Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 13 mai 2013 | Mise en ligne à 23h41 | Commenter Commentaires (7)

    La science

    Chris Hadfield

    (Photo de la NASA)

    Chris Hadfield est revenu sur Terre hier soir, après un passage remarqué à la Station spatiale internationale (ISS pour les intimes…). Pendant ce temps, sur le plancher des vaches, certains observateurs soutiennent que ces missions sont inutiles, qu’on pourrait remplacer les missions habitées par des robots ou des satellites.

    Bleuh.

    Chris Hadfield est devenu une véritable star du web grâce à ses diverses interventions sur Twitter. Je faisais partie des nombreuses personnes qui suivaient assidûment les aventures du Canadien dans l’espace. Des photos des plus grandes villes du monde illuminées, des capsules «comment on fait telle affaire dans l’espace 101», des séances questions-réponses… tout était intéressant.

    Je suis persuadée qu’il a réussi à intéresser des centaines de jeunes aux sciences. Et ça, c’est déjà une victoire.

    Il y a quelques semaines, j’avais rencontré les coprésidentes d’honneur de la grande finale québécoise d’Expo-sciences, Catherine Munger et Catherine Laprise. La première est chef de service en environnement chez Rio Tinto Alcan, la deuxième détient, entre autres  la Chaire de recherche du Canada sur l’étude des déterminants génétiques de l’asthme. Les deux femmes déploraient que les sciences soient présentées de façon si peu attrayante pour les élèves du secondaire. Elles avaient raison.

    Sans fausse modestie, j’ai toujours eu de la facilité à l’école. Pourtant, quand est venu le temps de faire mes choix d’options, en secondaire V, j’ai opté pour l’histoire, l’espagnol et le défunt français journalisme plutôt que la physique, bio, et les horribles maths. (Mmes Munger et Laprise m’ont avoué qu’elles n’ont jamais réutilisé les trucs appris dans les cours de math dans leur carrière!)

    Je ne regrette absolument pas mon choix de carrière. Loin de là!  Mais, dernièrement, j’ai réalisé à quel point j’aimerais connaître davantage les sciences. J’ai envie de savoir comment ça marche. J’ai toujours été intéressé par les découvertes scientifiques (j’en ai partagé plusieurs ici d’ailleurs). Mais parfois j’aimerais me souvenir des notions de base apprises au secondaire, vous savez, quand votre cerveau décide de remplacer vos connaissances  par des affaires hautement inutiles, comme les paroles des chansons des films de Disney…

    Bref, j’ai une amie enseignante qui travaille aussi dans les camps des Débrouillards. J’envie les tas d’expériences loufoques qu’elle fait chaque fois avec les jeunes. Sincèrement. Une fois, elle avait mis en ligne une photo d’un ballon de fête gonflé transpercé par des brochettes de bois. Confession: j’aurais aimé connaître le truc avant de le googler. C’est quand même une expérience destinée aux enfants!

    Heureusement, il n’y a pas d’âge pour apprendre. La question est de savoir par où commencer!


    • «Les deux femmes déploraient que les sciences soient présentées de façon si peu attrayante pour les élèves du secondaire.»

      Vraiment? Je n’ai pas du tout cette impression, au contraire.

      N’est-ce pas plutôt le français et les sciences humaines, ces sciences dites (de façon fort méprisante) «molles» qui sont perçues négativement et qui ne serviraient qu’à produire des hordes de «futurs chômeurs» (sic)? J’imagine mal le parent lambda faire une syncope au moment où son ado lui annonce qu’il s’inscrit en sciences pures au cégep. Par contre, pour celui dont le jeune a choisi d’étudier en lettres…

      C’est peut-être une question de perception, mais je m’inquiète beaucoup plus pour l’avenir de l’enseignement de la littérature, de l’histoire ou de la philo que pour celui des sciences et des maths.

    • ” (Mmes Munger et Laprise m’ont avoué qu’elles n’ont jamais réutilisé les trucs appris dans les cours de math dans leur carrière!)”

      ===

      Je n’en crois pas un mot. Comment vivre aujourd’hui sans utiliser les maths ?

      Même la logique argumentaire a des bases mathématiques.

      Jean Émard

    • @astyanax
      On encourage les jeunes à choisir les sciences pour des métiers comme ingénieur. Rarement pour celui de chercheur. Les chercheurs sont souvent vu comme des carrières impossibles à réaliser, à cause des nombreux diplômes requis…et des coupes dans les subventions.
      J’aurais dû préciser.

      @ramses2.1
      Bine sûr qu’on se sert des maths tous les jours, du genre pour savoir qu’elle superficie a notre remise lorsqu’on veut refaire notre toiture. Mais les logarithme et autres, j’en suis moins sûre.

      Catherine

    • @ramses2.1,

      N’essayez pas de faire croire que vous faites des maths comme lorsque vous étiez étudiant… À moins, que comme moi, vous en faites par pur passe-temps et passion.

      Pour le reste, les logiciels se tapent tout le travail.

    • @astyanax,

      N’exagérez pas. Franchement, il me semble qu’il est assez rare de constater que des gens méprisent : Les profs, les policiers, les infirmières, les pompiers, les travailleurs de la construction, les psychologues… etc.

      Mais, comme le mépris fait partie intégrante de notre petite société, personne, ni aucune profession, n’est à l’abri de railleries ordinaires.

    • @ walt68

      J’imagine que vous n’êtes pas un habitué des blogues de la Presse ou d’ailleurs… Ce mépris existe bel et bien et je m’inquiète de le voir prendre de l’ampleur. Mais peut-être avez-vous raison, les blogues ne sont peut-être pas tout à fait représentatifs de l’ensemble de la population. Je l’espère en tout cas.

    • @astyanax,

      Mais n’avez-vous pas compris que les forums servent plus de soupapes d’évacuation des frustrations quotidiennes qu’à exposer de réelles critiques.

      Sur ce, merci pour votre réponse, mais n’oubliez jamais que lorsque quelqu’un a besoin d’un docteur, d’un mécanicien, d’un plombier, d’un travailleur de la voirie… un respect immense le gagne envers celui ou celle qui lui apporte son aide.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité