Le blogue de Catherine Doré

Archive, janvier 2013

Lundi 28 janvier 2013 | Mise en ligne à 8h04 | Commenter Commentaires (2)

Jaune, vert, bleu

Nous sommes lundi matin, et vous êtes probablement pleins de bonnes intentions. Il s’avère que j’ai le goût de scrapper votre productivité pour les prochaines minutes. Ne me remerciez pas.

Si vous cliquez ici, vous allez tomber sur un sympathique jeu de couleurs. Le but? Le jeu vous montre une couleur, à vous de déplacer votre souris pour tomber sur la même sur le cercle chromatique. Plus votre couleur est près de celle du centre, plus vous avez de chances d’obtenir un «parfait» ou un «très bien».

Facile, vous me dites?

Essayez-le pour voir.

Qui sait, peut-être que certains d’entre vous vont se découvrir un brin de daltonisme…et peut-être même que certains messieurs vont réaliser que lorsqu’il est temps de peinturer, il y a une énorme différence entre vert iguane, pomme limette et feuille de menthe poivrée!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mardi 22 janvier 2013 | Mise en ligne à 8h12 | Commenter Commentaires (3)

Tradition

J’ai manqué le match d’ouverture du glorieux Canadien de Montréal. J’étais plus au sud, à applaudir les méchants Bruins de Boston.

Il y a beaucoup de ressemblances entre les deux villes, à commencer par le prix des billets…Mais du côté de l’ambiance, c’est carrément à l’opposé. Pendant qu’à Montréal on ramenait le flambeau, à Boston, c’était un montage vidéo de mises en échec violentes, de bagarres, d’autres mises en échec —oh, tiens! Un but! —  et pour finir, vous aurez deviné, des joueurs adverses étampés dans la baie vitrée…

L’atmosphère tout au long du match est spéciale. Les partisans sont bruyants et ne manquent pas une occasion de se faire entendre. On y prend vite goût: comme un match des séries au Centre Bell.

Sauf que plus le match avance, plus les gens autour se transforment en animaux. Ils lancent bière et pop corn sur les courageux qui ont osé mettre un chandail de l’équipe adverse. Et je vous épargne les échanges de mots…

À la fin du match, mon voisin de gauche a pris le chemin le plus court pour sortir des gradins, en déboulant gracieusement trois ou quatre rangées de sièges plus bas. Son pied a atterri derrière la tête d’une dame. Inutile de dire que son conjoint n’était pas content. L’ami/frère de notre acrobate, voulant l’aider, l’a plutôt imité. De toute beauté.

A suivi des bousculades entre le conjoint et les deux ivrognes, jusqu’à ce que la sécurité arrive.

Mettons que ça donnait moins le goût les imiter.

Faut croire que la bière à 10$ du Centre Bell a au moins un avantage!

PS: Si quelqu’un a envie de plaider «l’événement isolé», j’ajouterais seulement que le lendemain, nous étions aux Patriots, à Foxborough.  Deux personnes d’un côté du stade, deux de l’autre. Des deux côtés, nous avons assisté à une répétition de la veille. Un type qui déboule les gradins et qui retourne se battre. Ça fait quand même plusieurs cas isolés…

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mercredi 9 janvier 2013 | Mise en ligne à 14h50 | Commenter Commentaires (7)

Le lobby du mouton

Je vieillis.

Signe qui ne ment pas, de plus en plus de couples autour de moi en sont rendus à faire leur petite famille.Les bedaines poussent un peu partout et je serai bientôt envahie de petits gazouillis.

Tout est nouveau pour moi, n’ayant jamais vraiment eu de poupon dans mon entourage. Avec les Fêtes, j’ai donc eu à affronter une terrible bête jusqu’ici inconnue pour moi: les magasins pour bébés.

Premier constat: c’est vaste.
Deuxième constat: les trucs sont petits.
Troisième constat: c’est cher en s’il vous plaît…

J’ai donc affronté mes peurs — c’est EFFRAYANT, vous saurez, de mettre les pieds-là quand on est non initié — le temps de dénicher des cadeaux pour les futures mamans.

Une de mes amies m’avait informée qu’elle souhaitait décorer la chambre de la future héritière avec des moutons.
«Parfait, je vais acheter des renards», que je lui avais répondu.
«Euh, je viens de te dire que ce sera des moutons», elle avait répliqué.
«Justement. C’est ben plus drôle!»
«Mais les renards font peur aux moutons!»
«Moi je suis pour la tolérance dans la vie…»

Je pense que mon amie ne croyait pas réellement que j’achèterais des renards, que c’était juste une idée en l’air. Le hic, c’est que plus les semaines avant Noël passaient, plus la joke s’ancrait. Jusqu’au moment où je n’ai pas eu le choix que de ratisser la ville à la recherche de renards assez mignons pour une chambre d’enfant.

Si j’avais su.

Le renard n’est pas un animal très prisé au royaume des bebelles pour bébés. J’ai dû faire plusieurs commerces spécialisés, des magasins à grande surface avant de trouver la perle rare par pur hasard.

renard

En fait, on réalise qu’il existe trois grandes tendances: les animaux pour filles, les animaux pour garçons et les neutres, c’est-à-dire ceux qui pourront être recyclés pour le deuxième enfant.

Pour les filles, on parle de papillons, de fleurs et d’éléphants roses. Pour les garçons, on voit davantage des lions, des singes et des dinosaures.

Les animaux neutres, eux, sont représentés par le très à la mode hibou et le mouton.

En veux-tu du mouton? En v’là!

Partout. PARTOUT.

Parfois, une girafe, un canard ou un chien vient s’insérer dans l’éventail des possibilités, mais règle générale, ce sont les cinq mêmes animaux qui reviennent. Ce qui est un peu dommage. Je trouve qu’on devrait briser le lobby du mouton pour insérer des animaux non traditionnels dans les chambres des tout-petits.  Pourquoi pas en prenant des animaux de la faune locale. Des orignaux, des porcs-épics, des marmottes s’il le faut!

Quelque chose me dit, toutefois, que ce n’est pas près d’arriver….

Source

Adorable chose...

(Source de l’image)

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2009
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité