Le courrier du voyageur

Archive, août 2012

Mercredi 29 août 2012 | Mise en ligne à 7h47 | Commenter Un commentaire

Que voir dans les Keys de Floride?

Marc-André B et sa conjointe passeront deux jours dans les Keys de Floride, en janvier prochain. Ils me demandent quelles points d’intérêts je recommande et s’il existe des établissements proposant une forme originale d’hébergement. Les principaux points d’attraction de l’archipel sont concentrés dans le district historique de Key West.

Je mentionnerai notamment Duval Street, bordée de bars et de restaurants, le secteur historique du port, Mallory Square, qui s’anime pour le coucher du soleil et, du côté des musées, le Mel Fishers Maritime Museum (pour le trésor récupéré sur une épave du XVIIe siècle), l’Audubon House, l’Oldest House, les Nancy Forester’s Secret Garden, la Southermost House et l’Ernest Hemmingway Home. L’excursion en bateau vers l’archipel du Dry Tortugas National Park vaut son prix plutôt élevé (120$).

En ce qui concerne les autres «Keys», le Dolphin Research Centre de Marathon mérite un arrêt, tout comme le Pigeon Key Historic District, juste avant le Seven-Mile Bridge. Sinon, les autres îles sont surtout intéressantes pour les plongeurs ou les excursions en bateaux à fond de verre au-dessus des récifs coralliens.

Un seul hôtel original à signaler : le Jules’ Undersea Lodge (www.jul.com), à Key Largo, un ancien laboratoire sous-marin aménagé à 10 mètres de profondeur et reconverti en micro-hôtel de deux chambres. On y accède en plongeant et si on ne détient pas une certification PADI, il faut suivre une formation préalable de trois heures (au coût de 150$). Les coûts varient de 500$ à 700$ par personne et par nuit, selon le type de forfait. Dans un registre moins extravagant, il y a bien sûr les hôtels et B&B aménagés dans d’anciennes demeures historiques de Key West comme l’Avalon B& B (www.avalonbnb.com) ou le Marquesa Hotel (www.marquesa.com).

Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 27 août 2012 | Mise en ligne à 9h14 | Commenter Commentaires (3)

Les grands parcs nationaux du Sud-ouest américain

Q : Ma conjointe et moi entreprendront justement la tournée des grands parcs de l’Utah et de l’Arizona en voiture du 2 au 12 octobre. Nous comptons toucher tous les principaux parcs de la région, à l’exclusion du Grand Canyon, que nous avons visité deux fois, mais en incluant Mesa Verde, au Colorado, ainsi que les trois parcs de la région de Moab, même si nous y avons fait du vélo voici deux ans. Nous atterrirons à Las Vegas et repartirons de Phoenix le 20 octobre, après une semaine dans la région de Scottsdale. Nous aimerions quelques conseils pour les villes étapes les plus pratiques. Les commentaires portant sur l’hébergement et la sécurité en territoire Navajo nous inquiètent un peu.
Jean-Pierre Huot

R : Comme vous ne disposez que de 10 jours, je vous conseillerai de laisser tomber Moab et les trois parcs voisins que vous avez déjà visités pour vous concentrer sur ceux que vous n’avez pas encore découverts.
Je recommande donc un itinéraire qui, après Zion et Bryce Canyon, vous conduirait au Grand Staircase Escalante, au Capitol Reef National Park, puis à Mesa Verde. Vous poursuivriez vers le Canyon de Chelly, puis Monument Valley et enfin Page, au bord du lac Powell, avant de redescendre vers Phoenix.

Page, est une meilleure porte d’entrée pour le Glen Canyon National Recreation Area que Bullfrog, dans le secteur Nord, parce que c’est dans le cadre d’une croisière sur le lac Powell qu’on découvre les plus beaux attraits de ce parc (voir le site www.lakepowell.com). La croisière la plus intéressante est celle de six heures qui conduit au Rainbow Bridge, qui est le plus long pont naturel du monde.

Comme l’étape finale de Page à Scottdale vous ferait passer par Sedona, qui est une des plus jolies villes d’Amérique, vous pourriez y prévoir une nuitée, ce qui vous permettrait, le lendemain, de visiter le Red Rock State Park, avant de gagner Phoenix.

En ce qui concerne le logement, la première ville d’étape devrait être Springdale, voisin du Zion National Park. L’hôtel le plus agréable de l’endroit est le Desert Pearl Inn (www.desertpearl.com) et plusieurs lecteurs m’ont vanté le restaurant Spotted Dog Café. Près de Bryce Canyon, le Lodge at Bryce Canyon, situé dans les limites du parc est le seul établissement intéressant de la région.

L’accès aux sites spectaculaires du Grand Staircase Escalante National Monument requiert un 4X4. Mieux vaudrait donc effleurer ce parc au passage et passer la nuit à Torrey, près du Capitol Reef, où le Lodge at Red River Ranch (www.redriverranch.com) est superbe, mais onéreux, et où l’Austin Chuck Wagon Motel constitue une alternative potable.

À Mesa Verde, l’idéal est de loger au Far View Lodge, situé dans le parc et doté d’un excellent restaurant, la Metate Room, avec sa vue panoramique (www.visitmesaverde.com). Mais les tarifs sont assez élevés. L’alternative consiste à loger dans un des B&B de Mancos, à sept kilomètres du parc ou à Cortez, où il y a peu d’hôtels de charme, mais un plus grand choix de restaurants.

En ce qui concerne la Réserve Navajo, où se trouvent Monument Valley et le Canyon de Chelly, il est vrai que le comportement de nombreux touristes, qui ne se soucient pas des codes de conduite des autochtones, suscite une certaine hostilité. Mais elle ne va toutefois pas jusqu’à engendrer la violence. Le mieux pour se sentir en sécurité est de loger dans les établissements classiques de Kayenta, près de Monument Valley (le Hampton Inn ou le Wetherill Inn) ou de Chinle, près du Canyon de Chelly (le Best Western ou le Holiday Inn).

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Jeudi 23 août 2012 | Mise en ligne à 10h01 | Commenter Commentaires (2)

Vivre les vendanges en France

Sylvain Pillenière et Johanne Gagnon aimeraient séjourner dans une (ou plusieurs) régions viticoles françaises en septembre. Ils précisent que, quinquagénaires, ils ont «passé l’âge des durs labeurs d’étudiants» et demandent s’il est possible de «vivre l’expérience des vendanges», sans mettre nécessairement la main à la vigne.

Bien sûr, puisque des «fêtes des vendanges» ont lieu un peu partout dans les grandes régions viticoles où nombre de producteurs reçoivent également des hôtes sur leurs domaines moyennant rétribution, naturellement. Chaque grande région viticole met en ligne un site sur lequel on trouve toutes les informations pertinentes, ainsi qu’un «agenda» des événements et fêtes programmés dans les différents villages et domaines.

Sur le site des vins de Bourgogne, par exemple (www.vins-bourgogne.fr), on peut télécharger la brochure «En Route vers la Bourgogne» qui répertorie les adresses et les manifestations organisées dans les vignobles. Mais plutôt que d’énumérer ici tous les sites pertinents, je recommande celui de Vinomédia (www.vinomedia.fr), sur lequel on peut télécharger le guide Vignobles et tourisme, qui décrit les différents terroirs, répertorie les fêtes des vendanges et renvoie à une série d’autres adresses intéressantes.

Attention : la France est un pays présentant une diversité de régimes climatiques, donc il faut cibler la région en fonction des dates du séjour. Les vendanges ont débuté le 9 août dans le Roussillon. Dans le Languedoc, elles commencent généralement fin août, alors que, dans le Beaujolais et le Sud des Côtes du Rhône, on parle du début de septembre. En Bourgogne, dans le Bordelais, dans le Val de Loire et dans le Nord de la vallée du Rhône, le coup d’envoi est généralement donné à la mi-septembre. Il n’y a guère qu’en Champagne et en Alsace que le raisin est récolté à la fin de septembre ou au début d’octobre.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives