Le courrier du voyageur

Archive du 25 mars 2009

Mercredi 25 mars 2009 | Mise en ligne à 20h53 | Commenter Un commentaire

Conseils pour un voyage au Brésil

Q : Mon épouse et moi partons trois semaines pour le Brésil. Nous atterrirons à Sao Paolo où nous séjournerons trois ou quatre jours et, par la suite, nous voulons visiter Rio, les chutes d’Iguaçu et Ouro Preto. Nous voulons savoir s’il est préférable de louer une voiture ou de prendre l’autobus, s’il y a des «must» à voir et un site pour trouver des B&B ou des auberges. J’aimerais aussi savoir si le pays est aussi dangereux pour notre sécurité que l’on semble croire.
Claude Dorion

R : Conduire au Brésil n’est pas une sinécure : les routes sont souvent mauvaises et les Brésiliens adoptent, au volant, des comportements suicidaires. Si vous arrivez face à un camion qui en dépasse un autre, ce qui est très fréquent, vous n’avez qu’une chance de survie : c’est de vous ranger sur le bas-côté. De toute façon, il aura l’obligeance de klaxonner. Et bien sûr, sauf sur les grandes artères encombrées, dans les grandes villes comme Rio ou Sao Paulo, vous devrez imiter les Brésiliens : ralentir aux feux rouges, mais ne pas vous arrêter à cause des risques de hold-up (et toujours conduire avec les portières verrouillées). Ce qui nous amène à la question de la sécurité. A peu près tous les guides de voyage mentionnent les comportements à éviter : ne jamais retirer d’argent à un guichet bancaire extérieur, ne pas arborer de montre ou de bijoux de valeur, et surtout éviter d’avoir l’air d’un touriste. Donc, s’habiller comme les Brésiliens (jeans et t-shirt sont la tenue passe-partout) et ne pas trainer d’équipements photographiques sophistiqués (mieux vaut une petite caméra digitale qu’on transporte dans sa poche!). Ceci dit, la plupart des touristes qui visitent ce pays en reviennent sans avoir vécu de mauvaise expérience. Mais il faut se tenir sur ses gardes! Pour les déplacements, je recommande le bus. Les distances sont énormes (Foz de Iguaçu est à 17 heures de Sao Paulo et 24 heures de Rio), mais les «leitos», qui sont les autobus de nuit, sont équipés de sièges inclinables à l’horizontale et on fournit couvertures et oreillers (mais ils coûtent un peu plus cher). Les autobus de première classe (il y a trois classes) vous coûteront deux à trois fois moins cher que l’avion. La Brazil Airpass de la compagnie TAM revient à 635$ US pour quatre vols intérieurs (551$ si vous achetez le billet international avec TAM). Mais en bus, vous vous en tirerez pour moins de 300$ par personne. Consultez le site de SOCICAM (www.socicam.com.br), la compagnie qui gère les gares routières. Vous y trouverez un lien qui vous donnera les compagnies (innombrables) qui desservent chaque route. Malheureusement, leurs sites sont (à quelques exceptions près) exclusivement en portugais. Mais vous pourrez acheter les billets sur place. Quant aux incontournables, puisque vous allez à Ouro Preto (un excellent choix!), ne manquez pas les villes historiques de l’État de Minas Gerais : Mariana (quasiment dans la banlieue d’Ouro Preto), Congonhas do Campo (à 60 kilomètres), Tiradentes et Sao Jao del Rei, toutes deux situées à une centaine de kilomètres au sud-ouest et facilement accessibles en bus. Toutes sont des joyaux de l’architecture coloniale brésilienne et certaines (Congonhas et Sao Jao, notamment) sont nichées dans des paysages extraordinaires. Et ce qui se rapproche le plus des B&B, là-bas, ce sont les pousadas, qui sont des auberges familiales. Consultez le site www.pousada.com.br.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité