Le courrier du voyageur

Archive, juin 2009

Mardi 30 juin 2009 | Mise en ligne à 8h23 | Commenter Commentaires (2)

Une femme gondolière à Venise

Une autre tradition – vieille de neuf siècles, celle-là – vient d’être pulvérisée par le laminoir de l’équité sexuelle. Une femme de 23 ans, Giorgia Boscolo, a réussi le concours d’admission à la profession de gondolier – ou plutôt gondolière.

Jusqu’ici, ce métier physiquement exigeant était considéré comme ne pouvant être exercé que par des hommes. D’ailleurs, il s’est transmis de père en fils depuis le XIIe siècle et ce n’est qu’en 2007 que la ville a lancé un concours, ouvrant les portes de la profession à ceux qui obtiennent les meilleures notes à l’examen de passage. L’examen est précédé par 400 heures de cours portant sur la topographie de la ville et le maniement – très difficile – des embarcations qui pèsent 600 kilos.

Cette année, il y avait 22 places disponibles et Giorgia Boscolo, qui est d’ailleurs fille de gondolier, s’est classée 22e. Deux autres candidates ont été recalées.

Le nombre de gondoliers est contingenté à 500. Ils sont propriétaires de leurs gondoles qui coûtent plus de 100 000 $. Car ces embarcations sont beaucoup plus sophistiquées qu’il n’y paraît. Deux ouvriers mettent trois mois à fabriquer et assembler les 280 pièces qui les composent. Elles ont une durée de vie de 30 ans.

Au XVe siècle, on dénombrait 15 000 gondoliers à Venise. Mais la population était beaucoup plus importante : près de 200 000 habitants, alors qu’ils ne sont plus que 60 000 personnes à vivre dans la ville aujourd’hui.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Lundi 29 juin 2009 | Mise en ligne à 10h14 | Commenter Un commentaire

Une semaine en Nouvelle-Écosse

Q : Ma mère et moi arriverons à Halifax en train, dans l’après-midi du 3 août. Ce sera notre premier séjour en Nouvelle-Écosse et nous voulons y découvrir les incontournables. Nous louerons une auto et logerons dans des B&B. Pouvez-vous nous tracer une ébauche d’itinéraire? Nous prévoyons revenir en avion le 10 en fin de journée.
Line Prévost

R : Puisque vous ne disposez que d’une semaine, je vous conseillerai de vous en tenir à trois centres d’intérêt dans cette province : la péninsule du Cap-Breton, Louisbourg et une portion de la Route des Phares, au sud-ouest d’Halifax.

Naturellement, Halifax, avec sa spectaculaire Citadelle, son Musée maritime de l’Atlantique et le quartier des Historic Properties, qui englobe les anciens entrepôts et les quais où il est si agréable de flâner, mérite au moins deux jours, soit celui de votre arrivée et le lendemain.

Prenez ensuite la route de Chéticamp, à l’entrée du Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. C’est une localité acadienne où 90% des habitants sont francophones (même s’ils vous accueillent en anglais!). Pour rompre la monotonie du trajet (400 kilomètres, pour près de 5h de route), vous pourriez prévoir des arrêts à Pictou, où quelques beaux édifices ont survécu dans le centre-ville, et à Mabou, à l’entrée de l’île du Cap-Breton.

Consacrez ensuite une journée à la Cabot Trail, entre Chéticamp et Ingonish, en quittant la route principale pour visiter les villages de Cape North, à la pointe nord de l’île et de Bay St. Lawrence. En passant, si vos moyens vous le permettent, le Keltic Lodge, à Ingonish, est un des plus beaux hôtels de l’Est du Canada et la table est excellente.

Étape suivante : Ingonish/Louisbourg, avec un arrêt à Baddeck pour visiter le Lieu historique national Alexander-Graham-Bell, où vécut l’inventeur du téléphone. La visite de la ville-forteresse reconstituée de Louisbourg mérite qu’on lui consacre au moins une demi-journée. Le soir, vous pourriez loger à Sydney, principale ville de l’île du Cap-Breton par où il vous faudra passer pour rejoindre la transcanadienne qui vous ramènera vers Halifax. Le lendemain, plutôt que de rentrer à Halifax, poursuivez votre chemin jusqu’à Mahone Bay, jolie petite ville située sur la route des Phares, à 40 minutes de la capitale néo-écossaise.

Avec ses trois cochers voisins qui se mirent dans les eaux de la baie et ses grandes maisons anciennes, Mahone Bay constituera une base idéale (on y trouve plusieurs bons restaurants) pour visiter Lunenbourg et Peggy’s Cove, le lendemain. La ville de Lunenburg figure sur la liste du Patrimoine de l’UNESCO parce que les bâtiments et les entrepôts de ce port de pêche très prospère au XIXe siècle ont été conservés en l’état. J

uchée sur un socle rocheux, Peggy’s Cove, à côté d’Halifax, est certainement le plus beau village de pêche du Canada (mais il faut essayer d’arriver tôt le matin car à partir de 10h, les autocars débarquent des centaines de touristes, ce qui ternit un peu la magie des lieux).

Après deux nuits passées à Mahone Bay, il vous sera facile de rejoindre l’aéroport d’Halifax pour reprendre l’avion du retour. L’aéroport est situé à Enfield, sur la route 102, à 1h15 de voiture de Mahone Bay.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 26 juin 2009 | Mise en ligne à 9h21 | Commenter Aucun commentaire

Les hôtels les plus sales de France

Tripadvisor vient de publier sa «Liste 2009» des hôtels les plus sales. En France, les douteux élus caracolant en tête de liste sont :

1. L’hôtel Merryl, Paris 18e (un 2 étoiles qui serait en travaux perpétuels)

2. L’hôtel Bristol République, Paris 10e (à ne pas confondre avec le Bristol qui est un des sept palaces parisiens!)

3. L’hôtel Lebron, Paris 9e («Un vrai trou crasseux», commente un voyageur de Toronto)

4. L’hôtel Altona, Paris 10e («Un taudis à Paris», évalue un lecteur qui a le sens de la rime)

5. L’hôtel Comfort Airport CDG, à Roissy. (Ici, par contre, les avis sont partagés. Certains usagers écrivent qu’ils trouvaient l’établissement «très propre» et confortable)

On peut découvrir la liste complète, ainsi que les liens conduisant aux hôtels les moins ragoutants d’Asie, d’Espagne, d’Italie, du Royaume-Uni et des États-Unis à l’adresse :
www.tripadvisor.fr/dirtyhotels-a_nuid.93A9A2DDE9784CEDE24B5246CE977753-a_nl.FR_MU-a_nid.FR_MU.20090625-a_pid.1597

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2010
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité