Le blogue de Joel Martel

Archive, novembre 2012

Vendredi 30 novembre 2012 | Mise en ligne à 21h26 | Commenter Aucun commentaire

Antidote 8: magie ou science?

Ça fera bientôt vingt ans que le logiciel Antidote est dans le décor. Depuis moins d’un mois, voilà que la huitième version est sur le marché.

On m’a donc offert de mettre à l’épreuve Antidote 8 et j’ai accepté le défi.

Tout d’abord, la première question qui vient à l’esprit est bien entendu : “Qu’y a -t-il de nouveau depuis la version 7?”

Ici, l’une des grandes nouveautés est le fameux Visuel intégré qui insère ses images directement dans les définitions et locutions. Je vous en vanterais bien les mérites, mais afin d’accéder à cette fonction, il faut débourser un vingt dollars supplémentaire à partir de la boutique de Druide. Mais bon, l’option semble sacrément intéressante lorsque l’on sait que des enfants l’utiliseront par exemple.

Parmi les autres nouveautés offertes dans Antidote 8, on compte notamment l’ajout de la transcription phonétique de toutes les formes d’un mot, la recherche par critères et la correction est maintenant séparée en deux modes : linguistique et typographie.

Il faut savoir qu’en plus d’être un correcteur, Antidote est une collection d’ouvrages de référence tels que des dictionnaires et des guides. Inutile de vous dire que lorsqu’on fait un travail comme le mien, c’est un peu beaucoup pratique comme logiciel.

Parmi les options qui m’ont tenu occupé, j’avoue que le dictionnaire d’étymologie me fait particulièrement capoter. Ce dernier nous fournit un historique d’un mot, de ses premières utilisations répertoriées jusqu’à aujourd’hui. Aussi, il est possible de demander à Antidote de nous fournir aléatoirement des mots et si l’on désire enrichir notre vocabulaire, on n’a qu’à exiger des mots rares tels que mordançage et blépharoplastie. Bon, je suis conscient que ça peut sembler louche comme activité, mais je suis un gars comme ça…

En ce qui concerne les autres utilisations ludiques que je fais d’Antidote, j’aime copier-coller des textes de blogueurs et de chroniqueurs et analyser la richesse du lexique employé. Par exemple, grâce à mon utilisation de mordançage et de blépharoplastie, je me suis en quelque sorte élevé par rapport à la moyenne.

Aussi, le dictionnaire de champ lexical peut être très pratique afin de trouver l’inspiration. Sinon, le générateur d’anagrammes est tout simplement merveilleux. Seul point négatif, le monde devra faire le deuil d’un éventuel retour de l’émission télévisée Charivari.

Mentionnons que tout comme la version précédente, son intégration aux différents logiciels de rédaction ainsi que les fureteurs (oui oui, Chrome est de la partie) se fait aisément et le passage au mode Antidote se fait de façon très conviviale.

Alors, on l’achète ou non cet Antidote 8?

Que l’on soit doté d’une bonne connaissance en français ou que l’on soit, sans même le vouloir, l’inventeur d’une toute nouvelle forme de français s’apparentant à un langage extra-terrestre, Antidote est l’un des achats les plus pertinents en matière de logiciel. Bien écrire, c’est s’offrir de ne pas être automatiquement redirigé vers la porte de derrière. Évidemment, Antidote n’est pas magique et il arrive qu’il propose des aberrations. Toutefois, les concepteurs du logiciel sont les premiers à l’affirmer dans le mode d’emploi. Le français est une langue complexe à maîtriser et ses nombreuses règles défient parfois la logique. Dans le même ordre d’idées, c’est ce qui fait du français une langue débordante d’humanité.

Maintenant, étant habitué depuis un bon moment avec la version précédente, je dois avouer que si vous êtes de ceux et celles qui possèdent déjà Antidote 7, il n’est pas nécessaire d’entrer dans un état catatonique. Vous pouvez encore patienter un moment avant de faire le saut vers Antidote 8. Le fantôme de la conjugaison ne devrait pas commencer à vous hanter immédiatement en intégrant des erreurs de syntaxe dans vos rêves afin de les transformer en cauchemars grammaticaux.

Enfin, en tenant compte de la richesse hallucinante d’outils qui sont compris dans Antidote 8, son coût de 69 dollars est plutôt dérisoire.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 30 novembre 2012 | Mise en ligne à 13h12 | Commenter Commentaires (2)

Liste de Noël de Poulet Neige: Comme dans le temps du club Columbia

C’est aujourd’hui que la gang de Poulet Neige mettait en ligne sa fameuse liste de Noël. Il s’agit de la troisième édition.

Le concept est plutôt simple. Vous vous rendez sur la page de la Liste de Noël Poulet Neige. Vous sélectionnez les albums que vous désiriez recevoir. Et puis comme il n’y a pas de quantité limitée, choisissez-les donc tous. Ensuite, vous laissez votre adresse courriel à la fin du formulaire et le 25 décembre, le cyber-Père Noël se chargera de vous envoyer un courriel avec toutes les instructions afin de récupérer vos requêtes.

Non seulement tous ces albums sont gratuits, mais ils ont été judicieusement triés sur le volet (sauf celui d’un certain Martel Solo) par l’équipe de Poulet Neige. Il y en a pour tous les goûts. La preuve, on y retrouve l’excellente et fascinante dernière galette d’Artist of the Year, les troublantes Variations Fantômes de Philippe B, le “pinkertonesque” XXIème siècle de Lac Estion et l’envoûtant Comment j’ai explosé de Chinatown.

En tout, c’est près de 150 albums sur lesquels vous pouvez mettre la main sans payer un seul sou. Et puis, en quelques clics, vous deviendrez la référence auprès de vos amis en matière de musique indépendante au Québec.

Alors, qu’attendez-vous?

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Dimanche 25 novembre 2012 | Mise en ligne à 14h18 | Commenter Commentaires (2)

Des films de peur dans vos oreilles

Les dernières semaines ont été plutôt chargées en émotions pour la bande d’Horreur-Web. En effet, le site fondé par Dany Champagne célébrait il y a quelques semaines son neuvième anniversaire. Neuf ans à parler de films d’horreur et à visionner toutes les sorties, bonnes ou mauvaises, c’est un sacré contrat. Une chose est certaine, Horreur-Web est désormais le site de référence par excellence pour tous les amateurs francophones de cinéma d’horreur donc… chapeau à monsieur Champagne pour ténacité!

Outre ce neuvième anniversaire, l’entité Facebook d’Horreur-Web franchissait la barre des 1000 abonnés au cours des derniers jours.

Maintenant, si vous êtes des lecteurs et lectrices fidèles de ce blogue, vous êtes certainement au parfum de ma passion pour les podcasts. Sachez alors que le pendant audio d’Horreur-Web, soit le Dernier podcast sur la gauche, a dépassé le cap du 75e épisode depuis quelques jours, et ce, moins de trois ans après la publication du premier épisode le 25 novembre 2009.

Avant de vous rediriger vers les archives du Dernier podcast sur la gauche, je tiens à avertir les oreilles sensibles de faire preuve de vigilance. Car, on ne se le cachera pas, il s’agit d’un podcast où l’on traite souvent d’histoires violentes et de scènes de nudité. Bref, un podcast à propos de cinéma d’horreur.

Aussi, l’humour juvénile du coanimateur Dominic Paulhus pourrait troubler certaines âmes prudes. Par exemple, celui-ci tient à chaque épisode un bloc de cinq nouvelles insolites dont la fameuse « nouvelle de pénis » où l’on découvre que chaque semaine, l’anatomie masculine réussit à se tailler une place dans l’actualité, quelque part dans le monde.

Pour accéder à tous les épisodes du Dernier podcast sur la gauche, rendez-vous sur la page d’archives.

Bonne écoute!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité