Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 12 janvier 2012 | Mise en ligne à 11h48 | Commenter Commentaires (13)

    Les joies de l’hiver (ça coûte cher!)

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

    Le petit Siméon Crevier sait comment profiter de l'hiver. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Pour la première fois depuis des lustres, je peux profiter des joies de l’hiver. Avant, il y avait le cégep et le boulot en même temps, puis l’université et le journal…Toutes de bonnes raisons pour manquer de temps les fins de semaine!

    Je n’avais  jamais renouvelé ma garde-robe hivernale, me contentant d’emprunter des morceaux à gauche et à droite lorsque venait le temps d’aller à la cabane à sucre, en excursion de motoneige ou autres. Aussi bien dire que cela n’arrivait qu’une ou deux fois par année.

    J’ai donc dû me rééquiper en grand: bottes, pantalons de neige (communément appelé un «bas de suit», suit étant prononcé «soute»…),  mitaines, alouette! Et c’est là que j’ai réalisé une chose: profiter de l’hiver, ce n’est pas donné!

    Vous ne me croyez pas? Des bottes de qualité coûtent au minimum entre 100 et 200$ et on trouve difficilement un manteau chaud pour moins de 200 $ – certains se détaillant jusqu’à 600$. Du côté des mitaines, on parle de 35$ à 60$ pour une paire qui ne sera pas trempée après cinq minutes. Il faut aussi miser sur des bas de qualité, une couche de vêtements pour garder la chaleur, etc.

    Voilà uniquement le «kit de base»: rajoutez des centaines de dollars si vous comptez faire du ski de fond, de la planche à neige ou de la raquette, car il vous faudra des vêtements appropriés à chaque sport. Difficile de marcher avec des bottes de ski! Imaginez maintenant si vous avez toute la famille à habiller…

    Ouf!

    Heureusement qu’il y a les soldes à cette période de l’année…et on se souhaite bien du beau temps pour en profiter!


    • Si tu as fini de grandir, tu pourras au moins utiliser ton kit d’hiver pour de nombreuses années !
      À condition d’avoir choisi des couleurs classiques et non du fluo

    • Oui, ça coûte cher ! J’ai magasiné à plusieurs reprises pour trouver à prix abordable de bonnes bottes ainsi qu’un manteau réellement chaud. J’ai été chanceuse car les rabais d’avant Noël étaient vraiment surprenants. Mais il faut être patient et attendre le bon moment…J’ai acheté aussi des bâtons de ski nordique me disant que le peu de neige ne nécessitait pas tout l’équipement du ski de fond. Je prends maintenant plaisir à faire du ski nordique à -25 C sans en ressentir le moindre inconfort. Le parc de la nature de Pointe-aux-Trembles est magnifique ; j’ai hâte à demain. Finalement, je voulais tout simplement dire que ce n’est pas si dispendieux de faire des sports d’hiver à certaines conditions pas si difficiles que ça à respecter.

      M-D turcotte

    • J’ai travaillé de longue année dehors hiver comme été et j’avais un chandail à manches longues et un manteau d’hiver 2 points plus grand de ce que je prenais normalement, mes pantalons d’hiver c’était un jogging doublé de ce que je nomme un “chienne” ou un vêtement comme les portes les mécaniciens de garage, 4 points plus grand que ce que je portais normalement.

      Vu que mes vêtements d’extérieurs étaient trop grand ça flottait donc ça créait un mur d’air si je peux dire ainsi et même par moins 40C j’avais pas froid du tout. Pour finir dans les pieds des bottes Sorel a cap d’aciers.

    • “Les joies de l’hiver”… C’est amusant de constater qu’on utilise cette expression, le plus souvent, de façon péjorative.

      Quant aux coûts de l’hiver, ici chez moi, ils dépassent largement le simple achat de manteaux et de bottes.

      Il y a les mises au point des bagnoles, les pneus à clous, le surcroît d’électricité consommé, les frais de déneigements, le bois de chauffage, les dommages causé par cette sale saison aux voitures et aux batiments, les vêtements pour affronter le froid, les médicaments pour soigner les grippes et les rhumes, l’abonnement aux cannaux spécialisés pour traverser les longues soirées de janvier, les voitures qui consomme plus de carburant, à la fois parce qu’il fait froid et parce qu’il y a fréquemment de longs bouchons de circulation et pleins d’autres petits débours ici et là reliés à la neige et au froids.

      Personnellement, j’évalu que, bon an, mal an, l’hiver me coûte entre 7500 et 10 000 dollars !

      … Le prix d’un voyage dans le sud vers une destination parradisiaque comme la Guadeloupe.

      … Les joies de l’hiver.

    • Mon dernier manteau m’a coûté 200$ dans un solde de fin de saison (il valait environ 350$ au prix régulier) et il m’a duré 8 ans. Ça donne un investissement de 25$ par année; si vous gardez vos manteau de sport moins longtemps et payez plus cher, faites le calcul: 1,52$ par semaine dans une petite banque et au bout de 5 ans, vous avez 400$ pour changer de manteau.

      Pour les bottes, mes grosses bottes d’hiver avec feutre (140$) sont aussi âgées de 8 ans mais elles sont encore bonnes, il faut toutefois que je remplace 2 bandes velcro sur le dessus. Pour le reste, elles me dureront encore au moins 3-4 ans.

    • …@omni-tag,13 janvier 2012,11h12.

      Vous avez raison. Financièrement, l’hiver est une plaie en plus d’être un rabat joie de première. Il y a quelques années, des économistes avaient procédé à une analyse en comparant les coûts rattachés à l’hiver aux revenus générés par les activités hivernales. Ils ont abouti à un déficit. L’hiver coûte substantiellement plus que ce qu’il rapporte et encore, ces économistes n’avaient même pas essayé de tenir compte des effets sur la santé et la qualité de vie.

      Non mais qu’est-ce que nos ancêtres pouvaient bien avoir en tête quant ils se sont accrochés les pieds dans un pays avec un tel climat de fou? Vous imaginez des Bretons et des Normands à leur premier hiver? Et ils sont restés!! Ça devait aller assez mal merci chez eux pour qu’ils persistent à rester ici.

      Au moins, cette année nous avons eu un automne plus que favorable au lieu d’avoir un hiver qui aurait commencé en octobre, comme cela arrive trop souvent. Reste à souhaiter que le 15 mars, ça soit terminé. Déjà que les jours ont commencé à allonger. Mais sur ce chapître, il n’y a jamais rien de sûr.

    • Les pays les plus riches les pays d’hiver?

    • faut aller magasiner chez canadian tire ou un un marchand d uniformes pour travailleurs

    • @jeanfrancoiscouture: ce n’est pas seulement vos ancêtres qui s’accroche à ce pays, il y a plusieurs immigrés qui viennent, s’installent et restent!

      Pour quelques uns, effectivement, c’est pire chez eux. Pour d’autres comme moi, ma situation au Maroc était assez bien: études universitaires, emploi, famille assez aisée… Mais j’adore le Canada, jamais je ne quitterais. Il y a bien des avantages à l’hiver, je l’ai appris dès mes premiers mois ici. heureusement, à mon arrivée j’ai rencontré des gens actifs, heureux, qui m’ont appris à adorer ce pays. Heureusement aussi que je ne suis pas tombé sur des commentaires aussi négatifs il y a 10 ans…

    • Bof! Un manteau de duvet gratuit, don d’une amie qui a reçu d’une cliente qui perdait du poids. Cagoule achetée du catalogue Avon il y a 8-10 ans pour 10$, petit gant blanc en coton du $ama, avec une paire de gant en tissu polaire à 5,99$, mais une paire de bas “Costaud” en mohair (environ 20$ à ma souvenance) en provenance de La Pinède, qui élève ses bêtes et fait les bas, bottes Crocs à … 65-70$, plus une paire de YakTrax pour terrain glacé. Mes pantalons sont des cotons ouatés sous lesquels je porte parfois des “combines”, puis un chandail col roulé.
      Ça coûte autrement plus cher se changer 3X par jour en été parce qu’on transpire.

    • ..@pichta,16 janvier 2012,13h04.

      Vous avez parfaitement le droit d’aimer ce climat. Qui plus est, vous l’avez choisi et je ne crois pas que vous soyez influençable au point où quelqu’un vous aurait fait changer d’idée il y a dix ans.
      Et je n’ai aucune animosité envers ceux qui aiment l’hiver et qui y trouvent matière à satisfaction. Moi, je m’accommode au mieux. J’ai développé des habitudes qui ne font pas de moi un inactif mais il va sans dire que je suis une «bête» d’été, de verdure, d’eau, de chaleur et de vie au dehors sans avoir à s’emmitoufler.

      Je vous souhaite une belle vie chez nous qui est maintenant chez vous.

    • J’aime mieux *endurer* l’hiver que de devoir faire avec:

      les sécheresses, les tornades, les tremblements de terre,
      les tsunamis, la mousson, la chaleur intense…

      Ceux qui ne supportent pas l’hiver ont toujours le choix de déménager!

    • L’Equipeur a de très bons vêtements d’hiver et pas cher.

      @jolico
      Evitez le coton. Il retient l’eau et n’isole plus une fois mouillé. La laine mouillée isole encore très bien. Ils ont des super chandails en mérino chez MEC. La moitié du prix d’ailleurs. Les miens durent depuis 7-8 ans.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité