Miguel Bujold

Miguel Bujold - Auteur
  • Le blitz

    Le blitz est l'endroit vers lequel convergent les amateurs de football du Québec et d'ailleurs. Un blogue où vous pourrez débattre et commenter l'actualité de la NFL et de la LCF, et donner vos prédictions.

    Miguel Bujold analysera ce qui se déroule dans les deux ligues, tout en vous invitant à vous prononcer sur les sujets de l'heure.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 13 février 2012 | Mise en ligne à 9h48 | Commenter Commentaires (30)

    Repêchage virtuel (deuxième partie)

    Courtney-Upshaw

    On poursuit notre «mock draft» avec le deuxième quart des sélections de la première ronde. Vous pouvez consulter la liste de mes huit premiers choix en cliquant ici.

    Notez que ce n’est pas la version définitive de mon «mock draft» annuel, qui sera plutôt publiée dans La Presse dans les jours qui précéderont le repêchage de la NFL, dont la première ronde aura lieu le jeudi 26 avril.

    9- Miami : MICHAEL BROCKERS, plaqueur (LSU) – Les Dolphins changeront de système défensif en 2012, passant du 3-4 à un 4-3. Ce faisant, l’ajout de joueurs de ligne est impératif. Le talent de Brockers ne fait aucun doute, et il pourrait rapidement devenir le pilier de la première ligne des Dolphins.

    10- Buffalo : COURTNEY UPSHAW, secondeur, (Alabama) – Ça fait des lustres que les Bills n’ont pas eu un joueur de premier plan pour presser le quart, et c’est peut-être l’élément manquant afin que leur défense s’élève parmi les bonnes du circuit. De plus, Upshaw évoluait déjà dans un 3-4 à l’université.

    11- Kansas City : RILEY REIFF, bloqueur, (Iowa) – Les Chiefs doivent absolument améliorer leur ligne offensive, et certains analystes estiment que Reiff est meilleur que Matt Kalil… La différence, c’est qu’il occupera probablement un poste du côté droit dans la NFL. Le garde DeCastro est une autre possibilité.

    12- Seattle : MELVIN INGRAM, ailier défensif, (South Carolina) – Un peu comme celle des Bills, la défense des Seahawks pourrait devenir une véritable force si elle ajoutait un joueur capable de presser le quart-arrière.

    13- Arizona : JONATHAN MARTIN, bloqueur, (Stanford) – La ligne offensive des Cards est une faiblesse depuis une décennie. Et compte tenu de la fragilité du quart Kevin Kolb, l’arrivée d’un bloqueur comme Martin devrait être une priorité.

    14- Dallas : DRE KIRKPATRICK, demi de coin, (Alabama) – C’est l’évidence même que les Cowboys doivent améliorer leur défense. L’attitude de Kirkpatrick ne fait pas l’unanimité, mais cela n’a jamais fait peur aux Cowboys, qui voudront assurément renflouer leur tertiaire.

    15- Philadelphie : LUKE KUECHLY, secondeur, (Boston College) – Les Eagles sélectionnent rarement des secondeurs tôt dans le repêchage, mais ils ne pourront se permettre d’ignorer Kuechly s’il est encore disponible à leur rang de sélection. Leur groupe de secondeurs est nettement trop faible afin de pouvoir viser les grands honneurs.

    16- Jets de N-Y : DAVID DECASTRO, garde, (Stanford) – Rex Ryan voudra certainement revenir aux sources en utilisant davantage son jeu au sol la saison prochaine. DeCastro pourrait devenir un garde dominant, et les Jets ont besoin d’un joueur comme lui.

    Qu’en pensez-vous ? Le deuxième quart de la première ronde risque-t-il de ressembler à ça, ou pas du tout ?


    • Ce que j’aime faire lorsque je fais un repêchage virtuel, c’est de comparer le résultat avec mon “big board”.

      Mon “big board”, c’est un classement que je fais des espoirs en regardant la valeur rattachée à leur position. J’ai mentionné, il y a quelques semaines, qu’il y a des positions d’impact dans la NFL. Selon moi, pour qu’une équipe soit prétendante aux grands honneurs, ils doivent avoir des joueurs top5 (pas des top10, top5) dans ces positions (les Giants ont Nicks, Manning et JPP. LEs Pats, Brady, Gronkowski et Wilfork. Les Ravens ont Suggs Ngata et Rice, etc). Après, tu les entoures avec de bons joueurs et tu as une équipe gagnante.
      Après, lorsque je fais le repêchage virtuel, je regarde pour voir si joueur est repêché tôt ou tard, en fonction de son talent.

      Voici le big board:
      1. Andrew Luck (QB)
      2. RGIII (QB)
      3. Morris Claiborne (CB)
      4. Trent Richardson (RB)
      5. Matt Kalil
      6. Ashlon JEffery (WR)
      7. Justin Blackmon (WR)
      8. MIchael Brockers (DT)
      9.David DeCastro (OG)
      10. Lamarr Miller (RB)
      11. Courtney Upshaw (LB)
      12. Vontaze Burfict (LB)
      13. Jonathan Martin
      14. Janoris Jenkins (CB)
      15. Quinton Coples (DE)
      16. Dre Kirpatrick (CB)
      17. Riley Reiff (RT)
      18. MIchael Floyd (WR)
      19. Nick Perry (DE)
      20. Melvin Ingram (DE)
      21. Zach Brown (LB)
      22. Whitney Mercilius (DE)
      23. Stephen Gilmore (CB)
      24. Cordy Glenn (OG)
      25. Dontari Poe (NT)
      26. Mark Barron (S)
      27. Orson Charles (TE)
      28. MIke Adams (LT)
      29. Kelechi Osemele (OG)
      30. Peter Koz (C)

      other notables:

      Alfonzo Denard (CB) 41
      Ryan Tannehill (QB) 52
      Luke Kuechly (LB) 59

    • Un chiffre négatif en parenthèse veut dire que le joueur s’est fait overdrafté selon mon bigboard.

      Donc, après Andre Luck (0), Claiborne (-1), Matt Kalil (-2), RGIII (+2), Richardson (+1), Blackmon (-1), Jeffery (+1) et Brockers (0)

      9. Miami. Ils cont officiellement partir du 3-4 pour aller au 4-3 (quelle erreur). Normalement, une équipe qui effectue un tel changement va repêcher beaucoup de joueurs défensifs. Les Dolphins vont avoir besoin d’un ailier défensif à l’opposé de Cameron Wake. Malheureusement pour eux, la classe de 2012 est sans “can’t miss prospect”. Ils vont prendre une chance avec l’ultra talentueux Quinton Coples (-6)

      10. Buffalo. UNe autre équipe qui se doit d’appliquer plus de pression sur le quart. Ils ont la chance au 10e rang de sélectionner Courtney Upshaw (-1). Un joueur hybride qui peut joueur un 4-3 DE ou un 3-4 OLB. Un joueur qui a dominé le championnat national et qui devrait faire tourner pas mal de têtes au combine.

      11. KC David DeCastro (+2). Le meilleur garde de la dernière décennie. Comparable à Steve Hutchinson. Un monstre.

      12. Seattle Nick Perry (DE) (-7). Les Seahawks doivent appliquer de la pression sur le quart. Nick Perry est extrêmement athlétique et sera parfait pour relancer la ligne défensive des Seahawks.

      13. Arizona Jonathan Martin (0). Levi Brown est le pire plaqueur de la ligue.

      14. Dallas Janoris Jenkins (CB) (0). Un des 3 meilleurs joueurs au Senior Bowl. Jerry Jones le fixait longuement durant la fin de semaine. Quel talent!

      15. Philadelphie. Oh boy, cette sélection est difficile. Manti Te’o aurait été la sélection s’il n’était pas retourné à Notre Dame. Si j’étais les Eagles, je repêcherais VOntaze Burfict, mais je ne pense pas qu’il va aller aussi haut.
      sélection: Zach Brown (LB) (-6). Ce genre de joueur devrait prendre beaucoup de valeur d’ici le repêchage. Les équipes commencent à utiliser des ailiers rapprochés très athlétiques et hyper grands (Gronkowski, Graham, Pettigrew, etc) et les équipes vont devoir avoir un secondeur physique qui est aussi capable de les suivre en couverture. C’est pourquoi des joueurs comme Zach Brown devrait être overvalue.

      16. Jets Melvin Ingram (DE) (-4). Les Jets ont besoin d’appliquer de la pression sur le quart sans être obligé d’amener trop de personnel. Melvin Ingram a dominé au Senior Bowl. Dominé. Certainement pas une 2e version de Vernon Golston. Un vrai joueur de football

    • 1234_56 : Vos connaissances d’espoirs sont impressionnantes, est-ce que vous travaillez dans le milieu du football ou c’est par passion?

    • Les Bills ont annoncé qu’ils passaient au 4-3 l’an prochain. En ce sens, Melvin Ingram (South Carolina) devient une option quoique Courtney Upshaw m’apparait comme un joueur plus talentueux.

    • @1234_56: encore une fois je suis impressionner par vos connaissances et la qualité de vos écrit! merci de nous les faire partager:-)

    • @1234_56
      Je sais que Jeffery a connu une saison ordinaire principalement à cause de son QB, mais les autres analystes le savent aussi et la plupart le classent derrière Floyd chez les receveurs. De ce que j’ai vu de lui, il a de très bonnes mains et se sert bien de son physique, mais il n’est pas le plus rapide. Comparativement à Floyd, qui lui ressemble quand même pas mal, il est probablement un peu plus physique, mais moins rapide dans des petits espaces (on short spaces…).

      En tant que fan des Bears, j’espère qu’ils iront chercher un bon receveur pendant la saison morte et je m’intéresse beaucoup à Floyd et Jeffery. Pourquoi vois-tu ce dernier comme le 6e meilleur prospect (devant Blackmon, ce qui est encore plus surprenant)?

    • Il est beaucoup trop tôt pour faire tes mock draft qui ont un peu de bon sens !!!
      Attendez, quelques semaines après le Combine, le temps que les équipes passent leur entrevues et le Wonderlic test et autres tests de personnalités.

      Il y a toujours des surprises après le combine… des joueurs qui ont déçu (Andre Smith, OL des Bengals il y a 3-4 ans) qui par la suite perdent beaucoup de plumes et d’argent !!!

      Miguel : Les gens voulaient un «mock draft», alors ils l’obtiennent ! Aux États-Unis, on commence ce genre d’exercice des mois et des mois à l’avance. Évidemment, ce n’est pas ma version finale. Mon «mock draft» définitif sera publié dans La Presse, quelques jours avant le repêchage.

    • @ballonpointu
      Bien des sites internet publient un «mock draft» dès la semaine qui suit le repêchage… Des simon_snake qui ne s’intéressent qu’aux prospects et pas vraiment à la NFL, il y en a des tonnes dans le milieu du football américain.

    • @vene777

      par passion. Je suis très loin de travailler dans le football!

      @jay_jay

      Entre Blackmon et Jeffery, tout va se jouer au combine, selon moi. Blackmon a indiqué qu’il allait participer à toutes les compétitions. Son 40yard dash va lui être très important afin de montrer qu’il n’est pas une 2e verson de Michael Crabtree. Pour Jeffery, il va devoir détruire la compétition. Il en a certainement les capacités athlétiques.
      Pourquoi je préfère Jeffery (Blackmon pourrait le devancer avec un excellent temps au 40yard)? Je veux qu’un receveur de passe compte des touchés. Je veux un receveur à qui je peux lancer le ballon sur un 3e essai et être certain qu’il va l’attrapper. Je ne veux pas Victor Cruz au 5e rang, je veux Hakeem Nicks.

      @ballonpointu

      il y a 3 moments pour faire des mock drafts. Avant le combine, après le combine et après les pro-day de tous les espoirs.

    • @1234_56

      les mocks drafts d’avant Combine, servent à mousser l’intérêt du combine chez nos voisins du Sud. Les mocks drafts d’après Combine sont bcp plus intéressants, car il y a plus de substances aux différents arguments dans l’ordre de sélection

      Par contre, les pro-days ne servent pas souvent à grand chose, car les scouts savent bien que toutes les conditions sont contrôlés pour bien faire paraître les joueurs, ce qui n’est pas le cas du Combine..

    • 9 -Q. Coples (la gaffe. Il me donne l’impression du gars qui va se coucher après quelques Millions garantis.)
      10- C. Upshaw
      11 – J. Martin
      12- Dre Kirkpatrick
      13- D. Decastro
      14- Janoris Jenkins (Ils vont être déçu de ne pas avoir Kirkpatrick)
      15- V. Burfict (J’espère qu’ils ne prendront pas Kuechly)
      16 – A. Jeffery (J’aime mieux M. Floyd mais je veux que mes Bears le repêchent alors pour ce mock draft d’avant combine, je me gâte.)

    • @123456

      J’aime mieux Mercilius que Perry… Mais je peux comprendre.
      Mais O. Charles avant D. Allen? Celle-là, je la comprends moins bien… C’est audacieux!!

    • @ballonpointu

      mock draft avant le combine: basé sur les films de la saison
      mock draft après combine: biaisé par des démonstrations athlétiques
      mock draft après pro-day: ca donne la chance à des espoirs qui ont mal fait au combine (ex.: avec un 40 time en deca des attentes)

      Les dépisteurs qui se basent trop sur le combine vont errer. Il faut toujours aller revoir les films de la saison avant de se faire une idée.

    • @ miguel

      je suis pas certain de bien comprendre une de vos références, quand vous parlez de Riley Reiff. quand vous dites “La différence, c’est qu’il occupera probablement un poste du côté droit dans la NFL”

      je crois comprendre que vous dites qu’il jouait du côté gauche au collège, bien sûr.

      mais dans le jeu de ligne offensif, est-ce que la différence de passer de la gauche à la droite est aussi grande pour un bloqueur que pour les plaqueurs ? on entend souvent à la télé que pour les plaqueurs, y’a une grande différence entre bloquer le dos ou la face du QB, mais qu’en est-il du bloqueur ? quand ils bloquent pour la passe et qu’il n’y a pas de blitz, un des deux fait souvent du double-team selon les besoins, et quand ils bloquent pour la course..est-ce que ca fait une différence gauche ou droite ? j’en suis pas certain.

      on entend peu souvent parler de ces nuances à la télé, même si y’a des anciens joueurs de ligne dans les commentateurs – je pense entre autres a Randy Cross, et un ancien des Falcons – son nom m’échappe…sont-il encore là? on entend trop souvent les mêmes. c’est pas Aikman ou Simms qui vont s’évertuer à nous l’expliquer, sauf malheureusement dans les cas évidents de blocs spectaculaires

      (j’exclue de ce commentaire Vercheval à RDS, que je trouve excellent et qui essaie vraiment de nous souligner certains aspects du jeu de ligne dans ses analyses).

    • Miguel : Un plaqueur est un joueur défensif (defensive tackle), tandis qu’un bloqueur est plutôt un «offensive tackle». J’ai souligné que Reif avait davantage le profil d’un bloqueur du côté droit, car généralement, les bloqueurs du côté droit ont une moins grande valeur que ceux du côté gauche au repêchage… C’est ce que je voulais dire.

    • Donc Miguel, je lis ton mock et Trent Richardson le RB est encore là et les Bengals sont les prochains à parler. J’aime ce que je vois Miguel, j’aime ce que je vois!!!

      Miguel : Vous allez aimer ça encore davantage en lisant la troisième partie…

    • merci de préciser Miguel, je me suis toujours mêlé dans les noms de positions en français. je recommence:

      je disais donc qu’on entend parfois parler des différences gauche-droite pour le bloqueur, comme vous le mentionnez pour Reiff.

      et ma question était pour savoir si c’est une aussi grand différence pour un “offensive guard” (comment est-ce qu’on les appelle en francais, simplement garde ?) de passer de gauche à droite.

      Miguel : Oui, un «guard» en anglais est un garde en français, tout simplement. Et oui, je crois que c’est plus facile pour un garde de changer de côté qu’un bloqueur, car il peut notamment compter sur la présence d’un joueur à chaque côté de lui. De plus, le jeu de pieds diffère moins (gauche versus droite, ou le contraire) lorsqu’on joue à l’intérieur (garde) que lorsqu’on occupe un poste à l’extérieur (bloqueur). Cela dit, je n’ai jamais été un joueur de ligne offensive, alors peut-être que je me trompe…

    • @1234_56: Étant fan des Cowboys j’aimerais bien Jenkins, mais mis a part ses problèmes entre les 2 oreilles Kirkpatrick lui est il supérieur?.

    • @1234_56
      Les scouts ne foutent des films de saisons, car les systèmes de jeux varient tellement entre les Colleges et au niveau pro. De plus, ils veulent voir les faiblesses des joueurs, ce qui est rare de voir à travers les systèmes de jeux qui ont pour but d’exploiter leurs force et de cacher leurs faiblesses.

      Ex: si ton Left Tackle est incapable de bloquer un blizt du Wasp ou du Dime, son coach va faire un type de protection différent pour bloquer ce type de blizt ou créer un automatique (changement de responsabilité sur la ligne ou autre implication avec les RBs)

    • @keeperofthesevenkeys
      Sur films, Jenkins est supérieur (et Jerry Jones a été très impressionné par lui au Senior Bowl). Mais pour ces 2 espoirs, ce seront les entrevues qui vont être importantes, et malheureusement, nous n’y avons pas accès!
      @ballonpointu
      “Les scouts ne foutent des films de saisons, car les systèmes de jeux varient tellement entre les Colleges et au niveau pro.”
      C’est pour cela qu’on a des Vernon Gholston repêché dans le top10 et des Luke Kuechly dans la 1re ronde. L’analyse d’un joueur ne devrait pas changer dramatiquement après le Senior Bowl.
      Les scouts devraient se « foutre » des statistiques, pas des films de jeu.
      C’est très facile de voir les forces et les faiblesses de joueurs, même si le système est différent. Je vais vous donner l’exemple de Luke Kuechly.
      Les films de la saison nous montrent plusieurs choses: il n’est pas capable de tenir au point d’attaque contre des joueurs de ligne offensive, ses déplacements nord-sud et est-ouest sont lents, il n’a pas les capacités athlétiques pour couvrir un ailier rapproché et il n’est pas capable d’appliquer de la pression sur un quart.

    • @toomuchmat

      Ma théorie en 1re ronde, tu repêches pour les gros jeux.
      Receveurs de passe et ailier rapproché; touchés.
      Demis de coins: des interceptions (ou même pas de passes du tout de son côté)
      Ailiers défensifs: des sacs du quarts.
      etc.

      Je pense qu’Orson Charles va être plus dangereux dans la zone payante de D. Allen.

      Mercilius, Perry, Quoples, Ingram c’est pas mal dans la même catégorie. Il n’y a pas de joueur qui ressort du lot.

    • @1234_56

      Ca va dans les 2 sens ca….

      Il n’y avait pas de film de match de Tom Brady (pas partant Universitaire), de Wes Walker, Terrell Owens, John Randle , Antonio Brown, Dani Woodhead, Cameron Wake et de combien autres joueurs qui ne se sont pas faits repêchés ou jouaient pour des Université de second ou troisième ordres….

      Les films de saison nous montrent comment sont utilisés ses joueurs, point. Vernon Gholston ne jouait pas dans le même système défensif qu’au College, en plus d’avoir des problèmes de personnalité….

      Si les scouts se fiaient uniquement sur les films de match, Tim Tebow, Jamarcus Russell, Chase Daniel, Akili Smith, Ryan Leaf et autres grand QB universitaire auraient eu des carrières incroyable dans la NFL, vu qui connaissaient tous des bonnes saisons avec des bons films de match… Faux, s’ils ont conu du succès universitaire, c’est à cause de système de jeux auquel ils étaient adaptés et qui n’étaient pas utilisés dans la NFL….

    • @ballonpointu

      ce que j’ai voulu dire (on dirait que je me suis mal exprimé):

      La base de l’analyse d’un joueur: films de la saison et senior bowl

      Le combine et le pro-day sont des compléments aux films. Ils ne sont pas du tout la base (en tout cas, ils ne devraient pas).

      La job d’un dépisteur est aussi de voir si et comment les joueurs vont pouvoir transposer leur succès de l’université à la NFL. (et oui, il y a toujours des exceptions et ce dans tous les sports, comme Tom Brady, Luc Robitaille, W. Welker, etc). C’est pourquoi il est important de ne pas uniquement regarder les statistiques d’un joueur (ex.: Luke Kuechly).

      Les dépisteurs (en tout cas, j’espère) font une liste des attributs voulus à chaque position (cette liste diffère d’équipe en équipe). C’est là que les films sont importants. Ils regardent le joueur pendant la partie en regardant uniquement les attributs que l’équipe recherche.

      Si au combine ou à son pro-day le joueur démontre qqch que tu n’as pas vu sur les films tu vas les regarder une 2e fois afin de valider ce que tu viens de voir.

    • @ballonpointu: Je comprends bien le point que vous essayez de défendre, mais je suis quand même un peu d’accord avec 1234_56. Même si les systèmes au collegial sont adaptés aux forces des joueurs en présences, les scouts sont capables quand même d’évaluer si tel ou tel joueur pourrait être un bon élément pour leur équipes et voir quand même certaines lacunes chez ces dit joueurs.

      De toute façon, même dans les ligues professionnels, pas seulement au football, tous les coachs vont adapter dans une certaine mesure leur système par rapport aux joueurs qu’ils ont sous la main! S’ils ne veulent pas modifier leur système, ils vont juste retrancher les joueurs qui ne seront pas capables de s’adapter au système! Ne venez pas me dire que les Tm Tebow a dû s’adapter au système des Broncos dans son intégralité!!! John Fox a modifié certaine facette du jeu offensif, pour qu’il soit plus à l’aise c’était évident si on compare l’offense qu’il runnait avec Orton et celle avec Tebow!

      Puis il y a un autre fait important, c’est que le talent est beaucoup plus dilué au niveau collégial que dans la NFL. Puis ça aussi ça vaut pour tous les sports. Combien de fois on nous a vanté les mérites d’un joueur collégial ou junior ou peu importe, puis qu’à son arrivé chez les pros n’a jamais livré la marchandise? Pas mal souvent selon mes souvenirs. Je suis quand même la NFL depuis plus de 20 ans. Disons qu’il y en a une couple dont je me souviens…

    • Désolé, d’habitude j’accompagne mes choix de commentaires, mais là je suis dans le jus et je n’ai pas le temps d’agrémenter, mais je continu de tous vous lire ! Surtout toi Miguel !

      9-Dolphins: Michael Brockers DT LSU
      10- Bills : Courtney Upshaw OLD/DE Alabama
      11- Chiefs: David Decastro OG Stanford
      12- Seahawks: Melvin Ingram DE USC
      13- Cards: Jonathan Martin OT Stanford
      14- Cowboys: Janoris Jenkins CB North Alabama
      15- Eagles: Luke Kuechly ILB BC
      16- Jets: Mark Barron, SS Alabama

      On s’en rejase !

      @Jeanrene775
      Il n’y a pas que Miguel qui a placé Richardson avec les Bengals, j’ai vu au moins un autre spécialiste américain y aller de la même prédiction!

    • @Panthers_Fan

      tout n’est pas noir ou blanc, lorsqu’on parle de dépistages. 1234_56 a raison de dire que les films de saison donne en générale une bonne indication de la valeur de certains joueurs. Seulement, je crois qu’il en accorde trop….

      Pourquoi je suis en désaccord avec lui, c’est probablement que je suis depuis plus qu’une dizaine d’année coach, que je visionne par année p-t 100h de film de match (ceux de mon équipe et ceux des autres), que je visionne des films de match des joueurs que j’aimerais recruter…. donc je crois que je connais assez bien la valeur des films de match. un film de match de ton équipe, lorsque tu connais les jeux appelés et le système, etc, peut te servir d’évaluation du talent de tes joueurs. Mais lorsque c’est un film de match d’une autre équipe, tu veux reconnais le système et les stratégies avant tout, par la suite tu peux évaluer le talent des joueurs. Seulement, la talent des joueurs peut apparaitre moindre à cause des jeux appeler, de mauvaises stratégies venant des coachs…

      Autre aspect qui est souvent négligé, c’est la personnalité du joueur. Nic Fairley (DL des Buc) était l’an passé avant et après le Combine un Top 10 overall…. seulement dès qu’il a ouvert la bouche durant ses entrevues, les scouts n’ont pas aimés ce qu’ils ont entendu… et il a été repêché en 2e ou 3e ronde…. ce qui implique une énorme perte d’argent, car le salaire des recrues est associés avec leur rang de sélection !!

    • @Ballonpointu

      Nick Fairley. 13e overall. Lions de Détroit.

    • @ballonpointu

      Ce que vous ne semblez pas comprendre, c’est comment on peut se fier aux films de match et aux films de Senior Bowl.

      Quelques exemples:

      Devon Still. Plusieurs le considère comme un top10 pick. (il est souvent mis 8e overall aux Panthers). Sur la plupart de ses films de match, il est dominant. Par contre, la seule fois qu’il a affronté une ligne à l’attaque digne de la NFL (Wisonsin), il n’a pas eu le même impact.

      Alfonzo Denard. Plusieurs le voient comme un choix de 1re ronde (soit aux Bengals, Lions ou Patriots). Il a affronté 1 receveur digne d’être un 1er receveur dans la NFL cette année. Il a laissé Ashlon Jeffery l’abuser pendant un peu plus qu’une demie (140 verges environ) avant de se battre avec lui. Il a été aussi pourri au Senior Bow.

      Quinton Coples. Plusieurs le voient comme un top10 pick. C’est certainement pas sur son année Sénior (où il a joué comme ailier défensif) qu’ils se basent, mais sur son année junior (où il a joué plaqueur défensif). Au Senior bowl, il a très mal paru contre les meilleurs bloqueurs (comme Mike Adams d’Ohio States), mais il a très bien paru contre les gardes. Cependant, il n’a pas le physique pour jouer comme plaqueur défensif dans la NFL. Malheureusement pour lui, c’est là qu’il performe le plus.

      d’autres exemples?

    • @ballonpointu

      Selon moi,
      1. Films saison
      2. Films Senior Bowl
      3. Combine
      4. Pro Day

      (je mettrais 1 pour entrevue, mais je ne suis pas là)

      Je serais curieux de savoir sur quoi vous basez-vous pour évaluer les espoirs de la NFL?

    • @ Louis Comptois et Miguel sur la différence entre garde et bloqueur

      Plus jeune j’ai joué les deux positions, et de côté opposé, alors voici les principales différences qui m’ont marqué (j’avais pas ce qu’il fallait pour jouer universitaire, alors c’était pas du gros gros calibre).

      Comme garde, tu as souvent à travailler en équipe, tu es trois pour bloquer un ou deux joueur (dépendant d’une 3-4 ou 4-3 de la défensive adverse). Souvent les plaqueurs défensifs sont gros et difficiles à bouger. Alors ton centre t’aide et une fois qu’un des deux joueurs est engagé avec le plaqueur défensif, l’autre doit monter au 2e niveau pour bloquer un secondeur de ligne (on appelle ça un scoop block). Également, le garde est souvent appelé à faire quitter sa position pour faire un «trap» ou un «pull»; pour faire une surcharge vers le trou ou le porteur de ballon va courir. Ainsi les gardes doivent d’être mobiles. C’est pour ça qu’ils sont souvent plus «petit» que les bloqueur, même si ils font face à des plaqueurs défensifs qui sont énormes.
      Pour le bloqueur, il est souvent seul à travailler son joueur de ligne (qui est souvent très athlétique). Pour y parvenir, il doit avoir un solide jeu de pied (remarquez comment les bloqueurs semblent glisser le long d’une ligne imaginaire avant de s’engager dans un bloque, remarquez que les pieds ne se croisent jamais (si les pieds se croisent, on perd facilement équilibre au contacte); s’en est spectaculaire). Maintenant, lorsqu’on fait face à une excellent «pass rusher», le bloquer peut d’obtenir de l’aide de son porter de ballon, qui va bloquer en équipe, plutôt que d’offrir une option de passe au quart arrière.
      Enfin, pour ce qui est des différences gauche/droite, Miguel a bien raison que l’importance est surtout pour le bloqueur (son jeu de pied, spécialement important pour le bloqueur, en est immédiatement affecté). Cependant, il est toujours difficile de passer de gauche à droite ou de droite à gauche. La principale différence est dans la position de protection de passe. Lorsqu’on évolue à droite, la jambe gauche doit être celle qui reste en position de base et la droite doit reculer vers l’arrière. On a ainsi un débalancement. La jambe avant est la plus forte; et que le joueur défensif trouvera plus aisé de déborder vers la jambe arrière (vous pouvez faire l’exercice dans vitre salon…). La jambe forte doit toujours être vers le quart arrière. Ainsi si vous jouez à gauche, la jambe droite doit être celle qui sera en avant. Cette asymétrie peut être difficile à modifié lorsqu’on a développé une préférence. Enfin, on m’avait même déjà fait changer de main pour le 3e point d’appui (main gauche Vs droite) dépendamment de quel côté se situait le quart arrière (très dérangeant…).

      Voilà, en espérant vous avoir éclairé un peu.

      Miguel : Merci pour ces informations !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  •  

    février 2012
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    26272829  
  • Archives

  • publicité