Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 août 2009 | Mise en ligne à 14h45 | Commenter Commentaires (15)

    La question qui devrait être évidente…

    joh101_south_africa_-094613.jpg

    Photo  AP

    Vous avez tous entendu parler de cette athlète de 18 ans, Caster Semenya, qui a remporté la médaille d’or au 800m des Championnats mondiaux d’athlétisme de Berlin, avec une ÉNORME avance de deux secondes.

    Les gens (et la fédération d’athlétisme) se sont mis à se poser l’ultime question: est-ce réellement une femme?

    Moi qui suis une grande fan de toutes les séries CSI de ce monde, je pensais bêtement qu’il ne suffisait que d’un échantillon de sang et une pause commerciale pour obtenir la réponse… Ok, j’exagère.

    N’empêche que c’est une question beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Le Time y a consacré un article fort intéressant. Pour ceux qu’un long texte scientifique en anglais rebute,  j’enfile mon sarrau blanc et je vais tenter de vulgariser le tout.

    Les Jeux olympiques d’Atlanta (1996) ont été les derniers jeux où les athlètes devaient passer des tests pour déterminer leur genre. Cette année-là, ils ont découvert que  huit femmes étaient en fait des hommes au point de vue génétique. De ce nombre, sept avait le «androgen-insensitivity syndrome» (AIS).

    En gros, l’AIS empêche la testostérone d’être correctement absorbée/utilisée par l’organisme, ce qui fait que celui-ci se pense femme, et même développer des organes génitaux féminins. Il peut arriver qu’on ait ce syndrome «partiellement», ce qui fait que certaines caractéristiques masculines (voix, muscles plus gros) ressortent.

    Pour l’instant, aucune étude n’a prouvé que ce syndrome pouvait avantager un athlète. Le problème, c’est qu’en 96, on a répertorié 7 cas sur 3000, alors que dans la population générale, 1 seule personne sur 20 000 en est atteinte. Disons que la moyenne n’est pas la même….

    Que penser de tout ça?

    C’est fou, c’est complètement fou.

    Si à 18 ans la planète entière s’était mise à douter de mon sexe, je crois que je me serais précipitée vers la grotte la plus proche pour y rester pendant 10 ans… Ça aurait fait une belle attraction pour le Trou de la fée!


    • Pas étonnant qu’elle soit commanditée par toyota ,ca représente tres bien leurs modeles hybrides .

    • Effectivement c’est assez troublant…

    • C’est un gars, c’est clair… Je viens d’écouter une entrevue sur youtube et on voit très bien que c’est foncé autour de sa bouche et le long de ses joues, signe d’une barbe… 3 fois plus de testostérone, la carrure d’un homme qui saute aux yeux à côté des femmes… ça peut pas être plus clair !

    • Même la démarche de cet(te) athlète n’a absolument rien de féminin. Par contre, est-ce que les femmes ménopausées qui se mettent à avoir des poils dans le visage sont moins femmes? Il faut quand même passer les tests qu’il faut, question de PREUVE! On dira sûrement qu’”elle” n’a pas de règles parce que trop sportive…

    • En passant, je l’aurais testé(e) bien avant la course!

    • Tout aussi evident de voir que c est un garcon que de differencier la qualite de CSI Las Vegas versus la mediocre serie CSI Miami.
      CSI Miami,c est completement ridicule,Horacio qui se penche la tete,Horacio qui enleve et qui met ses lunettes,Horacio et sa gang qui ont toujours les memes fringues sur le dos pendant une meme emission mais bon,ce n etait probablement pas l idee de parler de CSI Miami,hi,hi..

    • Si j’avais rencontré cette jeune femme dans la rue et que je m’étais adressé à elle, spontanément, je l’aurais appelé “Monsieur”… alors…

    • TOUS les athlètes qui compétitionnent à un niveau international doivent subir un “sex test”. Il s’agit de fournir un échantillon de peau qui est prélevé en grattant l’intérieure de la joue pour définir si les chromosomes sont XX ou XY. Les qu’en diras-t-on et les “moi j’pense” ne sont pas pris en considération par les fédérations internationales.

      Si on veut changer les critères qui font de nous des femmes ou des hommes, on pourrait se réveille un bon matin et avoir changer de sexe sans avoir été prévenu parce que des femmes qui ont une production de testostérone plus élevée que la moyenne il y en a beaucoup. Sont-elles devenus des hommes pour autant. Est-ce qu’on couche avec quelqu’un pour sa quantité de testostérone ou pour ce qu’il y a sous les vêtements??? Pour moi, l’anatomie et la génétique sont les seuls critères qu’on doit considérer. Les ” à l’a pas l’air d’une femme, à l’a les bras trop gros pour une femme, elle a de la barbe” ne sont que des éléments subjectifs qui puent le sexisme.

    • Vraiment fascinant!

      Il faut savoir que l’être humain est généralement composé de cellules qui sont toutes pareilles : elles descendent toutes du même ovule fécondé. Cependant, dans certains cas, il y a une mutation (produisant l’insensibilité aux androgènes, par exemple) qui survient sur une cellule de la morula, très tôt dans le développement.

      Ce que ça donne? Admettons que la mutation arrive lorsque la morula est composée de 4 cellules et qu’une seule cellule est mutée : dans le corps développé, 25% de ses cellules porteront la mutation et 75% ne la porteront pas! Si le hasard fait que le 25% qui est insensible aux androgènes compose les organes génitaux, alors la personne aura toute l’apparence d’une femme… même si elle est un homme!

      Encore plus bizarre, une personne peut être le résultat de l’union de deux ovules fécondés (un mâle et un femelle) : une partie de son corps peut être une femme, et l’autre un homme… Ça donne de l’hermaphrodisme ou de l’intersexualité.

      Bref, je crois bien que si elle a les organes génitaux d’une femme, qu’elle a toujours été élevée comme une femme et qu’il n’y a pas de tentative d’escroquerie, il faut la laisser participer aux épreuves féminines! C’est pas de sa faute, si elle est née comme ça…

    • Je n’aime pas me fier aux apparences. Mais si j’avais été confronté a son problème je me serais montré nu pour donner au monde entier la preuve de mon identité et de mon sexe.

      Fernand Turbide

    • Facile, on a qu’à savoir si elle s’écrase sur son sofa, si elle a tendance à garder les mêmes gilets 15 ans ou si elle s’habille devant son miroir… ça ment pas…

    • “Les années lumières”, Radio-Canada, ce matin. On y traite du sujet au moyen de l’éclairage scientifique:

      Santé et médecine – Fille ou garçon?

      La controverse sur le sexe véritable de la coureuse Caster Semenya rappelle que les anomalies de différenciation sexuelle sont multiples et souvent complexes.

      Cliquez sur: [Les explications de Gaëlle Lussiaà-Berdou]

      http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/anneeslumiere/index.shtml

    • 12 minutes, les explications de Gaëlle Lussiaà-Berdou (voir mon commentaire précédent à 18h22).

      Quand vous aurez écouté, il sera intéressant de lire vos commentaires -révisés ou pas- face à mademoiselle Caster Semenya. Merci.

    • @jean_richard
      Très intéressant…Troublant et weird, mais très intéressant!

      @montrealaise
      Je vous promets de l’écouter dès ce soir. J’ai malheureusement oublié mes écouteurs je-ne-sais-où (ce qui est aussi la définition de l’adjectif “perdu”) et comme nous sommes dans une salle ouverte, je risque de gêner les autres…

      Je vous en redonne des nouvelles demain donc!

      Catherine

    • Ah ben simon** !, au p.c., je veux faire tester ma femme, à barbe.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité