du monde entier disponible sur son service. Le meilleur exemple de cet engagement est sans doute la relation très positive et croissante qu’entretient la compagnie avec la Société Radio-Canada, dont l’entente récemment annoncée par les deux parties visant à élargir le contenu canadien en langue française. Non seulement Netflix continue à développer son catalogue canadien, mais il a également mis beaucoup d’efforts dans l’acquisition de titres canadiens qui reflètent la riche diversité culturelle, géographique et linguistique de ce pays, relatant ainsi les histoires de nombreux Canadiens d’une rive à l’autre. »
•    « Netflix s’est engagé à fournir une plus grande diversité linguistique dans son contenu au Canada, y compris plus de sous-titres pour certains types de contenus. »
Je vous tiendrai au courant de toute évolution à ce sujet, et je vous prie de ne pas hésiter à communiquer avec moi si jamais vous avez des questions à propos de Netflix.
Cordialement,
Kiel

Maintenant, j’ignore si c’est moi qui cultivais trop de hautes espérances, mais j’ai cette impression d’avoir reçu des extraits de communiqués de presse. Mais bon, mieux vaut une réponse qu’un silence radio.

Enfin, un lecteur m’a encouragé à croire que mon idée n’était pas si mal que ça. Disons que ça apporte une piste de réflexion…

Je suis un sous-titreur et je peux vous dire que le sous-titrage positionné d’un film d’une heure 30 représente environ 24 heures de travail. J’ai un salaire d’environ 17$ de l’heure (l’échelle salariale de ma compagnie s’arrête à 22.62$/h). C’est un travail syndiqué comprenant plusieurs avantages sociaux (ma compagnie offre 2-3 semaines de vacances, 13 congés maladie, quelques congés mobiles, assurances assez solides incluant 100% des soins dentaires et la compagnie cotise 5.5% du 10% de ma paie investie dans un REER). Je crois que le sous-titrage ne serait donc pas, de mon point de vue, une dépense extravagante à l’échelle de Netflix.

Le support technologique requis est minime (je travaille de la maison sur Windows 7 et le logiciel de sous-titrage, bon je ne sais pas ce que je peux exactement me permettre de dévoiler sur le logiciel, alors je me contenterai de dire qu’il s’agit grosso modo d’un add-on à Word, donc il faut compter l’achat pour les travailleurs d’ordinateurs équipés de la suite Office et d’une license pour utiliser une version modifiée de Word si cela est nécessaire, ce que j’ignore en fait).

Le CRTC oblige par ailleurs le contenu audio-visuel à être sous-titré. Je suppose que Netflix tombe dans un vide juridique quelconque car normalement la diffusion au Canada d’un film ou d’une émission oblige le sous-titrage dans la langue d’origine, même le contenu pornographique doit être sous-titré. Ma compagnie sous-traite la plupart du contenu pornographique, mais il m’est arrivé à une reprise d’avoir ce type de contenu à l’horaire.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité