Le courrier du voyageur

Le courrier du voyageur - Auteur
  • André Désiront, collaboration spéciale

    Depuis 1984, André Désiront couvre l'actualité reliée au domaine du voyage pour un magazine spécialisé.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 18 juin 2012 | Mise en ligne à 17h50 | Commenter Aucun commentaire

    Une région moins connue de l’Espagne

    Q : Nous sommes deux couples dans la soixantaine qui envisagent un voyage en Espagne. Nous arriverons à Valence, où nous louerons une voiture. Nous y séjournerons une semaine et comptons passer la seconde dans la région d’Alicante. Outre ces deux villes, nous voulons visiter la côte, mais aussi l’arrière-pays. Quelles sont vos suggestions?
    Louise et Robert Cléroux St-Jean-sur-Richelieu Qc

    R : Même s’il s’agit d’une grande ville (près de 2 millions d’habitants avec l’agglomération), Valence se visite bien à pied, car les quatre quartiers les plus intéressants (ceux de la cathédrale, du Marché central, de l’Ayuntamiento et d’El Carmen) sont relativement proches l’un de l’autre. Si vous choisissez de loger en ville, ne louez pas la voiture dès le premier jour : elle vous embarrasserait. Je ne dresserai pas, ici, la liste des nombreux sites et monuments remarquables de la ville, mais il ne faut pas manquer la Cité des Arts et des Sciences, œuvre du flamboyant architecte Santiago Calatrava, ni l’IVAM pour sa très belle collection de peintures du XXe siècle. En soirée, les rues les plus animées sont voisines de la plaza del Carmen. La meilleure table de la ville est Alejandro. Dans le quartier de l’Ayuntamiento, La Utielana sert une bonne cuisine valencienne à petits prix.

    Deux des «incontournables» de la Communauté valencienne sont les villes médiévales de Jativa et de Morella. Comme la première se trouve à mi-chemin entre Valence et Alicante, vous pourriez vous y arrêter pour visiter son centre historique et sa citadelle, lorsque vous changerez de région. Tout près sur la côte, le centre historique et le palais des ducs (la fameuse famille Borgia) de Gandia, méritent également un arrêt.

    Au Nord-ouest de Valence, Morella est une petite ville fortifiée perchée sur un piton rocheux. En chemin, les villes de Sagunto et de Peniscola méritent un arrêt. La première pour son centre historique, le théâtre romain et l’ancien quartier juif. La seconde, pour le château du pape Luna, juché sur un promontoire. À Morella, on se ballade dans la vieille ville (il faut laisser les voitures à l’extérieur des remparts) en visitant, au passage, la basilique gothique et le couvent des franciscains et on grimpe à la citadelle, pour la vue sur la région.

    Bien que située à seulement 210 kilomètres de Valence, il faut prévoir plus de trois heures de route, car le tronçon de 65 kilomètres qui relie la ville à la côte à travers les montagnes est très sinueux. L’idéal est donc de passer une nuit sur place, ce qui permettrait, le lendemain, d’aller découvrir les très beaux villages médiévaux situés dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres, comme Portell de Morella ou Palanques. Morella est réputée pour ses produits du terroir et abrite d’excellents restaurants (une adresse : la Meson del Pastor).

    Une autre option consisterait à revenir par Alcaniz (pour le centre historique et la plaza de Espana) et Teruel. Il faudrait alors prévoir une seconde nuit dans cette ville dotée d’une belle cathédrale et de tours classées au patrimoine de l’UNESCO ou dans la région. À Albarracin (à 35 kilomètres), par exemple, qui est considéré comme un des plus beaux villages d’Espagne (un hôtel de charme à moins de 70 euros pour deux : la Casa de Santiago – www.casadesantiago.net).

    Comme point d’ancrage sur la Costa Blanca, la seconde semaine, je vous conseillerai la station balnéaire d’Altea (moins bétonnée que Benidorm). Alicante est dénuée de monuments vraiment remarquables, mais il fait bon se promener dans la vieille ville. Il faut aussi en sortir pour explorer les rues en pentes du quartier de San Roque, qui mènent au château. Une adresse pour les tapas : Ibericos.

    Les possibilités d’excursions intéressantes dans la région sont multiples : l’île de Tabarca et sa plage, les ruines de la ville romaine de Lucentum, en périphérie, Elche (la plus grande palmeraie d’Europe, mais aussi une grande ville agréable), les vestiges voisins du site romain de La Alcudia, le village de montagne de Guadaleste, à 25 kms au Nord d’Altea, Orihuela pour ses vieux quartiers et Murcie (1 heure de route), pour sa vieille ville et ses musées.


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2008
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité