Le blogue de Catherine Doré

Archive, avril 2010

Lundi 26 avril 2010 | Mise en ligne à 11h53 | Commenter Commentaires (28)

De grands enfants

Qu’est-ce que les enfants aiment faire? Se salir.
Qu’est-ce que les adultes aiment faire à l’occasion? Se salir!

Le meilleur moyen de se salir, et ce, rapidement réside dans cette simple équation: camion + bouette = joie.

Des milliers de personnes (des milliers!) se réunissent tous les dimanches au Trou de boue de Saint-Jean-Vianney, village tristement célèbre qui a disparu dans un gigantesque glissement de terrain en 1971.

Des gars, des filles, jeunes ou vieux, observent sagement les prouesses des plus téméraires qui tentent de franchir toute la mare de boue sans rester coincer.

Le plus beau dans tout ça? C’est gratuit… et légal!

Y a-t-il des adeptes dans la salle? Connaissez-vous des endroits du genre ailleurs au Québec?

À lire: «Une fête populaire…gratis»

En voici un qui est dans une fâcheuse position. (Photo Rocket Lavoie)

En voici un qui est dans une fâcheuse position. (Photo Rocket Lavoie)

Plusieurs investissent beaucoup d'argent pour modifier leurs camions. (Photo Rocket Lavoie)

Plusieurs investissent beaucoup d'argent pour modifier leurs camions. (Photo Rocket Lavoie)

Il y avait beaucoup de curieux dimanche. (Photo Rocket Lavoie)

Il y avait beaucoup de curieux dimanche. (Photo Rocket Lavoie)

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






Jeudi 22 avril 2010 | Mise en ligne à 23h15 | Commenter Commentaires (7)

Mille petits bonheurs

C’est l’histoire d’un type, justement sans histoire, qui a décidé de faire un «Top 1000» des petits plaisirs de la vie.

Près de deux ans plus tard, le gars a réussi à publier un livre qui se retrouve aujourd’hui parmi les plus vendus du populaire site Amazone grâce à l’appui de la communauté Internet.

Une belle histoire n’est-ce pas?

Le reste se trouve ici. (En anglais seulement)

Parmi les mille éléments de sa liste, on retrouve : «Découvrir que sa fête va tomber un vendredi ou un samedi l’année suivante»,  «Piger un ‘Q’ et un ‘U’ en même temps au Scrabble», «Ouvrir un tube de balles de tennis», «Être nostalgique des anciennes aires de jeux de chez McDonald».

Avouez que pour le dernier, vous avez plusieurs souvenirs qui remontent à la surface…

Bref, une liste amusante pour tuer le temps!

Jeux

Ah! Nostalgie!

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Lundi 12 avril 2010 | Mise en ligne à 11h01 | Commenter Commentaires (6)

Tout le monde à pied!

Circulation.jpg

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a un tout nouveau rêve pour sa ville: transformer les centres-villes de Chicoutimi et Jonquière pour qu’ils deviennent piétonniers.

Avant de continuer, mettons une chose au clair pour les lecteurs hors Saguenay-Lac-Saint-Jean. Être un piéton au Saguenay est considéré comme un sport extrême, au même titre que le parachutisme avec un drap en guise de voile ou le roller derby pas d’casque.

Il faut savoir sprinter sur une courte distance, car on ne sait jamais si un conducteur impatient va se décider à passer même si vous êtes déjà en plein centre de la rue et que vous avez priorité.

Donc, le maire, qui se trouve présentement en Slovénie, est tombé sous le charme de ce concept de centres-villes piétonniers. Déjà, une portion de la rue Racine est à sens unique, là où on retrouve les restaurants et les bars.

Mais voilà que les Saguenéens aiment leurs voitures et que les places de stationnement sont plutôt rares. D’un autre côté, ils aiment aussi les terrasses…

M. Tremblay tient mordicus à son nouveau projet. Voici d’ailleurs un extrait d’un article publié ce matin dans Le Quotidien:

«On met des bancs, des lumières, un peu de fleurs. C’est bien propre, c’est ordonné… Ça ne serait pas la même ville si on pouvait avoir des centres-villes piétonniers. Il va falloir faire un pas de géant par rapport à ce que je pensais. S’il le faut, des groupes de commerçants viendront faire un tour en Slovénie pour voir comme c’est beau. Il faut être capable de faire des sacrifices. On trouvera des solutions pour le stationnement. Il va y avoir beaucoup de discussions, c’est certain. Il faut se dire que notre centre-ville serait de plus en plus chaleureux. Il ne faut pas manquer notre coup.»

Le projet semble intéressant, tout dépendamment de ce qu’on entend par «centre-ville piétonnier». Par exemple, fermer à la circulation la rue Racine, entre la rue de l’Hôtel-de-Ville (bibliothèque) et la rue Bégin, pourrait se faire sans trop de heurts. Pourrait. Comme dans «peut-être que»…

Qu’en pensez-vous?

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité