Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 23 novembre 2011 | Mise en ligne à 11h07 | Commenter Commentaires (10)

    Dépendance

    Archives

    Levez la main ceux qui possèdent un ordinateur ? Deux? Un téléphone dit intelligent? Une tablette? Alouette, je te plumerai?

    Je pose la question ce matin en raison d’une anecdote amusante à propos des joueurs des Saguenéens (LHJMQ), rapportée par mon collègue Serge Émond dans Le Quotidien d’aujourd’hui:

    «À l’époque, quand nous voulions imposer un couvre-feu aux joueurs à l’hôtel, nous n’avions qu’à demander à la personne à la réception de couper les films dans les chambres et de fermer les téléphones. Aujourd’hui, il faut se promener avec un petit chariot pour ramasser les ordinateurs, les cellulaires, les iPod, etc. Il y a pour environ 30 000 $ d’équipements sur le chariot.» – Mario Durocher

    Ça devient un peu moins drôle lorsqu’il poursuit:

    «Aujourd’hui, les jeunes sont dans l’autobus et ils vont se texter au lieu de se lever pour se parler. Ils écoutent chacun leur film sur leur ordinateur.»

    Ouch! On s’entend qu’un autobus, ce n’est pas exactement l’endroit le plus vaste que l’on retrouve! Au moins, on peut arguer que les joueurs sont plus sécuritaires que les générations précédentes, demeurant assis tout au long du voyage…

    Mais il est difficile de leur lancer la pierre. Depuis quelques mois, j’ai un de ces nouveaux téléphones intelligents (sous Android, si vous insistez!). Même si je n’ai pas de forfait de données, je reçois tous mes courriels du bureau instantanément ou presque, tant les réseaux wi-fi gratuits sont nombreux. Ce qui a le plus changé dans mes habitudes? Dès que je discute avec quelqu’un et qu’un désaccord survient par rapport à un fait ou une date, je peux googler le tout en quelques secondes.

    Le doux prix pour avoir toujours raison…


    • Moi, je fais partie des extra-terrestre qui n’ont pas de cellulaire :), et je suis début trentaine là… Tu veux me parler, appele moi au bureau ou chez moi, si je ne suis pas là, c’est parce que je fais quelque chose d’autre.

    • @mrjinx
      Je vous envie… Dans mon cas, je n’ai plus de ligne fixe, étant donné que tout le monde cherchant à me joindre le faisait sur mon cellulaire en premier.

      Catherine

    • J’ai un ordi de table acheter récemment, et comme cellulaire bien c’est un vieux et je suis au mois.

      Autrement dit mon cell c’est juste un gros dépanneur pas plus. De plus mon cell est intelligent, il sait que c’est un gros dépanneur.

    • Vous avez bien intitulé votre texte “dépendance” et vous avez raison. Je suis renversé quand je vois des gens “en vacances” sur la plage, répondre à la sonnerie de leur “dépendance”…

    • On ne peut pas empecher le progres…………..vous dites,je vous envie,ben voyons,arretez moi ca,vous etes journaliste en plus.

    • J’ai le même téléphone que toi Catherine, je ne pensais jamais utiliser toutes les fonctions qu’il me fournit. Je me suis drôlement trompé puisque celle dont je me sert le moins, ben, c’est le téléphone!! Je précise que je l’ai acquis a un prix dérisoire lors de la négociation de notre nouveau forfait. J’ai choisis ce téléphone pour sa fonction skype qui me permet de joindre ma famille à peu de frais puisque que je voyage longtemps l’hiver. Je ne m’en passerais plus, d’autant plus que les enfants utilisent le portable familial pour leur travaux scolaires et pour leurs réseaux sociaux. Je peux donc moi aussi profiter d’internet même s’ils occupent l’ordinateur des heures durant. Il y a par contre une ligne que je ne franchit jamais, texter ou consulter mes messages quand je suis avec des gens. Ça m’horripile de voir des gens me texter dans le visage quand nous sommes ensemble. Certaines règles d’éthique doivent être respectées.

    • Je faire partie moi aussi de l’ere préhistorique avec un cellulaire au mois…Ce qui me permet de savoir communiquer de façon non androide….

    • Comme Mrjinx, je n’ai pas de cellulaire (début trentaine moi aussi), tout simplement parce que je n’en ressens pas le besoin. En fait, je ne veux pas perdre l’habitude de profiter de mon trajet dans le métro ou sur le trottoir pour réfléchir. J’ai souvent l’impression que les gens deviennent de plus en plus incapables d’être seuls avec eux-mêmes pendant plus de trente secondes. Et après, on vient se plaindre qu’on n’a plus de temps pour soi! Je m’ennuie beaucoup de l’époque où les trajets en autobus étaient ponctuées de conversations à voix basse ou tout simplement silencieux et non de gens qui hurlent dans leur téléphone… 40 personnes en même temps à l’heure de pointe, imaginez! Le seul bidule que je me suis procuré dernièrement est une liseuse électronique, premièrement parce que je n’ai plus un seul pan de mur libre pour l’ajout d’une énième bibliothèque, mais aussi parce que c’est plus petit et plus résistant qu’un livre et donc, plus pratique à traîner dans un sac. J’ai pris un modèle de base : pas de réseau internet 3G, de haut-parleur, de clavier ou d’épluche-patates intégré et je m’en contente très bien. Ah! J’oubliais : j’ai accès à des dictionnaires et encyclopédies, alors je peux aussi avoir raison du bout de l’index quand ça me chante et sans frais mensuels ni contrat.

    • Texter c’est très pratique ça peut se faire à la messe ou la bibliothèque sans déranger personne.

    • Depuis que j’ai vu le documentaire sur les travailleurs dans les mines en Afrique je n’utilise plus mon cellulaire. À part pour consulter l’heure.
      Et j’ai autant de réserve pour l’utilisation des téléphones intelligents, à savoirque Je me demande s’ils sont faits avec les mêmes matières que ces cellulaires.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité