Le blogue de Catherine Doré

Le blogue de Catherine Doré - Auteur
  • Catherine Doré

    Catherine Doré est journaliste et blogueuse pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche depuis 2008.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 25 août 2008 | Mise en ligne à 14h14 | Commenter Commentaires (4)

    Zai jian Beijing!

    Zai jian Beijing!

    Ces simples petits mots peuvent sembler anodins, mais ils ont suscité bien des rires hier soir.

    Laissez-moi vous expliquer.

    Pour la une du Quotidien, notre graphiste a eu l’idée d’écrire «Au revoir Pékin» pour renvoyer à la section sports. Elle se met donc à chercher sur internet une espèce de dictionnaire mandarin/français en ligne. Il ne fallait pas seulement avoir la prononciation; on voulait les sinogrammes, ou si vous préférez, les p’tits dessins. Immédiatement, il nous vient 34 sites fiables différents en tête. Non? Ah bon…

    Après avoir trouvé les fameux symboles, il fallait s’assurer que cela soit la bonne affaire. Personne n’avait envie de mettre “J’aime les bas blancs” ou “Les Canadiens sont pourris” en une. Qui sait ce que cela aurait pu vouloir dire d’autre!

    Il y avait un autre problème à l’horizon: les Chinois placent le nom de famille avant le prénom, est-ce que cela veut dire qu’il faut écrire “Beijing zai jian”? Hum. Mystère.

    Le pupitre a donc tranché: trouvons un Chinois et demandons-lui.

    Je tiens à vous rappeler, pour la énième fois, que je vous écris en direct de Chicoutimi. La communauté asiatique de Saguenay est, avouons-le, très limitée. Pas de quartier chinois ici.

    La question qui tue: où trouve-t-on un Chinois d’origine un dimanche soir à 19h30? Dans un buffet chinois.

    Ne riez pas.
    Je sais, c’est le plus gros cliché du monde.

    Ma collègue se jette à l’eau et entreprend de faire la ronde des restos chinois du coin. Premier appel: il y a des Chinois. Ils ne parlent pas français, ni anglais. «Ben comment ils se comprennent?» demande-t-on. Par signes. Rire général dans la salle de rédaction. Morte de rire, elle se demande comment elle va mimer “au revoir Pékin” par téléphone…

    Deuxième appel: On réalise un peu l’absurde de la situation. Appeler dans un buffet chinois pour parler à un Chinois, c’est un peu con. Un coup de téléphone, j’imagine que ça a à peu près la même forme. Bref, on a réussi à trouver quelqu’un pour nous aider. Il a écrit le tout sur un bout de papier, que j’ai été mandatée d’aller chercher.

    On espérait que cela soit écrit sur un napkin. Mais noooonn! Quelle déception!

    Le plus important, c’est que le concept imaginé par les graphistes a fonctionné. Le résultat final est accessible ici.


    • Chère Catherine , votre vie est un tourbillon de choses loufoques et amusantes, encore aujourd’hui vous ne m’avez pas décue…

    • Salut Catherine, je voulais simplement te féliciter pour ton blogue. Tout simplement irrésistible. Je lis religieusement chacun d’entre eux de l’autre côté de l’Atlantique. Je prévois retourner vivre au Saguenay dès cette année, cette magnifique régions et ses gens me manque. Vive le Royaume!! hahaha

      Continue sur ta lancer!

      PaT in Spain

    • J’ai adoré (sans jeu de mots) ton commentaire “Les Canadiens sont pourris” . Tu es une référence en hockey (exepté pour les Sags) . Continue d’exprimer tes positions aussi clairement , t’es la meilleure !!!

    • Wow, vous vous etes vraiment données !!! lolll

      T’as trouvé ta réponse au Jardin du Bonsai ou au Panda Royal ??
      *Hummm, Panda Royal….* Ca doit bien faire deux ans…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité