Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 27 novembre 2008 | Mise en ligne à 11h34 | Commenter Commentaires (23)

    Magasins ouverts 24h

    Wal-Mart a décidé de laisser ses magasins canadiens ouverts 24h/24, 7jours/7, pour toute la période des fêtes. Partout, sauf au Québec, où heureusement, on a des lois qui empêchent ça.

    L’article se trouve ici.

    Est-ce qu’il y a vraiment quelqu’un qui a réellement envie de faire son magasinage de Nöel à 3h du matin? J’imagine que les compulsifs qui souhaitent jouer au nouveau Monopoly en plein coeur de la nuit seront servis.

    Je vous laisse deviner qui sont les chanceux qui vont se retrouver avec un horaire de nuit…


    • L’histoire d’un gars qui au lieu de rentrer chez lui tard le soir, arrête au Walmart, achète un carton de lait, un casse-tête pour sa plus jeune et un petit parfum pour sa femme en vue de Noël qui approche. Il arrive à la maison, la madame pas content qu’il rentre tard et qu’il sente la moumoune lui tombe dessus, la crise, les valises, tout. C’est encore la faute à Wal-mart.
      Bon farce à part, ceux qui vont magasiner leurs cadeaux un dimanche la nuit, achetez vous une vie.

    • Madame Doré, est-ce possible d’utiliser un Français correct dans vos articles: “on a des lois….”, vous pourriez simplement écrire “des lois”. “Est-ce qu’ il y a VRAIMENT quelqu’un qui à REELEMENT” – pourquoi 2 adverbes. “Chiffre de soir”…..non mais c’est une blague?! vous devez vouloir dire “shift” qui est un anglicisme du mot “quart”.

      Quant au propos; le “chiffre” de soir, ca permets à des employés de travailler plus, non? Je ne pense pas que les lois permettent à une entreprise de forcer des employés embauchée pour travailler de jour a travailler de nuit. En bout de ligne Walmart va dépenser plus en salaires pour possiblement faire plus de revenus, quel est le problème?
      Il faut cesser de voir des problèmes partout et évoluer. C’est à cause de gens comme vous si le Québec traîne de la patte. On sort un peu, svp!

    • Wal-Mart le vampire…
      Bon, nous en sommes rendus là. La crise devrait faire réfléchir davantage à ceux et celles qui s’en donnent à coeur joie avec le capitaliste sauvage. Hélas. Ils en remettent deux fois plus. Voyons comment le consommateur se comportera. Mais si les autres grandes surfaces entrent dans la valse, dans quelle société allons-nous vivre et à quel genre de consommateur aurons-nous affaire dans les années futures?
      J’ai remarqué à quel point les denrées alimentaire avaient augmenté ces derniers mois. Pourtant le prix de l’essence semble avoir baissé. Je suis presque convaincue que lorsque la crise s’estompera, il n’y aura aucun changement dans les mesures entreprises actuellement et la hausse de certains produits. Le coût de la vie augmente tandis que le consommateur devient de plus en plus conditionné à acheter. Et cette mouvance ne semble pas prête à s’arrêter.

    • @fmillair: vous êtes très mal placé pour donner des leçons de français (deux des trois “erreurs” que vous relevez sont discutables), et votre raisonnement au sujet des heures de travail et des revenus ne tient pas debout.

      En passant, les grandes déclarations répétées au sujet du “p’tit Québec” qui n’évolue pas dans sa honte de nation colonisée, je ne suis plus capable…

    • @fmillair
      Sans pour autant forcer les étudiants à accepter un horaire de nuit, il est très fréquent que des employeurs s’amusent à faire des menaces déguisées aux employés. “Je vais le donner à quelqu’un de plus serviable”, “Je vais m’en souvenir”, etc.

      Pour le terme “chiffre”, effectivement, c’était un peu n’importe quoi, disons une grosse crampe au cerveau. Mais vous savez, une situation comme celle-ci arrive à tout le monde et il n’y a pas de raisons de devenir agressif et désagréable. La preuve, votre propre message contient des fautes et vous utilisez vous-même un calque de l’anglais. “En bout de ligne” est critiqué et devrait être remplacé par “au bout du compte”.

      Bonne journée,
      Catherine

    • mettons tout le monde sur le BS, ils vont pouvoir dormir la nuit pendant que les autres dans le monde, qui ne sont pas resté figés dans les années 70, s’enrichiront.

    • Je suis loin de prétendre que je ne fais pas d’erreurs, mais je ne suis pas payé pour mes commentaires. Je vous invite d’ailleurs à consulter le bloque de Sophie Cousineau qui discute du même sujet avec beaucoup plus de rigueur. Agressif? je ne vois rien d’agressif dans mes propos. Désagréable? je persiste à croire qu’avant de publier “un peu n’importe quoi”, vous auriez intérêt à vous relire, sinon vous vous exposez à la critique. Les pauvres petits employés insatisfaits n’ont qu’à aller travailler ailleurs, les choix sont nombreux: Zellers, Canadian-Tire, Rona, etc. Je ne vois personne pleurer sur le sort des travailleurs de nuit dans d’autres entreprises (usines, etc.)….Quelle est la différence? Pour certains gens de la société, c’est idéal.

    • La perception de fmillair montre une grande méconnaissance de la réalité des gens qui travaillent dans ce genre de magasins. Oui, il y a des étudiants pour qui c’est un emploi à temps aprtiel, pour aider à payer les études, etc, mais c’est aussi le gagne-pain à temps plein de bien des gens (qui n’ont pas eu la chance de recevoir une éducation complète; aux États-Unis, l’université, c’est pas donné). Donc pour la mère de famille monoparentale qui doit tout à coup trouver une gardienne pour ses petits, car elle est obligée de travailler la nuit? Et celui qui cumule déjà deux emplois pour joindre les deux bouts? Et pour l’étudiant qui se retrouve en fin de session et qui manque déjà de temps?

      Quand on postule pour un emploi, le fait souvent en fonction des conditions reliées à ce travail: 9 à 5, soirs et fins de semaines, etc. On organise notre vie autour de cet horaire. Les employés de Wal-Mart n’ont jamais appliqué pour un poste de nuit, contrairement, comme fmillair donne en exemple, aux travailleurs d’usine qui savent que l’usine roule 24h/24.

    • Les chanceux qui vont se retrouver avec un horaire de nuit sont peut etre les malchanceux qui ne travaillent pas actuellement…..Pis l autre qui parle du francais contamine,tres deplaisant en effet.

    • @andreane83

      Pour avoir travaillé dans divers secteurs de production et de logistique, il n’est pas rare qu’un quart de travail soit ajouté pour diverses raisons. Same difference, non?

      euh…..pourquoi au juste tu parles de frais universitaires des Américains….je pensais qu’on parlait de la situation Québécoise. Vos réactions me démontrent bien qu’en fait on est ici dans un blogue destiné aux petits braillards des régions.

      @m4rco, bien content de voir que certains peuvent voir des opportunités ou d’autres voient des injustices. Tant mieux pour toi si le français de Catherine te convient.

    • @fmillair :

      sans blague, c’est chiant des gens qui se targuent de connaître leur langue et corrigent les autres… en faisant eux aussi des fautes.

      elle a utilisé DEUX adverbes dans la même phrase ? big effing deal… t’as juste à pas le lire, son blogue…

    • sinon pour mon commentaire sur le sujet… :

      à ce que j’ai vu, rien de tout ça ne concerne la qc, de toute façon…

    • @angelus….”t’as juste à pas le lire son blogue”….yep, c’est ce que je vais faire, mais je pense que Cyperpresse ne devrait pas l’afficher en “frontpage” parce que c’est vraiment pas du même niveau que les articles de journalistes plus sérieux. Désolé Catherine et bonne chance.

    • Je crois que nous ferions mieux de laisser tomber la bagarre du Français.
      J’ai reconnu mon erreur, je vais prendre le commentaire sur mon style d’écriture et je verrai ce que je peux y faire.

      Je vous avouerais que j’aime bien le fait d’écrire d’une manière qui se rapproche de l’oral. Je vous rassure cependant, je suis tout aussi capable d’écrire de façon “sérieuse” (nah…disons plutôt “soignée”).

      Allez, on oublie ça!

      Catherine

      ps: Angelus, même si la situation ne s’applique pas au Québec, la situation pourrait changer….

    • @fmillair : vous pourriez vous relire avant de critiquer les fautes des autres? « Frontpage », c’est très français ça! Et pourquoi vous écrivez français avec un F majuscule?

      Je pense que le but d’un blogue de ce genre n’est justement pas de se prendre autant au sérieux que les articles des journalistes. Et pour vous, c’est une société évoluée si un magasin à grande surface ouvre ses portes pendant 24 h? Seriez-vous prêt à travailler toutes les nuits pendant un mois? Je suppose que vous êtes l’un de ces grands Québécois qui font « avancer » notre belle province… je me demande comment????

      Désolée Catherine, je n’ai pas pu m’en empêcher, même si tu avais déclaré la bagarre terminée! ;)

    • @mourialais connaissant
      Très bizarre votre commentaire, “pendant que les autres s’enrichiront”, vous croyez que si tous les commerces québécois ouvrent 24 heures par jour cela va créer de la richesse, et bien. Juste comme ça, les gens n’auront pas plus d’argent à dépenser, ils vont simplement répartir leurs achats, cela va prendre plus d’employés, augmenter les coûts, augmenter le prix des articles et personne n’y gagne.
      Créer de la richesse passe par augmenter notre taux d’éducation, d’encourager les jeunes à étudier dans des domaines de pointes afin d’attirer les investissements étrangers. Les emplois comme chez Wal-mart seront toujours nécessaires, et ce n’est pas à ces gagne-petit de payer pour nos caprices (je veux magasiner à 12h00 moi)

    • C’est très bizarre vos commentaires face aux erreurs de français. Ce n’est pas parce que je fais quelques fautes que je n’ai pas le droit de soulever le fait qu’un billet est écrit dans un français très moyen par une journaliste rémunérée et qui est “virtuellement” publiée dans un des journeaux français les plus importants en Amérique. C’est comme si je n’avais pas le droit de critiquer mon mécanicien si il fait un travail pitoyable simplement parce que je ne suis pas meilleur que lui en mécanique. Ca ne tient pas la route votre raisonnement.

    • Les magasins ouverts 24/24, 7/7..pis ca vient parler de développement durable après ca…misère.

    • @ fmillair

      Va au Walt-mart, il y a un rabais cette semaine sur le savoir-vivre. Aussi, il y a un deux pour un sur les répulsifs à orgueil. Finalement, au Dollarama tu peux acheter une vie pour pas cher.

      Tu es quelqu’un de méprisant, le genre qui se donne une personnalité sur Internet. Tu te faisais écoeurer à l’école non? Arrête de critiquer le travail des autres et tant qu’à parler en mal du Québec et sa population, fout le camp ailleurs, je crois que les amis et blonde que tu n’as pas ne s’ennuieront pas!

      @ Catherine Doré

      Laisse toi pas intimider par des petits personnages comme celui-là, tu fais un bon travail. Quand quelqu’un est rendu à critiquer le nombre d’adverbe dans une phrase en faisant des fautes, c’est qu’il doit vraiment avoir une vie de minable.
      Lâche pas Catherine !

      P.S Je te tutoies car je crois que nous a le même âge, si ça te dérange tu peux me le préciser sans problème !

    • @fmillair : vous pourriez vous re-lire avant de critiquer les fautes des autres S.V.P Et oui tout le monde fait des fautes et des erreurs pis savez vous quoi ?!

      ON EST VENDREDDDDIII PIS ON S EN CAL/$$$E !!!!!

    • :P

    • @euro: HAHAHAH!!!!

    • Je ne comprends pas tout ce débat avec les heures d’ouvertures prolongées. Si un commerçant souhaite ouvrir la nuit, qu’il le fasse. Si cela n’est pas rentable, il fermera, c’est tout! Opérer un commerce la nuit engrange des frais élevés (primes aux employés, chauffage, lumières…).

      La question n’est pas non plus de déterminer s’il y a des gens qui auront “envie” de faire leurs achats la nuit, mais plutôt s’il existe un marché à combler dans ce sens.

      Pour ce qui est des employés, personne n’est forcé de travailler de nuit s’il ne le souhaite pas. Ce ne sont pas les emplois dans le commerce de détail et les services qui manquent, il y a l’embarras du choix.

      Bref, tout ça est un débat qui démontre une chose: au Québec, on n’aime pas trop les changements.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2009
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité