Le courrier du voyageur

Archive, mars 2011

De toutes les marques de tout inclus, celle du Club Med continue à bénéficier de la plus forte notoriété au Québec, loin devant Sandals et très loin devant les RIU, Beaches et Sol Melia. C’est ce qui ressort d’un sondage (commandé, il est vrai, par le Club Med!) réalisé en ligne par la firme MRIA (Marketing Research and Intelligence Association) auprès de 239 répondants québécois, du 21 au 24 février dernier.

Les répondants avaient été priés de mentionner spontanément une marque de tout inclus.

-  11% ont identifié spontanément le Club Med

- 7% Hilton, même s’il ne s’agit pas d’une marque du tout inclus

- 5% Sandals et Delta, ex aequo

- 4% Barcelo

- 3% Bahia Principe

- 2% RIU et Sol Melia, ex aequo

- 0,4% Paradisus

 

Interrogés quant à savoir quelles marques ils connaissaient, une écrasante majorité de répondants identifiaient le Club.

- Club Med : 85% des répondants

- Sandals : 34%

- Beaches : 21%

- RIU : 11%

- Paradisus : 9%

Enfin, priés de choisir dans quelle marque de tout inclus ils choisiraient pour passer des vacances :

- 45% des répondants optaient pour le Club Med

- 15% pour Sandals

- 4% pour RIU

- 1% pour Paradisus

- 1% pour Beaches

. L’enquête avait pour objet de mesurer l’impact de la campagne de marketing orchestrée par le Club l’automne dernier, en comparant ses résultats à ceux d’un sondage similaire réalisé en mai 2010. Un impact manifestement très positif, puisqu’en mai, seulement 6% des répondants avaient spontanément mentionné le Club Med (et 7% Sandals).

De toutes les marques de tout inclus, celle du Club est assurément la plus connue en milieux francophone, mais, comme toute marque, elle doit veiller à se rappeler au bon souvenir des consommateurs.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Lundi 28 mars 2011 | Mise en ligne à 14h22 | Commenter Commentaires (3)

À la découverte du Languedoc-Roussillon

Q : Pour la mi-juillet nous avons loué une maison à Davejean dans l’Aude, en France, et prévoyons faire des excursions d’une journée. Nous louerons une voiture et nous voyagerons avec notre fils de 13 ans. Quelles seraient vos recommandations?
Céline Champagne

R : Vous séjournerez là dans une des régions les plus intéressantes de l’Hexagone et, de Davejean, vous aurez tellement de choix en matière d’excursions de la journée que vous ne saurez plus où donner de la tête.  Il ne vous faudra qu’une heure de route pour accéder à Carcassonne, la ville la plus spectaculaire de la région, et à Perpignan (oubliez la gare qui serait, selon Dali, le centre du monde, et concentrez-vous sur la vieille ville, le palais des rois de Majorque, le Castillet et la cathédrale).

Vous devrez consacrer une journée à la tournée des châteaux cathares des Corbières. Ceux de Quéribus et de Peyreperthuse, perchés sur leurs éperons rocheux, enchanteront certainement votre fils de 13 ans. Le plus connu des châteaux cathares, Montségur, se trouve dans une autre direction, à deux heures de route de votre base. Il pourrait faire l’objet d’une autre journée d’excursion avec Foix, charmante petite ville abritant également un château.

En poussant une pointe jusqu’à Andorra la Vella, capitale de la principauté d’Andorre, qui se trouve à deux heures de Davejean (seulement 101 kilomètres, mais par des routes de montagne), vous nouerez connaissance avec les Pyrénées. Mais la plus belle excursion dans ces hautes montagnes est celle qui vous ferait emprunter une des routes du massif du Canigou, la montagne sacrée des Catalans, qui est un des plus hauts pics (à 2800 mètres) des Pyrénées orientales.

Il y en a deux : une qui part à Prades et l’autre de Vernet-les Bains. Elles ne sont praticables jusqu’au Canigou que de juillet à septembre. Une autre manière de visiter cette région serait de prendre le train jaune des Pyrénées catalanes, au départ de Villefranche-de-Conflent. La voie de ce chemin de fer -  le plus haut de France – serpente le massif de Cerdagne à des altitudes comprises entre 1160 et 1600 mètre, en passant sur des dizaines de viaducs. Comme le retour ne s’effectue qu’en soirée, il faut prévoir une ballade en montagne pendant la journée (consultez le site des trains touristiques de la SNCF à l’adresse www.trains-touristiques.sncf.com). Le pays cathare se découvre également en train touristique, un mode de transport que votre fils devrait apprécier, avec le Train du pays cathare et du Fenouillèdes (voir le site www.tpcf.fr).

Une incursion sur la côte Vermeille, cette portion de littoral comprise entre Argelès et Cerbère, vous permettrait de vous baigner dans la mer (à Banyuls-sur-Mer, peut-être?) et de découvrir la charmante ville de Collioure. Rentrez par la route des Crêtes.

Si vous êtes amateurs de vins, vous serez servis, puisque vous logerez au cœur des Corbières et qu’une autre grande région viticole, le Minervois, se trouvera à une heure de voiture de votre point de chute. Il y a sept routes des vins en Corbières et un «itinéraire des saveurs» dans le Minervois (voir les sites www.tourisme-corbieres-minervois.com et www.leminervois.com).

Enfin, une autre ville de la région, Narbonne (à 50 kilomètres de Davejean) mérite la visite. Prévoyez un arrêt à l’abbaye de Fontfroide, qui mérite un petit détour.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 25 mars 2011 | Mise en ligne à 8h27 | Commenter Commentaires (7)

Des idées pour découvrir une «autre» Amsterdam

À l’instar de plusieurs autres lecteurs, Sylvie Meilleur, de St-Bruno me demande de lui fournir quelques suggestions originales pour découvrir Amsterdam. Elle voudrait aussi savoir quels endroits méritent une étape entre la métropole néerlandaise et Bruxelles. Les «classiques» sont le Rijksmuseum, pour son incomparable collection de maître hollandais, et son voisin de la Museumplein, le musée Van Gogh, la ballade en bateau sur les canaux, les Negen Straatjes (les Neuf Rues, bordées d’antiquaires et de magasins originaux), la Oude Kerk (la Vieille église), la visite guidée à pied du Red Light District (on s’inscrit à l’Office du tourisme).

Mais il faut aussi se balader dans Jordaan, le quartier qui par l’esprit évoque le Plateau Mont-Royal, et pénétrer dans les hofjes (les cours intérieures fleuries), faire des pauses dans des «caféss brun», aux décors surannés typiquement hollandais (Twee Zwaartjes, dans Jordaan, Van Puffelen sur Prinsengracht), ou à une terrasse (celles du café Van Zuylen, face au pont Torensteeg, du Sluyswacht, près de la maison de Rembrandt).

Parmi les musées moins connus, je signalerais l’Amstelkring et son église clandestine aménagée dans les combles, et le Van Loon, avec son joli jardin. Il faut aussi se balader dans les îles occidentales, située derrière la gare centrale et ne pas manquer le Zandhoek, qui est un quai de l’île de Realeneiland. En guise de visite sur la route de Bruxelles (enfin, en prévoyant un petit détour), le Keukenhof est un haut lieu de la tulipe et la petite ville de Delft charmera les plus blasés.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité