Le blogue de Catherine Doré

Archive du 27 juin 2011

Lundi 27 juin 2011 | Mise en ligne à 10h41 | Commenter Commentaires (12)

Ermite depuis 13 ans

J’ai passé la fin de semaine dans les bois. Deux jours dans un chalet en bois ronds, loin des ondes cellulaires et avec pour seul divertissement moderne une télévision qui fonctionne grâce à des panneaux solaires vissés sur le toit. Après deux jours, on en revient avec le sentiment d’avoir échappé au quotidien, d’être plus reposée, plus «vraie».

Puis, arrive le lundi matin. On peste contre le milliard — minimum —  de piqures de moustiques qu’on se découvre sur les bras, les jambes, les pieds, le front…Alouette!

On ouvre alors son journal, pour tomber là-dessus. Et on se rend compte qu’on n’était pas si «coureur des bois» que ça, finalement…

13 ans, c’est long…

Chantale Poissant vit recluse de la société sur une terre de Saint-Félix-d’Otis depuis près de 13 ans. Vous ne la verrez jamais faire ses courses au supermarché du coin; elle fait pousser ou attrape tout ce qu’elle mange. Vous ne la verrez pas non plus courir les soldes dans les boutiques; elle tisse elle-même ses vêtements à partir de la laine de ses lamas, se lave exclusivement avec ce qu’elle trouve dans la forêt, et ainsi de suite.

Je capote. On ne parle pas uniquement de simplicité volontaire, qui consiste à rejeter la consommation de masse. On parle d’une femme qui, à l’aube de ses quarante ans, a décidé de tout claquer pour aller vivre dans un petit campement avec ses lamas pour seule compagnie. Bien sûr, elle reçoit la visite de quelques résidants du secteur, mais à -30 degrés Celsius en février, on doit se sentir bien seul.

Si on accepte l’idée qu’elle puisse vivre très confortablement, sans jamais manquer de rien tant sur le plan de la nourriture que sur celui de la santé, il n’en demeure pas moins que Mme Poissant, en étant coupée du monde, manque toutes les beautés du monde. Pour quelqu’un comme moi qui adore voyager, c’est dur à comprendre. Même sans parler de voyage, la vie d’ermite nous empêche de voir le dernier chef-d’oeuvre du cinéma ou tel roman marquant…

Mais bon, chacun n’a pas les mêmes intérêts…

Une citation m’a fait sourire dans le texte de ma collègue Patricia Rainville, qui explique que Mme Poissant possède depuis peu un ordinateur portable.

« Je ne l’ai pas encore ouvert, mais je vais peut-être m’en servir un jour. Il paraît qu’on peut insérer une espèce de clé et télécharger des documents. Je vais peut-être aller à la bibliothèque municipale pour m’informer un peu », lance Chantale Poissant qui compte bien demeurer longtemps dans son petit coin de paradis.


Chantale Poissant (Photo Sylvain Dufour)

Chantale Poissant (Photo Sylvain Dufour)

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité