Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 12 octobre 2012 | Mise en ligne à 20h37 | Commenter Un commentaire

    Bonne fête!

    Depuis deux semaines, je n’ai plus accès à l’internet chez moi. Mon portable que je chérissais à grand coup de «oups, c’est-tu le son de mon ordi ça?» a rendu l’âme (Je ne peux pas le blâmer!).

    Ces dernières semaines, je me suis découvert de nouvelles façons de m’occuper: ramasser les feuilles mortes, lire des livres, faire le ménage de mes armoires (!), écouter de nouvelles séries télé, bref, un peu de tout. Je me suis rendu compte que j’avais fort à faire sans avoir besoin de perdre mon temps à voir les dernières photos de chats qui circulent sur le web. J’ai même décroché de Facebook, y allant quelques minutes seulement sur la version mobile de mon téléphone, sans plus.

    J’avais l’impression de ne rien manquer et de pouvoir me sevrer sans problème.

    Erreur.

    J’ai oublié l’anniversaire d’une amie. Pourquoi? Parce que depuis que Facebook existe, il n’y a plus de raisons de retenir toutes ces dates.

    J’ai toujours été nulle pour les fêtes. J’ignore pourquoi. J’ai une amie que je connais depuis dix ans, mais à chaque fois,  je mettrais ma main au feu qu’elle est née le 14 mars…À moins que ce ne soit le 13? Pour me rendre compte après vérifications qu’elle est plutôt née le 15. Pas fort. (Mais n’allez surtout pas lui dire, ce serait gênant!) Ma vie en dépendrait, j’hésiterais encore.

    Pas mêlant, la seule date que je réussis à retenir, c’est le 4 novembre. Soyons honnêtes, qui peut oublier le s’quatre novembre au soir?

    Tout ça illustre simplement à quel point Facebook est une béquille. On n’appelle plus les gens pour leur anniversaire, on se contente d’un «Bonne fête! Passe une belle journée!» générique, avec quelques modifications selon le cas.

    J’ai même appris une très grande nouvelle sur Facebook. Ce n’est pas un reproche: mon cercle d’ami est éparpillé entre le Saguenay, Québec et Montréal, Facebook est donc le moyen idéal de rejoindre tout ce beau monde en même temps, sans laisser de message sur 1200 boîtes vocales.

    Mais quand on s’arrête pour y penser un petit instant, est-ce une bonne idée? Est-ce que ce devrait être banal?

    Est-ce normal d’oublier l’anniversaire de quelqu’un parce qu’un site web ne nous a pas dit «Eille chose, n’oublie pas de laisser un message» ce jour-là?


    • Déjà, la carte perforée était une erreur. Regardez où mènent ces diableries: Stephen Harper fut un temps Analyste-Programmeur à Toronto.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité