Miguel Bujold

Miguel Bujold - Auteur
  • Le blitz

    Le blitz est l'endroit vers lequel convergent les amateurs de football du Québec et d'ailleurs. Un blogue où vous pourrez débattre et commenter l'actualité de la NFL et de la LCF, et donner vos prédictions.

    Miguel Bujold analysera ce qui se déroule dans les deux ligues, tout en vous invitant à vous prononcer sur les sujets de l'heure.

  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 13 juillet 2013 | Mise en ligne à 13h48 | Commenter Commentaires (16)

    Le génie de Trestman

    Trestman-attaque

    Logiquement, l’attaque des Alouettes devrait être supérieure à celles des dernières années. Arland Bruce – qui mène l’équipe avec 13 attrapés – et ses plus de 10 000 verges de gains en carrière se sont ajoutés à une unité qui comptait cinq joueurs sur l’équipe d’étoiles de la division Est en 2012. Et Brandon Whitaker et Jamel Richardson ne faisaient même pas partie de ces cinq joueurs !

    Mais ce n’est bien sûr pas le cas du tout depuis le début de la saison. Le coefficient d’efficacité d’Anthony Calvillo n’est que de 69 et les Moineaux n’ont marqué que trois touchés offensifs en autant de matchs, ce qui est nettement insuffisant dans une ligue portée sur l’attaque comme la LCF.

    Certaines personnes ne semblaient pas trop réaliser que Marc Trestman est un entraîneur offensif exceptionnel. J’imagine que ces mêmes gens apprécient un peu plus le génie offensif de Trestman aujourd’hui.

    Trestman s’est adapté au jeu canadien en un temps record. Il a profité pleinement de toutes les possibilités qu’offre notre football, à commencer par les receveurs qui peuvent tous être en mouvement avant la remise du ballon. Il a fait de la permutation de positions un art.

    L’ancien pilote des Oiseaux a également soutiré le maximum de ses receveurs imposants et des qualités de bloqueur et de receveur de Whitaker. Surtout, il a adapté son système de jeu aux qualités de Calvillo, dont les deux principales sont la lecture du jeu et la précision. Ce n’est pas à un mois de fêter son 41ème anniversaire que Calvillo gagnera en force de bras ou en mobilité…

    Autre élément important, il n’y a presque jamais eu de dissension dans l’équipe au cours des cinq saisons où Trestman menait le navire. Une semaine après le début du camp d’entraînement du mois dernier, certains joueurs ne semblaient pas trop apprécier le système de jeu du coordonnateur offensif, Mike Miller. Calvillo et Miller ont d’ailleurs eu une franche discussion à ce sujet, la semaine dernière. Dan Hawkins devra s’assurer que tout le monde travaille bien ensemble, ce qui semble plus ou moins être le cas jusqu’à présent.

    Il y a cependant des éléments positifs dans le nid. La défense est remarquable (10 revirements et 14 sacs) et les unités spéciales n’ont pas aussi bien joué depuis 2010. Noel Thorpe et Ray Rychleski font de l’excellent boulot avec leur unité respective.

    Et n’oublions pas qu’une fiche de 1-2, comme celle qu’ont les Alouettes actuellement, est loin d’être dramatique dans la LCF. Les Lions ont gagné la Coupe Grey après avoir perdu six de leurs sept premiers matchs en 2011. Les Tiger-Cats, les Blue Bombers et les Eskimos ne sont pas tout-à-fait des puissances, et les Argonauts ont la même fiche que les Als. Ce n’est donc pas encore le moment d’appuyer sur le bouton de panique.

    Il n’en demeure pas moins que Jim Popp devra garder la situation à l’œil s’il veut éviter de rater les séries éliminatoires pour la première fois de sa carrière. Période d’ajustement ou pas, Miller et Hawkins ont trop de joueurs talentueux sous la main pour ne totaliser que 17 points offensifs en deux matchs consécutifs à domicile.

    Bien qu’il n’y ait pas encore urgence en la demeure, les deux prochains matchs que disputeront les Alouettes au Stade Percival-Molson (le 25 juillet contre Edmonton et le 8 août contre Toronto) seront très importants. Huit des 12 derniers de l’équipe seront à l’étranger, alors on doute qu’elle sera en mesure d’imiter les Lions si elle commence la saison avec une fiche de 2-4 ou de 1-5.


    • Pas de panique. C’était quand même moins pire, un peu. Une première séquence offensive – préparée – très encourageante. Puis, dans le feu de l’action quand c’était le temps – d’improviser et de s’ajuster – c’est complètement tombé à plat.

      On s’ennuie du cérébral Trestman, génie incontestable de l’attaque et des quarts. Mais donnons la chance au jovial Hawkins de nous faire découvrir ses points forts.

    • Trestman fait partie de ces gens qui ont compris qu’un «vrai leader» est d’abord un homme humble qui se mérite le respect !
      Tout comme en affaires, il y un un vieil adage qui dit qu’on reconnaît un «leader» quand les gens font tout ce qu’il demande en n’ayant aucune raison de le faire !
      Je crois que les nouveaux «coach» se comportent en «Amaricains qui connaissent tout» » et que Popp devrait demander à Trestman de leur donner un coup de téléphone pour les ramener sur terre !
      Go Als Go !
      Robert Alarie

    • Le problème en est un de coaching. Hier, après le premier touché des Alouettes, la défense a fait des corrections dans sa stratégie. Les Alouettes ont été incapables de répondre à ces ajustements. Résultats : zéro

    • Les matchs sont à bas pointage comme certains matchs dans la NFL. Pour la LCF c’est rare que les deux adversaires marquent moins de 24 points il me semble. De la façon que l’attaque joue, c’est normal d’oublier que la fiche est de seulement 1-2, car c’est facile de prévoir 2-10 avec une attaque pareil. Je veux bien que les autres unités performent bien, mais depuis que Calvillo est avec l’équipe, c’est l’attaque qui donne des victoires aux alouettes. Quoique je serais curieux de voir la défense et les unités spéciales devenir déterminant sur la fiche de l’équipe.

    • Miller et Hawkins ont eu tout le temps qu’il faut pour s’adapter au jeu canadien. Que leur faut-il de plus? Ils ont les vidéos des dernièrs années et peuvent dialoguer avec des joueurs d’expérience. Je crois que la nomination d’Hawkins était une grosse erreur. Les prochains matches vont le confirmer.

    • Hawkins et Miller ont couru après le trouble en s’éloignant beaucoup trop du système offensif de Trestman(if it ain’t broke,don’t fix it disent les Anglos).Et comme on ne peut pas repartir le compteur à zéro,il faudra ”patcher”ici et là et faire des ajustements à droite et à gauche en espérant que ça fonctionne,exactement comme la défensive de Reinebold l’an dernier.

      Comme l’impression que l’offensive qui est loin d’être en mode transition post Trestman va se chercher tout au long de la saison.Hawkins et Miller ont trop brassé les cartes.Dommage(s).

    • ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle, trestman étant un génie, ce sera difficile avec hawkins de remplir ses souliers mais bon, on verra dans 2 ou 3 matches.
      l.attaque de calgary était agressive, rapide, ca ne niaisait pas. malgré plusieurs débordements la défensive a fait un bon boulôt surtout quand tu passes le 2/3 du match sur le terrain et avec un touché en prime, on ne peut pas blamer la défensive.
      le problème c’est l’interaction entre calvillo et la ligne offensive.ca joue individuel, combien de receveurs étaient disponibles mais le ballon n’arrivait pas ou trop tard, c’est cette seconde qui manque qui bousille tout le reste. bien sur wooddruf est blessé et maintenant flory? ca sera difficile
      ceci dit, il faut reconnaitre que calgary a joué un fort match, j’ai hate de voir la partie de la semaine prochaine

      hasdrubal

    • en tous cas `regarder l équipe aller on dirait bien qu il n était pas un très bon enseignant , y a pas formé de relève

    • Aucun point marqué (même pas un simple) par l’offensive dans les 52 dernières minutes du dernier match. Visiblement il faut changer quelque chose. Jamel Richardson à qui on n’envoie jamais le ballon, comment peut-on justifier cela?

    • Bonjour Miguel

      Ce qui me laisse perplexe dans la situation actuelle de l’attaque des Alouettes est qu’elle semble souvent désorienté. Et tant qu’à parler du génie de Trestman, il avait trouvé la formule qu’il fallait en ce qui concerne la protection. Cette saisons c’est incroyable comme elle est mauvaise. Calvillo n’a jamais le temps pour plus d’une lecture et déjà il a un adversaire dans sa face.

      En plus j’ai la désagréable impression que l’attaque des Oiseaux ressemble trop par moment à une attaque de la NFL. Faudrait expliquer à Miller que la LCF est bien différente du gros circuit et non une pâle imitation. C’est dommage que l’attaque en arrache autant pendant que les unités spéciales et la défensive joue aussi bien.

    • Après trois matchs, j’imagine qu’il est encore trop tôt pour paniquer. Mais jusqu’à date, il semble qu’il manque à Hawkins le talent de Trestman à bien préparer son équipe pour bulldozer l’adversaire en début de match et il manque aussi à Hawkins le talent de Matthews pour faire les savants ajustements qui vont permettre de dominer la deuxième demie. À part Rust et Popp à titre d’entraîneurs, on a été gâté à Mtl. Et Hawkins s’est entouré d’une foule d’entraîneurs, en plus.

    • Moi, ce qui m’inquiète, ce sont 2000 bancs vides une magnifique soirée de 22 degrés au mois de juillet.C’en prendrait pas gros pour que le nid s’envole!

    • Notre choix de coaching cette année est catastrophique.
      Mike Miller est un cabochon et a un dossier très très très médiocre.
      Hawking arrive avec un dossier depuis 2006 de 19-39, ca va faire 10 ans qui a pas une saison gagnante.

      Faut se rendre à l’évidence, on a embauché un joyeux duo qui manque totalement de connaissance et d’astuce. Notre attaque est passive, sans surprise, facile a lire et les joueurs perdent confiance.

      Surement, une des pire décisions de Pop.

    • Le calendrier des ALS est poche en cr…. 2 back 2 back pour commencer l année.
      Only in the CFL.

    • Au moins, la Def et les special team font leur travail… Imaginez si Trestam était encore là!

    • Nos alouettes vont probablement souffrir toute la saison, pour deux raisons évidentes l’équipe d’entraineurs pour la plupart me semble pas adéquat, et la seconde bien Anthony Calvillo est tout simplement entrain de joueur une saison de trop, il n’a jamais été rapide mais pouvait sortir aprfois de sa boite sans pour autant se faire prendre, cependant celui de cette saison n’avance plus et a même de la misère à retrouver son second receveur quand ce n,est pas le dépanneur.

      C’est malheureux mais c’est Jim Popp qui a laissé trainner les choses et fait de mauvais choix d’instructeurs, surtout en offensives et le chef.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  •  

    juillet 2013
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité