Le blogue de Joel Martel

Le blogue de Joel Martel - Auteur
  • Joël Martel

    Joël Martel est journaliste au Quotidien/Progrès-Dimanche depuis septembre 2012
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 16 novembre 2012 | Mise en ligne à 11h27 | Commenter Commentaires (5)

    Lettre à Nintendo… et aux autres.

    Salut à toi cher représentant de Nintendo, Sony, Microsoft, Ubisoft et de toute autres compagnies qui fait rêver les gamers à la moindre annonce.

    Si je m’adresse à toi aujourd’hui, c’est parce que j’en ai ras le bol. En fait, dans mon langage de tous les jours, j’utiliserais une tout autre expression, mais je me raffine avec le temps donc décode ça comme tu le veux bien et dis-toi qu’il y a dans tout ça un homonyme avec la lettre Q.

    Tout d’abord, sache que je n’envie pas ton travail. Bien que je trippe littéralement sur les jeux vidéo, je n’aurais pas vraiment de plaisir à répéter des centaines de fois par années, et ce, à propos d’une dizaine de jeux, qu’il s’agit du « best game ever ». Sans faire preuve de condescendance envers ton métier, j’aurais l’impression d’être prisonnier d’une boucle temporelle de type jour de la marmotte.

    Vois-tu, depuis plusieurs années, en plus de mon travail de journaliste (et là n’essaie même pas de me peinturer dans le coin en me disant que mon métier doit être routinier ou quelque chose comme ça car tu sais très bien que non), je produis et participe de façon tout à fait bénévole à des podcasts sur les jeux vidéo et il m’arrive même parfois d’écrire quelques lignes au sujet des jeux vidéo. Même que, probablement qu’un jour, j’ai parlé en bien d’un de tes jeux et que dans la semaine qui a suivi, ton patron a remarqué que les prévisions de vente  ont été mystérieusement dépassées de quelques centaines de copies. En gros, je t’ai aidé dans ta job.

    Et là, je parle pour moi, mais si tu savais combien d’imbéciles heureux nous sommes, uniquement au Québec, à donner bénévolement de nombreuses heures pour parler de tes jeux. Non  seulement nous sommes assez naïfs pour débourser des soixante dollars plusieurs fois par mois pour faire la promotion de tes jeux, mais en plus, nous sommes assez nonos pour payer des noms de domaine, des hébergements web et bien de la bande passante pour t’aider dans ta job.

    Et qu’avons-nous en retour?

    Rien.

    Là, j’imagine que tu ris à gorge déployée et avec raison. Tu me diras, et pourquoi on vous offrirait quelque chose en retour? On ne vous a jamais rien donné et pendant ce temps, vous vous tuez à faire connaître nos jeux au public et à leur donner le goût de se les procurer. #lolol

    J’ignore s’il t’arrive parfois d’échanger avec d’autres représentants qui oeuvrent au cinéma, en littérature ou en musique, mais ceux-ci n’arrêtent jamais. Ils envoient du matériel à n’en plus finir en souhaitant qu’un blogueur écrive un paragraphe à propos d’un de leurs produits. Une chose est certaine, ils doivent envier la communauté de gamers. Et peut-être qu’ils se réveillent la nuit pour te jalouser.

    D’ailleurs, j’ai fait ma petite enquête dernièrement et j’ai découvert avec tristesse qu’en matière d’articles que vous envoyez à des fins de promotion médiatique, ça ne vous coûtait pas trop cher. Du moins, au Québec. De toute façon, pas besoin d’être Columbo pour arriver à une réponse rapide. À part M.Net à Musique Plus qui traite de jeux vidéo dans les grands médias, et deux ou trois chroniqueurs random qui parlent de deux jeux par semaine à des heures de diffusion où il est presque pratiquement impossible qu’un gamer soit devant sa télé, ça ne fait pas trop de copies à envoyer par la poste ça.

    Je serais bien curieux de connaître le ratio de ventes engendrées par les médias traditionnels (principalement la télé) versus les initiatives bénévoles (principalement les blogs et podcasts). Je ne te le demanderai pas à toi cher représentant car, de toute évidence, tu n’es pas intéressé à le savoir et même si tu le sais, ça n’a pas trop l’air de t’inquiéter.

    Mais bon, je suis un gars avec des bonnes intentions alors si jamais ça t’intéressait, voici une liste de blogues et/ou de podcasts québécois qui produisent de façon rigoureuse et régulière des revues et des critiques de ton matériel et qui mériteraient au moins que tu leur envoies quelques gros titres de temps en temps. Même que ça ne ferait pas de tort de leur envoyer un accessoire. Je dis ça comme ça, mais supposons que si le représentant de Sony  avait envoyé une PS Vita à chacun de ces podcasts, il se serait assuré qu’on parle un peu plus des jeux sortis sur cette console-là et le 250 dollars que ces bénévoles n’auraient pas eu à investir dans l’achat de la console, crois-moi, ils l’auraient dépensé en jeux dont ils auraient parlé à leurs quelques centaines d’auditeurs et/ou de lecteurs.

    Bref, tu comprendras que c’est une liste vite faite et qu’il manque certainement de nombreux sites, mais bon, c’est un départ.

    P.-S. Avant que tu subisses des étourdissements devant la richesse de la liste qui suit, sache que, sans vouloir me la péter, j’ai un bon nombre de lecteurs et lectrices. Ça pourrait t’être profitable que la semaine prochaine, en arrivant à mon bureau, il y ait une Wii U qui m’attende.

    Courte liste des sites québécois de jeux vidéo qui mériteraient que tu leur envoies des jeux et même des consoles :

    Rétro-Nouveau

    Facteur Geek

    L’Épée légendaire

    Fun-Jouer-Jeux

    Jumeaux Techno

    Geekbécois

    Horreur-Gamer

    Tags: , , , ,


    • J’avais fait le même commentaire à l’époque quand j’étais directeur musical d’une petite station communautaire, mais qui jouait tout de la musique. J’avais peur que ce soit mal perçu au contraire, j’ai eu en retour des tonnes de copies, tant pour la station que pour des concours !!! Je vous le souhaite !

    • Wow! Merci! Et je le souhaite pour tous!

    • Nous c’est bizare c’est le contraire, je recois plus de jeux que de film, c’est les studios de cinéma qui me boude. Excellente chronique en passent l’ami

    • Excellent Article ! Je viens de commencer a écrire sur un de ses blogues et je suis toujours impressionné de la qualité du contenu mais surtout des gens dévoués qui ont initié le projet et ceux qui y contribuent de façon volontaires. Je souhaite que ce cris du coeur fasse tourner la roue un peu plus pour aider mes collègues.

      J’ajouterais également qu’en plus des jeux, tout ce qui a rapport avec la technologie et accessoires technologie, les compagnies se font souvent avares de nouvelles et de primeurs lorsqu’on est pas établit au pays de l’oncle sam. On aimerait parfois juste en parler au bon moment mais faute de coopération, on se retrouve à en parler un peu trop tard.

    • Tout dépend en faite sur qui on est amené à tomber. Certains éditeurs ou agences sont très ouverts et permettent vraiment aux petits sites d’avoir assez de matériel pour arriver à faire quelque chose. D’autres en revanche (et on peut parler de majorité) sont très rétissants et n’offrent que peu d’opportunités. Quand ils ne nous ignorent pas tout simplement.

      Je suis Français, mais depuis que je suis au Québec voilà trois ans, j’ai profiter de mon gros temps libre pour monter un blog qui a ensuite évolué vers un petit site sur mes passions et notamment en grande partie le jeu vidéo. Dans la mesure de mon possible et de mes moyens j’essaye de le faire vivre, mais il faut bien avouer que c’est assez difficile. Lorsqu’on a une petite famille on n’a pas un budget extensible et naturellement je me suis vite tourné vers les éditeurs pour avoir accès à certains de leurs produits.

      Le résultat, c’est que chez les gros éditeurs on se heurte facilement à un mur. Notamment car souvent il faut passer par les É.U et que pour eux il y a pas grand intérêt à miser sur un site francophone qui débute, encore moins quand on est basé au Québec. Donc on est obligé d’alimenter nos article et critiques avec des jeux de petits éditeurs, qui malgré tout l’amour que j’ai pour ces petites productions et dématérialisés, il faut avouer que ce n’est pas ce qui génère du traffic. Et on sait à quel point l’audience est crucial pour réussir à ouvrir des portes. Un cercle vicieux qui n’a pas vraiment de solution miracle.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité